FORUM "LES MOTS DU DEUIL"

Comprendre et vivre son deuil => Vivre le deuil de son conjoint => Discussion démarrée par: pscar13 le 26 Octobre 2018 à 01:04:45

Titre: Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 26 Octobre 2018 à 01:04:45
Nous étions heureux.
On venait de fêter nos 32 ans de mariage, dans l’insouciante douceur et tendresse de notre amour.
Tu étais à ton travail, moi au mien, une violente douleur au ventre, ton ovaire gauche explose, le Cancer s’est répandu.
Première échographie, il faut vite consulter en urgence le gynécologue.
Scanner, prise de sang, le CA125 allait diriger notre vie, il est à 1600.
C’est grave docteur ?
Depuis lors, toutes les consultations vont nous effondrer, mais nous garder continuellement dans l’espoir, on a toujours cru les paroles réconfortantes tout en redoutant le pire.
C’est dans cette terreur continue, ponctuée de doutes, d’espoirs que nous avons vécu toutes tes batailles.
Je n’aurai jamais pensé qu’un petit corps si frêle, si doux et si beau, puisse résister à tant de souffrance.
Tu étais si belle ! Ton sourire ravageur faisait tomber tous les obstacles devant toi, tu n’acceptais aucune frustration, le monde entier, et moi, étions à tes genoux.
Mais, à partir de ce mois d'août, allait commencer un redoutable combat, pour conserver ta liberté d’agir et de faire ce que tu voulais.
L’opération, hystérectomie totale par laparotomie, jolis mots, tu as résumé ça en plaisantant « ils m’ont vidée comme un poulet », cinq heures sur la table, on t’a sorti les tripes, enlevé les ovaires, l’utérus, et 35 ganglions, 17 étaient atteints, cancer grade III C.
C’est grave docteur ?
Oui, le cancer est très agressif mais par chance, il devrait bien réagir à la chimiothérapie.
Six longs mois de Carboplatine Taxol, ce qui veut dire nausées, et Ko 1 semaine sur 3, au point de devoir faire des efforts surhumains pour prendre une simple douche.
Plus de cheveux, plus de cils, sourcil, plus de poils, « je n’aurai plus à m’épiler » tu plaisantes toujours.
Après un an d’Avastin, le CA 125 revient à la normale, on croit que c’est plié, on danse « One day » autour de la table du salon, on le fera trois fois pendant ces six années.
Tu ne travailles plus mais tu enchaines toutes les activités de « loisirs créatifs », scrapbooking, couture, broderie, peinture, carnets de voyages sculpture, poterie.
Tu remplis ton atelier jusqu’à devoir pousser les murs, de matériel et d’outils pour faire 20 ans d’activités
La rémission n’a pas duré, une prise de sang, tout va bien, deuxième prise de sang CA125 qui remonte, Scanner, 4 ganglions qui grossissent, mal placés, deuxième coup de massue.
Rayons, deuxième ligne de chimio, deuxième rémission.
On reprend une vie normale, six mois plus tard, mammographie de contrôle, tu y vas seule, tu m’appelles en pleur au travail : Cancer du sein.
C’est grave docteur ?
Pas de chance, c’est petit, mais pris à temps, une opération, un mois de rayons, on n’en parlera plus.
Après tous ces signaux on nous parle enfin de génétique, prise de sang, le verdict : Anomalie BRCA1, ça aurait été tellement bien de le savoir avant, ça va peut-être sauver tes nièces, cousines, ou notre fille, mais pas toi.
Et puis tu enchaines pendant cinq ans : le CA 125 fait le yoyo, Scanner, PetScan, récidives et lignes de chimio, l’allergie au Platine ne t’arrête pas, il y a d’autres produits, ton corps en a connu beaucoup.
A chaque fois tu y crois, tu te bats comme une lionne
« On avance » c’est ton expression quand je suis inquiet.
Tu fais toujours bonne figure devant les autres et surtout les enfants, c’est compliqué mais ça va, tu vas t’en sortir, c’est ce que tu leurs dit, et tu y crois aussi.
On nous annonce le remède miracle, Lymparza, l’immunothérapie qui doit pallier l’anomalie BRCA1. Même les médias en parlent.
16 gélules par jour pendant 6 mois, le top, très peu d’effet secondaires, on y a vraiment cru.
Mais au bout des 6 mois, le CA125 a continué à monter, le Scanner révèlera que le Cancer continue à grossir dans ton péritoine.
Tu démarre alors ta 7e ligne de chimio, tu y crois toujours « tant qu’on a des armes on se bat » nous disent le gynéco et l’oncologue, puis le CA125 est à 3700, on ne le mesurera plus.
Et puis le Cancer s’est mis à « parler » comme nous a si bien dit ton médecin qui est aussi ton ami.
Il me dit de nous « préparer », de parler aux enfants, enfin leur annoncer que c’est grave, il ne reste que quelques mois.
Comment on se prépare ? c’est combien quelques mois ? deux, trois, six, douze ? ce sera six.
Pendant 2 mois, tu vis l’enfer de la sub-occlusion, ton intestin se bouche, maux de ventre terribles, ton ventre gonfle, tu ne peux plus manger sans vomir, et le calvaire commence.
Première hospitalisation, Scanner, l’oncologue est moins pessimiste, la cortisone va te faire tenir.
On envisage l’opération, nous te ramenons à la maison en hospitalisation à domicile, tu ne manges pratiquement plus, puis c’est l’occlusion totale. Tu vomis matin et soir pendant des semaines.
Tu acceptes l’opération, tu y crois encore.
On te ressort de nouveau les tripes, on t’enlève un morceau d’intestin et te fais un trou sur le ventre : Iléostomie, on ne connaissait pas ce mot, mais on allait vite apprendre.
Dix jours d’hôpital, dix jours d’enfer, tu continues à vomir tous les jours, tu as perdu plus de 13 kilos, plus de muscles, tu as la peau sur les os, on nous dit d’y croire, je te ramène à la maison, je pleure de bonheur, je n’y croyais pas.
Et puis tu recommences à manger, tu reprends du poids, malgré le régime strict de l’iléostomie, et cinq petites collations journalières, tu continues à avancer.
Tu reprends vie, tu peux te lever, puis te laver, tu continues toujours à te maquiller le matin et tu donnes toujours le change, tu n’arrives à faire plus que du tricot mais « on avance »
L’iléostomie te brule la peau, comme une cigarette qu’on t’éteint sur le ventre toute la journée, pendant un mois, tu vis cette souffrance en plus, par l’incompétence d’une Stomathérapeute.
On change d’infirmier, il va trouver la bonne méthode pour soulager un peu de ces souffrances.
Tu reprends ta huitième ligne de chimio, Taxol toutes les semaines, tu vas perdre les cheveux mais tant pis, on y croit encore.
Pendant trois mois, tu vas encore rester debout « on avance ».
Tu déploies des forces surhumaines pour recommencer quelques petites sorties, et on va tous croire que tu t’en sortiras toujours, que tu es la plus forte.
Mais à la fin du mois dernier ça a recommencé, les maux de ventre terribles, le ventre qui gonfle, la jambe droite te fais mal, tu te masses tout le temps, le ventre, la jambe, c’est la seule manière que tu trouves pour t’apaiser un peu.
On te présente enfin le « médecin de la douleur », car on n’a maintenant plus que du palliatif à t’offrir, on augmente la cortisone et on va tenter d’apaiser ces douleurs, tu parais soulagée.
Et puis, un matin, la poche d’iléostomie est vide.
C’est grave docteur ?
On continue à te faire espérer, tu te déplace en fauteuil maintenant, mais on prévoit une 9e ligne de chimio, mais on va attendre la semaine prochaine.
Ta jambe droite te fait de plus en plus souffrir, même avec la morphine.
Peut- être une phlébite ? le cardiologue ne trouvera rien. C’est bien le cancer qui avance, vite.
La sub-occlusion devient de nouveau occlusion.
Tu ne connais plus que l’alimentation parentérale, tes jambes gonflent, la morphine, les massages te soulagent si peu, tu vas finir par ne plus pouvoir utiliser la jambe droite.
Jusqu’au dernier jour tu vas tenter de continuer à aller de ton lit aux toilettes, puis au salon, pour fumer, d’abord pliée en deux de souffrance, puis avec une béquille, tu vas même accepter le déambulateur, il faut rester debout.
Jusqu’à ce samedi soir, tu n’as plus pu te lever, tu as fumé ta dernière cigarette au lit.
Dimanche tu ne te levais plus, j’ai réussi à te réveiller dans l’après-midi mais tu n’as pas pu te lever, tous les mouvements que tu faisais te faisaient hurler de douleur.
Ton docteur est là, Il n’y a plus que la morphine en injection à proposer pour te soulager. Il prévoit le lit médicalisé et la pompe à morphine pour demain.
Toute la soirée, tu as voulu trouver la bonne position, on t’a déplacée plus de vingt fois, et tu as fini par t’apaiser, tu m’as appelé pendant des heures, alors que tu étais dans mes bras, je pensais que la morphine te faisait délirer, je te répondais « je suis là mon amour, tu peux t’endormir ».
Tu as arrêté de respirer lundi 8 octobre à une heure du matin, j’ai fermé tes yeux et tu t’es endormie pour toujours dans ton lit, auprès de moi.
Je n’avais jamais vu la mort avant.
Tu étais athée et tu as dit aux chirurgiens qu’’ils étaient tes « Dieux », qu’ils t’ont sauvé la vie plusieurs fois, ils ont juste réussi à la prolonger un peu.
C'est toujours la mort qui gagne.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Eric38 le 26 Octobre 2018 à 06:56:51
pascar 13, comment t'accueillir ici, sachant que tous ceux qui arrivent sont dans la douleur, la peine, la tristesse de la perte.

Je comprends ce que tu as vécu, ce que ta femme a vécu.
Ma femme est morte d'un cancer du sein qui a récidivé (mais pas autant que celui de ta femme), et metastasé , extremement aggresif.
La volonté de se battre d'un petit bout de femme contre l'implacable puissance d'un cancer, j'ai connu. L'espoir, douché par des examens de controle. La chute dans le vide a chaque mauvaise nouvelle, et la "reprise en main" de cette femme qui veut vivre à tout prix, au point qu'elle se lance dans des tas de nouvelles activités. Oui, je comprends ce que tu ressens.

Ecrit ici, ce qui te passe par la tête, sans filtre, quand tu le veux. Les endeuillés du forum lisent souvent, mais n'écrivent pas toujours : ils sont eux même englués dans leurs peines, lire celle des autres réveille souvent la leur. Mais au moins ils comprennent et compatissent, parfois en silence.
Tu vas passer par plein d'étapes difficiles, extrêmement longues, extrêmement douloureuses, cela te paraitra sans fin et dénué de sens..... accroche toi, les anciens te diront qu'au bout d'un temps interminable, la douleur est moins forte.

Pour l'heure, moins d'un mois, tu est peut être encore en phase de choc. Tiens bon....ou craque, comme tu le veux, quand tu le veux. Ne laisse pas les autres, proches ou moins proches, te dire ce que tu dois faire. Pleure quand tu le veux,ris (si tu peux), renferme toi ou au contraire ouvre toi aux autres, fais du sport ou met toi à l'art, fais CE QUE TU VEUX; seul toi pourra ressentir de quoi tu as besoin (et il n'est pas impossible que souvent tu ne le saches pas).

Avec toute ma compassion.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 26 Octobre 2018 à 08:18:25
Merci Eric38,

Ton message d'accueil me fait du bien.

Effectivement, j'ai l'impression d'avoir traversé un long tunnel, avec de temps en temps des fenêtres pleines de soleil, et au bout, je suis tombé dans cet abîme, et je tombe...

Je tente de m'accrocher,  j'ai rassemblé toutes les photos où elle apparaît, j'ai fait un film en rassemblant toutes les scènes où elle apparaît, des super 8 de son adolescence, aux dernières images. 760 photos et 2h de vidéo, voilà ce qui me reste de ces 40 années d'un rêve éveillé. j'ai toujours besoin de la voir.

Et j'écris, je lui écris tous les jours, je lui raconte notre histoire d'amour, j'ai besoin de me souvenir, de me remplir de nos beaux souvenirs.





   
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: 3 pommes le 26 Octobre 2018 à 09:32:18
Une guerre perdue d'avance : oui c'est le bon titre. Pourtant on passe par des moments d'espoir mails y en a tant avec le desespoir.  Ta femme s'est bien battue comme une bonne guerrière. Tu le décris tres bien par ton texte.

Et nous, accompagnants, nous sommes près d'eux en tentant de les aider comme on peut, mais vient le jour de notre impuissance. Et là ça fait mal.  Après leur départ  on ne peut juste que se dire, au moins, elle ou il ne souffre plus.
Ton chemin à toi sera long et tu avanceras à ton rythme.  L'absence cruelle se fera sentir longtemps  mais peu à peu  , si tu es bien entouré, tu trouveras l'apaisement. Tu trouveras ta façon de communiquer avec elle. Il semble que pour toi ce soit l'écriture.

N'hésites pas à venir sur ce forum. Il en aura aider plus d'un (unes).
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: nathT le 26 Octobre 2018 à 12:29:26
Pscar13,

Je viens de lire très attentivement ton message .
Tu viens d'arriver sur notre immense bateau rempli de larmes , de souffrance, de douleur....
Tu viens pour partager avec nous tous ici, compagnons et compagnes d'infortune .
Je ne vais pas te mentir;ton chemin sera long et difficile cependant je peux également t'assurer qu'écrire ici, lire les témoignages, les beaux textes,les musiques proposées va t'apaiser ( parfois.... )Et que dans quelque temps .... ta douleur va s'apaiser (un peu ...)
Je sais aussi qu'accompagner un proche jusqu'au bout de son chemin fait de nous des 'survivants'qui n'ont plus de mode d'emploi pour survivre .
Tu vas puiser ici des témoignages, des 'conseils' .... tu vas trouver ta propre façon de continuer.
Je te confie une petite phrase que mon voisin de 90 ans m'a donnée lors du départ de mon compagnon (cancer du pancréas fulgurant):"Accompagner quelqu'un apporte beaucoup vous en aurez les fruits dans quelque temps ! Et n'oubliez pas que tout le monde n'a pas cette chance de dire à la fin de sa vie 'j'ai aimé et j'ai été aimé ' "
De ton témoignage je retiens l'incroyable force de ta femme . Le bel hommage que tu lui rends .

Hauts les coeurs!

Nath
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 26 Octobre 2018 à 23:19:20
Aujourd'hui nous sommes séparés
Mais bientôt nous serons réunis
Notre souffrance sera finie
Pour toujours et à jamais.

J'ai écrit ce petit poème, il y a 40 ans, derrière la photo de tes seize ans.

J'étais à l'armée et on pleurait de ne pas se voir pendant plus de 15 jours,on s'écrivait,  j'ai gardé les 140 lettres d'amour que tu m'as écrites cette année là.

J'ai posé la photo dans ton cercueil pour que tu l'emportes avec toi.

18 jours que tu ne m'écris plus, que tu ne me parles plus.

Tu me manques mon amour.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 26 Octobre 2018 à 23:28:32
Cher nouvel ami de souffrance et de tristesse,

Notre nouvelle vie ...
Elle commence dès l'annonce de la maladie...
Ce jour la on expérimente pour la première fois ce qu'est l'état de choc... la sidération... qui dure plus ou moins longtemps...
Oui... ce jour là ou le ciel nous  tombe sur la tête...  toute notre vie commence deja à changer.

Il y a tous ces nouveaux mots qu'il faut apprendre, ces termes medicaux barbares qu’il faut comprendre, ces protocoles chimio avec leur kyrielles d’effets secondaires qu’il faut dompter
Le travail qui s’arrete pour l’un, qui perd de son sens pour l’autre…
Les voyages que l’on ne peut plus faire…
La ronde  des prises de sang, scanner, chimio, prise de sang, chimio, prise de sang, scanner, prise de sang, chimio qui rythme desormais les journees, les semaines, les mois…
La pharmacienne qui connait votre nom par cœur… 
La valse des… « Et si c’était la derniere fois que… »

Déjà on a eu droit aux tours gratos dans les plus grandes montagnes russes du monde ….Un coup le scanner est bon… on danse autour de la table…le coup suivant les tumeurs ont double de volume… Re-choc…re-sideration
Et on change de chimio….encore et encore…que de lapins dans ce chapeau de mauvais magicien… mais aucune baguette magique …

On  a tout essaye
Meme  les medecines alternatives…
Meme prier Dieu….

Mais voila…  rien qui n’y a fait 

Notre vie avait bel et bien pris un tournant pour s’engouffrer dans  un effroyable combat... une guerre sans merci... un état d'alerte permanent... 
Puis elle a definitivement change quand la mort est venue croiser son chemin…. notre chemin

Te voici donc mon nouvel ami, toi aussi  sur ce nouveau chemin que tu n’as pas choisi

Je ne peux rien te conseiller car je n’y est toujours rien compris
Je peux juste te dire qu’ici on se sent un peu moi seul et un peu mieux compris
Et que ca  ca aide drolement et ca n’a pas de prix

Tendresse a toi, tendresse a tout ceux qui restent
BEBE   

PS...tu verras que les tours gratos dans les plus grandes montagnes russes du monde... c'est pas fini ca...
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 26 Octobre 2018 à 23:43:45
Merci Eric38, merci nathT, merci 3 pommes, merci BEBE, merci quiguan enMP.

Merci d’accueillir ma souffrance, je ne sais pas où aller, j'ai l'impression d'être seul au monde, mais je vois qu'ici, sur ce forum, il y a d'autres seuls au monde comme moi.

Ca me fait peur, ça me rassure, je ne sais pas encore, je vais rester un peu avec vous pour voir.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bmylove le 27 Octobre 2018 à 14:31:00
Pscar, quel courage, quelle force se dégage de ton témoignage.
Il faut beaucoup d'amour pour trouver les ressources nécessaires face à un tel drame.

Je te dépose humblement beaucoup de chaleur, tu vas en avoir besoin, et mes pensées les plus douces pour ton épouse.
Je pense aussi à tes enfants. Veillez bien les uns sur les autres.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bmylove le 27 Octobre 2018 à 14:32:25
Pour t'aider, n'hésite pas à utiliser la boîte à outils.
C'est un coffre aux trésors.

http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/msg63228/#msg63228
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: KrisNat le 27 Octobre 2018 à 16:58:51
Très cher Pscar13,

C'est avec beaucoup de tristesse que je lis ton histoire ce matin.
Nous avons exactement la même...  à bien exactement 6 mois d'intervalle.  Le coeur de mon amoureux a cessé de battre le 8 avril à 1h00 du matin.

Seules différences, PSA vs CA125 et 3 ans vs 6. 

Je suis de tout coeur avec toi.  Tu dois être complètement épuisé.  Je te souhaite de pouvoir te reposer et de trouver un endroit à l'intérieur de toi ou ton coeur pourra se soigner.

Courage à toi, tu peux compter sur nous et nous  "utiliser" pour cheminer à travers ce labyrinthe d'émotions. 

Amicalement
Nathalie

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 27 Octobre 2018 à 21:19:50
bonjour pscar13, j'ai eu la chance ,je crois que le mot, même s'il parait hors de propos, en ces circonstances,de perdre mon mari seulement après 1 mois d'hospitalisation, il a eu un cancer foudroyant du poumon,quand je dis chance c'est   sur  cette durée que je me trouve chanceuse , la souffrance , la douleur , physique et psychique est la même, la fin irrémédiable et le fait qu'il n'est pas eu l’opportunité d'avoir un traitement n’empêche rien a la souffrance et au désespoir qui suit cette épreuve,comme toi il est mort dans mes bras, je ne sais pas s'il m'entendais,j’espère seulement que maintenant il ne souffre plus et que de là ou il est il voit  que je  me bas pour continuer sans lui comme je lui est promis.
la vie nous a séparée de nos amour après plus de 30 ans de vie commune, je connais le vide qui t'entoure, je connais cette impression de ne plus rien savoir faire seul, je connais cette envie de la rejoindre, je connais toutes ces angoisses et peurs du lendemain et je sais aussi après 6 mois que cela va s’atténuer petit a petit , jour après jours, rien est établi, je sais aussi qu'il va y avoir des retours en arrière dans le désespoir, mais je me rend compte que le temps fait son oeuvre et que ce n'est pas seulement une phrase qu'on dit pour rassurer c'est la réalité.prends soin de toi le plus que tu peux; voila j’espère que ce petit mot te réconfortera un peu et surtout te donnera de l'espoir. affectueuses pensées .biche
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 27 Octobre 2018 à 21:37:05
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Ta rage de vivre me manque, tous les jours je crois toucher le fond, c' est une illusion.

Cancer, tu m'as pris mon amoureuse, tu ne prendras jamais notre amour.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 30 Octobre 2018 à 00:30:06
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Je veux que le monde entier sache  combien tu étais charmante,  charmeuse, souriante, belle, pétillante, intelligente, amusante, drôle, généreuse, sensible, gentille, douce, aimante, amoureuse de la vie, de moi, de tes enfants.

Tu ne méritais pas ces 6 années de combat acharné à vivre, et continuer à être tout ça, pour mourir dans la souffrance, à 56 ans.

Je ne sais pas si quelqu'un peut trouver une quelconque raison à ça, mais qu'il brûle en enfer !

Il a plu toute la journée, dans ton jardin, dans "ta" colline où tu reposes, et dans mes yeux qui ne te voient plus.

Tu me manques mon amour, je t’aime pour toujours.
 
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: KrisNat le 30 Octobre 2018 à 03:49:40
Cher Pscar13...
C’est en effet bien injuste.  Toute cette souffrance qui leur a été infligée...  il est difficile pour nous d’accepter qu’ils aient eu à autant souffrir.  Et ce manque cruel qui s’ensuit... 
Il faut s’accrocher, et en parler oui, pour les garder vivants.  Malgré l’immensité de la peine.  C’est immonde, inhumain,  insensé. 
Tiens bon Pscar, c’est une belle façon d’honorer la merveilleuse personne qu’elle était.   Et sache qu’il y a une personne de plus qui sait désormais de quoi elle était faite.  Je suis heureuse de la connaître un peu à travers tes écrits.   
Belle nuit à toi
Nathalie
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 30 Octobre 2018 à 09:31:30
Merci Nathalie,

Je suis sensible à ton message, j'ai vu aussi ta souffrance, 6 mois jour pour jour avant la mienne.

Je n'aurai sûrement pas l'éloquence et les mots apaisants que tu sais si bien écrire à nous tous malgré ta peine, je vais simplement et humblement te dire merci de t'être arrêtée sur mon chemin.

Je ne suis pas encore sorti de ma torpeur, je suis resté chez nous, elle est toujours présente partout, c'était une artiste, il n'y a pas une pièce de la maison où elle n'est pas là, tout ici, les meubles, la décoration, tous les objets ont l'empreinte de ses mains, de sa douceur, c'est une maison remplie d'amour.

J'ai jeté juste son lit de souffrance et de mort mais je dors dans notre chambre, moi qui ne supportait pas de rester au lit, c'est devenu mon refuge désormais.

Bonne journée à toi, je l'espère avec beau temps.

--
pscar

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: katrinap le 30 Octobre 2018 à 09:52:24
pscar13
quel magnifique et poignant récit
quelle souffrance est la votre, mais quel bonheur a été le votre, qui j'espère pourra un peu vous réchauffer dans cette solitude
mon père me disait ne pleure pas mon départ réjouis toi qu'on ait été ensemble et qu'on ait traversé pleins de beaux moments
oui je tente de m'y accrocher, bien sur la mort d'un père est plus dans la logique des choses que celle d'un conjoint et plus encore celle d'un enfant
ça ne me fait pas moins de mal, mais je compatis à votre douleur très récente
on sera là pour vous écouter
katrin
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 30 Octobre 2018 à 12:45:05
Merci katrin et aussi à qiguan en MP (je préfère ne pas répondre aux MP pour le moment)

Je ne pensais pas avant à toutes ces douleurs que les survivants peuvent endurer.

J'ai perdu mes grands-parents dans l'enfance et plus récemment mon père.
Mon amoureuse a su me soutenir à ce moment là, j'ai eu beaucoup moins mal.

Mais il n'y a pas de de comparaison possible ni de logique à la mort je crois, il y a juste la douleur.

Merci
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: manou21 le 30 Octobre 2018 à 14:10:50
Pcars13

Tu as raison pourquoi tant de souffrance, si c'est pour ne rien avoir au bout.
C'et tellement injuste , c'est aussi ce que je me disais , pendant les mois où mon mari était malade et même après,
pourquoi lui, pourquoi qu'est ce qu'on a fait pour mériter ça.
Il n'y a aucune réponse à ça et s'il y en avait une , pourrions nous comprendre ?  je pense que non.
Ils sont resté tellement digne face à la maladie, face à toute cette souffrance, ils ont tellement voulu nous protéger
même si aujourd'hui ils nous font temps pleurer.
Alors accroche toi, je sais que ça te semble insurmontable, mais accroche toi.  (Quand je pense que c'est moi qui dit
ça )
Mon mari m'a quitté il y six mois maintenant, je sais ce que tu ressens, je sais combien sa fait mal, très mal. 
Il y a pas très longtemps je pensais qu'à une chose le rejoindre,  il me manque tellement.
Aujourd'hui, même si mon chagrin est toujours aussi grand, je le vie autrement. Oh bien sur il y aura des rechutes, c'est même sur, mais j'avance tout les jours. à mon rythme . Je ne subis plus mon chagrin, je vie avec, il m'accompagne à tout moment, mais me fait moins mal.
Si je pouvais t'apporter un peu d'espoir,  comment ne pas être touché par ton récit.
Sur ce forum, on ma beaucoup apporté, beaucoup aidé à surmonter ma peine,  même si je sais qu'il n'y a rien de gagner, dans ce combat de tout les jours,  Mais sache que tu es pas seul et qu'il y aura toujours quelqu'un pour t'écouter.

Prend bien soin de toi.
Une petite pensée pour ta femme,  Elle a tellement été courageuse.
















Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 30 Octobre 2018 à 16:45:24
Merci Manou,

J'aurais tellement aimé ne jamais avoir besoin de venir sur ce forum, mais je ne regrette pas d'y être entré.
Je me rends compte malheureusement que les récits que je trouve ici, se croisent et se ressemblent.
Ça ne donne pas de réponse à sa douleur, ni ne comble le manque, mais ça permet d'aller vers les personnes qui savent de quoi on parle.
A mon age, je ne connais pas de veufs dans mon entourage, et je dirai tant mieux, c'est pourquoi mes amis, ma famille n'arrivent pas à comprendre ce que je vis.
Ici, avec des personnes comme toi qui répondent ou celles qui ne répondent pas, je sais que je suis compris.

Merci encore pour votre accueil à tous et toutes.


Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 30 Octobre 2018 à 17:17:24
Pscar, ces premières semaines sont si difficiles, le vide en nous et autour de nous, il faut juste essayez de mettre un pas devant l'autre ,des tous petits pas pour ne pas tomber, et puis être attentif  et centrer sur soi, ne pas se faire plus de mal, juste prendre soins de soi et attendre que notre cerveau  face le travail en quelques sorte, j'ai le sentiment que nous avons en nous cette force et qu'elle apparait en fonction de nos besoin. La douleur ne disparait pas ,elle devient supportable et le chagrin  est avec nous pour toujours  mais il devient avec le temps emprunt de sérénité.
Amities  biche
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 30 Octobre 2018 à 17:52:38
 Bonjour pscar 13,

Oui, ici on se comprend tous. On évolue tous, à des rythmes différents. Lire les autres permet de comprendre un peu ce qui nous arrive, de comprendre que nos ressentis sont normaux et d’espérer un mieux pour le futur. Oui ,  la douleur va changer, elle sera moins forte , plus soutenable. Écrire permet de tenir, de pouvoir se confier sous couvert d’anonymat et cela fait du bien, alors il ne faut pas hésiter.

