Auteur Sujet: Comment le corps réagit concrètement face au deuil  (Lu 714 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4073
Comment le corps réagit concrètement face au deuil
« le: 27 Juillet 2018 à 18:26:53 »
Comment le corps réagit concrètement face au deuil
Voici ce qui se passe, à la fois mentalement et physiquement, quand on perd un être cher.
1. Le cœur

Les risques de crise cardiaque augmentent, grâce au trio gagnant: élévation du rythme cardiaque, de la tension artérielle, et hypercoagulation. D'après une petite étude parue dans la revue Circulation, le risque est multiplié par 21 dans les 24 heures qui suivent la mort d'une personne chère, et reste plus élevé que la normale jusqu'à une semaine après le drame. Une autre étude, publiée dans le Journal of the American Medical Association Internal Medicine, met aussi en garde contre les accidents vasculaires cérébraux et les caillots sanguins qui peuvent migrer jusqu'aux poumons.

Le "syndrome du cœur brisé", dont vous avez peut-être entendu parler, est bien réel. Il est heureusement peu fréquent et rarement fatal. Cette cardiomyopathie, également connue sous le nom de syndrome de tako-tsubo, se traduit par un soudain affaiblissement du ventricule gauche, le principal responsable du pompage. Elle est plus répandue chez les femmes. Etonnamment, de nouvelles études indiquent qu'elle peut aussi survenir après un événement extrêmement heureux.

2. Les glandes surrénales

Attendez-vous à être victime d'insomnies et de troubles de la digestion pendant environ six mois. En effet, les glandes surrénales sécrètent plus de cortisol, l'hormone du stress bien connue pour perturber sommeil et digestion.

3. Le système immunitaire

Votre vaccin contre la grippe pourrait bien s'avérer moins efficace. Après un vaccin, le corps est censé produire des anticorps, mais des chercheurs ont constaté, à l'occasion d'une étude parue dans Brain, Behavior and Immunity, que les personnes âgées qui avaient perdu quelqu'un dans les 12 derniers mois présentaient une réaction moins forte. De manière générale, le vaccin contre la grippe est moins efficace chez les plus de 65 ans, mais la différence était encore plus marquée après une période de deuil.

4. Le cerveau

Après la perte d'un être cher, le chagrin ne s'apaise pas avec le temps dans 7 à 10% des cas. S'il continue à affecter votre quotidien pendant au moins 12 mois, on parle alors de trouble du deuil complexe persistant. Celui-ci ferait baisser les résultats des tests cognitifs tels que les associations de mots, et réduirait la taille du cerveau, d'après une étude publiée dans Psychological Medicine. Logique, quand on sait que le stress chronique, y compris de type affectif, est associé à une diminution de la matière grise dans certaines zones critiques du cerveau.

Ce n'est pas un scoop: quand on est en deuil, on n'est capable de penser qu'à la personne disparue. Ce problème de concentration pourrait provoquer des trous de mémoire. Comparés à ceux qui n'étaient pas en deuil, les sujets ayant perdu leur conjoint six mois auparavant avaient plus de mal à se rappeler les détails d'une histoire, juste après l'avoir entendue ou après un intervalle.

5. L'ensemble du corps

Le stress face à des situations ordinaires semble se prolonger plus longtemps. En effet, une étude parue dans le Journal of Affective Disorders suggère que, dans les cas de deuil avec complication, l'organe de réponse au stress le plus lent –le système nerveux sympathique– prend le dessus. En principe, c'est le système parasympathique qui s'en charge, et qui ramène rapidement le corps à la normale.

Les personnes en deuil sont davantage sujettes aux inflammations, ce qui pourrait expliquer l'augmentation des risques de décès, toutes causes confondues. L'inflammation chronique est en effet soupçonnée de jouer un rôle dans les cancers, les maladies cardiaques et le diabète.

Cet article, publié à l'origine surle Huffington Post américain, a été traduit par Charlotte Marti pour Fast for Word.
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1638
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Comment le corps réagit concrètement face au deuil
« Réponse #1 le: 27 Juillet 2018 à 20:21:49 »
Un grand merci Qiguan, article très intéressant.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne LoïcC

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 17
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Comment le corps réagit concrètement face au deuil
« Réponse #2 le: 27 Juillet 2018 à 22:23:49 »
Merci pour cet article Qiguan.
Ashes and diamonds
Foe and friend
We were all equal in the end

Hors ligne vortex

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 111
Re : Comment le corps réagit concrètement face au deuil
« Réponse #3 le: 27 Juillet 2018 à 22:29:50 »
Donc en gros, faut prendre soin de soi et ne pas être trop difficile avec soi-même, au risque d'aggraver le deuil.

