Auteur Sujet: RECONSTRUCTION DIFFICILE  (Lu 6214 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne QUENOUILLE

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 97
RECONSTRUCTION DIFFICILE
« le: 02 Juin 2014 à 17:02:02 »
Bonjour,

Un peu plus de deux ans que mon mari nous a brusquement quitté, crise cardiaque en pleine nuit. Toutes les étapes, je les ai vécues comme je pouvais, et la vie est encore aujourd'hui très difficile.

J'ai rencontré un homme il y a quelques mois, qui m'a aidé à survivre, qui m'a redonné l'envie de faire des projets. La situation est très difficile à vivre pour mes enfants, jeunes adultes, qui, malgré la compréhension, n'acceptent pas la situation. Je les comprend tout à fait, leur père était leur idole, nous étions une famille très fusionnelle.

Le problème vient de mes amis. Ils ont tous été "très heureux" de voir que j'essayais de m'en sortir tant bien que mal, de remonter à la surface et que je rencontre quelqu'un. Mais, très heureux sur le principe. La réalité est toute différente, surtout de la part de mes amis hommes, qui étaient très amis avec mon mari. Ils n'acceptent pas mon nouveau compagnon, ils refusent mes invitations, m'invitent chez eux, mais préfèrent que je vienne seule. Leurs femmes m'ont dit qu'ils ont beaucoup de mal, que mon mari était tout pour eux. Mais, pensent-ils au mal qu'ils me font, et qui vient s'ajouter à la douleur que je vis ? Autant ils ont été proche de moi tant que j'étais seule, venant m'aider à la maison pour les travaux de bricolage, de jardinage que je n'arrivais plus à faire en plus de mon emploi. Autant maintenant, je me sens seule. Ils ont l'air de dire : tu as un mec maintenant, tu n'as plus besoin de nous.

Jamais je n'aurais imaginé une pareille réaction. Je n'ose pas en parler à mon compagnon (nous ne vivons pas ensemble, et j'arrive donc à voir mes amis seule), mais la situation est difficile pour lui aussi qui ressent ce rejet.

Difficile donc de se reconstruire dans de telles conditions. Mes amis sont mes amis, avec leur amitié, leur amour, leur soutien. Je comprends que ce soit difficile pour eux, mais ils me font culpabiliser d'essayer de continuer ma vie.

Voilà les sentiments que j'avais besoin de partager aujourd'hui. Comme quoi, il faut encore et encore se battre.

Nathalie

Hors ligne Marina Saboya

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 657
Re : RECONSTRUCTION DIFFICILE
« Réponse #1 le: 02 Juin 2014 à 18:56:30 »
Et oui, Quenouille, c'est cela AUSSI, le deuil.
Nous nous battons pour retrouver le gout de la vie et ... de nouveaux obstacles se présentent.

J'ai envie de te dire que ceux qui n'acceptent pas ta nouvelle vie ne sont pas des vrais amis, mais en réalité, je peux comprendre leur réaction...  mais pas l'accepter. L'amitié c'est accepter.
Mes propres parents m'ont dit qu'ils vivraient vraiment très mal que je rencontre quelqu'un !
Et pourtant, ce n'est pas tromper, pas trahir celui qui est parti. C'est vivre, vivre, revivre, enfin!

Certains d'entre nous ont cette chance, oui, cette chance, de pouvoir reformer un vrai couple.
Et combien de fois ai-je entendu : Moi qui pensais être la femme d'un seul amour. 
Oui, le femme d'un seul amour, l'amour de celui que tu as épousé, le père de tes filles, qui a aimé la jeune Nathalie. Et l'amour de celui qui t'aime aujourd'hui,  la Nathalie meurtrie, blessée, fragile.

Une seule certitude, être veuve ne veut pas dire s'habiller en noir, ne plus se maquiller et décourager les prétendants. Ca, c'était avant. Mais mon avis n'a pas beaucoup de valeur, je suis veuve aussi.

T'ont-ils au moins donnée l'occasion d'échanger et d'éclaircir la situation, ces amis?
Seraient-ils en mesure d'affronter ton regard et de te dire pourquoi ils n'arrivent pas à dépasser le temps d'avant?
Pourquoi ils refusent de participer à ta "renaissance", tandis que c'était leur objectif après la disparition de Fabrice?

Te sens-tu le courage de les réunir pour en parler calmement ?
Ou de leur écrire une lettre afin de leur expliquer que tu as toujours besoin d'eux, et qu'il n'est pas humain de te demander de choisir ?

