Auteur Sujet: un jour sans...  (Lu 3244 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne satreg

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
un jour sans...
« le: 10 mars 2022 à 10:59:06 »
bonjour,
bientôt 2 mois sans elle.
Ce matin je me suis autorisé à laisser parler mon chagrin, les enfants sont à l'école et je suis seul à la maison.
J'attendais ce moment depuis quelques temps, j'en ressentais le besoin, de pouvoirs laisser couler mes larmes, de laisser libre court à mon chagrin, au manque.
Je n'ai pas encore regardé nos photos, peut-être ce soir, ou alors est ce trop tôt. j'ai besoin de revoir et me souvenir de tout ces bons moment passés avec elle.
je ne sais pas si c'est une bonne chose, entrouvrir une porte qui pourrait me projeter dans un abîme...
Je ne peut pas me permettre de me laisser prendre au désespoir, je dois continuer à vivre pour mes filles.
Je sens bien que cette douleur de son absence ne me quittera jamais, peut-être s'atténuer avec le temps. Je ne veut pas non plus que cette douleur sans aille complètement,  cette douleur est le signe de l'amour que je lui porte.

Désolé pour ce texte certainement décousu, mais j'avais le besoin d'en parler.
j'ai besoin d'une épaule sur laquelle pleurer,  besoin d'un câlin virtuel.
 

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5356
Re : un jour sans...
« Réponse #1 le: 10 mars 2022 à 11:36:27 »
nos épaules, nos bras sont là pour virtuellement accueillir ton chagrin nous savons
nous sommes en affection avec toi !
même rien qu'en te lisant : surveille le nombre de lectures de ton post

Moi j'ai opté en début de deuil de plonger volontairement dans le chagrin, les douleurs du manque par le rappel des souvenirs heureux avec mon défunt aimé !
Je ne regrette pas, c'est ainsi que je remplissais le temps et ça me permettais de mettre à l'écart la plus forte douleur lié à l'impuissance des souvenirs douloureux ...
Je ne les repoussais pas juste je convoquais volontairement des souvenirs heureux , j'activais en détail avec tous mes sens le souvenir (je suis sophrologue de par mon métier) bien sûr je pleurais mais raviver avec les 5 sens le souvenir apportais un apaisement réconfortant et gonflait la joie d'avoir eu ce privilège de vivre ces merveilleuses choses avec mon aimé que des millions de personnes ne connaîtront jamais car n'auront pas le vécu d'un tel amour ...

Donc je t’encourage à raviver les heureux souvenirs avec ton aimée

bien chaleureusement prends soin de toi comme elle voudrait
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Josette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 24
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : un jour sans...
« Réponse #2 le: 10 mars 2022 à 13:39:32 »
Laisser parler son chagrin peut apporter un peu de "relax" sur la souffrance.
Néanmoins, chaque jour qui passe te rappelle que tu vis sans elle ! mais tu n'es pas seul....nous sommes là prêts à te lire, à comprendre ce que tu ressens, et à te répondre.
Oui, c'est vrai ; tu dois vivre pour tes filles.
Et un jour (chacun a des délais différents), tu revivras un peu pour toi...

de tout cœur avec toi
josette

Hors ligne pscar13

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1676
  • Seul l'Amour peut garder quelqu'un vivant
    • Créations et Décors chez Katia – Un amour infini pour la vie
Re : un jour sans...
« Réponse #3 le: 10 mars 2022 à 16:52:15 »
Bonjour satreg,

Chacun a sa manière de traverser cette épreuve.
Toi seul peut savoir ce qui est bien pour toi.
Pouvoir lâcher les vannes de la douleur, parler, écrire ici, la faire sortir.

Nous sommes là pour te lire.

Amicalement.
Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé.
Mon rêve est devenu réalité, mon amoureuse, mon éternel présent.

Hors ligne satreg

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : un jour sans...
« Réponse #4 le: 10 mars 2022 à 20:16:39 »
Bonsoir,
Merci sincèrement pour votre soutien et vos conseils.
Cela a beaucoup d’importance pour moi, de me sentir compris, soutenu.
J’ai peu d’occasions, de personnes avec qui je peut partager ce que je peut ressentir face à cette épreuve. Mais ce forum est une de ces occasions.


Hors ligne Josette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 24
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : un jour sans...
« Réponse #5 le: 11 mars 2022 à 11:23:30 »
oui tu peux compter sur les personnes qui comprennent ta souffrance puisqu'ils connaissent la même chose que toi.

