Auteur Sujet: Toute une vie sans lui ?  (Lu 667 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne tembeling

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
Toute une vie sans lui ?
« le: 16 février 2021 à 20:43:50 »
Bonjour à tous, j'ai échoué sur ce forum depuis déjà quelques semaines et je passe des heures à lire chacune de vos histoires, ce qui "m'aide" quelque peu à ne pas sombrer encore plus bas. J'ai du mal à me livrer donc je serai brève, de toute manière mes mots seront bien dérisoires tant je ne parviens pas à exprimer ce que je ressens...

J'ai 25 ans, j'étais depuis un peu plus de quatre ans avec mon amoureux, mon partenaire de tous les jours, mon premier amour, l'homme de ma vie, celui qui rendait le quotidien si coloré.  Il a mis fin à ses jours il y a quatre mois. Depuis ce jour, je suis grise, tout est gris, les jours sont fades et sans saveur... l'impression d'être en dehors de moi, qu'on m'a volé ma vie que j'aimais tant et qui était si parfaite dans ses imperfections. Depuis ce jour, je ne vis plus, je survis par je ne sais quel miracle mais j'ai de manière récurrente les idées noires, très noires et ne voit aucune perspective de sortir un jour de cette souffrance insurmontable. Je donne le change autour de moi, du moins j'essaie comme je le peux, pour la plupart les gens ont tous repris leur vie et font comme si de rien était... déçue de beaucoup "d'amis" de longue date, ça me dégoute, juste envie de m'isoler et rester seule dans mes pensées et mes souvenirs, ou alors de partager ces souvenirs avec sa famille qui est si bienveillante avec moi. Mais paradoxalement, je ressens une grande angoisse dès que je suis seule, probablement car ça m'empêche de fuir et m'oblige à me confronter à la réalité... Egalement beaucoup de changements dans mon quotidien qui ont dû intervenir ces derniers mois... Tout cela me semble encore aujourd'hui n'être qu'un cauchemar duquel je vais me réveiller, et chaque matin me rappelle à la dure réalité de l'absence de celui que j'aime toujours... La seule idée d'imaginer toute une vie entière sans ne plus jamais pouvoir le revoir me provoque une angoisse et un vertige si violent que j'en ai la nausée... Je l'aime toujours et c'est terrible, je ne crois pas pouvoir faire autrement que de l'aimer encore et toujours...

Je ne demande pas nécessairement de réponse, je sais au fil de la lecture des témoignages qu'il est souvent difficile d'aider les autres tant notre propre douleur prend toute la place, j'en suis moi-même incapable. Juste envie de déballer tout ça pour peut-être pouvoir échanger avec des personnes qui subissent la même chose que moi... prenez soin de vous.

Hors ligne assiniboine

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3627
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Toute une vie sans lui ?
« Réponse #1 le: 17 février 2021 à 00:40:38 »
Bonjour Tembellig

Je veux t apporter tout mon soutien
Le drame que tu as vécu est si recent
N hesite pas à écrire ici sur ce forum si tu en sens le besoin
Nous te lisons
Courage

Chaleureusement

Philippe

Hors ligne Nina14

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 11
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Toute une vie sans lui ?
« Réponse #2 le: 17 février 2021 à 17:15:10 »
Bonjour Tembeling,

Je sais ce que tu vis, hélas.

L'amour de ma vie depuis 15 ans a quitté ce monde il y a 2 mois et 8 jours. Plusieurs fois par jour, je me dis qu'il est inconcevable qu'il ne soit plus là, que c'est impossible de ne plus entendre sa voix. Un objet regardé, un mot entendu, une pub à la télé, le monde autour de moi me renvoie sans cesse des souvenirs qui étouffent mon coeur et perturbent ma raison.

Il ne peut pas ne plus "être", et qu’il soit devenu "avoir été".

Mais quelle égoïste je suis, il me manque, j'ai besoin de lui, je, je... Et son choix à lui ? C'est lui qui a décidé, je dois le respecter même si la douleur provoquée est sans nom.

Mais mon coeur ne veut pas être raisonné, et si j'avais pu l'éviter ? Si j'avais pu anticiper son geste définitif ? Si j'avais compris ce soir-là qu'il passerait à l'acte, si, si...

