Auteur Sujet: Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.  (Lu 287019 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2212
Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« le: 10 Avril 2014 à 23:02:35 »
Puisqu'il faut se lancer... se présenter... raconter sa pauvre histoire...
Après avoir lu les histoires des autres, les mots des autres, si je viens sur un forum c'est pour y déposer moi aussi mes mots...en espérant déposer aussi un peu de mon chagrin.

Ma fille est morte, ma seconde fille. Il y a eu 4 ans le six mars.L'an 4 a été difficile,fatiguée, lasse, usée par le chagrin ,je marine dans l'aquoibonite aiguë.
à quoi bon continuer à me forcer à faire, à quoi bon parler d'Elle puisque ça ne change rien, à quoi bon retenir mes
larmes ça ne change rien non plus,à quoi bon ... un peu tout...

J'ai tout bien fait comme il faut....

j'ai lu tout ce qui parlait du deuil, de la mort
 j'ai écrit tous les jours dans mon journal de deuil,
j'ai participé à un groupe de paroles de parents
j'ai raconté ma peine à quelques rares amies encore présentes
j'ai pris soin de moi, de ma douleur
j'ai pleuré, plutôt seule mais parfois avec quelqu'un
j'ai écrit et partagé sur un forum
j'ai inventé des rituels et des commémorations pour Elle
j'ai soutenu mes enfants
j'ai appris que les creux de chagrin ne durent pas toujours
j'ai accepté que la mort soit un mystère, que le manque et le deuil dureront toute ma vie....

et... ben...... je souffre encore et encore , les questions sont toujours là,je ne fais que survivre, je n'accepte pas sa mort, je la veux Elle,là dans ma vie, dans mes bras...
Où est Elle?







Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 552
  • ma fille, mon amour
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #1 le: 11 Avril 2014 à 16:02:04 »
Eva
Tu m'as faite pleurer. Ton écrit cela pourrait être le mien. Souvent je me demande à quoi cela sert de continuer à vivre alors qu'au fond je n'en ai pas envie. Comme toi elle me manques à la folie. Sa voix, son regard, sa peau tout me manques ça fait mal. Et puis il y a mon autre fille et mes petits enfants alors...!
En ce moment je lis "la cabane" de Paul Young. C'est une histoire vrai. Voilà comment Mack qui a perdu sa fille décrit sa souffrance : Le grand chagrin s'est enroulé autours de ses épaules à la manière d'une invisible mais lourde et tangible courtepointe. Mack courbait l'échine sous le poids de ce fardeau qui avait aussi éteint son regard. Les efforts mêmes qu'il faisait pour s'en débarrasser l'épuisaient, comme si ses bras avaient été soudés aux plis sordides de son désespoir, comme s'ils s'étaient fondus en lui. Mack mangeait, il travaillait, il aimait, il rêvait et il s'amusait, mais il était toujours revêtu de cette lourde chape, écrasé comme un peignoir de plomb, pataugeant à chaque instant dans un abattement vaseux qui vidait toute chose de sa couleur. Le grand chagrin enserrait parfois lentement sa poitrine et son cœur comme les anneaux broyeurs d'un boa constrictor, pressant toutes les larmes de ses yeux jusqu'à ce qu'il ne lui en reste plus.
C'est une petite sœur vivant dans une communauté à côté de chez moi qui m'a offert ce livre. Je viens juste de le commencer mais déjà il m'interpelle. Il décrit bien notre douleur.
Voilà c'était un petit mot  pour passer un petit moment avec toi. Je t'embrasse. Douces pensées.
 Martine, maman de Madeleine

Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2212
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #2 le: 11 Avril 2014 à 18:29:34 »
Magalilou,je pourrai être désolée de t'avoir fait pleurer.. ben même pas.. parce-que je sais trop que ces larmes sont nécessaires...(je ne pleure pas assez...)
Se retrouver dans les mots de quelqu'un d'autre ça aide ...un peu.. au moins à se sentir moins seule pour traverser cette redoutable épreuve.
Moi,je lis beaucoup les écrits d'autres parents endeuillés...souvent ça dit ce que je ne savais pas exprimer...
J'ai aussi un fils , une autre fille, des petits enfants... que j'aime, que je vois souvent... mais ça ne suffit pas à remplir ma vie...à lui donner un sens,le sens s'est envolé avec sa mort...
Je vais aller voir le résumé de ce livre, il m'intrigue... comme je suis en panne d’inspiration pour mes lectures de deuil... voilà une belle suggestion...merci.merci pour ce petit moment de partage....
En ce moment je ne lis rien... je deviens difficile...

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 782
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #3 le: 11 Avril 2014 à 19:38:33 »
Je me joins à vous. Vous exprimez ce que je ressens. Trois ans en février que mon ainée a fait le grand saut.
Je vous embrasse.
Méduse
« Modifié: 11 Avril 2014 à 20:34:42 par Méduse »

Hors ligne stellarose

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 542
  • Petit coeur, funambule entre 2 rives....
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #4 le: 11 Avril 2014 à 20:04:07 »
Eva Luna,

Il me semble me retrouver lorsque tu écris que tu as d'autres enfants et petits enfants que tu aimes et qu tu vois souvent, mais que ça ne suffit pas à donner un sens à ta vie, le sens s'est envolé avec sa mort.
C'est ça,  exactement ça,  tes mots collent à mes pensées.
Le chemin est long et semé d'embûches,  tomber et se relever tant bien que mal, et avancer à petits pas, vers quoi ? C'est la grande question.

Douces pensées à vous qui lisez.

Hors ligne mamita

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 440
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #5 le: 11 Avril 2014 à 22:57:56 »
Je me retrouve si bien dans tout ce que vous exprimez, Eva Luna, Martine, Méduse, Stellarose. Les mots écrits par Paul Young sont tellement juste, ils traduisent nos sensations, nos ressentis avec une telle exactitude !
Nous vivons avec ce grand chagrin qui enserre notre poitrine, et c'est épuisant. Nos enfants nous manquent, ils nous manqueront tout le reste de notre vie même si nous paraissons fortes pour les autres.
3 ans en juillet ... et chaque matin au réveil, ma première pensée est pour Antoine mon cher fils et chaque soir, je m'endors avec le souvenir de tout ce qu'il  a été pour moi, je m'efforce de ne penser qu'aux doux moments pour oublier la maladie, pour oublier les souffrances, mais bien souvent les images de son corps souffrant me rattrape et je pleure encore et encore, je pleure parce qu'il a trop souffert, je pleure parce qu'il n'est plus là, je pleure parce je l'aimais tellement fort.
Vous comprenez parce que nous sommes sur le même chemin, celui des mamans qui n'en finiront jamais de souffrir du manque de leur enfant.
Oui Eva Luna, quel sens donner à tout ça ? Je n'en vois pas moi non plus, et dans ton texte "j'ai tout bien fait comme il faut", je me retrouve à fond : c'est exactement cela, exactement.

Je vous embrasse toutes,

Marithé
"Au lieu de me désoler d'un futur qui n'existera plus, j'ai savouré la chance inouïe que j'ai eue de vivre à tes côtés, de te connaître et de t'aimer"

"Que la relation cesse n'est pas l'essentiel, l'Essentiel c'est qu'elle ait existé"

(Marie-Lise Labonté "Le point de rupture")

Hors ligne Maman de Carlos

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 22
  • Tu me manques tant mon fils d'amour
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #6 le: 12 Avril 2014 à 00:19:24 »
 :'(presque 6 ans aprés je suis au meme point que vous, cette souffrance eternelle
pensées d'amour pour nos enfants cheris
Maria Manuela maman de Carlos Alexandre
je suis avec toi mon fils comme toujours

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2212
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #7 le: 12 Avril 2014 à 03:16:41 »
Je me lance....sans trop savoir pourquoi...
J'ai tout à fait conscience de la violence de mes mots...qu'il serait de bon ton, politiquement correct et de meilleur exemple de montrer plutôt  du positif... j'ai bien sûr hésité à les balancer ici...au risque de plomber l'ambiance;et en même temps c'est mon histoire, son histoire et celle de sa famille et si je ne peux pas la dire ici.. alors il n'y a aucun lieu où déposer un peu de cette violence...
Je l'ai écrit au cœur de la nuit...ce constat des faits, le point d'origine  de ma vie d'après...qui fait de moi ce que je suis depuis: une maman éplorée et en manque de sa fille.


