Auteur Sujet: Survivre à mon Ange  (Lu 11114 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4540
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #15 le: 05 Juin 2015 à 21:18:20 »
Ludmilla c'est un beau témoignage que tu fais ici !
bonsoir Patrick
 comment abordes tu le WE : bien bordé avec des activités pour éviter les blancs où le négatif peut submerger ou es tu apte à laisser venir les choses ?
Ta soirée avec Clément sera un moment d'aide pour toi
et oui la fragilité est là pour longtemps, les larmes sont utile bien sûr ...
prendre soin de soi est important bien sûr, c'est bien d'apprendre à le faire
affectueuses pensées et bises
« Modifié: 05 Juin 2015 à 21:21:24 par qiguan »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne burgerking8

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 36
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #16 le: 05 Juin 2015 à 23:05:52 »
Bonsoir Patrick,

Comme je te comprends lorsque tu dis que tu es submergé d'émotions lorsque tu prends ton fils clément dans tes bras et que le soir, tu es seul à lui faire un câlin.
Je suis sûre que Corinne est toujours près de toi et surtout près de son fils. Corinne sera toujours dans votre coeur et Clément grandira avec elle.,
Chaque soir, lorsque j'endors mes enfants, je me dis aussi que je suis maintenant seule pour leur faire le calin du soir et pour ma part, c'est une vraie source d'angoisse..

Je te souhaite plein de force à venir.
Je t'embrasse

Burgerking8

Hors ligne Patrick87

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 37
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #17 le: 08 Juin 2015 à 12:30:32 »
Bonjour chère Ludmilla,
Merci pour ton post.
Moi non plus je n'ai pas pût dire au revoir à mon Ange, j'ai fait confiance au personnel médical présent la veille au soir. Je suis resté avec mon Ange jusqu'à 23h30, l'infirmière m'a dit que mon Ange dormait bien. La maman de mon Ange à pris le relais jusqu'à 5h00 du matin. Elle n'a pas eu le temps de rentrer chez elle.
Mon Ange est parti à 5h30. Elle était seule pour son départ.
Je dois t'avouer que j'aurais beaucoup aimé être avec mon Ange pour lui dire au revoir, lui tenir la main quand elle est partie. Mais c'est ainsi, et il me plaît à penser que les choses devaient se passer ainsi. Je n'ai pas eu d'autre choix que de l'accepter, je n'en veux pas/plus au personnel médical.
Mon Ange devait partir à ce moment précis, même si cela me crève le cœur de l'écrire. Nous ne changerons plus rien au destin. Il ne faut pas t'en vouloir. Quand le moment sera venu pour toi, un jour, tu sera libérée de cette culpabilité. C'est la condition sine qua non pour pouvoir avancer à nouveau. J'aime beaucoup les mots que ton fils prononçait : il ne faut rien lâcher.
C'est bien que tu penses à lui et essaie de t'imaginer qu'il te regarde de la haut, de l'endroit de la délivrance ; aimerait-il te voir, vous voir souffrir ? Ou continuer à VIVRE chaque jour pleinement, chaque jour comme si c'était le dernier ?
Je sais oh combien c'est difficile, mais chaque jour qui passe vous rapproche un peu plus de ce jour nouveau. Du jour de la renaissance.
Affectueusement,
Patrick

Hors ligne Darling

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 250
  • Avec toi hier, pour toi demain, à jamais pour nous
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #18 le: 08 Juin 2015 à 22:56:26 »
Bonsoir Patrick87

Que c'est dur de dire Bienvenue à de nouvelles souffrances.
Encore un Amour "vrai" comme cette belle chanson de la comédie musicale Marie Antoinette.
"Aucun témoin vivant, seuls les arbres et le vent"

Encore un parent qui reste.
Un petit qui commence par le plus dur d'une vie.
Souvent je pense à touts ces petits, et à ce Destin dont ils héritent.
Et à nous qui restons, qui pouvons juste alléger leurs fardeaux sans le porter complètement.

