Auteur Sujet: Maman, pourquoi es-tu partie ?  (Lu 4216 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne ptit bonhomme

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
Maman, pourquoi es-tu partie ?
« le: 25 Juin 2011 à 19:36:59 »
Bonjour, voilà 28 ans que MAMAN EST PARTIE.
Cela est arrivé, le 29 Novembre 1983, quatre jours après son anniversaire.
Elle est partie d'un cancer général.
Ce matin là, je suis parti au bureau comme tous les jours et à 10 heures, la clinique où elle était m'a appelé en me demandant de venir le plus rapidement possible. Je suis arrivé à 11 heures 55 et à MIDI, Maman me quittait alors que je la tenais dans mes bras. Sa dernière parole pour moi a été :"Mon chéri, ne m'en veux pas".
Depuis, tous les jours je ne cesse de penser à elle.
 Je ne peux plus me rendre au cimetière où elle est inhumée car j'habite dans le nord (DOUAI) et qu'elle est entérrée en Seine et Marne. De plus, je suis invalide et je me déplace très difficilement en fauteuil roulant.
Manuel (Ptit bonhomme)

Hors ligne cocci

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
Re : Maman, pourquoi es-tu partie ?
« Réponse #1 le: 25 Juin 2011 à 20:39:41 »
Bonjour...

Votre messa ge m'a paru fort touchant.
C'est dire combien l'amour subsiste. et que nos chers defunts ne le seront jamais tout a fait.
Je crois personnellement qu'ils vivent et vivront toujours,
Sous une forme differente.
En quelque part, selon moi, si chaque jour vous pensez a elle,
C'est que chaque jour elle pense a vous.

On ne peut empecher un coeur d'aimer, et l'amour n'est-il pas ce qu'il y a de plus beau au monde?

Pourquoi est-elle partie?
Seul Dieu pourrait repondre a cette question...

Ne vous sentez pas coupable de ne pouvoir aller au cimetiere.
Sa rencontre avec vous n'est pas la...
C'est l'endroit ou a ete enterre son corps qui la faisait souffrir,
Ce qu'etait devenu sa prison, vous qui l'avez vu souffrir.

Son ame est libre maintenant,
Et sa rencontre avec vous se produit chaque jour,
Puisqu'elle peux se faire a n'importe quel endroit...
Mais d'abord dans votre coeur et vos pensees.


Toutes mes pensees sont avec vous!

Amities,

Lynda

Hors ligne ptit bonhomme

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
Re : Maman, pourquoi es-tu partie ?
« Réponse #2 le: 26 Juin 2011 à 09:35:52 »
Bonjour Lynda,

je vous remercie du fond de mon coeur pour votre message.

Comme je le dit dans mon message, je suis invalide. En effet, je suis né avec une malformation des tendons d'Achille qui m'ont contraint dès l'accouchement à supporter une terrible épreuve hospitalière et médicale. Bandes Plâtrées - Corset Jambières qui remontait jusqu'au niveau du bassin avec un trou devant et derrière pour mes besoins (excusez-moi d'être si franc, mais çà me fait du bien d'en parler). Multiples opérations au niveau de la cheville gauche, Pose de ligaments en KEVLAR aux genoux droits et gauche et dernièrement chute le 12 janvier 2011 à mon domicile entrainant une fracture non déplacée de la fibula :

La fibula (anciennement appelée péroné), est un os constituant la partie latérale du squelette de la jambe. Articulé avec le tibia à ses deux extrémités, et avec le talus à son extrémité distale (malléole externe). Chez les oiseaux actuels, la fibula est une fine baguette osseuse dans le pilon.
 
C'est un os long, pair, asymétrique et grêle. Il présente une torsion ventro-latérale dans sa partie inférieure. Il forme le squelette de la jambe avec le tibia ; il se trouve latéralement en arrière de celui-ci. Il est composé d'une diaphyse (corps) et de deux épiphyses (extrémités).

et une fracture déplacée de la rotule droite.

Le 17 mai, jour de mon anniversaire, je rechutais me faisant une nouvelle fois une fracture fermée de l'extrémité inférieure du péroné (fibula droite).

La chance n'est vraiment pas avec moi. C'est pourquoi je cherche un nouvel appartement  (j'habite à DOUAI)  peut-être dans un centre près de chez moi à RAIMBEAUCOURT dans le nord, où il y a une toute une équipe de médecins, d'infirmières et de personnel soignant car c'est un centre de handicapés phyqisues comme moi en fauteuil roulant manuel ou electrique.

