Auteur Sujet: JE SUIS PERDUE  (Lu 4289 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne VIRGINIE62

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
JE SUIS PERDUE
« le: 18 Avril 2013 à 10:58:04 »
Bonjour,

Je vous lis très régulièrement, mais ne suis jamais intervenue sur ce site.

Aujourd’hui, je me pose tellement de questions que j’ai osé franchir le pas.

Mon mari est mort très brutalement il y a un an et un mois. Comme vous, je ne vis plus depuis cette date. Nous étions ensemble depuis 30 ans, et nous nous adorions. Je ne vous raconte pas toutes les étapes par lesquelles je suis passée, ce sont les mêmes que les vôtres, et encore aujourd’hui je m’écroule régulièrement rien qu’en regardant une photo posée quelque part dans la maison.

Un mois avant l’anniversaire du décès de mon mari, j’ai rencontré par hasard un homme, qui m’a par la suite invité à déjeuner. De déjeuners en cinémas, en rencontres à boire un verre, je me suis retrouvée un soir chez lui et est arrivé ce qui devait arriver.

Je n’arrive plus depuis à savoir où j’en suis. J’ai pris beaucoup de plaisir à me retrouver dans les bras d’un homme, beaucoup plus pour la tendresse, retrouver la chaleur de quelqu’un qui vous serre dans ses bras, poser enfin sa tête sur une épaule accueillante, sentir des mains sur ce corps mort depuis un an.

Et en même temps, une immense culpabilité, une honte jamais éprouvée. Comme si je trompais mon mari. Je trompe d’ailleurs mes enfants à qui j’ai tout caché par crainte de leur avis, mes amis également qui ne sont au courant de rien. Cet homme, j’ai l’impression de le tromper aussi car je ne pense pas éprouver de sentiments à son égard, juste besoin de tendresse. J’ai encore mon mari tellement dans mon cœur, je l’aime tant, tout est chamboulé, je ne sais plus quoi faire.

Voilà, j’ai besoin de savoir ce que vous en pensez. Est-il trop tôt, dois-je l’annoncer à mes enfants ? Je suis perdue…..


Virginie

Hors ligne *Ephémère*

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1330
  • Tu es là dans ma peau comme un coup de couteau
Re : JE SUIS PERDUE
« Réponse #1 le: 18 Avril 2013 à 11:47:32 »


Chère Virginie, te voilà aux prises avec cette fichue culpabilité qui trop souvent accable les endeuillés pour de multiples raisons.

De quoi serions-nous coupables ? De survivre à notre amour adoré ?
L'avons-nous choisi ?

La vie nous réserve bien des surprises ; de très belles, comme lorsqu'elle a mis sur notre chemin, notre adoré.
D'épouvantables, lorsqu'elle nous l'a repris.

De plus douces lorsqu'elle te fait rencontrer un homme qui t'offre son épaule.

Il est des choix qui nous incombent et dont nous devons assumer la responsabilité.
Mais tu le sais bien, Virginie, encore une fois, nous n'avons pas choisi la mort de notre amour. Nous n'avons pas choisi l'absence et le manque qui nous crucifient de douleur.

Alors pourquoi devrions-nous refuser aujourd'hui ce que la vie nous propose ?
Je comprends ce que tu éprouves, mais tu ne trompes pas ton mari, virginie, tu essaies de poursuivre ta route.

Et sur ton chemin, il y a cet homme, et ce qui peut advenir dans cette rencontre.

Chère Virginie, je vais me permettre de copier ici des lignes que j'avais écrites sur un autre "post" :


"..... je vais juste vous dire ce que je souhaitais pour mon amour adoré.

J'ai toujours pensé que je partirais la première, et j'aurais voulu qu'il conserve, intact son amour de la vie.
Pour cet  homme que j'aimais tant et qui a empli mon existence d'un bonheur indicible, à la fois simple et magique, je ne souhaitais que les joyaux de l'existence.
Je voulais qu'il continue son chemin, le regard et la gorge pleins de rires ; joyeux comme il l'a toujours été.  Et qu'il accepte les belles rencontres qui lui seraient offertes.

Nous souhaitons le meilleur pour ceux que nous aimons.
Nous ne les voulons pas à genoux tordus de douleur.
Nous espérons pour eux le coeur léger dans la douceur du printemps.

Et ceux qui nous aiment, que veulent-ils pour nous ?

Nous sommes maltraités par le destin qui nous livre pantelants,  brisés, impuissants, aux flots déchaînés et glauques d'un tsunami infernal.
Faut-il en plus se sentir coupables si quand l'eau se retire, le goût de la vie, malgré tout, nous revient peu à peu ?".

..."c'est aussi pour vous, qu'il faut espérer  le coeur apaisé et les joues sans les larmes.
Pour vous qui n'êtes ni responsable ni coupable du départ de votre amour.".


