Auteur Sujet: Aéline ma fille  (Lu 30139 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne vanech

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 78
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Aéline ma fille
« Réponse #30 le: 03 Février 2016 à 20:44:09 »
Tu n'es pas coupable. C'est normal pour un parent de penser ça. Les parents veulent protéger les enfants et les enfants veulent protéger les parents en ne disant pas tout.Je sais que pour le moment c'est dur pour toi de te dire que non tu n'es pas responsable.
Pour exemple, mon compagnon qui s'est suicidé  a  parlé de ses problèmes d'alcool à sa mère que la veille et moi je ne parlais pas à la mienne de mes problèmes avec mon compagnon bipolaire. On protège nos parents, c'est comme ça, c'est naturel. C'est instinctif.
Et puis malheureusement, les psys sont très fermés à cause du secret médical, alors comment savoir?
Ton psy t'aidera à alléger cette culpabilité.Il est normal pour le moment que tu en ressortes en te sentant encore plus "coupable", tu reviens sur les éléments du passé, sur ce que tu penses que tu aurais pu "voir", mais on en voit rien et même quand les signes sont là, on est aveugle parfois , car comment penser à l'impensable? Comment imaginer une telle chose?
Tu sais il y a des fois, quand je cesse de culpabiliser une minute (ces temps qui me permettent de ne pas exploser ) et bien je culpabilise de ne pas culpabiliser...La culpabilité est l’élément central dans le deuil après suicide . Au fond, il nous faut trouver un coupable à cette acte qui nous semble si "absurde".
La maman de mon compagnon me disait "Je ne comprends pas, je l'ai bien éduqué, je n'ai rien vu de son mal..." Et comme je lui répondais, Cela n'a rien à voir  . On a beau être les parents les plus aimants du monde et les plus attentifs. On ne peut comprendre n'y être responsable de ce qui passe au niveau du psychisme de son enfant".
Je me demande aussi, comment je n'ai pas pu sentir une telle chose arriver alors que j’étais la personne qui le connaissait plus au monde?"Et bien, surement parce que je n’étais pas dans sa tête...
 
Concernant la relecture du passé, tout se brouillait dans mon esprit, du coup, j'ai tout écrit noir sur blanc et cela m'aide, je crois.
N’hésite pas à hurler, ça fait un bien fou, de faire ressortir toute cette colère. Je ne peux pour ma part pas crier étant en appartement, alors je le fais enfoui dans l'oreiller et ça libère, certes pas longtemps, mais ça aide à évacuer.

Ici, nous traversons tous  le drame le plus terrible de notre vie et nous allons devoir lutter un jour après l'autre, minute après minute, alors que les minutes semblent des heures. La plaie ne se refermera jamais, on aura toujours cette profonde cicatrise, mais je suis persuadée et c'est ce qui m'aide à tenir qu'un jour nous avancerons. Nous ne serons plus jamais les mêmes c'est certain, et cette lutte, on la mène aussi et surtout même pour la mémoire de nos disparus.




Hors ligne cabrau78

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 513
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Aéline ma fille
« Réponse #31 le: 04 Février 2016 à 09:41:59 »
Merci VANECH
Je sais que ma culpabilité et la douleur sont mes derniers liens avec ma fille.

Merci Helpa aussi
mais pour l instant ça m'est impossible, impossible de me pardonner
Je souffre comme vous tous
je dors très mal et très peu

Une longue minute après l'autre pour elle, pour mes 2 autres enfants , pour mon compagnon, pour ma famille et mes amis mais jaimerais juste une minute de répit, juste une

Hors ligne vanech

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 78
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Aéline ma fille
« Réponse #32 le: 04 Février 2016 à 14:49:31 »
Et oui Cabrau, ce sont deux sentiments qui nous permettent de garder le lien. Parfois, je me demande même si je ne m'accroche pas à cette culpabilité si tenace pour m’empêcher de réaliser  sa perte.
Mais après(bien plus tard) tu créeras d'autres liens qui te rattacheront à ta fille ,des liens plus doux.

Tu aimerais juste une minute de répit.. Je connais ça. J’écrivais la même chose dans le forum il ya  de ça 1 mois et demie. Et  depuis il m'arrive d'en trouver une , parfois même deux. Comment? En racontant l'histoire plein de fois à mon entourage,en boucle, en l’écrivant noir sur blanc.
Entoure toi bien, c'est essentiel.
Ce n'est pas toujours évident pour l'entourage qui se sent désemparé . J'avais trouvé ce texte que j’ai diffusé à mon entourage pour qu'ils tentent de comprendre au mieux.

