Auteur Sujet: Seulement 3 ans, déjà 3 ans !  (Lu 2945 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne EGA

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Seulement 3 ans, déjà 3 ans !
« le: 07 Décembre 2015 à 15:02:42 »
Bonjour à toutes et tous.
Cela fait quelques semaines que je suis à nouveau à vous lire. Mon triste parcours a commencé il y a 3 ans. J’ai raconté mon histoire sur l’ancien forum de l’Enfant Sans Nom début 2013. Je suis Adeline, alias EGA.
Demain, cela fera 3 ans que mon petit ange est né et s’est envolé. Demain, cela fera deux ans que ma petite fille est née. Elle nous a fait la mauvaise blague de naître le même jour que son frère et ça fait un mal de chien d’être partagée entre ces deux émotions.
J’ai besoin de revenir vers vous, aujourd’hui, car je me sens terriblement seule comme vous tou(te)s bien souvent. Bien sûr la vie continue, bien sûr aujourd’hui je dois avancer pour ma fille. Mais, j’ai l’impression que les gens ne comprennent pas, que bien sûr Gabriel me manque toujours autant, que ça ne passera jamais et que je n’ai même pas envie que ça passe même si ça ne m’empêche pas de vivre, de vivre heureuse et de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour que ma fille s’épanouisse malgré l’histoire de sa famille.
Hier nous avons fêté l’anniversaire de ma fille chez ses Grands-Parents avec ses cousins nés à la même époque et mon fils n’était pas là, et mon fils n’était pas évoqué et je n’ai pas supporté. Je n’ai pas supporté d’entendre encore que : c’est fou que 4 petits-enfants sur 6 sont nés en décembre. Non, moi j’en compte 5 sur 7. On m’arrache une partie de moi, on nie l’enfant qui m’a faite mère, on ignore celui qui occupe une grande partie de mes pensées.
J’ai l’impression qu’inconsciemment, mes larmes ont été le seul moyen que j’ai pu mobiliser pour que mon fils ait lui aussi son hommage hier. Et du coup, je suis en colère car si on lui avait fait la petite place qu’il méritait, j’aurais pu profiter de l’anniversaire de ma petite puce.
Comment expliquer à l’entourage que  c’est le silence qui fait si mal. Que de toute façon il est constamment dans nos pensées : Je pense à Gabriel un peu comme à un membre de mon corps. Il m’accompagne partout désormais, comme le ferait ma main. Il est là, sans même que j’y pense, et puis parfois, on se pince le doigt, on se fait une écorchure et là la pensée se fait plus précise ou bien on caresse par du velours et là le cœur s’adoucit.
Merci à celles et ceux qui ont fait en sorte que le forum perdure. Pour prendre mon cas personnel, quand j’ai été enceinte de ma fille j’ai eu besoin de m’éloigner un peu du forum pour ne pas être enfermée dans ma relation avec Gabriel et essayer, je dis bien essayer, de m’ouvrir à ce nouvel enfant qui pointait le bout de son nez.  Cependant, qu’est-ce que c’est important d’avoir un forum tel que celui-là où personne n’est jugé et où on peut déposer un peu de son fardeau. Je vois au travers de tous les témoignages que c’est ce que viennent chercher les personnes qui s’arrêtent ici. Et pour cela merci.
Et aussi, parce que je ne sais pas comment le faire : je voudrais remercier les associations qui ont lutté afin que mon petit garçon ait sa place sur notre livret de famille, qui ont fait en sorte que nous soyons accompagnés dans le long cheminement qui est le nôtre. Merci car j’ai vraiment l’intime conviction que c’est grâce à ça que je suis en vie aujourd’hui. Quand je dis en vie, je ne fais pas allusion à mon cœur qui bat, je pense aux projets que nous avons réalisés et à ceux que nous avons encore. Car il est possible de se proclamer heureux après tout ça, même si on est encore à témoigner de sa douleur sur des forums 3 ans après et même si on n’est pas tout à fait la même personne qu’avant.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2223
Re : Seulement 3 ans, déjà 3 ans !
« Réponse #1 le: 07 Décembre 2015 à 21:01:09 »
" Je pense à Gabriel un peu comme à un membre de mon corps. Il m’accompagne partout désormais, comme le ferait ma main. Il est là, sans même que j’y pense, et puis parfois, on se pince le doigt, on se fait une écorchure et là la pensée se fait plus précise ou bien on caresse par du velours et là le cœur s’adoucit."

Je ne l'avais jamais pensée comme ça, la vie d'après, ni  la place de l'enfant mort....merci de cette image, je vais y réfléchir...

Je pense à ton petit Gabriel...que ça doit être dur d'avoir la même date pour tes deux enfants...deux émotions contraires à faire cohabiter dans un seul coeur......

