Auteur Sujet: ce deuil pour les autres  (Lu 139488 fois)

souci et 1 Invité sur ce sujet

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2178
ce deuil pour les autres
« le: 24 Juin 2015 à 07:23:38 »

     Bonjour, peuple du Mexique !

     Un hispanique compagnon de voyage m'a indiqué ce forum, votre capitale.
     Je viens d'un très petit pays partagé en de multiples tribus.
     Mon origine ethnique est la Gaume, minuscule patrie.

     Je ne suis pas venue ici pour parler de moi, mais bon, il "faut bien"...

     Le 28 mars 2013, j'ai perdu un de mes cinq neveux.

     Il avait 14 ans et demi, il s'est pendu.

     Oui, c'est horrible, désolée...

     Voilà, "mon" sujet est ouvert,

     ouille aille aille, où est ce j'ai encore appuyé qu'il fallait pas ?
     Détail: je suis archi-nulle en informatique.

     En fait, ne prenez pas trop le temps pour me répondre ici, je lis, je...cherche un peu ce que je pourrais dire, à vous autres.
     Moi, j'ai plein d'imagination, faut pas s'en faire pour moi.
     C'est des "trains à travers la plaine", comme chantait Bashung, et hop, je saute dedans, comme les cow-boys dans les films...

     Mais attention, je ne prends "rien" pour être comme ça...
     Dans mon gros village d'origine, "les gens" savaient que j'étais "un peu artiste", ce qui...expliquait "bien des choses"...
     Good morning Mexico !!!
     Martine.
 

   
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2223
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #1 le: 24 Juin 2015 à 12:32:07 »
Bonjour Martine, la Belge mexicaine artiste un peu poétesse qui pétille pour supporter la détresse...
 "Oui, c'est horrible, désolée..."
oui, c'est horrible et je suis dans la désolation d'imaginer un jeune si jeune qui quitte si violemment sa vie ...

Hors ligne fleurdecoton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 721
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #2 le: 24 Juin 2015 à 23:42:57 »
Bonsoir Martine

"Ce deuil pour les autres "..... Cela aurai pu être le titre d' un livre ou d' un film qui nous raconte ou te raconte  ton horreur et ta desolation ..... Mais que dire quand c'est la poétesse l'artiste ,  Souci qui en parle ..... ..... Horreur et la désolation

La mort violente brutale n'a ni âge, ni époque .... Elle n'a que l'horreur et la désolation ......

A bientôt

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2178
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #3 le: 03 Juillet 2015 à 08:21:22 »

   Merci, fleur de coton, c'est seulement ce matin que je découvre ta réponse, et justement j'étais sur "tes traces", je venais de lire qqs posts de toi pour mieux te connaître...
   Et j'ai lu que tu écoutais Juliette Reno, ah, quelle artiste, tellement écorchée vive, mais quel coeur, cette femme-là...
   Depuis le suicide de mon neveu, la prévention du suicide est devenue quasi-obsessionnelle pour moi, mais j'en suis encore à me demander "que faire de nouveau, que faire de bien, d'efficace ?"
   C'est qu'il y aussi un énorme tabou sur le sujet.
   Je voulais qu'une assoc pour les ados m' "utilise" pour témoigner dans les écoles, pour "mettre les pieds dans le plat", tu parles, ils veulent surtout PAS "faire ça"....
   Par contre, à l'école de mon neveu, quand c'est arrivé, "on" a dépêché toute une équipe de psys depuis la capitale de notre charmant pays (Bruxelles), car en matière de POSTVENTION, là, ils sont zélés.
   Tu parles.
   Enfin.
   Alors je "glandouille", je glandouille à espérer que ça n'arrive plus, mais là encore, hein, ...
   Bon, il y a soleil, profitons quand même, bisou, Fleur (et le souci, c'est une petite fleur aussi, pas qu'un truc qui turlupine!)
   Martine.
   Et en fait, on peut tout dire à une (apprentie) poétesse, vraiment tout: faut juste s'attendre à des réponses un peu déjantées, hihi !
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Stefy

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 849
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #4 le: 04 Juillet 2015 à 10:20:48 »
Bonjour Souci
Tu as bien fait de préciser que souci était aussi une petite fleur, moi j' étais restée sur le truc pas très sympa, l' inquiétude dans toute sa splendeur......
" Déjantés"  on doit l' etre un peu tous ici, si on racontait a certains ce que l' on  écrit ici, y' aurait surement la queue pour nous faire entrer dans des  jolies petites chambres capitonées.....
J' apprécie tes réponses, tant de choses a dire......avec ce ton décalé qui t' appartient......
A chacun son style, c' est ce qui donne a ce forum sa couleur.......au moins ici chacun s' y exprime selon ce qu' il est.......
Stefy

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2178
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #5 le: 04 Juillet 2015 à 13:02:22 »

    Merci pour vos réponses, c'est gentil-tout-plein.

