Auteur Sujet: nouvelle parmi vous et complètement perdue  (Lu 883 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Titi

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 38
  • Le forum d'entraide durant un deuil
nouvelle parmi vous et complètement perdue
« le: 17 mars 2021 à 22:07:21 »
Bonjour,

Sur les conseils de mon médecin, je viens de visiter le site car j'ai besoin d'aide suite à la perte de mes deux parents à qq jours d'intervalle.

Je viens de m'inscrire. Je ne sais pas trop comment fonctionne ce forum, et les forum en général, je ne suis pas trop "internet" à vrai dire, mais les circonstances ont fait que j'ai dû m'y remettre car les démarches sont terriblement compliquées sans cet outil.

En quelques mots, pour me présenter, car je pense que c'est plus correct.

Je vivais de façon quasi fusionnelle avec mes parents, dans la maison voisine. On se complétait à 3 à vrai dire.
Moi-même avec des pb de communication (phobie sociale), mes parents avec leurs pb liés à l'âge, nous formions une équipe, nous nous complétions, comme un être à 3 têtes, 6 bras et 6 jambes.

Puis, à Noël, papa a eu de plus en plus mal au dos, en qq jours, c'est devenu terrible ... SOS médecin, peu d'amélioration, paralysie progressive, re-SOS médecin, j'ai dû prendre les choses en main, je me souviendrai tjs de ce soir-là, le 27 décembre. Maman à qui je demande fermement de rester dans la cuisine et de me laisser faire, le téléphone au 116117 en insistant sur une présomption de syndrome de la queue de cheval, l'urgence, la douleur ... papa à qui je demande de me faire confiance, à qui je dis "si tu n'y vas pas, tu ne remarcheras pas" ... il m'a fait confiance, il est parti, ça n'a pas traîné, l'ambulance est partie, maman en pleurs, à qui j'ai essayé d'expliquer ... et interdiction d'aller le voir ... verdict, métastase osseuse ... compression de la ME, peu d'espoirs. 5 semaines de CHU ... puis, après des espoirs et des rechutes, j'ai tellement insisté qu'on nous a autorisé l'HAD ... iil a eu 3 semaines de retour à la maison, à pouvoir vivre à notre rythme, grâce à l'équipe de la Croix Rouge qui a été formidable.
Puis, le 22 février, après les reins, c'est la coeur qui a lâché. J'ai eu la sensation qu'il me l'avait dit, mais c'est un autre sujet.
J'ai pu être là, encore une fois, protéger maman, aller la chercher, la pauvre qui marchait si douloureusement, j'avais peur que ces qq pas pour venir de la cuisine soient trop longs et qu'elle ne soit pas là ... mais si ... et il s'est éteint dans nos bras.

Merci à l'équipe médicale, aux pompiers, aux soignants, de m'avoir laissé lui tenir laa tête, lui parler, lui dire encore une dernière fois qu'il avait été un papa génial ... merci d'avoir permis cette HAD qui n'a pas séparé le couple, merci de m'avoir permis de leur tenir cette promesse.

Maman  n'a pas tenu le choc, et a décliné de jour en jour, puis à partir de l'enterrement, d'heure en heure ... et finalement est décédée à son tour.

Ils ont vécu toute leur vie ensemble et sont partis ensemble.

Et je me retrouve seule, seule dans leur maison, seule à vider, à pleurer, seule à regretter, à me demander ... qu'est-ce que j'ai loupé ?

Mes 2 frères sont loin, quand ils sont venus pour papa, ils m'ont dit qu'ils ne pourraient pas s'occuper des pansements de maman ... moi je l'ai fait tous les jours.

Ils m'aident pour les papiers, à distance, mais là, ce soir ... je voudrais disparaître à mon tour.

Désolée je m'éloigne.

je sais que j'aurais dû, à mon âge, avoir construit une vie autre, mais j'ai fait un choix, peut-être par défaut à cause de mes propres pb, mais aujourd'hui je suis si triste si démunie, si ... seule ...