Vois-tu Virginie, ce que tu vis aujourd'hui, c'est ce que j'espérais pour mon amour adoré lorsque je songeais que je partirais la première.
Oui, j'espérais vraiment qu'il ferait de belles rencontres, y compris un autre amour. J'ai tant reçu de lui, vécu dans un si merveilleux  bonheur à ses côtés, que je ne pouvais que lui souhaiter le plus beau, le plus doux, pour continuer sa route.


Quant à révéler ou non à tes enfants ce qui se passe pour toi, je me dis qu'il est peut-être un peu tôt pour évoquer avec eux ce qui appartient à ta vie intime, ta vie privée...  mais ce n'est qu'une idée, surtout pas un conseil.

Je ne sais si ces quelques lignes te conviendront, Virginie, mais je te souhaite une journée sereine et sans tourment.

A très bientôt, n'est-ce pas ?
Et j'espère que tu me pardonneras  d'avoir été si longue...


*Ephémère*

       Tu es là d ans ma peau comme un coup de couteau.

Hors ligne Doromandre

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 141
Re : JE SUIS PERDUE
« Réponse #2 le: 18 Avril 2013 à 17:45:50 »
Difficile chère Virginie de s'exprimer après Ephémère qui décrit et analyse si bien les émotions et ressentis.

Apprivoiser l'idée que oui, peut-être, la vie t'offre à nouveau un cadeau à accepter et savourer avec reconnaissance.

A la fois, je comprends si bien ce charivari dans ton esprit et dans ton coeur ; rien n'est simple. Mais tu ne trompes pas ton mari, tu as une chance de vivre à nouveau la tendresse, la complicité, le partage.

Puisque tu te sens perdue, peut-être peux-tu laisser évoluer tranquillement les choses et faire confiance à l'avenir, à la vie, à toi, à ton ami. Prendre le temps, en toute sérénité.

Souvent, sur ce forum on lit qu'il nous faut être doux avec nous-mêmes.
Alors sois douce avec toi Virginie, tu as droit au bonheur.
C'est tout ce qu'on peut te souhaiter, du fond du coeur.

Dominique

Hors ligne Yohann

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 119
Re : JE SUIS PERDUE
« Réponse #3 le: 18 Avril 2013 à 18:28:34 »

Virginie,

Pas simple en effet de faire la part de ses sentiments et de sa situation de deuil.

Rencontrer un homme (une femme) est une chose logique de la vie, sans qu'il soit là question de sentiments.
Dans notre situation de deuil, nous avons besoin de parler, d'échanger et ces relations gardent le plus souvent ce caractère et rien d'autre !

Le problème, c'est que ces rencontres font parler autour, et que bien souvent, "une bonne âme" s'en vient poser la question : "C'est sérieux entre vous ?"
Ben euh, ... non, on peut voir des personnes pour parler, sans qu'il y ait autre chose que de l'amitié !

Mais, une fois, deux fois, ... et alors le doute commence à s'installer en nous !
Au fait, qu'est-ce que je ressens ?
Quel est ce trouble en moi ?
Est-ce un sentiment nouveau ou simplement le fruit de ce "doute jeté" sur notre chemin qui nous trouble ?

Pas des propos en l'air pour moi, 18 mois après le décès de mon épouse !

Alors, je pense que face à cette situation qu'on ne maîtrise pas (je ne suis pas prêt, je n'ai pas encore "lâcher-prise et pourtant certains s'ingénient à jeter le doute en moi), la meilleure des solutions est la franchise et la sincérité d'en discuter.

En parler ensemble très simplement, ... pour faire le constat ensemble... que c'est le fait de voir semer le doute par certains qui créée le trouble et qu'il n'y a rien d'autre !
Ce qui était mon cas.

Car, fort bizarrement, l'aspect franchement posé, ... le trouble avait disparu et surtout, j'avais retrouvé la sérénité en moi.
Et que la seule amitié était revenue à sa juste place.


Virginie, je l'expose comme ça, parce que je le ressens ainsi.

Maintenant, chacun, en fonction de sa culture, éducation, vie, peut compenser un manque d'amour par de la tendresse, mais je crois alors qu'il ne faut pas se mentir et être franc avec l'autre !
Et qu'il est important que l'autre soit au courant du risque de confusion de sentiments qui risque de se produire !

La franchise, je crois que tout est là !


 :-*

Yohann





 


Hors ligne VIRGINIE62

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
Re : JE SUIS PERDUE
« Réponse #4 le: 19 Avril 2013 à 09:24:06 »
Merci de vos réponses. A force de réfléchir, c’est vrai que je ne sais plus où j’en suis. Quand je dis que je n’ai aucun sentiment pour cet homme, en fait c’est faux. Mais ce sont des sentiments que je n’arrive pas à définir, ou que je me refuse à définir. Dire que c’est de l’amour ? Je ne peux pas. Et d’un autre côté dès qu’il s’en va, j’ai envie de le revoir, il me manque.