Seules les personnes qui vivent cela, peuvent entendre ta douleur. Cela va faire 4 mois qu'il m'a quittée et le mal ressenti à l'intérieur est toujours intense. Et pourtant, j'essaie d'avancer.

Tente de faire quelque chose que tu aimes. Le soir, devant la télé, je fais des puzzles. j'essaie d'occuper ma tête pour que mon corps ne me lache pas. Il y a des livres également qui parlent du deuil ; lis les, souligne ce qui te parle fort ; et reprends les phrases soulignées.

n'hésite pas à te confier à nouveau.

Amitiés


Hors ligne Alice

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 196
  • Mais où es-tu ???
Re : un jour sans...
« Réponse #6 le: 14 mars 2022 à 14:01:46 »
Bonjour,

Moi j'ai regardé des photos et j'en ai rajouté dans la maison, et sur mon lieu de travail. J'en avais besoin. Ça le faisait exister un petit peu encore.
Je m'en servait aussi comme exutoire, je regardais, je pensais aux souvenirs, je pleurais de colère et tristesse, et puis stop. Je me ressaisissais, et je continuais.
Ma petite histoire : un an 1/2 pour moi que mon compagnon a été tué dans une accident de voiture, notre fille avait 4 mois...
On se retrouve seul et on se doit de continuer pour nos enfants.

Pour toi, 2 mois c'est encore très récent, mais je pense qu'il faut que tu évacues ta tristesse et colère. Ne pas craindre de t'embourber. Tu vas tenir debout pour tes enfants, c'est une force !
Tu vas traverser différentes étapes, différentes sensations, le manque, sentir sa présence, la fatigue, l'espoir etc.. Tu vas traverser un océan houleux avec des hauts et des creux de vagues plus ou moins longs..
Tu l'exprimes très bien :

Je sens bien que cette douleur de son absence ne me quittera jamais, peut-être s'atténuer avec le temps. Je ne veut pas non plus que cette douleur sans aille complètement,  cette douleur est le signe de l'amour que je lui porte.

Je suis moi même en train de me sentir mieux et pourtant au fond de moi j'ai toujours mal. Mais ça devient invisible pour les autres, il n'y a plus que moi qui ait cette chose à l'intérieur qui m'a transformée...
Je ne sais pas si on perd cette douleur, je ne pense pas. On apprend juste à vivre avec. Alors ne craint pas d'aller mieux et d'oublier, c'est impossible, tu iras mieux et il faut se l'autoriser, mais plus comme avant et tu n'oublieras pas.

Il faut s’autoriser à aller bien, ne serait-ce que pour tes filles. Moi ma méthode, était de craquer plusieurs fois par jours au début, puis de moins en moins souvent ( seule en voiture souvent), et ensuite continuer d'avancer.

Pour ce qui est de rencontrer quelqu'un d'autre, il ne faut pas forcer les choses, il faut surtout prendre son temps. C'est normal que tu n'en aies pas envie pour le moment et ça te paraît impossible, mais ça viendra. Laisse faire les choses.
Prends le temps d'abord de vivre ton deuil. C'est important. Laisse passer l'année des "premières fois". Toutes le premières fois sans elle.

Je t'envoie force et courage!

Hors ligne satreg

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : un jour sans...
« Réponse #7 le: 20 mars 2022 à 22:34:35 »
Merci sincèrement pour tes conseils Alice.

En ce moment je me sens plutôt dans le creux de la vague. C’est le manque qui accentu la douleur.
Ce week-end je suis allé promener avec mes filles. Je n’ai pas arrêté de penser au fait, que j’aurai tant aimer qu’elle soit avec nous, combien elle me manque. Je n’ai pas réussi à apprécier ce moment avec mes filles.

Je pense que tu as raison, il faut que j’arrive à  évacuer ma tristesse.
J’ai du mal à franchir le pas de regarder nos photos. J’ai peur de rester au creux de la vague. Même si je sais que je me battrai pour remonter, pour mes filles, pour la promesse que je lui est fait de m’occuper d’elles. Mes filles sont ma force et mon courage.