Je vais partir d'ici, de cette commune que je ne supporte plus et qui me le rend bien. Ca me motive.

Je vous remercie, papa et maman, car même dans la fin de vie, vous m'obligez à me surpasser, à évoluer, à gagner du terrain sur la phobie, sur la peur des voisins etc...

Mais que c'est dur ... que j'ai envie de vous rejoindre.

Désolée, je suis partie dans tous les sens ...

Hors ligne Julien

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 101
  • Le forum d'entraide durant un deuil
    • Nordtombe
Re : nouvelle parmi vous et complètement perdue
« Réponse #1 le: 20 mars 2021 à 10:31:09 »
Bonjour Titi,

Il n'y a pas de règles spéciales sur le forum au delà des règles de bienséance.  Vous déposez ici ce que vous souhaitez, ce qui vous fait du bien.

Vous pensez que cela vous ferait du bien de changer d'environnement ?

On a des mots pour une peine légère mais les grandes douleurs ne savent que se taire.

https://nordtombe.fr/accompagnement-et-aide-au-deuil

https://www.facebook.com/julien.demeocq

Hors ligne Titi

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 38
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : nouvelle parmi vous et complètement perdue
« Réponse #2 le: 20 mars 2021 à 16:59:13 »
Bonjour Julien, bonjour à tous.

Merci de votre réponse Julien.
En effet, poser des mots sur cette souffrance fait du bien, je pense que tout le monde passe par là, et je ne comprends pas pourquoi cela fait si mal, alors que ça fait partie de la vie, que, à partir d'un certain âge, on sait que nos proches vont partir, qu'on n'a plus l'éternité devant nous etc...
Mais le jour où ça arrive ...

Je ne comprends pas non plus pourquoi, à 52 ans, j'éprouve tant de peine, tant de doutes, que je me sens si désemparée, si vulnérable, sans ma maman et sans mon papa ... C'est vrai qu'on ne s'est jamais quitté, qu'on était voisins ... au sens littéral du terme, on a même supprimé le grillage entre les maisons !

Et, oui, prendre du recul, partir, voir autre chose, quitter ce quartier qui est devenu nocif, la curiosité des voisins, tout ça ... oui, je pense que ça me ferait le plus grand bien. Les médecins me le conseillent d'ailleurs.
D'un autre côté, je me remets au jardinage, comme promis à papa ... et malgré les douleurs de la fibromyalgie, cela me fait revivre, au travers des odeurs, même celle de la terre, des griffures sur les épines de rosiers, tout cela me rappelle le temps où, enfant, on partageait des moments sympa à ramasser les feuilles mortes avec maman (petits, on ne peut pas faire gd chose d'autre  ;D), ou même les semis ... c'est papa qui avait fabriqué des grands bacs en bois, peints en vert foncé et vert plus clair ... je me rappelle aussi par ces sensations, des moments de complicité avec papa quand il s'agissait de tondre, de tailler les haies, de creuser des trous ... quand il a déclaré sa polyarthrite, c'est moi qui faisait le plus dur. On avait trouvé un équilibre. Chacun son rôle, c'était naturel.

Et là, plus personne en 2 semaines de temps, c'est fini, terminé, personne à qui dire que je suis contente parce que la douleur m'a laissée tranquille et / ou que j'ai pu subir le regard des voisins pendant 20 petites minutes ... personne à félicité quand il a repeint les murets de la maison, c'est le tout dernier gros travail qu'il a fait cet été, et c'est vraiment super bien fait.
Peut-être qu'il a mis plus de temps qu'avant, mais à 80 ans passés, c'est logique aussi, non ? Mais je me doutais que ça n'était pas que ça, j'aurais dû en parler au médecin, à je ne sais qui, mais je me doutais, je m'en veux terriblement ... sauf que d'un autre côté, je savais très bien qu'il était fatigué des soins car il avait pas mal de "petits soucis" liés à l'âge, rien de vraiment grave, mais le tout cumulé ça faisait qd mm pas mal de temps à penser soins.