Hors ligne les petites cailles

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 107
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Comment le corps réagit concrètement face au deuil
« Réponse #4 le: 28 Juillet 2018 à 21:10:58 »
J'ai eu, et ai encore des douleurs partout, aux jambes, dos, ventre, de gros problèmes d'équilibre, et parfois je n'arrive pas à me redresser complètement. Si je vois des gens je suis obligée de faire un vrai effort pour me redresser, me tenir bien droite,  ouverte. J'ai beaucoup de difficultés à sourire, à m'intéresser.
Et d'une manière générale j'ai de gros problèmes d'orientation, et de mémoire. Cela tourne dans tous les sens: l'espace et la temporalité.
Enfin au niveau du sternum, un harpon planté là.

C'est pas bien joyeux tout ça....

Hors ligne vortex

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 111
Re : Comment le corps réagit concrètement face au deuil
« Réponse #5 le: 28 Juillet 2018 à 21:24:33 »
Idem, j'ai des problèmes de mémoire, fatigue, pas envie de sourire, des sanglots réplétif mais bref. etc

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1638
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Comment le corps réagit concrètement face au deuil
« Réponse #6 le: 28 Juillet 2018 à 22:30:18 »
Tout pareil.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne Zabeth

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 64
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Comment le corps réagit concrètement face au deuil
« Réponse #7 le: 29 Juillet 2018 à 23:53:06 »
bonsoir;

pour soulager ces douleurs physiques, je prends un paracetamol le matin et un codeiné le soir.
c est si douloureux de perdre un être cher.

Hors ligne nathT

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 311
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Comment le corps réagit concrètement face au deuil
« Réponse #8 le: 30 Juillet 2018 à 11:04:30 »
Merci Quigan pour cet article,

Alors dans l'ordre en ce qui me concerne

- Infarctus de stress : c'est fait et c'est calmé (un Grand merci aux B bloquants)

-mal de dos : Aïe ! toujours d'actualité (Petit merci aux antalgiques codéïnés)

-cerveau embrouillé ? Je ne me rappelle plus comment j'étais avant ! ce qui est sûr c'est qu'il me semble que je pouvais réfléchir plus vite!
et réfléchir tout court ! (pas de remède miracle)

-problèmes métaboliques : perte de 10 kilos ( je rassure tout le monde ...... déjà repris ! un Gros merci aux anti -dépresseurs!)

-problèmes de sommeil (Dois je remercier les somnifères?)

- donc ..... il reste sur la liste ...... les problèmes inflammatoires et immunitaires .....
un petit rhume  des foins et une petite crise d'arthrose çà compte ?
Parce que si oui..... J'ai tout bon..... j'ai tout coché !

Alors à tous ceux qui me disent que après presque un an tout doit aller mieux .....
Je peux répondre : Ben .....NON ...... je ne vais PAS mieux !
Je vous l'avais bien dit : Je suis toujours en deuil !
Je suis VEUVE  non mais !

Hauts les coeurs! 

Nath

- donc il me reste ...... Les problèmes inflammatoires....