Affectueusement
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 31 Octobre 2018 à 02:26:30
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Cette nuit je voudrai exprimer mes regrets, je m’en veux terriblement de ne plus t’avoir serré fort et embrassé comme tu l’aurais voulu tous ces derniers mois. Je ne sais pas pourquoi, je n’y arrivais plus, le Cancer nous a tout pris, même les gâtés et les bisous qu’on se faisait avant. Pardon mon amoureuse, pardon.

J’ai traversé ces derniers mois comme un robot, depuis ce premier soir d’avril ou tu es tombée en glissant dans ton vomi et je t’ai ramassé, et j’ai juste appris à te soigner :
-   Poche à vomi, verre d’eau, sopalin, je cours.
-   Courses, ménage, lessive, jardin, repas, je cours.
-   Pharmacie, médicaments, je cours
-   Docteur, sub-occlusion, se préparer ?, quelques mois ?, je pleure.
-   Hôpital, Prises de sang, Scanner, nuits d’attente, possible opération, j’espère
-   Retour à la maison, hospitalisation à domicile, j’ai peur
-   Tous les jours Infirmier, 6h30, 12h, 18h30, je suis prêt.
-   Infirmiers, pharmacie, alimentation parentérale, perfusions, médicaments, je cours
-   Occlusion, attente opération, tu as peur, j’ai peur
-   Hôpital, chambre seule, opération, on déménage de chambre en pleine nuit, nuit d’horreur, toi, scopée, avec des tuyaux partout et cette femme, dans le lit à côté qui chie partout, un cauchemar, on redéménage, tu as une poche sur le ventre, tu vomis toujours, tu maigris, tu es maigre, décharnée, j’ai peur.
-   Retour à la maison, hospitalisation à domicile, je pleure de joie, j’ai peur.
-   Pharmacie, alimentation parentérale, perfusions, médicaments, des prescriptions de toutes parts, tout vérifier, je cours.
-   Tu ne peux pas te baisser, tu es trop faible, je t’aide à te laver, le dos, les fesses, les jambes
-   Tu remanges, régime strict, courses, ménage, lessive, jardin, repas, repas, repas, repas, repas, il en faut 5 par jour je cours.
-   Poche d’iléostomie, trou sur le ventre, infirmière nulle, fuites de merde, brulures, j’apprends, je cherche, je nettoie, je change, tous les jours, plusieurs fois par jours, tu souffres, je pleure.
-   Nouvel infirmier, trouve solution pour l’iléostomie, m’apprend, je nettoie, je change, tous les jours.
-   Tu reprends des forces, du poids, tu te bats pour survivre, j’y crois
-   Aménagement de la maison, nouvelle peinture, nouveau salon, je cours.
-   Sortie dans le jardin, tu as plein d’envies, de reprendre des petites activités, de parfums,  d’onguents, je cours
-   Courtes sorties à l’extérieur, je conduis.
-   Récupération de ton passeport fait en mars, on devait partir en Islande en juillet.
-   Hôpital, reprise des chimiothérapies, je te conduis, j’espère
-   Quelques jours de beau temps, tu va un peu mieux, tu insistes « Minou, va faire ton vélo », je pédale.
-   Puis on reprend, tu as mal au ventre, tu te masse, je te masse
-   Tu as mal à la jambe, je te masse
-   Sub-occlusion, poche à vomi, verre d’eau, sopalin, je cours.
-   Poche d’Iléostomie vide, je masse, j’ai peur
-   Occlusion, alimentation parentérale, morphine, j’ai peur
-   Œdèmes, fatigue, douleur, morphine, douleur, plus de morphine
-      Tu meurs, je tombe…

J’ai craqué, en tout, trois fois ces six mois, et me suis enfui, quelques heures, pardon mon amoureuse, pardon.
Je ne t’ai plus serré fort dans mes bras depuis des mois, pardon mon amoureuse, pardon.

Tu me manques mon amour, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 31 Octobre 2018 à 07:42:40
C'est une guerre sans merci
Une lutte de chaque instant
Un état d'alerte permanent
Un parcours du combattant
Une traversée sans répit

On fait tout ce qu'on pouvait
Du mieux qu'on pouvait

Et parce qu'on a tout donné
Ils se sont su aimés

Chacun des gestes de ce dur  quotidien
Étaient pour eux comme une étreinte,  une caresse,  un baiser
Il n'y a rien à regretter
Tu l'as accompagné heroiquement sur ce douloureux chemin

Elle est partie riche de cet amour
Et tu resteras rempli de cela pour toujours.

Je t'embrasse
BEBE

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 31 Octobre 2018 à 08:39:00
BEBE,

Tes mots me font pleurer, je ne sais pas où tu vas les chercher, sûrement au fond de ton cœur, tu es une fée.

Merci.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: nathT le 31 Octobre 2018 à 08:52:47
Psacr 13

J'ai simplement envie de te dire que tu as pu dépenser cette énergie phénoménale pour soutenir ton aimée parce que votre amour était intense .
Je pense que nos aimés le savaient et le voyaient bien tout ce que nous avons fait pour eux ,ils auraient fait la même chose pour nous .
Mon compagnon a beaucoup souffert mais pas si longtemps que ton épouse ;il m'avait dit qu'il était bien ennuyé pour moi, que je ne méritais pas de subir cela et je lui répondais que j'avais envie de le faire, besoin de le faire pour lui pas pour lui prouver mon amour mais par amour !
Tu as tout donné!Ton amour est partie en le savant , elle a lutté également par amour pour toi .

Hauts les coeurs!

Nath
Titre: Re : Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 31 Octobre 2018 à 13:15:07
BEBE,

Tes mots me font pleurer, je ne sais pas où tu vas les chercher, sûrement au fond de ton cœur, tu es une fée.

Merci.

Dans le souvenir douloureux de  trois ans et demie d'un combat similaire au tien  auprès de l'Amour de ma vie.

Prends bien soin de toi, ne te fais aucun reproche, tu as assuré grave pendant six ans... je ne peux même pas imaginer comment on peut tenir aussi longtemps tant je connais la difficulté d'être aidant.
Maintenant il faut penser à toi.
Soit doux avec toi même... autorise toi à lacher prise.
Tu es héroique certes, mais  un être humain avant tout... avec ses limites
Le  deuil ne va pas t'épargner,  essaie de te ménager un peu.
Nous serons là pour t'épauler et faire quelques pas avec toi sur ce "drôle" de chemin que nous n'avons pas choisi.

Je t'embrasse
BEBE   

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 31 Octobre 2018 à 22:01:09
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

On va passer le 24e jour, et tu me manque toujours plus de jour en jour.
Je suis seul ce soir, nos enfants sont restés quelque temps à la maison, on avait tous besoin de rester ici, tu y es tellement encore présente. Notre fils est rentré chez lui avec son amoureuse, notre fille est restée avec moi encore un peu mais elle est sortie ce soir.
Nos beaux enfants que tu as tant porté, et porté, toujours, avec ton amour de maman, ils sont une partie de toi et tu fais partie d'eux maintenant.
Je suis déchiré entre l'envie folle de venir te retrouver ou rester pour continuer avec eux ton combat pour la vie.
Mais je sais tellement ta réponse, on avait parlé déjà de partir ensemble, tu avais si peur de mourir.
Je vais y arriver, je ne sais pas encore comment, j'ai tellement mal, je vais y arriver.

Tu me manques mon Amour, je t'aime pour toujours.
Ton amoureux.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: danube le 01 Novembre 2018 à 06:54:49
Nous nous disions nous aussi souvent que nous ne partirions pas l'un sans l'autre , que nous ne saurions pas vivre l'un sans l'autre .Nous étions fusionnels , nous nous connaissions depuis l'enfance et même si pendant de longues années la vie nous avait emmenés chacun de notre côté , nous nous étions retrouvés et avons cheminé ensemble pendant 14 ans .
14 ans de bonheur ,sans disputes , sans nuages.
La maladie ,les hôpitaux , j'avais appris à vivre avec puisque mon mari avait des problèmes cardiaques assez importants , mais il disait toujours que c'était mécanique et reprenait le dessus très vite , il était sportif et rien ne semblait pouvoir l'abattre .
Le cancer qui est arrivé soudainement l'a terrassé en 6 mois , atteignant son intégrité physique, dévastant tout sur son passage .
Je n'ai jamais voulu entendre qu'il allait partir ,que j'allais me retrouver seule ,même si au fond de moi une petite voix me disait que c'était irrémédiable ,une autre partie de moi voulait croire au miracle .
Depuis un an ,je survis avec peine ayant de plus en plus envie de le rejoindre  .Tout ce que je fais me semble  sans intérêt , vain .Seul le travail me tient debout .
Je ne trouve plus de goût à la vie ,plus de sens et je me demande chaque jour pourquoi je me réveille .
Une amie qui a été mariée 3 fois et dont les maris sont décédés m'a dit qu'un jour , quelque chose s'imposerait à moi , donnant du sens à cette vie ????
Je vous souhaite beaucoup de courage
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 01 Novembre 2018 à 07:57:11
Bonjour,

En ces jours encore plus difficiles, je t’envoie un peu de réconfort.  Moi aussi, je pensais ne pas survivre et pourtant bientôt 8 mois et je suis toujours là.  On continue , on ne sait pas comment mais on le fait. Nos aimés nous manquent toujours autant mais l’absence est moins douloureuse. Ils font partis de nous.

Affectueusement
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: nathT le 01 Novembre 2018 à 08:15:09
Pscar 13,

Je vais te dire un mots identiques à ceux de Danube et de Bibou :

Je n'avais jamais envisagé la vie sans lui, il n 'envisageait pas la vie sans moi.
Sa maladie a été relativement brève et j'ai été optimiste  jusqu'au bout .
14 mois sans lui, il me manque terriblement.
Je continue pour mes enfants et ma petite fille mais je ne sais pas comment ,je ne suis toujours pas revenue dans le monde 'des vivants'
Je tiens pour lui faire honneur !

A peine un mois de deuil pour toi, c'est si récent !
Tu as toute ma compréhension (je n'aime pas la compassion)

Hauts les coeurs!

Nath
 
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 01 Novembre 2018 à 09:03:41
Merci danube, Bibou, nath,

Comme tu le dis si bien, ici on se comprend, mais ça me fait un peu peur ce matin, que les personnes que je côtoie au quotidien ne comprennent pas.
Depuis bientôt un mois, je suis passé du mari qui fait tout avec son amoureuse ( je ne dis pas ma moitié, elle était mon tout), les sorties, la famille ( très peu ), les amis ( beaucoup ), les discussions ( toujours ), les jeux, les loisirs, les vacances, à ...

Plus rien, je respire, je mange, je dors, la vie devient un grand mystère, n'a pas  de sens, et personne ne comprend.
On me sollicite, on m'invite à sortir, on me parle de choses qui ne m'intéresse pas.

Je suis dans mon lit, avec mon ordinateur, j'écrit à mon amoureuse son histoire qu'elle connait certainement déjà, et je sais bien qu'elle ne lit plus, et je viens ici, je lit des choses qui me font pleurer, et qui me font du bien, que je comprend.

Je comprend ce qu'est la mort pour ceux qui restent, et j'ai dû perdre ce qui faisait ma vie pour comprendre ça.


Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: danube le 01 Novembre 2018 à 09:22:28
Comme toi , chaque fois que je suis avec d'autres personnes je suis en parallèle de ce qui se passe .J'ai toujours accepté les propositions de sortie, les invitations mais chaque fois ,je me sens à côté des gens ,pas avec eux .
Je me sens vide , mes sourires sont de façade , je trouve tout dérisoire et sans intérêt .J'ai le sentiment que personne ne comprend et ne veut comprendre ,pire j'ai le sentiment que je commence à fatiguer avec mon chagrin , ma tristesse .
J'ai peur de toutes ces années qui restent à vivre ,peur que la vie ne soit plus que ça ..
Pendant qq  jours ,j'ai gardé mes deux petits fils , le plus grand qui a 3 ans , a sorti de son placard un calendrier sur lequel il y a des photos de mon mari et m'a demandé s'il me manquait …...les enfants sont sans doute plus sensibles aux ressentis ou peut être que les adultes ont trop peur de notre chagrin , sans doute cela les renvoie t'il à la peur de ce qui pourrait leur arriver .
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 01 Novembre 2018 à 20:29:56
pscar...c'est exactement cela tu as trouver la réponse , ceux qui nous entourent on la chance de ne pas encore la connaitre ,
tu dis:
"Je comprend ce qu'est la mort pour ceux qui restent, et j'ai dû perdre ce qui faisait ma vie pour comprendre ça"

nous sommes dans un monde différent pour un long moment, malgré tout, après 6 mois j'ai de réel moment de partage avec certaines personnes ,pas très nombreuses il faut bien avouer, mais maintenant il m'arrive  de vivre des instants de sérénité,j'irais pas jusqu'au bonheur non, mais disons du plaisir de partager, les émotions sont différentes mais laissent   
de la joie au fond de mon cœur.
la patience et le temps sont nos alliés,j'apprends  l'absence,la nostalgie,la mélancolie;mêmes les larmes commencent a être moins douloureuses, je suis au début de la quête du  vivre sans lui ,cela a pris du temps mais je peux t'assurer que cela va arriver a ton tour.
je n'y croyais pas ,je ne l'imaginais  pas possible.quand je lisais les premières réponses des plus anciens, je disais ..moi c'est pas pareil..moi c'est trop dur..moi c'est ci ou ça..et bien je reconnais bien volontiers que le temps passe et j'avance vers un mieux etre relatif...c'est toujours difficile mais supportable
j'essaie de prendre chaque instant de sérénité comme un privilège. je t'embrasse ,prend soin de toi biche.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 02 Novembre 2018 à 14:06:57
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Pour toi ce jour était un jour comme les autres, alors ce sera un jour comme les autres:
Je vais penser à toi toute la journée, et tenter de continuer à survivre.

Tu me manques mon amoureuse, je t'aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bmylove le 02 Novembre 2018 à 15:40:41
Tes messages sont si doux, Pscar....
J'aime te lire.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: KrisNat le 02 Novembre 2018 à 21:44:56
Pscar cher Pscar…
Son combat a été le vôtre et ensemble vous avez tout donné…  il ne faut rien regretter, il ne faut pas t'en prendre à toi-même.  On ne t'a pas demandé ton avis, tu as simplement subit ce sale coup de la vie.  Et tu l'as fait au maximum de toi-même.  Que peut-on demander de plus ?   C'est déjà surhumain ce que la vie t'a imposé.   

En ce moment tu es épuisé… et je comprends tellement.  Moi je dis que dans ce combat, nos amours ont gagné leur ciel, c'est nous qui avons perdu.  Et une bataille intense qui dure si longtemps épuise les troupes.  Puis au terme de tout ça, il faut entamer un nouveau combat, sans avoir eu une minute de répit, sans avoir eu le temps de se relever du premier.   Et pour la première fois, on entame un combat sans notre co-équipier, avec un cœur brisé et un grand trou au milieu du corp.   Tu es épuisé…  Je le sais, je le suis aussi.  Mais un peu moins tout de même.  Le temps, même s'il n'a rien à voir avec le temps d'avant, il fait son oeuvre…

Fais toi confiance Pscar et respecte ton rythme.  Il y aura des jours meilleurs. 

Et nous, ben on bouge pas… on est là pour toi

Pensées amicales pour toi ce soir et pour ta douce xx
Nathalie
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 02 Novembre 2018 à 23:52:54
Nathalie,

Que dire, que répondre, à toi qui a souffert, et qui donne tant aux autres ici.

Je suis anéanti, depuis 25 jours, je ne connaissait rien de la mort avant.

Il y avait plus de 100 personnes autour de nous, mes grands enfants et moi, le jour de la crémation de mon amoureuse, et aucune n'a su venir m'aider à tenir debout comme toi et d'autres qui ont connu tant de souffrance ici.

Il faut bien reconnaître que, même s'il y a quelques hommes qui savent exprimer des mots qui aident, ce sont toujours les femmes qui savent trouver les bons mots, mon amoureuse savait me remettre debout, à chaque marque de faiblesse, toujours.

Et je sens qu'a travers vos paroles, c'est aussi elle qui continue à veiller sur moi et m'aide à avancer.

Je te souhaite une douce nuit, tu es une belle personne.

pscar.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: 3 pommes le 03 Novembre 2018 à 00:11:56
25 jours Pscar c'est tres tres récent.
Le jour de la cremation c'est insoutenable et on est seul parmi tout ce monde.

Tu dis que ton amoureuse savait trouver les mots à chaque marque de tes faiblesses. Mais la force qu'elle avait en elle devait etre parce que vous étiez deux, vous etiez chacun le moteur de l'autre, ça donne de la force, cela s'appelle l'amour.

Souviens toi toujours de ce qu'elle t'a apporté pour lui faire honneur et pour avancer à ton rythme.

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 03 Novembre 2018 à 00:57:43
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

00h58, c'est l'heure où tu étais encore vivante, il y a 25 jours, et chaque jour j'attends cette heure pour ajouter une page à mon journal d'amour.

Tu me manque mon amoureuse, je t'aime pour toujours.

Pour le webmestre: l'horloge du serveur de forum avance de 7 minutes.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 03 Novembre 2018 à 13:00:37
Bonjour,

Ton deuil est si récent ! Tu es dans la souffrance la plus terrible. Au début, on compte les jours, puis les semaines et petit à petit plus que les mois. La souffrance s’atténuera, elle ne disparaîtra pas , mais elle changera et deviendra plus supportable, je te le promets. Je n’y croyais pas et pourtant, on avance tous, à des rythmes qui sont propres à chacun,mais on avance même si on ne le veut pas...jamais, on oubliera mais on arrive à vivre «  avec ».

Plein de pensées pour toi et ton amoureuse. Affectueusement
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: qiguan le 03 Novembre 2018 à 22:18:29
oui le rôle du forum est une évidence
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/role-du-forum-pour-nous-c'est-quoi/

prenez soin de vous
pscar13 laisse toi vivre la douleur la retenir ne te ferait que plus de mal ... tant pis si les autres autour de toi ne comprennent pas ... ils ne le peuvent pas ...
ai confiance, sans savoir comment tu feras, mais que tu pourras survivre pour perpétuer à ta manière votre Amour
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 04 Novembre 2018 à 02:02:17
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Je suis là, j'ai tellement eu peur de te perdre, et je t'ai perdue.
Je suis perdu, ou es tu mon Amour ?

Peut être dans le néant, peut être dans l'univers, peut être as-tu rejoint tes mamans, celle qui t'a porté et que la maladie, déjà, ne lui laissé que deux ans pour t'aimer, et celle qui t'a aimé ensuite sans t'avoir porté.
Je n'aurai jamais la réponse tant que je ne t'aurai pas suivi, en attendant, ta vie et ton amour resteront avec moi.
Merci d'avoir existé.

Tu me manques mon amoureuse, je t'aime pour toujours.
Titre: Espoir
Posté par: Titi62 le 04 Novembre 2018 à 09:48:13
Voilà des mois que je n'ai plus éprouvé le besoin de venir sur le forum. Je pensais bien de temps en temps à vous tous et je me disais qu'il faudrait que je vienne voir comment vous allez mais les jours passaient.... et franchement me replonger dans toute cette souffrance, lire ces messages de douleur, j'avais le sentiment de ne plus être à ma place, d'être un peu "voyeuse" même si ce forum m'a vraiment aidée en étant le seul endroit où je pouvais dire ce que je ressentais.

Pourtant, il me semble que j'ai un dernier (peut-être) témoignage à apporter en réponse à toute cette souffrance.

Voilà bientôt deux ans que Michel est parti non pas parti, deux ans qu'il est mort. Il est parti beaucoup plus récemment.
Nous avons vécu 35 ans de bonheur, avons eu deux enfants et deux petites filles que malheureusement il a peine connu.

J'ai comme vous tous traversé la tempête, survécu à  cette douleur atroce des premiers mois. J'ai lu des ouvrages (recommandés sur le forum) qui m'ont aidé à comprendre le processus du deuil. J'ai repris ma vie en main, vendu notre maison, changé de travail,  changé de région pour me rapprocher de ma famille, de mes petits enfants.  J'ai continué mes lectures, j'ai découvert la méditation...

Puis sans presque m'en rendre compte, Michel est venu dans mon sommeil. Il ne s'agissait pas de rêves classiques, je savais qu'il était mort et nous en parlions. Nous n'avions pas de grandes discussions, juste des échanges brefs et intenses, cela suffisait à mon bonheur.  Puis une fois le contact est devenu plus intense, je l'ai senti au point de me retrouver dans un demi sommeil en sentant son corps contre le mien comme avant. Nous nous sommes embrassé et je l'ai remercié d'être venu.  Imaginez ma joie !  J'attendais que cela recommence.
 Quelque temps plus tard, il est revenu dans mon sommeil mais cette fois pour me dire que je ne devais plus l'appeler,  j'ai compris qu'il devait partir mais sans éprouver de tristesse, juste de l'amour et de la gratitude.

Depuis, quand je rêve de lui, il s'agit de rêves classiques. Je sais au plus profond de moi qu'il est parti cette fois définitivement. Michel continue à être présent à chaque instant dans mes pensées mais je n'éprouve plus cette douleur atroce des premiers mois. Je suis sereine, je sais que l’âme, l'essence de vie... (appelez ça comme vous voulez) de Michel est ailleurs et poursuit son chemin, c'est pour moi l'essentiel.

Quand il est décédé, nos filles et moi étions auprès lui, nous lui chantions des chansons, nous lui parlions et je lui disais : "Tout ira bien, ne t’inquiète pas".
Aujourd'hui, je peux dire que malgré l'absence, la peine que nous continuons à ressentir parce qu'il n'est plus avec nous,  Tout va bien et je suis reconnaissante de la vie que vous avons eu ensemble."  et surtout je suis rassurée de savoir que son âme  continue son chemin.

Voilà la fin de mon témoignage.

Je vous dis à tous et toute au revoir et merci.


Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: 3 pommes le 04 Novembre 2018 à 13:34:26
Titi62

Merci pour ton témoignage qui me donne un peu d'espoir.
J ai moi aussi repris ma vie en main mais je n'ai pas eu ce bonheur comme le tien ,de recevoir dans mon sommeil, la visite de mon bien aimé. Et pourtant, ce n'est pas faute de le lui demander. Une seule fois suffirait à m'apaiser mais non cela n'arrive pas. Cela fait 2 ans et demi .

Je saisis également la nuance entre "parti" et "mort", nuance tres importante.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: manou21 le 04 Novembre 2018 à 14:22:26
Bonjour pscar

J'aime quand tu dis mon amoureuse,  mon petit mari disait ma petite femme.

Je te souhaite un bon dimanche

Tendrement
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 05 Novembre 2018 à 01:01:52
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Quatre semaines que tu es partie, que tu es morte, peu importe les mots, rien ne comble ce manque, ce vide qui grandit chaque jour.
Je comptais les jours, voilà les semaines, et le premier mois qui arrive.
Le temps  m'éloigne de ta vie perdue, et me rapproche de la fin de ma vie pour te retrouver, peut-être.
Si je pouvais avoir la certitude de te retrouver.

Tu me manques mon amour, tu es mon amoureuse depuis le mois de tes seize ans, et tu le resteras toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 06 Novembre 2018 à 01:01:08
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Vingt-neuf jours, tu me manques mon amoureuse.

Je n'ai plus mon guide, ma lumière, mon refuge, ma raison de vivre.
Tu es partout dedans, dans toutes les pièces de la maison, sur tous les murs, dans tous les meubles, les placards, les étagères, les plantes.
Tu es partout dehors, dans ton jardin, dans ta colline,
tout ici est toi,
sans plus jamais ta voix suave,
sans plus jamais ton sourire enjôleur,
sans plus jamais ta présence douce et rassurante,
sans plus jamais la chaleur de tes bras,
sans plus jamais la tendresse de tes baisers,
sans plus jamais ta joie de vivre.
Tu ne reviendras plus, je sais maintenant ce qu'est la mort, je l'ai vue dans tes yeux.

Tu me laisse notre amour, notre vie passée à jamais dans mon cœur, dans ma tête, dans mon corps, jusqu'à ma propre mort.
Tu me laisse nos beaux enfants, la réalité de notre amour vit en eux, pour toujours.

Tu me manques mon amoureuse, je t'aime pour toujours.
 
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 06 Novembre 2018 à 07:38:46
Cher Psacr,

Oui c'est vertigineux
La valse des "plus jamais avec"
La ronde des "premières fois sans"

Si douloureux.....

Ils sont partis... nous avons perdu notre TOUT
Comment ne pas tomber à genoux.....

Et pourtant plus de dix mois plus tard
Je suis toujours debout
Bancale.... mais debout

Avec la prise de conscience
Et la certitude
Qu'en moi restera toujours vivant
Le NOUS

Cela se fait doucement
Lentement
Pas après pas
Et tu n'es qu'au début du chemin

Ce matin je te prends un peu la main
Et je t'accompagne jusqu'au prochain croisement

Avec toute ma tendresse
BEBE
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 06 Novembre 2018 à 09:01:01
BEBE,

Nos chemins auraient pu se croiser en Islande,
dans les grandes étendues sauvages,
mon amoureuse en rêvait aussi,
nous avions prévu d'y aller en Juillet .

Le Cancer en a voulu autrement,
il a pris les dernières forces qui lui restaient,
me l'a prise,
comme il a pris ton Ange.

Nous nous croisons alors sur ce forum,
au milieu des pleurs, de la douleur,
et de l'espoir de jours meilleurs.

Et nous avançons à petits pas.

J'écrivais des poèmes pour mon amoureuse,
Ça la faisait sourire, et parfois pleurer.

Je prends la main que tu me tends,
je vais tenter de me relever
Affronter cette nouvelle journée,
sans personne qui m'attend.

Il pleut dehors,
Il pleut dans mon coeur,
Il pleut dans mes yeux.

merci BEBE.

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 06 Novembre 2018 à 21:47:18
Ha oui Pscar,

J'avais oublié la farandole des choses que nous voulions encore faire
La preuve que j'ai peut-être un peu avancé
Si je n'y ai plus pensé
C'est que c'est devenu secondaire

L'important c'est ce que nous avons pu faire
C'est sur ca qu'il faut se focaliser
Mais ça m'a pris des mois pour y arriver
Ce n'est pas une simple affaire

Petit à petit
Pas à pas

Nous plus anciens pouvons donner l'espoir de progrès
Et vous petits nouveaux vous nous permettez de constater ceux que nous avons fait

Alors merci Pscar
En venant faire quelques  pas avec toi
J'ai pu voir ce que j'ai réussi à laisser derrière moi
Comme une  lueur dans le brouillard

BEBE
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 07 Novembre 2018 à 01:25:44
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Trente jours, mon Amoureuse, ma princesse d'Amour, une éternité que je ne t'ai pas vue.
Le premier mois va arriver, je ne sais plus où je suis, où je vais, ce que je dois faire.
Où es tu mon Amoureuse ? Je suis perdu sans toi.


