Auteur Sujet: Bienvenue !  (Lu 12314 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Modérateur

  • Invité
Bienvenue !
« le: 02 Décembre 2012 à 11:44:34 »
Bienvenue !
« Modifié: 23 Février 2014 à 00:57:10 par Webmaster »

Hors ligne chrisam

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 559
Re : Bienvenue !
« Réponse #1 le: 02 Décembre 2012 à 22:52:34 »
Si je comprends bien, ce module ne devrait contenir que des fils et des messages d'espoir.

Très  bien, je crois qu'il faut donner une lueur d'espoir, même lointaine, c'est ce que j'avais voulu exprimer dans un fil que j'avais intitulé : "Suggestion au modérateur : rubrique espoir "
Si je ne reviens pas physiquement,
N'oublie pas que chaque fois que tu sentiras la brise sur ton visage,
Ce sera moi qui serai revenu t'embrasser"

Hors ligne Angela

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 163
Re : Bienvenue !
« Réponse #2 le: 02 Décembre 2012 à 23:38:43 »
Bonsoir,

Sentiments confus.
Impressions curieuses.
Ressentis bizarres.
L'impression que quelque chose se passe et m'amène ailleurs.
L'impression de ne plus vivre que dans la douleur et par la douleur.
Est-ce que le fait de vouloir faire "comme il l'aurait voulu" (ex. Me battre pour ne pas me laisser anéantir par l'annonce la perte probable de mon emploi - parce que "vous n'avez pas été au maximum de vos possibilités, cette année") ... est un signe de passage à la phase de reconstruction ? (Quand, il y a peu on me disait, "fais le pour JL", ça me faisait horreur !) ?
Pouvoir m'avouer que la vie continue et que j'ai envie (!) d'être moi-même, sans trop savoir qui je suis devenue ou vais devenir ...
La conviction de ne plus être la même. Ni celle d'après le décès, ni celle d'avant, ni celle d'avant la maladie, ni celle d'avant sa rencontre ... quelqu'un de nouveau mais toujours moi avec quelque chose en plus. C'est tellement insensé d'écrire "plus" et non "moins" !!!
Comme je l'ai écrit sur un autre fil ... sans doute, d'ailleurs, était-ce complètement inadapté ... J'ai l'impression d'avoir été comme une maison abandonnée ... Toutes portes et fenêtres fermées ... Plutôt une maison en ruines ... Ou un voilier échoué ...
Et puis maintenant, les fenêtres s'entrebaillent, le voilier s'est écarté des rochers et flotte encore ...

Lueurs d'espoir ce soir ...

Bien affectueusement

Angie
Etre vivant, c'est être vu, entrer dans la lumière d'un regard aimant (L'inespérée - C. Bobin)

Hors ligne tiobob

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 357
  • carpe diem
Re : Bienvenue !
« Réponse #3 le: 03 Décembre 2012 à 00:01:14 »
ce que tu décris Angela,c est tout à fait ce que je ressent aussi

bonne nuit

tiobob

Hors ligne chrisam

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 559
Re : Bienvenue !
« Réponse #4 le: 03 Décembre 2012 à 10:26:56 »
Si j'avais parlé d'un module " Espoir " , ce n'est pas parce que je suis arrivé à la période de "restructuration" loin de là (mon épouse est décédée ce 12 octobre), je suis toujours dans le creux des vagues, en plein tsunami, mais parfois, il est bien de lire des messages d'espoir qui ne soient pas mélangés parmi de nombreux messages de désespoir, qui ont parfaitement leurs places sur ce forum.

