Auteur Sujet: Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations  (Lu 92368 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #15 le: 15 Décembre 2013 à 22:56:18 »

                                              Il ne faut pas avoir peur des vagues qui agitent votre âme. C'est ça, la vie.

                                                                           [Hwang Sok-Yong] Le vieux jardin                        
« Modifié: 15 Décembre 2013 à 23:29:13 par mam'deCath »

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #16 le: 16 Décembre 2013 à 09:09:22 »


    René-François SULLY PRUDHOMME   (1839-1907)


L'âme

J'ai dans mon coeur, j'ai sous mon front
Une âme invisible et présente :
Ceux qui doutent la chercheront ;
Je la répands pour qu'on la sente.

Partout scintillent les couleurs,
Mais d'où vient cette force en elles ?
Il existe un bleu dont je meurs,
Parce qu'il est dans les prunelles.

Tous les corps offrent des contours,
Mais d'où vient la forme qui touche ?
Comment fais-tu les grands amours,
Petite ligne de la bouche ?

Partout l'air vibre et rend des sons,
Mais d'où vient le délice intime
Que nous apportent ces frissons
Quand c'est une voix qui l'anime ?

J'ai dans mon coeur, j'ai sous mon front
Une âme invisible et présente :
Ceux qui doutent la chercheront ;
je la répands pour qu'on la sente.
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #17 le: 16 Décembre 2013 à 09:11:01 »
René-François SULLY PRUDHOMME (1839-1907)


Les yeux

Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux,
Des yeux sans nombre ont vu l'aurore ;
Ils dorment au fond des tombeaux
Et le soleil se lève encore.

Les nuits plus douces que les jours
Ont enchanté des yeux sans nombre ;
Les étoiles brillent toujours
Et les yeux se sont remplis d'ombre.

Oh ! qu'ils aient perdu le regard,
Non, non, cela n'est pas possible !
Ils se sont tournés quelque part
Vers ce qu'on nomme l'invisible ;

Et comme les astres penchants,
Nous quittent, mais au ciel demeurent,
Les prunelles ont leurs couchants,
Mais il n'est pas vrai qu'elles meurent :

Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux,
Ouverts à quelque immense aurore,
De l'autre côté des tombeaux
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne christom

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 54
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #18 le: 16 Décembre 2013 à 16:51:54 »
La tombe dit à la rose :
- Des pleurs dont l'aube t'arrose
Que fais-tu, fleur des amours ?
La rose dit à la tombe :
- Que fais-tu de ce qui tombe
Dans ton gouffre ouvert toujours ?

La rose dit : - Tombeau sombre,
De ces pleurs je fais dans l'ombre
Un parfum d'ambre et de miel.
La tombe dit : - Fleur plaintive,
De chaque âme qui m'arrive
Je fais un ange du ciel !

V. Hugo

La rose est sans pourquoi,
elle fleurit parce qu'elle fleurit,
elle ne se soucie pas d'elle-même,
elle ne se demande pas si on la voit.

-Angelus Silesius-

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #19 le: 16 Décembre 2013 à 20:27:45 »
merci Christom Victor Hugo est le plus grand des poètes ..

la rose a une âme c'est son parfum  , il y a des choses si subtiles que seule l’intelligence du cœur peut appréhender , laissons l'explication des choses aux ignorants .   Ce que l'on ressent va au delà de la matière . L'amour , cet infini ,  n'est pas pas un amas de neurones en interconnexions . Les marchands de néants  ,  les Nietzsches  et autres  partisans  du rien  , les Sartres ,  les Onfrays  , les  Comte-Sponvilles    n'ont jamais reçu cette intelligence divine ,   cette intuition de l'âme.       
« Modifié: 16 Décembre 2013 à 20:53:13 par willy »
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne christom

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 54
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #20 le: 16 Décembre 2013 à 22:02:14 »
merci Willy,

ce poème, je l'aime beaucoup, passionnément, à la FOLIE !!!   :)
La rose est sans pourquoi,
elle fleurit parce qu'elle fleurit,
elle ne se soucie pas d'elle-même,
elle ne se demande pas si on la voit.