Tu me manques mon Amoureuse, je t'aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 07 Novembre 2018 à 14:01:50
Plus jamais je n’entendrai « Minou »
Plus jamais je n’entendrai « Mon trésor »
Plus jamais je n’entendrai « Mon amoureux »
Plus jamais je n’entendrai « Je suis ton amoureuse ? »
Plus jamais je n’entendrai « Je t’aime »
Plus jamais je n’entendrai ta voix
Plus jamais tu ne feras ton vinaigre au thym et à l’ail que tous les voisins attendaient
Plus jamais je ne mangerai tes olives cassées
Plus jamais tu ne feras tes belles broderies
Plus jamais tu ne peindras de belles aquarelles
Plus jamais tu ne coudras de sacs, de robes
Plus jamais tu n’iras à tous tes ateliers
Plus jamais tu ne prendras de magnifiques photos de ciels de feu
Plus jamais tu ne feras tes merveilleux albums photos en scrap-booking
Plus jamais tu ne feras tes beaux objets en poteries
Plus jamais tu ne customiseras à ta façon des meubles anciens
Plus jamais tu ne feras sécher tes pivoines
Plus jamais tu ne décoreras notre maison avec amour et douceur
Plus jamais tu ne planteras de fleurs dans ton jardin
Plus jamais tu ne laveras tes beaux draps blancs anciens
Plus jamais l’odeur de ton corps lavé, huilé et parfumé sortant de la salle de bains
Plus jamais tu ne brosseras tes cheveux dorés et soyeux
Plus jamais tu ne maquilleras tes yeux sublimes
Plus jamais ton corps chaud tout contre moi
Plus jamais tes bisous doux et pleins de tendresse
Plus jamais tes douces caresses sur ma peau
Plus jamais mes caresses sur ta douce peau dorée
Plus jamais tu ne me couperas les cheveux
Plus jamais tu ne me diras « On avance »
Plus jamais ton sourire charmeur qui illumine ma vie
Plus jamais tu ne souriras à la vie
Plus jamais ...
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 07 Novembre 2018 à 17:21:19
Plus jamais mais toujours au fond de nos cœurs.

Affectueusement
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 08 Novembre 2018 à 00:30:50
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Un mois, un long mois de 31 jours.
J'avais encore tant d'amour à lui donner mais ton cœur s'est arrêté de battre.
Chaque jour nouveau me remplit de vide.
Chaque jour nouveau m'ajoute un nœud au ventre.
Encore combien de jour faut-il attendre ?

Tu me manques, mon amoureuse, je t'aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Mircea le 08 Novembre 2018 à 09:13:07
ah, ces "plus jamais ..." qui renvoient en pleine face encore et encore cette terrible réalité, qui font couler tant de larmes ...
A souhaiter qu"en les intégrant, on puisse, ensuite, se remplir de tout ce que la personne aimée nous a donné, apporté ... de son amour ...

avec tendresse
Catherine
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 08 Novembre 2018 à 16:38:06
Merci tendre Catherine.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bmylove le 08 Novembre 2018 à 19:55:00
Je t'envoie beaucoup de douceur pour accompagner ta soirée, Pscar...
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 08 Novembre 2018 à 20:29:25
Merci Bmylove,

J'ai un grand besoin douceur.

Le manque est terrible, cette journée a été longue et triste, je ne sais pas comment je vais arriver à continuer.

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: KrisNat le 09 Novembre 2018 à 03:02:19
Je pense à toi ce soir cher Pscar, en souhaitant que tu te sentes un peu mieux...
A travers tout ça, il faut garder espoir.  Et être patient... très patient. 
Belle nuit à toi.  Plein d’amitié pour t’accompagner à ton réveil pour une journée paisible ponctuée de quelques sourires.
Nathalie
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 09 Novembre 2018 à 06:50:46
Je t’envoie un peu de force pour cette nouvelle journée qui démarre. Qu’elle soit sereine pour avoir un peu de répit  il faut tenir bon.
Affectueusement.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 09 Novembre 2018 à 07:51:04
Nathalie , Bibou,

Merci pour tous ces messages d'espoir et d'encouragement que vous offrez malgré les épreuves que vous traversez vous même.

Que votre  journée soit douceur et tendresse.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 09 Novembre 2018 à 08:19:29
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Un mois et un jour, trente deux jours, je me réveille encore sans ta chaleur près de moi, je regarde ta photo, tu me souris.
Je n'ai pas pleuré ce matin, tu es avec moi, dans mon cœur, je vais encore tenir debout.

Je sais ce que tu pensais des échanges virtuels,  mais j'ai besoin de crier, de hurler au monde entier mon amour pour toi et ma solitude.
Et il fallait que le monde entier connaisse ton combat pour la vie, même si à la fin c'est toujours la mort qui gagne.
Et il y a plein de belles personnes ici qui le savent et qui comprennent ma douleur.
 
Tu me manques mon amoureuse, je t'aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 09 Novembre 2018 à 14:39:26
pscar13 bonjour,comme tu le dis ,tenir debout, faire du vide dans son cerveau pour continuer une vie...ce n'est plus notre vie.je te souhaite une journée de calme sans pleurs et hurlements c'est deja un mieux une seule journée au début et ensuite, ensuite il y en aura 2 puis 3...ça va venir inexorablement,même si on recule après.affectueuses pensées. biche
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: qiguan le 09 Novembre 2018 à 15:22:45
je voulais te dire mes amicales pensées ...
et que plus je te lis/ton histoire, tes réactions au deuil
plus je consolide mon idée qu'heureusement c'est moi qui suis restée survivante ...
je sais de plus en plus que j'avais plus de ressources, de forces mobilisables ...
et que le tsunami si ça avait été lui aurait été terrible pour lui.

J'espère que tes enfants et petits enfants te cajole !

et je t'invite à utiliser particulièrement
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/boite-a-outils/msg84026/#msg84026

accolade amicale
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 09 Novembre 2018 à 16:47:53
Merci biche,

Je navigue un peu entre la survie et le désir de la retrouver, j'ai plein de signes contradictoires en ce moment.
mais je respecte son amour de la vie, ou est-ce de la lâcheté devant la mort.

Merci qiguan,
Mon amoureuse n'a pas eu le temps de voir des petits enfants, nos grands enfants n'ont pas encore cette chance que nous avons eu. Ils sont une part d'elle, et c'est pour moi un grand bonheur de la voir vivre en eux.
Je sais très bien qu'elle avait plus de ressources que moi pour survivre, et j'aurais donné mille fois ma vie pour qu'elle puisse fêter ses 57 ans.
Les hommes se croient très forts, mais l'impuissance devant la maladie nous montre que l'on est rien, et elle a prouvé mille fois que seule sa force de vivre l'a gardé debout pendant ces six années de combat.
C'est sa force qui me tient debout aujourd'hui, moi je n'en ai plus.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 09 Novembre 2018 à 17:04:48
Pscar,je ne sais pas si face à  la mort on est lâche ou courageux,la seule expérience humaine de cet instant que j'ai est celle de jean pierre il a choisis le moment de sa mort en sachant que rien ne pouvait plus le sauver et que sa douleur physique et moral était insoutenable, une infirmière lui a dit que c’était courageux de choisir cette voie, lui a répondu que c’était lâche de m'abandonner. Au fond de mon cœur je sais que cette idée était pour lui une torture,il était en colère contre lui même, je ne peux que l'aimer pour ce qu'il m'a donner bien au delà de sa propre vie ,son amour me force a relever la tete.
J'imagine la même force chez ton amoureuse, ne pas vouloir te laisser et te protéger. Nous vivons maintenant pour leur memoire. je 'embrasse.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 10 Novembre 2018 à 00:59:05
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Il y a à peine trente trois jours j'avais tout:
les sourires, les fous rires, les pleurs, les joies, les peines, les peurs, les discussions, les silences, se regarder, marcher côte à côte, entendre, voir, sentir, les caresses, les bisous, se tenir la main, notre code secret, pour se dire je t'aime en se serrant la main, manger, se coucher, se serrer dans les bras, les odeurs, la douceur, la tendresse, dormir, se lever, respirer, bouger, lire, peindre, jouer de la musique, faire du vélo, nager, jouer,  le bonheur, la vie.
Le 8 octobre 2018 à 00h58, tes yeux ouverts dans le vide, et puis plus rien.

Tu me manques mon amoureuse, je t'aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 11 Novembre 2018 à 00:55:22
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Trente-quatre jours, tu me manques encore un jour de plus.
Depuis hier, je fais des efforts, je suis allé faire "mon vélo", comme tu me disais toujours quand tu étais là, clouée dans le lit ou le canapé avec ton tricot.
Je suis passé dans ta colline où on a déposé tes cendres, le romarin est en fleur.
Je pédale beaucoup, je pleure et je pédale, il n'y a rien au bout du chemin, tu ne m'attends plus à la maison, tu es avec moi dans cette colline, partout, toujours. 
J'ai répondu à des invitations, mais je suis triste, les gens me parlent de choses, je leur réponds, mais j'ai l'impression d'être ailleurs, avec toi.
Ce matin j'ai rêvé de toi, je te serrais dans mes bras et tu m'embrassais sur le front, comme tu le faisais parfois. J'ai été heureux de me réveiller avec ce rêve.
Tu vois, je fais des efforts pour t'écouter me dire " On avance !" , je sais que tu es là, partout, toujours.

Tu me manques mon amoureuse, je t'aime pour toujours. 
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 11 Novembre 2018 à 01:09:07
Pscar,

Quel beau cadeau ce rêve,.... tu as beaucoup de chance....

Moi il n'est venu qu'une seul fois dans ms rêves  en presque bientôt 11 mois, c'était le soir des 6 mois.

J'en rêve de pouvoir rêver de lui....

Je reçois beaucoup de signes de lui ..... mais en rêves il est plutôt radin.

Je te souhaite la meilleure des nuits posibles et peut être un autre jolie rêve aussi.

BEBE





Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 11 Novembre 2018 à 08:47:03
merci BEBE,

Pas de rêve cette nuit, seulement mal au ventre pour me rappeler que mon amoureuse a enduré ce mal terrible pendant des mois.

merci qiguan pour ton MP,

J'ai mis un commentaire sur le cancer http://forumdeuil.comemo.org/traverser-le-deuil/le-cancer-ce-sale-crabe/msg104656/#msg104656 (http://forumdeuil.comemo.org/traverser-le-deuil/le-cancer-ce-sale-crabe/msg104656/#msg104656) :

Chacun peut croire et penser ce qu'il veut, de la vie, de la mort, du pourquoi on meurt, de l'après, des signes et se donner des réponses possibles.
Je trouverai peut-être une réponse qui me convient, ce sera ma vérité, mais je ne chercherai pas à en faire une vérité pour les autres.

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 11 Novembre 2018 à 18:53:16
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Je suis encore seul ce soir, le silence est assourdissant dans cette grande maison.
Je me mets devant mon ordinateur et j'écris.
je sais bien que je ne t'écris pas, que tu ne lis plus.
Je sais bien que ce que j'écris tu le sais déjà, c'est ton histoire, notre histoire.
Tu es dans mes pensées, toute la journée, toute la nuit.
Je ne sais pas si ça va s'arrêter, ou si c'est moi qui doit arrêter.
Je n'attends plus de réponse, je n'attends plus rien.

Tu me manques mon amoureuse, je t'aime pour toujours.

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 12 Novembre 2018 à 00:58:51
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Trente-cinq jours, le temps fait grandir le vide et le manque, mais n'altère pas mon amour.
00h58,  tous les soirs j’attends cette heure, comme j’ai attendu ce 8 octobre,  je devais lancer ta perfusion à 1h00, sans savoir que tu allais mourir 2 minutes avant.
Je n’ai plus de mots ce soir pour crier ma douleur, juste des larmes.

Tu me manques mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 13 Novembre 2018 à 01:08:53
Mon Amour, mon amour, mon Amour,

Trente-six jours, c'est quand que ça s'arrête  ?
Je continue à tomber, dans ce grand vide, je tombe, je tombe, il n'y a rien pour s'accrocher.
Je voulais que ça s'arrête, que ta souffrance s'arrête, mais je ne voulais pas que ta vie s'arrête.
Pardon mon Amour.

Tu me manques mon Amoureuse, je t'aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 13 Novembre 2018 à 09:37:15
PSCAR...il n'y a pas d'arrêt véritable, la violence de la douleur va s'atténuer,jours après jours ,l'envie de hurler ne sera pas la tout les matin ,un sur deux, puis une fois par semaine, puis seulement pour un déclencheur..les larmes seront moins forte, elle viendront juste doucement couler sur tes joues.
Le chagrin s'installe pour longtemps mais au fil de semaines, puis des mois, des image viennent pour nous apaiser, soit patient (je sais que c'est impossible au début)un jour tu va sourire avec tendresse  sans pleur , et un jour tu va rire et tu va être surpris. (oui comment puis-je rire de nouveau?)
C'est tellement lointain tout ça, on y crois pas quand on nous le dit, on à trop mal et le sentiment que notre douleur est unique, et bien oui elle est unique ,ta douleur ton chagrin toi seul peux les voir changer en moins pire, et c'est cela qui va arriver malgré tout.
Passe une belle journée, je 't'embrasse. bises biche
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 13 Novembre 2018 à 10:43:15
Merci biche,

Merci d'être toujours là, je te souhaite une journée tendre et douce.

Merci l'amour d'Alexandre,
Pour ton message en MP, je te souhaite des pas apaisés dans ce sentier aujourd'hui.

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 14 Novembre 2018 à 00:05:07
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Voila ce trente-septième jours qui s'achève.

Ces six derniers mois de toutes tes souffrances ne s’effacent pas, j’ai beau regarder toutes ces photos de toi, de nous, écrire toutes ces choses que je me remémore tous les jours, les seules images qui reviennent ce sont celles de ton corps décharné, ton trou sur le ventre que je soignais délicatement, les perfusions, les vomissements, et ton joli sourire, toujours, quand venaient tes enfants, sur ton beau visage, si marqué par la douleur, jusqu'à cette dernière image, tes yeux dans le vide, ta vie qui s'arrête.
Comment on retrouve les belles images ?
Nous avons appris ensemble la solitude, il y a peu de gens qui viennent voir la souffrance et la maladie, mais tu n’as jamais arrêté, de me parler, et on n’a jamais arrêté, ensemble, d’espérer la vie.
Maintenant je connais cette solitude et ce manque, mais c’est juste toi qui me manques, personne d’autre.
Alors je suis allé pédaler, dans ta colline, tout l'après-midi, encore et encore, je pédale, je pleure, c’est tout ce que je sais faire de ma vie maintenant.

Tu me manques mon Amoureuse, je t'aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: danube le 14 Novembre 2018 à 07:35:17
A pascar 13
Je ne sais pas comment on retrouve les belles images de la personne aimée ,ni comment les images terribles de la déchéance physique s'effacent ou plutôt s'éloignent un peu.
Je peux juste te livrer mon témoignage 13 mois après le décès de mon mari , les images obsédantes de sa descente aux enfers , de son corps amaigri, de son visage émacié et de son dernier matin , ne se sont pas effacées totalement mais depuis quelques temps ce ne sont plus elles qui reviennent systématiquement , je peux maintenant le mentaliser et le voir tel qu'il était avant .Je peux regarder les photos "d'avant" et l'imaginer tel qu'il était avant la maladie .
C'est un processus qui s'est mis en place malgré moi , tout doucement et sans rien faire.
Même si aujourd'hui le chagrin est encore immense et l'envie que  parfois tout s'arrête les images ont changé  .Je te souhaite beaucoup de courage et t'apporte mon soutien virtuel .
PS Mon mari aussi adorait le vélo .Son vélo est maintenant dans la cave et j'essaye d'en prendre soin comme il le faisait












Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 14 Novembre 2018 à 09:20:26
Merci danube,

Ton témoignage, qui précède d'un an moins une semaine la mort de mon amoureuse, me touche beaucoup.
Je lis, et je partage, toutes ces souffrances et tous ces parcours chaotiques sur ce forum depuis bientôt un mois.
J'ai vu la conférence de Christophe Fauré, et consulté d'autres sites sur le deuil, ça m'aide à comprendre, ce qui m'arrive et ce que les autres vivent.
Mais tout ça me fait très peur, j'en suis à peine à trente sept jours, et chaque jour nouveau est plus insupportable que le précédent, et je lis vos témoignages, d'un an, trois, quatre ans et encore toute cette douleur.
J'ai vécu 40 années de bonheur avec mon amoureuse, je ne sais pas vivre sans elle, je ne connaissais pas le malheur avant.
Je suis passé de la lumière à l'ombre, entré par le tunnel de la maladie et la souffrance qui m'a conduit directement dans celui de la mort, il a l'air très long et très noir ce tunnel....

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: danube le 14 Novembre 2018 à 11:48:22
Effectivement ce tunnel est long et sombre , quelquefois on entrevoit une lumière puis elle s'éteint et on tâtonne en espérant que ce tunnel ait une fin ,parfois même on tombe ,on se demande si l'on arrivera encore à cheminer ou même si on a envie de trouver la sortie ...mais chaque jour on se lève quand même , sans savoir pourquoi, pour qui mais on se lève et on recommence …
Je te remercie pour tes messages qui sont émouvants , remplis d'amour et de sensibilité.
Il y a quelques mois , j'avais écrit comme toi  toute une liste des plus jamais en  lisant la tienne  il y a quelques jours je me suis retrouvée dans ce  que tu avais écrit.
Mon mari et moi étions très fusionnels , je ne sais pas non plus vivre sans lui et chaque jour je me demande à quoi sert cette vie qui n'en est plus une mais quelquefois je me dis qu'il faut que je trouve quel est le sens de tout ça .Pourquoi est il parti et pourquoi suis je encore là .
Je souhaite de trouver un peu de douceur dans cette journée même si ce n'est que quelques minutes .
Christine
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: qiguan le 14 Novembre 2018 à 14:50:59
pscar13
parce que tu as bloqué ma possibilité de t'écrire en Mp
et parce que cela peut servir à d'autres voici le message :

"Bonjour
j'avais mis le lien parce que Phill33 nous avais parlé de son expérience avec
l'EMDR
pour diminuer, l'impact émotionnel et pas effacer le souvenir vois
vois si tu veux  dans
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/boite-a-outils/msg55656/#msg55656
l'exercice des ballons
Je l'utilise encore certaines fois.
Et comme je l'ai souvent écrit dans mon fil, comme l'a fait aussi Stana, j'ai grossit mis une sorte de loupe sur les souvenirs heureux, et cherché dans les négatifs douloureux ce qui montrait l'Amour
cela m'a servit ...
comme raconter les amusantes anecdotes à mes petites filles, ou parler avec notre fille de souvenirs heureux
c'est ainsi que j'ai pu avancer et ne pas être engloutie par le seul négatif
tu as peur de ce que te réserve les douleurs à venir du deuil
j'ai eu aussi peur
je l'ai écrit ... sur mon fil au fil des jours
mais ce qui m'a fait tenir c'est de savoir , de lire que d'autres ont pu le traverser ...
et d'en parler avec d'autres sur le forum, dans le groupe de paroles et puis lors des rencontres entre endeuillé(e)s.
Continue tes sorties en vélo cela fait du bien au corps ça aide
amitiés"
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 14 Novembre 2018 à 19:14:13
merci Christine,

Je sais ce que tu vis et on se comprend.
j'espère que tu as vu de la lumière aujourd'hui.

merci qiguan,
J'ai bloqué les MP parce que je ne m'y sens pas prêt.
J'avais bien reçu et fouillé dans ta boite à outils, mais je n'ai pas encore la force et la volonté de décider quoi que ce soit.
Je vais tenter d'y regarder de plus près.
Merci pour tout ce que tu fais ici, c'est gigantesque !

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 15 Novembre 2018 à 00:58:33
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Depuis trente-huit jours,
Pas un seul jour avec le dessin de ton sourire,
Pas un seul jour avec le son de ta voix,
Pas un seul jour avec le parfum de ton souffle,
Pas un seul jour avec la douceur de ta peau,
Pas un seul jour avec la chaleur de ton corps,
Pas un seul jour avec le frisson de tes caresses,
Pas un seul jour avec la tiédeur de ta bouche,
Tous les jours seront ainsi,
Ils resteront  des souvenirs, et  des rêves,
Pour toujours.

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 16 Novembre 2018 à 22:39:39
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Le quarantième jour s'annonce dans cette nuit noire et froide.

Tu as toujours été mon guide, toujours devant, tu donnais sens à ma vie,  je ne sais plus où aller.

Il y avait un deuxième poème sur la photo de tes seize ans

Quand je vois ce sourire
Qui me vient droit du midi
La terre devient un paradis
Ou avec toi je veux vivre

Tu l'as emporté avec toi, je ne veux plus vivre sur terre, il n’y a plus ton sourire, plus de paradis.
 
Tu es encore devant nous tous, tu nous as courageusement montré le chemin vers la mort, et nous te suivrons, bientôt…

Tu me manques, mon amoureuse, je t'aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 17 Novembre 2018 à 01:01:31
KATIA TU ME MANQUES
Titre: Re : Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Mircea le 17 Novembre 2018 à 01:34:17
Je voulais que ça s'arrête, que ta souffrance s'arrête, mais je ne voulais pas que ta vie s'arrête.
C'est tellement ça !  :'(

Ces premiers mois sont terribles .... je t'envoie plein, plein de courage pour t'aider un peu à les dépasser ...

De tout coeur avec toi,
une pensée toute douce pour ta pure Katia

Catherine
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: danube le 17 Novembre 2018 à 07:09:33
J'ai eu aussi à plusieurs reprises cette pensée "que ça s'arrête ",c'était trop difficile cette souffrance , ces aller retour à l'hôpital , cette vie de peur et d'espoir mélangés .
J'ai toujours en moi cette culpabilité d'avoir pensé ça .
J'essaye petit à petit de retrouver des souvenirs de moments heureux ,c'est encore difficile mais de temps à autre j'arrive à remplacer un mauvais souvenir par un bon même si ça me fait encore beaucoup souffrir parce que ça réveille "tous les jamais plus" ,c'est une toute petite étincelle de lumière dans la nuit même si c'est encore très fugace.
Douce journée.
Christine
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 17 Novembre 2018 à 14:17:32
Merci Catherine, douce lumière éclairée dans mes nuits.

Christine,
il y a un an que tu es là,  à partager ta souffrance et tes espoirs .
Merci pour ta douceur du matin.

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 18 Novembre 2018 à 00:59:39
Dimanche 18 novembre 2018

Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Dans le tiroir de ta table de nuit, il y a plein de petits souvenirs que tu gardais précieusement.

Le dernier poème que je t’ai écrit pour nous 38 ans de mariage :

Depuis ce jour où j’étais fou d’amour
Tu es devenue ma femme pour toujours
Et tous ces matins de chacun de nos jours
Merci de partager ma vie et rester mon amour
Pour toujours
Philippe


Avec une boucle de tes cheveux que j’avais coupé, ce 12 juillet.
Tu avais souri, ton merveilleux sourire qui se dessine, et c'est mon cœur qui s'illumine.

Tu me manques, Katia, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 18 Novembre 2018 à 13:05:18
Pscar...je te souhaite de passer un bon dimanche, malgré la douleur et le chagrin,malgré le manque, l'absence,ton amoureuse et partout autour de toi,chaque détails de votre vie est un coin de bonheur auquel tu peux te rattacher ,garder les belles images petit a petit qui deviennent apaisante et redonne un sourire.l'amour ne s'effacera jamais.
 bises biche.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 18 Novembre 2018 à 17:42:28
38 ans de mariage, de bonheur. Vous ne faisiez qu’ un. Cela restera toujours en toi. Ces années t’on façonner. Il faut avancer en gardant au fond de soi, tous ces trésors.  Je te souhaite de trouver un peu d’apaisement . Bises.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 18 Novembre 2018 à 18:01:14
Chère Biche, merci Bibou,

Merci d'être toujours là, ça réconforte de vous lire, mes fées 07.

J'ai passé le dimanche chez des amis, ce n'était pas désagréable, mais être là, sans mon amoureusse, et faire comme si elle n'était pas là, alors qu'avant c'était elle qui égayait les Dimanches quand on sortait chez nos amis, très dur.
Comme un sentiment de pas être à ma place.

Je suis rentré dans ma coquille.



Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 19 Novembre 2018 à 00:59:01
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Six semaines, Quarante-deux jours, mille huit heures.
Cruel défi que j’ai à relever à chaque nouvelle seconde : passer plus de temps sans tes bras que depuis ces quarante dernières années.
J’avais tant voulu que le temps s’arrête quand tu étais encore là, apaisée.

" Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !
" Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
Coulez, coulez pour eux ;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;
Oubliez les heureux.
" Mais je demande en vain quelques moments encore,
Le temps m'échappe et fuit ;
Je dis à cette nuit : Sois plus lente ; et l'aurore
Va dissiper la nuit.

Que tout ce qu'on entend, l'on voit ou l'on respire,
Tout dise : Ils ont aimé !
Lamartine


Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 20 Novembre 2018 à 00:58:29
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Ce sont les premiers mots que j’ai prononcés quand j'ai vu ton visage rendre son dernier souffle, le 8 octobre 2018 à 00h58, et tous les soir je les prononce à nouveau.

Et ce soir, je veux voir sur ce visage se dessiner ton merveilleux sourire.

Ton sourire qui se dessine,
Merveilleux visage qui s’anime
Ton sourire qui se dessine
Rien dans ma vie de plus sublime.

Ton sourire qui se dessine,
Celui qui n’a eu cet honneur
Ton sourire qui se dessine,
Ne peut connaitre mon bonheur

Ton sourire qui se dessine,
A chaque jour qui se lève
Ton sourire qui se dessine,
Et la vie devient un rêve

Ton sourire, qui se dessine,
Tu me passe la bague au doigt,
Ton sourire qui se dessine,
Dans tes yeux je me noie.

Ton sourire qui se dessine,
Je le garde toujours en moi
Ton sourire qui se dessine,
Ce n’est pas un rêve, je le vois.

Ton sourire qui se dessine,
Feu d’artifice dans mon cœur,
Ton sourire qui se dessine,
Je peux mourir, je n’ai plus peur.
Philippe


Je sais que mes poèmes un peu naïfs et maladroits te faisaient toujours sourire, et je suis sûr que tu souris à celui là.

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 20 Novembre 2018 à 06:40:27
Pscar, ton poème est une merveille preuve de ton amour.

Pensées pour Katia. Que cette nouvelle journée soit sereine. Bises
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 20 Novembre 2018 à 09:38:47
bonjour Pscar..tes poèmes nous font imaginer ton amoureuse, votre vie emplie de joie et de bonheur, ils dévoilent pudiquement tout votre amour, je t'envoie un sourire ...belle journée pour toi bises
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 20 Novembre 2018 à 11:47:16
Merci Biche et Bibou,
Si attentives aux autres malgré votre douleur à porter.

Aujourd'hui je reste cloué au lit, et je lis, pas la force de se lever.
J'ai lu votre parcours, ils sont uniques et se ressemblent, remplis de douleur et d'espoir que comme vous le dites "pas à pas" avec des avancées et des retours en arrière. Ça me fait peur aussi.

J'ai la grande chance d'avoir ma grande fille qui dort à la maison depuis cette terrible nuit.

On comble nos solitudes, et on se soutien, mais elle est plus forte que moi, et c'est pour elle que je vais devoir me lever.

Pensées à Jean-Pierre et Luc.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Mircea le 20 Novembre 2018 à 23:18:57
Le deuil est épuisant, à cela s'ajoutent tout le temps passé avec ta femme à la soutenir, la soigner, à espérer, à avoir peur, à souffrir avec elle ...
Alors oui maintenant se reposer quand c'est nécessaire, aller à ton rythme .... pour pouvoir récupérer, remonter etc ... (il en faut de la force).

Tes poèmes sont forcement beaux : ils sont remplis de ton amour pour Katia ...

Tendresse pour ta fille, pour toi,
prenez bien soin de vous.

