Auteur Sujet: Un été si particulier. Ou ce que la vie nous aura refusé.  (Lu 2850 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En ligne malome

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 357
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Un été si particulier. Ou ce que la vie nous aura refusé.
« Réponse #15 le: 07 Avril 2019 à 18:33:45 »
kergaran

Aimer ce verbe qu'on peut conjuguer à tous les temps , qu'importe la  durée de ce verbe AIMER n'est-ce pas l'intensité  de cet amour qui aujourd'hui dut à la séparation non voulue ni par l'un ,ni par l' autre qui nous fait tant souffrir ,  ce manque d'échange de quelque façon que ce soit fait si mal , cet instant fatal sans retour , et celui qui reste doit affronter tout ce qui ne sera jamais plus, mais qui restera au fond de nous, .  Pour nous aider à évacuer les trop pleins de douleurs nous avons ce merveilleux forum un livre qui malheureusement ne se fermera jamais, mais qui est précieux et nous apportent un instant de compréhension  et l'écoute des autres dans les différentes  souffrances . Prends soin de toi  et laisser couler ses larmes  c'est normal , nous ne les contrôlons pas toujours, elles sont nos compagnes de route pour un certain temps
Amitiés et douceur à toi et ton ange


En ligne Boutchou

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 249
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Un été si particulier. Ou ce que la vie nous aura refusé.
« Réponse #16 le: 07 Avril 2019 à 19:33:30 »
Kergaran,
Ton histoire et ta souffrance révèlent ton immense detresse
Je n ai pas de mots pour t aider juste adoucir peut être ton chagrin  .
comme je l ai écrit sur mon fil ,oui tu as la chance d aimer et d avoir été aimée ....mais  ce manque de lui ,est d une douleur folle ... nous le savons tous ici
Je veux juste te dire que je partage ce que tu ressents et comprends tes mots.

Amitiés
Boutchou

En ligne kergaran

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 56
  • Aujourd'hui, la mer, c'est toi. Tu es la mer.
Re : Un été si particulier. Ou ce que la vie nous aura refusé.
« Réponse #17 le: 08 Avril 2019 à 12:35:26 »
Je vous remercie Boutchou et Malone.
Vous m'avez dit qu'ici je pouvais crier.  Alors je vais crier une partie de ma douleur.
J'aimerais savoir si certains d'entre vous avaient consulté psychiatre ou psychologue, ou tout au moins avoir un peu un retour sur leur expérience.

Lundi 8 avril. 10:00

Cette nuit j’ai rêvé un rêve étrange où je tentais de poursuivre désespérément quelqu’un, que je n’avais l’air de connaitre vraiment, … Et qui allait plus vite que moi. Je roulais, roulais, comme quand j’ai fait tous ces kilomètres pour venir te voir une dernière fois, … Et cela semblait ne pas vraiment avoir de fin. Il me manquait toujours quelque chose, … que je passais trop de temps à chercher, et que je retrouvais finalement, pour pouvoir repartir et continuer encore.
Etrangement, cette personne que je semblais vouloir rattraper m’attendait, me parlait même, et me disait que peut-être on pourrait se voir plus loin, …
Cette personne ne te ressemblait pas. Mais il y avait quelqu’un d’autre avec elle.
Je ne sais pas qui.
A Paris. Voilà, j’allais à Paris.
Toute la nuit j’ai eu dans la tête les paroles de « Va hent » et « Gortoz a ran » de Denez Prigent. Mais comme cet inconnu du rêve, les paroles disparaissaient dès que je voulais me concentrer sur le texte. Et je n’arrivais pas à les rattraper.

Je voulais en octobre t’emmener à Paris.
Je n’ai pas eu le temps de te le dire.
C’était un bon compromis.
Nous aurions pu prendre le train. Nous étions chacun à deux, deux heures et demi de Montparnasse. Imagine, il y avait une exposition d’Egon Schiele et de Jean Michel Basquiat. Nous aurions loué un hôtel.
Nous aurions ri. Nous aurions rêvé. Nous nous serions « effleuré le dos, … Mais pas que ». Nous aurions été heureux.

Egon Schiele et de Jean Michel Basquiat ! Quelle drôle d’idée de ma part. Existe-t-il des âmes plus tourmentées ?