J'ai mal de lire que tu dois encore et toujours mener un combat pour vivre, tranquillement, simplement, souffler un peu.

Je t'embrasse fort.

Marina
PiMa

Mieux vaut souffrir d'avoir aimé que de souffrir de n'avoir jamais aimé.

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Re : RECONSTRUCTION DIFFICILE
« Réponse #2 le: 03 Juin 2014 à 22:47:03 »
Bonjour Quenouille, Marina,

J'ai envie de te dire que ceux qui n'acceptent pas ta nouvelle vie ne sont pas des vrais amis
, pour moi les vrais amis sont ceux qui se réjouissent de ton mieux être, qui sont heureux de te voir revenir dans la vie.

Je comprend mieux la réaction de tes enfants, pourtant je suis sure qu'avec le temps cela sera moins difficile pour eux et de te voir de nouveau heureuse fera surement changer leur point de vue actuel, il finiront par comprendre que leur papa sera toujours dans ton cœur et que rien ne pourra effacer cela.

Je ne sais quoi te dire si ce n'est peut être de devenir égoïste, de penser à toi, c'est tellement difficile de perdre l’être aimé, nos projets tout ce qui faisait notre vie, c'est tellement difficile de surmonter cette douleur, de tenter de se reconstruire, de prendre un autre chemin que celui que l'on pensait tout tracé....

Bien sur , on le sait la vie est faite de concessions, mais celles-ci ne sont -elles pas trop lourdes, compte tenu du fardeau que l'on porte déjà?

Une nouvelle rencontre, une personne avec qui on se sent bien, qui nous comprend, après notre vécu cela n'a pas de prix, en tout cas , je le pense.

Marina à raison notre cœur est assez grand, pour garder au chaud notre amour, et avoir encore de la place pour un autre , différent peut être mais si doux après la tempête traversée.

Le temps du deuil éternel bien souvent mené par les convenances est révolu, tes amis devraient s'ils t'aiment vraiment, le comprendre, que feraient-ils eux ? le savent-ils seulement?

Je comprend ton désarroi, mais personne ne peut vivre ta vie à ta place, ne te maltraite pas, explique toi, et fais tes choix.

Finalement , les conseilleurs ne sont pas les payeurs, nous connaissons aujourd'hui ( a nos dépens) le prix de la vie, le prix du bonheur....

Je t'embrasse.

zabou
« Modifié: 08 Juin 2014 à 10:00:09 par zabou »
Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4615
Re : RECONSTRUCTION DIFFICILE
« Réponse #3 le: 16 Juin 2014 à 09:32:33 »
chapitre sur le deuil du conjoint du Dr Faure dans vivre son deuil au jour le jour ... je m'y retrouve parfaitement ...
et je le mets ici pour le partager avec vous http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/chapitre-sur-le-deuil-du-conjoint-du-dr-faure-dans-vivre-son-deuil-au-jour-le-jo/ où il dit clairement bien des choses qui peuvent vous aider là à continuer à cheminer et vous déculpabiliser
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Roland

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : RECONSTRUCTION DIFFICILE
« Réponse #4 le: 12 Août 2014 à 23:05:59 »
Salut Nathalie

1) Ton mari était ton mari et pas celui de tes amis, apparemment ce sont eux qui ont du mal à faire le deuil, si tu continues à les fréquenter tu ne feras jamais rien
Le mieux c'est de t'en éloigner progressivement, pour repartir sur autre chose, si j'étais ton nouveau compagnon c''est ce que je te demanderai de faire, j'ai connu ce problème, et j'ai fait le ménage, ça m'a coûté, mais même pour vivre seul il faut "couper les ponts en douceur" sinon tu es bouffée par des gens qui ne te veulent que du bien, il y a toujours des gens qui te veulent du bien et veulent te protéger, c'est pour eux aussi une façon  de rester dans la continuité parce que  ça a un impact sur leur vie à eux.
Dans ce cas chacun y trouve son intérêt, conscient ou inconscient

A +  Roland

Hors ligne JBNB

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 54
  • "elle avait le souci des autres"
Re : RECONSTRUCTION DIFFICILE
« Réponse #5 le: 13 Août 2014 à 19:17:30 »
A mon humble avis, ce que Quenouille est en train de vivre, beaucoup d'autres le vivent aussi.
Lorsque ces désagréments ne viennent que des "amis"... je pense que, peu à peu, le problème parviendra à se résoudre.