Hors ligne lesparentsdeMalo

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 16
Re : Seulement 3 ans, déjà 3 ans !
« Réponse #2 le: 09 Décembre 2015 à 13:01:00 »
Adeline,

Que tu as été courageuse de pouvoir assister à cette fête de famille. Perso 7 ans après, je sais que j'en serai incapable.
Te sentir tiraillée entre la joie de voir grandir ta fille et le souvenir de Gabriel qui te manque.

C'est pas facile de faire comprendre aux autres qu'on a besoin d'en parler, que ce n'est pas morbide comme ils le pensent. Que nos bébés, même s'ils ne sont plus là, font partie de nos vies.
En parler, c'est montrer qu'ils ont existé, et pas que pour nous.

Tu sais si nous avons décidé de continuer le forum, c'est que nous aussi nous en éprouvions le besoin.
Je partage ton sentiment, le forum m'a sauvé la vie aussi.

Savoir qu'il y aura toujours quelqu'un.

Douces pensées à Gabriel.

Claire



Hors ligne EGA

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Seulement 3 ans, déjà 3 ans !
« Réponse #3 le: 09 Décembre 2015 à 16:31:42 »
Bonjour.

Merci pour vos réponses.
Je me rends compte que c’est un peu bête comme image mais je ne sais pas comment exprimer ce que je ressens. C’est vrai que j’ai l’impression d’avoir tout le temps mon fils dans un coin de ma tête, peu importe ce que je fais mais, et heureusement pour moi, je n’y pense pas de façon consciente tout le temps. C’est en cela que j’ai l’impression qu’il fait partie de moi mais que de temps en temps j’ai un événement, quelque chose qui m’y fait penser plus intensément.
Lorsque j’ai repris le travail après « mon congé maternité », j’ai cru que je n’y arriverais pas. Et pis finalement, je me revois dans les escaliers le premier jour, avec la sensation d’avoir un petit être, comme un papillon, qui me suivait partout. Et quelque part, il m’a donné le courage de revenir au monde après tout ça, d’affronter ces gens qui savaient!
Depuis, j’ai changé de travail et une de mes premières pensées lorsque cela s’est concrétisé,  c’est que là où j’irais personne ne connaîtrait l’existence de mon bébé, et ça, ça a été dur. Depuis, je me suis assez rapprochée d’une collègue pour pouvoir lui en parler et cela m’a beaucoup réconfortée, car avec elle, je peux évoquer ma première grossesse, mon premier accouchement, bref, ces moments qui me sont si chers !
Claire, tu parles de courage mais ce n’en est pas particulièrement. Je ne veux pas que ma fille soit pénalisée par ce qui s’est passé avant sa naissance. J’ai l’impression que dès le lendemain de la naissance de son frère, je me suis battue pour elle, pour qu’elle ait une vie la plus normale possible. Je pense que sans le projet de lui donner naissance, je me serais beaucoup plus laissé aller. Moi j’ai tout de suite voulu retomber enceinte et pourtant, ma grossesse a été psychologiquement très difficile. Je n’ai pas pu l’annoncer à qui que ce soit, et lorsque à six mois de grossesse, mes parents ont abordé le sujet, je me suis effondrée en pleurs, incapable d’évoquer le sujet. Mais j’ai toujours eu comme objectif qu’elle serait ma priorité. Et puis je dois avouer que chaque année, je me fais avoir, je me dis que je vais bien gérer et à chaque fois j’y arrive pas et du coup, c’est d’autant plus dur que ça me prend par surprise. Le fait de présumer de mes forces, me donne du courage en quelques sortes. ;-)
Par rapport à cette double date, j’ai essayé de voir les choses autrement. J’ai pris ça au départ comme la continuité de ma démarche : je ne voulais pas qu’il y ait de tabou par rapport à ce que nous avions vécu, qu’il y ait des lieux, des personnes, des dates que nous ne supportions plus. Bien entendu, vous savez tous et toutes, combien c’est compliqué. J’avais particulièrement cet  objectif par rapport à la maternité et au suivi de grossesse. Mon conjoint travaille en face de la maternité et je ne voulais pas que tous les jours, il aille au travail en pensant que c’est là que son fils est mort, que ce lieu n’évoque que cela pour lui. J’ai donc choisi d’accoucher au même endroit, avec le même médecin. Le sort, lui, a continué le boulot : j’ai eu la même chambre attribuée (le personnel s’est excusé et n’avait pas le choix et ce sont eux qui ont eu la démarche de m’en parler, j’ai trouvé cette attention très touchante) et j’ai donc accouché le même jour.
Ensuite et j’y ai pensé hier, je me dis que c’est aussi une bonne chose dans la mesure où les personnes qui nous envoient un message pour l’anniversaire de notre fille, évoquent son frère et pour nous c’est important, ils n’oseraient peut-être pas envoyer un message « juste » pour Gabriel. Et ainsi, au fil des années, la date de naissance de Gabriel ne sera pas oubliée. Du moins c’est ce que je pensais, car ma propre mère a quand même réussi cet exploit hier ! Elle n’a pas compris pourquoi je lui disais que c’était « un peu » dur hier !
Merci à tous et toutes d’être présents car même les plus proches ne comprennent décidément vraiment pas ce qu’on traverse !