Catherine
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 21 Novembre 2018 à 00:24:36
Catherine,

Merci d'être passée par ma fenêtre ce soir,
Oui, ma tête est fatiguée et vide, je ne sais pas quand ça va remonter, je continue à descendre, il y aura bien un fond à ce grand vide.
Je l'espère.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bessie le 21 Novembre 2018 à 00:48:34
Bonsoir Pscar 13.Je suis désolée, je n'avais pas lu ton post . Ca fait des semaines que je lis les témoignages tellement poignants des uns et des autres.
Notre histoire se ressemble tellement. La mienne s'est terminée il y a 18 mois, et je ne commence que maintenant à en parler. je parle beaucoup de lui. Chaque jour, ceux qui m'entourent doivent en avoir marre, mais j'en ai besoin pour le faire vivre encore à travers mes souvenirs.
Jusque- là je ne me suis jamais écroulée devant les miens. Toute seule à la maison, c'est encore souvent. On me dit que je suis forte, mais non. Je ne veux pas leur montrer cette faiblesse. Je dois rester celle qui souris tout le temps, qui est aimable, serviable. Pour mes fils aussi. je ne veux pas qu'ils s'inquiètent pour moi. Ils ont leur vie.
Mais il me manque tellement. Il m'arrive de dire aux photos en rentrant du travail " ça y est, je suis arrivée!"
Mais j'imagine que tu vois ce que je veux dire. Comme tous ceux qui nous lisent.
Ecrire est une bonne thérapie. Alors, si comme moi, ça te fait du bien. fais-le. Prends soin de toi, car ce que tu as vécu t'a épuisé, tant moralement que physiquement.
Amitié
Béatrice
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 21 Novembre 2018 à 00:58:34
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Quarante-quatre jours, mon amour, quelle est ma vie sans toi.

Ma seule envie était d’être avec de toi,
Ma seule envie était de te voir heureuse,
Ma seule envie était de te voir amoureuse,
Je n’ai plus d’envie, je n’ai plus de vie.

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 21 Novembre 2018 à 09:40:06
bonjour Pscar ...nouvelle journée.... Qu'elle soit agréable pour toi même si le soleil fait défaut...a un moment j'ai fait comme toi ,ne plus sortir ,ne plus me lever, ne plus rien faire rester dans une bulle et attendre...quoi? peut être la mort ..et puis il fait ce rendre à l'évidence ça ne change rien et on fini par se remettre en marche, à pas lents ,très lent, on est épuisé et tout est un combat...tu vas réussir pour Katia, pour ta fille et pour toi, tu vas te relever. je t'embrasse biche.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 21 Novembre 2018 à 11:39:02
Biche,
Merci pour ce message, effectivement je ne me relève pas ce matin, ma fille a repris le travail, et je me demandais pourquoi je n'arrivais pas à sauter le pas.
Et ton message, un petit rayon de soleil, le sourire de mon amoureuse, me ramènent à ma triste vie et je vais finir par me lever et passer une journée de plus.
Tu es extraordinaire de générosité Biche.




Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 21 Novembre 2018 à 12:05:02
Bonjour Pscar,

 Des  bas et des plus bas , il y en aura encore longtemps mais c’est de moins en moins longtemps .  Il faut reprendre ta vie en mains, malheureusement personne ne peut le faire à ta place. L’ amour de ton amoureuse dans ton cœur, l’amour de ta fille vont te porter, soit en sûr. 
Je t’envoie  un peu de douceur pour te donner un peu de mon courage. Bises
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 21 Novembre 2018 à 13:30:09
Bibou,

En lisant ces messages, je reprend un peu vie, je suis debout c'est déjà bien, je pense.
Je prends un peu ce courage que tu partage, mais ne distribue pas tout, gardes en aussi pour toi.

Merci pour ta bienveillante douceur.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 23 Novembre 2018 à 07:22:07
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Quarante-six jours, mon amour, je compte toujours.
Ces derniers jours ont a été remplis de doutes, que de questions sans réponses.

Je suis perdu sans toi, qui va me répondre, qui va me guider maintenant ?

Je vais lire sur ce forum, chaque parcours différent, mais je ne trouve pas de fin à la souffrance, toujours de nouvelles lectures, toujours plus dures, des espoirs, des doutes, de la détresse, partout, tous les jours, pendant des jours, des mois des années.
La mort, elle est là partout, elle a emporté mon bonheur, l’amour de ma vie, et tant d'autres, parents, enfants, je suis submergé par tant de souffrances.
Je sais que la mort m’attend, et je l’attends, je suis arrêté là, je n’ai aucun moyen de retour en arrière.
Je ne sais plus vers où il faut aller.
Sauter dans le vide pour te rejoindre, quelques secondes suffisent, mais seras-tu là ?
Continuer à vivre, pour qui, pour quoi, nos enfants sont grands, ont-ils besoin de ma tristesse et de mes souffrances ?

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 23 Novembre 2018 à 15:04:55
https://www.youtube.com/watch?v=nXM-WL512h4 (https://www.youtube.com/watch?v=nXM-WL512h4)
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bessie le 23 Novembre 2018 à 21:11:51
Bonsoir Pscar. J'imagine que ton prénom est Pascal.
Tu as perdu ton amoureuse il y a peu. Les premiers temps on est dans un espèce de brouillard où tous les sentiments se mêlent. On a l'envie de rejoindre notre âme soeur parce que c'est trop douloureux de vivre sans elle. On se retrouve seul même si on  a sa famille autour de soi. Ils ne sont pas nous, et ne comprennent pas tout de notre peine et de notre chagrin. Ils sont parfois bien maladroits, pensant bien faire.
Moi, je n'ai eu qu'une envie : "fichez-moi la paix! laissez-moi mon chagrin. Quand je serai au fond, je remonterai (je ne savais que c'était si long!"
J'ai pensé aussi le rejoindre, et il m'arrive d'y penser encore. mais j'ai l'image de mes enfants et de mon petit-fils de 3 ans que me vient en tête et je me dis que je ne peux pas leur faire ça. Ils ont eu déjà bien du mal à s'en remettre un temps soit peu .
Je me lève chaque jour pour aller au travail. Pour quoi? Je n'ai pas encore de but à aller travailler, mais en y allant, je ne pense pas trop à lui. Je suis occupée, mon esprit est occupé.
Je ne vais pas te dire que ça va aller mieux demain. Tu as des enfants, c'est bien. Ils sont importants, eux aussi en deuil de leur maman.
Chaque jour sera un pas. En avant, un jour, en arrière un autre. On m'a dit de laisser le temps au temps. Si on en a envie....
ON est tous là, à te lire, à entendre ta douleur. Même si nous ne sommes pas très vaillants, nous comprenons, enfin, on essaie.
Passe une douce soirée. pense à elle, regarde les photos qui te font sourire en repensant à ces souvenirs.
Je t'embrasse.
Béatrice
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 23 Novembre 2018 à 21:44:51
Béatrice,
Merci de t'être arrêtée devant ma fenêtre, j'ai lu le drame terrible que tu as traversé aussi.
Je comprends bien ce que tu as vécu, merci de le partager.

Philippe.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Aristote07 le 23 Novembre 2018 à 23:01:15
Je n’arrive pas à trouver les mots tant mon émotion est immense en vous lisant.
Je suis nouveau sur le forum, je sais combien il est important de s’exprimer dans la traversée du chagrin après un décès.
J’ai perdue mon épouse au mois de mai après un combat de deux années où l’intrus a  remporté la bataille en laissant beaucoup de souffrances.
J’avoue que le plus difficile est le vide qu’elle me laisse, néanmoins je vie désormais avec l’invisible qui m’apporte une plénitude sachant que je ne la verrai plus physiquement.
Il me faut me réappropriai ma personnalité laissée sur le côté depuis deux années à ces côtés jour et nuit.
Je vie au jour le jour avec nos souvenirs après 49 ans  d’union, il me faudra accepter un jour de faire mon deuil mais il est loin de moi pour le moment.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 23 Novembre 2018 à 23:36:44
Aristote,

Je me permet de te tutoyer, je trouve les échanges plus facile comme ça, ce n'est pas un manque de respect.
Je viens de lire ton message, je ne sais pas quel est l'intrus dont tu parles, moi je le nomme CANCER, et je l'ai même crié :
http://forumdeuil.comemo.org/traverser-le-deuil/le-cancer-ce-sale-crabe/msg105054/#msg105054 (http://forumdeuil.comemo.org/traverser-le-deuil/le-cancer-ce-sale-crabe/msg105054/#msg105054)
Si tu veux écrire ton histoire pour la partager ici, tu peux créer ton "Nouveau Sujet" dans la rubrique
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/?action=post (http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/?action=post)
Et exprime tout ce que tu ressens, même si tu n'as pas toujours de réponses, sache que d'autres le liront et te comprendront.
Tu peux aussi parcourir le fil http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/msg63228/#msg63228 (http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/msg63228/#msg63228)
Tu y trouveras certainement des réponses, pour ce deuil que tu ne vas pas " faire un jour",  mais que tu es en train de vivre depuis 6 mois,  je crois.


Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 24 Novembre 2018 à 00:58:42
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Quarante-sept jours, mon amour, je les compte toujours.

Ce soir je vais plagier l’édito de Francis Van de Woestyne que Kiné a déposé dans le Petit Monastère de Federico :
http://forumdeuil.comemo.org/traverser-le-deuil/mon-petit-monastere-mon-paradis-blanc-!/msg104233/#msg104233 (http://forumdeuil.comemo.org/traverser-le-deuil/mon-petit-monastere-mon-paradis-blanc-!/msg104233/#msg104233)
Parce que depuis que je l’ai lu, j’ai eu envie de te dédier ses mots :
Tu es en moi. Tu es dans mes larmes, dans mes cris, dans mes soupirs, dans mes silences. Dans mes joies, aussi. Tu es partout. Pour toujours.
Tu m’accompagne, tu chemines à mes côtés : mon amoureuse.
Je t’aime à la folie, je te voulais à mes côtés jusqu’à mon dernier souffle. Tu es partie avant moi, sans raison, me laissant dévasté, tordu de douleur, glacé d’effroi.
La maladie t’a emportée. Tu n’es plus là pour me parler, me prendre la main, me caresser la joue, me faire rire aux larmes ou trembler de plaisir. Tu n’es plus ici pour ensoleiller ma vie et donner un sens à mes projets. Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Parce que. Il n’y a pas, il n’y aura jamais de réponse à ces questions qui m’emplissent de doutes, qui m’empêchent de dormir et de vivre.
Tu n’es plus là, tu es ailleurs. Ta vie a pris fin mais ton histoire continue. Il faut parler de toi, raconter ta vie, me souvenir de tes joies, de ta voix, de tes humeurs, de tes heures passées sur terre. Il faut en parler parce que taire ton nom, c’est te faire mourir une deuxième fois. Il faut en parler, pas seulement début novembre, mais toute l’année, de janvier à décembre. Et recommencer.
Tu es en moi, au bord de moi. Jamais tu ne quitteras mes pensées, mon esprit, mon corps. Tu es si vivante en moi que ceux qui me côtoient me trouve étrange, me croient dérangés, obsédé à ton souvenir. Mais c’est ainsi. Il ne faut jamais croire, pas même une seconde, que tout passe, que je me lasse de penser à toi. Un jour, un mois, dans un an, dans dix ans : tous les jours seront le lendemain de ta mort.
Comment éviter le pire, périr aussi ? Heureusement, il y a des mots, des mains, des regards qui soulagent et me portent. Tu es en moi, au bord de moi. Pour toujours. Évidemment.


Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 24 Novembre 2018 à 09:46:11
Philippe..rien ne s' efface...notre coeur est débordant d' amour,par moment J' ai l' impression que je ne sais plus à qui le donner...cette envie qu' autour de moi tout soit paix et sérénité...pour quelqu' un qui a rejeté en bloc les préceptes religieux..je prône l' amour et le pardon autour de moi..Après réflexion je me dis que la souffrance nous amène à bien des contradictions et des remises en question.
Katia va bientôt s' intégrer en toi pour toujours..c'est inexplicable ce sentiment  de réelle accompagnement ,de présence dans le coeur...je peux dire aujourd'hui que J' ai atteint ce stade quelque soit le nom qu' on lui donne .je ne me sens plus seule,il est là pour les milles ans à venir.
J' espère que ton chemin va te mener vers cette espérance. Tendresse.biche
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 24 Novembre 2018 à 13:40:47
Biche,

J'arrive au même sentiment que toi, où je découvre que la seule chose qui compte, c'est l'amour. Maintenant que je ne partage plus au quotidien, 
Je regrette toutes ces heures perdues à m'occuper d'un tas de choses ces six derniers mois, en pensant m'occuper de mon amoureuse, au lieu de la serrer dans mes bras et lui dire que je l'aimais, je sais que c'est ce qu'elle attendait le plus.
Je suis encore au stade où je ne suis bien que dans ma maison entouré de tout ce qui faisait nous, je traîne dans ma chambre à parler à une photo et a essayer de retrouver des belles  images dans ma tête. J'ai quelques bribes d'images qui reviennent mais j'ai encore beaucoup de mal, et ça me désespère.
On me propose des activités de "mec", mais ce n'était pas ma vie, j'étais bien avec mon amoureuse, je n'arrive pas à faire ce changement.
Merci pour cette espérance que tu promet, et je te souhaite le meilleur avec Jean-Pierre dans ton cœur.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 25 Novembre 2018 à 01:06:54
Katia
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,
Quarante-huit jours, c’est le jour de ta fête Katia, mon amoureuse de toujours.
Ça ne veut plus rien dire « bonne fête » quand on est mort.
Ce n’est plus une fête, on ne fête pas la tristesse et le chagrin, on ne fête pas le manque et le vide
Aujourd’hui c’est ta fête Katia
Doux prénom cher à mon cœur
Je t’appelle, tu ne réponds pas
Plus de fête, seulement des pleurs

Tu me manques, Katia, mon Amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 26 Novembre 2018 à 00:58:09
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Quarante-neuf jours mon amour, l’image de ta mort ne me quitte pas.

Pourquoi toi ? Tu étais si belle, rayonnante, tu avais une telle joie de vivre, tout ton être n’étais qu’amour.
Est-ce que tu méritais ces cancers ? Ces six années de doutes, d’espoirs et de désespoirs, ton corps malade que tu n’aimais plus ? Est-ce que tu méritais de mourir dans de telles souffrances ?

Je sais bien que ce monde "intelligent" et plein de certitudes qui associe la réussite et la condition sociale au "mérite" tourne la tête ailleurs quand on pose ces questions.

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 26 Novembre 2018 à 06:39:14
Bonjour pscar,

Le pourquoi  «  toi »? Question qu’on se pose longtemps. Ce sentiment d’injustice mêlé à de la colère nous mine. Maintenant , 8 mois plus tard, je suis plus apaisée. Je ne cherche plus de réponse, je ne cherche plus Luc, je  sens sa présence. C’est difficile à d’ecrire. Je n’y croyais pas , mais tout commence à changer. Je veux vivre pour nous deux, puis c’est la rechute, je me relève et ainsi de suite....j’ose croire qu’un jour...

Affectueusement.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 26 Novembre 2018 à 10:24:38
Avec le temps les questions, les pourquoi, les c'est pas juste, vont s'atténuer pour laisser la place a une acceptation, la colère , laisse place a une sorte de sérénité..le chagrin reste mais devient supportable. On intègre petit a petit cette idée que c'est définitif  qu'il faut vivre et survivre sans eux..on a pas d'autre choix...notre conscience et surtout notre sub conscient travaille pour nous..garde espoir laisse faire le temps..petit a petit tu vas sentir l'apaisement . je t'embrasse biche
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 26 Novembre 2018 à 19:01:51
Merci biche, merci bibou,

Toujours présentes pour apporter un peu de réconfort. Ça fait du bien de vous lire.
Douceur et tendresse.
Philippe
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 27 Novembre 2018 à 10:47:11
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Cinquante jours que tu es partie, j’apprends la solitude.
Tu es toujours là, en moi, et je suis seul dans cette grande maison.
Je continue à chercher dans mes souvenirs, ton image dans ma tête.
Tu étais si belle, un visage d’ange, un sourire radieux, un corps harmonieux, une femme à tomber d’amour.
Je vois bien tout ça sur mes photos, mes films que je vais conserver comme des trésors.
Mais quand je ferme mes yeux, c’est le néant, je n’arrive pas à te voir dans ma tête, ton image reste floue et imprécise.
Il n’y a que dans mes trop rares rêves que j’arrive à me souvenir que je te vois encore.

Tu me manques mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 28 Novembre 2018 à 00:58:52
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Cinquante et un jours, mon amour, je le compte toujours.

Je me suis endormi hier en culpabilisant de ne t’avoir pas assez cajolé ces derniers mois, je me cherchais des excuses par rapport à ta maladie, ton corps que tu n’aimais plus, de ne plus te voir toi mais ce putain de cancer qui était en toi, et j’ai fini par conclure que j’ai été surtout un vrai con, point.
J’ai rêvé de toi ce matin tu étais à côté de moi, tu me disais que tu n’avais plus mal que tout allait bien, j'ai voulu te prendre dans mes bras, t’embrasser, et puis j’ai ouvert les yeux, tu n’étais plus là…
J’ai compris la réponse et la punition, je suis vraiment un con.

Tu me manques mon amoureuse, je t’aime pour toujours.

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bessie le 28 Novembre 2018 à 20:44:59
Bonsoir Philippe,
Je crois qu'on va se trouver toute sorte  de choses qu'on n' a pas faites assez souvent. Je lui ai dit "je t'aime " tous les jours. A la fin je ne pouvais plus l'embrasser car il avait un masque pour respirer. Je l'embrassais dans le cou .
33 ans de mariage et pfiout, plus rien. Les photos et nos souvenirs.
Le premier rêve de lui, quelques jours après sa mort, était d'une douceur incroyable. On était en voiture, j'étais tout contre lui et il me disait que ça allait. je sentais sa chaleur. C'était tellement fort que ça m'a réveillée, en pleurs.
Et le dernier, il y a une semaine, il me faisait comprendre quelle couleur de boules de Noël j'allais prendre : Blanc (c'est ce que je voulais faire) et violet, ça c'est lui. Quand j'ai dis ça à Ben, mon gars, il m'a répondu : mais Maman, violet, c'est rouge et bleu, comme vos couleurs.  Oh, je sais, ce n'est pas grand'chose. Mais s'il me donne des petits conseils par rêves intermédiaires, je prends, ça me fais du bien, et il n'est pas malade dans les rêves.
Philippe, ne t'accable pas. Tu as fait tout ce que tu pouvais à ce moment-là. Elle est partie dans tes bras. C'est toi qu'elle a vu avant de partir, avec tout ton amour.
Douce soirée
Béatrice
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 29 Novembre 2018 à 00:58:37
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Cinquante deux jours, je ne dors encore pas à l’heure de ton départ.

J’ai bien compris que ton corps, puisque je l’ai embrassé, froid dans cette boite, et répandu tes cendres dans ta colline, j’ai bien compris qu’il ne reviendra jamais, et que toutes les cellules de ce corps qui a été si merveilleux se sont éteintes à jamais et redevenues poussière d’étoile dans l’univers.
Je sais qu’une partie de tes cellules vivent, et que ta vie continue dans nos enfants, elle continuera avec leurs futurs enfants, jusqu’à la fin du monde, puis de l’univers.
Je sais aussi que tu continueras à vivre dans mon corps, mon esprit, mes rêves, et aussi pour toutes les personnes que tu as côtoyées, qu’ils t’aient aimé, il y en a des tas, ou pas, je ne les connais pas, et nous continuerons à te faire vivre en pensant et en parlant de toi ou en écrivant quelle extraordinaire personne tu étais et cette formidable leçon de vie que tu nous as transmis.
Enfin, toutes ces œuvres d’art et les belles images que tu as créés restent également la continuité de ta vie, pour toujours.
Merci d’avoir existé, d’avoir été mon amoureuse, tu le resteras pour l’éternité.

https://www.youtube.com/watch?v=nXM-WL512h4 (https://www.youtube.com/watch?v=nXM-WL512h4)

I walk along this lonely strand               
At the ebbing of the tide                  
I have seen this place before               
You were walking by my side                  

It was on this day one year ago               
That we came out to Geordie Bay               
Long before you closed your eyes            
And your body slipped away                  
And life was long, love, life was long         
Life was long, love, life was long            
We had time, love, we had time               
For life was long, love, life was long         

Now a year has passed and things have changed,   
your spirit's returned from whence it came,      
Still the ocean sounds the same,            
And the trees whisper your name.            

And they whisper the words you once said to me,   
'We have time, love, for life is long',         
So now I walk this path of memories,         
Reach out for your spirit and join you in song.   

Life is long, love, life was long            
Life is long, love, life was long            
We have time, love, we have time            
For life is long, love, life is long         

Had you known when you spoke these words      
That your time had come and you'd soon be gone 
You may never have spoken so               
Still I hear your voice singing...            

Life is long, love, life was long            
Life is long, love, life was long            
We have time, love, we have time            
For life is long, love, life is long         
Je marche seul sur cette rive déserte
alors que la marée descend
J’ai déjà vu cet endroit
Tu marchais à mes côtés

C’était il y a un an jour pour jour
Nous étions allés à Geordie Bay
Bien avant que tu ne fermes les yeux
et que ton corps ne s’évade
Et la vie était longue mon amour, la vie était longue
La vie était longue, la vie était longue
Nous avions tout le temps, mon amour, nous avions tout le temps
Car la vie était longue mon amour, la vie était longue

Cela fait maintenant un an et les choses ont changé
Ton esprit est retourné d’où il venait
Mais l’océan fait toujours le même bruit
Et les arbres chuchotent ton nom

Et ils chuchotent ces mots que tu m’as dit un jour
« On a tout le temps mon amour, car la vie est longue »
Alors je marche sur le chemin des souvenirs
Je cherche ton esprit et je te rejoins grâce à la chanson

La vie est longue mon amour, la vie était longue
La vie est longue mon amour, la vie était longue
Nous avons le temps mon amour, nous avons le temps
Car la vie est longue mon amour, la vie est longue

Si seulement tu avais su, quand tu disais cela,
Que ton heure était venue et que tu ne serais bientôt plus là
Peut-être que tu n’as jamais dit cela
Et pourtant j’entends toujours ta voix chanter…

La vie est longue mon amour, la vie était longue
La vie est longue mon amour, la vie était longue
Nous avons le temps mon amour, nous avons le temps
Car la vie est longue mon amour, la vie est longue

Tu me manques tellement, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 30 Novembre 2018 à 05:14:18
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Cinquante-trois jours, que tu n’es plus là, que tu as disparu.
Tout est toujours à sa place dans notre maison, aucune de tes affaires n’a encore bougé, la salle de bains toujours remplie de tes onguents de toute sorte que tu adorais acheter, ta brosse a dent n’a pas bougé, il reste encore ton odeur sur ta veste d’intérieur que je ne laverai pas.
Les armoires et placards, remplis de tes affaires, dont certaines que tu n’as jamais porté.
Sur ta table de nuit, il y a toujours ta liseuse et tes lunettes, j’y ai juste ajouté une photo de ton merveilleux sourire.
J’ai ajouté une photo de toi dans le salon à côté du signe infini que tu avais fait en céramique, et une autre sur mon bureau.
Ton atelier de création est comme tu l’as laissé plein de tes œuvres et de tous les appareils et matériels que tu avais prévu pour encore créer dans les 20 ans qui viennent.
Toutes tes belles créations et décorations que tu changeais sans cesse sont à leur dernière place dans toute la maison.
Je prends soin de tout garder propre et rangé comme tu aimais le faire avant de ne plus y arriver. J’utilise toujours les produits et parfums qui gardent à notre maison cette bonne odeur qui enivre.
Les plantes sont sorties et arrosées toutes les semaines. Le jardin est entretenu comme tu le faisais.
Je suis là, dans cette maison, je ne t’attends plus, je sais très bien que tu ne reviendras pas, je sais que tu ne te serviras plus jamais de tout ça mais je suis terrifié à l’idée d’enlever quoi que ce soit de toi. J’ai toujours du mal à me faire des souvenirs dans la tête, et j’ai besoin de ces souvenirs visuels, olfactifs au même titre que les photos et films, je veux bien accepter de t’avoir « perdue » mais pas de perdre mes souvenirs.
Sur mon téléphone, j’ai toujours le contact « Mon Amoureuse », et ton dernier SMS : « Aie rentre vite », j’étais sorti à vélo pendant la visite de l’infirmier, je t’avais envoyé une photo d’un orage qui se préparait. Je sais bien que ce « Aie » avait un double sens et que tu avais mal.

Tu me manques tellement, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 30 Novembre 2018 à 13:12:17
Laisse faire le temps...conserve ce qui fait du bien,efface ce qui fait mal...au propre comme au figuré..il n'y a pas de règle de toute façon...je fais des petite modifications touche par touche et chaque fois je lui demande si c'est bien, si il aime..je parle seule la plupart du temps ,mais je lui parle a lui comme si il était a cote de moi et j'attends une réponse..ma façon de combler son absence..faire tout comme il aimait pour le jardin..prendre soin de ses rosiers,ma hantise est qu'il meurent parce que  j'ai pas la main verte comme lui..tu vois tu es normal, ne t’inquiète pas écoute ton cœur. tendresses. biche
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 30 Novembre 2018 à 14:51:44
Bonjour,

Peu de choses ont changé à la maison, juste quelques détails: j’ai changé un tapis troué... le reste est là, sauf ses habits. Les photos , sont toutes à leur place et cela ne me fait plus souffrir de les voir.
J’essaie de prendre soin du jardin mais Luc ne faisait que planter et me laissait faire le reste...ses lunettes et quelques autres objets très personnels, ont une nouvelle place, dans le bureau. Il n’y a aucune règle, chacun fait à sa manière.Pscar,
entretenir la maison, son atelier demande déjà beaucoup d’énergie. Il faut être indulgent avec soi- même..

Affectueusement.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 01 Décembre 2018 à 01:26:51
Samedi 1er décembre 2018

Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Cinquante-quatre jours sans toi, on me dit que ce n’est que le début, que ça va durer des mois, des années, impensable.

J’ai rêvé de toi mon amoureuse, mais pas un beau rêve, tu n’avais plus de cheveux, un bandana, et tu m’ignorais, tu m'en voulais parce que j'étais sur mon ordinateur et que je ne t'avais pas écouté, j’étais en colère, en colère contre moi, et je me suis réveillé…

Tu me manques tellement, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: jeanluc noel le 01 Décembre 2018 à 12:12:23
bonjour,pscar
je viens de lire tous tes posts ,est je comprends ton immense douleur ! je vis la même douleur ,depuis le 17 octobre 2018 ma vie c 'est arrête, mon amour est parti brutalement d 'une rupture d anévrisme au cerveau ,le choc est toujours immense ..
elle était en pleine santé et pleine de vie ,rien n aurait pu prévoir ce drame ...
ont avait beaucoup de projets , j avait acheté un camping car ,et était en train de  le réaménager ,ont avait décidé de faire beaucoup de voyages pour l été 2019 .. et tout vient de s' écrouler  ,ont s' aimer comme des ados et avait plein de points communs,ont était complémentaire ont ne formé qu’un...
actuellement ma vie n a plus aucun sens je vie avec la douleur et le manque de mon amour chaque jours ..
je ne sait plus a quoi m' accrocher  , chaque minutes est un enfer ,comment vivre sans elle !
on va avoir besoin de beaucoup de courage pour continuer a vivre ou  survivre ...
j ai la même détresse et douleur que toi , amicalement jean luc
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: jeanluc noel le 01 Décembre 2018 à 12:52:01
oui je suis nouveau sur ce site et j ai du mal a  l utiliser ,merci beaucoup,
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 02 Décembre 2018 à 00:58:52
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Cinquante-cinq jours, mon bel Amour, ma guerrière
Tu t’es battue, jusqu’à la mort, maudit cancer
Tes cendres dispersées, emportées par le vent
Étendue en douceur dans les nuages blancs

Ton sourire toujours embellira mon cœur
Merci à tout jamais des années de bonheur
Tes enfants preuves vivantes de notre amour
A l’Infini présente dans nos cœurs toujours


Tu me manques tellement, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 02 Décembre 2018 à 20:34:56
Voilà mon Amoureuse, je viens de passer ma journée tout seul, il y a huit semaines tu étais encore dans notre chambre, et tu respirais encore.
Aujourd’hui, j’ai fait la maison a fond, je viens de me faire un petit repas, je suis dans le salon, devant la télé, et je regarde ta méridienne où tu étais assise et tu me disais en souriant « Pourquoi tu me regarde tout le temps, minou », et je te répondais « parce que  je t’aime ».
Je savais bien que je pensais « Parce qu’un jour je ne te verrai plus », je ne savais pas que ça arriverait si vite.