    On est bien ici à la queue leu leu (cette expression est due au fait qu'en ancien français, le loup on l'appelait "leu"...)
    Pas question de nous mettre tous dans des chambres capitonnées !
    La sécu ne pourrait supporter ce déficit !!!
    Non, restons une meute vive et furtive, à pas de velours...
    J'ai du "retard à rattraper", pour suivre toutes les conversations et complicités de ce Grand Forum, mais vraiment, c'est sympa, et...le deuil profond, c'est-y-pas le dénominateur commun des humains, hein...
    Je reprends mon cahier de brouillon d'apprentie-poète pour souligner la différence entre em-pathie et sym-pathie :
    les deux mots reprennent "pathos", souffrance en grec.
    Le préfixe "em" donne au mot "empathie", le sens de souffrir POUR l'autre. (em = en-dedans)
    Le préfixe "sym", donne à "sympathie", le sens de souffrir AVEC l'autre...

   Ce sont donc deux termes très forts, et souvent galvaudés.

   Je me sens en sympathie sur ce forum, et oui, je file au jardin, Fefedrico  mio ! (je laisse les fautes de frappe, pour que tu voies: fait chaud, mon doigt colle sur les touches, m'faudrait bien faire un peu de psychomotricité dactyl (de dactylo)!), bref, m'faudra des cours pour ça aussi, hihihi !

   Eva Luna, Fleur de coton, Stephy, et "bel hidalgo", je vous envoie des petits bisous soufflés de la paume de ma main.
   Martine.
   
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2178
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #6 le: 05 Juillet 2015 à 00:30:27 »

   Les morts font quand même les meilleurs amis dont on puisse rêver.

   Ils ont toujours bien le temps pour vous, quelle merveilleuse disponibilité !

   Et cette façon qu'ils ont de vous écouter, avec le sourire que vous leur dessinez...

   Et on n'est jamais interrompu, jamais contrarié, et à moins que vous ne vous mettiez à les engueuler de ne pas avoir leur corps en face de vous, ou leur voix dans un de ces engins modernes qui entre autres, permettent de se téléphoner, ou bien par mail, tiens, ou bien par des lettres calligraphiées...

   A moins disais-je, que vous haussiez le ton, c'est vraiment tranquille-
peinard...

   Aucune déception possible, rien de rien.

   On peut trouver chiant, au bout d'un temps, toutefois, comme les poètes sont chiants, comme même un bon film peut être chiant si on n'a la tête à rien.
   Mais quand on y a la tête, les morts sont vraiment les meilleurs amis du monde.

   Avec tout ça, faudra quand même que je rappelle les gens pour qui je compte moins que leurs projets, et qui comptent pour moi.

   Kalahan, je sens qu'on va passer une bonne soirée, mon grand, et Caramel, "ton chat", c'est bon qu'il fait trop chaud, il viendrait chercher des caresses, ce bon petit nounours.

   C'était juste une vague-à-l'âme...
   
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne fleurdecoton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 721
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #7 le: 06 Juillet 2015 à 01:08:57 »
renter dans ton monde, me fait penser à un fim avec robin wiliams," le cercle des poetes disparus", regarder les morts d'une autre façon ..leur disponibilité.......

savoir converser , quand l'autre est mort , partie dans un autre espace-temps  ..... faut il les laisser partir pour entamer une conversation, surtout dans un suicide......Peut etre ont ils rejoins ce cercle des poetes disparus ?????

mais qu'es ce que je pourrai bien dire ???? reviens , je suis triste à en crever , tu manques...es tu heureuse, comment c'est la bas....pour quoi autant de distance ......

 moi je ne sais pas quoi leur dire ...un mot j'ai mal de ton depart ....






En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2178
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #8 le: 18 Juillet 2015 à 12:49:51 »

   Bon.
   Quoi dire ?
   Au Luxembourg, à Echterna (ck) ou (k) ?
   il existe une procession folklorique.

   Dans leurs costumes de dentelle, en se tenant par un mouchoir,
   les participants au défilé avancent cinq pas en avant, trois pas en arrière, un truc comme ça.
   Si bien que cette foutue procession n'avance pas, elle lambine, et on avance et on recule, et on avance quand même, parce que sinon, y aurait pas de procession, ou alors à l'envers,
   et si on faisait trois pas en avant, trois pas en arrière, trois pas sul' côté trois pas l'aut' côté,
   alors ce serait pas une procession mais une danse.

   Alors voilà, mon Kalahan, mon pitou, tu vois !
   Ta tata danse, avancer n'a plus aucune espèce d'importance.

   Je danse et je m'enivre de danser (attention: je ne bois pas, et si mes pieds touchent à peine le sol, c'est que ma danse a du "nerf", appelons ça comme ça.)

