Auteur Sujet: Vivre ou ?  (Lu 5298 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Elisa52

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 105
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre ou ?
« Réponse #45 le: 31 Mars 2019 à 03:12:30 »
@forget : j'ai absolument  tout subi de la belle-famille  (plutôt  la moche-famille:(), j'ai été dépossédée  de  tout, je n'ai  même pas  pu choisir les vêtements,  ni les photos. Le texte que  j'ai écrit sur lui a été amputé de la phrase qui parlait de moi, etc. Ça a  été double peine à tous  niveaux, une horreur. Mais de cela, je  crois que je commence à me remettre, j'ai coupé tout contact, à défaut de comprendre pourquoi tant de haine,  j'essaie d'oublier. Moi aussi j'aimerais faire quelque chose avec les amis, quelque chose de plutôt doux et paisible (je suis beaucoup plus âgée que toi), dans la nature, où chacun apporterait ce qu'il veut, une fleur, une bougie, un poème, une chanson... ou rien, juste sa présence. J'aimerais qu'on écoute "Que serais-je sans toi" et "Vivre quand on aime". Et après, bien sûr, il y aurait à boire et à manger. Je cherche un lieu, pas trop loin de ma ville et tranquille. Pas évident.
Amitié et tendresse à toi et tous.toutes

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4572
Re : Vivre ou ?
« Réponse #46 le: 31 Mars 2019 à 09:28:12 »
Oui c'est ça
Tu décris très bien ce vécu concret
C'est me semble t'il ce qui différencie les deuils quand le défunt vivait avec nous ou pas.
Pour le veuvage, le lit, les draps ... C'est un moment très particulier
Affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 551
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre ou ?
« Réponse #47 le: 31 Mars 2019 à 16:41:05 »
Elisa . Je te cite :C'est tout bête, mais cette fois-ci, c'était... éplucher  des légumes. Nous l'avons fait tant de fois  ensemble,  tu vois c'est exactement cela un petit pas , une chose qu'on arrive pas à faire depuis son départ , non pas une grande bataille , d'abord de petits gestes qui peuvent apparaître banal dans la vie courante normale , et que là on est obliger de se forcer à faire sans lui , cette vie nouvelle ou il faut tout faire seule  et la pensée de dire "ha oui , je te voyais faire, cela paraissait tout simple deux temps trois mouvements et c'était fait,  mais moi comment je vais faire au secours mon amour guide-moi dans mes gestes si maladroits comme découper 500grs de viande en biftecks " l'horreur et pourtant malgré des larmes de désespoir j'en suis venue à bout,  oh pas aussi parfaitement que lui , mais après tout c'était pour moi ,  et chaque matin il y a toujours une nouvelle chose que l'on doit faire seule, et continuer d'avancer à son pas.
Dis-toi bien que malgré ta douleur, tes larmes  que tu es normale , tout bascule parfois d'une heure à l'autre , une pensée , une odeur , une photo etc...  non il n'y aura plus sa présence visible à nos yeux qui nous manque tant et tant , mais qu'il n'est pas loin et veille sur toi
Prend soin de toi , et si tu maigri cela fait aussi parti du processus
Amitiés et douceur à toi et ton aimé

Hors ligne Elisa52

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 105
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre ou ?
« Réponse #48 le: 07 Avril 2019 à 13:50:26 »
Tout à l'heure les infos à la radio, j'écoute en pointillé et soudain... recommandations de la haute autorité de santé... sédation profonde et continue jusqu'au décès... et 51 jours après tout me tombe dessus  comme si c'était hier. "Quelques heures, quelques jours... il n'y a plus rien à faire... il ne souffrira pas... il n'y aura pas de détresse respiratoire..."
Le temps est venu de te dire adieu. Je t'ai tant supplié "Mon amour, je t'en prie, ne meurs pas, reste avec moi, j'ai besoin de toi, tu dois vivre". Et voilà, c'est fini, tu vas t'éteindre. "Adieu, je t'ai tant aimé, je t'aimerai toujours."
Je ne vais pas rester jusqu'à la fin, je n'ai plus la force, je ne sais pas combien de temps ça va durer.
Et l'appel de l'hôpital :" Je vous annonce que M. ... est décédé".
51 jours ont passé, mais je revis cette dévastation, cette douleur immense. Et la revivrai encore bien des fois, je le sais.