"J’ai vécu une perte dévastatrice. Je mettrai du temps, peut-être des années, à surmonter
le deuil qui m’afflige. Pendant un certain temps, il est possible que je pleure plus que
d’habitude. Mes larmes ne signalent pas la faiblesse, un manque d’espoir . Elles
représentent la profondeur de ma perte et elles signalent ma convalescence.
Il se peut que je me mette parfois en colère sans raison apparente. Le stress du deuil accroît
l’intensité de mes émotions. Pardonne-moi s’il m’arrive de sembler irrationnel.
J’ai besoin de ta compréhension et de ta présence plus que de tout autre chose. Si tu
ne sais pas quoi dire, touche-moi, caresse-moi, mais laisse-moi savoir que tu t’intéresses
à moi. S’il te plaît, n’attend pas que je t’appelle. Je suis souvent trop fatigué pour
même penser à me servir du téléphone et à demander l’aide dont j’ai besoin.
Ne me laisse pas m’éloigner de toi. Au cours de l’année qui vient,
j’aurai plus que jamais besoin de ta présence.
Si, par hasard, tu as déjà vécu une épreuve qui ressemble quelque peu
à la mienne, partage-la avec moi. Tu ne me blesseras pas.
Cette perte est la pire chose qui me soit arrivée. Toutefois je la surmonterai et je survivrai.
Je ne me sentirai pas toujours comme en ce moment. Je recommencerai à rire."


Hors ligne cabrau78

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 513
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Aéline ma fille
« Réponse #33 le: 04 Février 2016 à 15:19:59 »
MERCI DE VOS SOUTIENS
Je me sens vraiment vraiment mal et coincée au fond d'un gouffre de douleurs, de souffrance et d'angoisses
J 'ai besoin de votre aide, de vos petits mots d'encouragement
en pensant à moi, vous pensez aussi à elle et vous lui rendez hommage
vous me rendez mon lien , la réalité et la vérité de notre amour

Hors ligne Monangesaveriu

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 283
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Aéline ma fille
« Réponse #34 le: 04 Février 2016 à 15:40:03 »
Cabrau ,
n'aie aucune crainte tu n'oublieras jamais Aéline,  ni le son de sa voix,  ni son rire, ni rien d'elle.
Le père de mes enfants est décédé il y aura 30 ans le 23 novembre prochain.  J'ai continué ma vie, mais chaque jour depuis tout ce temps j'ai au moins une pensée  pour lui. Notre fils aîné Xavier à choisi de rejoindre son père le 30 mai 2011, quelques semaines avant son vingt neuvième anniversaire. J'avais si peur d'oublier un détail le concernant que j'ai pris un gros cahier dans lequel j'écrivais chaque jour mes souvenirs de lui, mes pensees, ce que j'aurais aimé lui dire. ...
Depuis un an environ je fais des livres photos, d'abord pour mes petites nièces qui m'ont dit ne plus trop se souvenir du visage de leur tonton Xavier adoré. J'en ai fait un pour mon fils cadet qui n'avait que deux ans à la mort de son père,  regroupant toutes  les  photos de mon mari avec nos enfants.
ma chère Cabrau, ma malheureusement longue expérience des deuils m'à beaucoup appris, dont la première chose est il faut laisser du temps au temps.
ton deuil est encore si récent,  tu culpabilises,  tu ne comprends pas.  Mais on ne comprend jamais ce qui a poussé nos enfants à commettre ce geste, malgré les lettres laissées.
Petit à petit, un petit pas après  l'autre,  un jour après l'autre on survit. 
Prends soin de toi, écoute ton coeur et ton corps,  fais toi aider si tu te sens couler . Tout ce que tu ressens et penses est normal dans notre situation de parents endeuillés.
Aujourd'hui tu es en état de choc ,
le texte de Vanech me semble une excellente idée pour faire comprendre aux autres ce que l'on ressent.  Je vais m'en inspirer pour certains membres de ma famille !
Moi j'ai eu la chance d'avoir quelques amies avec lesquelles j'ai pu beaucoup parler,  raconter. Aujourd'hui encore je parle de Xavier au quotidien, il est en fond d'écran de mes ordinateurs,  tablette téléphone,. Je regarde souvent ses photos,  une lumière éclaire en permanence sa photo. 
Aujourd'hui j'ai intégré la mort de mon fils dans ma vie, et j'arrive à gérer les moments de desespoir lorsqu'ils reviennent. 
Et aujourd'hui , presque cinq ans après,  le souvenir de mon enfant m'accompagne toujours et partout, souvent dans les larmes mais de plus en plus dans un immense sourire
Comme le dit Federico, notre deuil est à vie. Mais nous pouvons continuer notre vie.
Parle nous d'Aeline, aujourd'hui pour moi elle a rejoint les autres papillons de la vie,  mon fils Xavier,   Raphaël le fils de Federico, Sophie la nièce de Fleurdecoton,  Kalahan le neveu de Souci,  Rodolphe  le fils d'Hortensia et tous les autres
Je t'embrasse fort et envoie beaucoup de courage à toi et toute ta famille   