Bref, bizarrement, tant qu'ils étaient à la maison et que je passais mon temps à les soigner ou à faire pour eux, ça allait, j'avais l'énergie et étais contente dès qu'ils montraient un petit sourire, un moment de répit, pourtant, je savais que papa ne pouvait espérer plus de qq semaines ... maman, je pensais l'avoir encore bien plus que ça, compenser le temps que j'ai passé pour papa, la chouchouter un peu, rien qu'elle toute seule.

Je ne connais pas votre histoire, Julien, ça ne fait que depuis la maladie de papa que j'ai été contrainte de me remettre à l'ordinateur et internet ... donc iol faut que je me familiarise avec le forum, que je lise les messages, que j'apprenne à vous connaître.

je retourne au jardin encore un peu ... pour tenir ma promesse.

Bonne soirée à tout le monde.

Hors ligne chris

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 86
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : nouvelle parmi vous et complètement perdue
« Réponse #3 le: 21 mars 2021 à 17:40:42 »
Bonjour Titi,
Vous avez bien fait de nous rejoindre dans ce forum , trouver du soutien  dans ces dures épreuves et parler  à cœur ouvert ont été pour moi d'une grande aide.
J'ai perdu ma maman il y a 5 mois , sa dernière année a été difficile avec beaucoup de soucis de santé et habitant dans le même village car je ne voulais pas habiter loin,  j'ai essayé de l'aider le plus possible dans sa perte d'autonomie .
Vous étiez très proche de vos parents et je comprends votre douleur.
Tellement difficile de vivre sans eux, le dimanche je le passai avec maman à papoter, c'était notre jour , un jour ou le temps était moins comptée que la semaine selon mon travail . Comme vous je lui parle car je me sens seule  sans elle , je regarde les photos, les cartes d'anniversaire qu'elle m'écrivait et je conserve tout, cela m'apaise un peu .
Mon papa est aussi décédé et je l'ai vu s'affaiblir et perdre la tête (alzheimer) , ça été très dur et même après plus de 20 ans, j'ai encore besoin de lui parler.
Prenez soin de vous

Hors ligne Titi

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 38
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : nouvelle parmi vous et complètement perdue
« Réponse #4 le: 21 mars 2021 à 18:03:48 »
Merci Chris,

Désolée pour votre maman ... et votre papa, dont la maladie est très difficile à vivre pour l'entourage.
Je ne sais pas s'il y a un âge où c'est moins compliqué, moi j'ai plus de 50 ans ... et c'est très compliqué.

Aujourd'hui, j'ai réussi à sortir juste pour aller mettre du verre à la récupération.

Je cuisinais pour eux, là, cuisiner est difficile, mais je m'y remets doucement.

En effet, parler fait du bien.

Je ne sais pas pour vous, mais je trouve que ça fait de la peine de voir ses proches devenir faibles. Alors je me console en me disant que, au moins maintenant, ils ne souffrent plus, que ça soit psychologiquement ou physiquement, maman n'a plus ses séances de pansements, papa n'est plus à se réveiller tous les matins en se rendant à l'évidence qu'il ne marchera plus, à attendre que la douleur revienne ...

Je pense que vous aussi, vous avez donné tout ce que vous pouviez, et ça, c'est qqch qui me permet de tenir, je me dis que au moins, ça je n'ai pas loupé ... j'ai raté tellement de choses, je n'ai pas été l'enfant surdoué qu'ils auraient aimé, je suis plus dans le ressenti, même si je suis cartésienne et scientifique, j'ai une approche plus sensible des choses, je sais qu'ils auraient tant voulu que je fasse une carrière professionnelle aussi brillante que celle de mes frères, mais au moins, j'ai été là pour eux ces deux mois de cauchemar, je pense les avoir apaisés, c'est ce qu'ils me disaient ...