Je me remets à plaisanter, à rire, à prendre du plaisir à aller au restaurant, et de l’autre côté j’ai ma conscience qui me dit que c’est trop tôt, tout juste un an que mon mari est parti, qu’on s’aimait tellement. J’ai l’impression de confondre ces deux hommes, qui ont des traits de caractère semblables.

Alors, oui, je vais laisser évoluer. Je vais prendre les moments comme ils se présentent, essayer de ne pas me poser de questions. Je sais malheureusement que la vie est si courte, et qu’elle peut être reprise si brusquement.

Bonne journée à vous

Virginie

Hors ligne MALAU

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 67
Re : JE SUIS PERDUE
« Réponse #5 le: 19 Avril 2013 à 12:18:16 »
Virginie, ce n'est pas mon mari que j'ai perdu mais mon unique enfant, âge tout juste de 20 ans, emporté subitement par un arrêt cardiaque le 9 avril 2011. Maman solo depuis longtemps déjà, j'avais construit avec et pour mon fils, une vie plutôt confortable, agréable, dans laquelle pas sinon peu de choses me manquaient....Puis vint ce jour, où la mort à emportée mon fils sur son passage sans crier gare, emportant par la même, tous mes repères, tous mes rêves, tous mes espoirs, toutes mes projections, y compris ma propre identité......tout a éclaté en morceau, que je tente à bout de bras, de force et de foi, de reconstruire petit à petit.....Deux ans sont passés, des larmes moins fréquentes, mais une plaie à jamais ouverte, un vase à jamais troué, que rien ni personne ne pourra venir combler, ni remplacer......La relation avec mon fils était unique était et à jamais le restera....Mes déceptions "amoureuses" m'ont amené à être plus que vigilante durant un bonne partie de ma vie. J'ai donc appris à vivre sans homme à mes côtés, et à finir par comprendre que oui, l'âme du femme est plus forte que son corps..... Mais chemin faisant, mon enfant grandissant, commençant à voler de ses propres ailes (étudiant à la fac), et vivant a première et dernière grande histoire d'Amour, souhaitait plus que jamais que je trouve enfin un mari. Il ne supportait plus que je m'occupe des autres, à m'en oublier presque, et me voir seule à la maison. Moi je ne m'en plaignait pas....ma vie était belle autrement qu'en couple..... Jusqu'au jour où, 1 an après le décès de mon fils, un homme que j'avais rencontré quelques années plus tôt, me demandait ma main,sans même qu'une seule fois nous nous étions embrassé..... Bien qu'anéantie par le décès de mon fils, j'ai eu un instant de lucidité, où tout s'est bousculé dans ma tête: Comment cet homme peut-il avoir le toupé de me demander ma main alors que je viens de perdre mon fils, profites t-il de ma vulnérabilité, de mon anéantissement pour "sauter" sur l'occasion.....me suis-je demandé ? Il m'aura fallu une nuit pour cogiter à cette demande et à trouver réponse le lendemain même....OUI, lui ai-je répondu !!!! J'avais besoin d'Aimer, j'avais besoin de réapprendre à le faire, j'avais besoin de réapprendre à faire confiance à un homme, j'avais besoin d'accomplir le souhait de mon enfant, que sa mère encore plus maintenant ne sois pas seule, plus jamais seule, sans homme dans sa vie....J'ai entendu et écouté la voix de mon enfant, celle du temps de son vivant, et celle de maintenant qui m'aide à tracer mon chemin, à poursuivre ma vie, et mon histoire, notre histoire..... Je suis aussi parti du principe qu'à trop réfléchir, on risque de passer à côté de beaucoup de choses qui s'offrent pourtant à nous sans que nous allions les chercher.....Qu'ai-je donc à perdre, de plus de pire que je n'ai déjà perdu ? RIEN......ABSOLUMENT RIEN !!!! Alors oui je me risque à oser vivre, je me risque à m'engager avec un homme que je connais si peu, et pourtant, que j'ai épousé il y a un an, et que j'aime profondément, et qu'il représente pour moi un cadeau du ciel.... Alors oui, cet homme je vais et je veux l'aimer et le chérir, lui qui a ce quelque chose que je n'ai pas dont j'ai tant besoin, moi qui ai ce quelque chose qu'il n'a pas et qu'il a tant besoin, et qui depuis là-haut, mon fils a fait nous rencontrer, nous unir, nous compléter...... Tout simplement une magnifique récompense dans mon malheur, la réouverture de mon coeur..... L'amour ne se discute pas, ne se réfléchi pas, il se vit..... avec qui que se soit, ou quoi que se soit.....c'est le mystère de la vie, ce sont les tripes, se sont les émotions, c'est tout, sauf palpable, calculable, sans quoi on risque de passer à côté si on ne le saisi pas au vol......Il n'y a pas de hasard........Maktoub. Aujourd'hui mes prières sont pour toi Virginie, et pour que cet Amour grandisse, s'épanouisse, et vive tout simplement, le plus longtemps possible, avec ton tendre mari au plus profond de toi.....comment pourrait-il en être autrement ? C'est ton histoire entre toi et lui, indestructible, conditionnellement.....Ne t'empêche pas d'Aimer cet homme, peut-être ton mari l'a t-il mis sur ton chemin, pour que tu ne sois pas seule, pour que tu continues à être une compagne, aussi aimante avec ton nouvel amoureux, que tu l'as été, et l'ai encore avec ton mari.....C'est un beau cadeau qu'il te fait là......sois-en certaine.....il n'y a aucune offense, aucune culpabilité à avoir, loin de là.....Ne pense pas trop avec ta tête, laisse juste vibrer le coeur, et aller là où il te guide..... Message spécialement pour toi, parce que l'Amour se suffi à lui même.....