Je ne serais pas long car je n'ai pas le sens littéraire.
Si je ne reviens pas physiquement,
N'oublie pas que chaque fois que tu sentiras la brise sur ton visage,
Ce sera moi qui serai revenu t'embrasser"

Hors ligne kika

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 211
Re : Bienvenue !
« Réponse #5 le: 04 Décembre 2012 à 00:17:25 »

Bonsoir,


Je suis très, très heureuse de la création de ce fil

Bien que je sois au début du deuil, dans le chaos ces émotions exacerbées, incontrolables du deuil, je sens frémir, pas tous les jours, la vie qui m'appelle...Durant 1 1/2ans j'ai dansé une sacré sarabande avec la maladie... cette garce ne m'a pas épargnée. La mort a mis a point final.
Et qu'il est dur ce chemin du deuil, je rampe, je tombe dans des gouffres profonds, parfois l'envie de s'allonger et de mourir. Mais ça n'arrivera pas. J'ai beau être complètement déglinguée psychiquemet, faut pas réver
Pourtant pendant quelques heures, quelques jours l'apaisement. Et la vie me prend dans ses bras, pour une autre danse. Un menuet, je ne peux faire plus pour l'instant, je boite, je tombe et toujours je me relève grace aux mains tendues sur ce forum

Alors oui oui pour cette rubrique. Nous ne sommes pas morts. Profondément bléssés, anéantis mais il reste un souffle de vie.
Et tant de mains qui se tendent vers nous. Et puis tous ceux qui nous ont précédés sur ce chemin terrible et qui nous disent que nous finiront par trouver un peu de paix, de bonheur, différents certes mais possibles.

Je leur fais confiance. J'ai énormément aimé mon Pierre, et par de-la la mort je continue. Je n'ai pas la primauté de l'amour absolu. Si d'autres me disent qu'il est possible de vivre autre chose, avec toujours cet amour au fond du coeur, autrement, je leur fait confiance.

Comme je l'ai dit à Marina merçi de baliser notre chemin de petits cailloux blancs


Malika




Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Bienvenue !
« Réponse #6 le: 05 Décembre 2012 à 19:25:49 »
Bonsoir à tous,

Je viens de découvrir ce fil et je trouve l'idée géniale! Non seulement parce qu'il sera forcément plus teinté d'espoir que les autres, mais aussi parce que, quel que soit la perte (compagnon, enfant, soeur, frère, parents…) tout le monde y ira, et ce sera alors un vrai dialogue entre tous, sans distinction de la nature du lien qui nous unit au défunt.

MERCI!

Madâme

Hors ligne clara

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 332
Re : Bienvenue !
« Réponse #7 le: 09 Décembre 2012 à 21:48:52 »
Bonsoir,
je me fais toute petite parce que certainement je culpabilise d'aller mieux depuis 2 jours ...
hier, après de long mois, j'avais besoin d'aller le voir au cimetière...
Et là, j'ai eu le sentiment de ce lien intérieur que nous cherchons tous ... mais il est arrivé sans que je le cherche ... c'est peut-être là la solution !
 :) on y arrivera tous un jour à trouver un peu de paix.
douce et paisible nuit à tous
Claire

Hors ligne chrisam

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 559
Re : Bienvenue !
« Réponse #8 le: 09 Décembre 2012 à 21:53:45 »
Lien extérieur - lien intérieur

Je sais, ce n'est pas après 8 semaines de deuil que je vais le découvrir, mais ce lien intérieur c'est quoi exactement
Question peut-être naïve mais je voudrais savoir
Merci d'avance
Christian
Si je ne reviens pas physiquement,
N'oublie pas que chaque fois que tu sentiras la brise sur ton visage,
Ce sera moi qui serai revenu t'embrasser"

Hors ligne Angela

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 163
Re : Bienvenue !
« Réponse #9 le: 10 Décembre 2012 à 22:43:48 »
Bonsoir Christian,

Lien extérieur - lien intérieur ...
Je vais juste "illustrer" par mon vécu ... en espérant que ceci puisse t'apporter un début de réponse ...