je me rappelle un jour, un surdosage de morphine à l'hôpital pour papa ... on a cru qu'il partait, le même matin, j'avais trouvé maman le nez cassé dans son sang ... il a fallu jongler entre la pneumo et les urgences, négocier, parer au plus urgent, et ce jour-là, j'ai passé la journée à côté de papa, à lui parler ... entre temps je descendais voir où en était maman ... ma plus grande récompense pour ce stress indéfinissable vécu cette journée là, c'est qd, qq jours plus tard, papa m'a dit que dans un cas comme ça, il fallait que je lui parle comme je l'avais fait, car, m'a-t-il dit, il m'entendait dans ses rêves ... et plus récemment, maman, les reins qui lâchaient, commençant à divaguer encore un peu plus, a eu un regain de vitalité et m'a dit qu'elle sentait ma présence, avec un sourire et le visage détendu, enfin ... là, j'ai réalisé à quel point elle devait avoir des douleurs et des inquiétudes depuis des années, sans en parler, sans rien laisser transpirer ... mais tjs là pour nous. Que je regrette de ne pas avoir pris sur mes propres douleurs (position assise très difficile par moments à cause de la fibromyalgie) ... que je regrette d'avoir eu tant de mal à lutter contre cette peur de sortir et de conduire, j'aurais dû l'emmener plus souvent, mais bon ... de toute façon, on n'avait plus le droit de faire quoi que ce soir depuis des mois .... et les personnes un peu âgées, elles devaient bien rester chez elles ... et voilà le résultat, à ne plus marcher du tout ... les ulcères etc ... enfin, on ne peut pas ré écrire l'histoire, mais là ...

PAPA et MAMAN VOUS me MANQUEZ ... vous me manquez terriblement ... je voudrais tant vous rejoindre, pour ne plus vivre sans vous car ça n'est pas possible de supporter ça, on dit que le temps aide, mais je n'ai pas l'impression.

Chris, je comprends que ces dimanches à papoter vous manquent ... ceux sont des moments privilégiés.

Hors ligne chris

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 86
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : nouvelle parmi vous et complètement perdue
« Réponse #5 le: 22 mars 2021 à 18:35:32 »
Je pense qu'à tout age c'est compliqué mais le ressenti est peut être différent.
Quand j'ai perdu mon papa, j'avais 28 ans , j'étais à une période de ma vie "en mouvement" , les travaux de ma maison, les enfants et surtout j'avais encore maman. J'ai à présent bientôt 49 ans  , ma vie plus calme et depuis que maman est partie , c'est une immense solitude .
Vous avez perdu votre papa et votre maman en si peu de temps que c'est un tsunami qui s'est abattu sur vous d'autant que vous étiez très proches.
Effectivement voir ses parents s'affaiblir c'est dur. Proche de la maison de maman , j'ai dû aussi faire face à une mauvaise chute en pleine nuit ou je l'ai retrouvé le visage aussi en sang, je vivais dans une grosse appréhension  mais combien de fois elle m'a remercié d’être là pour les courses,les repas, les nuits.. Je suis contente d'avoir pu l'aider et être présente pour elle tout comme vous .
C'est vrai ils ne souffrent plus de se voir si diminués mais ils nous manquent tellement.
Je suis de nature angoissée, peur de conduire depuis quelques temps .. alors je comprends vos difficultés. Mais vous êtes très courageuse en essayant de vous surpasser . J'aime aussi le jardinage mais plus aucun gout à le faire depuis que maman m'a quitté .
Prenez soin de vous à présent
« Modifié: 22 mars 2021 à 18:39:47 par chris »

Hors ligne Titi

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 38
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : nouvelle parmi vous et complètement perdue
« Réponse #6 le: 22 mars 2021 à 19:53:24 »
Beaucoup de points communs Chris !
Jardiner, j'aimais ça avant que les douleurs m'en empêchent, et là, je m'y remets avec plaisir, je me dis que papa serait soulagé de ne pas avoir ça à faire, on avait chacun nos rôles. Aujourd'hui h'ai encore passé 2 heures à arracher du lierre, c'était un de mes rôles. je commence par les arbres les plus touchés, et surtout les murs ... et je parle à papa, je lui dis de se rassurer ^parce que je ne vais pas laisser la maison pourrir à cause de l'humidité engendrée par le lierre, que je ne vais pas laisser les rosiers, ses rosiers qu'il aimait tant, se faire étouffer par du lierre. Et ça fait propre, et j'aime ça.