-Angelus Silesius-

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #21 le: 17 Décembre 2013 à 14:46:55 »

Nous voici aujourd'hui au bord du vide
 Puisque nous cherchons partout le visage
 que nous avons perdu.
 Il était notre avenir et nous avons perdu notre avenir.
 Il était des nôtres et nous avons perdu
 cette part de nous-mêmes.
 Il nous questionnait et nous avons perdu sa question.
 Nous voici seuls, nos lèvres serrées sur nos pourquoi.
 Nous sommes venus ici chercher,
 chercher quelque chose ou quelqu'un.
 Chercher cet amour plus fort que la mort.
 
(Paul Eluard)

Hors ligne annele

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 133
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #22 le: 17 Décembre 2013 à 23:04:10 »
L’homme-joie de Christian Bobin

« Ecrire, c’est dessiner une porte sur un mur infranchissable, et puis l’ouvrir. »

Hors ligne Riata

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 31
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #23 le: 22 Décembre 2013 à 09:46:53 »
"Là où toute une vie s'achève,
Un nouveau défi se lève,
Même un amour qui meurt peut renaître
Pour un autre départ
Pour un autre peut-être


Qui sait son parcours d'avance ?
Sans craindre un seul jour d'errance
On se raccroche à des certitudes
Malgré les absences
Malgré ses blessures


Repartir... Sans faillir
A ce qui vous attend
Aux promesses qu'on défend
Repartir... Sans faiblir
Reprendre son élan
Pour n'en jamais finir
De repartir


Là où chaque histoire nous laisse
Un nouvel espoir se dresse
On reprend les flambeaux qu'on nous prête
Puisque tout nous lâche
Puisque rien ne s'arrête


Repartir... Sans faillir
A ce qui vous attend
Aux promesses qu'on défend
Repartir... Sans faiblir
Reprendre son élan
Pour n'en jamais finir
De repartir"



"Dis-moi, dis-moi que tu m'entends
Au moins que tu me vois
Qu'on a encore le temps
Dis-moi pourquoi j'ai froid


Et toi, qu'est-ce que tu peux répondre
A cette vie qui s'en va
Et toutes celles qui s'effondrent
Et vouloir encore ça


Dis-moi que toi aussi tu pleures
D'aussi fort que tu sois
Que tu ne comprends pas
Que tout ça te fait peur


Et nous ?
Qu'avons fait de vous ?
S'il est vrai ce qu'on nous dit
Que vous parliez d'amour
Qu'est-ce qu'il en reste aujourd'hui ?


Qu'avons-nous fait de nous ?
S'il est vrai qu'on ait appris
A se parler d'amour
Qu'est-ce qu'on en a fait depuis ?


J'ai mal... j'ai mal si simplement
Au plus profond de moi
Et toi, si tu m'entends
Toi aussi tu as froid


Dis-moi que tu ne peux pas répondre
De ce qu'ils font pour toi
Qu'ils ont dû tout confondre
Quand tu n'étais pas là


Et nous ?
Qu'avons-nous fait de vous ?
S'il est vrai ce qu'on nous dit
Que vous parliez d'amour
Qu'est-ce qu'il en reste aujourd'hui ?


Qu'avons-nous fait de nous ?
S'il est vrai qu'on ait appris
A se parler d'amour
Qu'est-ce qu'on en a fait depuis ?


Qu'est-ce qu'on en a fait depuis ?"


Comédie du Roi Soleil
« Modifié: 22 Décembre 2013 à 10:01:58 par Riata »
"Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui"

Hors ligne Riata

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 31
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #24 le: 22 Décembre 2013 à 10:26:28 »
"On peut se dire que l'irrémédiable
Avec le temps peut réunir l'oubli
Avec l'amour pour vous retenir
Juste laisser un peu d'espérance
A peine murmuré sous un silence


Mais il y a l'inacceptable
Qui vient tout bousculer
Une erreur de là-haut
Qu'on a pas demandé


Mais il y a l'inacceptable
En plein vol, foudroyé
Et qui vient tout reprendre
Tout ce qu'on vous a donné