Je ne connaissais pas Alexis HK.
C’est toi qui me l’a fait écouter. « Chaque instant comme un dernier présent ».
Je me complais et ne supporte plus à la fois toutes ces musiques et vidéos qui semblent toutes si bien raconter notre histoire.
Même si au moment où nous nous sommes fait découvrir tout cela, nous ne le connaissions pas encore, le dénouement de notre histoire.
Il ne te reste plus à toi que ce temps-là :
« Le temps que le temps pourra prêter, à nos enfants, pour les laisser rire. »
J’espère que tes enfants seront heureux mon amour. Je sais que tu voulais que les miens le soient mon Ange.
J’ai souhaité aux tiens une belle vie.
Je tente de dire aux miens dans ce marasme qu’est ma vie de faire les bons choix. Mais, on ne sait souvent que trop tard … Et on ne sait même jamais … ce qu’aurait dans le temps pu être une autre voie. Mon fils me la dit : on ne peut pas tout faire. Et on est parfois trop occupé à tenter de faire au mieux. Même si le mieux parfois ne fait que cacher trop brièvement le pire.

https://www.youtube.com/watch?v=mHncfobuhxk

Cette nuit, j’ai eu cette impression que tu me disais que tu allais devoir partir.
Définitivement partir.
Je t’ai supplié de rester encore.
Da garan

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4458
Re : Un été si particulier. Ou ce que la vie nous aura refusé.
« Réponse #18 le: 08 Avril 2019 à 13:46:17 »
dans table des matières
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/
on trouve
voir les erreurs des psys non spécialistes
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil/texte-paralant-des-erruers-des-psys-non-specialistes-du-deuil/msg61049/#msg61049
traitements
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/traitement-ou-pas/msg48632/#msg48632

mon expérience moi fut la plus aidante (2 pys ! ...) j'en parle tout au long de mon fil
elles m'aident à démêler ce qui vient du deuil lui même de ce qui est lié à mes schémas eux mêmes liés à mon enfance, mes croyances sur la vie etc liés à mes évènements marquants
au moments à peine 2 ans et demi après le décès de mon aimé, le décès brutal de ma maman, handicapée hébergée sous mon toit j'ai été très aidée par ces suivis !

Bien sûr c'est soi même qui faisons le travail mais la guidance, l'éclairage est très utile ! ...
je ne regrette pas !
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mircea

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 406
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Un été si particulier. Ou ce que la vie nous aura refusé.
« Réponse #19 le: 08 Avril 2019 à 22:56:15 »
J'aimerais savoir si certains d'entre vous avaient consulté psychiatre ou psychologue, ou tout au moins avoir un peu un retour sur leur expérience.
Je vois aussi une psychologue. Elle n’est pas spécialiste du deuil mais elle me convient bien, tant par sa façon de travailler (on cherche ensemble, elle n’« impose » jamais) qu’humainement.

Les séances ne sont pas figées, la psy sait s’adapter à mes demandes, mon état du moment etc …. (elle peut m’écouter, m’expliquer, répondre à mes nombreuses questions, me soutenir, voir même « me porter émotionnellement », faire une séance d’EMDR, se poser sur mes rêves etc ….)

Certains thérapeutes disent que le fait de payer a un sens dans les soins.
Ses consultations ne sont pas payantes. Je crains que si elles l’avaient été, ça aurait été un frein pour moi car je crois que j’en ai encore pour un moment ….

Je te souhaite de trouver ce dont tu as besoin comme soutien ....

A galon

Catherine
« Modifié: 09 Avril 2019 à 08:22:51 par Mircea »

Hors ligne Mircea

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 406
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Un été si particulier. Ou ce que la vie nous aura refusé.
« Réponse #20 le: 09 Avril 2019 à 18:44:04 »
Si cette phrase te caresse le coeur, alors je te la dépose  :) :

"Les mots servent à toucher les âmes quand les mains ne peuvent toucher les corps et j'en connais qui sont de véritables caresses "

Je l'ai prise au "petit monastère" : http://forumdeuil.comemo.org/traverser-le-deuil/mon-petit-monastere-mon-paradis-blanc-!/3330/
 lieu où l'on pousse la grosse porte en bois doucement, où l'on peut trouver le silence, la paix en se promenant dans les allées fleuries par le printemps, où l'on peut s'asseoir sur un banc, écouter des poésies, fredonner, découvrir de beaux textes (certains sont source d'espoir), rêver .... lieu qui unit où malgré nos deuils différents  ....
En cherchant dans les recoins, on trouve même des trésors ..... mais chuuuuut ....

En ligne kergaran

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 56
  • Aujourd'hui, la mer, c'est toi. Tu es la mer.
Re : Un été si particulier. Ou ce que la vie nous aura refusé.
« Réponse #21 le: 09 Avril 2019 à 21:45:59 »
Mardi 9 avril. 19:22
J’avais cru que si je ne finissais pas ce carnet de dessin, … tu ne mourrais pas mon amour.
J’y avais vraiment cru … vraiment, … l’espace d’un instant.
Peut-être est-ce moi, alors, qui pourrait mourir, lors du dessin sur la dernière page.
Tu ne le voudrais pas, bien sûr, …
Aide-moi mon Ange.

