Auteur Sujet: depuis le 23 avril 2014  (Lu 347265 fois)

0 Membres et 6 Invités sur ce sujet

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 938
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1215 le: 24 février 2021 à 09:45:45 »
Merci  qiguan,  pour ce partage comme toi j'écoute souvent Jacques Brel,  de par ces textes il est toujours présent
Prends soin de toi
Amitiés

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5001
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1216 le: 25 avril 2021 à 14:47:36 »
le 23 Avril c'était vendredi
il y a 7 ans c'était un mercredi juste après Pâques
ce qui fait que chaque année comme la date de Pâques varie je passe 2 fois sur les dates émotionnelles  ...
"curieusement " la période de Pâques est pour moi plus déstabilisante, complexe que le 23 Avril, cela est relié aux émotions et souvenirs flashs back liés au contexte de Pâques  ...
Là ce fut pareil 10 j durs autour de Pâques, avec donc plusieurs journées difficiles et le 23 compliqué.
Le temps émotionnel comme disent les psy n'est pas le temps calendaire.

7 ans c'est juste comme non crédible ...
les luttes tous ces jours, toutes ces heures colorent le pas à pas quotidien, sans bien comprendre ce qui évite l'effondrement, le renoncement et le pourquoi cela n'empêche pas une partie de
vivre !
Car oui je suis passée de la survie à une vie mais à quel prix et à quelle vie ?
Dès le départ un fil rouge : ma fille ma petite fille leur donner le meilleur, comme à ma maman (vivant sous mon toit avec un handicap la rendant très dépendante)
une volonté de faire quelque chose d'utile de ce tsunami malgré tout.
Les processus se sont développés avec la venue quasi jour pour jour d'une autre petite fille un an après le décès de Jean
ont continués, puis se sont compliqués au décès brutal de ma maman, puis à la mort de notre chien qui m'aidait tant !
Mais en même temps je retrouvais des joies dans la vie culturelle, sociale, des temps de joies avec mes petites filles pourtant en permanence je dois négocier intérieurement entre les manifestations des joies et la douleur du manque de ne pouvoir les partager avec Jean, pareil pour les peines d'ailleurs  ...
J'estime que je vis en ayant appris à apprivoiser le changement radical de fonctionnement.
En effet j'ai appris à me déplacer, vivre dans 2 mondes à la fois, 2 dimensions à la fois.
Celui où sont les autres et celui où je vais et où Jean vient.
C'est un espace de temps, qui nous est propre car possible par notre amour qui continue, j'y accède aussi par une ouverture de conscience par mes croyances en une vie qui continue après la vie terrestre et qui est dans le flux d’incarnations successives d'une "consciences" qui expérimente au fil des incarnations où les liens relationnels ne sont pas toujours les mêmes.
Là je sais que dans cet espace là (de notre amour) Jean m'y attend pour continuer ensuite d'autres incarnations (où nous ne serons pas spécialement époux, d'ailleurs de toujours Jean émettait l'idée-désir d'être mon enfant).
Il m’attend en vivant dans le monde des non vivants sur terre, en y ayant une vie.
Et nous nous retrouvons dans Notre espace, à certains moments, très souvent.
Quelques fois (très peu) je suis invitée à voir le monde où il est pendant un songe.

Cela ne diminue en rien le manque terrestre dont je souffre mais il me donne des forces pour vivre et faire avec !
Bien sûr par période c'est plus ou moins simple ou très difficile.

Alors vivre dans 2 mondes est difficile et supporter le manque terrestre aussi.
Mais j'ai fini par accepter que c'était ce qui était adapté à mes besoins et ma situation pour la gérer et continuer.

Ma volonté de donner à notre descendance le meilleur de moi, donc de nous est la seule force aidante tout le reste est compliqué.

Je sais mieux faire avec le fait qu'amis d'avant, famille font comme si les dates n'existaient pas.
J'ai quitté la colère mais pas la déception.

Le deuil ne fini jamais la manière de le vivre se transforme sans cesse, par contre la certitude de ne jamais oublier est bien validée.

le chagrin du manque est dans la solitude, mais je peux l'exprimer sans censure avec des ami.e.s connu.e.s en début de deuil ici et cela est très précieux et je peux parler du vécu de ce chagrin à deux amies de longue date.

voilà ce que j'avais envie de déposer là en sérénité
et de partager cette musique qui m'aide souvent https://youtu.be/ma5NJ3ucV4M

prenez soin de vous comme vos aimé.e.s le voudraient c'est important ! 
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 938
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1217 le: 25 avril 2021 à 15:07:28 »
Douceur à toi dans le chagrin du manque et de solitude , sans jamais rien oublier de l'amour partagé
Prends soin de toi
Amitiés

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5001
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1218 le: 26 avril 2021 à 08:31:14 »
merci Malome

une phrase trouvée en écoutant sur le deuil
"vivre des contradictions sans que ce soit contradictoire"
une autre
"toute chose négative a une fonction positive ou renferme une graine positive ou un potentiel, ça nous transforme, ça nous mute ! On vit une mutation et il faut se laisser traverser par cette mutation"

j'ai ici souvent parlé de la mutation de la chrysalide et du devenir de celle ci mourir renaître autre dans et par le deuil !
 (http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/depuis-le-23-avril-2014/msg94690/#msg94690 )

prenez soin de vous comme vos aimé.e.s le voudraient
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 938
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1219 le: 26 avril 2021 à 11:05:30 »
Merci qiguan

Aujourd'hui un gros coup de moins bien , pourquoi   ?  une journée comme une autre et je passe ici et j'ai plongé dans ton lien et j'ai trouvé  justement une  journée ordinaire 4 ans après  c'est à peu près cela 29  mois3/4 après , le manque , tu le décris si bien , il y a encore des jours ou j'ai l'impression que je n'y arriverais pas et puis bon an mal an cela se fait quand même , toujours espérer des lendemains  meilleurs
Prend soin de toi
Amitiés

PS : avons toujours besoin du soutien des plus ancien(nes)

Hors ligne Elisa52

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 329
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1220 le: 27 avril 2021 à 01:05:32 »
@Qiguan, merci pour ce beau partage bilan. Passer de la survie à la vie, c'est tout un cheminement propre à chacun.e
@malome, les coups de moins bien sans motif apparent, je sais ce que c'est, courage à toi, l'éclaircie va arriver :)
Quand je vous lis, je me rends compte que je suis incapable de mettre des mots sur la période que je vis actuellement, tout est tellement mouvant, incertain, fluctuant... Les hauts, les bas, j'en ai tellement parlé, j'ai l'impression que je vais redire la même chose, alors que tout change tout le temps.
Prenez soin de vous et saisissez chaque moment de joie que la vie vous apporte, mes amies
Affectueusement
"J'ai peine à croire qu'en perdant ceux qu'on aime on conserve son âme entière"