Et vous laisse comme une impression
Une impression d'inachevé


On peut se dire que l'inconcevable peut arriver
Un jour sans faire de bruit
Tout bouleverser
Sans vous prévenir


Même s'y attendre
Parce que quoi qu'on fasse
On sait le mur au bout de l'impasse


Mais il y a l'inacceptable
Qui vient tout bousculer
Une erreur de là-haut
Qu'on a pas demandé


Mais il y a l'inacceptable
En plein vol, foudroyé
Et qui vient tout reprendre
Tout ce qu'on vous a donné


Et vous laisse comme un injustice
Une injustice inacceptable


Mais il y a l'inacceptable
En plein vol, foudroyé
Et qui vient tout reprendre
Tout ce qu'on vous a donné


Et vous laisse comme une impression
Une impression d'inachevé..."


Comédie musicale - Les Dix Commandements
"Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui"

Hors ligne Riata

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 31
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #25 le: 23 Décembre 2013 à 05:26:51 »
"Perdre quelqu'un qu'on aime, c'est perdre une partie de soi-même. Bien sûr, ceux que nous aimons ne nous appartiennent pas, mais notre coeur leur appartient... Celui que tu aimes fait partie de Toi. Le perdre, c'est souffrir dans ton corps. Cette blessure en toi est aussi tangible que le vide que tu ressens autour de toi. Tu te demandes si tu auras la force de marcher dans un monde où la personne aimée ne laissera plus jamais ses empreintes. Tu te demande comment la Terre peut continuer de tourner alors que ton univers s'est arrêté. Tu parles en silence le langage des larmes, et ton coeur s'efforce de comprendre ce que personne ne peut comprendre. Les pensées spirituelles, les convictions religieuses, la philosophie sont impuissantes à guérir tes blessures. Mais le pouvoir de l'Amour te réconfortera. Tu trouveras l'Amour dans le coeur de ceux qui t'entourent et qui se préoccupent de toi. Ceux qui ont traversé le pays des larmes où tu te perds aujourd'hui te montreront le chemin. Le soleil se lèvera chaque jour et, chaque nuit, la lune et les étoiles brilleront dans le ciel. Tu entameras le rituel sacré du souvenir. Le chagrin deviendra ton compagnon de route... Il nourrira cette partie de toi qui sait ce que signifient compassion, force et profondeur. Ton chagrin te donnera le courage d'affronter les défis les plus exigeants de la vie... De savoir accepter ce que donne la vie et ce que la vie reprend... De savoir accepter les mystères qui font partie intégrante de la vie. Un beau jour, la paix reviendra. Peut-être la paix reviendra-t-elle dans un timide rayon de soleil à travers la fenêtre close. Peut-être la paix reviendra-t-elle dans le chant d'un oiseau. Avec le temps, le voile du chagrin se lèvera. La paix reviendra dans ton coeur... et tu sauras que l'amour partagé est un don du ciel qui ne meurt jamais. Tu sauras que l'Amour partagé est la plus précieuse et la plus sacrée de nos richesses en ce monde... Cet Amour est éternel."

----

Personnellement, j'espère, un jour, arriver à penser ainsi. Je ne suis pas encore à ce stade, mais je suis consciente que l'Amour que tant de gens m'ont apporté est si précieux à mes yeux. Je le chéris chaque jour, tellement que c'en est devenu un trésor sans lequel je ne peux vivre. Alors, juste... ne rejetez pas les personnes qui ont eu tant de mal à vous donner autant d'amour malgré la douleur qui vous frappe, qui nous frappe tous... Car ce sont ces personnes là qui illumineront toujours vos vies.
« Modifié: 23 Décembre 2013 à 05:31:01 par Riata »
"Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui"

Hors ligne Riata

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 31
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #26 le: 23 Décembre 2013 à 07:12:30 »
Tu me manques
Tu me manques tant


Chaque matin, chaque soir
Chaque soir, chaque matin
A toutes heures
Entre-temps
A chaque souffle
A tous ces battements de coeur
Vides.


Ce n'est pas qu'il n'y aurait plus de joies,
Plus de devoirs, plus de buts
Plus de sens, plus de chemins
Ce n'est pas ainsi.