Vous dites : "On ne peut empecher un coeur d'aimer, et l'amour n'est-il pas ce qu'il y a de plus beau au monde?".
Je suis tout à fait d'accord et en harmonie avec vous car avant de vivre dans le nord, j'ai habité à Paris, en Seine et Marne (là où maman est entérrée) puis dans le Loiret pour venir dans le nord où je pensais avoir retrouvé l'amour auprès d'une femme qui malheureusement ne m'a pas compris et nous sommes séparés depuis 2 mois alors que j'étais en maison de rééducation.

Vous dites aussi :

 "Son ame est libre maintenant,
Et sa rencontre avec vous se produit chaque jour,
Puisqu'elle peux se faire a n'importe quel endroit...
Mais d'abord dans votre coeur et vos pensees."

J'en suis parfaitment conscient car de temps en temps, elle vient me voir, surtout la nuit et nous parlons ensemble. De plus, là-haut, ils doivent être serein et tranquille car jamais à ma connaissance, un des nôtres n'est revenu sur terre, malgré les apparences trompeuses de sosies (j'ai rencontré une femme qui ressemblait à maman mais ce n'était pas elle).

Je t'adresse toutes mes pensées fraternelles. (PARDON POUR LE TUTOIEMENT°
Manuel dit ptit Bonhomme
Manuel (Ptit bonhomme)

Hors ligne cocci

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
Re : Maman, pourquoi es-tu partie ?
« Réponse #3 le: 26 Juin 2011 à 17:38:02 »
Bonjour manuel,

Il n'y a aucun probleme pour le tutoiement.
Parfois, ca nous fait sentir plus pres des autres.

Ton parcours de vie n'a effectivement pas ete facile, et je m'en doutais un peu lors de ton premier message lorsque tu disais etre invalide.
On se rend compte, par la maladie, les handicaps, les deuils, etc, que l'on est loin de choisir vraiment dans la vie.
Tout n'est pas que question de volonte, n'est-ce pas?
Enfin, si elle est de la Volonte, c'est surement pas la notre, mais plutot celle de celui en Haut...

Souvent, on se dit pourquoi?
Et on reste sans reponse...
Malgre tout, je suis heureuse de voir que tu t'investis dans la vie comme tu le peux.
Difficile parfois meme d'oser entrer en relation amoureuse, et pourtant, tu l'as fait.
Meme si ton coeur s'en est trouve brise (ca fait mal parfois d'aimer),
J'espere que tu retenteras l'experience une fois ta douleur a ce niveau guerie.

Non, tout le monde ne peux pas vraiment comprendre ou s'ajuster a des experiences de la vie
dont ils n'ont pas fait l'experience.

Mais certaines personnes pourtant, oui.

N'abandonne pas ton combat POUR la vie.
Il te faudra certes beaucoup plus de courage que la plupart d'entre nous, mais tout est possible.

Mon ami decede dernierement m'a fait un beau cadeau en heritage, l'Acceptation.
Il savait accepter les choses que l'on ne peux changer alors que moi, j'avais beaucoup de difficultes.


Pour toi, pour moi, ainsi que pour les autres endeuilles, il faudra parvenir a accepter aussi.

Je t'envoie mes plus belles pensees en ce jour,
et j'espere que la vie se chargera de t'apporter beaucoup de douceur dans un quotidien et surtout des epreuves qui sont plus que difficiles.


Contente egalement de savoir qu'apres plusieurs annees, ta maman t'envoie toujours de petits signes de sa presence, ca reconforte mon coeur de le savoir.

Amities,
Lynda


Hors ligne ptit bonhomme

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
Re : Maman, pourquoi es-tu partie ?
« Réponse #4 le: 26 Juin 2011 à 18:35:22 »
Bonsoir Lynda,