En rentrant de la mairie pour des papiers ... je me suis fait traiter en sous-entendus de débile parce que ça ne se fait plus ... sauf que l'assurance me le demande pour l'assurance invalidité décès ... et en rentrant, dégoûtée parce que cette démarche de téléphoner m'avait rendue malade d'angoisse, parce que aller dans cette mairie me rend tout aussi malade, j'ai avalé 8 comprimés d'anxiolytique ... soit la dose de 3 jours;  ça ne m'a même pas permis de dormir, juste un peu calmée tellement j'étais mal de tout ça, de tous les bâtons qu'on nous met dans les roues alors que c'est déjà si dur ... alors, au bout d'une heure sans dormir, je suis sortie me défouler sur le lierre !

Je comprends que le fait d'avoir encore votre maman vous a aidée, et surtout les enfants et tout le reste.
Mais la peur de la trouver dans cette flaque de sang ... cette fois, pour la vôtre comme la mienne, elles étaient conscientes, mais moi je n'en dormais plus de peur de ne pas entendre, et puis, là, c'était le nez et les lèvres qui ont pris, mais ...

Je pense que vous avez aussi fait tout ce que vous pouviez et certainement plus encore.
Mais quelle satisfaction, de pouvoir le faire, n'est-ce pas ? Au moins, on a notre conscience pour nous. Bien sûr, pour ceux qui sont trop loin, c'est difficile, je sais que mes frères sont partagés, il y a le fait qu'ils ne peuvent pas géographiquement, qu'ils ont fait tout pour nous aider autrement, à distance, les courses livrées, les démarches par internet, etc, mais ils n'ont pas vu mes parents se dégrader, et ça s'est passé si vite que je pense que pour eux le choc a été encore pire.

Bien sûr, chacun réagit à sa façon, moi, j'avais besoin d'être là, au courant, d'agir et d'être actrice des soins, à mon échelle bien sûr ... mais pour les papiers, je craque.

Qu'est-ce qui vous angoisse dans la conduite ?
La peur de n'avoir personne à qui demander secours en cas de pb maintenant que vous êtes seule ? Est-ce que c'est directement lié à la perte de votre maman, est-ce que du coup, vous n'en voyez plus l'intérêt ?
Pour moi, ça fait depuis que j'ai subi du harcèlement moral au travail, la concentration n'étant plus du tout au rdv, je n'ai pas voulu faire prendre de risques aux autres conducteurs, et j'ai arrêté progressivement, de toute façon, je restait enfermée dans le noir chez moi. Au bout de 10 ans, j'ai essayé, parce que maman avec son arthrose, je pouvait plus vraiment prendre le bus ... mais tout avait changé, je ne reconnaissais plus rien et j'ai vite lâché, me contentant de mes petits trajets à faire avec maman ! Là, il va falloir que je reprenne ... mais je n'ai plus la force, plus l'envie, tout va trop vite, tout a changé, et je me sens enfermée dans la voiture, sur les routes. Trop de mouvement, de bruit,n de vitesse, et peur ne pas réagir à temps. C'est contradictoire, car tant que je soignais mes parents, j'étais très réactive, mais là ...
Je ne sais pas si ça peut fonctionner pour vous, on m'a conseillé de soit reprendre les trajets que je faisais avant, peu à peu, un peu plus loin chaque jour, genre TCC; soit de reprendre qq leçons de conduite, pour reprendre en assurance, en réflexes, apprendre les nouveautés dans le code, et revoir un peu les évolutions des routes qui se sont construites et ont été modifiées. pour le moment, j'ai fait un gros effort en emmenant maman à ses rdv ... je ne peux pas faire tout à la fois.

