Auteur Sujet: Décès de mon conjoint par imolation  (Lu 10844 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Val

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
  • Anesthésie des sentiments
Décès de mon conjoint par imolation
« le: 14 décembre 2022 à 21:02:05 »
Bonsoir
Je m appelle valerie,j ai 46 ans et j ai perdu mon conjoint le 21 novembre ,il s est imole le 2 novembre et à passé presque 3 semaines aux soins intensifs.il était brule a 85 pourcent du corps.
Depuis son enterrement,mes émotions sont bloquées en moi.je suis comme anesthesiee,je ne ressent plus rien.je suis traumatisée par tt ce qui s est passé ces dernières semaines.
J aimerais savoir si d autres personnes ont vécu ce genre de blocage,combien de temps cela a duré et comment s en sont elles sorties.
D avance merci pour votre aide

Hors ligne Mimi64

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 56
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Décès de mon conjoint par imolation
« Réponse #1 le: 17 décembre 2022 à 06:06:44 »
Bonjour Valérie,

De tout cœur avec toi dans l'épreuve que tu traverses. C'est un sacré traumatisme pour toi bien sûr et je pense que le cerveau se défend comme il peut face à l'inacceptable.
Pour l'instant t il refuse de réaliser..c'est une  sorte de protection je pense.
J'ai perdu il y a 3 mois mon mari par pendaison et moi aussi j'ai connu et je connais même encore cette anesthésie dont tu parles. Parfois la souffrance et la culpabilité transperce cette anesthésie...
Tu auras plusieurs étapes différentes... elles viendront à toi...
Pour moi c'est très dur et je me fais aider par un psy spécialement formé en deuil traumatique.
Si tu en ressens le besoin fais toi aider aussi.
Êtes tu bien entourée, cela compte énormément..
Ce n'est pas mon cas malheureusement..
N'hésite pas à venir confier tes états d'âmes sur ce forum ou sur un autre, cela peut faire du bien aussi.
Bon courage, je t'embrasse.
Mimi.

Hors ligne Val

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
  • Anesthésie des sentiments
Re : Décès de mon conjoint par imolation
« Réponse #2 le: 17 décembre 2022 à 15:04:08 »
Bonjour mimi
Tt d abord tt mes condoléances pour la perte de ton mari
Merci de m avoir répondu, ça me fait du bien de savoir que d autres personnes vivent ce que je ressent ou ne ressent pas justement.
Je suis venue sur ce forum pour ca
Je ne suis pas prête pour le moment à consulter, j ai déjà eu 2 expériences ds le passé avec 2 spécialistes et ca ne m a pas aidée.j ai chercher un groupe de paroles près de chez moi mais je n ai pas trouvé, me voici donc sur ce forum
J ai de la famille pour qui j ai tjs ete la.mais quand moi j ai eu besoin d eux ils n ont pas vraiment été présent et depuis que l enterrement est passé, plus rien,j ai l impression d avoir enterré mon chien,je ne sais pas si ils se rendent comptent de ce que je vis.
Merci à toi je t envois plein de courage