Hors ligne vanech

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 78
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Aéline ma fille
« Réponse #35 le: 04 Février 2016 à 15:44:14 »
C'est normal ce que tu ressens et même nécessaire.On est là pour s'entraider, hélas tous dans le même bateau...Sur un bateau prêt à couler, tout au fond de l’océan, un bateau en plein tourment dans la tempête.
Comment cela se passe t'il avec ton compagnon?

Hors ligne Hortensia

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 120
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Aéline ma fille
« Réponse #36 le: 04 Février 2016 à 18:04:45 »
Oui ici nous parlons de nous ,mais aussi et surtout de nos enfants disparus bien trop tôt, nous leurs rendons hommage et nous les faisons vivre un peu plus...Parfois dans mes pensées je les associe à mon fils Rodolphe.

Douces pensées

Hors ligne cabrau78

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 513
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Aéline ma fille
« Réponse #37 le: 04 Février 2016 à 21:47:40 »
Merci pour toutes ses réponses et vos soutiens
Aéline était une personne solaire qui ne s'est jamais remise du harcèlement du collège. Et on n'a pas compris
Elle savait donner, aider les autres mais elle n'a laissé personne l'aider.
Aéline était un être d'amour, foncièrement gentille, elle ne demandait qu ' à ce qu on l'aime
Elle était belle, intelligente et n'arrivait pas à s'estimer. Elle ne comprenait pas le sens de  la vie, sur sa place dans la vie.
Avait un cerveau en ébullition et très complexe et se posait un million de questions;
Nous l'aimons tellement, ses amis l'aiment aussi : elle attendait d'eux qu ils cherchent plus en elle
Elle ne savait pas se livrer d'elle même.
Elle nous a protégés et ne nous a pas dit sa souffrance.
Elle n'a su qu'aider les autres.

Je t'aime ma chérie, j'aurais tant aimé pouvoir t'aider à te soulager de cette souffrance.
J'aurais tant aimé t'éviter cette souffrance en ne commettant pas d'erreur.
Je reconnais mes erreurs et mes limites humaines : je voudrais tellement que tu me pardonnes.

Je n'arrive pas à croire que tu ne sois plus là et que nous puissions plus échanger, ne plus te tenir dans mes bras.

Je t'envoie des millions de bisous, tout mon amour et je t'envoie plein de lumière.
AELINE : tu me manques ma fille d'amour !

Pour répondre sur mon compagnon : nous sommes allés voir l'association Jonathan Pierres Vivantes.
Des personnes formidables dont une maman dont l'histoire de son fils est très proche de celle d'Aéline.
Ca lui a fait du bien, des pleurs, des paroles qui libèrent et qui font mal
mais le bilan est positif, nous y retournerons
pas à pas, minute après minute

Je vous envoie à tous plein d'amour , de courage et de paix
Merci de votre soutien

Hors ligne vanech

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 78
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Aéline ma fille
« Réponse #38 le: 04 Février 2016 à 22:07:56 »
On commet tous des erreurs , mais qui ne sont pas pour autant à l'origine des souffrances des personnes qu'on aime.
Ta fille était une belle personne , aidant ses proches, mais il est toujours plus difficile de s'aider soi même que d'aider les autres.
Mon compagnon analysait beaucoup les autres, en revanche il n'a pas su s'analyser soi même.
C'est bien de  prendre contact avec des personnes vivant le même drame, de partager sa douleur avec des personnes qui nous comprennent.