Tu me manques tellement, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 02 Décembre 2018 à 20:46:29
Bonsoir Pscar,

Je passe discrètement pour te  souhaiter une soirée sereine. La solitude des week-ends est si difficile à supporter, on se rend encore plus compte de tout ce qu’on a irrémédiablement perdu...
 
Pensées pour ton amoureuse.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 02 Décembre 2018 à 21:55:35
Merci d'être passée bibou,

J'écoute aussi parfois des chansons qui font pleurer, j'espère que tu ne pleures plus ...

Douce soirée bibou.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 03 Décembre 2018 à 00:58:46
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Cinquante-six jours, huit semaines, tout mon être est en manque de toi, et j'ai l'impression que je t'ai vue mourir hier.
je voudrais m'endormir et rêver encore de toi cette nuit.

Kyrielle de mots doux à jamais prononcés
Amoureuse de la vie à jamais ton courage
Trésor dans mon cœur à jamais conservé
Inondés de douceur à jamais sont mes rêves
Amour de ma vie pour toujours et à jamais

Tu me manques, Katia, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 03 Décembre 2018 à 15:29:04
Je viens de regarder encore le film de notre mariage, que ton oncle avait fait en super 8 dont nous n'avons eu connaissance  et récupéré que l'an dernier.
Que dire de ce mariage, je te revois si belle, j’avais une telle émotion que je ne me souviens plus de rien, si ce n’est tes jolies boucles blondes, tes grands yeux gris vert et ta peau lisse et dorée, tu souriais tout le temps, et je t’embrasse, tout le temps.
Ta belle robe blanche, à 18 ans, tu es un ange, tes bras fins, à la main ces gants de soie avec ce beau bouquet, je crois qu’il y a des pivoines, roses, tes préférées.
On ne peut rien faire d’autre que pleurer en voyant ce film. J’ai pleuré la première fois que je l’ai vu, l’an dernier, tu étais encore là, près de moi, nous étions très émus, et à chaque fois je ne peux pas m’empêcher, les larmes viennent seules, pas besoin d’aller les chercher.
Tu me manques tellement, mon amoureuse, je t’aime pour toujours
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: jeanluc noel le 03 Décembre 2018 à 19:03:20

 bonsoir Philippe,  comme je te comprend que les larmes viennent toutes seules ,ça doit être dur et triste de revoir ce film..
moi depuis 48 jours aujourd’hui je suis incapable de voir une photo d 'elle  ça me ferai trop mal ,je suis déjà trop anéanti .
par contre tout les matin avant de partir au travail je m accorde un rituel ,je fait une signe de croix ou je l ai découvert au sol
je ne suis pas croyant pourtant et je ne sait pas pourquoi je fait ce signe  , mais ça vient tout seul ..
elle me manque tant a moi aussi , je ne l oubliai jamais , mais combien de temps encore cette souffrance insoutenable..
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 03 Décembre 2018 à 20:56:07
Jean Luc,
Je comprends ta souffrance, pour moi, regarder les images du passé ne me rends pas triste, ça me permet de revoir les moments de bonheur avant cette terrible guerre que ma guerrière à mené, en particulier ces six derniers mois.
Je ne vais pas les oublier, c'est son combat pour la vie jusqu'à la mort, mais je veux remettre les quarante ans de bonheur devant.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 04 Décembre 2018 à 00:59:53
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Cinquante-sept jours, encore un nouveau jour sans tes bras.
Ce soir, je suis comme Tom Hanks, Seul au monde, ce monde sans toi est devenu une île déserte, je suis perdu, je ne sais plus où aller, je regarde ta photo, mais je n’ai plus l’espoir de te retrouver dans ce monde.
J’ai plongé dans cet océan de vide, je vais tenter de rester en vie, pour tes enfants, et pour respecter ton combat pour la vie.
Je sais maintenant que je te retrouverai un jour, où tu es partie, ailleurs ou dans le néant, tu es l’amour de ma vie.

Tu me manques tellement, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 04 Décembre 2018 à 12:39:59
Bonjour Pscar...je te souhaite une belle journée..et petit a petit la douleur diminue...il faut apprendre la patience avant d'reapprendre  la joie...je t'embrasse.biche.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 04 Décembre 2018 à 18:19:57
Merci Biche,

C'est gentil de passer, c'est vrai que petit à petit la douleur diminue, mais le manque grandit...
Une douce soirée à toi.
Titre: Re : Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 04 Décembre 2018 à 23:13:17

Aujourd’hui, j’ai fait la maison a fond, je viens de me faire un petit repas, je suis dans le salon, devant la télé, et je regarde ta méridienne où tu étais assise et tu me disais en souriant « Pourquoi tu me regarde tout le temps, minou », et je te répondais « parce que  je t’aime ».


Ca me rappelle tellement mon Amour ce que tu écris la ...  quand j'étais en difficulté et  et qu'il venait me secourir... il me disait  toujours en soupirant gentiment ces quelques mots empruntés d'une célèbre chanson...
"Heureusement que j'suis là, que j'te regarde et que j't'aime"   

Moi aussi jetais complètement Morgane de lui.

A la veille du  58ème  jour de survie sans ta Katia, je t'envoie toute ma tendresse.
BEBE 
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 05 Décembre 2018 à 01:00:28
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Cinquante-huit jours, un nouveau jour sans toi, un de moins à venir te rejoindre.
Ma guerrière pour la vie, mon Amour infini.
Ta maman t’a donné la vie, le Cancer lui a pris la sienne, tu avais 2 ans, elle en avait tout juste 20.
Tu as donné la vie deux fois, à 22 ans, et à 29 ans, tes beaux enfants dont tu étais si fière, et tu peux l’être encore.
Même si ce Cancer t’a pris la tienne à 56 ans, tu en as toujours une d’avance, c’est toi qui as gagné.
Tu as perdu cette guerre contre le Cancer, mais c’est toi qui as gagné la guerre pour la vie.

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 05 Décembre 2018 à 13:33:39
j'ai mis un message pour jean luc mais il  peut tout a fait te correspondre ...vous etes si proche l'un de l'autre dans votre voyage vers le renouveau...oui je sais c'est tellement inimaginable...apres  toutes ces journées de douleur de plus en plus terribles ,cette absence , ce non vivre mais survivre, il faut intégrer petit a petit et le temps avance envers et contre tout.
Les couleurs vont revenir doucement, tres doucement, inexorablement..je t'embrasse biche
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 06 Décembre 2018 à 00:59:43
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,
Cinquante-neuf jours, de manque de mon amour
Aujourd’hui je suis allé « faire mon vélo », comme tu me disais « vas faire ton vélo mon trésor, je suis bien », je suis me suis assis deux fois près de tes cendres dans ta colline.
J’ai repensé à ces six dernières années de ton combat, elles m’ont appris que l’amour pouvait dépasser tout.
Je sais qu’on ne s’est jamais autant aimés, d’un amour pur et infini, que dans cette espérance de vivre toujours le meilleur.
Aujourd’hui, ton corps n’existe plus, cet amour est en moi, pour toujours.
Ton prénom signifie « pure », mon amoureuse, comme l’amour infini que tu m’as donné.

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 07 Décembre 2018 à 00:58:54
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Soixante jours, un nouveau jour de solitude.
Je n’ai jamais connu cette solitude, mon Amour, souvent je disais que je me sentais seul, parce que je suis un solitaire, j’ai peu d’amis, peu de relations, avec ma famille aussi, mais tu étais toujours là, à côté de moi, je n’étais pas vraiment seul.
Ce n’est pas la présence des autres qui me manque, j’ai décliné une sortie à vélo prévue ce matin, je n’ai pas envie de voir d’autres personnes en ce moment.
Aujourd’hui j’ai été seul, seul sans toi, comme depuis bientôt deux mois, c’est cette solitude que je ne connaissais pas avant et qui me pèse de plus en plus tous les jours.
Tu me parlais, tu parlais tout le temps, tu avais horreur des blancs, et souvent je ne t’écoutais plus. Comme je regrette mon Amour, comme j’aimerais encore entendre ta voix.
Maintenant, je te parle, je t’écris, tous les jours, et c’est toi qui ne me réponds pas, je sais bien que tu ne m’entends pas, que tu ne peux plus me lire, qu’importe, je vais continuer à te dire que je t’aime, je sais que je ne te l’ai pas assez dit.

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 08 Décembre 2018 à 00:58:43
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Soixante et un jour, deux longs mois sans toi
Je n’aurai jamais imaginé vivre sans toi autant de temps, c’est irréel, un mauvais rêve, un cauchemar sans fin. Après le cauchemar de ta maladie, après le cauchemar de ta mort, c’est le cauchemar de ton absence.
Je ne te vois plus, je ne t’entends plus, je ne sens plus ton odeur, je ne sens plus ton corps contre moi. Je suis là, seul dans ce grand lit froid, à l’heure de ta mort.
Et je revis tout comme si c’était hier, tes cris de douleur, ta cuisse rouge et gonflée, tes jambes gonflées d’œdèmes, ton ventre gonflé du cancer qui a tout envahi, tes perfusions, la morphine, tu respires fort, tu m’appelle plusieurs fois « Minou ? », « Trésor ?», puis tu arrêtes de respirer, tes yeux ouverts vers moi et je crie « Mon Amour, mon Amour, mon Amour … », le trou noir, et  je tombe dans le vide ...

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 08 Décembre 2018 à 01:21:23
Prends soins de toi...ne te fait pas plus de mal....essaie de penser aux bons souvenirs pas à la souffrance...remplacer le mauvais par le bon..remplacer la colere par la joie...remplacer la haine par l' amour...prendre tout ce qui peut être un renouveau même si cela ne doit durer qu' une minutes...en étant persévérant on arrive à 2 3 4...etc...oui c' est tellement difficile..on a tellement pas envie et on a tellement peur aussi de la suite..comme si c' était un abandon.. comme si on les trahissait...il n' en n' est rien ..ils sont avec nous et nous aiment pour toujours...le chemin est long...je t' embrasse biche
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 08 Décembre 2018 à 07:56:37
Pscar,

Biche a raison. Il faut prendre soin de toi,  prendre  chaque seconde de répit avec la famille , les amis. Le chemin est long et tortueux mais tu avanceras. Bises
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 08 Décembre 2018 à 08:51:10
Hooo Psacr,

Ils sont tellement insupportables ces derniers instants de vie.... on  les voit partir sous nos yeux... .. et on ne peut absolument rien faire pour les sauver..... impensable et insupportable.... et après l' avoir vécu ce jour là nootre mémoire  nousfait revivre ces instants des centaines de fois jusqu'à ce que la douleur arrive à l'usure totale mais combien de fois faudra t'il encore les voir mourir pour y arriver ???

Je suis de tout coeur avec toi
BEBE



Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 08 Décembre 2018 à 13:08:48
Biche, bibou, bebe,

Merci pour vos mots, ça fait du bien de savoir que d'autres lisent nos écrits de douleur dans la nuit.

Je vous souhaite une douce journée.

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 09 Décembre 2018 à 00:58:46
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Soixante-deux jours.

Ce troisième mois qui commence
Encore et encore ton absence
En ce monde plein de souffrance
Où on nous promet l’espérance

Qui décide qui doit vivre ou mourir
Qui a ce pouvoir de faire souffrir
Tant de lignes écrites en vain
Pour nous faire croire à un destin

Tu as donné le meilleur, connu le pire
Resteront pour toujours mon souvenir
Ces quarante années de bonheur
A jamais gravées dans mon cœur

Tu croyais juste à la vie
Tout ton amour n’a pas suffi
Tu t’es battue jusqu’à la fin
Moi, je ne crois plus en rien

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 09 Décembre 2018 à 10:46:35
Mon amour,

J'ai réglé nos téléphones en 2008.
Je t'envoie cet ultime message du futur pour te prévenir d'un très grave danger.
Il faut te faire opérer d'urgence des ovaires et des seins.
Sinon tu vas avoir un très grave cancer de l'ovaire, il va éclater dans ton ventre le 10 août 2012, tu vas également avoir un cancer du sein en 2014.
Tu as une anomalie génétique qu'on ne connaît pas encore qui empêche ton corps de combattre ces cancers.
Si tu ne fais rien, tu vas mourir le 8 octobre 2018 après des années de traitements et de souffrance.
Tes enfants seront anéantis de te perdre, et pour moi la vie sans toi sera insupportable. Tu me manqueras trop mon amour, je ne pourrais pas continuer sans toi.
Je sais que tu ne vas pas croire que j'ai pu te transmettre ce message mais il faut me croire mon amour.
Je ne veux pas te voir mourir, je veux que tu vives plus de 100 ans.
Je t'aime plus que tout au monde et bien plus que ma vie.
Je t'embrasse partout où tu veux.


Envoyé depuis mon mobile

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 09 Décembre 2018 à 11:23:35
Oui...comme on voudrait remonter le temps...avoir sa delorean perso et modifier les choses..J' aimerais tellement avoir obligé jean pierre à arrêter de fumer quitte à lui pourir la vie..alors que je lui laisser le temps de le faire seul à son rythme..je savais au fond de moi qu' il y arrivait pas..J' ai le regrets de ne pas l' avoir plus motivé aidé  enfin ..faire ce qui peut être l' aurait sauvé  de cette saloperie de cancer...on revient toujours avec nos si ...ça fait mal..pourtant on ne sait rien de l' avenir  alors J' ai décidé de vivre en pensant que chaque jour peut être le dernier...je profite des instants de réconfort  avec mes amis ...J' essaie de ne pas rester seule trop longtemps sinon je retombe dans mon chagrin..et c' est plus difficile d' en sortir...le garder à distance en quelque sorte..passe un bon dimanche..va faire ton vélo...il fait beau aujourd'hui...je pense que tu es dans le sud comme moi..le thym le romarin la garrigue .. ça me parle..bises biche
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 09 Décembre 2018 à 12:23:28
Merci biche,

Tu vas m'aider à me sortir du lit et c'est déjà pas mal. Pour le vélo, il y a du vent, mais je vais y penser.
Bon Dimanche à toi aussi, et à tous les lecteurs du forum.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 10 Décembre 2018 à 00:59:57
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Soixante-trois jours, cette neuvième semaine se termine.
Depuis deux jours, je ne remonte plus, ce troisième mois qui a démarré, je me réveille anéanti, incapable d’affronter ces journées qui me semblent interminables.
Je t’entends bien me dire « On Avance », mais je ne sais pas où aller, l’amour et la force que tu m’as laissés ne m’indiquent pas de sens à donner à ma vie.
Ma vie, c’était toi, et depuis longtemps, ton combat que je vivais avec toi.
Je sais, je me lamente, c’est toi qui as tant souffert et qui est morte.
Je vais arrêter et reprendre la rédaction de nos beaux souvenirs dans mon journal et laisser du temps au temps.

Tu me manques, mon amour, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bessie le 10 Décembre 2018 à 21:36:43
Bonsoir Philippe,
je sens ton désarroi dans cet écrit. Je crois que l'on aura toujours au fond de nous, le manque de notre amour parti pour toujours vers un monde sans douleur. Les jours, les mois vont passer. Notre douleur morale et physique aussi (pas la même qu'eux) aura des hauts et des bas. des bas au début plus que des hauts. Puis, petit à petit ça va un peu mieux. Je ne vais pas te dire que ça va très bien, parce que ce n'est pas vrai. Notre peine est à la hauteur de l'amour que nous avons porté et que nous leur porterons toujours, quoi qu'il arrive.
J'ai trouvé dans l'écriture, ici, un excutoire qui arrive à me faire du bien, même si en lisant vos parcours, vos larmes appellent les miennes.
Noël et toute cette période de fêtes n'est pas bonne encore. ca nous fait mal, car nous sommes seuls, même si nous avons ou allons avoir nos familles avec nous . Pour moi, Noël et le nouvel an sont synonimes de maladie, hopital, chambre stérile, chambre de greffe, avec tout ce que ça coute à une famille d'être séparée de celui qui est malade et qui lutte. Et le 31 décembre, son anniversaire.
Je suis avec toi par la pensée, 3 mois, c'est loin et pourtant si près.
Ecris ton histoire sur des cahiers, ça ne peut que te faire du bien.
Bises
Béatrice
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 10 Décembre 2018 à 22:07:39
Merci Béatrice,

Tes mots sont rassurants quand on connait le terrible chemin que tu as parcouru.
Je te souhaite une tendre et douce nuit pleine de rêve avec Christophe.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 11 Décembre 2018 à 01:01:38
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Soixante-quatre jours, compteur sans fin d’un triste jour

Notre fille campe dans la chambre d’amis, depuis deux mois, quand elle dort à la maison.
J’ai voulu lui faire un peu de la place dans l’armoire aujourd’hui.
Tu en avais tellement que tu y avais rangé des vêtements, des sacs et des chaussures que tu n’utilisais pas pour faire de la place dans les placards.
Ça a été d’une violence inouïe dans ma tête, j’étais pris dans un tourbillon, c’était juste une petite partie de tes affaires, tu ne les utiliseras plus jamais, et pourtant j’avais l’impression de m’enlever encore une partie de toi pour la mettre dans ces cartons.
Je ne suis pas encore prêt, toute cette maison est remplie de toi mon amoureuse, je n’y changerai plus rien d’autre.

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 11 Décembre 2018 à 14:07:24
Prend ton temps...rien ne presse...j'ai donne les vêtements et les chaussures deJean pierre  a une assos d'aide locale ..mais j'ai gardé ses vêtements prefere,..et tout ceux que je peux mettre.... Ses pull, ses teeshirt. Un peu trop grand mais je m'y sens bien..comme au début de notre relation  je lui piquais ses pulls..comme des doudous...
je conçois que c'est plus facile dans ce sens.. Laisse faire le temps, ne te torture pas.
J'ai trouver via You tub un Monsieur très intéressant  Mr MIDAL Fabrice qui donne des leçons pour Se foutre la paix..
comment cesser de se torturer justement..c'est interressant et amusant oui ..amusant ...le personnage est drôle et pourtant très sérieux dans sa démarche..il ne traite pas le deuil mais la vie en générale et nos comportements..je trouve que cela me permet aussi une remise en cause et améliore  mon état d'esprit général...essayer de reprendre gout à la vie par tout les moyens possibles  petit a petit ...je t'embrasse fort. Biche
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 11 Décembre 2018 à 19:45:22
Merci biche,

Toujours attentive et rassurante.
J'avais vu ce Monsieur MIDAL dans le fil "la boite à outils" de qiguan et je l'avais trouvé intéressant.

Tendresse et douceur.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bessie le 11 Décembre 2018 à 19:57:27
Bonsoir Philippe.
Comme dit Biche, prends le temps, rien ne presse.
J'ai mis plus d'un an avant d'enlever les vêtements de Christophe de notre placard. je les ai enlevés en juillet pour les mettre dans des sacs sous vide. mais pour le moment ils restent dans l'ancienne chambre. je ne veux pas les donner pour l'instant. je n'y arrive toujours pas. J'aurai l'impression de l'abandonner totalement. C'est bête car il ne les mettra plus, et ils pourraient servir à d'autres dans le besoin. Mais je vais laisser le temps faire son oeuvre.
Je vais donner ses maillots de rugby à nos fils. En souvenir pour eux de la passion de leur père.
Quand j'ouvre l'armoire où reste son peignoir, je le sens mais il n'y a plus son odeur, et ça m'attriste. C'est comme sa trousse de toilette avec son après rasage, son déo, je n'y touche pas et ne veux que personne y touche. pas pour l'instant.
Courage Philippe. Ton amoureuse est dans ton coeur pour toujours, quoiqu'il arrive.
Bises
béatrice
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 11 Décembre 2018 à 22:04:38
Béatrice,
J'ai aussi sa veste d'intérieur et son peignoir dans la salle de bains avec son odeur que je vais chercher quand je suis trop mal. Et je met un peu de son parfum quand je change les draps de notre lit. Tout est en place. L'expérience d'hier m'a suffit, je ne touche plus rien.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 12 Décembre 2018 à 00:59:08
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Soixante-cinq jours, un terrible calendrier se prépare mon Amour.
Noël, où tu décorais notre maison et notre table avec enchantement toujours pleine de douceur et d’amour, je ne serai pas à la maison cette fois.
Le jour de l’an, où l’an dernier on t’a tous, y compris moi, souhaité une bonne année « et surtout la santé » pour 2018...
Il n’y aura plus rien à te souhaiter, et tu ne liras plus ces centaines de SMS sur ton téléphone, il restera éteint.
Le 2 janvier, c’est le jour où nous avons échangé nos premiers baisers. Le jour où notre amour est né.
J’y suis retourné quelquefois sous ce grand pin depuis le 8 octobre, ce n’est pas loin, il y a seulement 200 mètres à vol d’oiseau entre notre premier et notre dernier baiser, et 40 ans 10 mois et 6 jours de bonheur entre les deux. Quel chemin parcouru pourtant !
J’aurais tellement aimé le continuer avec toi ce chemin, pendant mille ans, mon amoureuse.
Le 21 janvier, le jour où tu auras 57 ans, mais seulement dans notre cœur.
Le 14 février, ce sera toujours notre fête, tu es pour toujours mon amoureuse.

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Loreylei le 12 Décembre 2018 à 16:59:05
Bonjour, mes larles coulent quand je vous lis. Vous le saurez quand le moment sera venu de donner tel ou tel vêtement ou autre objet, aux enfants, ou à un membre de la famille, à un ami aussi, celà se présentera à vous comme une forme d'évidence.. Ne me demandez pas comment ou quand vous le saurez, vous le saurez tout simplement au plus profond de votre coeur qui est double maintenant fusionné de cet amour indiscible et intemporel de l 'Etre aim(é)e, écoutez le il vous parlera.
Pour moi celà c est produit un soir à 22h30 en rentrant dans notre dressing, j'ai mis le nez dans ses affaires et j'ai fait des sacs en commençant par ce qu'il aimait le moins, j'ai gardé ses affaires préférés pour nos garçons si un jour ils les souhaitent.
J'ai donné le reste ce qui n'était pas chargé émotionnellement.
Je ne savais pas que faire de nos vestes nautique..elles me rappellaient ce bonheur qui nous a été enlevé mais étaient trop chargées émotionnellement pour les donner alors je les ait brûlées ensemble au milieu de notre jardin..elles sont parties en fumée l'un contre l'autre emmêlées comme notre Amour, j'ai pleuré, beaucoup, du plus jamais, de cette vie avec lui que j'aimait éperdument .
Mais pour moi j'étais à un moment charnière, je l'ai senti, celui où voir ses objets personnels tellement chéris était devenu déchirant symbolisant l'absence, le manque, au lieu de sa douce présence au fond de mon coeur
Le reste est dans ses tiroirs que j'ouvre à chaque fois que j'en ressent le besoin.
Comme nos photos..j'en avait tapissé le mur au dessus de notre lit, et un matin j'ai ressenti un tel chagrin en les voyant que je les aient décrochées une à une elles sont accrochées dans sa penderie, j'écarte ses vestes pour les regarder.
Elles sont douces, de son beau regard bleu marine, j'en ai gardé deux au milieu de notre maison..il est parmi nous je lui parle je le tiens au courant des petites et grands évènements de notre quotidient.
Soyez doux avec vous, indulgent aussi.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 13 Décembre 2018 à 00:59:07
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Soixante-six jours, le temps n’arrête jamais son cours.

Nous n’avions pas besoin d’aller au bout du monde pour s’évader, quelques affaires dans un sac et nous partions passer quelques jours à quelques kilomètres, tu adorais ces petits séjours Thalasso aux Saintes Maries de la Mer.

Saintes Maries de la mer
Escapades amoureuses à deux
Main dans la main, longer la mer
Le vent décoiffe tes blonds cheveux.

Saintes Maries de la mer
Magie de l'eau, doux corps léger
Chaleur, détente, bonheurs éphémères
Douceur de vivre, le soleil est d’or

Saintes Maries de la mer
Diners en tête à tête, tu souris
Comme toujours, je tombe à terre
Je t'aime encore à l'infini

Saintes Maries de la mer
Dernier voyage, une folie, quel courage !
Le soleil brûle, tu es si faible, ma guerrière
Tu n’as pas pu aller jusqu’à la plage

Cet été je n’aurai pas dû t’y emmener, tu étais trop faible, je te demande pardon.

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 13 Décembre 2018 à 17:06:51
Que de souvenirs aussi...les saintes Maries...les flamants roses...les taureaux de Camargue..le bac du sauvage pour traverser le petit Rhône.. les balades dans les marais...et Jean pierre qui râlait "tu as déjà tout regarder c'est toujours pareil!!!"  parce qu'il fallait toujours faire toutes les boutiques.... Sans jamais rien acheter...la balade le long du port sur la jetée...je ne suis pas sûre d'avoir le courage de retourner la bas avant longtemps..
Il n'y a pas de folie quand la fin arrive juste des instants a vivre intensément puisque ce sont les derniers et qu'ils le savent..
bises biche.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 13 Décembre 2018 à 17:39:56
Tant qu’il pouvait encore tenir sur ses deux cannes, nous avons profité dès que nous le pouvions, de partir quelques jours en jonglant entre les chimios hebdomadaires et mes impératifs au boulot. Il était très demandeur de partir… changer d’air… même si la fatigue était là et qu’il ne pouvait plus en faire autant qu’avant.
Ce n’était plus les grands voyages à l’étranger, c’était plus proche et plus court… mais tellement plus intense.

Pour moi les souvenirs dans ce secteur c’est au Grau-du-Roi…  nous y sommes allés plusieurs fois pendant la semaine de la fête locale en Septembre (fête votive) … souvenirs grandioses… on allait se faire peur pendant les lachers de taureaux dans les rues de la ville et ensuite on allait se remettre de nos émotions en allant boire l’apéro au bar du coin avec les gardians et les locaux… je vous dis pas l’ambiance au bout de quelques petit jaunes …très grands souvenirs de  très grands moments de belles et fortes émotions….

C’est un endroit ou je ne pense pas pouvoir retourner sans lui… 

BEBE

Titre: Re : Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 13 Décembre 2018 à 19:18:36
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Soixante-quatre jours, compteur sans fin d’un triste jour

Notre fille campe dans la chambre d’amis, depuis deux mois, quand elle dort à la maison.
J’ai voulu lui faire un peu de la place dans l’armoire aujourd’hui.
Tu en avais tellement que tu y avais rangé des vêtements, des sacs et des chaussures que tu n’utilisais pas pour faire de la place dans les placards.
Ça a été d’une violence inouïe dans ma tête, j’étais pris dans un tourbillon, c’était juste une petite partie de tes affaires, tu ne les utiliseras plus jamais, et pourtant j’avais l’impression de m’enlever encore une partie de toi pour la mettre dans ces cartons.
Je ne suis pas encore prêt, toute cette maison est remplie de toi mon amoureuse, je n’y changerai plus rien d’autre.

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.

Cher Pscar,

Les affaires de mon chéri sont toujours toutes à la même place.
 Ca reste impensable pour moi de les enlever, ce serait comme si je lui disais de partir.
J'ai essayé de m'attaquer au rangement du garage ou il bricolait un tas de choses... je l'ai ouvert... j'ai vu sa moto avec le casque et les gants sur le siège, nos vélos,  nos skis,  tous ces petits bricolages pas finis  sur lesquels ils travaillait  et plein plein d'autres choses qui parlent de lui, qui parlent de nous....  ca a commencé à me picoter les yeux sans même que je commence à soulever la poussière...  j'ai juste refermé la porte en me disant... "y a rien qui presse" ...
 
C'est si difficile...