Hors ligne Darwin

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 47
Re : Seulement 3 ans, déjà 3 ans !
« Réponse #4 le: 09 Décembre 2015 à 17:43:36 »
Bonsoir,
le 6 décembre c'était les 3 ans de mon petit Charles, mort-né...
Dans ma famille, on fête la Saint Nicolas, mais c'est la 1ère année  où plusieurs membres de ma famille ont pensé à mettre une pensée pour Charles dans leurs messages pour mon grand Sébastien (6ans). Ils ne l'oublient pas... Ils n'osaient pas les années passées mais je leur ait dit que j'avais besoin qu'il compte, ils s'en sont souvenu.
Dans ma belle famille, on ne le fête pas (c'est le sud-Ouest), mais ma belle-mère y a pensé (elle aussi a perdu un bébé, qui aurait mon âge).
Parfois, il ne faut pas hésiter à dire à un membre "clé" de la famille de ce dont on a besoin, ainsi, le message se répand tranquillement...

Bon anniversaire en retard à tes enfants!
Courage

Caroline

Hors ligne EGA

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Seulement 3 ans, déjà 3 ans !
« Réponse #5 le: 10 Décembre 2015 à 17:47:20 »
Bonsoir,

Merci beaucoup pour ton message et bon anniversaire à ton petit Charles en retard également. Nos deux petits bébés sont nés à deux jours d’écart : Gabriel aurait eu 3 ans aussi.
Je suis entièrement d’accord avec toi pour ce qui est de faire passer des messages aux gens.
Je l’ai déjà fait pour des amies qui me faisaient part de la naissance de leurs enfants à quelques jours de la naissance de Gabriel ou de la date à laquelle il aurait dû naître. J’ai envoyé un message qui était certainement très dur et très cru en me disant que de toute façon sans exprimer tout cela je ne pourrais pas revenir vers elles. Elles ont mis quelques jours, mais m’ont répondu en s’excusant et depuis toutes ces incompréhensions sont derrière nous. J’ai essayé de faire un message sincère et  plus empreint de souffrance que de rancœur et elles ont su comprendre cela. Mais bon, j’étais consciente que cela aurait pu être mal perçu mais de toute façon, c’était tellement difficile à supporter que je n’avais rien à perdre.
Pour ma belle-mère, je pense qu’effectivement, elle se sent étrangère à ce que je ressens mais respecte ma douleur et mon souhait de ne pas taire mon fils : elle a toujours eu une attention pour Gabriel dans ses messages pour l’anniversaire de ma fille…
… mais contre l’oubli… que peut-on faire ? J’étais tellement abasourdie lorsque ma mère ne comprenait pas en quoi cette date est difficile pour moi… que je ne me suis même pas énervée, je n’ai pas su quoi lui dire ! Pourtant elle sait qu’il est important pour nous de parler, d’évoquer de célébrer notre fils… mais elle l’a purement et simplement oublié ! Et je ne sais pas comment c’est possible !

Hors ligne Darwin

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 47
Re : Seulement 3 ans, déjà 3 ans !
« Réponse #6 le: 10 Décembre 2015 à 18:35:25 »
Bonsoir,
merci pour l'anniv de Charles.
Certaines personnes, proches ou non, oublient pour ne pas souffrir; d'autres préfèrent ne pas en parler mais ne l'oublient pas et rares sont ceux qui sont là quand on a besoin de parler de nos anges... Souvent ils pensent que d'en parler nous fait pleurer, et alors, çà fait du bien de pleurer!!
Depuis 3 ans, j'ai perdu beaucoup de contact mais ai été surprise par le réconfort de personne pas si proche que çà!

Je ne sais pas si tu as le bracelet de Gabriel, celui de Charles (écrit au feutre par la sage-femme) s'efface, c'est atroce, j'ai peu de choses et le temps abîme tout... C'est bête mais, "tant seule lorsque je l'ai découvert, je me suis effondrée et mon chien était si bienveillant, çà m'a fait du bien qu'il soit là. Il ne parle pas et ne comprend pas les mots mais ma douleur il la ressent. Si seulement il y avait plus d'empathie chez les gens!!
Je n'arrive pas à parler de Charles avec mon mari, il botte en touche systématiquement. J'ai des amies et certaines femmes de ma famille qui m'écoutent...
Mon grand Sébastien m'en parle de temps en temps et il en parle aussi à ses copains d'école (Parfois les mamans viennent en disant que Séb a parlé de son frère alors qu'il est fils unique, je leur répond qu'il a effectivement un frère parmi les anges).