Quand mon Angelo est décédé, le manque a été terrible pendant des mois et des mois et des mois. Au début, je lui parlais tout le temps entre deux crises de larmes. Je campais devant sa photo et je pleurais. Quand je rentrais le soir, je m'attendais à le voir ... et je pleurais ... Tout était occasion de désolation. Tout était lui. Rien n'était plus comme avant. Plus rien n'était vivable.
J'ai pris l'habitude de dormir avec l'un de ses pulls ... Très important, ce pull. Impossible de trouver le sommeil sans l'avoir ... Et aujourd'hui je ne regrette pas de l'avoir gardé.
J'ai trouvé le moyen de mettre des photos partout ... dans chaque pièce de l'appartement ...
Je ne l'ai pas fait mais j'avais envie de me parfumer avec son eau de toilette ...
Je ressentais un manque redoutable, son absence physique, mais pas seulement, son absence dans toutes les dimensions possibles ...
Et puis, petit à petit, le besoin énorme, tellement énorme que je ne saurais le qualifier, de maintenir, d'entretenir voire de faire croître tous ces liens extérieurs (encore plus de photos, plus de souvenirs visibles de lui, de nous), a diminué en intensité. C'est devenu "moins vital". Plus besoin du pull tous les soirs ... Moins de larmes ... Plus de sourires à la pensée de notre vie passée. ça m'a fait peur ! J'ai associé un certain temps le fait de souffrir avec la perte ... Donc, en résumé, si je ne souffrais plus, j'allais de nouveau perdre JL !
Au fil du temps, ayant pleuré, ayant crié, ... étant passée tout près du gouffre, ... et bien j'ai ressenti que ce lien avec JL perdurait, était là, en moi, me faisait vibrer.
Je vais oser la comparaison ... Un peu comme quand on est secrètement amoureux ! Quelque chose qui s'embrase au fond de toi. Un petit feu qui ne dévore pas mais qui réchauffe ...C'est l'amour de mon Aimé. Au tout début, c'est très fugace et ça crée encore de la douleur , et puis, ça devient plus fréquent, plus constant.... Et ça finit par être là, comme une évidence, comme quelque chose d'inné ! Mais, il en faut du temps, des vagues de détresse et des torrents de larmes ... Et voilà, tu vois, à l'instant même, je pense à nous 2 et je souris. C'est comme si cette pensée et les images que mon cerveau me donne à voir rentraient en résonnance avec mon coeur ... JL est ici. Mieux encore qu'avec moi : il est en moi. Je l'aime et je l'aimerai toujours. 

J'espère t'avoir un peu éclairé ...

Bien affectueusement

Angela
Etre vivant, c'est être vu, entrer dans la lumière d'un regard aimant (L'inespérée - C. Bobin)

Hors ligne chrisam

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 559
Re : Bienvenue !
« Réponse #10 le: 10 Décembre 2012 à 23:01:20 »
Angela,
Je suis au stade de ton 1er paragraphe : photo, lui parler, ...
Je dors avec sa photo à sa place dans le lit, je me réveille de la nuit, je sens la photo, ouf elle est là.
Je lui parle avant de m'endormir, quand je me réveille.

Nous avons vécu    ENSEMBLE  30 ANS 24h/24 
Même sans voir ses photos, ses vêtements, ... le fait de ne pas sentir sa présence, vague de tristesse, de larmes.
Y a des jours, effroyable.

Quant au lien intérieur, j'ai encore difficile à comprendre, bé oui, c'était AM qui m'expliquait tout ce qui était psychologie, comportements, ... car suis branché plutôt math que philosophie, on ne peut avoir toutes les qualités ...
Merci
Si je ne reviens pas physiquement,
N'oublie pas que chaque fois que tu sentiras la brise sur ton visage,
Ce sera moi qui serai revenu t'embrasser"

Hors ligne Angela

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 163
Re : Bienvenue !
« Réponse #11 le: 10 Décembre 2012 à 23:15:12 »
Bonsoir Christian,
Se sentir comme tu le décris, ou comme je l'ai décrit dans ce 1er paragraphe : nous passons tous par là. ça n'est pas très réconfortant. Mais ça permet de se dire que c'est le processus "normal". Comment ne pas avoir besoin de "sentir sa présence" ?
C'est vrai, même sans avoir ni photo ni vêtement, rien que de penser à AM ou à JL, les larmes coulent à flots. Le coeur se serre, s'étreint. ça fait mal. Trop mal.
Laisse toute ta tristesse, ta douleur, s'exprimer ... Même si tu finis par mouiller l'oreiller ;-) ...
Il y a des jours effroyables. Et puis, il y a aussi des jours avec quelques instants de "calme". Je t'assure.
Le lien intérieur viendra. Il est difficile à décrire. Tu le ressentiras. N'aie crainte. Tu le sentiras en toi, le moment venu.
AM est avec toi, en toi, tu l'as retrouveras en toi ... Même un scientifique, un matheux, a des sens ! Et à ce que je lis, tes sens sont en alerte : il n'y aura donc aucun souci.