Je t'embrasse bien fort
BEBE 

 
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 14 Décembre 2018 à 00:58:37
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Soixante-sept jours, la mort n’admet aucun retour
On tombe chacun à son tour
Entre les griffes du rapace
Le seul remède, c’est l’amour
D’ailleurs, c’est pour ça qu’on court
D’un bout à l’autre de l’espace

Toi aussi tu étais partie pour rester quand nous roulions en 2015 vers les Cinque Terres

https://www.youtube.com/watch?v=7KBjJt39bdA (https://www.youtube.com/watch?v=7KBjJt39bdA)

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Loreylei le 14 Décembre 2018 à 23:05:10
Cher Pscar, aujourd'hui celà parait difficile à croire mais je te promets des moments d'acalmie, s'en suivront des tempêtes  déchainées violentes qui font courber le dos.. mais je sais aujourd'hui que l'on ne reste pas sans cesse au creux de la vague, que ces creux sont plus ou moins profonds, on compose au jour le jour tu vas toi aussi découvrir qu'il y aura des jours où tu te sentiras moins mal. Je sais c'est épuisant.
Ne perds pas le fil, votre Amour continu de te porter ne le perds pas de vue dans ton chagrin.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 15 Décembre 2018 à 00:59:42
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Soixante-huit jours, attendre de rêver de toi pour te rejoindre.
J'ai rêvé de toi mon Amour, Je te serrais dans les bras, je t’ai demandé « comment tu vas », tu m’as répondu « je n’ai pas mal », et puis tu m’as demandé « et toi comment tu vas »,  je t’ai répondu à l’oreille « non, mais ça n’a rien à voir, moi c’est dans ma tête que je suis pas bien », et je te serrais fort, je sentais ton corps chaud contre moi, et je disais « je t’aime, j’ai peur de te perdre », j’ai continué à te serrer, en te berçant et puis j’ai réalisé que tu étais morte, alors je t’ai dit « reste avec moi, je le sais que tu  es morte, je veux que tu restes avec moi, je vais venir te rejoindre, ne pars pas », je te sentais contre moi, je  sentais que j’allai me réveiller, alors je m’accrochais à toi, tu tombée en cendres dans mes bras.
Pourquoi faut-il toujours se réveiller ? Pour cette journée vide ? Combien de jours encore attendre ? Combien de nuit ? A attendre de rêver de toi pour te rejoindre ?

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Meliss le 15 Décembre 2018 à 01:12:16
Bonjour pscar,
C'est un très joli rêve, elle est près de toi, elle veille sur toi, pour toujours...
Votre amour t'appartient. Prends bien soin de toi,
Mélissa
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bessie le 15 Décembre 2018 à 01:23:47
Bonsoir Philippe,
On est tous pareil au final. On attend de rêver d'eux, histoire de les sentir encore contre nous. Un geste, une caresse, un baiser qui semble tellement réel. Puis, on se réveille, quand ce n'est pas ce rêve qui nous réveille. Et on se retrouve tout seul dans nos draps, heureux de l'avoir vu et malheureux car ce n'est qu'un rêve. Les spécialistes disent que ce sont des rêves de visite et que nos disparus viennent nous dire quelque chose ou nous rassurer.
C'est toi, Philippe qui m'a dit que,  mon dernier rêve où Christophe me disait d'être forte, c'était pour affronter ces fêtes de fin d'année. Alors que moi, je pensais qu'il allait encore m'arriver un malheur  . Alors j'ai décidé de te croire, et je vais essayer d'être forte pour ces fêtes (enfin, fête est un bien grand mot!).
Moi, j'attends des signes. Et je crois que j'en ai eu un ce soir. je rentrais en voiture de chez le kiné, et regardais par le pare-brise les étoiles dans le ciel, en pensant à Christophe. je me trouvais sur la route parallèle à la route qui mène au cimetière où se trouve mon homme. Et là, au-dessus de moi, j'ai vu une étoile filante. Elle est passée pas aussi rapidement que d'autres que j'ai vues auparavant, et se dirigeait vers le cimetière. Etonnant, non? Peut-être lui, qui sait.  Mon plus jeune me dit qu'il est avec moi, alors je veux bien y croire. Je prends tout de lui. Pour ne pas l'oublier, et d'ailleurs comment l'oublier?
Philippe, je te souhaite une douce nuit avec ton amoureuse. Du fond du coeur.
Bises
Béatrice
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 15 Décembre 2018 à 19:53:47
Bonsoir,

9 mois et je n’ai rêvé de Luc que deux fois! J’ai tout essayé rien à faire ça marche pas ou je m’en souviens pas au réveil...j’aimerai tellement savoir que tout va bien mais j’y crois pas et c’est encore plus dur...

Je vous souhaite de doux rêves avec vos amoureux ou amoureuses.


Bises.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 15 Décembre 2018 à 23:38:45
Béatrice,

Je n'ai eu qu'un signe, dans la première semaine, je ne dormais pas, je l'ai entendue chuchoter "Minou", j'ai mis ça sur la phase de choc mais je ne l'ai pas rêvé.
Après, j'ai vu le romarin où j'ai déposé ses cendres fleurir en plein mois de novembre, j'ai cru à un signe, mais j'ai vu du romarin en fleur à d'autres endroits, je voudrais donc croire qu'une partie des milliards de milliards de milliards d'atomes de son corps évaporés ont recouvert toute sa colline, comme elle le voulait.
Mais ça reste mon interprétation, je n'en fais pas un "signe", juste une espérance.
 
Bibou,

Çà fait que la quatrième fois en bientôt dix semaines que je rêve de mon amoureuse, j'ai remarqué que c'est quand je traîne au lit le matin et que je me rendors que j'arrive à me souvenir de ces rêves.
Du coup, j'ai du mal à me lever dans l'espoir d'avoir un nouveau rêve, mais ça ne marche pas tous les jours.

J'espère que tu feras de doux rêves.
 
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 16 Décembre 2018 à 00:46:05
Pscar,

"Ce qui éclaire l'existence, c'est l'espérance''
Jean d'Ormesson

À la cérémonie des obsèques j'avais mis deux chevalets autour du cercueil....sur l'un deux j'avais mis une photo géante de mon Ange en train de jouer de la guitare.... sur l'autre cette citation de Jean d'O joliment encadrée.
Et devant le  cercueil une étoile géante lumineuse et scintillante.

Je te souhaite une douce nuit sous un beau ciel étoilé et des millions de rêves avec ton amoureuse.
BEBE

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 16 Décembre 2018 à 01:00:14
Mon Amour, mon Amour, mon Amour
Soixante-neuf jours, cette dixième semaine est interminable.

Pas de rêve la nuit dernière, je retrouve quelques images, des souvenirs, du passé.
Je t’entends encore dire « On avance », mais je n’arrive plus à avancer mon Amour.
Je suis là, dans mon lit, je t’écris, j’écris sur ce forum des endeuillés, j’y trouve des lecteurs attentifs, je lis les drames des autres, j’y réponds parfois aussi, j’y trouve des jolis mots écrits par de belles personnes, on se comprend mutuellement, je m’y trouve bien.
Je sais que tu n’aimais pas ce monde virtuel, tu ne vivais que dans le réel, mais je n’ai pas ta force et ta volonté, ni ton charme et ton bagout pour m’imposer et aller taper aux portes.
Dans la vraie vie, j’attends qu’on m’invite, et, si les premières semaines j’ai eu quelques sollicitations, le téléphone devient de plus en plus silencieux.
Je ne me plains pas, on ne me parlait pas de toi, et je ne participais plus aux discussions stériles, sur les gilets jaunes, les impôts, le coût de la vie ...
Voilà, je suis là à t’écrire, je vais devoir dormir, pour demain, me lever et passer encore cette interminable journée.

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 16 Décembre 2018 à 08:55:16
Cher Philippe,

Nous sommes dans un temps hors du temps

Un autre temps...

Totalement décalés...

Si loin des réalités...

 Ici Seuls comptent nos Amours
Et de les faire vivre toujours

C'est l'esprit de mon fil en apesanteur
Ma bulle à moi, mon endroit de douceur
Ou je flotte entre mon monde et le sien
Pour que jamais on ne se lâche la main

Cher Philippe lentement tu avances sur ce chemin
Et tu  verras un jour la lumière briller au loin

Je t'embrasse et te souhaite un dimanche tout en douceur
BEBE
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Helpa le 16 Décembre 2018 à 14:41:23
Bonjour pscar,

Tu as écrit :

Je n'ai eu qu'un signe, dans la première semaine, je ne dormais pas, je l'ai entendue chuchoter "Minou", j'ai mis ça sur la phase de choc mais je ne l'ai pas rêvé.

Si tu regardes à nouveau les conférences du Docteur Fauré, surtout la deuxième, tu verras qu'à la fin il parle des VSCD. Je pense que c'est ça qui t'est arrivé. C'est mieux qu'un signe ! Ca m'est arrivé aussi et je n'ai découvert qu'après que ça avait un nom.

https://www.inrees.com/articles/Quand-extraordinaire-dans-processus-de-deuil/
http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2009/11/14/01006-20091114ARTFIG00183--ils-communiquent-avec-les-morts-.php

Amicalement.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 16 Décembre 2018 à 16:26:04
Merci helpa,

J'avoue être très cartésien et athée, j'ai vu la conférence du Dr Fauré et je crois, comme je l'ai ressenti, que des phénomènes peuvent survenir, on leur donne un nom, tant mieux.
L'esprit humain peut imaginer et croire toutes les théories, le mystère de la vie et la mort les dépasse toutes.
Je garde cependant une certitude, quelque chose d'elle est restée :  Sa vie dans nos enfants, et Son Amour.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 17 Décembre 2018 à 00:59:15
Mon Amour, mon Amour, mon Amour
Soixante-dix jours, dix semaines que j’erre entre deux vies
Pendant quarante ans, nous n’étions qu’un, ma vie était ta vie, ma raison d’être était d’être avec toi.
Dans les premiers mois de notre amour, tu m’appelais UHU, tellement j’étais collé à toi. On était toujours ensemble, on s’appelait au téléphone ou on s’écrivait quand on ne pouvait pas se voir. Je me souviens que ta mère m’appelait Alfredo, en référence à ce film italien avec Dustin Hoffman Alfredo, Alfredo où sa femme le harcèle sans cesse pour savoir où il est, avec qui, ce qu’il fait.
Les années ont passé dans cette fusion totale, où nous n’avions besoin de rien d’autre ni de personne, être ensemble nous suffisait.
Nos sorties étaient toujours en couple, nos amis étaient communs, nos loisirs, nos vacances, toujours tous les deux, avec nos enfants, avec des amis, avec la famille, mais nous ne nous quittions jamais. Quand je devais partir pour mon travail quelques jours, ou toi pour tes stages, on s’appelait sans arrêt, plusieurs fois par jour.
Je suis bien conscient que comme tous les couples, on a eu des orages, mais notre amour n’a cessé de grandir et nous avons à chaque fois su nous ajuster pour continuer à être bien tous les deux.
Et ta maladie a transcendé cet amour, j’ai pris conscience que rien ne pourrait plus nous séparer, seule la mort l'a fait.
Et c’est bien ce qu’on s’était promis, jusqu’â ce que la mort nous sépare.
L'amour est toujours là, mais je n'ai plus ma raison d'être.
Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: qiguan le 17 Décembre 2018 à 13:55:18
http://forumdeuil.comemo.org/philosophie-spiritualite-deuil/dr-faure-vscd/msg84158/#msg84158
sujet de la section spiritualité

Je considère avoir eu des VSCD
c'est très troublant en fait !

prends soin de toi
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 18 Décembre 2018 à 00:59:12
Mon Amour, mon Amour, mon Amour
Soixante et onze jours, je n’attends plus rien de tous ces nouveaux jours

Il y a trois ans à peine, escapade aux Cinque terre

Menton, première étape du voyage
Nous flânions sur la plage
Bonassola, nous dormions côte à côte
Petit hameau, petite maison rigolote
Levanto, nous y dégustions des glaces
Sorties du soir, restaurant sur la place
Monterosso, la plage, le soleil, l’été
Premier village multi coloré
Vernazza, les cornets d’anchois frits
Nous avions toute la vie
Corniglia, tu montes les 382 marches
Ta force, jamais rien tu ne lâche
Manarola, le sentier de l’amour
Fermé, nous faisons demi -tour
Riomaggiore, déjeuner sur le port
Tu en demande toujours encore
La spezia, dernier arrêt du notre train
Nous y reviendrons demain

Notre dernier voyage à deux, on pensait en faire encore plein d’autres, on avait même fait nos passeports pour aller en Islande, les passeports sont neufs, ils ne serviront jamais
Je voyage en solitaire désormais
https://www.youtube.com/watch?v=DxYHZNm9gi4 (https://www.youtube.com/watch?v=DxYHZNm9gi4)
Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 19 Décembre 2018 à 00:59:03
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Soixante-douze jours, plus aucun jour la chance de t’avoir à mes côtés.

J’ai eu la chance de te chercher
J'ai eu la chance de te rencontrer
J’ai eu la chance de te regarder
J’ai eu la chance de te parler
J’ai eu la chance de t’écouter
J’ai eu la chance de t’emmener
J’ai eu la chance de t'aimer
J’ai eu la chance d’être aimé
J’ai eu la chance de t'embrasser
J’ai eu la chance de t’attendre
J’ai eu la chance de te manquer
J’ai eu la chance de t’épouser
J’ai eu la chance de te deviner
J’ai eu la chance de te dévoiler
J’ai eu la chance de te caresser
J’ai eu la chance de te tenir
J’ai eu la chance de te serrer
J’ai eu la chance de te choyer
J’ai eu la chance de te dorloter
J'ai eu la chance de te couvrir
J’ai eu la chance de te découvrir
J’ai eu la chance de te t’appartenir
J’ai eu la chance de te garder
J’ai eu la chance de tes sourires
J’ai eu la chance de tes rires

J'ai eu la chance de te soigner
J'ai eu la chance de t’accompagner
J’ai eu la chance de ton dernier soupir

La mort ne laisse pas de seconde chance
Seule la chance de t’aimer toujours

Merci d’avoir existé
https://www.youtube.com/watch?v=eTOKcxIujgE (https://www.youtube.com/watch?v=eTOKcxIujgE)
Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 20 Décembre 2018 à 01:01:06
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Soixante-treize jours, dans cinq jours noël sans toi, non amour.
Nous avons fêté ces quarante noëls, parfois en famille, parfois avec nos amis, toujours avec nos enfants, et surtout toujours avec toi, ta joie, ta bonne humeur, tu seras toujours ma rigolote.
Tu as souvent été attentive à inviter ceux qui étaient seuls.
Je ne sais pas comment on va pouvoir passer noël sans toi.
Je n’ai rien prévu, rien préparé, comme d’habitude tu me diras. Ma seule préoccupation c’était de te trouver un cadeau toutes ces années, tu t’occupais de tout le reste. Je t’accompagnais pour faire les courses, et t’aidait aux préparatifs, mais toujours sur tes directives et ton imagination débordante pour tout, la décoration, les cadeaux, le repas.
Nous avons maintenant tout à réinventer, tes enfants et moi sommes perdus sans toi, tous les jours, et c’est pire dans ces moments-là, tu nous manques terriblement.
On est invités, on va se laisser porter, je n’ai pas la force de faire autrement, je sais que tu n’aurais pas aimé qu’on reste seuls.
Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 20 Décembre 2018 à 19:01:11
Pscar,

Ne pleure pas de l'avoir perdue, mais réjouis-toi de l'avoir connue.
Jean-Louis Trintignant en hommage à sa fille Marie.

Se réjouir de les avoir connus,  c'est une évidence
Mais ne pas pleurer de les avoir perdus  n’est pas - encore-  dans nos compétences

Il me  disait souvent aussi "Merci d'exister" ou  bien "J'ai de la chance d'être avec toi"
En me prenant la main et la serrant très fort  entre ses doigts 

Quelle chance d'avoir pu les aimer et d'avoir été aimée en retour
Quelle chance que cet Amour dure toujours

C'est un puissant soutien au jour le jour.
Tu t'en rendras de plus en plus compte au fil des jours

Je t'embrasse
Prends soin de toi

BEBE 
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 20 Décembre 2018 à 21:29:23
Bonsoir Pscar...quelques mots pour te souhaiter d' etre porté oui c' est le mot ..se laisser porter par l' amitié dans cette période festive nous sommes un peu..beaucoup ..en appensenteur comme dit BÉBÉ...ni tout à fait la ni tout à fait ailleurs ...difficile a expliquer sans peiner ceux qui nous entourent et nous aident de leur mieux....que faire d' autre que de les aimer pour ça.partager leur joie nous redonnera
Le sourire pour un instant...un jour...l' l'éternité...
Garde espoir...le printemps va arriver ...bientôt..tu repartira  en balade sur ton vélo au milieu de la garigue..faire partir les sauterelles les papillons...la nuee changeante...elle sera avec toi et tu ne mettras pas pieds à terre ...je t' embrasse passé un bon noël en famille avec douceur et affection...a bientôt biche
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 20 Décembre 2018 à 22:21:26
BEBE,

Je me réjouis tous les jours de l'avoir connue, et du miracle qui a fait que je puisse être son amoureux pendant tant d'années.
Merci pour tes mots.

biche,
De retour ma fée du 07, merci de l'énergie et la douceur que tu déploie pour me faire avancer.

Tendresse et douceur pour cette nuit.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 21 Décembre 2018 à 01:21:27
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Soixante-quatorze jours, j’aimerais rêver de toi tous les jours.
La nuit dernière, tu m’as encore fait ce cadeau d’un rêve de toi.
Je t’ai embrassé la joue, je t’ai serrée contre moi, c’était doux, et apaisant, comme quand on le faisait en vrai. Je savais encore que j’allais me réveiller, mais j’en ai gardé cette douceur et cet apaisement qui m’ont suivi toute cette journée.
Merci pour ce doux rêve, ma princesse d’amour.
Puisses tu revenir toutes les nuits dans mes rêves, j’en rêve.

…Puisses tu puiser,
Dans le puit,
De tes nuits,
Et rêver…

https://www.youtube.com/watch?v=heDTCglZwS0&feature=youtu.be (https://www.youtube.com/watch?v=heDTCglZwS0&feature=youtu.be)
Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 21 Décembre 2018 à 19:07:18
Puisses-tu vivre, continuer,
 Sans sourciller et aimer,


Fuir la pesanteur
Prendre de la hauteur
Et rester  en apesanteur

Bon vol, Pscar

BEBE
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 22 Décembre 2018 à 01:02:27
Mon Amour, mon Amour mon Amour

Soixante-quinze jours, je ne sais plus que compter les jours

Cette nuit, j’ai juste envie de redire combien c’est injuste de t’avoir pris la vie.
Il y a tant de violence, de méchanceté et de maltraitance impunies par des monstres qui vivent paisiblement sans contrainte, sans maladie, en toute impunité.
Tu n’étais que bonté, gentillesse et douceur, tu as toujours défendu, sans jamais aucune violence ni rancœur tes idées, tes convictions, tu ne supportais pas l’injustice et les frustrations. Tu as donné tant d’amour, tu as soutenu et aidé tant de personnes, sans demander rien d’autre que continuer à vivre.
Pourquoi ce monde condamne les belles personnes et préserve les pires ?

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 22 Décembre 2018 à 11:44:17
Cher Pscar,

En Novembre je suis allée  à  la messe qui était donné en souvenir des défunts de l'année dans la chapelle de l'hôpital où avait été transporté mon Amour après l'arrêt cardiaque. Mon papa était venu avec moi. A la sortie je ne pouvais m'arrêter  de pleurer et je lui demandais ''mais pourquoi ces maladies ne touchent pas ceux qui font le mal, ceux qui veulent détruire nos libertés et notre humanité" et je citais les terroristes en exemple.

.. et là mon papa m'a répondu...

"C'est parce que Dieu à envie d'être en bonne compagnie"

Depuis, chaque fois que je recommence à me  poser ce genre de questions, je repense à sa réponse et ça me met en paix.

Voilà ...je partage cette réponse avec toi  en espérant qu'elle fasse  le même effet sur toi.

Plein de tendresse
BEBE
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 22 Décembre 2018 à 12:24:44
Chère BEBE,

Merci, tes mots sont toujours bien choisis, j'aime te lire.
Je sais que les paroles religieuses peuvent réconforter, et te remercie de les partager.
Tendresse.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 23 Décembre 2018 à 00:58:01
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Soixante-seize jours, des journées des nuits interminables.
J’ai coupé trois petites branches de houx dans la colline hier. J’en ai mis une près de chacune de tes photos, et une autre à ton endroit où sont tes cendres, c’est devenu un endroit incontournable pour chaque balade à vélo ou à pied. Je m’assois là, au milieu du thym et du romarin, et je te parle, je me ressource de cette énergie que tu savais me redonner à chaque fois que j’étais au creux de la vague
Je la puise là maintenant, dans ta colline. Je regarde au loin le massif de la Sainte Victoire, et je cherche ces gros nuages, où tu me disais que tu rêvais de te poser. Je sais que tu t’y poses maintenant.
Tu es dans le vent, les nuages et la pluie
Tu es mon soleil le jour et la nuit
Tu es là, partout autour de moi
Tu ne me quitte plus où que tu soies

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 23 Décembre 2018 à 08:56:46
Pscar, Bébé...

Vos messages sont toujours remplis de poésie.. A vous lire, on ressent l’amour que vous avez pour vos disparus. Je vous admire de pouvoir coucher sur le papier votre amour, jour après jour. Cartésienne, je suis nulle pour ça et j’aimerai tant vous transmettre ce que je ressens pour Luc. Ce que vous écrivez est si beau et puissant. ...comme votre amour...

Bises
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 24 Décembre 2018 à 01:01:49
Mon Amour, mon Amour, mon Amour
Soixante-dix-sept jours, veille de notre premier Noël sans toi.
Nous n’avons pas décoré ta maison, nous ne sommes pas arrivés à sortir les décorations, personne pour prendre la relève de ton imagination et ta créativité, qui transformait la maison chaque année, faisant qu’aucun Noël ne ressemblait au précédent.
Nous n’avons même pas tenté de reproduire à partir des photos de l’an dernier, ce simple sapin en planches brutes, tu en avais fait une merveille.
Tous ces Noël, mon amoureuse
Avec tes rires, toujours joyeuse
Aucun Noël ne pourra être aussi beau
Sans ton sourire, mon immortel cadeau

 
Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 24 Décembre 2018 à 06:10:51
Pscar,

Pensées spéciales pour ta famille et ton amoureuse en ces jours si particuliers.

Affectueusement.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: qiguan le 24 Décembre 2018 à 14:43:31
Votre cocon d'amour familial sera entouré invisiblement mais fortement de l'amour de celle qui n'est plus corporellement avec vous
profitez les uns des autres pour traverser ce premier Noël sans elle.
amicales bises
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 24 Décembre 2018 à 16:12:48
qiguan,

Merci d'être passée, ce message va m'aider à traverser ces jours difficiles.
Je lis tes messages et j'admire ta persévérance à être toujours au bon endroit pour apporter réconfort et espérance en la vie.
Tendresse et Douceur pour ces jours de fin d'année.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 25 Décembre 2018 à 02:20:18
Mon Amour, mon Amour, mon Amour
Soixante-dix-huit jours, un nouveau jour qui passe

Noël

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 26 Décembre 2018 à 00:58:13
Mon amour, mon Amour, mon Amour
Soixante-dix-neuf jours, un noël est passé
Ce noël tant redouté est passé, on a contenu notre chagrin chez des amis qui nous ont chaleureusement accueilli, merci à eux.
Je t’ai offert ce plaid rose que tu voulais en septembre mais que je n’avais pas trouvé, je sais que tu ne l’utiliseras pas, mais il est sur la méridienne où tu as passé tant d’heures à tricoter.

On a passé notre premier noël, sans toi
On a mangé, on a bu, sans toi
On a échangé des cadeaux, sans toi
On est sortis, on a marché, sans toi
On a fait tout ce qu’on faisait avec toi
Tu étais toujours là, avec moi

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 26 Décembre 2018 à 11:27:02
Une belle attention pour elle,  je suis sure qu'elle s'est lové dans ce plaid de douceur au chaud duquel elle te  tricote un epais  pull d'Amour et de tendresse.

Affectueusement,
BEBE
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 27 Décembre 2018 à 01:05:34
Mon amour, mon Amour, mon Amour

Quatre-vingt jours, le temps d’un tour du monde

Je ne suis pas retourné dans notre appartement à la montagne, ça va être très difficile d’y retourner sans toi.

Notre petit nid d’amour au bord de l’Ubaye
Ta main dans la mienne, avant que tu t’en aille
Un jour, une heure, quelques secondes
Bien plus magique qu’un tour du monde

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 28 Décembre 2018 à 00:59:44
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Quatre-vingt-un jours, je voudrais ne plus voir le prochain jour
Le « à quoi bon » est en route, je n’arrive plus à trouver de raison à tout ça, à ta mort, à ma vie.
Toi seule savait me donner cette envie de continuer à avancer, malgré tes peurs et tes souffrances, tu trouvais toujours des mots pour me relever. Je n’ai plus tes mots, je ne me relève pas, je ne suis plus rien sans toi.
Je n’ai plus de rêves, ni de toi, ni de rien, je voudrais juste dormir, et ne jamais me réveiller.
Si ça pouvait être aussi simple …

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 29 Décembre 2018 à 01:01:29
Mon Amour, mon Amour, mon Amour
Quatre-vingt-deux jours, un de plus.
Aujourd’hui, je suis allé pédaler dans ta colline, et ce soir j’ai regardé quelques épisodes de Friends, on l’a vue tant de fois ensemble, il y a trois mois encore, tu étais là, à côté de moi dans ta méridienne, avec tes perfusions, ça nous détendait, ça nous vidait la tête.
Cette semaine qui vient de passer a été de loin la plus difficile depuis que tu n’es plus là.
Tu devrais venir me secouer un peu, je deviens neurasthénique à parler à un romarin dans la colline, à ta photo sur ta table de nuit et à tourner en rond dans cette maison, je n’ai pourtant rien envie d’autre, c’est pathétique.
Je n’entends plus ton « Hop, hop, hop, on avance », je n’avance plus.

I'll be there for you, 'cause you're there for me too...

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: manou21 le 29 Décembre 2018 à 01:20:07
C'est loin d'être pathétique tout çà et c'est tout a fait normal.
Je te souhaite une douce nuit remplie de jolie rêve de ton amoureuse.

Affectueusement
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 30 Décembre 2018 à 00:48:34
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,
Quatre-vingt-trois jours, cette douzième semaine va finir avec l’année demain.

Comme j’aimerais te serrer fort, très fort, comme on le faisait avant, c’était si apaisant.
Je ne le faisais plus, si tu savais comme je m’en veux…
Ce putain de cancer nous a enlevé petit à petit tous ces élans de tendresse, jusqu’à devenir comme une barrière. A la fin, je ne voyais plus que ces soins à assurer pour que tu survives, pour que tu soufres moins, je t’ai soignée, lavée, massée, mais je ne te serrais plus. On m’avait dit que tu pouvais mourir, mais je ne voulais pas y croire, pas y penser, j’avais peur de craquer, peur d’en parler, toi aussi, on avait peur de s’en parler, je ne savais pas que ça allait arriver si vite.
Je voudrais me justifier, mais n’ai aucune excuse en réalité.
Trop tard, trop tard pour demander pardon…
Et pourtant je sais bien que tu m’as pardonné, tu sais que je n’ai jamais cessé de t’aimer, et toi, tu es mon amoureuse, pour toujours...

Pardonne-moi, je n’ai d’autre recours
Que d’implorer notre éternel amour
Tous ces instants où je t’ai délaissée
Par mes absences ou mes actes manqués


Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 30 Décembre 2018 à 01:34:31
Tu n'as jamais cessé de l'aimer
Ne doute pas... elle le savait
Chacun de tes gestes étaient
Des preuves d'amour s'il en fallait.

La peur
La terreur
Nous volent ces derniers instants
Nous empêchent de voir
Et de se dire au revoir
Quand il en est encore temps.