Cette journée d’aujourd’hui n’avait pas de nom.
Si tu regardes tout cela alors tu sais pourquoi.
Pas la peine de l’écrire.
Que de haine. Je ne comprends pas.
Est-ce vrai ?

Il me faut du courage.
Tu me l’avais dit : « Mais du courage, tu en as ».

J’ai dessiné ces poteaux tortueux de Saint Malo.
Ce n’est pas fini, mais pas si mal.
Aujourd’hui, c’est toi la mer mon Ange. Tu es la mer.
Da Garan.

Je voudrais que ce vide qui s’empare de moi trop souvent disparaisse.
Je voudrais ne plus penser.
Je voudrais, … que tu sois là avec moi, pour m’aider.
Je voudrais … que tu sois.

Tu sais, je crois que je n’ai jamais vu rien d’aussi beau …
D’aussi digne aussi, … que toi, …
Sur ce lit au ras du sol …
Et même sur ce matelas, encore un peu plus bas.

Ne t’inquiète pas pour moi !
Tu sais pour toi maintenant, …
Je peux …
Tout.
« Modifié: 10 Avril 2019 à 10:54:47 par kergaran »
Da garan

En ligne malome

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 357
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Un été si particulier. Ou ce que la vie nous aura refusé.
« Réponse #22 le: 10 Avril 2019 à 12:22:54 »
Kergaran

 L'amour qu'ils ont su si  bien nous donné et que nous avons partagé quelque soit le temps est un trésor , et pourtant aujourd'hui il est ou devrait être notre force et pourtant il est douleur , moi je croyais être plus forte que cette douleur et non je me retrouve au bord d'un précipice tombera , tombera pas , tel un airbag qui se dégonfle . On ne peut vivre sans amour , ce que nous avons vécu est un trésor précieux , il faut y puiser dedans nos ressources pour vivre , avancer pour eux
sans jamais abandonner au jour le jour

Amitiés et douceur à toi et ton aimé

En ligne kergaran

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 56
  • Aujourd'hui, la mer, c'est toi. Tu es la mer.
Re : Re : Un été si particulier. Ou ce que la vie nous aura refusé.
« Réponse #23 le: 10 Avril 2019 à 18:36:23 »
Merci Molone, Mircea et Frederico aussi alors pour ses phrases magnifiques qu'il a su écrire et offrir en partage.
Mon écriture à moi me semble bien égoïste et personnelle à côté de la votre, ... Et comme Fréderico dans certains de ces textes, il me semble étrange que vous preniez le temps de cette lecture de ces quelques pages confuses et dans le désordre de ma souffrance .
Je remercie le forum de cette possibilité qu'il offre de crier la douleur ...

Si cette phrase te caresse le coeur, alors je te la dépose  :) :

"Les mots servent à toucher les âmes quand les mains ne peuvent toucher les corps et j'en connais qui sont de véritables caresses "

Je l'ai prise au "petit monastère" : http://forumdeuil.comemo.org/traverser-le-deuil/mon-petit-monastere-mon-paradis-blanc-!/3330/

Da garan

En ligne malome

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 357
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Un été si particulier. Ou ce que la vie nous aura refusé.
« Réponse #24 le: 10 Avril 2019 à 19:32:26 »
Kergaran


 il me semble étrange que vous preniez le temps de cette lecture de ces quelques pages confuses et dans le désordre de ma souffrance .
non Kergaran , tu  y exprimes toute ta souffrance , ton amour , tous tes ressentis , tu lui parles, demande qu'il t'aide , chacune et chacun s'exprime comme il le souhaite et c'est ce que tu fais , tout le monde ne te répond sans doute pas , mais tu es lu

continue à ta façon de nous faire partager tes ressentis
Amitiés et douceur à toi

En ligne kergaran

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 56
  • Aujourd'hui, la mer, c'est toi. Tu es la mer.
Re : Un été si particulier. Ou ce que la vie nous aura refusé.
« Réponse #25 le: 10 Avril 2019 à 22:01:10 »
Dimanche 3 février 2019
J’essaie de m’occuper l’esprit mais rien ne fonctionne. Ma vie d’aujourd’hui est un tel désastre que je n’ai pas de pensées positives qui pourraient remplacer mes pensées de toi. Mon travail m’ennuie. Il m’épuise aussi parfois.
[...]

