Auteur Sujet: Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations  (Lu 89324 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne melanco

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #30 le: 26 Décembre 2013 à 22:57:19 »
Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #31 le: 27 Décembre 2013 à 01:37:57 »
"Je crois en une vie après la mort, tout simplement parce que l'énergie ne peut pas mourir ; elle circule, se transforme et ne s'arrête jamais."
_A.Einstein

équivaut à Lavoisier:  " Rien ne se perd rien ne se crée, tout se transforme"



"La naissance n'est pas le début, la mort n'est pas la fin"
"La feuille qui s'en va à l'automne est-elle la même que celle qui revient en été?" réponse : "ni la même ni une autre"

Hors ligne CODY97

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 53
  • Papa, maman je vous aime de tout mon coeur.
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #32 le: 28 Décembre 2013 à 03:12:59 »
Très beau texte d'Yves Duteil sur le rôle de nos défunts dans notre vie
 
Où s’en vont ceux qui nous manquent ? Nous accompagnons leurs corps jusqu’en terre et puis après ?...

Nous fleurissons leur mémoire, nous leur parlons comme s’ils étaient encore là, quelque part, inaccessibles mais présents, bienveillants et sages. Que donnerait-on pour une réponse, un conseil de leur part, un mot pour dire… « Je veille sur vous » ?

Et il nous suffit de les évoquer pour qu’ils nous sourient dans notre plus beau souvenir, de leur visage le plus lumineux. Nos absents nous accompagnent. On ne peut rien leur cacher puisqu’ils nous regardent avec nos propres yeux. C’est une étrange et intime conviction que l’on ne peut partager qu’avec ceux que l’on aime, dans la confiance de n’être pas raillé, mais, au contraire, conforté.

Ceux qui nous manquent remplissent le vide de leur absence par une présence silencieuse et tendre. Toujours disponibles, ils sont auprès de nous, derrière nos paupières closes, dans les moments de doute ou de peur, dans les joies profondes.

Dans la douleur de les avoir perdus, il y avait cette impuissance à les retenir, à les aider, à les accompagner. Dans le chagrin de leur absence, on a le sentiment d’être guidés par eux, de leur conférer un rôle qu’ils n’ont ainsi jamais perdu.

En fermant les yeux, ils nous laissent leur regard, à la façon d’une boussole. Peut-être ont-ils besoin eux aussi de nos pensées, de nos lumières, pour éclairer leur route ? Le chagrin n’est que le revers de l’amour. Mais c’est encore de l’amour. Qu’il serait « triste de n’être plus triste sans eux… ».

Au Panthéon de nos cœurs, nos absents ont toujours raison. Si l’on devait faire le portrait du bonheur, il aurait parfois le visage du chagrin, et la quiétude bienveillante de ceux qui nous ont quittés mais qui veillent sur nous tendrement. C’est une image apaisante pour s’endormir, pour s’orienter, ou se perdre dans leur sourire. Il y a un peu d’infini dans cet amour-là. Ceux qui nous manquent semblent si sereins, si proches, comme en apesanteur…

Est-ce qu’ils trouvent en nous leur chemin vers ailleurs ? Alors les vivants deviendraient la maison de ceux qu’ils ont aimés. Et si un jour ils n’existent plus pour personne, auront-ils vraiment disparus ?

Se sentir aimé de son vivant, c’est savoir qu’il existe quelque part un après, un moyen de poursuivre la route ensemble. L’absence n’est pas qu’un vide. C’est aussi de l’amour qui nous accompagne. Servir encore, être utile à quelqu’un… Un beau destin pour nos absents
« Si jeune que l’on soit, le jour où l’on perd sa mère, on devient vieux tout à coup.  »

Hors ligne Riata

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 31
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #33 le: 28 Décembre 2013 à 07:56:16 »
Oh la la, je suis toujours aussi émue par les poèmes de Victor Hugo. Il est vrai qu'il a, lui aussi, perdu sa fille... "Demain, dès l'aube...", ces premiers mots me font toujours autant frissonner !