Hors ligne France Bxl

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Je t'aime encore
Re : Comment le corps réagit concrètement face au deuil
« Réponse #9 le: 09 Août 2018 à 09:28:37 »
En un an je n'ai jamais eu recours à un seul médicament. Je déteste cela. J'ai tout de suite recommencé à travailler et j'ai la chance d'être dans une agence avec des collègues extraordinaires qui m'ont aidé à tenir debout. J'ai été très active, je devais tout le temps être occupée. J'ai refait la déco de notre appartement. Je voulais y rester car je m'y sens en sécurité mais il fallait qu'il change. J'ai un peu voyagé aussi et ça ça fait du bien car on est éloigné du quotidien, des habitudes perdues, du manque de l'autre. Changer d'environnement ne fut-ce que 2 ou 3 semaines permet de prendre du recul.
Et puis depuis 3 semaines BAM!!!!! perte de toute cette énergie, dégringolade morale, déprime totale.
Ce forum m'a fait comprendre que j'étais dans la phase de déstructuration - effectivement la phase la plus pénible. On pense aller "mieux" et puis tout s'écroule. Mais savoir que l'on est dans une phase du deuil est rassurant car j'avais peur d'être en dépression - ce qui est ma hantise depuis 1 an. Alors je me bats mais c'est dure. Il me faut beaucoup de volonté.
Il y a juste un an, nous partions pour (ce que nous ne savions pas à l'époque) nos dernières vacances. J'ai énormément de détails qui me reviennent à l'esprit - détails enfuis jusque là et ça fait mal.
Je ne sais pas vous mais parfois je pousse ce mal à être encore plus fort. J'écoute son dernier message laissé sur la boîte vocale de peur d'oublier le son de sa voix, je regarde les vidéos et les photos prises lors de ces dernières vacances - ça fait mal et du bien à la fois. Une étrange sensation.
Souvent je me demande comment j'ai fait pour arriver à vivre sans lui pendant presque 1 an! Je n'ai pas de réponse à cela car j'ai l'impression qu'il est mort hier et je suis toujours aussi amoureuse de lui.
Tu m’as offert une éternité dans un nombre de jours limités,
et j’en suis heureuse.
John Green

Hors ligne Nash

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Comment le corps réagit concrètement face au deuil
« Réponse #10 le: 23 Août 2018 à 18:45:32 »
J'ai à peut près le même truc j'ai perdu ma mère il a 5 Mois mais il y des moment où je craque complètement
« Modifié: 23 Août 2018 à 18:49:46 par Nash »

Hors ligne arfaca

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 168
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Comment le corps réagit concrètement face au deuil
« Réponse #11 le: 26 Août 2018 à 16:54:40 »
Bonjour
Pour moi idem,seulement apres 4 ans de deuil ,j ai tenu bon j ai fait des efforts enormes pour m accrocher à cette vie et maintenant je craque j ai bien peur que ce soit une depression en plus du processus de destruction comme tu le dis France blx.Processus que j accentue en me faisant du mal supplémentaire. Ce deuil est tellement long et cette vie comme les autres qui ne reprend pas ...je suis usée ..alors il faut encore se battre vos messages permettent parfois de réagir,heureusement
Douces pensées

Hors ligne lumiére

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 13
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Comment le corps réagit concrètement face au deuil
« Réponse #12 le: 29 Août 2018 à 18:14:56 »
Bonjours à tous,
C’est tout-à fait vrai.  Je me posais  de tas de questions sur  le sujet de la santé  d’après le deuil ces derniers temps.  Car J’ai récemment eu une inflammation au niveau de la cheville  qui a complètement  altéré le cour normal de mon quotidien. Et ce depuis le mois d’Avril 2018. J’ai fait toute sorte de test : radio, échographie, bilan général…  Comme les résultats ne montrait rien de grave  repérant  une éventuelle source intérieure du problème, le médecin a fini par me prescrire un anti-inflammatoire qui devait apaiser la douleur en 10 jour.  Rien de cela. Je suis  au 4 ème mois, et je n’arrive toujours pas à marcher correctement avec un gonflement de la cheville qui a totalement déformé mon pied (en plein été    ;) ).
Je suis maintenant convaincue que c’est un blocage d’énergie qui surgit 1 an  et demi après le deuil.
En effet, les conséquences du deuil sur  notre  santé sont bel bien réelles.
Portez-vous bien!


Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4073
Re : Comment le corps réagit concrètement face au deuil
« Réponse #13 le: 30 Août 2018 à 07:49:26 »
lumière
voir orthopractie
qui n'est as ostéopathie ...
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne lumiére

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 13
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Comment le corps réagit concrètement face au deuil
« Réponse #14 le: 30 Août 2018 à 19:24:27 »
 Bonsoir qiguan;
Merci pour  votre  réponse. J’ai cherché  les deux mots que vous m’avez  suggéré   (orthopractie, et ostéopathie)  sur internet  et d’après ce que j’ai compris ça se pratique chez un Kinésithérapeute. (Corrigez-moi si je me trompe  :P).
Merci encore pour votre attention. Je souffre énormément ,  J’ai pris un repos total de 20 jours pour soulager un peu ma cheville ( suite aux conseils du médecin) mais en vain. 
Bonne santé  à tous!