Auteur Sujet: tentative de comprendre pourquoi les autres nous gardent à distance  (Lu 9313 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4501
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #15 le: 14 Février 2015 à 21:05:00 »
la méconnaissance des processus de deuil est abyssale !
même chez des professionnels de santé pour exemple ma mauvaise expérience à ma pharmacie ... qui pourtant connait bien mon histoire ...
l'infirmier qui vient pour les soins de ma mère et était là pour la fin de vie ... je ronge mon frein en soi, mais je sens que l'explosion est proche par rapport à ses "vous allez bien ?"
le texte qu'à posté Eva Luna http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil/plaquette-de-la-maison-montbourquette-%28canada%29/msg50294/#msg50294
devrait (seconde page être largement diffusé !

autre remarque
personne ne vit le deuil pareil
et certaines personnes pensent que tous les deuils sont semblables ...
et non !
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

En ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2651
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #16 le: 15 Février 2015 à 02:46:32 »
première leçon du deuil: chacun le vit différemment et selon son parcours de vie antérieur.. et les recettes..ma fois.. ne valent jamais pour les autres... du coup, on peut seulement témoigner de ce qui est bon pour nous, ouvrir des pistes nouvelles pour d'autres mais conseiller, jamais!

Hors ligne Lui et moi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 192
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #17 le: 15 Février 2015 à 16:40:23 »
On ne peut en effet que dire ce par quoi nous passons nous, tenter de le faire comprendre.
Continuer pour toi, parce que tu l'aurais voulu.

Hors ligne Ela

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 308
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #18 le: 11 Août 2016 à 17:07:34 »
Cette question me perturbe particulièrement aujourd'hui et je retrouve dans les archives qu'il existe déjà une conversation sur le sujet... Je me reconnais un peu dans chacun de vos ressentis... Vis à vis de mon entourage, de ma famille, de mes amis, de mes connaissances... je crois que je suis passée par une multitude de phases... Dans les premières semaines, j'ai accueilli avec émotion et gratitude les marques de soutien... Je crois qu'à ce moment là, la douleur était si forte, les émotions si pressentes que,  ne pouvant pas les cacher, je n'avais pas l'impression de porter un masque en face des autres... Ils réagissaient, bien évidemment, chacun à leur manière: certains faisaient face, d'autres étaient gênés... mais au moins, l'échange était authentique. Pas de faux semblants... Et puis, la perte de mon chéri était si récente que dans tous les cas, je sentais que ma douleur était légitime, accueillie, acceptée... Puis petit à petit, moins de marques de soutien et cette gêne, palpable, qui s'installe... Je pouvais/peux deviner l'hésitation, l'inquiétude des gens qui ne savaient/savent pas comment reprendre contact avec moi, quoi me dire... J'ai souvent ressenti que pour eux, mais en toute honnêteté pour moi aussi, les premiers échanges, les premières entrevues étaient synonyme de "mauvais moment à passer". J'ai été très en colère... J'en voulais aux gens de m'imposer la lourde tâche de les mettre à l'aise alors que je n'avais pas d'énergie pour ça. Et puis j'ai été en colère contre moi aussi, de me laisser autant affecter par leur gêne et que cela m'empêche de rester authentique, en cherchant trop à m'adapter à "ce que je je pensais qu'ils voudraient que je dise ou fasse pour briser la glace" (alors que dans le fond, tout ça n'est que spéculation. Je n'en sais rien. Pas plus qu'ils ne peuvent présupposer se ce qui est bon pour moi). Ayant compris ça, ma colère est peu à peu retombée.... Mais voilà, ça ne change rien au problème... Aujourd'hui, alors que dans quelques jours cela fera 4 mois que mon chéri est parti, je suis comme lasse, résignée vis à vis de mon entourage... Ma famille, mes amis tentent parfois de me tendre des perches pour parler de ce que je vis, mais je réalise que je suis mal à l'aise de parler de mes émotions avec eux... Fatiguée de devoir répondre à la question "comment tu vas?", ou pire "qu'est ce qui ne va pas? ...." alors que ce que je vis est tellement complexe et que du coup je ne sais pas quoi répondre... Et lorsque je commence à répondre, j'avance sur la pointe des pieds car je ne sais pas si la personne souhaite vraiment que je développe, ou si elle ne cherche pas juste à se rassurer elle-même sur mon état... Et par dessus tout, ce que je voudrais, c'est qu'on parle de lui. Qu'on me parle de lui... Mais mes proches le connaissant peu au final, c'est toujours moi qui amène son nom dans les conversations... Et je sens bien que c'est forcé... Qu'après quelques phrases, on passe à autre chose... Et moi justement, je ne veux pas passer à autre chose. Je veux continuer, mais pas "passer à autre chose". Alors pour le moment, le seul moyen pour moi de faire comprendre ça, c'est de refuser leurs propositions pour "me changer les idées". C'est paradoxal, je sais: ce besoin qu'on prenne soin de moi et en même temps, cette tendance à repousser les mains qu'on me tend... Lorsque j'entraperçois une éclaircie: les regards d'apitoiement qu'on m'adresse me blessent et m'exaspèrent. Ils m'empêchent d'accueillir avec légitimité les petites trêves du quotidien. En même temps, lorsque je m'autorise à sortir, à jardiner, cuisiner: je supporte encore moins les larges sourires et les marques d'encouragement (et de soulagement) qui apparaissent sur les visages de mes proches. Les "c'est bien", les "elle va mieux" que j'entends dans la bouche de mon père quand il parle aux voisins... Alors la question que je me pose c'est, en plus de "pourquoi les autres nous gardent à distance", "comment faire pour ne pas repousser les autres?".... Comment surmonter ces paradoxes?  ???