Le texte d'Yves Duteil est très beau ! Je suis sûre que beaucoup d'entre nous avions déjà posé la question... "Où est ce qu'ils sont ? Que font-ils ? Que voient t-ils ?". C'est un texte mêlé de curiosité spirituelle et de consolation quant à leur "vie" après la mort.  Ils sont là... sans être là.


-----
Ah... J'ai trouvé un p'tit livret (qui a traîné depuis), intitulé "Tu viens de nous QUITTER", de Jean-Marie HUMEAU. Je vous partage ses textes :

"Tu viens de nous quitter...

J'ai de la peine. J'ai beaucoup de peine, tu sais. Tu es parti trop tôt. Tu aurais dû rester encore un peu, et même rester toujours. J'avais des choses à te dire et je suis sûr que, toi aussi, tu avais des choses à me dire. Je ne sais pas si le moment de la mort fait mal. Ou plutôt, je ne sais pas si le moment de ta mort t'a fait mal, à toi. A moi, il m'a fait très mal ; bien sûr, tu ne voulais pas me faire souffrir. J'ai en moi une blessure. Peut-être se guérira t-elle ? Je ne sais pas. Peut-être ! Dans tous les cas, il restera une trace..."


----
"Merci

Je ne te l'ai pas vraiment dit : je te dois beaucoup. Je dois te dire merci. Il y a des morceaux de ma vie qui ont eu lieu grâce à toi. Parfois, tout simplement, tu étais là. Tu n'as rien fait de spécial, mais ta simple présence, c'est déjà beaucoup. Merci d'avoir été là. As-tu seulement su
que tu m'apportais tant de choses et si souvent ? Il faut que je te le dise maintenant que tu me quittes. Par le souvenir vivant de ce que j'ai reçu de toi, c'est toi qui demeures vivant en moi."


----
"Pardon

Nos chemins se sont croisés. Je les regarde. Je réalise alors que j'ai fait des erreurs. A ton égard, j'ai fait ce que je n'aurais pas dû ! Je n'ai pas fait ce que j'aurais dû ! J'ai des excuses à te faire. Je te demande pardon. J'ai quelques remords de ne pas avoir donné un signe de regret. Peut-être l'attendais-tu ? Alors sûrement, tout aurait pu repartir plus vite. Si un jour, je t'ai peiné, aujourd'hui, c'est moi qui le regrette."


----
"Solitude

La mort, tu l'as vécue seul. Personne ne peut accompagner personne à l'instant final. Il en est toujours ainsi ; c'est notre loi humaine. Maintenant, c'est moi qui suis seul, même si je suis entouré. Et l'on me dira alors que je ne suis pas seul. Tous ceux qui sont autour de moi sont pleins d'attention, de gentillesse. Pourtant je suis seul. La relation unique que j'avais avec toi, je ne l'ai plus. Personne ne peut la remplacer. Au lieu d'une relation, il y a le vide. Et je suis seul. Il faut que je te le dise puisque, toi aussi, tu as vécu ce passage seul."


----
"Avec d'autres

Pendant ta vie, tu as connu toi aussi des départs, des adieux, des au revoir... Tu étais seul, comme moi aujourd'hui. C'est quand même dommage que nous ne puissions unir nos solitudes ! Nous connaissons tous la souffrance et la joie, la peine et le réconfort, la vie et la mort... Nous les vivons à la fois tout seul et avec d'autres. C'est vraiment là que je ressens que la mort est un mur, une muraille. Elle nous enferme, elle ferme la porte de la communication."


----
"Que deviens-tu ?

Je te parle, mais m'entends-tu ? Peut-être est-ce que je ne m'adresse qu'à moi-même ? J'aimerais savoir comment ça se passe "après"... Je sais que les cellules qui composent ton corps ont cessé de fonctionner, mais tu n'es pas qu'un tas de cellules ! Ton coeur a cessé de battre, mais ton Coeur, c'est autre chose ! Ton esprit a cessé de communiquer ses pensées, mais a-t-il cessé d'exister pour autan ? Et tes pensées ont-elles disparu de même ? Comment te rejoindre ?"


