Auteur Sujet: Le deuil du «disparu»  (Lu 325 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Sortie de ma noyade

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 23
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Le deuil du «disparu»
« le: 11 Avril 2017 à 15:42:03 »
Ce matin, je me lève et je ressens un flot de tristesse pour tout ce qui est «disparu» dans ma vie.  Tout ce qui tout à coup n'y est plus.  Sans raison.  Rapidement, comme ça: et vlan!  n'y est plus.  Que ce soit un ètre cher, un emploi, un projet,
un(e) amitié, un rêve...Ce concept n'y est simplement plus.  Soit que je n'aie pas eu la chance de le saluer, de le ou la toucher pour dire ou faire mes adieux peu importe, il ou elle n'y est plus.

Si je retourne à mon enfance lointaine...mon chien Nicki...Tout à coup, il n'est plus là...Ma tante Bernadette (voisine de chez nous) crise cardiaque et tout à coup, elle n'est plus là...Mon père, lorsque je reviens de mission...il n'y est plus pour m'accueillir...Ma mère lorsque je retourne à ma ville là où j'ai vécu en tant que jeune ados...Mon chum qui subitement décide qu'il ne m'aime plus...ma soeur qui part en voyage et ne revient plus suite à un accident d'automobile...Mon autre soeur, tellement accueillante avec sa porte toujours ouverte et son café qui nous attends, décédée d'un vilain cancer...Mon conjoint qui devient tout autre personnalité atteint d'un mauvais cancer et une vilaine nouvelle de trahison (son père n'était pas celui qu'il croyait être (biologiquement), annoncé en plein visage..... qui fini par lui couper le souffle je crois... Ma troisième soeur qui était comme ma mère qui s'est éteinte, blessée profondément par la vie, décèdée aussi d'un vilain cancer...Notre mignonne petite compagne de route «Ginger» (petite chienne familiale thérapeutique)...Des postes d'emplois dans lesquels j'y avais mis tout mon coeur mais qui se disait n'avoir plus besoin de mes services fautes de compétences causés par des changements radicaux...Et pour terminer...un documentaire préparé avec hâte, attente et espoir de guérison dont tout à coup je ne retrouve plus la réalisatrice....Et bien voilà, c'est tout cela que j'enterre aujourd'hui. Semaine Sainte pour certain(e)s.  Ce qui me console c'est que peu importe l'apparence, je ne suis jamais seule à vivre ce genre de choses. Voilà, c'est ça: jamais seule. C'est l'esprit qui nous unit et ce, pour toujours. Merci!
« Modifié: 12 Avril 2017 à 13:28:33 par Sortie de ma noyade »

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2714
Re : Le deuil du «disparu»
« Réponse #1 le: 11 Avril 2017 à 22:01:23 »
oui nous sommes là
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char