Auteur Sujet: Bonjour à tous  (Lu 2905 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Bonjour à tous
« le: 16 Juin 2011 à 23:56:50 »
Voilà, je me suis décidée à venir partager ma peine et ma douleur avec d'autres parents qui souffrent comme moi. Cela fait presque deux mois que tout s'est écroulé autour de moi... quand mon garçon d'à peine 20 ans a décidé de partir pour toujours pour ne plus souffrir. Le premier mois a été comme un tourbillon qui m'a avalé et tenue debout sans que je comprenne vraiment.
Aujourd'hui, la douleur est de plus en plus vive et intense et je ne sais pas quel summum elle pourra atteindre mais je trouve ça déjà tellement insupportable !!
Je tiens debout, je parle, je mange mais mon coeur, mon esprit sont quelque part avec lui. Il a emporté toute mon énergie et mes illusions. Pourtant je m'efforce de ne pas le montrer pour mon mari et mes deux enfants qui sont là et qui ont perdu leur frère et je suis consciente qu'il faudrait que je sois plus présente pour eux et je n'y arrive pas... je ne pense qu'à lui sans cesse. Toutes ces questions qui tournent dans ma tête...
Alors on me dit que je suis forte et digne, que c'était son choix... mais toutes ces phrases me paraissent sans résonnance, complètement dénuées de sens. Non ce n'était pas son choix, il n'avait pas d'autre issue... et cette fois, il ne m'a pas appelé au secours comme avant, il nous a évité pour ne pas être détourné de son but et nous a laissé un mot pour dire qu'il était désolé pour tout... C'est moi  qui suis désolée... j'avais compris depuis longtemps que ça n'allait pas, j'ai appelé au secours partout, dans tous les sens... tout le monde a cru que je psychotais, déprimais,etc. J'étais juste impuissante et inquiète... Maintenant je suis comme beaucoup d'entre vous, une mamange ou une maman orpheline qui devra vivre ou "survivre"  en attendant de pouvoir le rejoindre... je l'espère un jour. Affectueusement à toutes les mamans qui pleurent.
Angelik
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne Marie75

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
Re : Bonjour à tous
« Réponse #1 le: 17 Juin 2011 à 01:27:02 »

L'important, ce n'est pas que tu sois forte et digne. D'ailleurs, qu'est-ce que ça veut dire "être forte et digne" quand on vient de perdre son petit!... Tu es dans un état de souffrance que tu dois exprimer auprès de ta famille: pourquoi refuser de montrer ton chagrin à ton mari et à tes deux autres enfants?... Vous souffrez tous; vous enfermer, chacun dans votre peine, est inhumain... Communiquez, même si c'est difficile, même si la douleur en est exacerbée, pleurez sans honte les uns devant les autres, parlez ensemble de vos souvenirs de Lui...
Vous dire que c'était son choix est une conclusion bien présomptueuse et erronée. Toi qui connaissais bien ton fils, tu sais que c'est la souffrance qui était en lui qui a été la plus forte et que, ce jour-là, il n'a pas trouvé d'autre solution pour éviter de souffrir aussi atrocement...
Et si tu le souhaites, viens parler de Lui, ton enfant parti...
Biz

Hors ligne fanfan1951

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 23
Re : Bonjour à tous
« Réponse #2 le: 18 Juin 2011 à 13:52:26 »
LES PERSONNES QUI N ONT PAS VECU DE TEL DRAME NE PEUVENT PAS COMPRENDRE ET DEVRAIT PARFOIS SE TAIRE. MIEUX VAUX NE RIEN DIRE QUE RACONTER N IMPORTE QUOI ....
QUOI DE PLUS TERRIBLE QUE LA PERTE D UN ENFANT ? C EST TROP CRUEL
JE PENSE POUR MA PART QUE L ON NE S EN REMET JAMAIS DU DECES DE NOTRE ENFANT. DES PERSONNES AYANT VECU DE TEL DEUIL M ONT DIT QU AVEC LE TEMPS LA DOULEUR DEVIENT PLUS TOLERABLE MAIS QUE L ON Y PENSE TOUS LES JOURS.
MOI J AI PERDU MON FILS CHRISTOPHE LE 26 MAI 2010 D UNE RUPTURE D ANEVRISME. IL S EST ETEINT EN DORMANT. LA VEILLE IL ETAIT EN FORME.
JE VOIS UN PSY ET JE SUIS SOUS TRAITEMENT ANTIDEPRESSEUR. MALGRE TOUT JE SOUFFRE DE PLUS EN PLUS. SON RIRE. SA VOIX. TOUT ME MANQUE CHEZ LUI.
ALORS JE VOUS SOUHAITE BCP DE COURAGE ET DOUCES PENSEES POUR VOTRE FILS
fRANCOISE

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
ça faisait deux mois hier ...
« Réponse #3 le: 18 Juin 2011 à 20:55:50 »
DEUX MOIS que mon fils est parti de l'autre côté.... jusque là, j'étais comme anesthésiée... dans un autre monde...
maintenant, la douleur se réveille et me déchire le ventre. J'ai mal moralement, mais physiquement aussi. Tout mon corps, mon coeur et ma tête sont à vif. Alors je fais comme je peux... Je n'arrive que rarement à craquer en présence de mes proches. Pour arriver à pleurer, j'ai besoin d'être seule, de me rouler en boule pour me laisser aller à mon chagrin. Ce  n'est pas sous contrôle...