Hors ligne Helpa

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 349
  • En manque de ma fille partie volontairement à16ans
Re : Aéline ma fille
« Réponse #39 le: 04 Février 2016 à 22:57:37 »
Elle était belle, intelligente et n'arrivait pas à s'estimer. Elle ne comprenait pas le sens de  la vie, sur sa place dans la vie.

C'est hélas un bon résumé. Ma fille était pareille. Je crois qu'il ne faut pas chercher plus loin. Elles étaient comme ça. C'est un caractère très difficile à comprendre, d'autant plus qu'elles ne voulaient pas se confier, même à leurs meilleures amies.

On voudrait toujours pouvoir revenir en arrière. On se dit, si j'avais fait ça, à ce moment là, tout aurait été différent. Mais c'est une illusion. Outre que c'est impossible, il y aurait eu d'autres occasions pour elles de recommencer à broyer du noir.

Tu ne peux qu'accepter ce qui est, et pardonner son geste. C'est plus important à mon avis, que de demander pardon pour  quelque chose dont tu n'es pas responsable.

Hors ligne BLUEVELVET

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 288
Re : Aéline ma fille
« Réponse #40 le: 05 Février 2016 à 06:53:08 »
Bonjour,

C'est mon mari qui s'est suicidé voilà bientôt 4 ans.

Je suis convaincue qu'il n'y a rien de pire dans la vie que de perdre un enfant, pour moi c'est contre nature.

Les suicidés laissent à leur proche un très lourd héritage, volontairement?  involontairement ? Je ne sais pas, sans doute ne le saurais je jamais.

Je n'ai pas eu de culpabilité mais des questions (pourquoi ?) qui taraudent et qui restent sans réponse puisque personne n'a de réponse. Ces questions sont encore présentes aujourd'hui, plus discrètes. Et puis on croit avoir franchi une étape et sans raison on  recule. Mais tous les petits pas sont bons à prendre et à faire. C'est un travail de longue haleine et en ce qui me concerne je sais que les questions m'accomagneront jusqu'à ma propre mort mais elles se font plus douces, moins violentes.
L'absence aussi..... que dire. Après la violence de son geste il m'a fallu du temps pour réaliser son absence, j'ai cru que je perdais la raison, je le sentais, l'entendais se déplacer dans la maison, je me réveillais la nuit en sursaut, il n'etait pas dans le lit.... il me fallait un temps pour que la réalité reprenne sa place...
Aujourd'hui son absence est plus douce. Douceur, c'est le mot qui me correspond aujourd'hui (après toute cette violence).
Mes enfants sont deux jeunes adultes qui démarrent une vie de couple, je les sens un peu mieux mais je reste en alerte. Les sentant heureux dans leur couple je m'autorise à penser un peu à  moi.
Voilà notre expérience de ce tsunami qu'est le suicide, au début  c'est un combat qui semble sans fin puis petit à petit on "apprivoise"cet adversaire qui peut toujours nous surprendre,  avec énormément de douceur en ce qui me concerne

Toutes mes pensées à vous toutes et tous. Douce journée

« Modifié: 05 Février 2016 à 19:10:11 par BLUEVELVET »
On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants - Jean Cocteau

Hors ligne cabrau78

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 513
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Aéline ma fille
« Réponse #41 le: 05 Février 2016 à 18:55:11 »
Merci de ton beau témoignage ; il laisse plein d'espoir.


Aujourd'hui, j'ai pensé à Aéline avec plus de douceur et j'ai pu retrouver dans ma mémoire des moments doux avec elle.
Bien sur cela n'a duré que qques secondes mais qd m^me.
Mon Ange, a chaque fois, les souffrances qui t'ont conduite au suicide me sautent à nouveau au visage.
J'espère que tu as trouvé la paix, nous n'avons pas su te comprendre et te soulager.
Le travail sur la culpabilité avec la psy est souffrance et soulagement en mettant des mots et des maux sur notre histoire;
Tu as voulu nous épargner mon petit ange et nous t'avons très certainement écorchée sans le savoir en ignorant tes souffrances; pardonnes nous ma fille d'amour
Je n'ai jamais su t'aider, je n'ai jamais vu ce qu 'il fallait voir au bon moment.