----
"Eternité

Tu as connu la Vie. Une vie que tu as reçue tant de tes parents que de ceux qui ont donné la leur pour toi. Tu as donné la Vie, par ces dons que tu as faits de toi-même à tant d'autres et de mille façons. Je peux ressentir comment, parce que, pour moi, tu as été souvent source de vie. A la lumière de ma mémoire et de mon coeur, je peux revivre ces événements nés au fil des jours. Ce grand mouvement du temps nous a entraînés au long des ans. Tu as quitté ce mouvement. Tu es entré dans le calme de l'éternité, dans son repos, sa stabilité."


----
"J'ai envie de te revoir

Oui, j'ai envie de te revoir. Bien sûr, ce ne serait pas comme avant : je vais changer ; toi aussi, peut-être ! J'ai envie de goûter à nouveau à tout ce qui a tissé les moments communs de nos existences. J'ai envie de sentir à nouveau ce qu'il y avait de meilleur en toi, de le voir encore, même s'il fallait quelques défauts pour le cacher. Vois-tu ce que je veux dire ? Même si le mot "voir" concerne maintenant les yeux du coeur, les seuls qui voient vraiment bien."


----
"Il y en a qui croient en quelque chose

On dit qu'on découvre l'évolution de l'homme, quand on trouve des sépultures de nos plus lointains ancêtres. L'homme a vu le jour quand il a commencé à pensée que l'éternité le concernait ! Depuis toujours, les hommes ont cherché. Moi aussi, je cherche, je cherche à comprendre, à savoir. Est-ce que Dieu a quelque chose à voir avec ton départ ? S'il existe, il ne peut pas te laisser dans la mort. Autrement, à quoi servirait la création ?"


----
"J'ai besoin de signes

Une croix... une cierge... une église, j'ai besoin de signes comme ceux-là pour te suivre aujourd'hui. Un croix pour dire ma souffrance et ma peine ; pour te dire aussi les tiennes. Une cierge pour garder dans mon coeur la flamme de ta vie, la flamme de La Vie. Une église pour prier avec toi, pour toi. Te parler comme je l'ai fait, c'est un peu comme une prière que je t'adresse, un souhait que j'exprime. J'aurais pu aussi dire tout cela à Dieu ; mais je pense que de là où tu te tiens, il l'entendra tout aussi bien."
"Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui"

Hors ligne Riata

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 31
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #34 le: 28 Décembre 2013 à 08:45:12 »
Fouiller et retrouver mes propres écrits... J'en ai les larmes aux yeux !  :'(

"Innombrables sont les souvenirs qu'il a laissés derrière lui. Figés dans le temps, dans l'existence même de notre propre être, ils nous reviennent, bribe par bribe, intacts telles des gravures sur de la pierre. Le manque se fait ressentir, car dans ce monde, dans ce présent auquel nous appartenons, il ne respire plus, il ne vit plus. Mais... dans notre propre monde, il est là, il existe ! Pourquoi doit-on parler de lui au passé ? Pourquoi son existence serait du passé ? Se souvenir de lui, continuer de l'aimer, l'entendre, le voir, le sentir à travers nos rêves et nos songes ne prouvent-ils pas qu'il vive encore et encore sans jamais être terni par la fuite du temps ? On nous dit "Le temps guérit les blessures". Mais je ne veux pas guérir de cette blessure. Ce n'est pas une blessure ordinaire. Je veux la porter, je veux la sentir sur ma peau, sur mon coeur. Même si la douleur est immense, je ne veux pas la renier. Car c'est la dernière marque qu'il a laissé, car je sais et ce n'est même pas une chose qu'il faut prendre la peine de dire, indubitablement je ne serai jamais guérie. Ce n'est ni psychologique, ni un manque de foi, c'est en moi. Ça ne disparaîtra pas, et encore ce n'est pas une chose à dire. C'est comme ça et ça le restera. Dans les années à venir, cette blessure sera, certes, cicatrisée. Mais il suffit d'un peu de choses, d'une infirme pensée passagère pour qu'elle se rouvre facilement, comme on ouvre une boîte secrète qu'on aurait oublié de fermer à clé... parce que justement, on ne veut rien oublier.