Je te rejoins sur une de tes réponse quand tu parles d'avoir pu cesser toute activité pour t'occuper de votre fils.

C'est ce que je souhaite également, le notre commence l'école en septembre, et le congé parental des 3 ans s'arrête début Aout.
Je consulte un avocat/droit du travail ce jeudi pour connaître les issues possibles avec mon employeur.
Je pense à une rupture conventionnelle.
Comme beaucoup ici, j'ai le cerveau "grillé" impossible de me concentrer plus d'une heure, mes yeux se ferment ensuite.
Qui plus est d'affronter les clients chaque jours et d'encaisser leurs remarques, ou leurs morales...comme j'ai pu le lire pour les autres membres.

Travaillant le samedi, et fermant le magasin à 19h, je ne désire absolument pas laisser notre petit à une nounou inconnue tout ce temps là, et ne le voir qu'une heure par jour , un  1/2 mercredi et le Dimanche.
Je ne veux pas qu'il se sente "abandonné"
Papa est parti, et maman aussi me laisse...............non, il est trop petit pour cela.
La lecture de ta réponse m'a conforté dans ma décision.
Sa vie fait désormais partie intégrante de la mienne.

Je t'embrasse, ainsi que votre petit.
Darling, plus jamais ta main dans la mienne mais pour toujours le souvenir de sa chaleur. Plus jamais tes yeux dans les miens mais pour toujours l'intensité de ton regard. Plus jamais le son de ta voix mais pour toujours la douceur de tes paroles.

Hors ligne annick1966

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #19 le: 12 Juin 2015 à 01:43:44 »
Bonsoir Patrick,
Je vous ai lu et vous m'avez boulversé,... tant d'amour  ....
Je suis inscrite sur ce forum depuis longtemps, j'ai suivi les vidéos, lu le livre du Dr Faure, mais je  ne participais   pas "activement " aux dialogues ....
 je ne concevais pas de quitter ce forum ce soir sans vous laisser un message ...
Une phrase toute faite, ne pleure pas de l'avoir perdu, mais réjouis toi de l'avoir connu ...
Mon fils qui avait 13 ans à ce moment,  m'a dit quelques jours après l'enterrement de son Papa de Coeur : maman, nous,  on peut dire que l'on a eu la chance de rencontrer et vivre le Bonheur, certaines personnes ne le vivent jamais .....
Je vous embrasse, sincères pensées
Annick

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4540
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #20 le: 14 Juin 2015 à 20:40:04 »
une pensée pour toi en cette date : 4 mois ...
en espérant que ton petit Clément ne va pas trop mal
affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mamoure

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 865
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #21 le: 15 Juin 2015 à 06:51:30 »
pensées pour toi Patrick et pour ton petit ...
4 mois , je me souviens , j'étais encore un zombie , j'étais avec les autres , sans y être , je les écoutais sans les entendre ...
toute mon affection

Hors ligne pichounette2508

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #22 le: 15 Juin 2015 à 14:36:12 »
comme vous je souffre de son absence pour moi aussi c’était l'homme de ma vie celui que j'avais toujours espéré ,attendu ,après un mariage tumultueux ,malheureux ou la femme a le rôle de soumise ,je décide de divorce car mon fils est grand et je fais la rencontre d'un homme gentil ,aimant et surtout respectueux moi qui n'avait jamais été heureuse.Notre amour était fort et sincère ,lui aussi avait était malheureux .Puis le drame ,l'horreur mon amour meurt d'une crise cardiaque foudroyante ,juste avant qu'elle arrive nous nous disons encore à quelle pont on s'aime puis la mort l'emporte  avec elle ,j'ai tout fait pour le sauver mais rien à faire mon amour s'est envolé.je l'aimais si fort il était ma raison de vivre apre c'est le néant ,l'adieu puis le retour dans ma région et depuis je ne vis pas je survis ,comme vous je suis croyante et comme vous je sais que dieu nous réunira et là nous aurons le droit de vivre notre amour éternellement mais en attendant il faut vivre disons survivre tout recommencer mais sans lui ,lui qui me donnez tant de force.je suis avec vous courage c'est si bon de pouvoir en parler à des personnes qui nous comprennent