Moi c'est le sport qui, curieusement, alors que maintenant j'ai tout le temps et tout loisir de le faire qd je veux, qui ne m'attire pas. Chez le kiné, ça va encore, mais seule ... je n'arrive même plus à aller dans la forêt ... il va falloir coûte que coûte, car c'est mon anxiolytique le plus efficace cette forêt !

Pour revenir à ce que vous dites sur l'âge,; je  me demande aussi, en me rappelant des paroles de mon frère, que, avant un certain âge, il est clair qu'il manque le soutien dont on a besoin pour se construire, et qu'après un certain âge, ça fait aussi échos au fait que c'est nous qui sommes maintenant la génération la plus ancienne ... et puis, on a tout sur les épaules, et, il faut l'admettre, moins d'énergie aussi.

Bon, ceci-dit, avec les beaux jours qui arrivent, peut-être que je jardinage vous tentera à nouveau ?

Hors ligne chris

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 86
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : nouvelle parmi vous et complètement perdue
« Réponse #7 le: 24 mars 2021 à 18:39:42 »
Avec le jardinage ,vous avez  su  trouver une raison de continuer en la mémoire de votre papa et c'est essentiel  pour tenir face au chagrin.
D'autant plus qu'en étant proche de vos parents, tout comme moi, nous étions dans l'action pour eux et d'un seul coup ,tout s'arrête.

Je suis contente d'avoir pu  être  présente pour maman tout le temps malgré parfois la fatigue ,  Souvent elle me disait vas te promener le dimanche au lieu de venir chez moi mais  c'était normal pour moi de venir lui tenir de compagnie car depuis qu'elle ne sortait plus le temps était long .
 J'avais aussi cette pensée qu'il fallait que je profite d'elle car  le temps s'écoulait .
Et son décès m'a encore plus plonger dans ces années qui ont passées si vite, comme vous le dites, on prends conscience qu'à présent on devient la génération la plus ancienne , pour ma part cela m'a beaucoup affecté.
Le retour du beau temps va m'aider à me motiver au jardinage je l'espère

J'ai dû géré l'administratif comme tous suite au décès de ma maman, et c'est vrai que c’est très pesant  à ce moment là , les organismes ont besoin de beaucoup de papiers , et cela devient vite angoissant.
Malheureusement il faut trouver la force de le faire...

Hors ligne Titi

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 38
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : nouvelle parmi vous et complètement perdue
« Réponse #8 le: 24 mars 2021 à 19:56:24 »
Vous résumez parfaitement la situation.

pour ma part, estimation des maisons dmardi.
Intrusion, ils vont décortiquer la vie de mes parents, ça a de la valeur, ça n'en a pas ... je ne me sens pas capable de vivre ça.

Donc j'ai prévenu un peu tout le monde que je fais tout pour tenir pour que mes frères n'aient pas à se déplacer, mais après, je ne réponds de rien.

Et si j'arrive à aller les rejoindre, toutes ces démarches en seront en partie responsable,
les voisins et leurs questions curiosité morbide en seront grandemant responsable;
La municipalité et ses réponses mépreisantes en sera grandements responsable.*

Les autorité plus haut placées, avec le confinement encore plus responsable car la fibromyalgie que ça m'a délclanchée m'empêcghe de faire tout ça.

Voilà, si je ne reviens plus sur le forum, vous saurez pourquoi et à cause de qui.

on se renvoie la balle, et moi je n'en peux plus, plus du tout.