 Amitiés





Hors ligne Alice

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 196
  • Mais où es-tu ???
Re : un jour sans...
« Réponse #8 le: 29 mars 2022 à 14:19:10 »
Oui, pendant presque un an, tout ce que tu vas faire aura un goût amer.. Elle va te manquer, tu vas imaginer" si elle était là", tu penseras "elle devrait être là".. Tu n'apprécieras pas réellement les choses, même les belles choses, on aurait voulu les partager avec eux, et du coup on ne sait plus les apprécier.

Mais je peux t'assurer qu'on apprends à vivre avec leur absence, et du coup avec leur présence différente. Et on revient progressivement dans la vie avec les vivants. Faut être patient, c'est un long processus.

Moi je commence à me perdre dans mes souvenirs, j'ai l'impression qu'il n'est pas vraiment parti, et qu'il sait tout ce que j'ai fait depuis sa mort. Étant donné que je lui parle dans ma tête, et que je ne peux imaginer qu'il ne nous voit pas (c'est trop difficile, et pourtant je suis très cartésienne avec aucune éducation religieuse), j'oublie qu'il n'a pas vu tous les changement que j'ai pu faire dans la maison par exemple.. car je me suis toujours posée la question de ce qu'il aurait pensé. J'oublie que notre fille n'avait que 4 mois, et qu'il ne l'a pas vu faire du 4 pattes ni ses premiers pas.. Mais j'ai pensé tellement fort à lui dans ces moments là, que finalement pour moi, il était là avec moi, avec nous.
Aujourd'hui j'ai le sentiment qu'il est avec moi en permanence. C'est une autre présence, certainement dans ma tête et mon cœur, mais il est en moi et ne me quittera plus jamais. Aujourd'hui je peux tout faire en me disant qu'il est avec moi et content pour moi. Il aura fallu un an et demi..

Tu ne peux pas lutter contre les creux de vague.. Je pense que plus tu résistes, et plus ils seront violents quand tu ne pourras plus résister...

Et oui, tu te dois d'aller bien pour tes filles, et pour leur maman qui voudrait vous voir heureux. C'est ta principale force.

Je ne sais pas si tu en parles à tes filles, mais je pense que tu peux leur montrer que tu es triste parfois, car il n'y a rien de plus normal de voir leur papa triste quand maman manque, il ne faut pas n'être qu'un rock et faire toujours style de rien.
Et qu'elles pensent que tu es insensible ou que tu t'en fiche, alors que c'est faux !

N'hésites pas à m'écrire.
Je t'envoie force et courage!

Hors ligne satreg

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : un jour sans...
« Réponse #9 le: 02 avril 2022 à 10:09:57 »
Bonjour,
Le week-end dernier j’ai regardé nos photos, les émotions furent très fortes,  des flots de larmes ont coulés.
J’en suis sorti complètement vidé, mais apaisé.
La revoir si belle, Véronique était très coquette et prenait toujours soins d’elle. Revoir tout ces bon moments passés ensemble. Des premiers jours de notre rencontre, à la naissance de nos filles, tout ce bonheur et cet amour.
Tout ces moments partagés, ces souvenirs que personne ne pourra m’enlever.

Mes filles parlent très peu de leur maman, elles sont timides et réservées comme moi.
Je leur ai proposé de mettre des photos de Véronique dans la maison, et leur ai dit que je ne voulais pas que parler de leur maman soit un sujet tabou.
Depuis le moment où j’ai dù leur annoncé que leur maman allait mourir, j’ai insisté sur le fait qu’elles pouvaient venir me voir,
Et me parler à n’importe qu’elle moment si elles en ressentaient le besoin.
Je pense que pour le moment elles vont bien, et je guette tout signe qui pourrait me faire penser que ce n’est pas le cas.

En ce qui me concerne, je ne sais pas si j’arriverai un jour à vivre pour moi. Je suis dans un sentiment d’attente, l’attente de peut-être pouvoir la rejoindre un jour. Je me questionne beaucoup sur ce qu’est la mort.

Amitiés.

Hors ligne satreg

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : un jour sans...
« Réponse #10 le: 05 avril 2022 à 10:37:35 »
Bonjour,
Ces derniers jours ont été très durs, je pense à elle tout le temps. La douleur de son absence est immense.
Je ne sais pas si je dois me forcer à ne pas penser constamment à  elle, me laisser des instants de répit. Le travail me force naturellement à penser à autre chose, mais lorsque que le soir arrive ou le week-end lorsque je me retrouve seul et que mes pensées vont vers elle, la douleur et la tristesse font rage et me brise. Faut-il se garder une porte dans son esprit, que l’on ouvrirait quand le besoin s’en ferai sentir ? J’ai peur d’en perdre la clé. Mais si je laisse la porte constamment ouverte, je ne suis pas sûr d’y survivre. J’espère qu’un jour je pourrai l’ouvrir en grand et que mes pensées et mon amour pour elle, pourront m’accompagner pour le temps qui me reste à vivre, et de la retrouver.