Hors ligne pscar13

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 856
  • Seul l'Amour peut garder quelqu'un vivant
Re : Vivre ou ?
« Réponse #49 le: 07 Avril 2019 à 14:12:28 »
Elisa,

Oui, ces instants horribles reviennent comme un flash à la moindre occasion.
Il faut les exprimer, vider son sac de larmes, à chaque fois.
J'ai écrit ce matin la dernière journée de mon amoureuse dans mon journal, c'était un Dimanche, 7, comme aujourd'hui, il y a six mois, je n'arrive pas à le publier ici, je me dis à quoi bon.
Je crois que c'est toi qui as raison, continue à écrire.
Tendresse et douceur.



Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé.
Mon rêve est devenu réalité, il restera pour toujours un souvenir.

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 551
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre ou ?
« Réponse #50 le: 07 Avril 2019 à 16:26:30 »
Elisa

51 jours même pas 2 mois et tel un boomerang qui  vient heurter cette douleur qui est encore  si persistante ,  oui notre chemin est long , il n'a pas de fin au dire des plus ancien(nes) notre aimé que nous n'oublierons jamais prendra une 'place' plus douce' , plus sereine , mais le parcours demande de longs mois parfois des années , ne pas se décourager , lutter jour après jour petits pas l'un après l'autre , laisser venir les déferlentes , les subir parfois et attendre un jour plus calme, dire ici le manque et tes ressentis  et tout ce qui fait mal , nous partagerons

regarder cette vidéo peut aider
https://youtu.be/Ljq4_GZM3EI

Amitiés à toi et ton aimé


Hors ligne anonymus

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 185
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre ou ?
« Réponse #51 le: 07 Avril 2019 à 19:01:50 »
Elisa,

Nous avons vécu un traumatisme effroyable.  La perte d'un être cher est si douloureuse. Le chagrin est proportionnel au lien affectif que nous avions avec la personne. Dans le cas d'un conjoint, c'est un meilleur ami, un confident, un partenaire de vie, un époux,  un protecteur et bien d'autres choses. perdre tout ca en même temps, c'est un peu se perdre aussi. je comprends la douleur que tu ressens à revivre ces moments de détresse. je suis de tout coeur avec toi.

Amitiés
anonymus

Hors ligne Elisa52

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 105
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : Vivre ou ?
« Réponse #52 le: 08 Avril 2019 à 00:30:36 »
Merci à tous pour  vos messages, merci malome pour la vidéo, je la  regarderai demain, il est très tard, merci anonymus pour ta compassion.

@pscar
Tu dis :
J'ai écrit ce matin la dernière journée de mon amoureuse dans mon journal, c'était un Dimanche, 7, comme aujourd'hui, il y a six mois, je n'arrive pas à le publier ici, je me dis à quoi bon.
Je crois que c'est toi qui as raison, continue à écrire.

Moi aussi j'écris dans mon journal,  énormément, mais parfois j'ai envie de partager sur le forum. Tu te dis "À quoi bon ?". Mais  tout simplement c'est le  seul endroit où tu sais que tu vas être entendu et  compris. Le seul parce que les autres, ceux qui ne vivent pas la même chose ne peuvent ou ne  veulent pas  entendre. Alors  c'est précieux, irremplaçable. Tu peux écrire tout ce que tu veux, quelqu'un te lira.

Amitié et tendresse à tous et toutes

Elisa

Hors ligne Elisa52

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 105
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre ou ?
« Réponse #53 le: 10 Avril 2019 à 00:33:59 »
@malome : encore merci pour la vidéo, je l'ai regardée attentivement jusqu'au bout. J'ai aussi commencé le livre. Mais bizarrement, j'ai l'impression que pour moi, toutes les phases se télescopent, je retrouve un peu de tout tout le temps, c'est le big bazar :o. J'en parlerai à mon psychiatre demain ou à ma psychothérapeute après-demain...
Est-ce vous vous retrouvez dans ces phases du deuil ?