Hors ligne Annahsarraz

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 12
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Décès de mon conjoint par imolation
« Réponse #3 le: 24 décembre 2022 à 15:44:50 »
Bonjour Val,
Premièrement merci, car ça me soulage beaucoup de lire que je ne suis pas le seule à avoir ressentie cette anesthésie que tu décris.
J'ai vécu mon premier deuil il y a quelques mois, avec la perte brutale de ma maman, et je suis très jeune... La souffrance était terrible jusqu'à  ce que je la vois morte : je m'attendais à souffrir énormément, à ce que ça me fasse un choc violent, et au contraire ça m'a fait l'effet inverse, je me suis sentie soulagée... en fait, ça m'a anesthésié. Le choc aurait été trop fort, le cerveau a appuyé sur "stop" la machine des émotions. Le jour de l'enterrement, je n'ai pas versé une larme, je n'ai absolument rien ressentie. C'était terrible car je culpabilisais de ne rien ressentir, d'autant plus que ma relation avec ma mère était très compliquée (je me disais : je suis un monstre, je ne l'aime pas...), et en plus, c'est terrible et j'ai du mal à l'avouer, mais je m'inquiétais aussi de ce qu'allait penser les personnes présentes à l'enterrement de ma mère me voyant insensible, et évidemment je me sentais honteuse de me préoccuper de ce qu'on allait penser de moi dans un jour pareil. J'avais peur que ma souffrance ne revienne pas, que le deuil était fait, facile, "je suis insensible", me disais-je.  Et évidemment, la souffrance est revenue.
J'ai compris que mon cerveau me protégeait dans ces moments particulièrement violents. Car c'est une protection, et heureusement qu'elle existe. Ton cerveau te laisse souffler le temps de reprendre des forces pour affronter toute la difficulté du deuil. Je pense que ce blocage n'est pas problématique, il ne faut pas chercher à "s'en sortir". Le cerveau ne réagit pas pareil quand il s'agit d'émotions liés à des événements extrêmement violent que quand c'est des souffrances plus banales, et on est surpris, car ça ne correspond pas à ce à quoi on s'attend (avant, je m'imaginais la souffrance liée à la mort d'un être cher comme une douleur intense et continuelle), car ce type d'événement, heureusement, arrive peu fréquemment dans la vie.
 Fais toi confiance, comprends que la manière dont ton cerveau affronte les émotions très violentes est pleine de sens. Il est capable de se créer des protections, et c'est très bon signe.
Bon courage ! je t'embrasse

Hors ligne Annahsarraz

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 12
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Décès de mon conjoint par imolation
« Réponse #4 le: 24 décembre 2022 à 15:50:24 »
Je relis mon message et je me rends compte que je suis peut-être allée un peu vite en te disant d'accepter cet état et qu'il était normal ; tu es aussi peut-être en état de choc post-traumatique,  et peut-être qu'il faut au contraire chercher à "s'en sortir".... Il est important que tu vois quelqu'un je pense.
Courage !

Hors ligne Val

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
  • Anesthésie des sentiments
Re : Décès de mon conjoint par imolation
« Réponse #5 le: 25 décembre 2022 à 08:29:04 »
Bonjour,
Tt d abord un grand merci pour ton message,ça m aide tellement de lire le témoignage d autres personnes.
Je me rends de plus en plus compte que ce que je vis est arrivé à d autres personnes,que je ne suis pas une exception et ça m aide beaucoup à accepter .
Je me rends compte que je suis vraiment traumatisée par en 1er le choix de l imulation, le feu et la douleur qu il a ressentit sont trop pour moi.et deuxièmement, par le fait de l avoir vu a l hopital,sans bandages sur le visage,ce moment m a traumatisée parceque c etait insupportable à vivre ,il reste grave ds ma mémoire.j ai vraiment l impression de bloquer la dessus.
Tt comme toi je pensais que ma froideur n était pas normale j ai aussi pensé à ce qu allait penser les gens.me voir "bien" ,pour les gens,ce n est pas normale.je ne voulais pas qu ils pensent que je ne l aimait plus et que ca ne me fait rien qu il soit mort.
Maintenez,quand j en ressent le besoin,j explique juste aux personnes mon blocage et le pourquoi,ça m aide aussi parceque je me dis qu ils me comprennent mieux
J ai perdu ma maman quand j etais jeune et je compare bcp les deux deuils.mais pour ma maman tt s est passé "normalement " contrairement à celui ci.c est pour ca que je ne comprenais pas mes réactions actuelles
J ai quand même pris rendez vous avec une psychologue en janvier,je pense que d expliquer tt ca de vive voix à qq d extérieur à ma vie ne pourra que m aider,j attends ce rendez vous avec impatiente...
Encore merci d avoir pris du temps pour moi.
J epsere que la nouvelle année qui arrive t apportera de belles choses ...