Elle avait 24 ans. Un jeune skieur imprudent l'a percutée.
Trauma crânien,secours,hélicoptère, réanimation,déchoquage,candidate au "don d'organes",angiographie,nuit d'abomination à vivre mais encore près d'Elle, électro encéphalogramme, dite en "mort cérébrale", prélèvements d'organes....retour vers chez nous, funérarium, incinération, urne au columbarium…

 Ceux qui ont vécu pareil drame savent ce que ces quelques mots recouvrent de malheur ,de chagrin et de souffrance.

L’horreur en plusieurs tableaux...et le début de cette vie sans Elle, ma fille...
Elle s'appelle Emmanuelle.

Hors ligne Coccinelle12

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 214
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #8 le: 12 Avril 2014 à 13:34:11 »
Bonjour Eva Luna,
C'est ton histoire et le forum est justement là pour nous permettre d' évacuer.
Le positif, d'accord quand il y'en a  , mais on a  également le droit de dire que ça ne va pas.
Le positif dans le deuil,  je pense que ça reste rare quand même, c' est mon opinion.
La fin du  parcours que tu décris, je connais très bien, cet état de choc, où on ne comprend pas ce  qu'on nous raconte, ou alors on ne veut pas  le  comprendre, on est en  plein délire. Oh oui, ce parcours, je le  connais.
Secours, réanimation, électroencéphalogramme plat, mort cérébrale,  don d'organes, funérarium, incinération.
Je n'étais pas du tout préparée à ça, je n'ai jamais oh grand jamais envisagé une telle issue. La vie est pleine de surprises
Tout est là, encré, c'est comme si c'était hier.
Courage
"Le plaisir d'avoir un ami est parfois éphémère, mais pas le bonheur d' en avoir eu un "
"La mort laisse un chagrin que nul ne peut consoler, L' amour laisse un souvenir que nul ne peut voler"

Hors ligne mitzou

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 76
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #9 le: 12 Avril 2014 à 19:06:15 »
Bonjour,

Moi aussi j'ai tout lu, j'ai rencontré de merveilleuses personnes avec qui j'ai pu confier mon immense chagrin celui d 'avoir perdu mon fils de 17 ans il y a 16 ans , je ne parviens même plus à compter les années, je ne sais pas comment j'ai fait pour vivre encore, je n'aime pas la vie depuis que je ne vois plus mon fils, la  vie est un enfer pour moi pourtant j'ai un autre fils mais l'un ne remplace pas l'autre n'est ce pas ? J'ai traversé des hauts et des bas, parfois je pensais aller bien,  d'autres comme aujourd'hui je suis au bout du rouleau.  Les larmes coulent sur mon visage sans s'arrêter, perdre son enfant c'est l'inconsolable pourtant il y en a qui réussissent à vivre avec cette douleur, moi je ne peux pas, je ne peux plus, les gens m'énervent, m'irritent, je ne vis plus dans leur monde, j'ai pourtant essayé mais je n'y parviens pas, le manque de mon fils est trop lourd à porter et je suis si seule à le porter, j'ai essayé de me faire aider mais finalement mon chagrin est éternel, l'aide est éphémère, tout est éphémère comme la vie de mon enfant. La seule chose qui me réconforte c'est la foi, l'espérance de le retrouver un jour mais en attendant c'est invivable.
Sèche tes larmes. Si tu pouvais me voir, tu serais toute consolée. Maman, ton amour pour moi était si grand !...
Au diapason du ciel de Marcelle Jouvenel

Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 552
  • ma fille, mon amour
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #10 le: 13 Avril 2014 à 00:16:12 »
Bonsoir,
Juste une petite précision au sujet du livre "la cabane" que j'ai cité plus haut contrairement à ce que j'ai écrit l'histoire n'est pas vraie. Mais c'est un beau livre quand même que je viens de terminer.
Douce nuit
Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2212
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #11 le: 15 Avril 2014 à 14:08:45 »
Je n'arrive pas à écrire sur ce forum...je suis dans ma phase àquoibon...bien profond...
j'étais sur un autre forum qui m'a beaucoup aidée, où j'écrivais tous les jours où j'allais lire les messages 2 fois par jour... une des forumeuse disait que c'était notre" consigne  à chagrin" j’aimais bien cette idée de dépôser son chagrin et aussi de le consigner par écrit...
je suis en panne... j'ai pas confiance... j'ose pas...
et ce forum est un peu amorphe aussi...
alors que je suis accro ...besoin vital d"'écrire, de partager, de lire....où trouver cela?
je lis sur 3 forums; ici, mon ancien forum qui est absolument désert et un autre qui est trop entraide positive pour moi en ce moment...3 pseudos 3 forums ...du grand n'importe quoi...

ma vie est du grand n'importe quoi...

Les inévitables soucis , petits et grands de toutes les vies , normal donc!me tombent dessus et alourdissent ma barque... qui bien entendu ne peut plus avancer... juste regrouper mes forces pour ne pas couler... attendre que le mauvais temps passe... laisser passer la vague... (sauf qu'il y en toujours des vagues..)j'envie celles et ceux qui ont des vies tranquilles... Avancer.... on verra plus tard...

Hors ligne stellarose

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 542
  • Petit coeur, funambule entre 2 rives....
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #12 le: 15 Avril 2014 à 15:37:53 »
Bonjour Eva Luna,

Pas facile d'écrire sur ce forum, tu as raison. En ce moment j'essaie d'y être un peu plus présente, mais cette période d'à quoi bon  me tenaille aussi. Alors, écrire ou pas ? That the question!
Et pourtant, même quelques mots postés ça et là, quelques humeurs mauvaises ou bonnes trouveront toujours une résonance chez l'un d'entre nous. Il y aura toujours quelqu'un qui vit la meme chose. Alors il te faut écrire.

Pourquoi dis-tu que ta vie est un grand n'importe quoi en ce moment ? Parceque tu fais front à divers problèmes et que tu ne sais plus par quel bout les prendre ?  Des fois on est submergé, car trop fatigué pour s'attaquer aux difficultés. Des solutions, je n'en ai pas.
Pour ma part, je n'ai jamais eu de vie tranquille, avec 3 garçons à la maison et un mari pas toujours présent,  j'ai assumé beaucoup de problèmes seule avec moi même.
Mais j'avoue que je suis lasse un peu, beaucoup. Le repos, connais pas. Alors je compatis et j'espère que tu ne coules pas.
Je ne sais pas si je t'ai remonté un peu le moral. Tu n'es pas seule, ECRIS.
Rosemarie

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 449
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #13 le: 15 Avril 2014 à 18:38:01 »
oui Eva Luna, tu n'es pas seule, nous sommes là
on te lit, on t'écoute....
Mais nous sommes parfois en manque d'énergie pour répondre, surtout en ce moment
moi aussi, je suis sur plusieurs forums et je navigue sur l'un, sur l'autre en fonction de la tempête et des vagues...
C'est pas très grave, le plus important c'est de pouvoir dire quand le besoin s'en fait sentir.
Amicalement
Corinne
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2212
Re : Mamandeuil ou la vie après la mort de ma fille.
« Réponse #14 le: 15 Avril 2014 à 22:17:37 »
Je ne connais que 3 forums de deuil, si tu en connais d'autres, tu peux me les signaler?