Hors ligne Patrick87

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 37
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #23 le: 14 Juillet 2015 à 20:30:53 »
Bonjour mes biens cher(e)s ami(e)s,
Désolé pour mon absence d'un mois sur ce forum. Je constate malheureusement que le flux des nouvelles âmes en peine ne tarit pas. Vous trouverez, comme moi, sur ce forum, beaucoup de réconfort et de soutien sincère. Nous traversons les mêmes galères et souffrances, nous nous posons tous les mêmes questions. Nous cherchons les mêmes réponses.
Après quinze jours de vacances au Panama, surprise à mon retour, plus d'accès à internet. Bref  les choses sont rentrées dans l'ordre. Tant mieux, je suis heureux de pouvoir à nouveau échanger avec vous tous et toutes.
Ces quinze jours passés au Panama m'ont fait un bien fou. Je suis partit avec mon petit Clément et mon frère cadet, seul, lui aussi après un très difficile divorce il y a deux ans. Nous avons vécus des moments d'intenses émotions, de bonheur et de joies. Des moments de tristesse aussi, c'est la première fois que nous partions en voyage sans Corinne. Nous sommes arrivés à l'hôtel le 13 juin vers 21 heures. J'ai demandé à la réception s'il était possible d'avoir des roses rouges pour le dimanche matin 14 juin, jour de notre premier anniversaire de mariage et quatrième mois de son départ. La jeune femme m'a répondu qu'il serait difficile de trouver des roses rouges mais elle m'a promis de trouver une solution. Le lendemain matin à 10 heures, les jardiniers de l'hôtel m'ont remis un sac rempli de dizaines de magnifiques fleurs rouges tropicales cueillies le matin même. Nous sommes partis en mer en bateau et nous avons dispersé les fleurs aux quatre vents en hommage à notre Ange et maman, et en témoignage de notre Amour pour elle.
Nous n'avons pas seulement profité de la vie, bien sûr, j'ai mis à profit ces quinze jours de farniente pour lire, pardon, dévorer les trois livres de Michael Newton que j'avais acheté avant de partir. Tout a sonné comme une évidence, une réponse à mes questions. Tout est devenu plus clair, plus limpide.
Il s'est passé, là bas, quelque chose d'inexplicable. Je suis revenu plus serein, plus apaisé.
Ma peine est toujours là, mais moins lourde à porter. Mon chagrin quotidien est devenu plus supportable, une forme de rennaissance.
Maintenant je sais …
Je sais que mon Ange n'est pas loin, juste à côté …
Nous nous retrouverons à mon retour « à la maison »

Je vous adresse mes plus douces pensées.
Affectueusement

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4540
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #24 le: 15 Juillet 2015 à 09:47:01 »
cher Patrick
c'est bien ce que vous avez pu faire avec les roses.
c'est bien que les lectures se Newton t'aident a continuer les etapes.
je suis au second livre.
Que ton retour au quotidien continu dans l'apaisement le plus possible nous savons avec humilite qu'hors de notre volonte les tempetes du processus passeront mais au moins avoir bien fort de quoi ne pas plonger est si important
affectueuse amitie bises a ton petit.
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4540
Re : Survivre à mon Ange
« Réponse #25 le: 02 Août 2015 à 21:31:24 »
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/un-cauchemar-a-perpetuite/msg62260/#msg62260
oui laisser sortir colère et réalité, ce besoin d'authenticité est un passage
parfois les endeuillé(e)s en ont envie mais ne peuvent pas car incapable ensuite d'en assumer les réactions des autres ...
en tout cas cela t'aura libéré semble t'il
et ton Clément te tire en avant
Les dates longtemps nous poursuivrons ...
chaleureuses pensées amicales
bises
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char