Mon frère, aujourd'hui, j'ai ressenti tout ça. Même si je ne pouvais pas parler, même si je n'avais pas les mots au bout de mes lèvres, mes mots, je peux te les écrire. Car c'est tout ce que je peux faire, alors pourquoi s'en priver ? Je t'écris chaque jour, je parle de toi chaque jour, j'imagine déjà ta tête quand tu verras que je t'ai écris tout un roman ! Je ne pourrais jamais, jamais t'oublier ! Je t'aime si fort !"


_Riata
"Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui"

Hors ligne melanco

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #35 le: 28 Décembre 2013 à 22:35:09 »
A ma mère

Elle a fermé sa vie comme un livre d´images
Sur les mots les plus doux qui se soient jamais dits
Elle qui croyait l´amour perdu dans les nuages
Elle l´a redécouvert au creux du dernier lit

Et riche d´un sourire au terme du voyage
Elle a quitté son corps comme on quitte un bateau
En emportant la paix, gravée sur son visage
En nous laissant au cœur un infini fardeau

Elle souriait de loin, du cœur de la lumière
Son âme était si claire aux franges de la nuit
On voyait du bonheur jusque dans sa misère
Tout l´amour de la Terre qui s´en allait sans bruit

Comme autour d´un chagrin les voix se font plus tendres
Un écrin de silence entourait nos regards
Les yeux n´ont plus besoin de mots pour se comprendre
Les mains se parlent mieux pour se dire au revoir

Moi qui ne savais rien de la vie éternelle
J´espérais qu´au-delà de ce monde de fous
Ceux qui nous ont aimés nous restent encore fidèles
Et que parfois leur souffle arrive jusqu´à nous

Elle souriait de loin, du cœur de la lumière
Et depuis ce jour-là je sais que dans sa nuit
qu'il existe un ailleurs où l´âme est plus légère
Et que j´aurai moins peur d´y voyager aussi

Elle a fermé sa vie comme un livre d´images
Sur les mots les plus doux qui se soient jamais dits
Elle qui croyait l´amour perdu dans les nuages
Elle l´a redécouvert au creux du dernier lit

Et riche d´un sourire au terme du voyage
Elle a quitté son corps comme on quitte un ami
En emportant la paix, gravée sur son visage
En nous laissant à l´âme une peine infinie.

YVES DUTEIL

Hors ligne melanco

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #36 le: 28 Décembre 2013 à 23:01:23 »
Ton absence

Comme une bouffée de chagrin
Ton visage ne dit plus rien
Je t´appelle et tu ne viens pas
Ton absence est entrée chez moi

C´est un grand vide au fond de moi
Tout ce bonheur qui n´est plus là
Si tu savais quand il est tard
Comme je m´ennuie de ton regard

C´est le revers de ton amour
La vie qui pèse un peu plus lourd
Comme une marée de silence
Qui prend ta place et qui s´avance

C´est ma main sur le téléphone
Maintenant qu´il n´y a plus personne
Ta photo sur la cheminée
Qui dit que tout est terminé

Tu nous disais qu´on serait grands
Mais je découvre maintenant
Que chacun porte sur son dos
Tout son chemin comme un fardeau

Les souvenirs de mon enfance
Les épreuves et les espérances
Et cette fleur qui s´épanouit sur le silence...
Ton absence

Je dors blotti dans ton sourire
Entre le passé, l´avenir
Et le présent qui me retient
De te rejoindre un beau matin

Dans ce voyage sans retour
Je t´ai offert tout mon amour
Même en s´usant l´âme et le corps
On peut aimer bien plus encore

