Auteur Sujet: Quand la vie bascule...  (Lu 7313 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Meije05

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #30 le: 31 décembre 2020 à 19:46:08 »
31 Décembre 2020

Dans quelques heures cette année de merde va se finir mais sincèrement pour nous cela ne changera rien !!! 2021 aura encore et toujours au fil des mois son lot de manque, de douleur liée à ton absence de nos vies.

Tu n'es plus là. La mort c'est brutalement invitée dans notre vie et l'a fait basculé à tout jamais.

Ce soir c'est dur, une lame de fond de chagrin s'est abattue soudainement sur moi, je ne suis que sanglots. Quelques jours passés auprès d'amis à "vivre" un peu, à plaisanter, à essayer de paraître pas trop mal, à contenir mes larmes, à respirer en montagne et voilà  retour à la maison dans ma solitude même s'il y a les enfants... ce soir les larmes remontent... effet "soupape de sécurité"...

Qu'est ce que c'est dur sans toi à mes côtés, il y a des jours, des soirs où j'en peux plus de cet état de "manque", de tristesse et dire que j'en suis qu'au début... Janvier 2021 sera le 7ème mois . C'est épuisant tout ça. TENIR est devenu un de mes mantras, pour les enfants, seulement pour eux.

Voilà, je viens juste déposer ce soir mon "cafard"...demain sera un autre jour où je réussirais à me lever après une énième nuit entrecoupée d'insomnies et de sanglot dans ce lit si froid sans toi !

Tu me manques Olivier . :'(

Hors ligne Meije05

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #31 le: 06 janvier 2021 à 16:26:57 »
Je commence à comprendre et à ressentir comment "fonctionne" ce processus de deuil, il y a des jours où mes pensées vont vers toi Olivier sans pleurer et des jours où si je te regarde en photos, si je me rappelle tel ou tel moment passé ensemble ou lire ton prénom sur des papiers me font monter les larmes aux yeux à n'importe quel moment de la journée...

La métaphore d'un océan plus ou moins déchaîné correspond bien à cette longue navigation qui m'attend avant de trouver je l'espère un jour quand même un peu d'apaisement.
Il y a des jours où les vagues sont un peu moins hautes, un peu moins fortes et des jours où elles se succèdent sans relâche violemment, en m'entraînant vers le fond et là il faut une énergie pas croyable pour à chaque fois remonter, retrouver son souffle et continuer. J'ai mes deux jeunes naufragés avec moi, on est secoué dans tous les sens parfois au milieu de ces tempêtes de chagrin, de manque... On a traversé cette période de "fêtes" de manière très mouvementée sur le plan émotionnel, premier Noël sans leur père pour les enfants...sans commentaires.

En ce début d'année 2021 , je te fais une promesse : je vais tenir Olivier, je vais rester debout pour nos enfants. Ta mort nous "brutalise" par tout ce que cela entraîne de changements dans nos vies mais cette épreuve ne nous détruira pas !
La vie va continuer même si parfois je ne sais pas trop quel sens lui donner...cela viendra. Il faut que je réapprenne à vivre seule, que j'intègre ce nouveau statut de maman solo et "veuve" (je déteste ce mot mais maintenant c'est une part de mon identité).
 
 On était bien tous les 4, on a eu 2 beaux petits gars ensemble qui vont grandir avec cette "cicatrice" intérieure, tu seras toujours dans leurs pensées, dans leurs coeurs.

Je change 2 ou 3 trucs dans la maison pour encore supporter d'y vivre sans ta présence, par contre il se peut qu'un jour dans 3 ou 4 ans j'envisage de vivre ailleurs car je pressens que si je reste ici encore de longues années cela ne m'aidera pas. Ton énergie est trop présente dans cette maison, NOTRE maison. Elle est le point d'attache des enfants mais lorsqu'ils auront avancé un peu plus dans leur deuil et en âge je réfléchirais. Je souhaiterais vivre plus près des montagnes c'était un de nos projets et ce souhait fait son chemin en sourdine à petit pas au fond de moi. Donc oui je verrais, l'émergence de projections futures sont le signe d'une certaine continuité , d'un élan vital.

Début du 7ème mois sans toi, je t'aime encore et encore mon "alter égo" !!

« Modifié: 06 janvier 2021 à 18:34:26 par Meije05 »

Hors ligne Meije05

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #32 le: 06 janvier 2021 à 16:35:53 »
Petite chanson de Jean Louis Aubert, elle fait partie de ma playlist depuis le mois de Juillet 2020...

https://www.youtube.com/watch?v=6qpvDY6PYx4

Jean Louis Aubert "Mon Alter Ego"

Hors ligne Meije05

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #33 le: 06 janvier 2021 à 18:28:45 »
Bonjour/bonsoir Pomalo,

comme tu le dis : n'écouter que soi même , c'est ce que je fais depuis 7 mois, ça va j'ai du caractère donc au niveau entourage les proches ou amis sont plutôt respectueux de mes choix et effectivement personne ne peut comprendre le chaos intérieur que la perte du conjoint entraîne si l'on a pas vécu soi même cette situation...