Prends soin de toi, Christian.

Et tâche de dormir un peu !

Je t'envoie mes pensées les plus douces et tendres. Si je pouvais, je te serrerais très fort dans mes bras !

Angela
Etre vivant, c'est être vu, entrer dans la lumière d'un regard aimant (L'inespérée - C. Bobin)

Hors ligne chrisam

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 559
Re : Bienvenue !
« Réponse #12 le: 10 Décembre 2012 à 23:31:05 »
Bien entendu, il est encore trop tôt dans mon cheminement pour penser différemment, mais rien qu'à penser que je pourrai ne plus avoir que le lien intérieur, je pleure

L'impression que plus tard, je penserais moins fort à elle, elle et moi qui pendant 30 ans ne faisions qu' UN , j'ai l'estomac serré, un noeud

Je crois qu'à mon stade, 8 semaines après le décès, ça ne saurait pas être différent

Bien entendu, il y a peut-être des personnes qui 2 mois après, ont déjà presque tout oublié, et je ne pense pas qu'ils postent leurs témoignages sur ce forum. Tandis que d'autres, à cause de leur sensibilité, des causes du décès, ... ne parviennent pas à " traverser le deuil "
Si je ne reviens pas physiquement,
N'oublie pas que chaque fois que tu sentiras la brise sur ton visage,
Ce sera moi qui serai revenu t'embrasser"

Hors ligne Angela

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 163
Re : Bienvenue !
« Réponse #13 le: 11 Décembre 2012 à 12:05:50 »
Christian,
Mon message se voulait réconfortant.
Petit à petit. On réalise, on prend conscience que la vie est toujours en nous malgré l'absence de l'être cher. Parce qu'on est "configuré pour la survie" (selon les termes du Dr Fauré, lui-même). Et pourtant, la perte est atroce, le décès inconcevable, intolérable. Mais la douleur diminue d'intensité.

Moi-aussi, je ne pouvais pas envisager la vie sans lui. Penser à une relation autre, "uniquement" intérieure, était une horreur inqualifiable. Pour tout te dire, ou presque, j'ai bien cru mourrir de douleur. Et j'ai même voulu mourrir d'avoir perdu JL et, en plus, de n'avoir pas pu tenir ma promesse d'être auprès de lui au moment de son départ ... Douleur + colère : trop insupportable ! Plutôt mourrir ! J'avais trouvé "comment faire", j'avais fait mon plan. Et comme personne n'allait me succéder, je n'avais pas à m'en faire pour ma descendance, ce qui me simplifiait la tâche ... Je me suis fait quelques "bobos" (fracture, entorse, etc.) avec une frature qui s'est transformée en algodystrophie dont je souffre encore ... Bref, même s'il y avait eu un "accicent" au départ, je crois que mon corps exprimait sa douleur et, aussi, que je ne voulais pas en sortir ... J'ai aussi augmenté la consommation de cigarettes ... comme ça j'augmentais les "chances" de tomber malade ...

Je me me suis dit qu'après avoir vécu cet amour avec JL, j'avais eu ma "part de bonheur". J'ai vécu un amour fusionnel. Un amour qui a même fait des envieux ! Je croyais même être la seule à avoir vécu un tel amour et, par conséquent, quoi qu'on me dise, moi, je ne pouvais survivre ! Et je me disais qu'après avoir vécu ce trésor d'amour, à quoi cela servirait-il de vivre encore un jour ?