Bien sûr, là-haut de quelque part
Tu dois m´entendre ou bien me voir
Mais se parler c´était plus tendre
On pouvait encore se comprendre

Mon enfance a pâli, déjà
Ce sont des gestes d´autrefois
Sur des films et sur des photos
Tu es partie tellement trop tôt

Je suis resté sur le chemin
Avec ma vie entre les mains
À ne plus savoir comment faire
Pour avancer vers la lumière

Il ne me reste au long des jours
En souvenir de ton amour
Que cette fleur qui s´épanouit sur le silence...
Ton absence.

Hors ligne melanco

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #37 le: 28 Décembre 2013 à 23:33:01 »
Pour que tu ne meurs pas


Pour que tu ne meures pas
J´ai prié jour et nuit
Un Dieu que j´ignorais
Pour qu´il te garde en vie
Je priais à genoux
Pour qu´il te laisse à nous

Je faisais les prières
Que je me récitais
Lorsque j´étais enfant
Je disais Notre Père
Je vous salue Marie....

Et je cherchais en vain
Dans le ciel ici bas
Des instants de répit
Que je trouvais enfin
Dans le creux de tes bras

Pour que tu restes en vie
J´aurais prié Bouddha...

Pour que tu ne meures pas
Je plongeais mon regard
Au plus profond du tien
Pour soigner ton chagrin
J´aurais voulu qu´on m´aide
A trouver le remède

J´aurais changé l´histoire
Pour effacer les jours
Qui déposaient du noir
Autour de ton amour
Pour en briser le cours

J´aurais voulu pouvoir
Voler à ton secours...

Pour que tu ne meures pas
J´ai chanté certains soirs
Tous les chants de l´espoir
Que j´écrivais pour toi

Et je montais si haut
Vers l´infiniment beau
Pour pouvoir rapporter
Un peu d´éternité
A t´offrir en cadeau

Quand je t´ouvrais mon coeur
En caressant ta peau
Comme on touche un trésor
Tu te battais si bien
On se sentait si forts

J´aurais cherché plus loin
Pour que tu vives encore...

Je ne saurai jamais
Ce qui de tout cela
Nous a gardé ensemble
Du courage de vivre
Ou du bonheur qui tremble

Mais je bénis le ciel
De t´avoir épargnée
Lorsqu´à la nuit tombée
Je t´entends respirer

Et je connais le prix
De chaque instant de paix
Que nous offre aujourd´hui
Et l´amour qu´il fallait
Pour que tu restes ici...

Pour que tu ne meures pas,
J´aurais donné ma vie.

Yves Duteil

Hors ligne willy

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 410
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #38 le: 29 Décembre 2013 à 02:44:28 »
Pense à moi comme je t'aime

Promets moi si tu me survis
D'être plus forte que jamais
Je serais toujours dans ta vie
Près de toi, je te promets
Et si la mort me programme
Sur son grand ordinateur
De ne pas en faire un drame
De ne pas en avoir peur

Pense à moi, comme je t'aime
Et tu me délivreras
Tu briseras l'anathème
Qui me tiens loin de tes bras
Pense à moi, comme je t'aime
Rien ne nous séparera
Même pas les chrysanthèmes
Tu verras, on se retrouvera

N'oublie pas ce que je t'ai dit
L'amour est plus fort que tout
Ni l'enfer ni le paradis
Ne se mettront entre nous
Et si la mort me programme
Sur son grand ordinateur
Elle ne prendra que mon âme
Mais elle n'aura pas mon cœur

Pense à moi, comme je t'aime
Et tu me délivreras
Tu briseras l'anathème
Qui me tiens loin de tes bras
Pense à moi, comme je t'aime
Rien ne nous séparera
Même pas les chrysanthèmes
Tu verras, on se retrouvera
On se retrouvera
On se retrouvera...

Francis Lalanne
"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut"

Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #39 le: 29 Décembre 2013 à 02:48:20 »
Paix dans vos coeurs.