C'est seulement,
Que tu me manques tant
Chaque matin, chaque soir,
Chaque soir, chaque matin
A toutes heures


_ auteur inconnu

--------------

"Le deuil est comme une maison où les chaises auraient oublié comment nous porter, les miroirs comment nous réfléchir, les murs comment nous soutenir. Le deuil est comme une maison qui disparaît chaque fois qu'on frappe à la porte ou qu'on presse la sonnette. Une maison qui se volatilise dès le premier souffle de vent et s'enfuit en profondeur sous la terre pendant que tout le monde dort. Le deuil est comme une maison où nul ne peut vous protéger, où la plus jeune des deux soeurs deviendra plus vieille que son aînée, où les portes ne vous laissent plus ni entrer, ni sortir."

_Jandy Nelson

--------------

"Je crois en une vie après la mort, tout simplement parce que l'énergie ne peut pas mourir ; elle circule, se transforme et ne s'arrête jamais."
_A.Einstein

--------------

Vivre et croire
c’est aussi accepter que la vie contient la mort
et que la mort contient la vie.

 
C’est savoir, au plus profond de soi,
qu’en fait, rien ne meurt jamais.

 
Il n’y a pas de mort,
il n’y a que des métamorphoses.

 
Tu ne nous a pas quittés
Mais tu t’en es allé au pays de la Vie,
Là où les fleurs
Plus jamais ne se fanent,
Là où le temps
Ne sait plus rien de nous.

 
Ignorant les rides et les soirs,
Là où c’est toujours matin,
Là où c’est toujours serein.

 
Tu as quitté nos ombres,
Nos souffrances et nos peines.

 
Tu as pris de l’avance
Au pays de la Vie.

 
Je fleurirai mon cœur
En souvenir de toi,
Là où tu vis en moi,
Là où je vis pour toi.

 
Et je vivrai deux fois…

 
_Père André Marie
« Modifié: 27 Décembre 2013 à 00:48:22 par Riata »
"Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui"

Hors ligne melanco

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #27 le: 26 Décembre 2013 à 22:20:17 »
Demain dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois tu je sais que tu m’attends
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur

Hors ligne Rose-Enchantée

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • "Jamais je n'arrêterai de faire bouger tes ailes"
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #28 le: 26 Décembre 2013 à 22:38:07 »
Le 23 décembre, nous avons mangé, mon mari, mon fils et moi, dans une cafèt' de supermarché.
Nous nous sommes installé vers le coin jeu.

Tout le long du mur à côté de moi, comme une frise, il y avait ces vers:

Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

J'ai trouvé ce choix étrange pour ce lieu...
"Je te fais exister, si fort, que moi je crois que c'est vrai" Tal

Pour suivre mon projet:
http://roseenchantee.wordpress.com/

Un livre... Un espoir... Celui de trouver la lumière...

Hors ligne melanco

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #29 le: 26 Décembre 2013 à 22:42:11 »
Apparition


Je vis un ange blanc qui passait sur ma tête ;
Son vol éblouissant apaisait la tempête,
Et faisait taire au loin la mer pleine de bruit.
- Qu'est-ce que tu viens faire, ange, dans cette nuit ?
Lui dis-je. - Il répondit : - je viens prendre ton âme. -
Et j'eus peur, car je vis que c'était une femme ;
Et je lui dis, tremblant et lui tendant les bras :
- Que me restera-t-il ? car tu t'envoleras. -
Il ne répondit pas ; le ciel que l'ombre assiège
S'éteignait ... - Si tu prends mon âme, m'écriai-je,
Où l'emporteras-tu ? montre-moi dans quel lieu.
Il se taisait toujours. - Ô passant du ciel bleu,
Es-tu la mort ? lui dis-je, ou bien es-tu la vie ? -
Et la nuit augmentait sur mon âme ravie,
Et l'ange devint noir, et dit : - Je suis l'amour.
Mais son front sombre était plus charmant que le jour,
Et je voyais, dans l'ombre où brillaient ses prunelles,
Les astres à travers les plumes de ses ailes.

Victor Hugo