Je te jures que je suis à l'écoute de ta petite sœur et que je prends soin d'elle.
Me vois tu de là où tu es ? mon ange de lumière ?

Je t'envoie plein d'amour, de chaleur, de lumière et de paix.



Hors ligne FABICHON

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Aéline ma fille
« Réponse #42 le: 07 Février 2016 à 19:00:12 »
Bonjour,
Je traverse le même désespoir, ma fille de 14 ans s'est suicidée le 2 janvier, nous sommes encore sous le choc car elle était très belle, brillante, entourée d'affection, d'amis et était d'une grande écoute pour"tous ses potes".
Son petit ami l'a quitté et elle n'a plus supporté de souffrir, elle se scarifiait aussi, mais ses appels n'ont été dirigés que vers ses amis.
En tant que maman , je culpabilise énormément, je n'ai qu'une envie c'est de la serrer dans mes bras et de revenir en arrière car la vie est devenue une "survie", chaque matin le réveil est douloureux et le choix de la rejoindre tient vraiment à un fil, même si.... J'ai un mari, deux autres filles, la vie sans ma Juliette me semble inutile et j'ai beau chercher dans tous les sens, je ne comprend pas pas son acte.
Sa psy me dit qu'elle était entière, déterminée et différente car à très haut potentiel, je l’entend bien mais cela n’enlève pas la douleur, l'impression d’être amputée, qu'elle a emporte avec elle mon cœur...

Hors ligne cabrau78

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 513
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Aéline ma fille
« Réponse #43 le: 08 Février 2016 à 13:24:01 »
Bonjour Fabichon,

Je comprends et je partage ta douleur. Se sentir aussi seule , face à cette perte immense est très douloureux.
Nous sommes allés voir l'association Jonathan Pierres vivantes et il y en a d'autres pour nous aider à partager ce drame.
Aucune personne qui a vécu ce que nous vivons ne peut comprendre ce qui a été détruit et l'énergie nécessaire pour se lever le matin, pour chaque geste du quotidien alors c'est une longue minute après l'autre.
Il faut tenir bon, oui c'est tentant de rester dans son lit et de juste dormir mais nos autres enfants ont besoin de nous.
Oui, les larmes arrivent sans prévenir et très souvent
Il faut se forcer à manger pour tenir

alors on fait ce qu on peut pour avancer juste un pas après l'autre.
Elle nous manque cette fille adorée et adorable qu'on serrait dans nos bras et qu on pouvait embrasser.
C'est un vide immense qui fait mal;  je lui parle souvent m si ça fait mal

La famille et les amis sont présents au début maintenant c'est moins vrai. Il faut dire que leur présence fait mal, leur absence aussi : comment faire ?

Je suis allée voir une psy pour m'aider ; la douleur est intacte!
Des voisines me sortent un peu; un thé, une petite marche dans la forêt : c'est dur mais au final ça fait plus de bien car on peut parler un peu de sa fille, de cette belle personne qu on aime de tout son coeur et dont on sera la maman d'amour à jamais !

Hors ligne cabrau78

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 513
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Aéline ma fille
« Réponse #44 le: 10 Février 2016 à 11:50:38 »
Bonjour ma fille de mon coeur,

Je me sens  toujours aussi coupable mai aujourd'hui j'arrive à penser nous avec douceur.
Ton image est dans mon coeur et tu as ton visage d'aujourd'hui;
J'ai du mal à te retrouver dans les anciennes photos, je pense que je te verrai à jamais comme aujourd'hui.
J'ai bcp parlé de toi hier d'abord avec une amie longuement puis avec le cellule d'urgence ERIC.
J'ai bcp pleuré aussi mais cela fait parti de mon quotidien.
J'ai encore du mal à comprendre que tu ne reviendras plus : il faut que je revois les cérémonies dans ma tête pour me dire que oui c’est vrai tu es partie; que ce trou béant dans mon coeur et dans ma vie, il va falloir que tu le remplisses a nouveau.
Je me sens fatiguée, le sommeil me fuit.
Je vais essayer d'aller à mon bureu la semaine prochaine : est ce te trahir et trahir ta mémoire que d'essayer...?
Je t'embrasse fort mon ange et je t'envoie plein d'amour et de lumière