Auteur Sujet: A 16 ans voir son père décédé  (Lu 256 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Mel07

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
A 16 ans voir son père décédé
« le: 11 Février 2019 à 22:09:55 »
Voilà, je viens tout juste d'avoir 18 ans et cela va faire bientôt deux ans que mon père est décédé. C'était une fibrillation, comme un arrêt cardiaque on peut dire. Toute cette scène est arrivé devant moi, j'ai vu le malaise, les pompiers et tout mais je ne pouvais rien faire d'autre qu'attendre. Il est resté un peu plus d'une semaine en réa, avant de décéder sous mes yeux. Mais, si j'écris sur ce forum, c'est pour savoir si des personnes ont déjà vécues ce cas de figure? Ou on était confronté à la mort de l'un de leur parent jeune? Je sais que certains vont sûrement me dire qu'en deux ans j'aurais dû faire mon deuil, mais je n'y arrive pas... J'ai personne à qui en parler même pas ma mère, malgré qu'on soit très ça reste un sujet difficile.

Hors ligne Lilou42

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A 16 ans voir son père décédé
« Réponse #1 le: 12 Février 2019 à 00:36:48 »
Bonsoir Mel,

Ton message me touche et je ne peux m'empêcher de t'adresser quelques mots avant d'aller me coucher. Le deuil d'un être cher ne se fait pas en 2 ans, personne ne te dira sur ce forum qu'en 2 ans tu aurais dû faire ton deuil...
Mon compagnon est décédé il y a 5 mois, il avait perdu son Papa à l'âge de 15 ans. C'est une douleur qui a marqué son existence, qui a ressurgi lorsqu'il est lui-même devenu père. Je n'avais jamais été confrontée au deuil avant son décès mais je réalise à présent qu'il n'avait pas fait son travail de deuil, qu'il avait enfoui sa souffrance.

Je ne peux que t'encourager à mettre des mots : écris, parle, va chercher le soutien de groupes de parole, de psychologues tu peux trouver une prise en charge gratuite, d'associations, d'amis... Tu as su trouver ce forum, ça prouve ta capacité à trouver des ressources, ta volonté de faire face à ce que tu ressens plutôt que de l'ignorer et c'est une grande force. Le travail de deuil est long et douloureux : lis le livre de Christophe Fauré sur le deuil, il peut beaucoup t'aider à comprendre ce que tu ressens. C'est difficile mais n'en faites pas un sujet tabou avec ta maman, elle souffre certainement de son côté. Il peut continuer à vivre dans vos échanges, dans l'évocation de vos souvenirs, c'est important de pouvoir en parler . Ce sera difficile au début mais il faut «user la couche émotionnelle» comme l'écrit Christophe Fauré (tu peux aussi trouver des vidéos de ses conférences sur Youtube).

Tu as perdu un pilier parental alors que tu es encore jeune et en pleine construction. C'est une épreuve difficile, une blessure profonde dont tu dois bien t'occuper pour que la cicatrisation se fasse au mieux. C'est tellement important pour la suite de ton parcours.

Prends soin de toi, écoute et accueille tes émotions. Tu trouveras sur ce forum des gens qui les comprennent.

Chaleureusement

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 749
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A 16 ans voir son père décédé
« Réponse #2 le: 12 Février 2019 à 01:06:25 »
Bonjour Mel....j' allais t' accueillir mais lilou l' a tellement bien fait...J' ai effacé mon message..
Juste une chose...le deuil d' un mari et d' un père  sont très...très  différent..J' en fait  malheureusement l' expérience en 9 mois J' ai perdu les deux...tu peux parler avec ta maman..je ne suis pas certaine qu' elle soit capable d' entendre ta douleur comme toi tu as peut être du mal à entendre la sienne...
Quand je dis entendre C' est comprendre plutôt ..il n' y a pas de correspondance entre les deux...le chagrin la peine le manque sont là mais réellement différent...soyez patiente et compréhensive l' une envers l' autre savoir la souffrance permet d' en parler ..parfois la pudeur nous fait cacher certains sentiments entre mère et fille...parfois C' est plus facile de parler avec des inconnus...le plus important est de te libérer et de reprendre confiance ...bises biche
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.

Hors ligne Che

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Deuil de parent
« Réponse #3 le: 12 Février 2019 à 09:38:16 »
 Bonjour ma fille est parti il y a huit mois je n’arrive pas à me résoudre chaque jour est de plus en plus dur ,chaque seconde et de plus en plus  lourdes à respirer je ne comprends pas pourquoi je le comprendrai jamais ce geste je suis vide vide dans le vide d une maman en manque.
 je me sens barbouillé embrouillé dans le brouillard absolu ou je ne sais pas si à la fin c’est la mort la continuite d une vie en douleur ,grâce à vous je viens de voir que d autres  parent vivent  ce pire enfer car il y a pas de mot assez fort  pour exprimer ce qu’on ressent je suis perdue ma fille c’est mon tout sans elle je sais pas comment avancer et je n’arrive pas à enlever ce masque j’ai un fils  et je pense à lui mais  je suis morte avec elle, elle me manque putain elle me manque tous les jours et à chaque instant ,tout le temps .
je ne sais pas comment ils font les autres parents mais moi j’ai du mal à respirer Je passe mes matinées aller allumer ses bougies et je compte les heures qui me séparent dans la soirée ou Je vais rallumer d’autres bougies  tout est  ritualisé la pression de la trahir et je ne vois pas d’autre solution  Que la rejoindre ça fait tellement mal au ventre à la gorge et je pense à mon fils qui n à rien demandé,chaque seconde je réalise qu elle est partie et l émotion est foudroyante

En ligne BL62

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 103
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : A 16 ans voir son père décédé
« Réponse #4 le: 28 Février 2019 à 15:23:39 »
Mel07

J'ai perdu mon épouse il y a plus de 3 ans, et non, le deuil n'a pas de période bien défini . C'est propre a chacun , sans date de fin programmée a l'avance . Et ici, personne ne te jugeras , ni te diras si ce que tu vie est normal ou pas , enfin pas comme l'entendent les gens qui ne sont pas impacté par cette souffrance.

Quand ma femme est partie des suite d'un cancer a 45 ans, mon fils en avait 14 et ma fille 18 . Ils ont réagis tous deux differemment.
Ma fille a quitté la maison presque aussitôt , et a fait sa vie . Aujourd'hui nous nous voyons de temps a autre car elle vie loin de moi .
Mon fils lui s'est enfermé dans le déni et la culpabiblité pendant longtemps , avant de reprendre pied.
Ils pensent tous deux a leurs mère , mais n'en parlent pas .

Pourtant, que j'aimerai pouvoir avoir des conversations avec eux concernant leurs mère, ce qu'elle represente, ce que nous avons vécu ensemble .

Cette parole de mes enfants me manque , même si je sais que cela ferait souffrir .
Ta maman refuse peut être le sujet pour te preserver , et pour se preserver elle aussi .
Aborde le sujet toujours avec des souvenirs positifs , de ce que tu as aimé avec lui . C'est c e que je fais avec mes enfants, et doucement, ils commencent eux aussi a l'évoquer .

Après une telle épreuve, nous nous murons dans une espèce de bulle d'auto défense , chacun dans son coin .

La peur de souffrir , de faire souffrir est constante.

Tu es ici en tout les cas là ou il n'y a pas de jugement, mais beaucoup de compréhension, d'affection.

Ecris dès que tu en ressens le besoin, il y aura toujours quelqu'un .
Et du haut de mes 49 ans, je peux t'assurer que ça aide beaucoup.

Affectueusement.