Hors ligne christom

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 54
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #40 le: 29 Décembre 2013 à 05:37:37 »
Graver l'écorce
Jusqu'à saigner
Clouer les portes
S'emprisonner

Vivre des songes
A trop veiller
Prier des ombres
Et tant marcher

J'ai beau me dire
Qu'il faut du temps
J'ai beau l'écrire
Si noir sur blanc
Pas toi

Quoi que je fasse
Où que je sois
Rien ne t'efface
Je pense à toi

Passent les jours
Vides sillons
Dans la raison
Mais sans amour

Passe ma chance
Tournent les vents
Reste l'absence
Obstinément

J'ai beau me dire
Que c'est comme ça
Que sans vieillir
On n'oublie pas
Quoi que je fasse
Où que je sois
Rien ne t'efface
Je pense à toi
Et quoi que j'apprenne
Je ne sais pas
Pourquoi je saigne
Et pas toi

Y'a pas de haine
Y'a pas de roi
Ni Dieu, ni chaîne
Qu'on ne combat
Mais que faut-il
Quelle puissance ?
Quelle arme brise
L'indifférence ?


Oh, c'est pas juste
C'est mal écrit
Comme une injure
Plus qu'un mépris
Quoi que je fasse
Où que je sois
Rien ne t'efface
Je pense à toi
Et quoi que j'apprenne
Je ne sais pas
Pourquoi je saigne
Et pas toi...

J.Jacques Goldman
La rose est sans pourquoi,
elle fleurit parce qu'elle fleurit,
elle ne se soucie pas d'elle-même,
elle ne se demande pas si on la voit.

-Angelus Silesius-

Hors ligne Riata

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 31
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #41 le: 29 Décembre 2013 à 06:58:57 »
"Storm clouds may gather
And stars may collide
But I Love You, I Love You,
Until the end of time..."

"Les nuages d'orage peuvent bien s'amonceler
Et les étoiles s'entrechoquer
Mais je t'aime, je t'aime,
Jusqu'à la fin des temps..."


_Le Moulin Rouge

----

"A l'heure où les âmes regagnent leurs tombeaux
Je n'ai plus que des souvenirs en lambeaux
Nous aimions courir dans des chemins perdus
Tu t'écorchais les pieds sur les cailloux tordus

Je n'oublierai jamais le moment où tu es parti
Je donnerai ce que j'ai pour que tu reviennes ici

Il y a tant de choses que nous aurions pu faire
A présent, il ne reste que la poussière
Tu voulais jouer avec les arcs-en-ciel
Peut-être là où tu es, les chevaux ont des ailes

Je n'oublierai jamais le moment où tu es parti
Je donnerai ce que j'ai pour que tu reviennes ici"

_Niagara


--------
"Would you know my name,
If I saw you in heaven ?
Would it be the same,
If I saw you in heaven ?
I must be strong and carry on
Cause I know I don't belong here in heaven

Could you hold my hand,
If I saw you in heaven ?
Could you help me stand,
If I saw you in heaven ?
I'll find my way through night and day
Cause I know I just can't stay, here in heaven

Time can bring you down, time can bend your knees
Time can break your heart, have you begging please, begging please

Beyond the door, there's peace I'm sure
And I know there'll be no more tears in heaven

Would you know my name,
If I saw you in heaven ?
Would it be the same,
If I saw you in heaven ?
I must be strong and carry on
Cause I know I don't belong here in heaven"


"Saurais-tu mon nom,
si on se voyait au paradis ?
Est-ce que ça aurait été pareil,
si on se voyait au paradis ?
Je dois être fort et continuer
Parce que je sais que ma place n'est pas là, au paradis

Me tiendrais-tu la main,
Si on se voyait au paradis ?
M'aiderais-tu à combattre,
Si on se voyait au paradis ?
J'y retrouverai mon chemin nuit et jour
Parce que je sais que je ne peux pas rester là bas, au paradis