http://youtu.be/5hnv1r7BehA

Bien des choses......


Hors ligne VIRGINIE62

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
Re : JE SUIS PERDUE
« Réponse #6 le: 15 Mai 2013 à 16:42:00 »
Je reviens vers vous pour vous expliquer la suite de mon histoire.

J'ai continué à voir mon ami rencontré récemment, et les liens se resserrent entre nous. Je n'ai pas osé évoquer avec lui des sentiments, mais lui m'a avoué qu'il était en train de tomber amoureux de moi. Il a eu une vie avant la mienne, divorce, aventures, etc.. Il est gentil avec moi, nous discutons beaucoup, sortons.

Le problème vient de ma fille qui a été lire mes textos sur mon téléphone et a découvert son existence. Tout s'est très mal passé. Elle n'accepte en aucun cas ma nouvelle relation, trouvant que je n'ai pas attendu assez longtemps après le décès de son père. Y a t-il vraiment un temps convenable ? Je lui ai pourtant expliqué qu'en aucun cas cet homme ne remplacerait son père, que ma vie continuait accompagnée et non plus solitaire, que je pensais encore si fort à mon mari. Mais rien n'y a fait, elle me fait la tête, vient me voir à l'improviste pour voir si je suis seule ou non, refuse que cet homme mette les pieds à la maison, etc...

Je ne sais pas quoi faire. Je sais que ce n'est pas de la méchanceté de sa part, qu'elle est choquée que j'ai une nouvelle relation aussi rapidement. Mais je ne l'ai pas cherchée, cela s'est fait par hasard, la solitude est si lourde à porter... Alors que faire ? Laisser tomber cet homme avec qui je suis bien, pour me retrouver de nouveau seule dans ma maison, le soir, les week-ends, pour faire plaisir à ma fille ?

J'essaye de lutter depuis tant de jours, de me reconstruire alors que le chagrin est encore si vif, de ne plus culpabiliser, mais tout est si difficile à gérer.

Virginie

Hors ligne kika

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 211
Re : JE SUIS PERDUE
« Réponse #7 le: 15 Mai 2013 à 17:28:27 »

Virginie,


Je suis extrèmement choquée de ce que tu nous confie

Comment ta fille ose se permettre de regarder tes textos, te surveiller,  t'imposer ses propres idées quant a ta vie intime.
Je sais que tu l'aimes, qu'elle t'aime mais cela ne lui donne aucun droit de s'immiscer ainsi dans ta vie amoureuse
Tu es chez toi, tu reçois qui tu veux. Tu n'es pas en résidence surveillé...
Faut il que tu sois ad vitea eternam dans la peine, la solitude sous prétexte qu'elle trouve que tu n'as pas assez enduré le deuil ?

Refuse de te faire bouffer le cerveau par qui que se soit, quand bien même c'est ta fille.
Elle te dois le respect. Elle n'a pas a t'imposer ses diktats. Tu es une femme mure et non une personne mineure
Fais ce que tu as a faire, elle finira par accepter ou pas. C'est son problème. Ne cède pas, sinon tu vas te retrouver piégiée dans des liens très malsains

Nous aimons nos enfants, profondément, mais nous avons aussi des droits inaliénables qu'ils doivent respecter, le libre arbitre, la liberté, aimer a nouveau...

Que chacun reste a sa place, tu es la mère, elle est ta fille. Respect de part et d'autre

Je peux te paraitre sèche mais honnêtement a travers le deuil, n'apprenons nous pas que seul l'amour compte en cette vie ?
Elle a peut être du mal a faire le deuil de son père, alors conseille lui de se faire aider par un psy mais ne la laisse pas régenter ta vie

Courage

Malika