Quand je me repasse le film de tout cette période avec tout ce que j'ai pu gérer seule : de l'alerte aux secouristes, me prendre l'annonce de sa mort en pleine tête (même si j'avais eu un "pressentiment" très fort que cette fois l'accident avait eu lieu comme quoi lui et moi on était vraiment "connecté" mais ce fil invisible n'a pas suffit à le retenir...), les démarches en mairie et aux pompes funèbres  pour rapatrier son corps, l'organisation des funérailles, les démarches notaire, banque et assurance et tout le rouleau compresseur de l'administration , la dispersion des cendres en montagne (le dernier au revoir) ,le chagrin de nos enfants etc... Je m'étonne moi même d'arriver chaque jour à me lever et d'avancer à petits pas...
Alors oui on se découvre des ressources, des capacités insoupçonnées car jamais on n'avait envisagé de vivre ça aussi précocement du moins. On avait prévu de vieillir ensemble.

Si j'avais été seule, j'aurais sûrement déjà lâché, tout plaqué pour partir avec juste un sac à dos  sur les chemins de France et du monde... Pour l'instant mes enfants sont mon "moteur", le fil qui me raccroche à cette vie, un jour il faudra aussi que je m'occupe un peu plus de moi.

Douce soirée et bon courage aussi à toi Pomalo
« Modifié: 13 janvier 2021 à 21:40:57 par Meije05 »

Hors ligne Meije05

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #34 le: 12 janvier 2021 à 21:04:53 »

https://www.youtube.com/watch?v=aU_TQcyGkvY
Kyo "Une dernière danse"

Moi aussi je voudrais bien une dernière danse...si on pouvait me donner  encore quelques secondes, quelques minutes, un jour avec toi ... car on ne savait pas que plus jamais on ne se reverrait... Pour te dire comme il faut "au revoir" et combien je t'ai aimé et je t'aime encore puisque la mort a mis fin brutalement à notre histoire, à notre chemin ensemble dans cette vie.




Hors ligne Franck31

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 51
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #35 le: 12 janvier 2021 à 23:57:27 »
Bonsoir Meije,

Moi aussi je voudrais bien une dernière danse...si on pouvait me donner  encore quelques secondes, quelques minutes, un jour avec toi

combien de fois moi aussi je me suis fait cette réflexion. J'aimerai tant avoir juste quelques instants avec mon épouse une dernière fois, pour pouvoir lui dire tout ce que je n'ai pas osé lui dire pendant sa maladie, pour pouvoir la prendre une dernière fois dans mes bras.

prend soin de toi,
Franck

Hors ligne Jaracas

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 45
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #36 le: 13 janvier 2021 à 10:06:15 »
Bonjour,
comme vous j'aimerais tellement le revoir... Mais s'il ne peut revenir longtemps quelques minutes seraient déjà magiques, le temps de sentir son odeur, sa peau, le prendre dans mes bras, glisser mon regard dans le sien, observer minutieusement les traits de son magnifique visage et lui dire tout ce que je n'ai pas eu le temps de lui dire.
Je ne sais pas si ça peut vous aidez, parfois j'écoute cette ''méditation'' : https://www.youtube.com/watch?v=bk11u4vLZfk   parfois ça me fait du bien, parfois c'est trop difficile.
Bien affectueusement.
Virginie

Hors ligne Meije05

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #37 le: 13 janvier 2021 à 17:21:05 »
Merci Franck31 et Virginie pour vos messages. Virginie je prendrais le temps d'écouter cette méditation.

C'est sûre que tous ici sur ce forum on aurait aimé que toutes ces épreuves, drames ne se soient jamais produits pour chacun de nous. Les "Pourquoi moi ? Pourquoi nous ? Pourquoi maintenant ?; les "J'aurais aimé te dire que..." etc.... tout ce qui reste en "suspend" à jamais même si on continue à parler à la personne absente intérieurement ou à voix haute toutes ces pensées nous affligent parfois. Quel sens à tout ça ? Pourquoi certains traversent la vie sans aucun problème et d'autres enchaînent les "accidents" de la vie ici ou ailleurs...

Là je viens de refaire un point avec mon notaire, que dire rien qu'à l'évocation du  prénom de mon mari j'ai failli fondre en larmes mais j'ai  réussi à tout retenir devant lui cette fois.