Bien sur, j'en parle avec mes deux autres garçons (24 et 12 ans) mais je ne leur impose rien, c'est quand ils le souhaitent et à leur rythme. Quand je leur demande si ça va et s'ils dorment bien et qu'ils me répondent brièvement et ne souhaitent pas parler de leur frère, je les laisse tranquilles mais quand je sens qu'ils ont besoin, je tends des perches pour qu'ils puissent s'exprimer... Je leur ai dit que j'ai chercher à comprendre et que j'ai trouver quelques réponses, et que quand ils le souhaiteraient, je leur expliquerai certaines choses... Par contre, je saoule mon mari qui était son beau-père en lui parlant sans cesse de mon fils et de mon chagrin. Je vois également un psy depuis un mois toutes les semaines et ça m'aide beaucoup.

C'est vrai que seuls les parents qui vivent cette épreuve peuvent comprendre la souffrance... j'ai toujours pensé que ce devait être insupportable et inhumain... et bien, c'est bien au delà de ce que j'avais pu imaginer... j'ai soutenu des personnes qui avaient perdu un enfant... mais j'étais loin du compte et j'ai du sortir des banalités complètement idiotes... je m'en rend compte aujourd'hui et malheureusement je comprends maintenant leur silence et leur douleur.

MERCI de m'avoir répondu... c'est déjà beaucoup pour moi vu le nombre de gens qui m'évitent ou qui détournent le regard quand ils me disent bonjour... ça aussi c'est difficile et ça fait mal... mais ceux qui posent trop de questions aussi... on trouve ces vrais amis, ceux qui sont dispos et qui écoutent et nous laissent en paix quand nous avons besoin de solitude...
Angelik qui pleure son ange
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne MAIKO

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 57
Re : Bonjour à tous
« Réponse #4 le: 20 Juin 2011 à 23:07:18 »
Je voudrai tellement pouvoir vous donner un peu de cette presque serrenité que j'ai acquise avec le temps, je sais que ma fille m'attends quelque part et que lorsque je quitterai cette terre je la retrouverai ! j'ai eu un message de Fabienne 3 semaines après son départ, elle me disait "maman n'aie plus peur de la mort, là où je suis je suis encore mieux, le temps n'existe pas demain nous seront réunies", j'ai eu beaucoup de manifestations, de bruits dans la chambre de Fabienne, et des signes qu'elle m'a fait, cela m'a permis de me tenir debout, j'ai le formidable espoir de la revoir, je vous souhaite qu'au plus profond de votre coeur, vous ayez ce sentiment que quelque chose de lui est là et bien vivant, ça n'empêche pas la douleur de l'absence, mais donne de la force pour tenter de remonter la pente. Je vous embrasse du plus profond de mon coeur.

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : Bonjour à tous
« Réponse #5 le: 22 Juin 2011 à 17:05:48 »
je pense que cette sérénité viendra un jour mais il est beaucoup trop tôt... Pour l'instant mon esprit est torturé par toutes les questions qui me hantent et ma culpabilité de maman. Pourquoi n'ai-je pas vu ou n'ai-je pas voulu voir ? impulsion et colère ou préméditation et souffrance ? les deux sans doute...
J'ai eu l'impression quand ma douleur est extrême d'avoir des signes de mon fils... après coup, je me dis que c'est mon esprit qui sous l'effet de la souffrance entend ou voit des choses bizarres. J'ai du mal à croire qu'il y a autre chose ailleurs et pourtant, vous avez raison, je l'espère tellement !!
Pour l'instant, sa chambre est restée comme le jour de son départ... je n'ai même pas pu laver ses draps encore... j'ai envie de le faire par moment, mais j'ai peur de regretter ensuite et que son odeur ne soit plus là... Alors j'attends d'être prête, d'être sûre de le vouloir.
Je vous remercie de vos encouragements. Cela m'aide à me dire qu'un jour la douleur sera moins vive et que mon esprit pourra souffler un peu. Je tiens le coup mais c'est dur de faire semblant devant les autres.
Moi aussi je vous embrasse du plus profond de mon coeur
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...