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4501
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #19 le: 29 Avril 2017 à 15:59:32 »
Bien expriméhttp://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/perte-de-mon-mari-le-17-octobre-2016/msg85740/#msg85740
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Alexandra

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 153
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Merci Qigan d’avoir fait remonté ce sujet, j'en avais besoin. A chaque nouvelle perte, à chaque nouvelle personne qui me tourne le dos, la violence reprend le dessus et je reperds pied. Je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi en plus de perdre l’homme que j’aime, sans qui je n’ai plus aucune force, il faut en plus tirer un trait sur tant de personnes.

Il y a quelques jours, j’ai reçu un texto édifiant d’une amie dont je n’avais pas de nouvelles et que j’espérais revoir. Une amie à qui pourtant je dois ma rencontre avec Tom et qui était importante dans notre histoire. Elle explique que mon déménagement lui a fait du bien, que ça « lui a permis de se relever », qu’elle préfère imaginer que je vais mieux de loin, qu’elle continue de voir les parents de Tom parce qu’elle ne les connait pas et que c’est plus facile. Elle me demande de
« comprendre » qu’elle est tous les jours face aux souvenirs de Tom et que c’est dur pour elle aussi, qu’elle doit se « protéger de ma tristesse et de ma douleur ». Et elle termine en me disant qu’elle « nous garde dans son cœur éternellement » (en entourant le tout de petits cœurs que j’ai envie de lui faire bouffer !)

Je voulais partager ce texto avec vous parce que je crois qu’il mêle plusieurs raisons de tourner le dos à une personne en deuil :
-   la peur de la contagion de la douleur de l’endeuillé
-   le déni, l’envie de « faire comme si » la douleur n’existait pas
-   la douleur d’avoir perdu un ami et aucune envie de s’occuper de sa veuve en plus
-   l’envie de tourner la page au plus vite et de retrouver la stabilité « éternellement »
J’ajouterai bien à la liste le tabou du deuil qui nous laisse encore plus démunis et paumés lorsque la mort survient et notre monde égoïste dans lequel chacun doit garder sa douleur pour lui.

Il semblerait aussi d’après ma psy que parfois, pour ceux qui traversent ce deuil avec nous, nous cristallisions toutes les émotions négatives (la colère, la douleur, la tristesse) et certains préfèrent s’éloigner de ce symbole que nous sommes pour eux.

Hors ligne Nora

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 750
  • " Ne me secouez pas, je suis pleine de larmes "
Bonjour Alexandra,

Je n'ai pas l'air comme ça - et on pourrait en douter à force de lire ma profonde tristesse sur ce forum -  mais je suis d'une nature plutôt positive.
Alors je voudrais te dire que je comprends que tu sois choquée et triste à la lecture de ce texto parce que tu as l'impression qu'une personne qui t'est chère te tourne le dos, mais je ne ressens pas tout à fait les choses  comme toi.

Bien sûr ce que cette personne t'a écrit te peine, mais je trouve que, d'un certain côté, elle te témoigne aussi du respect.

Ce n'est effectivement pas la grande classe , mais ce n'est pas inélégant non plus. Elle prend le temps de te faire part de sa peine, sans doute réelle, elle te fait part de son incapacité à t'aider, sans doute réelle également, de son souhait de se préserver...Je me trompe peut être, mais cela ressemble plutôt à de la franchise, et c'est précieux, même si c'est difficile à entendre.

Cela vaut sans doute mieux que ces " Appelle moi si tu en as besoin "  - lancés à la va-vite avec l'espoir qu'il n'en sera rien -  que nous avons tous entendus.

J'en ai longtemps voulu à une amie très proche qui du jour au lendemain ne m'a plus donné de nouvelles un an après le décès de mon compagnon, alors que j'avais tant besoin d'elle. J'ai compris depuis qu'elle traversait une période difficile et qu'elle ne se sentait plus capable de me soutenir, elle n'en avait plus la force.

J'ai depuis fait la paix avec elle, et je comprends maintenant son attitude.