Je souffre de ça aussi
De ces silences et de ces non-dits.

On les protégeait
Et ils nous protégeaient.

Affectueusement,
BEBE
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 30 Décembre 2018 à 09:44:43
BEBE,

Merci d'être là dans ces moments si difficiles pour moi.
Tes mots sont tellement bien choisis, te lire me fait souvent pleurer, et m'apaise.
Tendresse et douceur.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 30 Décembre 2018 à 10:08:47
Pscar,

12 semaines . 12 semaines de souffrance, c’est si long et si peu . Quel paradoxe!
Tu l’aimais, c’est évident. Mon Luc était malade, pourtant aucun de nous deux ne voulait en parler. Il est parti en quelques secondes , et je m’en veux toujours  de tout ce qu’on a pas dit, pas fait.... je pensais également qu’on aurait encore beaucoup de temps. Noël dernier, Luc m’a dit , il faut qu’on aille chez sa maman, elle est âgée, ça risque d’être notre dernier Noël ensemble, a -t- Il dit! Jamais , il m’est venu à l’esprit que c’est Luc qui pourrait ne plus être là...
la culpabilité me rongeait.... au bout de presque 10 mois, cette culpabilité s’effiloche. ..j’y pense moins,. Le temps fait son œuvre.
Pscar, j’aimerai tant atténuer un peu ta souffrance. Ton amoureuse restera à jamais en toi. C’est difficile à décrire, mais j’intériorise de plus en plus Luc. Il fait parti de moi maintenant, comme ton amoureuse le sera pour toi. ...bises
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 30 Décembre 2018 à 11:18:00
Oui j'avais aussi en moi de la culpabilité des actes manqués,  de ce que je n'avais pas fait ou pas dit.
Et  puis grâce au groupe de paroles pour endeuillés où je vais, j'ai travaillé à me focaliser sur ce que j'avais fait et dit.... car lui mon chéri  a vu ce que j'ai fait et a entendu ce que j'ai dit et non pas ce que je n'ai pas fait ou pas dit.

Le serrer dans mes bras n'était plus possible, son corps était devenu trop douloureux et il ne tenait pratiquement plus debout.

Alors j'ai repensé à toutes ces fois où je l'ai aidé  à se coucher, à se lever, à se laver, encouragé pour le faire manger.
Tous les jours j'hydratais sa peau.... mes mains faisaient plus que d'étaler de la crème hydratante. Mes mains le caressaient,  s'impregnaient de chacun de ses traits, des ses courbes, de ses creux, de ses formes et ces moments lui procuraient plaisir et apaisement.
Souvent je m'assayais devant lui, je posais ma main sur son bras ou sa cuisse en donnant une légère pression et je plongeais mon regard dans son regard  et je laissais mes yeux dire ce qu'ils avaient à dire.
Tous les jours je l'ai couvert de centaines de bisous et de "je t'aime".

Cher Pscar, je vois dans tes écrits que tu as fait beaucoup de ces choses là pour ton amoureuse et c'est ça qu'elle a vu et entendu,  qu'elle a pris et emmene avec elle  et  pas ce que tu regrettes aujourd'hui de ne pas avoir fait ou dit.
Au début c'est pas facile de trouver la paix de se côté là, et toi tu es encore au tout début mais ça vient tout doucement avec le temps.

Je t'embrasse bien fort
BEBE


Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: qiguan le 30 Décembre 2018 à 13:55:19
3 ième question de l'outil
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil/deuil-et-pratique-narrative/msg50111/#msg50111
cela m'a aidée aussi de noter concrètement ce qu'il avait eu de moi ...
oui nous avons dans tous les cas d'accompagnement donné beaucoup d'amour, ils, elles, l'ont reçu.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Boutchou le 30 Décembre 2018 à 14:37:54
Cômme je comprends ta souffrance pour la vivre au même rythme !!! Toi 12 semaines moi 4 mois ! Ön y est presque !
Quelle douleur immense et ce '´ plus jamais " qui revient en boucle ! Les photos les vidéos qui font tant de bien mais qui font jaillir ces torrents de larmes ! Sa voix du dernier message ce soir là où je n aurais jamais du partir de cette chambre et laisser mon amour qui n était que souffrance , ces bras que nous ne sous sommes pas tendu car cette maladie a  modifié jusqu'àu plus intime de nos élans  ! .un des derniers jours ( mais nous y croyions encore ) mon amour m a envoyé un sms et m a dit " nous sommes dévorés " il voulais dire que l épreuve nous privait de notre amour . ce n était pas nous , mais la vie qui s acharnait ! Jusqu'à au bout il m a parlé , nous ne pensions pas cette échéance si proche , j écoute , lis et relis texto et messages pour en décrypter encore et encore le sens où un message d amour de plus .... Nous ne restions pas 5 minutes sans nous appeler lorsque je partais de l hôpital .il a écrit ,beaucoup écrit des nouvelles des histoires , la notre , de belles pages que je lis chaque jour  et surtout des messages d amour pour moi . Il m a écrit il y a quelques moi que même à 6 pieds sous terre il serait en moi avec moi , lui c est moi ,moi c est lui ....
Vois tu ton chagrin ressemble au mien même si nous sommes uniques 

Toutes mes amitiés et mon soutien
Je ne te suis pas d un grand secours  car je suis dans une immense peine mais juste partager ,Ön se sens moins seuls   
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 31 Décembre 2018 à 00:18:08
bibou, BEBE, qiguan, boutchou,

Merci pour vos témoignages, vous lire  m'aide à relativiser ma culpabilité.
C'est difficile de savoir que je n'aurai pas de séance  de "rattrapage".
Tendresse et douceur à vous pour ce dernier jour de cette année, qui sera marquée du malheur pour beaucoup d'entre nous
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 31 Décembre 2018 à 00:57:28
Quatre-vingt-quatre jours, et cette putain d’année qui se termine
J’ai quand même décidé de venir à la montagne pour finir cette année.
Quelle émotion d’être ici sans toi, notre petit nid d’amour est si triste, j’ai pleuré presque tout le long du trajet, tous ces souvenirs qu’on a ici, je suis submergé de toutes ces images, tous les recoins de ces montagnes qu’on a arpentés, toujours ensemble.
Je vais finir l’année avec nos amis ici et ça va permettre à nos enfants de sortir avec les leurs.
Je ne sais pas si c’est la bonne solution, mais si je ne partais pas, ils se sentaient « obligés » de rester avec moi, on se soutien, « on est forts » comme dit ton fils, mais je crois qu’ils ont besoin de voir autre chose que ma tristesse ce soir.
Je viens de passer la soirée avec d’autres amis, c’est bizarre comme j’arrive à faire comme si tout était normal, que je suis seul, alors que je n’avais jamais passé une soirée avec eux sans toi.
Il y a un an tu faisais encore une ballade en raquettes, je regarde la photo, tu es si belle, une telle volonté et une telle force, on croyait que rien ne pouvait t’arrêter.
Oui, on était tous là il y a un an, et ce soir tu n’y seras pas …

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 31 Décembre 2018 à 01:36:48
Pscar,

C'est si perturbant de retourner dans ces endroits familiers où on a été avec eux et de s'y retrouver sans eux.
On se met à les voir un peu partout comme des fantômes invisibles que seuls nous  pouvons voir.
J'ai lu avec beaucoup d'émotions ton post de ce soir... il m'a rappelé mon séjour surréaliste au ski en Avril... je suis partie seule (enfin pas tout à fait j'avais emmené mon petit chat avec moi) et je suis allée dans notre station préférée qui est la Plagnes où nous sommes allés de nombreuses années... ça a été terrible car en même temps je crois que je n'ai jamais eu autant de neige et de soleil (enneigement exceptionnel  en 2017, j'y étais l'avant dernière semaine d'Avril, une semaine avant la fin de la saison, il y avait encore plus d'un mètre cinquante de neige sur les toits alors je te dis pas sur les pistes, il a fait un soleil et une chaleur de printemps toute la semaine.... j'ai troqué le bonnet  contre une casquette)....et pratiquement personne sur les pistes car fin de saison...j'étais systématiquement seule sur les banquettes de  télésièges même ceux de  six personnes ...donc je n'ai jamais connu de si bonnes conditions au ski ...et pourtant je n'ai fait que pleurer......j'ai pleuré sur les télésièges, dans les oeufs, au sommet des montagnes,   sur les pistes en skiant, dans les restaurants ... surréaliste je te dis... j'avais des souvenirs partout....sur chacune des pistes, dans chacun de ces  petit restaurants où on allait  et où je suis retournée comme on fait un pèlerinage ......notre préféré "le Chaudron" venait de changer de proprio .... ce n'était plus comme c'était avant....notre petite adresse préférée... ça m'a rendu encore un peu plus triste.

Comme je sais ce que tu ressens ce soir... je suis de tout coeur avec toi

Affectueusement,
BEBE

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 31 Décembre 2018 à 09:31:57
 Oui, comme c’est dur de revenir sans eux. Hier, j’ai pleuré dans un centre commercial...! Première fois sans Luc, je l’ai « revu » assis dans la croissanterie... je l’entendais parler....À chaque fois, c’est pareil...je préfère les lieux où on est jamais allé ensemble., c’est moins dur...mais après 28 ans ensemble, on a des souvenirs un peu partout! La deuxième fois, se sera plus facile, on l’aura déjà fait....peut-être pour cela que tout le monde dit qu’il faut au moins une année complète pour aller mieux.. on sera passé  par pas mal de choses déjà une fois...

Affectueusement
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 31 Décembre 2018 à 13:34:52
BEBE, bibou,

Merci d'être là, je me décide à sortir de l'appartement, avec de gros coup de pied au c...
Je pars mettre mon masque de bon copain qui reste fort, mais je crois que que je vais faire comme cendrillon, rentrer avant minuit.

Plein de tendresse et douceur pour vous tous en ce dernier jour de cette terrible année.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 01 Janvier 2019 à 00:03:14
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Quatre-vingt-cinq jours, pas de bisou d’amour cette année
Il y a un an, on se serrait très fort, on pleurait en se souhaitant une bonne année, on espérait une guérison. Comme tout le monde, on y croyait, on espérait que quelqu’un, quelque chose nous entendrait.
Comme si le cancer en avait quelque chose à faire de nos vœux, il a continué son chemin, il n’a jamais rien entendu, ni nos vœux, ni notre amour, ni nos espoirs.
Comme si les vœux pouvaient arrêter la mort.
Ce soir, je suis rentré, seul, je finis l’année devant mon ordinateur, il n’y a pas de vœux, mon seul vœu c’est toi, te serrer dans mes bras, t’embrasser et te souhaiter une bonne année 2019.

Tant de vœux de bonheur exaucés
Toutes ces années à tes cotés
Ce soir je pleure, cette année passée
Nos derniers vœux dérobés

Tu me manque mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 01 Janvier 2019 à 00:38:57
Coucou Pscar,

Nous allons donc commencer la nouvelle année
Comme nous venons de finir celle passée
En pleurant nos aimés et aimées
C'est que nous payons le prix des liens si serrés
Qui nous unissaient

Que cette année t'apporte  ce qu'elle a à t'apporter... nous savons que les voeux ne se réalisent pas donc nous prendrons ce qui vient comme ça vient.

Affectueusement,
BEBE
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 01 Janvier 2019 à 18:53:40
En ce début d'année difficile à aborder sans nos proches disparus, je voudrais juste dire merci.

A tous les lecteurs, qui comprennent ou pas mes mots, et apportent leur soutien même en silence parfois.
A tous ceux qui écrivent, avec leurs mots, qui me font pleurer ou sourire,  qui m'aident à ne pas me sentir seul.
A tous ceux qui font part de leur vécu, de leurs expériences, qu'elles soient positives ou pas, vous me montrez que le chemin est difficile et chaotique, mais qu'il y a de l'espoir à le poursuivre.
A tous ceux qui sont ici, qui font vivre ce forum, depuis des années.
Merci à tous.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 02 Janvier 2019 à 00:30:53
Mon amour, mon Amour, mon Amour,
Quatre-vingt-six jours, le jour anniversaire où j’ai appris l’amour
Je suis né à l’amour le 2 janvier 1978, j’ai découvert qu’aimer n’était pas seulement un verbe du premier groupe (désolé maman).

Depuis ce premier baiser, tu m’as tout appris de l’amour.
Tous ces mots, ces phrases que je ne connaissais pas :
Mon amour,
Amour de ma vie,
Mon trésor,
Mon trésor d’amour,
Mon sucre d’orge,
Mon bel ange,
Mon prince,
Mon cœur,
Mon amoureux,
Je t’aime,
Je t’adore,
Je t’aime plus que tout l’univers,
Je t’aime plus loin que l’infini,
Je t’aime toujours un de plus que toi…
Tu en inventais sans cesse, je les ai entendus tous les jours pendant ces 40 années.
Tous ces gestes, ces baisers, ces étreintes, ces caresses, douces ou passionnées.
Tous ces sourires, ces rires, ces joies, ces peurs, ces pleurs, c’est avec toi et seulement avec toi que j’ai connu ce bonheur d’être aimé.
Avoir des enfants, les aimer, le leur dire et leur montrer, leur apprendre ce qu’aimer veut dire.
Comme je t’aime, ma princesse d’amour, je sais que tu le sais, je voudrais t’embrasser encore.
En partant dimanche, j’avais prévu de venir te retrouver ce 2 janvier.
Mais hier matin, dans notre petit nid d’amour, à la montagne, j’étais submergé par tous ces souvenirs de toi, j’ai réalisé que je n’avais pas le droit, sur le mur à côté de notre lit, il y a toutes ces photos de nos enfants, ce n’est pas mon tour, alors j’ai plié bagage, fait le ménage et je suis vite rentré à la maison, retrouver notre fille.
Je vais donc continuer, pour nos enfants, pour toi, te voir vivre en eux et te faire vivre en moi.
Avec ce que tu m’as appris : aimer.
Bon anniversaire d’amour, Katia, ma princesse.

'        .:oOOOOo:.   .:oOOOOo:.
'      .:oOO:'':Oo:. .:oO:'':OOo:.
'     .:oO:      'Oo:oO'      :Oo:.
'     :oO:         'o'         :Oo:
'     :oO:                     :Oo:
'     ':oO:       K + P       :Oo:'
'      ':oO:   2 / 1 / 1978  :Oo:'
'        ':oO.             .Oo:'
'          ':oO.         .Oo:'
'            ':oO.     .Oo:'
'              ':oO. .Oo:'
'                'oO:Oo'
'          ...... 'oOo' ......

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Boutchou le 02 Janvier 2019 à 09:38:44
Bonjour Pscar
Mes "flots de larmes" ce matin se sont déversées comme un torrent à la lecture de cette si jolie lettre à ton amoureuse !
J ai tout mis au masculin en te lisant et dans  mon coeur les mêmes mots se sont envolés vers mon amour tellement ils sont l expression de ce que mon esprit lui dit chaque seconde
Pardonnes moi Pscar de ce plagiat !!! Mais notre chagrin est si intense que souvent d autres amoureux endeuillés vont utilisé  des mots , ou un mode d expression auquels  nous n avons pas pensé et dans lesquels on se retrouve tant !
J ai beaucoup de mal actuellement à dire , écrire,  transcrire ,ce que je ressents tellement cette douleur me prive d un mental " normal" . Tout est mélange , désordonné  brise ,comme un ouragan dévastateur qui nous prive de nos ressources habituelles de communication écrite ou même verbale 
  Mon amour , à écrit des pages et des pages depuis tant d années ! Sur nous ,notre histoire d amour ,notre vie ,mais aussi des réflexions de tout ordre et des nouvelles !
Je le lis et le relis , j y puise de la force car j y trouve tout l amour qu il avait pour moi  .....alors que la plus littéraire des 2 c était moi !
Et depuis je suis incapable ou du moins j ai beaucoup de mal à écrire comme lui .... Sau f de crier mon amour ,mon manque, mon besoin de lui ...

Alors lorsque je lis ces jolies pages  je me les approprie un peu
J aurai pu ou voulu les écrire

Tu voulais partir ce 2 janvier! J y pense sans cesse , nous devions fater nos 50 ans d amour en juillet  dans les paysages arctiques ! Ce voyage rêve que nous ne pourrons jamais faire !!!

Mais il y a les enfants ...



Douce journée  à toi pscar
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 02 Janvier 2019 à 10:19:01
Boutchou,

Je l''ai écrit dans mon message précédent, lire les autres fait parfois pleurer et aide à ne pas se sentir seul.
Même si nos histoires sont singulières, on a les mêmes chagrins, et en lisant les mots on se retrouve.
Tu vois, l'écriture vient aussi toute seule, tes mots retranscrivent bien ce que tu ressens.

Ton histoire de voyage me remémore ce que j'écrivais il y a quelques jours, on avait prévu d'aller en Islande:

Notre dernier voyage à deux, on pensait en faire encore plein d’autres, on avait même fait nos passeports pour aller en Islande, les passeports sont neufs, ils ne serviront jamais

Tendresse et douceur.
Titre: Re : Une guerre perdue d’avance
Posté par: Bibou07 le 02 Janvier 2019 à 21:30:03
Ah Pscar, lire tes posts et «  sentir «  ton amour...j’aimerai tant pouvoir écrire un poème à mon Luc, mais cela friserait le ridicule donc je me lance pas.
Lire les uns et les autres m’aide et vous remercie tous pour vos messages.

Affectueusement
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 02 Janvier 2019 à 22:52:13
Merci Bibou,

Je sais que mes "poèmes" sont naïfs et parfois ridicules,
c'est justement pour voir le sourire de mon amoureuse se dessiner sur son visage que je les lui écris.
Tendresse et douceur pour aborder cette nouvelle année, qui je le sais ne peut pas être "bonne" sans nos amours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 02 Janvier 2019 à 23:07:17
Pscar,

J’espère que tu ne m’as pas mal comprise: j’aime beaucoup ce que tu écris, c’est simplement moi qui en suis incapable...
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 03 Janvier 2019 à 02:29:04
Bibou,

J'avais bien compris ton message, ne t'inquiètes pas, c'est parce que tu n'ose pas, pas parce que tu es incapable, arrête de te dévaloriser.
Je sais très bien qu'il n'y a aucun jugement de ta part, comme tous ici.
Je n'ai aucune retenue, ni aucune crainte, j'écris.

On peut bien être ridicule quand on aime, mais on ne l'est pas quand on souffre.
Alfred de Musset
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 03 Janvier 2019 à 02:30:30
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,
Quatre-vingt-sept jours, j’ai gravé sur un cœur notre amour.

J’avais oublié de graver notre amour il y a 41 ans.
Alors je t’ai emprunté un petit cœur en bois dans ton atelier, j’y ai gravé nos initiales « K + P » et la date du « 2 / 1 / 1978 », et je suis allé le clouer sur le tronc du gros pin sous lequel je t’ai embrassée pour la première fois, à quelques jours de tes 16 ans.
Tu n’avais pas encore seize ans
Ton sourire déjà, j’étais tombé
Tu étais encore une enfant
Amour de ma vie, à jamais

Tu n’avais pas encore seize ans
Sur ta bouche, premier baiser
Tu étais encore une enfant
Toute ma vie, je m’en souviendrai

Tu avais juste cinquante-six ans
Sur ta bouche, dernier baiser
Ta vie s’en va, restent nos deux enfants
Toute ma vie, je m’en souviendrai

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 04 Janvier 2019 à 01:02:10
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Quatre-vingt-huit jours, encore et encore les jours sans toi
J’ai regardé le film de notre escapade aux lacs Italiens dans l’après-midi.
Quel bonheur de pouvoir te voir et t’entendre.
Ca fait pleurer, évidement, mais pour moi, qui ai de gros problèmes pour me remémorer des « images » dans ma tête, c’est un grand soulagement de pouvoir voir ces films.
Turin, puis le lac majeur, les iles Borromées, « isola dei pescatori », tu n’arrivais pas à le dire, ces petites rues étroites où tu te promènes avec ton teeshirt vert anis, ta couleur préférée, « isola bella », c’est toi qui es si belle, puis route vers le balcon d’Italie, surplombant le lac de Lugano, une vue à couper le souffle, c’est te voir qui m’a coupé le souffle, ton sourire, tes mimiques, ta voix…
Puis Côme et ce beau Lac, que nous avons traversé en Ferry, tu avais aimé tous ces villages au bord du lac.
C’était il y a huit ans, nous étions si heureux d’être là, insouciants.
J’aurais dû te filmer tous les jours …
Je suis heureux ce soir d’avoir eu cette chance de t’avoir rencontrée et le bonheur d’être ton amoureux pendant ces 40 ans.
J’aurais tellement voulu plus de temps…

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 04 Janvier 2019 à 09:12:07
Pscar,

Moi aussi, j’ai des souvenirs merveilleux aux bords des lacs italiens que nous avons visité il y a 3 ans. : lac de garde , de Côme... puis pour finir Venise...on ne filmait  jamais, on faisait des tonnes de photos... comme je regrette aujourd’hui de n’avoir aucun film....je ne vois plus sa démarche d’ours, je n’entends plus sa voix..
Pscar, remémore  encore et encore tous ces merveilleux moments, cela permet de se souvenir de la chance qu’on a eu, que certains ne connaîtront jamais.... et  avec le temps cela réchauffe un peu nos cœurs meurtris...

Bises
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 05 Janvier 2019 à 01:13:15
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Quatre-vingt-neuf jours, si tu savais comme tu me manques
Ta présence me manque,
Te voir me manque,
Ta voix me manque,
Tes mots d’amour me manquent,
Nos discussions me manquent,
Nos disputes me manquent,
Tes mots qui me rassurent me manquent,
Tes mots qui m’encouragent me manquent,
Ta douceur me manque,
Ton humour me manque,
Ton rire me manque,
Ta chaleur tout contre moi me manque,
Ton odeur, tes parfums me manquent,
Ta peau douce me manque,
Tes cheveux me manquent,
Tes mains me manquent,
Tes bras me manquent,
Ta bouche me manque,
Tes bisous d’amour me manquent,
L’odeur de tes cigarettes me manque,
Te masser le dos me manque,
Ta maladie me manque,
Courir t’acheter la moindre de tes envies me manque,
Te faire à manger me manque,
Te regarder dormir me manque,
Te laver me manque,
Soigner ton iléostomie me manque,
Te masser le ventre, les jambes, les pieds me manque,

Tout de toi me manque tellement.

Ton joli petit pied qui bat le rythme de la musique me manque,
Je mets ta chanson, celle qui le faisait battre, je ferme les yeux, je le vois danser
https://www.youtube.com/watch?v=8L82II1lNjo (https://www.youtube.com/watch?v=8L82II1lNjo)

Tu me manque, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: manou21 le 05 Janvier 2019 à 18:49:02
 pscar

Je passe te faire un petit coucou.
Se que tu écris, j'aurai pu l'écrire, comme je te comprends,
je ressens ce même sentiment de manque. 
Prend soin de toi pscar
douce soirée

Affectueusement
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 06 Janvier 2019 à 01:06:34
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Quatre-vingt-dix jours, c’est encore loin l’éternité ?

On s’était promis de s’aimer pour l’éternité
Tu as cessé de vivre, pas d’aimer
Je vais continuer à vivre, à t’aimer
Jusqu’à te retrouver, pour l’éternité


Comment continuer à vivre sans toi
https://www.youtube.com/watch?v=G-ZDKirjQgM (https://www.youtube.com/watch?v=G-ZDKirjQgM)

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 06 Janvier 2019 à 21:09:08
Pscar je crois que l' éternité C'est aujourd'hui..ç 'est demain..C' est chaque instant..selon notre esprit et notre espoir..Karine est partie mais elle est près de toi son amour t' entoure...l' absence et le manque sont remplacés petit à petit par une sorte de plénitude ..un présence impalpable dans notre mémoire qui donne de la douceur comme un enrobement de douceur...je n' arrive pas a decrire cette sensation ...l' esprit remplace la matière je crois.
Passe une belle soirée.bises biche
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 07 Janvier 2019 à 00:10:02
Je suis désolée...katia...si belle ...ton aimée dont l' absence te parais insurmontable...elle veille sur toi..elle attends que tu t' apaise .elle t'aidera comme jean pierre m' aide des qu' elle le pourra . ..son amour est ta force.bises biche
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 07 Janvier 2019 à 00:57:57
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Quatre-vingt-onze jours, treize semaines, ce troisième mois qui finit, on bat des records incroyables de séparation.
J’ai regardé le film de notre séjour en Corse, en juin 2012, on ne savait pas que le Cancer allait frapper dans 2 mois, au début du film, notre amie qui se baigne sur la plage crie « Elle est pas belle la vie ?», oui mon amour, elle était si belle la vie en juin 2012.
Nous étions dans une superbe petite maison, dans un coin tranquille au milieu d’une pinède, de la maison, on voit le golfe de Porto-Vecchio.
C’est toi qui filmes la maison, j’entends ta voix, elle chante, charmante avec ton accent marseillais, tu adorais cet endroit, on y a été vraiment heureux ces quelques jours de vacances.
Je t’ai filmée au lac de L’Ospedale, mon amour, en marchant, tu fais un signe de la main, tu souris, si belle à 50 ans, avec ton débardeur vert, puis nous sommes allés jusqu’à la cascade du Ghjaddu, tu me fais encore un grand signe, tu es si vivante, heureuse et insouciante Katia.
Nous y sommes revenus, en Septembre 2013, un an après ton opération, à la fin des chimios, on pensait alors que tu étais tirée d’affaire. Et la dernière fois en 2014, on continuait à y croire.
Je pleure.
Maintenant tu es morte, depuis bientôt trois mois, c’est si dur de penser que tu es là, devant moi sur cet écran et que je ne te verrai plus jamais en vrai.

Il y a un endroit dans mon cœur
Même si on est éloignés
Puisses-tu toujours savoir
Peu importe depuis combien de temps je ne t'ai pas vu
J'y garderai une flamme pour toi
Où que j'aille


https://www.youtube.com/watch?v=ZV3_BiWnmvU (https://www.youtube.com/watch?v=ZV3_BiWnmvU)

Tu me manques, mon amoureuse je t’aime pour toujours
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bessie le 07 Janvier 2019 à 23:54:38
Bonsoir Philippe,
Juste , je passe en relisant tes mots, tes poèmes à ton aimée. Quel amour, c'est magnifique.
3 mois, si loin déjà et pourtant encore si proche. Chaque jour qui passe est un jour de gagné  C'est ce qu'on se disait quand il était encore là. Et quand ils ne sont plus là, c'est la même chose, mais pour nous c'est un jour de gagné sur notre vie, tout seul. Le manque est encore trop présent, encore trop frais. Et parler d'eux c'est les faire vivre encore.
Ils nous manquent pour tout, et tout d'eux nous manque.
Douce nuit.
Béatrice
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 08 Janvier 2019 à 00:58:41
Trois mois cette nuit, à 0h58 que tu as arrêté de respirer, que l’ai prononcé ces mots :
Mon Amour, mon Amour, mon Amour…
Je t’ai embrassée, j’ai fermé tes yeux, j’ai pleuré.
J'écoute ta chanson préférée :
https://www.youtube.com/watch?v=O5-c79LQ3aM (https://www.youtube.com/watch?v=O5-c79LQ3aM)
Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 08 Janvier 2019 à 11:57:34
Trois mois.
Je pensais que j'avais atteins le fond du gouffre,
non,
je tombe encore dans des profondeurs bien plus sombres que je n'ai jamais pu imaginer.
Je n'ai plus de raison, tout n'est plus qu'un cauchemar, ou toutes les pensées les plus noires s'installent.

