Auteur Sujet: Anniversaire  (Lu 4829 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 552
  • ma fille, mon amour
Re : Anniversaire
« Réponse #15 le: 28 Mai 2013 à 10:40:01 »
De tout coeur avec toi Mamita
Martine, maman de Madeleine
Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.

Hors ligne lydiebres

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 46
  • maman inconsolable,souffrance permanente.
Re : Anniversaire
« Réponse #16 le: 02 Juin 2013 à 00:41:37 »
A Mamita,

Après quelques temps d'absence, je reviens ce soir et bien sûr que je suis avec vous, trop de similitude entre nous, nos fils n'avaient que quelques mois d'écart et la souffrance de la maladie; je me sens très proche de vous.
La bougie brûle comme d'habitude , pour Cyril et Antoine particulièrement ce soir car j'étais loin de chez moi .

Bien affectueusement,
Lydie

Hors ligne mamita

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 440
Re : Anniversaire
« Réponse #17 le: 04 Juin 2013 à 15:05:57 »
Bonjour Lydie et merci de ton soutien,

Comme toi, comme vous toutes et tous je chemine, je vis en essayant de porter attention aux autres, les miens et tous ceux qui souffrent autour de moi.
Parfois je commence à sentir qu'Antoine vient se nicher au plus profond de mon coeur, une présence "spirituelle" qui me permet d'éprouver une grande paix intérieure ... puis tout à coup la réalité de son absence physique définitive, son absence dans sa petite famille, me met dans une angoisse violente ! Cependant, j'ai goûté à cette paix intérieure indéfinissable alors elle reviendra, je garde l'espoir de devenir plus sereine.

Deux ans, deux ans le 27 juillet et pourtant tout est terriblement présent dans mon esprit ... c'était hier et pourtant j'avance, je vis sans lui avec les autres. C'est Antoine, ce sont nos fils qui nous donnent la force, grâce à l'amour qui nous relie à eux, au-delà de toute croyance.

Avec vous, dans cette communauté des coeurs blessés,

Je pense à vous,

Marithé
"Au lieu de me désoler d'un futur qui n'existera plus, j'ai savouré la chance inouïe que j'ai eue de vivre à tes côtés, de te connaître et de t'aimer"

"Que la relation cesse n'est pas l'essentiel, l'Essentiel c'est qu'elle ait existé"

(Marie-Lise Labonté "Le point de rupture")