Ne te fais pas plus de mal actuellement, laisse partir cette personne sans rancoeurs...

Je pense fort à toi.

Nora

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4501
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Titenam

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 136
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #23 le: 31 Juillet 2018 à 14:53:58 »
Alors que je suis en plein questionnement sur l’attitude Des gens qui m’entourent je tombe sur ce sujet... je viens de me rendre compte que. Je pourrais mourir sans que personne ne s’en rendent compte... avant au moins une semaine c’est le désert autour de moi.... mes beaux parents souhaitent que je meurs pour pouvoir récupérer ma fille...et les autres seraient soulagés de n’en plus avoir à me regarder plonger... parce que je ne veux plus faire semblant...dans 7 jours cela fera 2 ans ... et je suis toujours aussi seule ... face à tout ce que sa mort a provoqué sur ma vie... les autres .... c’est l’enfer

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4501
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #24 le: 31 Juillet 2018 à 17:10:18 »
"les autres" ne savent pas gérer notre état, ni y faire face ...
ils n'ont pas appris
ont peur ...
les pros peuvent être là pour toi
et le forum aussi  :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1911
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : tentative de comprendre pourquoi le sautres nous gardent à distance
« Réponse #25 le: 31 Juillet 2018 à 17:21:43 »
Oui, je crois qu'il y a surtout de la peur dans les réactions des gens.
Peur de nous blesser, de ne pas trouver les bons mots, de nous voir nous effondrer, de ne pas savoir comment nous aider.
Peur aussi de ressentir eux-mêmes une grande détresse, de réactiver en eux des blessures.
On n'apprend pas ce genre de choses à l'école, et c'est bien dommage.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne LoïcC

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 17
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : tentative de comprendre pourquoi les autres nous gardent à distance
« Réponse #26 le: 31 Juillet 2018 à 22:27:28 »
Je crois que c'est bien la peur.
Un jour, une collègue m'a dit qu' "avec le temps, ça irait mieux". J'ai dû me raidir et j'ai, par contre, eu peur  que ça dégrade nos relations.
Ashes and diamonds
Foe and friend
We were all equal in the end

Hors ligne Nicole59

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 149
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : tentative de comprendre pourquoi les autres nous gardent à distance
« Réponse #27 le: 17 Mars 2019 à 18:38:58 »
Quand j'ai remarqué le "désintérêt" non pas de décès de mon amour, mais de mon chagrin par mon entourage, le tel qui ne sonne plus,, les visites promises pas tenues, et bien c'est moi qui me suis éloignée des autres, bonjour, bonne soirée, à la question habituelle ça va ? Je réponds je fais aller et je pars. Je sors très peu de chez moi, juste pour le nécessaire et garder mes petits enfants et c'est tout. J'attends, j'attends que mon amour vienne me chercher jour après jour, c'est le seul espoir qui me reste.
Nicole
Je suis morte avec lui.

Hors ligne BL62

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 174
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : tentative de comprendre pourquoi les autres nous gardent à distance
« Réponse #28 le: 28 Mars 2019 à 10:33:11 »
Pour ma part ,
J'ai ressenti la même chose que vous exprimez , une sorte d'éloigenement , une prise de distance, et ce refus de parler d'elle, d'évoquer son souvenir .
ça m'a mis tellement en colère que j'ai fait un énorme néttoyage de printemps des relations autour de moi . Amis, belle famille, famille. Tous ceux qui avaient fait montre d'hypocrisie avec tant de promesse non tenues  (tu peux toujours compter sur nous , on ne t'oublie pas , tu verras avec le temps ça ira mieux etc....) .

Bien sur , bizarrement, après avoir coupé les ponts , beaucoup ont cherché a me contacter . Mais je leur ai expliqué gentillement et poliement que c'était trop tard .

Depuis , je ne m'en porte que mieux.
La solitude est plus facile a gerer quand elle est choisie.

3 ans , 6 mois et 5 jours , et je suis toujours en colère . En colère après cette injustice .
Pourquoi elle .
Mais la colère me tient debout .

Laurent
Ti amo per sempre Amore mio

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 834
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : tentative de comprendre pourquoi les autres nous gardent à distance
« Réponse #29 le: 28 Mars 2019 à 13:03:56 »
bonjour..oui moi aussi j'ai fait ce triste constat..je suis la seule a prononcer son prenom...jean pierre serait heureux..jean pierre aurait fait ceci ou cela...jean pierre ....en face il n'y a pas d'echo...c'est perturbant de se sentir seule dépositaire de son souvenir...comme si nous étions les seuls qui pensions encore a eux...cela fait déjà pas mal de temps que c'est comme cela et c'est de plus en plus vrais.....pourquoi...je ne sais pas non plus. 
la vie continue sans eux...difficile d'accepter pour nous.
je continue malgre tout a parler de lui meme si ca derange ou gene...il fait parti de moi de toute façon. bises biche
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.