Que dire de plus qu'à la lecture de ton message, les larmes me sont venues.
En ce moment, je broie du noir et j'ai souvent des envies de suicide car, comme je le dit souvent : "LA VIE NE VAUT RIEN MAIS RIEN NE VAUT LA VIE".
LA VOLONTÉ sait-tu si elle existe ? Où se trouve-t-elle ?
Pour moi, la volonté n'est pas de me sortir de mon état physique puisque malheureusement il est présent tous les jours mais de sortir du carcan de la négligence des autres qui m'entourent.
La 2ème fille  de mon ex-compagne, sous pretexte que je lui aurait mis la main aux fesses lors d'un voyage ou je ramenais mes affaires du Loiret chez sa mère et que mon chien a mordu, sans gravité, leur petit garçon nous pourrit la vie depuis.
Son mari (âgé de 64 ans, elle de 29 ans) a même fait circuler le bruit que j'étais pédophile parce que mes enfants ont été violés par l'ex-mari de mon ex-femme.
C'est compliqué mais je m'explique.
J'étais marié avec une femme et nous avons eu deux enfants : 1 garçon et 1 fille (19ans et 14ans).
En 1998, je cherchais du travail et j'en ai trouvé un : AGENT DE SÉCURITÉ. Lors des entretiens de pré-embauche, il y avait un homme du même âge que moi qui me demande si je pouvais le raccompagner chez lui le soir. J'accepte. Lorsque nous sommes arrivés chez lui, je découvre une maison assez belle et là il me dit : "VIENS, ON VA FAIRE LE TOUR POUR ALLER AU FOND DU JARDIN". Je ne comprenais pas pourquoi lorsque je suis tombé sur 4 piquets soutenant une bâche sous laquelle il avait fait son logement alors que son frère habitait dans la maison mais il ne voulait sous aucun prétexte que Michel rentre dans la maison.
Je lui dit : "TU PRENDS QUELQUES AFFAIRES ET TU VIENS A LA MAISON".
Quelques mois après, un 25 Décembre alors que je rentre de ma vacation de 12 heures, je trouve ma femme et michel dans le même lit.
Mon ex dit qu'elle a eu peur et qu'il est venu la réconforter.
J'ai piqué une colère noire, j'ai foutu Michel dehors manu militari et j'ai dit à mon ex-femme que çà ne se passserai pas comme çà.
Elle a entamé une procédure de divorce. Elle a perdu j'ai eu la garde de mes enfants.
Vacances scolaires de février 2000, mes 2 bouchons vont chez leur mère et au retour je m'aperçois que ma fille a l'entrejambe rouge vif à sang. Je l'emmene à l'hôpital et là, le médecin me dit qu'elle a été pénétrée sans rupture de l'hymen. Mon fils quelques jours après m'annonce que Michel lui a demandé de lui faire une fellation. (Romain avait 7 ans, Coline avait 3 ans).
Dès lors, je suis tombé dans le gouffre de l'alcool dont je suis sorti en novembre 2010. Dernier verre 17 juillet 2005.
j'arrête pour ce soir car je ne voudrais pas t'ennuyer avec mes histoires.
Mais sache que le fait d'écrire ce que je ressent me fait du bien.
J'ai commencé une thérapie avec une psychologue.
Je t'adresse mes plus belles pensées pour ce soir et une multitudes de pensées positives.
Manuel dit Ptit Bonhomme
Manuel (Ptit bonhomme)

Hors ligne cocci

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
Re : Maman, pourquoi es-tu partie ?
« Réponse #5 le: 29 Juin 2011 à 07:16:42 »
Bonjour Manuel...

Desolee de voir tant de difficultes dans ta vie presente.
C'est vrai que les autres peuvent parfois nous faire un tort plus que considerable.  Parfois par inconscience, insouciance, ignorance, parfois tout simplement par mechancete.

Il est bien evident que dans la situation ou tu es, tu tends a broyer du noir.
Et qui ne le ferait pas?
Ca m'attriste de voir tes pensees suicidaires...
Ces gens meriteraient-ils que tu paies de ta propre vie?  Non.
Essaie de ne pas t'enfoncer dans ces pensees, car c'est si difficiles a se debarasser lorsqu'on y a porte beaucoup d'attentions.

L'important, c'est ce que tu es toi.
Ce sont tes valeurs propres, ton coeur, ton esprit, ton ame.
Ne laisse pas ces gens qui n'en valent pas la peine te noircir a ce niveau.
Bien sur qu'ils te rendent l'existence difficile,
mais ne les laisse pas ternir ton coeur par la colere,
la haine, et l'interrogation sur la bonte des gens en general.


Malgre toutes ces embuches, essaie de tourner ton regard vers ce qui est bien, ce qui te fait du bien
Et crois toujours qu'il y aura de bonnes personnes sur ton chemin.

La, vaux la peine de porter ton regard.

Essaie de proteger tes enfants au maximum que tu le peux, en tournant le moins possible ton regard et ton temps vers ces gens qui t'ont fait du mal.
Va vers le beau autant que possible.