Douces pensées à tous et toutes . Mes enfants vous diraient : "Que la force soit avec vous !" merci Georges Lucas et les films Starwars mes fils ont pris les répliques de maître Yoda pour se donner du courage dans les moments "creux de la vague".
« Modifié: 13 janvier 2021 à 21:36:57 par Meije05 »

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5000
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne juliette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 21
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #39 le: 14 janvier 2021 à 16:26:20 »
Bonjour Virginie,

Tu as répondu à un de mes messages et ça m'a marqué, depuis j'ai lu l'intégralité de ton feed il y'a déjà quelques semaines.
Tes mots, ton histoire, ta façon de décrire ta vie me touche.
J'ai l'impression que tu mets des mots sur tous vécu merci pour cela. Merci de nous partager toutes tes pensées.
Je me reconnais un peu dans ton histoire nous aussi on était des amoureux de la montagne. La montagne était notre projet de vie. 
J'aurais eu un peu la même vie que toi je penses si j'avais eu plus de temps , on aurai aussi aimé avoir deux enfants.
Profites de tes deux petits homme, continue à te battre pour eux. Au vu de tes message je suis sur que tu es une super maman.
Avec toute ma tendresse et mon courage

Hors ligne Meije05

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #40 le: 14 janvier 2021 à 22:03:54 »
Bonsoir Juliette,

A toi aussi plein de courage dans ton cheminement dans ce processus de deuil. Tu partageais visiblement une belle histoire avec ton compagnon et vous aviez vous aussi encore pleins de choses à construire et c’est là que par moment la colère voire la rage d’une certaine injustice se fait « mordante »… Pourquoi un telle complicité, une belle alchimie entre deux personnes vole en éclat du jour au lendemain avec l’arrivée « précoce » et  brutale de « Madame la Mort » ?

Ça personne n’a la réponse… maintenant c’est l’errance suite à la perte de « sa moitié » . Je sais et je sens qu’une partie de moi est morte avec lui et je sais que je ne serais plus jamais la même personne dorénavant. On était « une cordée » en montagne et dans la vie. On était « complémentaire » , on s’était trouvé il y a plus de vingt ans au cours d’une journée escalade et ce grand brun mince et discret m’avait tout de suite plu… Je sais que ce genre de rencontre n’arrive qu’une fois dans la vie et encore pour ceux qui ont la chance de rencontrer LE grand amour !!!
Je lutte tous les jours pour faire face et continuer pour nos enfants mais quand je tombe dans le creux de la vague de chagrin je me dis que ça va être trop long la vie sans lui maintenant même si voir mes enfants sourirent, continuer à vivre leur vie de préado et d’ado malgré le « manque » me rassure et me motive pour ne pas me laisser couler. Mes deux petits gars portent des petits bouts de nous… mais c’était pas ça le scénario …

C’était plutôt encore des idées de projets à partager à 2 ou avec nos enfants. Maintenant je dois revoir les choses seule et cela me fait mal ce nouveau « statut », notre couple n’existe plus… Le NOUS doit redevenir JE.
Perte du conjoint = deuil de la personne aimée mais aussi deuil du couple

Pensées affectueuses pour toi Juliette et tous et toutes sur ce forum qui traversons des deuils.



Hors ligne Meije05

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #41 le: 01 février 2021 à 17:56:42 »
Les secondes, minutes, heures, jours, semaines, mois passent sans toi ….

Je rame sur mon petit radeau de fortune au milieu de cet océan du manque, de l’absence , de l’infinie tristesse avec mes jeunes naufragés. Tes enfants malgré le manque quotidien de ta présence auprès d’eux avancent visiblement dans leur propre processus de deuil. Ils sont vaillants, résilients ils me démontrent chaque jour leurs capacités à continuer leur vie.
De ma place, c’est un peu plus compliqué, il y a des moments de moins mal certains jours à des moments où je plonge dans le chagrin, le désespoir et où les larmes coulent à n’en plus finir. Des moments où je me sens totalement démunie face à cette solitude que je n’ai pas souhaité. J’ai besoin de tendresse, de douceur, d’amour mais tu n’es plus là. Je n’ai plus tes bras, je ne peux plus me blottir contre toi…Je n’entends plus ta voix, je ne sens plus ton odeur.
Le manque, le vide « physique » de ta présence.