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4572
Re : Vivre ou ?
« Réponse #54 le: 10 Avril 2019 à 06:45:02 »
Bonjour Elisa
C'est normal que cela se mélange
Je parlais moi avec le thème fractales qui caractérise mieux mon vécu
Ne t'étonne pas
Une phase domine
Les autres sont là en toile de fond
Où plus ou moins présentes
C'est pour cela qu'il est complètementaire de lire plusieurs fils d'anciens participants du forum
Prends soin de toi
Affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne pscar13

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 856
  • Seul l'Amour peut garder quelqu'un vivant
Re : Vivre ou ?
« Réponse #55 le: 10 Avril 2019 à 19:20:39 »
Elisa,

J'avais trouvé que l'image de Faik résumait bien comment on vit les étapse du deuil si bien hiérarchisées :
 
Grief



Voilà Quigan et Mircea un début de réponse : la pelote a du mal à se dénouer, et tous ici ont bien raison de dire que le chemin est long ! Et surtout pas linéaire ...
Le français n’a pas gardé l’ancienne acception de « douleur » qu’a conservé la langue anglaise,
Mais des griefs, il y en a bel et bien encore ! Jusqu’à quand ?

Tendresse et douceur

Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé.
Mon rêve est devenu réalité, il restera pour toujours un souvenir.

Hors ligne Elisa52

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 105
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre ou ?
« Réponse #56 le: 10 Avril 2019 à 23:04:41 »
Merci chers  "membres héroïques" (j'adore cette classification

Hors ligne Elisa52

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 105
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre ou ?
« Réponse #57 le: 15 Avril 2019 à 19:10:22 »
Aujourd'hui ça fait 2 mois. Est-ce pour ça ? Je me suis réveillée pleine de douleurs, la migraine serrait ma tête dans un étau, le mal au ventre était  lancinant, le dos ce n'était guère mieux. Journée sous antalgiques, sans grand effet et sous la couette après avoir tout annulé. C'est le corps qui exprime la douleur. Je me demande parfois si la douleur physique ne sert pas à recouvrir, à amortir l'autre, le chagrin quand il est insoutenable. Elle est parfois tellement envahissante qu'elle semble prendre toute la place. Quelqu'un a vécu ça ? Pensé ou ressenti quelque chose comme ça ?

Hors ligne Nicole595

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 199
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre ou ?
« Réponse #58 le: 16 Avril 2019 à 13:25:30 »
Oui Elisa, et à 11 mois c'est toujours pareil, douleurs morales et physiques, le corps rejoint l'esprit.
Je suis morte avec lui

Hors ligne Elisa52

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 105
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre ou ?
« Réponse #59 le: 20 Avril 2019 à 13:48:34 »
Ce matin, je suis allée faire une mammographie. Pour la première fois on m'annonce que le médecin demande des clichés supplémentaires, grossis avec un genre de loupe. Puis elle me reçoit et m'anonce qu'il y a des "amas de calcifications" et qu'il va falloir faire une biopsie la semaine prochaine et attendre les résultats encôté une sémane.. En sortant, je ne sais même plus sur quoi je pleure derrière mes lunettes de soleil, dans la rue, dans le bus. Je me dis que si j'ai un cancer, je serai seule pour l'affronter, alors que j'ai été là jusqu'au bout pour lui (qui n'est pas mort de ça).  Je  connais, il y en  a tant eu autour de moi, les chimio, radiothérapie, chirurgie, les médocs qui te foutent en l'air... Je ne suis pas sûre que j'aurai son  courage face à la maladie, seule. Est-ce que j'aurai vraiment envie de me battre ? A quoi bon ? Bien sûr, tout le monde va me dire qu'il ne faut pas  envisager le pire, mais comment ne pas  s'angoisser ?