J'espere que tu te sens bien avec ta psychologue pour parler de tout ca.

Tu ne m'ennuies pas avec tes histoires.
Si cela te fait un tant soit peu de bien, alors, ne te gene surtout pas.

Tu as reussi a te sortir de l'alcool?
C'est un enorme pas...
felicitations sincerement!

Je te souhaite  que la douceur revienne dans ta vie,  la paix, et que l'amour prenne la place la plus importante dans ton coeur...

A bientot Manuel!

Lynda

Hors ligne ptit bonhomme

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
Re : Maman, pourquoi es-tu partie ?
« Réponse #6 le: 29 Juin 2011 à 14:46:33 »
Bonjour Lynda,

Je prends connaissance de ton mail et te remercie beaucoup.

J'ai une question à te poser mais je ne sais si tu risque d'être vexée : ES-TU MARIÉE ? CE N'EST PAS POUR TE DRAGUER MAIS SI C'EST LE CAS, J'ESPÈRE QUE TON MARI COMPRENDS LA SITUATION DANS LAQUELLE JE ME TROUVE.

Les emmerdes continuent : CE MATIN :  MON ASPIRATEUR A BRULE. LA FENETRE DE MA SALLE DE BAIN S'EST OUVERTE ET IMPOSSIBLE DE LA REFERMER. MON CHIEN qui est aveugle a voulu me mordre car j'essayais de lui nettoyer le derrière.

Normalement, ce week-end, mon amie, CLAUDINE, devrait venir pour que nous puissions nous voir. J'ai l'impression d'être un gamin qui rencontre sa copine en se planquant des autres pour que personne ne nous voit.
J'espère qu'elle viendra. A l'heure qu'il est, ce n'est pas sur du tout.
Ces enfants lui font un chantage monstre. "SI TU VOIS MANUEL ON TE LAISSE TOMBER". Vu que personne ne l'aide et que c'est elle qui se tape tout le boulot à la maison, le ménage, le lavage, le repassage, la nourriture et les courseset qu'elle est très malade (elle est atteinte d'une fibromyalgie : c'est une maladie qui ne se guérit pas et qui affreusement souffrir; Çà lui fait des douleurs aigues dans tous les membres et parties du corps à se taper la tête contre les murs).
Pour ce qui est de mes pensées suicidaires, celà fait longtemps qu'elles me hantent. En fait, c'est depuis le décès de Maman, la rupture avec ma première petite amie, mon divorce qui s'est TRES MAL PASSÉ MAIS LE PLUS TERRIBLE Å ÉTÉ LE JOUR OÙ ON M'A ENLEVÉ MES ENFANTS QAR JE NE POUVAIS PLUS LES NOURRIR.
Tu me dit que mes valeurs propres sont : mon cœur, mon esprit, mon âme.
MON COEUR : Il est brisé depuis longtemps et dure est la pente à remonter pour retrouver la joie et la gaieté que j'avais il y a quelques années.
MON ESPRIT : En ce moment, je pense à tellement de choses en même temps que j'arrive à oublier de faire le tri dans le BON et le MAUVAIS.
MON AME : Je la  compare à une cigarette que tu allumes et qui se consumme toute seule sans que tu ais eu le temps de prendre une bouffée.

Je te remercie de ta phrase : "SI CELA TE FAIT UN TANT SOIT PEU DE BIEN D'ÉCRIRE CE QUE TU RESSENS,  NE TE GENE PAS".
Venant d'une personne que je ne connais pas bien encore mais avec qui je ressent une âme compréhensible, je'essaie de menaître en pensant à de bonnes choses. Tu m'envoie des ondes positives par mail interposé et celà me fait chaud au coeur.
Je te souhaite toute la vie, la paix et que l'amour prenne la plus grande place dans ton coeur rempli de douceur.
Je me permets de t'embrasser en attendant de te lire prochainement.
Manuel (Ptit Bonhomme)
Manuel (Ptit bonhomme)

Hors ligne cocci

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
Re : Maman, pourquoi es-tu partie ?
« Réponse #7 le: 29 Juin 2011 à 21:08:12 »
Bonjour Manuel,

je ne suis pas vexee de ta question.