Je l’ai toujours aimé, mais c’est aujourd'hui que je ressens à quel point l’amour que j’ai pour elle est énorme, infini.
Dans la  vie quotidienne d’avant, l’amour était là, bien présent, mais comme masqué, à l’intérieur de moi.
Je regrette de ne pas lui avoir dit plus souvent je t’aime. J’ai toujours eu du mal à le lui dire par pudeur, timidité ou autres raisons idiotes.
J’ai pu lui dire une dernière fois je t’aime, avant qu’elle ne tombe dans l’inconscience et qu’elle s’en aille. Son regard et son sourire à ces mots mon empli de joie et de tristesse à la fois, mais elle savait.

Je t’aime Véronique.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 5356
Re : un jour sans...
« Réponse #11 le: 05 avril 2022 à 12:30:48 »
Satreg
ce que tu décris est ce que la majorité ont décrit dans leur fil perso et ce que nomme normal Dr Fauré (rôle culpabilité etc.)
chacun trouve des moyens de faire face à l'insupportable
il n'y a pas de recette
des choses à tester après avoir lu des ancien.ne.s pour moi ...
Plus on arrive à tester une activité prenante nouvelle plus on a de sas sans être torturé par le chagrin : j'en parle dans mes contributions sur comémo.org à propos du qi Gong
voir liens dans table des matières
et les soirées à la ludothèque de ma ville avec de jeunes adultes formidables !

d'autres c'est la danse connue avant
d'autres quelque chose jamais réalisé
autant de pistes ...

La première année est horrible c'est évident

prend soin de toi comme elle voudrait
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Alice

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 196
  • Mais où es-tu ???
Re : Re : un jour sans...
« Réponse #12 le: 05 avril 2022 à 14:19:05 »

 J’espère qu’un jour je pourrai l’ouvrir en grand et que mes pensées et mon amour pour elle, pourront m’accompagner pour le temps qui me reste à vivre, et de la retrouver.


Oui, c'est un peu comme ça que ça se passe.. Mais c'est le temps qui va faire le boulot. Et c'est très long. Ne sois pas si inquiet, ton état actuel est normal, comment pouvons nous aller bien et continuer la vie ainsi? Ce n'est pas la vie qu'on voulait.. Celle-ci est injuste et inacceptable. Comment faire?
Mais le cerveau n'est pas si mal fichu ! Et un jour tu  vas te surprendre à ne pas avoir pleuré de la journée, ça arrivera une fois de temps en temps.. puis le tourment recommencera, puis s'apaisera à nouveau...
Moi aussi je regrette de ne pas avoir su lui dire plus souvent que je l'aimais, mais aujourd'hui je ne cesse de le faire!

As-tu lu les phases du deuil du Dr Fauré? https://mieux-traverser-le-deuil.fr/les-quatre-phases-du-processus-de-deuil/
https://www.christophefaure.com/vivre-le-deuil-au-jour-le-jour/
Ca aide a comprendre un peu le processus et pour ma part ça me rassurait.

amitiés

Hors ligne Josette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 24
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : un jour sans...
« Réponse #13 le: 14 avril 2022 à 10:34:14 »
strateg,
Je viens de lire tous tes messages. Je suis certaine que l'amour de ta vie est partie en emportant avec elle l'amour que vous avez partagé.
Ce que tu connais, nous sommes tous et toutes à le comprendre, à le vivre, à connaître les moments dévastateurs ; une chanson, des repas en famille,  des dates anniversaires .... tout fait mal.
mais, malgré tout, la vie reprend le dessus. La douleur et l'amour sont préservés en nous pour toujours mais le soleil revient, et avec des choses à faire que lui seul faisait. Pas le choix. Entoure toi de gens qui t'apprécient vraiment ; il n'y a pas de remède miracle. Mais dis-toi que ton amour est en toi et tu peux y penser avec amour, lui parler, lui écrire, c'est ainsi que vos sentiments perdurent !
courage ! nous sommes nombreux derrière toi. N'hésite pas à décrire ce que tu fais et ce que tu penses.