Bon courage
Caroline

Hors ligne kompong speu

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1296
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Seulement 3 ans, déjà 3 ans !
« Réponse #7 le: 11 Décembre 2015 à 10:35:16 »
bonjour
 j'ai mis 20 ans non pa

Hors ligne EGA

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Seulement 3 ans, déjà 3 ans !
« Réponse #8 le: 11 Décembre 2015 à 14:49:55 »
Oui tu as raison. Dans ces moments-là on est souvent surpris par les personnes qui nous entourent que ce soit de façon positive ou négative. J’ai moi aussi des réactions qui me surprennent : j’avais une amie très proche mais dont je me suis éloignée géographiquement il y a plusieurs années mais qui comptait énormément pour moi. Bien qu’elle ait été au courant de la naissance et décès de Gabriel, je n’ai eu de sa part qu’un silence assourdissant, qui m’a fait beaucoup de mal. J’ai été très déçue qu’elle n’ait pas été là, à un moment où j’avais beaucoup besoin d’elle. Mais je me suis aussi dit qu’elle aussi avait traversé des épreuves dont je n’avais certainement pas à l’époque mesuré l’ampleur. Cela nous a donc éloignées mais sans réel grief, car c’est quelqu’un que j’aime beaucoup et moi quand j’aime je pardonne. De nombreux mois après, elle m’a d’ailleurs envoyé un message pour s’excuser et j’ai moi aussi fait mon mea culpa, sincère.
Mais il y a peu, nous nous sommes envoyé des messages à nouveau et je me rends compte que je n’y arrive pas. En fait, ce qui est difficile c’est d’avoir mon moi d’avant qui vient se télescoper avec mon moi d’aujourd’hui et j’ai l’impression que ce n’est plus le même moi ! J’y arrive avec les gens qui ont fait passerelle d’un moi à l’autre mais lorsqu’il y a rupture comme ça, c’est difficile.
Pour le bracelet, oui, nous l’avons. Pour l’instant, il tient le coup, mais je vois que celui de sa sœur s’efface.  Si on savait on fournirait l’indélébile !  Nous l’avons demandé in-extremis. Et autant je trouve que nous avons été très bien accompagnés mais je regrette qu’on ne nous ait pas fait plus de propositions de ce type. Je regrette de ne pas avoir fait un moulage de ses pieds ou de ses mains. De ne pas l’avoir vêtu de vêtements nous appartenant, même si à 6 mois nous n’avions encore rien acheté et que je n’imagine pas la souffrance de faire des courses dans ces circonstances. Nous avons tellement peu de lui.
Mon conjoint, n’est pas plus loquace que ton mari. Cependant, il ne m’empêche pas de m’exprimer et je me rends compte, au travers des attentions qu’il a pour Gabriel, qu’il y pense très souvent lui aussi. Mais il ne parle pas beaucoup en général de ce qui le touche, ce n’est pas propre à Gabriel.
Ton « grand Sébastien » avait 3 ans lorsque son petit frère est né. Comment lui en avez-vous parlé ? Ma fille a deux ans et donc commence à comprendre beaucoup de choses et je suis un peu perdue, je ne sais pas comment lui parler de tout cela. J’ai peur de sa réaction lorsqu’elle grandira : j’ai peur qu’elle pense que son papa et moi avions choisi d’avoir un autre enfant mais que c’est la mort de cet autre enfant qui nous a amenés à l’avoir elle.
Bon courage à toi aussi.

Hors ligne Darwin

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 47
Re : Seulement 3 ans, déjà 3 ans !
« Réponse #9 le: 11 Décembre 2015 à 17:36:56 »
Bonsoir,
A Sébastien, je lui ai simplement dit que son frère avait eu un accident dans mon ventre et qu'il est avec nous dans notre cœur et  que nous y pensons. Il sait aussi que je ne veux pas avoir un autre enfant, que c'est trop difficile pour moi.  Je lui ai expliqué que je voulais avoir 2 enfants et que  j'en ai eu 2...
Quelques mois avant, son grand-père est décédé (il était malade), donc il savait que la mort est irréversible et que la personne n'est plus avec nous physiquement.

J'essaye de lui expliquer simplement les choses quand il me questionne, mais je ne vais pas lui parler de son frère en 1er.

Il n'y a qu'à moi qu'il pose des questions sur son frère, jamais à son père... Il voit quand c'est difficile et n'insiste pas. Il a grandit trop vite de ce fait, mais du coup nous sommes très proches. Il me cerne mieux que mon mari!

Il y a des livres dédiés aux enfants, il me semble pour aider à leur expliquer si besoin.

Je ne sais pas si cela va t'aider...

Bonne soirée
Caroline.