Non, je ne suis pas mariee et l'homme qui prenait toute la place dans mon univers, que j'aimais profondement et respectueusement, meme si ce n'etait pas toujours de la bonne facon, est traverse de l'autre cote il y a 23 jours.
J'aurai toujours un enorme respect et beaucoup d'amour pour cet homme.  Il me manque enormement.
Par contre, je comprends ce que tu peux vivre.  J'ai vecu a un certain moment donne, des episodes avec une personne que je considerais comme une amie, des trucs tellement etranges et nocifs que je m'aurais cru dans un monde de folies.
J'ai eu de la difficulte a passer au travers tant moralement, psychologiquement, mentalement que physiquement et j'essayais toujors de comprendre le pourquoi, que je n'ai pas d'ailleurs encore compris et que je ne souhaite desormais plus comprendre.
Mon ami defunt m'a beaucoup aide a travers cette epreuve ou j'etais devenue que l'ombre de moi-meme.
Si je regarde maintenant de reculons, je me dis que malgre toute cette periode affreuse, il y avait du beau autour de moi, mais qu'a tellement etre submergee par cette folie, il m'etait difficile de me concentrer sur le beau, cherchant a comprendre la "mauvaise situation" toujours, etant submergee par elle, donc toujours a la fixer, et a l'entretenir, je ne faisais que m'enfoncer.
Un peu comme quand on n'apprend a conduire un vehicule, on nous dit de voir loin, et voir large...
J'etais tellement fixee sur l'incomprehension, la douleur, la stupefaction de ce qui arrivait que je ne pouvais ni voir loin, ni voir large.


Je comprends ce que tu vis, meme si le ton que je prends semble etre a premiere vue leger.
Mais je comprends aussi qu'une personne est importante, c'est-a-dire toi, ainsi que ceux que tu aimes (les bonnes personnes qui t'entourent, nombreuses ou pas, dont tes enfants).

Aujourd'hui, si c'etait a refaire, je detournerais le plus possible mon attention de situations meprisables et mepreisantes pour fixer autant que faire se peux sur le beau, le bon, et les bonnes personnes.

Voila, un peu le pourquoi des phrases de mon precedent message...

Je bifurque un peu, mais la vie est drolement faite parfois.
Il m'est bien difficile d'emettre des rires depuis le deces de mon ami, et pourtant tu m'as fait rire a un endroit, une phrase, dans ton message.
Je sais que la situation en tant que telle n'etait certes pas drole, mais en la lisant, elle m'a fait emettre un rire...
Quand j'ai lu; mon chien qui est aveugle a voulu me mordre car j'essayais de lui nettoyer le derriere.
Aucune idee du pourquoi, mais ca m'a fait du bien.
Enfin, une chance qu'il n'a pas reussi a te mordre.

Pour les pensees suicidaires, j'espere qu'elles diminueront et que peu a peu, tu retrouveras une certaine paix.
Je remarque qu'elles sont presentes surtout lorsqu'il y a RUPTURE dans ta vie, tu sais, ce sont tous des deuils, alors, ce n'est pas facile et j'espere que tu te permets de vivre les emotions qui s'y rattachent (tristesse, colere, stupeur, etc)...
Un homme a autant de droits a les vivre qu'une femme, meme si certains pensent que non.

J'espere que tu reussiras a voir ton amie Claudine aujourd'hui, sinon ce ne sera que partie remise.
Pour la fibromyalgie, je connais, j'en suis egalement atteinte, mais, je crois, a un degre moindre que ton amie.  Pour ma part, c'est plutot le syndrome de fatigue chronique qui me tient en grippe.
Je lui souhaite bon courage a elle aussi et vous souhaite a tous deux une excellente journee, si vous vous voyez.
C'est important les amis dans la vie, surtout les bons!
J'ecrirais plus long, j'en aurais long a dire, mais ca me turlupine un peu de ne pas voir dans la fenetre ce que j'ecris au fur et a mesure.

Comme je t'ai dit, te gene pas pour m'ecrire, tu vois, t'es meme arrive a me faire sourire, ce qui veut dire que ton ame n'est pas encore consumee...  Parce que c'est tout un travail ces tempsa-ci!

Si tu souhaites m'ecrire directement sur mon e-mail, je t'en donne la permission, ne te gene pas. Tu n'as qu'a cliquer sur mon pseudo et tu verras mon e-mail je crois.

Pour la drague, je ne m'inquiete pas, puisque je n'ai qu'un seul homme en tete et dans mon coeur profondement, mon ami decede...

Je t'envoie de bonnes pensees ainsi qu'a ta maman decedee et qu'a mon ami qui, je le souhaite de tout mon coeur est dans un au-dela plus que merveilleux...