Je me renferme dans ma bulle, la semaine au travail j’ enfouie au plus profond de moi ma tristesse pour jouer le rôle que l’on attend de moi, mon rôle social et il faut bien assumer le côté financier et matériel. Passé la porte de la maison « bas les masques » (au sens propre comme au figuré surtout actuellement), je relâche la pression et mes pensées, mes souvenirs, le manque de toi m’assaillent de toute part. Pas un moment de répit.  Mes yeux se remplissent de larmes. Avec les proches, les amis je commence à me taire car je sais que toute cette douleur au bout d’un certain temps n’est plus « entendable » et que finalement chacun à sa vie et qu’avec toute la bonne volonté du monde la peine ne se partage pas. Je ne peux pas donner des petits bouts de cette peine à quiconque pour être soulagée un peu. Je mets en mots sous forme écrite alors ce qui me traverse, je me confie à des connaissances qui vivent également ou qui ont vécu cette situation de deuil car on passe par les mêmes phases et ressentis, j’investis mes séances « psys » où je peux tout dire et parler de ma douleur sans tabou et enfin avec les enfants on échange sur nos souvenirs et je leur partage notre histoire avant leurs naissances.
Je suis toujours en mode « automate », je fais certaines choses car il faut les faire mais depuis quelques temps je n’arrive plus à me motiver pendant les week-ends pour sortir et faire à minima une activité physique, je donne tellement toute mon énergie la semaine que le week-end je suis fatiguée et je traîne…les week-ends sans toi sont sans saveur. Mon dynamisme me quitte…
Je n’ai envie de rien et en même temps on ne peut pas faire grand-chose, toutes les activités culturelles étant considérées comme « non essentielles » par ce gouvernement on ne peut pas aller au théâtre, cinéma, musées, expositions. Par contre on peut consommer sans relâche dans des endroits où tout le monde s’entasse et touche tout (les chariots, les emballages de produits etc…) logique…. Chercher l’erreur. Société totalement déprimante !!! Qui sacrifie sa jeunesse… 2 étudiants se sont suicidés sur le campus de la Doua à Villeurbanne, moi je pense aux parents qui viennent de perdre leurs enfants dans de telles circonstances… c’est le reflet de l’isolement, du manque de perspectives face à l’avenir, du désarrois et sûrement d’autres facteurs mais que cette période exacerbe…Victimes collatérales de cette période de « crise sanitaire » et cela n’est pas fini.

Si tu étais là Olivier, j’imagine qu’on en discuterais de tout ça, tu aurais été auprès de moi en soutien pour traverser cette période si particulière. On n’en voit pas le bout. Impossible de projeter quoi que ce soit.


Hors ligne Meije05

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #42 le: 18 février 2021 à 23:07:12 »
Retour à la maison après quelques jours passés en montagne avec les enfants. On t'a emmené avec nous dans nos pensées lors de nos balades dans la neige.

Quelques larmes ont noyé nos yeux lorsque nos regards portaient loin sur les sommets enneigés car on aurait aimé que tu sois là avec nous pour ces petites vacances à la montagne encore et toujours (et oui elles font partie de ma vie, c'était notre "passion" commune). Elles me redonnent un peu d'énergie ces montagnes ! pour continuer à lutter chaque jour face à ton absence . J'aurais aimé poser ma tête contre ton épaule et on aurait contemplé ensemble assis dans la neige les sommets alentours à chercher ou à imaginer des itinéraires à faire...ça c'était avant... Maintenant je cherche toute seule quel chemin emprunter sans toi à mes côtés. Je suis pour l'instant "déboussolée", je tâtonne....j'essaye de trouver ce qui peut m'aider à me "reconstruire" à petits pas.
C'est douloureux... Je suis "cassée" à l'intérieur et j'ai mal au coeur, pour l'instant il saigne trop.

Je sais que ça va être extrêmement long et parfois j'ai peur de ne pas tenir la distance.
On me dit "tu es forte ! tu vas y arriver"...non je ne suis pas forte je n'ai pas le choix c'est tout car je dois m'occuper de mes enfants et continuer à vivre pour eux.
Perdre l'amour de sa vie c'est une douleur indescriptible et une absence abyssale chaque jour qui passe.

8 mois depuis ton départ sans retour...

Hors ligne Elisa52

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 329
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #43 le: 21 février 2021 à 00:45:47 »
Meije  (joli pseudo de montagne et de neige, nous aussi, on aimait la montagne)
on peut être fragile, déboussolée, cassée et forte à la fois. C'est tout le paradoxe de ce que nous vivons, chacun.e à sa façon. Car l'amour que nous avons vécu nous donne cette force de continuer sans notre aimé, même au coeur de cette souffrance abyssale.
Affectueuses pensées et courage
"J'ai peine à croire qu'en perdant ceux qu'on aime on conserve son âme entière"

Hors ligne Meije05

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #44 le: 21 février 2021 à 18:49:44 »
Bonsoir Elisa52,

merci pour ton petit message. Pour mon pseudo : Meïje est le nom de l'une de nos montagne fétiche située dans le massif de l'Oisans en Isère que l'on avait fait en alpinisme il y a bien longtemps... et 05 le numéro du département des Hautes-Alpes là où on voulait s'installer une fois les enfants partis de la maison ! Car c'était notre terrain de jeux préféré pour nos escalades et autres sports de montagne. J'irais peut-être un jour m'y installer toute seule... On verra bien quelle "tournure" prendra le nouveau Moi et ma vie dans quelques années, lorsque la douleur de la perte sera moins vive et que peut-être un certain apaisement sera présent.

Douces pensées