Auteur Sujet: depuis le 23 avril 2014  (Lu 316780 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4805
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1200 le: 01 Juillet 2020 à 12:29:59 »
petit partage
la semaine pleine de dates est passée  ::)
dont le 7 ième anniversaire de mariage seule ! malgré les stratégies rodées (?) les capacités de ce début de 7 ième fois ce fut si éprouvant !
Je sais de par mon travail en psychothérapie que dans mon enfance je m'étais structurée sur des liens fusionnels dans une famille qui les favorisait très éprouvée par les deuils dramatiques   ::)
puis à l'adolescence à l’âge de conscientisation du vide existentiel : les absurdités détectées de la condition humaine
puis la recherche des compensations, du plaisir dans la vie amoureuse pour éviter les souffrances
processus qui s'est clivé pour moi à 18 ans le cancer de mon père qui en est décédé 3 ans après, dans l'année des 19 ans le décès leucémie foudroyante d'un ami d'enfance, à 20 ans au milieu de ma joie d'être enceinte le décès accidentel de ma meilleure amie puis donc 20 mois après la naissance de notre fille le décès de mon papa !
Je sais donc intellectuellement les rouages : la structuration de ces formes fusionnelles d'attachement amoureux, son processus, que c'est lui qui colore mon deuil mais je n'ai pas d'outil pour m'en défaire !
Le lien fusionnel reste dans ma manière de vivre mon deuil.
Je me dis même que si je rencontrais quelqu'un et construisais une nouvelle vie affective elle saurait venir s'articuler là dedans comme l'héroïne de la nouvelle https://www.franceculture.fr/emissions/latelier-fiction/le-telegraphe-celeste-de-claire-richardque j'avais cité sur "spiritualité" du forum
accepter cet état de lien fusionnel nourricier ? qui explique tout le vide que je ressens même dans les pleins affectifs avec mes petites filles, ma fille, dans les pleins culturels ... ou lutter contre, essayer de changer pour moins souffrir ?
ambivalence  ???  ::)
question non résolue, va et vient ...  ::)

bien affectueusement à vous
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 766
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1201 le: 01 Juillet 2020 à 17:51:39 »
 rien n'est jamais acquis,  toujours ambivalence entre le calme et moments plus difficiles , la lutte est permanente
Prends soin de toi
Amitiés

Hors ligne Adnarag

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 160
  • ...
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1202 le: 01 Juillet 2020 à 21:50:58 »
" Ne mettez pas sur ma tombe une dalle trop lourde. Car je veux, après ma mort, devenir un jardin "
Claire Richard
Puisque qu'il ne t'était plus possible de vivre.
Heureux.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4805
Re : Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1203 le: 01 Juillet 2020 à 23:06:34 »
" Ne mettez pas sur ma tombe une dalle trop lourde. Car je veux, après ma mort, devenir un jardin "
Claire Richard
merci  :-*

et merci malome prends aussi soin de toi
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4805
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1204 le: 05 Juillet 2020 à 18:24:01 »
http://forumdeuil.comemo.org/philosophie-spiritualite-deuil/'spiritualite'-athee/msg123180/#msg123180

des réflexions sur le processus du deuil à la lumière de d'autres théories ...
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Ela

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 311
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1205 le: 12 Juillet 2020 à 11:27:59 »
Chère amie... Aujourd'hui, je repensais à ce forum, et je repensais à toi... Une envie de venir te saluer ici, dans ce petit jardin que tu as fait fleurir sur ce forum et dans lequel tu nous parles de Jean, de ta maman, de tes blessures et de tes rêves.... Je suis revenue sur ce forum, comme on entreprend un pèlerinage... avec cette sensation qu'ici, je retrouverais des trésors de sagesse enfouis et qui m'aideront à me relever et à avancer encore dans ce quotidien qui parfois nous égare... Je suis heureuse de retrouver cet endroit... Ces noms... De sentir qu'ici, nous avons cheminé ensemble... Je crois que je vais reposer mon sac à dos dans les parages de temps à autre... Ce que nous avons partagé ici me manque. Nos échanges m'ont manqué également. En tous cas, chère Qiguan: je t'envoie d'ores et déjà toute mon amitié et mes plus douces pensées: à toi et à tous ceux qui illuminent ta vie malgré l'absence. Je t'embrasse...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4805
Re : Re : depuis le 23 avril 2014
« Réponse #1206 le: 12 Juillet 2020 à 21:13:21 »
Chère amie... Aujourd'hui, je repensais à ce forum, et je repensais à toi... Une envie de venir te saluer ici, dans ce petit jardin que tu as fait fleurir sur ce forum et dans lequel tu nous parles de Jean, de ta maman, de tes blessures et de tes rêves.... Je suis revenue sur ce forum, comme on entreprend un pèlerinage... avec cette sensation qu'ici, je retrouverais des trésors de sagesse enfouis et qui m'aideront à me relever et à avancer encore dans ce quotidien qui parfois nous égare... Je suis heureuse de retrouver cet endroit... Ces noms... De sentir qu'ici, nous avons cheminé ensemble... Je crois que je vais reposer mon sac à dos dans les parages de temps à autre... Ce que nous avons partagé ici me manque. Nos échanges m'ont manqué également. En tous cas, chère Qiguan: je t'envoie d'ores et déjà toute mon amitié et mes plus douces pensées: à toi et à tous ceux qui illuminent ta vie malgré l'absence. Je t'embrasse...
  :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char