A bientot!
Lynda

Hors ligne ptit bonhomme

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
Re : Maman, pourquoi es-tu partie ?
« Réponse #8 le: 02 Juillet 2011 à 15:04:06 »
Bonjour lynda,

Tout d'abord, je m'excuse de ne pas avoir répondu plus tôt à ton dernier mail, mais j'ai reçu un ami de PARIS qui est venu passer deux jours avec moi.

Je suis désolé de t'avoir posé cette question : "ES-TU MARIÉE ?"
Je ne savais pas que tu avais perdu un être aussi cher à ton coeur et qui reste dans tes pensées jusqu'à la fin des temps.
C'est tout à fait ce que je ressens avec la perte de Maman.

Les épisodes malheureux de ta vie que tu as traversés avec courage font de toi une battante.
Voir large et loin n'est pas permis à tout le monde. Seuls quelques personnes arrivent à le faire mais peu sont celles qui le font réellement.
Par contre, nombreux sont ceux qui nous disent : "CE N'EST RIEN, ELLE EST PARTIE. ELLE EST BIEN LÅ OU ELLE EST MAINTENANT".

Je ne me considère pas comme une personne importante mais comme un rebut de la vie, un déchet car dès ma naissance et avant même j'ai souffert le martyr.
Ma demi-soeur, la fille de mon père, m'a récemment envoyée des photos de moi alors que j'avais un ou deux mois et j'étais déjà plâtré jusqu'au bassin.

Claudine vient passer la journée demain dimanche et je peux te jurer que je vais la dorloter. Celà fait quatre mois que nous ne nous sommes pas vus. TOUT CA A CAUSE DE CES ENFANT ET DE SA MERE.

J'ai trouvé la solution pour lire ce que tu écris au fur et à mesure.

Lorsque tu me réponds, juste en bas tu as deux cases : SOUMETTRE ET PREVISUALISER.
Commence à frapper ton message et clic sur la case PREVISUALISER et tu verras apparaître en haut au-dessus de ton message ce que tu écris en temps réel.
Lorsque tu as écris quelques lignes, tu clic à nouveau sur la case PREVISUALISER et ainsi de suite jusqu'au moment ou tu signe ton message.
C'est très pratique car tu peux te relire et rajouter des phrases si tu as oublié de dire quelque chose.
AUTRE PETITE TECHNIQUE POUR PREVISUALISER TON MESSAGE, TU TAPES ALT+P POUR PREVISUALISER.

Je te remercie de la confiance que tu m'accordes de t'écrire sur ton e-mail perso, j'en fait la même chose. Tu peux m'écrire sur mon adresse perso : manuel.petey@sfr.fr quand tu veux.

En même temps que je t'écris aujourd'hui, j'essaye de faire passer des nausées et une détérioration de mon système digestif depuis hier soir.
Je pense que j'ai pris un coup de froid hier midi alors que nous déjeunions avec mon copain de PARIS.
Il est venu pour me faire une pente douce entre la cuisine et la salle à manger où il y a une marche de 8cm de haut quim'a valu ma double fracture du péronné et ma triple fracture de la rotule droite tel que je te l'écrivais le 26 JUIN DERNIER.
Une anedocte rigolote nous est arrivés : Alors que Dominique finissait de visser la dernière vis sur la pente douce, le téléphone sonne et la directrice du Centre Hélène Borel où je devais aller m'appelle pour me dire qu'à RAIMBEAUCOURT les animaux ne sont effectivement pas admis mais qu'au Centre d'ARLEUX qui fait partie du mêm Centre, là les animaux sont admis.
Elle m'a demandé où en était le certificat médical qu'elle m'avait donné à remplir et je lui ai répondu que j'étaisallé le chercher et que je lui déposerai en main propres lundi matin.
Elle m'a donc annoncé de vive voix qu'elle attendait donc mon certificat pour transférer mon dossier à ARLEUX de façon à ce que l'équipe d'admission me convoque.

Donc, dès 9h lundi matin, je serais à RAIMBEAUCOURT pour lui donner le ceertificat.

Je te laisse pour aujourd'hui en t'adressant mes plus tendres pensées d'amitiés et attend de tes nouvelles.

A BIENTOT DE TE LIRE (COCCI) LYNDA.
Bises.
Manuel dit ptit bonhomme.
Manuel (Ptit bonhomme)