Et puis ... Je suis sur ce fil. J'en suis la première étonnée. J'ai même du mal à l'accepter ! Alors, comme tu peux le lire, ce n'est pas très clair ni très limpide, ni très "évident" ...
La vie n'est pas facile. 14 mois se sont écoulés après 2 ans de maladie ... Il y a des moments où je "décroche"... Des moments d'angoisse, de doute, d'incertitude ... Surtout que les épreuves ne manquent pas dans le quotidien ...

Ce qu'il faut retenir, c'est que l'amour de ces 22 ans pour moi, de ces 30 ans pour toi, ne disparaîtra jamais. Le lien intérieur qui se noue n'est pas un oubli, bien au contraire. C'est une certitude désormais : je suis sûre de ne jamais l'oublier, de ne jamais l'abandonner.

On ne peut pas juger les réactions de chacun. Chacun fait juste comme il peut. Tout ce dont nous pouvons être sûrs, c'est que nous sommes tous pris dans la même tourmente ; nous vivons tous un cataclysme ... et nous avons besoin d'êre entourés de personnes qui comprennent car, elles, elles ont ce même vécu. C'est ce que nous trouvons sur ce forum.

La traversée du deuil est une épreuve. Elle me fait penser à une traversée en mer, par avis de tempête, parce que j'ai "beaucoup" navigué avec JL. Nous sommes sur une embarcation que nous ne maîtrisons pas (nous-mêmes) dont nous ne connaissons pas tous les instruments de navigation et même les manoeuvres de base ne sont pas "notre fort" (épancher sa peine ...). Du coup, le bateau est malmené mais ... il est insubmersible ! Et en plus, on ne sait pas où l'on va et on n'a ni GPS ni sextant ... on avance à vue ... on essaie juste de sortir la tête de l'eau une fois la grosse vague de douleur, de souffrance passée ... On reprend un peu son souffle ... tout en sachant qu'une prochaine vague s'annonce. ... C'est, je crois, ce que la majorité des membres du forum vit au jour le jour. Heure par heure, pour commencer.
On ne sait même pas ni pourquoi, ni comment "on tient", ni dans quel but ... Mais un moment arrive où la houle est moins forte, où on ne se sent plus "hâché menu" par ces vauges courtes qui te prennent de tous les côtés ...

J'espère que mon messsage t'apportera un peu de réconfort pour traverser cette journée.

Bien affectueusement

Angela
Etre vivant, c'est être vu, entrer dans la lumière d'un regard aimant (L'inespérée - C. Bobin)

Hors ligne chrisam

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 559
Re : Bienvenue !
« Réponse #14 le: 11 Décembre 2012 à 13:59:52 »
Angela,
Que te répondre
Tout ce que tu décris, je le ressens tel quel, pour le début du deuil puisque je n'en suis qu'au début.
Citer
Et pourtant, la perte est atroce, le décès inconcevable, intolérable.
Oh oui, elle est atroce
Citer
Moi-aussi, je ne pouvais pas envisager la vie sans lui. Penser à une relation autre, "uniquement" intérieure, était une horreur inqualifiable. Pour tout te dire, ou presque, j'ai bien cru mourir de douleur. Et j'ai même voulu mourir d'avoir perdu JL
Moi aussi, j'en suis encore la
Citer
Je me me suis dit qu'après avoir vécu cet amour avec JL, j'avais eu ma "part de bonheur". J'ai vécu un amour fusionnel. Un amour qui a même fait des envieux ! Je croyais même être la seule à avoir vécu un tel amour et, par conséquent, quoi qu'on me dise, moi, je ne pouvais survivre ! Et je me disais qu'après avoir vécu ce trésor d'amour, à quoi cela servirait-il de vivre encore un jour ?
Tout à fait cela

Et tout le reste de ton message est troublant de vérités.
Parfois, j'ai tellement de chagrin que je ne suis pas bien
Merci, merci pour ton soutien
Christian


Si je ne reviens pas physiquement,
N'oublie pas que chaque fois que tu sentiras la brise sur ton visage,
Ce sera moi qui serai revenu t'embrasser"