Hors ligne chris

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 86
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : nouvelle parmi vous et complètement perdue
« Réponse #9 le: 25 mars 2021 à 09:01:08 »
Chère Titi,
Il faut tenir bon en cette période si difficile qui suit les décès . 
C'est très douloureux" cette intrusion " , quand j'ai débarrassé l'appartement de ma maman, j'ai vraiment ressenti cet effet.
J'étais pourtant sa fille, mais toucher à ses affaires sans qu'elle y soit,  devoir les ranger,trier, ça été une sensation intense en émotion  et même vendre ses meubles a été difficile.
Le manque d'empathie de nombreuses personnes  est encore plus compliquée à gérer émotionnellement en ces tristes moments.
Dans mon petit village , j'ai même eu une voisine qui  m'a dit "je ne  voulais pas aller à l'enterrement par peur du covid mais j'ai pris la voiture pour aller devant  le crematorium pour voir s'il y avait du monde et quel habitant était venu !! "

N'hésitez pas à venir sur ce forum qui  a été si bienveillant à chaque moment de mon chemin de deuil, vous pouvez aussi m'envoyer un MP si vous préférez .
Amicalement

Hors ligne Titi

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 38
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : nouvelle parmi vous et complètement perdue
« Réponse #10 le: 29 avril 2021 à 19:54:42 »
Cette voisine me semble bien "curieuse" ... une adepte des potins ? Qq1 qui s'ennuie et n'a rien de mieux à faire que d'espionner les autres ?

Je ne sais pas, mais qd on est sain d'esprit, soit on y va, et on y va pour soutenir la famille, rendre un hommage ou montrer qu'on est là si besoin ... soit on n'y va pas, quelle que soit la raison, si elle a peur du truc à la mode, c'est sont droit et son pb, mais dans ce cas, qu'elle respecte votre peine et qu'elle ne se montre pas bien à l'abri derrière les vitres de sa voiture, juste pur savoir si telle ou telle personne était là ... où est l'empathie dans tout ça, ou est la bienveillance ? Visiblement c'est qq1 qui ne s'intéresse qu'à faire savoir qu'elle est venue voir, qui veut savoir qui vient et qui ne vient pas ... pour alimenter les discussions entre curieux ensuite ???

Il ne vaut pas la peine, à mon avis de gaspiller de l'énergie avec ce genre de personnes.
Pour mes parents, on m'a fait remarquer que ça n'avait pas été mis dans les journaux ... j'ai répondu du tac au tac, car j'attendais la question ... que c'était volontaire pour être sûr de pouvoir vivre ce moment en toute simplicité et toute intimité. Depuis, j'ai la paix ... je mets un casque qd je m'occupe du jardin, je fait semblant de ne pas entendre, même si ce casque laisse qd mm passer un peu les sons, malheureusement.
Je pense que ça s'est répandu très vite, car personne, même les plus curieux du quartier n'est venu me déranger.

Là, l'absence se fait de plus en plus pesante, je ne sais pas c'est bizarre ... parfois j'ai même envie qu'un des voisins vienne, juste pour l'agresser, lui rendre la monnaie de sa pièce, et puis, d'autres moment, je n'ai plus du tout d'énergie, hier, j'ai avalé des cachets juste pour dormir, ne plus penser, être sûre de ne plus les entendre ... j'ai même débranché les sonnettes aujourd'hui !

J'ai réussi à vider qq affaires, juste dans l'espère de petite cave, ça n'est pas vraiment une cave, juste une recoin sous l'escalier ... j'ai jeté des trucs qu'on avait pour aller à la plage étant enfants, ça m'a fait mal ... pas sur le coup, mais qq minutes après, comme une nausée et un sentiment de découragement intense. Et l'envie de prendre des cachets à nouveau ... alors, j'ai mangé des yaourts ... 6  :o
Du coup, j'ai fait mon repas du soir !!
Mais je n'ai pas rebranché les sonnettes et j'ai coupé et débranché les téléphones !!!

Et si on ne nous libère pas, si je suis fliquée avec leurs histoires de cas contact ou je ne sais quoi, je ne reste pas enfermée, je prends 3 boîtes d'un coup, et terminé. mes parents ne sont plus là, les voisins toxiques, je ne reste pas enferméée chez moi dans ces conditions, je vais les retrouver.