FORUM "LES MOTS DU DEUIL"

Comprendre et vivre son deuil => Vivre Le Deuil => Discussion démarrée par: Eaux de Mars le 24 Juin 2011 à 23:23:55

Titre: Traversée du deuil...est-ce si long ?
Posté par: Eaux de Mars le 24 Juin 2011 à 23:23:55
Traversée du deuil...est-ce si long ?

J’ai perdu mon fils, il y a maintenant  6 ans et je continue à vivre au quotidien des déchirures de l’âme qui me rendent vulnérable.
Mon fils s’est suicidé, il allait avoir 20 ans.Il était probablement de personnalité limite car je dois avouer qu’il m'a fait vivre toute une gamme d’émotions (amour et trahison) avant de mettre fin à ses jours. Il n’a jamais annoncé qu’il allait mettre fin à ses jours.
Son suicide a été une immense surprise et aussi une forme de fin de mes inquiétudes.

Dans la première année du deuil,   j’ai vu un psychologue. Il m’a fallu  tout autant de temps avant d’accepter de  mettre mon nez dans quelques livres sur le deuil et le suicide. J’ai tellement été vos livres monsieur Fauré. Ils m’ont permis une certaine forme de paix.
Quelque part, je sais qu’il n’a pas fait ce geste contre moi mais contre lui pour taire sa souffrance, son mal intérieur que je ne devinais pas. Il a laissé une lettre. C’était un garçon toujours très entouré, qui passait d’une activité à une autre, d’un party à un autre qui dépensait sans compter même l’argent des autres.

Aujourd’hui,  quotidiennement je pense à lui dans le regard que je porte aux autres, dans les gestes d’un petit enfant, en regardant un vêtement de mode qu’il aurait aimé, un tatouage sur un étranger, dans le sourire  d’un autre. Quotidiennement, je ressens quelque chose qui se déchire en moi. J’aimerais ne plus avoir ces souvenirs qui  remontent en moi. J’aimerais ne plus rechercher mon fils dans ces foules anonymes.

Est-ce un deuil que l’on pourrait définir comme normal?
Est-ce qu’il y a un lien ou non entre ce deuil qui n’en fini pas et le non intérêt de me rechercher un compagnon de vie?  Je me dis : ça ne marchera pas, trop compliqué, je suis mieux seule.

Merci
Titre: Re : Traversée du deuil...est-ce si long ?
Posté par: jeapy le 25 Juin 2011 à 10:17:04
Bonjour
je n'ai pas de reponse a vos questions, je n'ai perdu ma maman que depuis presqu'un an et je sais que je ne cesserai jamais de la chercher, qu'il y aura toujours ce manque d'elle alors j'imagine que quand on perd un enfant c'est encore plus profond, plus injuste et que meme en continuant sa vie on ne peut pas un jour ne plus avoir aucune douleur... Je peux juste vous dire que ma maman avait perdu un enfant et qu'elle a occulté son deuil pour continuer mais sans s'autoriser a le vivre et que je pense que ça a contribué a sa fin. Et que vous me semblez bien lucide, peut etre prete a continuer puisque vous vous posez des questions ;-) Enfin votre message m'a touchée et je vous souhaite de trouver ce que vous recherchez.
amitiés
Titre: Re : Traversée du deuil...est-ce si long ?
Posté par: Eaux de Mars le 25 Juin 2011 à 23:24:55
 Merci Jeapy,

Non je  ne suis pas déprimée, ni même vraiment avec des idées noires.
Je suis simplement désolée qu'au quotidien je continue à être interpelée par lui. C'est une recherche qui dépasse la raison.
J'ai perdu mes deux parents à deux périodes différentes et je ne vis pas le deuil de la même façon.

Le deuil doublé d'un suicide est bien différent.

J'espère que vous traverséz bien ce deuil...qui est comme longue vague avec ses hauts et ses bas.

C'est gentil avoir pris le temps de me répondre.
 :)

E-D-M
Titre: Re : Traversée du deuil...est-ce si long ?
Posté par: jeapy le 26 Juin 2011 à 19:53:00
Bonsoir
Perdre un parent ce n'est de toutes façons je pense pas comparable a la perte d'un enfant, ce n'est pas dans l'ordre des choses de perdre son enfant et si c'est en plus par suicide  je ne peux qu'imaginer ce que l'on doit ressentir. Mais je pense que de chercher votre fils a travers les gens que vous croisez c'est normal, c'est impossible de ne plus penser a lui et puis 6 ans c'est encore bien recent.
C'est dejà une bonne chose que vous ayez passé le cap de la depression.
On ne peut pas dire que je traverse bien ce deuil, c'est tres difficile parce que j'ai la conviction que ma maman s'est laissée mourir, n'a pas vraiment cherché a se battre contre la maladie dès son debut il y a 10 ans, s'est refugiée dedans... et moi je le lui ai beaucoup reproché parce que egoistement j'avais besoin d'elle a mes cotés. Maintenant je vis avec pas mal de culpabilité, j'avance mais c'est encore pas mal la tempete ;-)
De rien pour la reponse, normal je dirais de se soutenir ici
Titre: Re : Traversée du deuil...est-ce si long ?
Posté par: Eaux de Mars le 26 Juin 2011 à 21:27:12
Il n'y a pas de deuil plus important qu'un autre.

Le deuil va avec l'attachement et les circonstances.

Nous avons tous notre liste d'épicerie "des regrets"...la mienne est longue. Impossible de faire marche arrière alors il faut continuer même avec le coeur lourd.

Bon dimanche

Claudette
Monréal