Auteur Sujet: Toute autre...tellement différente. comparaison impossible...Plus de culpabilté  (Lu 3642 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
Hello les amis de coeur,

je reviens vers vous, mes soeurs et frères de coeur car vous êtes toujours dans mes pensées... même si je ne viens plus souvent...

Mon garçon vient d'avoir 11 ans. Cette année, pas de crise,  pour la fête des pères, nous recevions des amis, ceux de Noel qui sont maintenant de proches et grands amis.Ils ont eu la délicatesse de ne pas parler de la fête des pères... et mon garçon n'en a pas parlé du tout.

Nous avons une relation très amicale qui évolue progressivement ....  toutefois sans le dire aux enfants.
C'est moi qui stressait cette année avec  la crainte que la crise de l'an passée se reproduise... 
Mon garçon va beaucoup mieux même si pour lui la difficulté est maintenant d'aller vers les autres.
Il est très gamin pour son âge côté jeu et emotion... un peu comme si il rattrapait à présent les 2 années perdues de son enfance...

Je suis très lucide à présent sur l'impact de mon mal être sur lui... En m'oubliant et m'occupant que de lui, j'ai omis de prendre aussi soin de moi .... 

Gràce à mon ami, à sa patience, sa comprehension et sa réactivité  je commence à renaître à la vie, à me retrouver...tout autre et tellement différente qu'il n'y a plus de comparaison possible avec le passé et de ce fait aucune culpabilité.... Nous ne faisons aucun projet... nous nous épaulons mutuellement, chacun ayant vécu une situation difficile . Il m'a avoué m'avoir croisée il y a un an.. et lui avoir fait peur, ressemblant à un zombi...
Il est rès attentif et sans jugemen et s'investit peu à peu  Cela est formidable.
Simplement une terrible envie d'avancer, de progresser et de vivre au mieux les moments que la vie nous accorde.

Cela me redonne confiance et  la force d'entreprendre.

J'ai beaucoup de problèmes au travail avec mes collègues qui n'ont pas compris que je puisse être plus mal  que l'an passée et reste sur des appriori .... J'ai essayé d'aplanir  les choses en demandant une réunion d'équipe... une collègue a dit 'je ne comprends même pas que l'entreprise puisse garder un tel élément....
J'ai encore des soucis de concentration mais en parallèle suis plus productive au niveau souscriptions ... je vais devoir faire appel aux syndicats pour me protéger car cela devient insidieux.
Cela me touche profondémént ... pour reprendre confiance, j'ai décisé de faire une mise à niveau pour suivre une formation commerciale générale,   occuper ainsi mon esprit autrement et chercher autre chose ensuite ....

Les encouragements de mon entourage amical, leur confiance me booste et me projette dans l'espérance même si j'ai encore de gros moments de déprime...
Je m'aperçois que leur patience est énorme à mon égard et que ma volonté et le courage d'avancer porte des fruits...

 Alexandre est  dans mon coeur, il est présent différemment, c'est une partie de moi, de ma vie unique et d'une valeur inestimable mais je suis très lucide.
Ce que je vis actuellement me correspond car j'ai changé et ne serai plus jamais la même. J'apprends à aimer la nouvelle Martine et à nouveau je me regarde dans la glace sans reconnaître celle d'autrefois... Cela m'a beaucoup déstabilisé au début.  J'ai compris maintenant que je ne pourrai revenir en arrière et ne le souhaite même plus.

Je prends la vie comme elle vient avec ce qu'elle met sur mon chemin de beau et de positif.
Mon garçon est plus épanoui et commence à accepter les limites, il me dit même qu'il m'aime  et que je lui manque.Il est conscient que je ne suis pas toujours bien et est plus attentif et attendrissant.

Mon ami me fait découvrir une serenité que j'avais oubliée avec beaucoup de tendresse, énormémént... Je me rends compte du vide et du manque depuis mon enfance... en cela c'est déjà énorme... Il me montre une autre image de moi..
et cela est bon...
Mon garçon attend sa visite, il le repousse parfois mais recherche sa présence et quand il sait qu'il vient il descend la rue en courant pour marcher à ses côté entre 'homme'... la vie, le rire, revient peu à peu... le soleil, la lumière arrive à la maison. J'ai refait la cuisine,  brûle des papiers.... il en reste encore...
je me détache du matériel et cela m'étonne...

Voilà, notre vie à ce jour... Je tenais à vous écrire ces quelques mots car il y a 6 mois, je touchais le fond et jamais je n'aurais pensé en sortir ainsi....
Avancer... marcher et garder espoir et une grande  volonté de continuer...

bises à vous tous et 3 fois la main pour dire 'je vous aime"


 
 



« Modifié: Aujourd'hui à 01:30:17 par tititou »

Signaler au modérateur   109.12.14.216

" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)
« Modifié: 03 Juillet 2014 à 00:21:23 par tititou »
" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)

Hors ligne JeanLuc

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 240
  • A la recherche des bonheurs oubliés ou perdus...
Bonjour tititou,

C'est un beau message d'espoir que tu nous livres là ... La preuve que la relation avec nos disparus peut se transformer en quelque chose de subtil et d'immatériel ... La preuve que la vie peut continuer et évoluer dans le bon sens, même après leur départ !

Notre coeur est assez grand que pour accueillir tous ceux qu'on aime ... Qu'ils soient physiquement là ou non ... et nonobstant le fait qu'on ne les oubliera jamais, l'amour sera là à tout moment pour les rappeler à notre bon souvenir.

Comme tu le dis, il faut prendre la vie comme elle vient ...

Affectueusement,

Jean-Luc
La vie est le commencement de toutes choses ... La mort, c'est simplement le début d'une autre vie ...

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Bonsoir Ma Tititou,

Comme cela me fait plaisir , de te répondre sur ce forum, comme ton message d'espoir peu éclairer aujourd'hui tous ceux qui se trouvent dans le noir.

Je suis navrée et dégoutée de voir que tes collègues de travail, n'ont  seulement,rien compris, mais qu'elles ne font preuve, d' aucune forme de compassion.

Voilà, deux ans et demie , nous faisions connaissance sur ce forum, qui nous aurait dit à l'époque que nous deviendrions sœur de cœur,  que nous suivrions nos parcours, et qu'un jour nous serions là pour raconter à ceux dans le plus grand désarroi , que l'on peut s'en sortir...

Tout n'a pas été facile pour toi, et parfois même très compliqué, mais tu t'en est sorti haut la main, et même si aujourd’hui il reste des points d’achoppements ,je sais que tu finiras par vaincre, parfois la volonté est la plus forte....

Tu prend la vie comme elle vient, et comme tu as raison ,nous qui savons aujourd'hui, qu'elle peut être si courte et s’arrêter brusquement, nous devons la vivre intensément, "demain est un autre jour".

Je te serre x3 fois la main et te bigophone.

Tendresses.

zabou
« Modifié: 01 Juillet 2014 à 10:10:32 par zabou »
Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Hors ligne stellarose

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 542
  • Petit coeur, funambule entre 2 rives....
Ton message est encougeant, Tititou, tu vois le miracle de l'amour est là et ta vie et celle de ton fils vont s'en trouver embellies.
Que du chemin parcouru, que d'hésitations et enfin, une porte qui s'ouvre sur la vie. Que du bonheur pour toi et les tiens, c'est tout ce que je te souhaite sur ce nouveau chemin. Il y a encore tant de choses à découvrir,  à partager dans une nouvelle famille en reconstruction.

Affectueusement.