Ne plus penser, faire le vide et attendre. Depuis 2 mois et 8 jours, je reste chez moi, ne sortant que pour l’essentiel, à attendre que mon coeur et mon esprit s'épuisent et comprennent enfin que ce combat sans fin ne mènera à rien (on ne peut pas revenir dans le passé, ni vivre dans le passé).

Je suis spectatrice de ma vie actuelle. Mes seules occupations : m’occuper de mes parents âgés (qui sont mes voisins), chouchouter mes chiens et chats adorés, lire et regarder la télé en évitant ce qui pourrait me ramener à lui. Je suis en mode « pause » avec comme seul contact avec la vie extérieur SA maman avec qui je suis restée très proche par téléphone.
Ce mode, sans éclat, sans saveur, sans émotion, m’anesthésie. Une sorte d’auto-protection, un cocon empli de vide pour survivre.

Voilà, attendre, sans objectif et sans penser, en laissant le temps œuvrer.  De temps en temps, je partage mes ressentis sur ce forum, comme une sorte de soupape. Je ne sais pas si cela aide mais cela évacue.

Si tu veux échanger, je suis là.
Nina
« Modifié: 18 février 2021 à 00:16:39 par Nina14 »

Hors ligne Lilou42

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 23
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Toute une vie sans lui ?
« Réponse #3 le: 18 février 2021 à 00:09:47 »
Non ce n'est pas "toute une vie sans lui", parce qu'il a été là  et qu'il ne disparaîtra ni de ton coeur,  ni de ta mémoire... C'est toute une vie avec lui niché au creux de toi.
La vie a perdu d'un coup toutes ses couleurs, mais la dernière chose qu'ils souhaitaient est qu'on sombre avec eux. Il y a le noir,  le gris,  puis un jour les pastels...  Laisse toi le temps d'entrevoir à nouveau les couleurs, et de les remettre par petites touches dans la toile ta vie. Il y a tout un pan de ton tableau qui est encore blanc, la partie qu'il a coloré avec toi ne s'effacera jamais, elle fera partie de la toile de ta vie, et tu le verras à chaque fois que tu la contempleras.
Douce pensée pour toi,  pour lui. Prends soin de toi, la route est longue mais nous sommes quelques pas devant toi, tu n'es pas seule.

Hors ligne tembeling

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
Re : Toute une vie sans lui ?
« Réponse #4 le: 22 février 2021 à 21:36:51 »
Merci à tous les trois pour le temps que vous avez consacré à me répondre.

Assiniboine, merci pour tes mots chaleureux qui me touchent.

Nina et Lilou42, j'ai lu vos fils et cela me trouble car il y a des choses qui font écho en moi, beaucoup de similitudes dans nos histoires et le drame auquel nous tentons désormais de survivre, si douloureusement et difficilement... Je vous réponds dès que j'en trouve la force en MP, et d'ici là je vous envoie toutes mes douces pensées à vous et vos aimés...

D'après le psychologue que je vois depuis peu, je suis toujours dans une sorte de déni, ce qui ne lui semble pour autant pas anormal. Il m'a beaucoup parlé et expliqué des choses sur le "processus de deuil" dont je n'avais pas conscience. Sauf que je ne veux pas entrer dans ce "processus", je n'y arrive pas.
Il est vrai que par moments je me sens comme déconnectée de la réalité et coupée de mes émotions, je me barricade dans une carapace pour ne pas affronter cette réalité insurmontable et innommable...
Je me doute que fuir n'est sans doute pas la solution pour avancer, mais je n'y arrive pas, je ne peux pas m'y résoudre, je ne peux pas renoncer à lui que j'aime tant, à tous nos projets, tout ce que l'on aurait pu vivre... Je ne veux pas me résoudre à assimiler le fait qu'il soit parti, encore moins la façon dont il est parti...  donc je fuis et me coupe, je suis comme une coquille vide mais cela ne dure qu'un temps. Car à chaque fois cette p*tain de réalité me revient en pleine figure, elle me déchire de l'intérieur, me lacère le ventre et le coeur, et ne me donne qu'une seule envie, m'endormir et ne plus me réveiller pour ne plus ressentir... Parfois je me demande où la fille que je connaissais est passée ? La fille si positive, sociable et amoureuse de la vie ? Elle est morte à tout jamais, cette partie de moi s'en est allée avec lui...

Prenez soin de vous, je pense à vous et à ceux qui lisent ce forum sans écrire.