   Oh, et puis, un beau musicien pour m'accompagner à la guitare,
   poème de F.G.Lorca, pour toi, Kalahan, je danse:
   ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

   LA GUITARE

 " Commencent les larmes
   de la guitare.
   Se brisent les coupes
   du petit jour.
   Commencent les larmes
   de la guitare.
   Inutile
   de l'arrêter.
   Impossible de l'arrêter.
   Elle pleure, monotone,
   comme pleure l'onde,
   comme pleure le vent
   sur la neige.
   Impossible
   de l'arrêter.
   Elle pleure pour des choses
   lointaines.
   Sable du sud brûlant
   qui appelle des camélias blancs.
   Elle pleure la flèche égarée,
   le soir sans lendemain
   et le premier oiseau mort
   sur la branche.
   Ô guitare !
   Coeur blessé
   par cinq épées."   

   F.G.Lorca.

   

   
   
   
 

 
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne fleurdecoton

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 721
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #9 le: 18 Juillet 2015 à 18:22:55 »
" souci

Danser ,avancer n'a plus d'importance  .... Que c'est poignant ...

Merci ... Merci

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2178
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #10 le: 18 Juillet 2015 à 19:45:48 »

   Sincère merci à vous, Twist et Fleur de coton,

   Que cela fait du bien d'être comprise ...
   C'est doux, cela fait "chaud au coeur" ...tout simplement.
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2178
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #11 le: 20 Juillet 2015 à 09:53:23 »

   Merci Federico.

   Cot, cot, coôôt !
   Ce matin, j'ai "pondu", justement !
   Voici le neu-neuf tout neuf:
   ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

     La vase.

  " Ciel ! un projectile tombé a d'une force austère,
     Fond d'un lagon bleuté secoué la poussière.

     La gueule du précipice crache de sombres nues,
     Etend le sacrifice de la lie méconnue ...

     Et béat de stupeur, comme en un mauvais rêve,
     Tu assistes à l'horreur - et attends, qu'elle t'achève ...

     Or, un temps infini déploie en un lent acte,
     En pigments de la nuit, du Mal l'esquisse exacte !

     C'est comme savoir la mort d'un Etre adoré,
     Et puis perdre le Nord, comme tout déboussolé ...

     Et les yeux pleins de cendre, survivre absurdement
     Et ne plus rien comprendre, ne savoir "où" ni " quand" ..."

     Martine.


Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne stellarose

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 542
  • Petit coeur, funambule entre 2 rives....
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #12 le: 25 Juillet 2015 à 00:37:11 »

En guise de neu-neuf, il est pas mal ce poème, je dirais même  à  déguster  à  la coque. Une mouillette par ci, une mouillette par là.
Ce que je veux dire  c'est  que ta façon  de picorer les mots me plaît  beaucoup, on a aussi besoin de ce petit grain de folie.

Merci, merci pétillante  Souci.☺

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2178
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #13 le: 25 Juillet 2015 à 16:02:27 »

   YAaa - hOÛWWW..........

   Merci, chers mexicains, vous êtes tous beaux sous le soleil, et tout luisants sous la lune ...........
   Vous êtes de pierre sèche sous l'adversité, et d'eau douce sous les larmes ...
   Vous êtes les métropolitains les plus accueillants au monde, tout de blanc vêtus sous vos larges chapeaux colorés ...toujours une gourde à tendre à l'assoiffé, toujours accompagnés de vos ombres noires............

   Quel beau pays, cruel mais sensible, ô combien ...
   

   
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2178
Re : ce deuil pour les autres
« Réponse #14 le: 26 Juillet 2015 à 22:47:15 »

   Chères mexicaines, chers mexicains,

   "Ce deuil pour les autres", j'ai appelé mon sujet comme ça un peu à double sens :
   pour les autres càd qu'il m'ouvre au tragique de l'humanité la plus démunie,
   ce deuil pour les autres deuils déjà vécus dans ma vie, aussi ...ce deuil qui les éclipse dans une supernova éblouissante ...

   Alors voilà, mes bien chers amis de ce forum, si j'écris de la poésie aujourd'hui, ce n'est bien sûr pas pour me donner une importance que n'a, précisément, que le deuil qui nous accable.
   Et puisque par votre gentillesse, votre ouverture d'esprit vous m'avez si bien accueillis ici, je vais vous déposer mes assez rares petits textes.
   Voici le frais du jour:
   ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

       Refrain de moisson.

   "  J'ai demandé au vent sans racines tenu
       Mais pourquoi cet enfant arraché à ma vue ?

       Absorbé, sur-le-champ, son soufflement s'accrut,
       Comme un soupir laissant bien des sous-entendus.

       Un peu trop difficile à notre appréhension,
       Le tourbillon habile s'est mué en cloison ...

       Au bord des yeux, mes larmes n'ont que l'intensité
       D'une menace sans armes, et de la pauvreté ...

       Et malgré tout, des fruits, aux arbres luxuriants,
       Accusent tout déni de beaux commencements ...

       Persuadé, le Jour, d'encore se lever,
       Clandestin de l' Amour et fuyant passager ... "


       Bien à vous, Martine.


   
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.