Je me suis réveillée en entendant les oiseaux.
Un matin, tu m’avais dit que chez toi là-bas, ils ne chantaient pas encore, car, ils étaient plus paresseux.
Tu te réveillais toujours tôt.
Ce matin, le ciel est bleu. Le soleil brille et il fait un froid glacial. J’ai pensé que cela pourrait être un beau jour pour mourir. Car tu vas mourir, …
Ta mère a téléphoné avant-hier. Elle a dit que l’on te faisait beaucoup dormir. Qu’elle était venue te voir, que tu t’étais réveillé, qu’elle ne pouvait pas dire si tu l’avais vue, mais que tu avais regardé la fenêtre, car il y avait un beau soleil.
J’espère un miracle. Je me dis encore que cette tumeur tu peux la combattre. J’ai tellement cru que je pourrais t’aider à cela !
Da garan

Hors ligne pscar13

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 644
  • Seul l'Amour peut garder quelqu'un vivant
Re : Un été si particulier. Ou ce que la vie nous aura refusé.
« Réponse #26 le: 11 Avril 2019 à 02:16:09 »
kergaran,

Tes mots si beaux pour exprimer autant de  douleur, les derniers instants.
C'est si difficile, si impossible à croire, jusqu'à la dernière minute on espère un miracle.
Tendresse et douceur pour adoucir ces douloureux souvenirs.
Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé.
Mon rêve est devenu réalité, il restera pour toujours un souvenir.

Hors ligne Nora

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 746
  • " Ne me secouez pas, je suis pleine de larmes "
Re : Un été si particulier. Ou ce que la vie nous aura refusé.
« Réponse #27 le: 11 Avril 2019 à 08:57:35 »
kergaran,

Je n'écris plus beaucoup ici, mais je l'ai tant fait depuis  plus de 4 ans. A  ce moment,  au début de mon hurlement.

Je te lis. Je lis tes mots qui ont été les miens, cette profonde désespérance, cette douleur indicible, cette terreur, cette solitude.

Je te lis,  je t'écoute, et je pense fort à toi.

Et je salue la bretonne, amoureuse de la mer, des rivages du  nord, puisque je le suis aussi.

Bien à toi

Nora




En ligne Boutchou

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 249
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Un été si particulier. Ou ce que la vie nous aura refusé.
« Réponse #28 le: 11 Avril 2019 à 11:19:26 »
Kergaran,

Il n y a pas de mots ni  de conseils qui  apaiseront  ta souffrance .....
Juste une pensée parce que je comprends et partage .....
Amitiés
 Boutchou

Hors ligne Mircea

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 406
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Mon écriture à moi me semble bien égoïste et personnelle
Ce n’est pas égoïste : comme tu le dis : on vient pour hurler sa douleur, surtout les premiers temps …. et s’ajoutent des motivations diverses selon les uns et les autres.
Il n’y a pas d’obligation à échanger etc … (même quand on vient ici depuis un certain temps, il y a des moments où l’on n’a pas "envie", on ne peut répondre, échanger tellement on se sent vide  etc …. on le sait, on le comprend ….)

Une personne a écrit :
"ici, sur ce forum, il faut savoir pourquoi et surtout pour qui écrivons-nous !"
(quand je ne sais plus trop, je ne me sens plus à ma place ici etc .... : cette phrase m'est d'un rappel utile)

Dans : http://forumdeuil.comemo.org/traverser-le-deuil/comment-ecrire-et-partager-sur-le-forum/45/ il y a cet article :
 Pourquoi écrire sur un forum de deuil?
https://www.slate.fr/story/164081/forum-deuil-internet-soutien

Voici un extrait :

«En réalité, sur ce genre de forums, on interagit peu entre nous, on se donne rarement des conseils, on s'envoie peu de messages, confie Camille. On se lit. Beaucoup. On ne peut pas partager notre peine, elle est indivisible à chacun, et nous sommes condamnés à la subir seule. Mais on partage des mots.» Des mots pour concrétiser enfin les pensées et les émotions si particulières du deuil, des mots au rugby. «C'est apaisant de pouvoir poser des mots sur ce qu'on ressent. Et on en manque souvent. Alors on se les prête entre nous.»

(perso, je préfère quand ça interagit et de façon large ....)

Il y aussi beaucoup de personnes qui viennent lire sans s’inscrire (certainement pour diverses raisons : pas envie, n’ose pas, pas facile d’écrire etc …). Alors peut-être que tes mots aideront, soulageront certain-e-s qui ne peuvent écrire …. ils parleront pour eux, pour elles.

Encore merci d'avoir pris le temps de la traduction de "Va Hent" et de la partager

Tendresse

Catherine