Auteur Sujet: VIVRE SANS LUI  (Lu 607 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne kate911

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
VIVRE SANS LUI
« le: 03 Septembre 2017 à 12:03:57 »
Bonjour,

je viens de perdre mon époux. mes 2 filles sont grandes et vivent leur vie. Les journées depuis sa disparition il y a 15 jours me semblent interminables. J'ai décidé de reprendre le travail demain. Qu'en pensez-vous?

Merci de vos réponses.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2773
Re : VIVRE SANS LUI
« Réponse #1 le: 03 Septembre 2017 à 12:17:55 »
Tristement je t'accueille
ta question est un débat récurent ici
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/reinsertion-apres-un-deuil-travail-et-societe/
voir dans table des matières d'autres
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/
le lien sur deuil au travail ...

ici tu seras épaulées par des pairs qui ont vécu une épreuve qui ressemble à la tienne ..
affectueusement



"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne kate911

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : VIVRE SANS LUI
« Réponse #2 le: 03 Septembre 2017 à 14:03:07 »
merci à toi pour ta réponse.

Hors ligne bandit11430

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 28
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : VIVRE SANS LUI
« Réponse #3 le: 09 Septembre 2017 à 09:24:15 »
Bonjour Kate,

Mon amour ma été enlevé par cette foutue maladie il y a maintenant 8 mois et 12 jours je ne sais pas comment je fais pour être encore debout je n arrive toujours pas continuer sans lui. J'ai 2 enfants un adolescent de 16 ans en grande difficulté et notre bébé de 23 mois. J'ai repris un travail 4 mois après car je sombrait complètement à la maison je redoutais de craquer au boulot. Et aujourd'hui je tiens et je me lève pour mes enfants et le boulot la journée ça me permet de moins y penser.
Je me dis qu'il serait fier de moi et surtout je me dis qu'il est à mes côtés car je n arrive toujours pas à croire qu'il n est plus la.

Bon courage
Bien cordialement

Hors ligne Coccie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 9
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : VIVRE SANS LUI
« Réponse #4 le: 14 Septembre 2017 à 14:47:06 »
Bonjour Kate.
Mon compagnon est parti le 5 juillet, j'ai repris le 20 août, en traînant les pieds.
Après quelques semaines, je suis convaincue que c'était une bonne chose. Quand on réussit à faire abstraction des attitudes redoutées des collègues : ceux qui disent bonjour d'un air gêné et se détournent, ceux qui ont un geste, ceux qui embrassent, ceux qui viennent dans votre bureau alors qu'on ne voudrait voir personne (et paradoxalement, pas ceux qu'on aurait imaginés, d'autres... qui savent ce que vous vivez parce qu'ils ont vécu la même chose et témoignent, empathiquement, pour vous...), on trouve un léger soulagement à avoir l'esprit occupé par "autre chose" durant quelques heures. J'arrive même à "ne plus y penser"... mais je cours chez moi le soir car je sais qu'il est là, tout mon appartement est imprégné de sa présence.
J'ai besoin aussi de ces plages d'isolement, pour me sentir avec lui, lui parler, dans tous les gestes que je fais chez moi.
N'empêche que, effet des anti dépresseurs peut-être, je me sens comme "anesthésiée", et j'accomplis comme un zombie tout l'emploi du temps quotidien. Comme un automate se lever, préparer le petit-déjeuner, s'habiller, partir travailler... "faire comme si", toute la journée, reprendre les mêmes gestes automatiques le soir, et se réfugier seule sous la couette en se disant qu'une autre journée a passé...
C'est peut-être la répétition automatique de tous ces gestes, de toutes ces "occupations", travail compris, qui restructure notre psychisme un minimum, à défaut d'alléger la souffrance. ça me semble important pour avancer, sans en faire trop non plus, pour ne pas se perdre de vue ni repousser le chagrin et la difficulté du deuil "à faire", en se noyant dans une hyperactivité qui ne masque la réalité qu'un temps...
Il faut arriver juste à trouver cet équilibre entre occupations obligatoires, et occupations loisirs, si tant est qu'on en ait encore le goût.
Je t'envoie de douces pensées.

Hors ligne kate911

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : VIVRE SANS LUI
« Réponse #5 le: 16 Septembre 2017 à 11:25:08 »
merci COCCIE pour ton message
en effet je me retrouve dans ta situation. J'ai l'impression de porté un masque au travail et de l'enlever en rentrant le soir.
j'ai l'impression de vivre en décaler par rapport à mes collègues,  tout le monde attend le week end avec impatience, moi je le redoute.  IDEM pour les congés,  ce qui est très dure c'est le manque de projet.

Les moments d'isolement sont importants  pour penser à son conjoint.  Je voudrais être occupé tout le temps mais tu as sans doute raison ce n'est pas forcement bon. en fait je ne sais pas trop .
Je vais voir une thérapeute mercredi par le biais d'une association, cela me fera peut-être du bien.
A bientôt