Là où ça devient plus délicat, c'est lorsque  le rejet provient  des enfants.
Certains se veulent exercer une autorité presque dictatoriale - mais ils ne se mettent pas à la place de celui qui reste.
Par contre, j'ai connu  des personnes endeuillées, qui ne savaient pas comment annoncer à leurs enfants, la rencontre avec 'le  bon samaritain"... or, à leur grande surprise, tout s'est magnifiquement  passé.
La reconstruction est, pour elles, en bonne voie.
Jacques

Hors ligne stellarose

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 542
  • Petit coeur, funambule entre 2 rives....
Re : RECONSTRUCTION DIFFICILE
« Réponse #6 le: 17 Août 2014 à 08:35:29 »

Bonjour à vous tous,

Le message de Roland a mis le doigt sur quelque chose qye je sentais sans pouvoir l'exprimer : à tenter de protéger, voire surproteger, on étouffe l'autre ou les autres. On croit bien faire, et je comprends que l'éloignement devient la seule solution possible pour se reconstruire.

Tu as raison Roland en disant : "c'est une façon pour eux de rester dans la continuité parceque ça a un impact sur leur vie à eux", c'est exact. Comment peut-il en être autrement d'ailleurs ?
Lorsque quelqu'un meurt, il est toujours le fils ou la fille de quelqu'un,  le compagnon ou la compagne de quelqu'un,  le père ou la mère de quelqu'un,  l'ami ou amie de quelqu'un. ......le frère,  la soeur...et la liste est longue. Alors oui, la perte d'un être cher a toujours un impact, il faut effectivement  savoir couper les ponts en douceur pour se reconstruire.

Seulement en tant que parent, il n'y a pas de reconstruction, la perte est irrémédiable.  C'est mon sentiment, il n'appartient qu'à moi et je ne demande pas qu'on le partage. Mais je suis d'accord avec toi et Jbn.

Courage à tous pour l'avenir, il y en aura un, pour vous tous même si le chemin est chaotique.

Hors ligne mamita

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 439
Re : RECONSTRUCTION DIFFICILE
« Réponse #7 le: 19 Août 2014 à 17:12:39 »
Seulement en tant que parent, il n'y a pas de reconstruction, la perte est irrémédiable.  C'est mon sentiment, il n'appartient qu'à moi et je ne demande pas qu'on le partage.

Bonjour Stellarose,

Oui je partage entièrement ton sentiment. Pas de reconstruction possible après la perte de nos chers enfants, la vie continue sans eux, hélas et jamais rien ne pourra combler le vide immense qu'ils ont laissé !

Avec mes pensées les plus douces,

Mamita
"Au lieu de me désoler d'un futur qui n'existera plus, j'ai savouré la chance inouïe que j'ai eue de vivre à tes côtés, de te connaître et de t'aimer"

"Que la relation cesse n'est pas l'essentiel, l'Essentiel c'est qu'elle ait existé"

(Marie-Lise Labonté "Le point de rupture")

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Re : RECONSTRUCTION DIFFICILE
« Réponse #8 le: 20 Août 2014 à 10:01:53 »
Bonjour à tous,


Bien que n'ayant pas perdu un enfant, je pense que le terme reconstruction n'est pas approprié.

Depuis le départ de mon mari, j’apprends à vivre autrement, sans lui ,pour toujours, je ne pense pas me reconstruire, je suis différente, j'ai changé...

Mon rapport à la vie est tout autre, à certaines valeurs aussi, mon rapport au temps est totalement modifié.

Rien ni personne ne pourra le remplacer, il reste unique dans mon cœur, et même si réellement , on peut aimer à nouveau, cela restera différent...

Se reconstruire, n'a aucune signification pour moi, on est démolit et on le reste, on poursuit son chemin, ce n'est plus celui que l'on croyait tout tracé , mais un autre, je n'accepte pas , je fais avec...

Je vous embrasse.

zabou
Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2712
Re : RECONSTRUCTION DIFFICILE
« Réponse #9 le: 23 Août 2014 à 15:03:46 »
Consolidation de la blessure, de l'amputation... ça vous va mieux comme terme?
Moi, ça me parle, à jamais maman d'une enfant morte, à jamais amputée d'une partie de moi... à jamais blessée... mais de nouveau capable, un tout petit peu... de vivre et non plus de survivre à sa mort...après avoir été anéantie et pulvérisée par le choc et le chagrin, je me sens juste assez solide pour grappiller des moments qui ne soient plus de pure douleur...je me sens en voie de consolidation...
mais le mot en lui même n'est pas bien beau...