Auteur Sujet: La perte de mon petit THOMAS.  (Lu 1745 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne angeltiti03

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
La perte de mon petit THOMAS.
« le: 09 Janvier 2011 à 20:49:52 »
Bonjour,
Je suis une maman qui a perdu son Ange THOMAS en 2006 emmené par le délire meurtrier de son"père". La disparition de Thomas laisse en moi un immense vide qui ne pourra jamais être comblé. Mais il faut tout de même continuer à vivre. Je pense qu'il y a en effet une vie après la mort mais en attendant que le souffle me quitte et que je puisse rejoindre mon Amour, il me faut continuer mon chemin et prendre tous les instants de bonheur qui se présentent à moi. En effet, je reste persuadée que mon ange vit à travers moi et que tous ces instants de bonheur je les vit avec lui.
C'est vrai que c'est très difficile de continuer, d'avancer mais il faut le faire pour nos petits anges. Seuls nous, pouvons continuer à les faire vivre...

J'embrasse très forts tous ces parents courageux et admirables que sont les parents "désenfantés".

ANGELTITI03

Hors ligne MAIKO

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 57
Re : La perte de mon petit THOMAS.
« Réponse #1 le: 26 Janvier 2011 à 20:30:25 »
Comme vous je suis persuadée qu'il y une vie derrière la mort du corps physique, mais c'est bien dur de surmonter cette épreuve, mais je crois aussi que nous leur devons bien ça, ils étaient jeunes et avaient toute la vie devant eux, je me sens aussi quelque part au fond de moi dépositrice de SA vie, et je veux qu'en continuant à vivre, ce soit elle qui continue cette vie qu'elle n'a pas demandé à quitter, cela demande beaucoup de courage et en même temps ils nous portent, vers une vie plus responsable, la vie est un bien précieux que l'on ne doit pas négliger, parce qu'elle peut être rompue d'une seconde à l'autre, nous l'oublions trop souvent, il faut profiter de cette vie chaque seconde, c'est peut-être le seul regret que j'ai, c'est de ne pas toujours avoir profité de ces 23 merveilleuses années de bonheur avec ma fille, de m'être parfois laissée distraire de ce plaisir sans limite qu'est l'Amour. Je vous souhaite bon courage et si vous avez besoin de parler de votre petit Thomas, n'hésitez pas, je peux vous entendre. Très tendrement.