Le temps peut te détruire, le temps peut te mettre sur les genoux
Le temps peut te briser le coeur, te faire mendier le pardon, mendier le pardon

Au delà de cette porte, il y a la paix, j'en suis sûr
Et je sais que plus jamais il n'y aura de larmes au paradis

Saurais-tu mon nom,
Si on se voyait au paradis ?
Est-ce que rien n'aurait changé,
si on se voyait paradis ?
Je dois être fort et continuer
Parce que je sais que ma place n'est pas là, au paradis"


_Eric Clapton

------
"Le ciel bleu sur nous peut s'effondrer
Et la terre peut bien s'écrouler
Peu m'importe si tu m'aimes
Je me fous du monde entier
Tant qu'l'amour inond'ra mes matins
Tant que mon corps frémira sous tes mains
Peu m'importent les problèmes
Mon amour puisque tu m'aimes

J'irais jusqu'au bout du monde
Je me ferais teindre en blonde
Si tu me le demandais
J'irais décrocher la lune
J'irais voler la fortune
Si tu me le demandais

Je renierais ma patrie
Je renierais mes amis
Si tu me le demandais
On peut bien rire de moi
Je ferais n'importe quoi
Si tu me le demandais

Si un jour, la vie t'arrache à moi
Si tu meurs que tu sois loin de moi
Peu m'importe si tu m'aimes
Car moi, je mourrai aussi
Nous aurons pour nous l'éternité
Dans le bleu de toute l'immensité
Dans le ciel, plus de problèmes
Mon amour, crois-tu qu'on s'aime
Dieu réunit ceux qui s'aiment"


_Edith Piaf =')




« Modifié: 29 Décembre 2013 à 08:08:36 par Riata »
"Ta douleur d'hier est ta force d'aujourd'hui"

Hors ligne melanco

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #42 le: 29 Décembre 2013 à 23:06:18 »
Il me restera de la lumière
Il me restera de l'eau, du vent
Des rêveries sucrées, d'autres amères
Et le mal au coeur de temps en temps
Il me restera des souvenirs
Des visages et des voix et des rires
Il me restera du temps qui passe
Et la vie, celle qui fait mourir

Il me restera ces choses qu'on amasse
Sans y penser, sans y compter, sans savoir
Quand on vit fort, on vit sans mémoire
Mais elle prend des photos sans qu'on sache

Il me restera de longs silences
Longues secondes au passé, tristesse
Il me restera aussi Valence
Ici, naquit un peu de tendresse
Il me restera deux, trois bricoles
Une épingle, un parfum oubliés
Un disque, un vieux bouquin, des babioles
Mais que je ne pourrai pas jeter

Il me restera ces choses qu'on amasse
Sans y penser, sans y compter, sans savoir
Quand on vit fort, on vit sans mémoire
Mais elle prend des photos sans qu'on sache

jj goldman

Hors ligne melanco

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #43 le: 29 Décembre 2013 à 23:10:09 »
Je voulais simplement te dire
Que ton visage et ton sourire
Resteront près de moi, sur mon chemin

Te dire que c'était pour de vrai
Tout c'qu'on s'est dit, tout c'qu'on a fait
Qu'c'était pas pour de faux, que c'était bien

Faut surtout jamais regretter
Même si ça fait mal, c'est gagné
Tous ces moments, tous ces mêmes matins

J'vais pas te dire qu'faut pas pleurer
Y'a vraiment pas d'quoi s'en priver
Et tout c'qu'on n'a pas loupé, le valait bien

Peut-être on se retrouvera
Peut-être que peut-être pas
Mais sache qu'ici bas, je suis là

Ca restera comme une lumière
Qui m'tiendra chaud dans mes hivers
Un petit feu de toi qui s'éteint pas


Hors ligne seul au monde

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 460
Re : Recueil de mots, de pensées, de poèmes/citations
« Réponse #44 le: 30 Décembre 2013 à 02:54:12 »
paix dans votre esprit