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: biche07 le 08 Janvier 2019 à 13:17:28
Bonjour Pscar  tiens bon...la douleur est immense 3 mois...J' étais comme toi en enfer...je pleurais sur moi..je n'avais plus d' esprit de décision..plus d' envie...ne t' inquiète pas cela revient petit à petit...on reprends notre vie sans eux ...l' espoir du renouveau je ne peux que t' offrir cela..J' y parviens petit à petit jour après jour...je suis certaine que tu peux également y arriver prend ton temps...écoute ton coeur ...je t' embrasse prends soin de toi.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Boutchou le 08 Janvier 2019 à 13:51:11
Pscar,
Je ne peux que t entendre et te dire que je partage pour vivre au même moment cette tempête de douleur
J en suis a 4 mois passés et c est toujours insoutenable !!
La seule pensée qu on puisse aller mieux un jour sans eux est juste insupportable
C est pourquoi je n entends pas ces mots aujourd'hui
Je t envoie juste ce que j ai à partager  des pensées d amitiés et de soutien
Et la croyance que nos amours sont près de nous pour toujours et que nous les rejoindrons  quelque part ailleurs ....
Boutchou
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 08 Janvier 2019 à 16:52:57
Biche ma bonne fée,

Merci d'être là, toujours.

Boutchou,

On se comprend.

Dure journée.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 09 Janvier 2019 à 00:59:07
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Quatre-vingt-treize jours, je compte ces jours sans fin.

Tu as toujours, même malade, continué à me tirer en avant, à calmer mes peurs et m’encourager.
Tu n’es plus là, je sombre, je n’ai plus mon pilier, ma confidente, toutes mes angoissent me hantent.
Je ne te méritais pas, je me demande comment tu as pu m’aimer et me supporter toutes ces années.
Je ne rêve plus de toi, depuis 19 jours, je ne sais plus quoi faire de cette vie.
Pardon, je suis là à me plaindre de ma vie, alors que tu as tant souffert dans ton corps avec en tête la mort qui arrivait, pour simplement essayer de vivre.
Je crois qu’il va falloir que j’arrête, si je n’ai rien de plus intéressant à t’écrire.

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 09 Janvier 2019 à 06:59:31
Bonjour Pscar,

Je fais juste un ptit coucou avant de partir travailler. Crois Biche, un jour cela ira mieux. Difficile à entendre mais c’est vrai, il faut s’accrocher. 3 mois,... la douleur est encore trop vive....trop terrible....mais on est là pour se soutenir....bises
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Boutchou le 09 Janvier 2019 à 07:25:43
Pscar ,
Tu écris  au début du jour ,, dans la nuit. Et le compteur des jours  qui défilent sans ton amour te fait  sombrer  un peu plus dans le vide
Ces moments de la nuit sont au con traire pour moi  une parenthèse  au cours de laquelle je me noie dans la douceur de notre lit , son oreillet  , son visage sur une photo ou mon iPhone
Le réveil par contre est comme une vague de douleur qui s emparé de moi avec le début d un jour encore sans lui
Mes angoisses et les pleurs reprennent..
Lui seul savait aussi calmer mes angoisses , apaiser ces blessures que l on a parfois d une enfance un peu douloureuse  ,d petits chagrins ...ma fille aînée m a toujours dit "papa fait écran entre toi et les autres ." Et elle me l a reproché et m en veux toujours un peu.... Mais c est une autre histoire
Vois tu Pscar comme toi j ai perdu mon rocher , mon épaule  l amour fort, fusionnel  et puissant  tout simplement
C est cela qui crée ce vide abyssal
Et pourtant il faut continuer pour qu ils soient fiers de ce qu ils nous ont apporté comme force comme amour inconditionnel ...
. Nous ne pensons qu à eux . Et pour continuer à les faire vivre il faut vivre nous mémé ....
La quadrature du cercle comme dit David  sur ce forum....
Tu écris ... C est formidable de pouvoir e.xprimer .... J ai du mal ,tout est confu encore
Tu passes des films ,des photos .... Tu pleures mais elle est là ton amoureuse .moi je regarde les photos mais je ne peux me concentrer sur l ordi pour trier l parmi ces 12000 photos celles que j ai décidé de faire tirer ... C est un énervement permanent
Alors tu vois ... On survit  dans cette détresse dont on ne sait que faire ,,,
Ma petite fille ( 12 ans )  me trouve trop triste ... Et elle a du mal avec mon chagrin ... Comment faire pour qu elle ne s éloigné pas ( son papinoù était son idole !!!)
Que tout semble insurmontable!!!!

Je me suis beaucoup épanchée ce matin , désolée ...
Bon courage pour cette journée
Boutchou
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 09 Janvier 2019 à 07:33:33
Bibou,

Ma deuxième fée 07, merci de passer, je ne demande qu'à vous croire.

boutchou,

Je sais ce que tu écris, on vit des parcours qui se ressemblent, merci pour ce partage, je me sens un peu moins seul.

Merci à tous les lecteurs qui n'écrivent pas aussi.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 09 Janvier 2019 à 18:11:02
Cher Pscar,

Si je te disais qu’il m’a fallu  un mois et demi rien que pour sortir de l’état de choc, de déni et pour à peine commencer à pleurer… qu’il m’a fallu cinq mois pour rejoindre un groupe de paroles… plus de sept mois pour venir sur ce forum… qu’au bout d’un an et presqu’un mois je ne peux toujours regarder aucunes de nos vidéos ni enlever aucune affaire, et que j’ai encore du mal à exprimer le manque avec des mots de tous les jours … ? 

Alors vraiment quand je te lis je me dis WOW … tout ce que tu as déjà réussi à faire en à peine trois mois… c’est juste énorme !!!  Alors tu as vraiment beaucoup beaucoup beaucoup de marge devant toi pour pouvoir encore pleurer et te sentir fatigué, découragé, vidé…. Et une marge toute aussi grande pour que tout cela s’arrange très lentement, très très lentement avec beeeaaauuucoup de temps.

Affectueusement
BEBE     
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 09 Janvier 2019 à 19:09:36
Merci BEBE,

Je me rend bien compte que tout ce que j'ai fait jusqu'à présent, lui écrire, trier les photos, faire un film, revivre nos moments, c'était me donner l'illusion qu'elle était encore là, à côté de moi.
Mes rêves me confortaient dans cette idée.
Aujourd'hui, je n'ai plus de rêves, et un désordre indescriptible dans ma tête.

Oui, tu as employé les bons mots, fatigué, découragé, vidé, et seul, seul de mon amoureuse.

Tendresse et douceur.

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 11 Janvier 2019 à 00:58:42
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Quatre-vingt-quinze jours, ma princesse d’amour
Tu étais dans mes rêves hier, mais tu ne m’entendais pas.

Ma princesse d’amour
Plus aucun au revoir
Plus aucun autre jour
Perdus tous mes espoirs

Je crie « je t’aime »
Tu ne m’entends pas
J’écris un poème
Tu ne le vois pas

Tu es dans le ciel
Sur un nuage blanc
Mon amour éternel
Est-ce que tu m’attends

Tu es poussière d’étoile
Brille dans le firmament
Mon amour idéal
Eternellement

https://www.youtube.com/watch?v=gSZi9uDQZrQ (https://www.youtube.com/watch?v=gSZi9uDQZrQ)
Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Boutchou le 11 Janvier 2019 à 09:09:03
Bonjour  Pscar,

Tu es le premier message du matin lorsque je me connecte sur ce forum
Tes mots expriment avec douceur la cruauté de la perte  de la douleur et du manque qui ne nous  quittent pas  mais ils témoignent de la cruauté de cette épreuve de la vie que tout humain a connu ,connaît ou connaîtra : la perte d un être que l on aime le plus au monde
La vie est un merveilleux cadeau et nous l avons vécue o combien belle , mais  elle semble à un moment nous demander de restituer ce que nous avons reçu ....
Hier le pierre et stèle ont été ( enfin ) posées .... Pendant  ces travaux l' entreprise  m'a demandé de ne pas aller au cimetière :normal . j 'avais pourtant une envie presque irrépressible d 'y aller ,avant que cette pierre ne l ´éloigne encore un peu plus.....
Alors je suis allée dîner avec mes chers amis les plus proches mais j'étais ailleurs , comme toujours même en essayant de donner le visage le plus agréable possible . il est en moi , il est moi ! personne mieux que tout ceux  du forum  et toi Pscar qui le dit ce matin , ne peut comprendre .....
Et pourtant j'attends ces signes décrits  dans  plein de livres que j'ai aussi lu . je ne les vois pas et pourtant je les attends .... peut-être ,suis  je incrédule ? je suis croyante non pratiquante , je crois en l'au-delà mais j'attends ...
je ne rêve pas non plus de lui ....pourquoi  ? il est tellement  en moi ...des photos partout  ,Des vidéos ,  et ses  affaires encore présentes car j'en ai besoin  . je ne veux pas que les traces de sa présence sur terre dis paraissent ( l administration le fait déjà disparaître très vite et c est d'ailleurs une horreur )
Je suis aussi allée à l'église hier comme chaque fois que je sors de chez ma psy . j'ai demandé à Dieu de me dire s'il est bien s'il est apaisé et dans ce cas qu'il me le dise et aussi dans ce cas ,qu'il me protège et nous aide à moins pleurer .
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BL62 le 11 Janvier 2019 à 09:30:01
Bonjour Pscar
Je lis ta souffrance, et je cherche les mots qui pourraient t'apporter un peu de réconfort , mais je ne les trouvent pas.
Tu comptes ces jours , et il se peut que tu les comptes encore longtemps.
Bien sur, certain te diront qu'il ne faut pas le faire, qu'il faut aller de l'avant . cela part surement d'un bon sentiment, mais qui sont'ils pour comprendre cette douleur  ,violente, constante que tu vis.
Il est certain qu'elle est et sera toujours prêt de toi , seulement de manière différente.  Elle te parlera , mais plus comme tu pourrais l'attendre, cela passera par des signes, qui pourraient être interprétés comme le hasard, une coïncidence , mais il n'en est rien, je te l'assure . J'ai appris avec le temps a décoder ses messages.
Et lorsque tu en auras vraiment besoin (je sais que tu en as besoin chaque jour) , alors elle viendra , encore une fois , a sa manière.
Ce forum, que je regrette ne pas avoir connu plus tôt est une soupape , avant d'exploser pour moi .
Comme vous me l'avez toutes et tous suggéré , écrit ce que tu ressens, ce que tu veux lui dire , et ne t'interdit rien, crier , hurler , pleurer , rire même parfois.
Parle d'elle, parle lui , c'est ce que je fais tout le temps.
Me concernant, il y a 1206 jours que l'amour de ma vie, mon soleil , mon tout est partie . Ma solution pour tenir est de m'être enfermé dans ma bulle de souvenir , et même si des jours comme aujourd'hui c'est très dur, je m'accroche. C'est ma solution et tu trouveras la tienne .

Prends soin de toi , et vous toutes et tous également
Laurent
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Boutchou le 11 Janvier 2019 à 09:45:23
Mon message s'était interrompu brutalement , mauvaise manip sur ma tablette ,
désolée ,s'il a été long j'avais besoin de parler ce matin
je vous souhaite une journée douce à toi Pscar , mais aussi à tous ceux qui nous lisent
Boutchou
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BL62 le 11 Janvier 2019 à 09:56:35
Bonjour Boutchou
J'ai eut le même problème ce matin, mal réveillé ou mauvaise journée .

Prenez soin de vous
Laurent
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 11 Janvier 2019 à 12:24:47
Boutchou,

Je sais que nos chemins se suivent et se croisent, je comprends ce que tu écris, je ne crois plus en grand chose toutefois, je n'ai pas de tombe, mon amoureuse disait "On n'a pas besoin d'endroit pour penser aux gens qu'on aime', et elle en a perdu beaucoup,  je vais souvent dans sa colline où sont ses cendres pourtant, mais je sais qu'elle est partout, en moi et tout autour.

Laurent,

Merci pour tes mots, je connais un peu ta souffrance et je sais que tu continues à t'accrocher comme moi à ces souvenirs qui comme moi permettent de survivre.

Mais je suis en train de prendre pleinement conscience que tout ça ne la fera jamais revenir, qu'elle ne reviendra jamais se serrer contre moi, et surtout qu'on n'aura plus jamais sa joie de vivre, son sourire et son rire qui nous faisait vivre au quotidien.

Merci a tous.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 11 Janvier 2019 à 12:58:02
Bonjour,

Au bout de 10 mois, Luc devient flou...cela me fait peur. J’ai même parfois l’impression d’avoir rêvé notre vie à deux...pourtant , tout ici me rappelle notre vie. Je suis comme anesthésiée...

Je vous lis et comprends que trop vos souffrances. Je vous envoie un peu de tendresse.

Affectueusement
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 12 Janvier 2019 à 00:14:55
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Quatre-vingt-seize jours, trop longtemps.

Aujourd’hui j’ai été effondré toute la journée, je commence à prendre conscience que tu ne reviendras plus, plus jamais, et ça, ça me terrifie.
Je sais que depuis trois mois, je me rassure avec toutes ces photos, ces films que je regarde et que je commente dans ce journal, toutes ces choses qui sont toi dans cette maison, tes onguents dans la salle de bain, ta veste d’intérieur avec ton odeur accrochée à la porte, tes vêtements, tes chaussures, tes sacs, dans tous les placards, ton atelier, plein à craquer de matériel et d’œuvres de loisirs créatifs, tes peintures, tes poteries, tes carnets de voyage, tes albums photo en Scrap, tes Sacs, tes broderies, tes moulures, et toute ces décorations qui font de cette maison, la maison de Katia.
Mais toi, mon amoureuse, tu n’es plus là, tu ne m’entends pas quand je parle à ces photos, ce ne sont que des souvenirs.

J’aurais tellement voulu encore une fois te retrouver
https://www.youtube.com/watch?v=9bLD0tVep9M (https://www.youtube.com/watch?v=9bLD0tVep9M)

Je t’ai pris dans mes bras une dernière fois
https://www.youtube.com/watch?v=lp-EO5I60KA (https://www.youtube.com/watch?v=lp-EO5I60KA)

Au revoir mon amoureuse
https://www.youtube.com/watch?v=nTbMvm6CPxE (https://www.youtube.com/watch?v=nTbMvm6CPxE)

Envole-toi mon ange blond
https://www.youtube.com/watch?v=luwAMFcc2f8 (https://www.youtube.com/watch?v=luwAMFcc2f8)

Je garde avec moi, nos souvenirs, notre amour infini, pour toujours
https://www.youtube.com/watch?v=fQWhenQgXo8 (https://www.youtube.com/watch?v=fQWhenQgXo8)
Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bessie le 12 Janvier 2019 à 01:00:07
Bonsoir Philippe,
C'est beau ce que tu écris sur ton ange blond.
Je me serai bien entendue avec elle, moi qui fais du loisirs créatifs depuis si longtemps que mes placards en débordent!! Tu vois ce qui me manque quand je fais mes cartes d'anniversaires ou mes albums, c'est lui, qui s'extasiait devant mes créations, c'est pour ça que j'ai du mal à en faire en ce moment. Il n 'est plus là à me dire "montre-moi ce que tu as fait de beau!".
J'imagine que tu lui disais la même chose quand elle créait.
J'ai mis plus d'un an avant de mettre les vêtements de Christophe dans des housses, mais pour l'instant, elles restent dans notre ancienne chambre. Sa trousse de toilette avec ses produits est restée telle quelle . Il y a des vêtements que je n'ai pas pu enlever de la penderie, mais il n'y a plus son odeur maintenant.
C'est pareil pour la maison, j'ai mis plus d'un an aussi pour revenir dans la salle à manger où il a été une bonne partie de son reste de vie. Tout à la fin -vu quel a maison était en travaux pour lui aménager du confort- il était dans ce qui est maintenant ma chambre. je n'avais rien bougé : son fauteuil, la télé, l'ordinateur. Tout était en place comme s'il allait revenir.
Je me suis maintenant réapproprié toute la maison, et je ne laisse personne se mettre sur son fauteuil.
Tu vois. Que ce soit à 3 mois ou à 20 mois, on chemine tous un peu pareil. ET je pense que ce sera jusqu'à ce qu'on aille mieux, car c'est ce qu'ils veulent.
Je lisais il n'y a pas longtemps que nos disparus ne veulent pas nous voir tristes trop longtemps. ILs veillent sur nous.

Douce nuit à toi.
Affectueusement
Béatrice
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bibou07 le 12 Janvier 2019 à 06:54:44
Bonjour Pscar,

Avant de partir marcher, j, je te fais un petit coucou. Peut-être que je peux te donner envie d’aller dehors... un petit tour à vélo ...?

Pensées pour ton ange blond. Bises
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 12 Janvier 2019 à 20:45:04
Beatrice,

C'est pour lutter contre le cancer, et continuer à "avancer" que mon amoureuse, après avoir dû arrêter de travailler s'est lancée dans les loisirs créatifs. Elle y a mis toute son énergie pendant ces six années, au point de devenir une vraie "artiste".
Je suis effectivement émerveillé de ce qu'elle réussissait à créer, et je ne suis pas seul à le dire.
Tout est toujours en place dans la maison, je sais bien qu'elle ne voulait pas que je sois si triste.
Mais cette absence est une telle souffrance,  que la savoir définitive me fait perdre l'esprit, ma tête est malade.
Merci pour ton message.
Tendresse et douceur
Philippe
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 13 Janvier 2019 à 00:52:23
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Quatre-vingt-dix-sept jours, tu manques aussi à la montagne.

Tu adorais et tu organisais les randonnées, récemment un ami me reparlais de ce week-end que tu avais organisé, au lac des Neuf Couleurs. Tu avais réservé le refuge, mobilisé nos amis, nous sommes partis à 20, deux journées mémorables à arpenter ces montagnes, le Chambeyron, ces deux magnifiques lacs avec une plage de neige en plein mois de juillet.
Je viens de regarder les photos.
C’est cette année-là qu’il y a ces magnifiques photos de toi, allongée sur ce rocher dans cet effondrement de la montagne, tu es rayonnante avec ton débardeur vert anis que tes amis ont baptisé le vert « Katia ».
Et la photo qu’on a choisie pour la cérémonie de crémation, au bord de la rivière, tu te retournes vers moi, le soleil illumine ton visage, tes yeux sont magiques et ton sourire resplendissant de bonheur, on ne voit sur cette photo que de l’amour, cet amour que tu nous as donné, cet amour qui m’a fait vibrer, pour lequel j’ai tout donné, et qui continue aujourd’hui à me faire vivre.

Qu’est-ce qui nous est arrivé, pourquoi la vie est si impitoyable, nous ne demandions qu’à continuer à s’aimer, jusqu’à 100 ans au moins, après on aurait peut-être accepté de partir ensemble.

https://www.youtube.com/watch?v=t_0C9rQBCSE (https://www.youtube.com/watch?v=t_0C9rQBCSE)

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 13 Janvier 2019 à 01:07:52
Le vert Katia
Ta couleur préférée
La couleur de l'espoir
L'espoir
De la retrouver
Et vivre un jour
Cette autre vie
Avec elle aussi

Affectueusement,
BEBE

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 13 Janvier 2019 à 01:15:54
Merci

Bonne nuit bebe.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 13 Janvier 2019 à 01:23:35
Bonne nuit à toi aussi sous un beau  ciel étoilé

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Boutchou le 13 Janvier 2019 à 11:08:42
 Merci Pscar de ta réponse
je sais que ton amoureuse te manque  a l infini et que pour toi aussi le souvenir de tous ces moments que vous avez partagé  ajoute à ta souffrance de ne plus revoir ta Katia  et de ne plus vivre ces moments.
Mais tu sais qu'elle est là dans ton cœur ,dans tes souvenirs , dans ta chair ,au plus profond de toi
le manque physique est immense mais nous les retrouverons  dans un ailleurs que nous ne connaissons pas trop ....
Dans   ses pas ,dans les marques de ce qu a été sa vie et votre vie à tous les 2 ,tu vas vivre toi aussi comme moi jusqu'à la retrouver
je te souhaite une douce journée malgré le gris de l'hiver
Boutchou
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 14 Janvier 2019 à 01:08:39
Mon Amour, mon Amour, mon Amour,

Quatre-vingt-dix-huit jours, quatorze semaines, les jours se suivent, et se suivent.

Je suis entré dans la routine du vieux solitaire, aujourd’hui, ménage à fond, j’ai passé à l’alcool toutes tes décorations, tes céramiques, j’ai sorti et arrosé les plantes, pour l’instant j’ai réussi à toutes les conserver sauf une qui n’a pas supporté ton départ.
J’ai fait une heure de vélo d’appartement, en écoutant la musique et en regardant les photos, trop de vent et froid pour sortir, ce soir télé.
La maison est propre, elle sent bon, elle est remplie de ton amour, mais vide de toi.
Notre fille est passée après son travail, elle est sortie, et elle dort à la maison, je ne suis pas complètement seul.
Heureusement qu’il y a ce forum pour avoir un lien extérieur, le téléphone est un peu silencieux ces temps-ci.
Peu importe.
La seule solitude qui me pèse, c’est de ne plus te voir ni t’entendre, et ça, je ne l’aurai plus jamais.
En fait, je n’ai pas vraiment d’envie, je vis un jour après l’autre, j’évite de me poser des questions sur l’avenir, j’ai déjà assez de mal à gérer mes pensées au quotidien.

Dimanche d’hiver, froid, sans couleur
La vie sans toi, devenir vieux solitaire
Le téléphone silencieux, la belle affaire
Envie de rien, pas envie d’être ailleurs


I just wanna feel
Real love fill the home that I live in
https://www.youtube.com/watch?v=iy4mXZN1Zzk (https://www.youtube.com/watch?v=iy4mXZN1Zzk)

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BEBE le 14 Janvier 2019 à 10:38:42
Cher Pscar,

Il y a quelques jours tu as posté un extrait du film « Avant Toi »
J’imagine que tu as vu ce film

Je l’ai vu il y a quelques jours, il est passé début janvier à la télé
 
Ce film m’a bouleversé et particulièrement la scène finale avec la lettre de Will à Clarke

Je suis allée en rechercher les parties qui m’ont fait littéralement craquer et qui résonnent encore  en moi  comme les messages qu' Alain me transmet à travers de nombreux signes depuis plusieurs mois maintenant.

Live boldly
Push yourself
Don’t settle
Knowing you still have a lot of possibilities is a luxury
You are scored in my heart
Don’t think of me to often
I don’t want you getting sad
Just live well
Just live
I will be walking beside you every step of the way
LOVE 

Au moment même ou je t’écris ces extraits de la lettre de Will a Clark un incroyable ciel bleu et  un soleil resplendissant apparaissent alors que la météo avait dit pour aujourd’hui …pluie et ciel tout gris.

https://www.youtube.com/watch?v=qnsCvRsRJVk

Affectueusement
BEBE
 
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 15 Janvier 2019 à 00:59:56
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Quatre-vingt-dix-neuf jours, ma tête est malade.
Aujourd’hui,  je suis allé marcher trois heures pour m’aérer l’esprit, de l’air j’en ai eu plein avec ce mistral, mais ça n’a pas fonctionné.
Ce soir, je regarde des photos, c’est la seule chose qui me permet de vraiment m’aérer l’esprit.
De toutes façons je pense à toi tout le temps, les photos me permettent de voir ton sourire, et ça, c’est le meilleur des médicaments pour l'anxiété, ça fait fondre toutes les pressions.
Même si ça fait aussi pleurer de savoir que je ne les verrai plus en vrai, c’est quand même un bonheur d’avoir eu ce sourire tous les jours, toutes ces années.

Tu me manques,mon amoureuse, je t'aime pour toujours
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: qiguan le 15 Janvier 2019 à 15:26:40
Oui apprendre à survivre
En bricolant les souvenirs qui font pleurer mais réconfortent en même temps
J'ai tant utilisé cela son sourire fixé sur photo surtout avec une où son regard si doux, si bienveillant et taquineur ...
Il m'accompagne
Elle t'accompagne tu es guidé par les meilleures photos ... qu'elle t'aide à choisir trouver
Affectueusement
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 15 Janvier 2019 à 18:13:36
qiguan,

Encore une fois, merci d'être là, et en particulier dans les moments les plus difficiles.
Tes mots, ta bienveillance m'apaisent un peu.
Oui, les photos et les films sont une aide précieuse pour la mémoire, et des mimiques et sourires taquins j'en ai aussi.
j'aurais dû en prendre plus, mais c'était elle la "photographe", elle adorait ça.
Tendresse et douceur

Philippe
 
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Bessie le 16 Janvier 2019 à 00:03:41
Philippe,
Malgré le temps qui passe, nous avons besoin de leurs photos, avec leurs yeux rieurs, leur sourire malicieux. Ca fait  du bien, ça fait du mal, mais ça nous aide à rester en vie.
le temps passe et les souvenir restent.
Repose-toi, abreuve-toi de tous ces souvenirs. Elle veille sur toi.
Douce nuit à toi.
Affectueusement
Béatrice





Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 16 Janvier 2019 à 00:58:50
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Cent jours,
sans toi.

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: BL62 le 16 Janvier 2019 à 11:18:16
Cher Pscar
Je lis a travers ce décompte des jours ta souffrance , et je ne saurais te dissuader de ne plus le faire , le faisant encore moi même .
Cependant, ce comptage ne fais qu'entretenir ta souffrance, et cela devient vite une sorte de drogue . Tu vas passer par encore bien des étapes , appelées les étapes du deuil . Et un jour , tu  accepteras, en tout les cas je te le souhaites.
Ta souffrance sera toujours la , ce manque de l'être aimé également, mais tu apprendras a vivre avec cet être aimé faisant partie de toi , sans pour autant être la .

Je me rends compte en t'écrivant tout cela que les conseils que je donne, je ne les appliquent pas a moi même . Peut être juste parce que je n'avait pas eut l'occasion d'évoquer cela avec des gens qui vivent et comprennent ce que je ressens.

J’espère pouvoir un jour y arriver , et ce forum est assurément un moyen d'y parvenir.

Prends soin de toi
Laurent
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: Boutchou le 16 Janvier 2019 à 12:36:37
Merci Pscar pour ton message de soutien
Ces témoignages et soutiens sont précieux même s ils n effacent pas notre douleur
Le partage est un sentiment unique ,doux, apaisant et humain
Le malheur est que ces sentiments ne sont exacerbés le p,us souvent  que lorsqu .on traverse une épreuve ....
Le reste du temps la vie nous occupe parfois trop et nous nous centrons sur notre quotidien.....
Les relations humaines et l écoute de l autre sont pourtant d une richesse infinie .......la preuve ..ce forum
Bien à toi
Boutchou

Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: manou21 le 16 Janvier 2019 à 22:34:14
Bonsoir pscar

Je te lis, mais je ne sais quoi te dire c'est toujours tellement touchant quand tu parle de ton amoureuse
alors je passe ce soir te faire un petit coucou et te souhaiter une douce soirée.

Tendrement
Titre: Re : Une guerre perdue d'avance
Posté par: pscar13 le 17 Janvier 2019 à 00:58:46
Mon Amour, mon Amour, mon Amour

Cent un jour sans toi, je n’oublie pas les 14889 jours avec toi.

Tant de jours de bonheur
Premiers baisers pleins de douceur
Tout jeunes encore adolescents
Se retrouver à chaque instant

Mariage d’amour, tu es si belle
Pise, Florence, voyage de rêve
Premiers jours, premières nuits
Seuls, ma femme pour la vie

Premier bébé, il nous sourit
Tu es maman, tu es amour
Nous sommes trois, ma chérie
Trop vite passent les jours

Deuxième bébé, elle nous sourit
Tu es maman, tu es amour
Nos enfants ont grandi
Tant de souvenirs, pour toujours

Notre maison, toute en douceur
Tu es artiste, tu es amour
Tous les décors, plantes et fleurs
Changent sans cesse au fil des jours

Notre montagne, petit nid d’amour
Tous ces jours en balade
Ces nuits entières inoubliables
Je n’oublie aucun de ces jours

Mon merveilleux amour
https://www.youtube.com/watch?v=vUSzL2leaFM (https://www.youtube.com/watch?v=vUSzL2leaFM)

Tu me manque, mon amoureuse, je t’aime pour toujours