Auteur Sujet: Renaitre après le désespoir ?  (Lu 16128 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4710
Re : Renaitre après le désespoir ?
« Réponse #30 le: 19 Septembre 2014 à 14:44:10 »
Lianne
c'est exactement ec que je perçois mais qui me parrait là le plus difficile !
Ce qu'il faut surtout et  tout d'abord, c'est renaître à  soi-même: apprendre à apprécier  la vie comme elle est dorénavant,  comme elle s'offre et comme on est.
merci pour ton point de vue
Jocelyne
juste te dire même en voulant éviter la souffrance ma vie m'a montré que souvent elle vient quand même ... que l'on prenne le risque ou pas ...
mais je comprends ce que tu veux dire.
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Lianne

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 13
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Renaitre après le désespoir ?
« Réponse #31 le: 20 Septembre 2014 à 01:36:27 »
Joslin
ton deuil est si récent, si difficile.  Tu es au coeur de la tourmente.   Pour l'instant la souffrance est trop grande pour penser à prendre quelque risque que ce soit. C'est normal, .  Mais ca va évoluer: lentement, dûrement mais ca va changer.

Qiguan
Tu as raison  que la vie est pafois dure et difficile: je suis bien placée pour le savoir.  quoiqu'il en soit la vie nous apporte notre part de malheur et de souffrance (il y en a qui sont plus chanceux et c'est tant mieux pour eux.) .
La vie ne m'a pas fait beaucoup de cadeaux depuis longtemps.  Justement.  C'est ce qui me fait, aujourd'hui, après 3 ans et demie d'un deuil difficile,  apprécier d'autant les bonnes choses qui viennent parce qu'elles sont si peu nombreuses. Sans remords. Et à ne pas penser à ce qui va arriver après.
Ce que j'ai appris c'est qu'il faut apprendre à apprécier les personnes, les rencontres . J'ai appris l'importance des gens et perdu celle des choses plus matérielles.
Toi aussi ton deuil est trop récent, si récent.  C'est après, plus tard, beaucoup plus tard  qu'on voit qu'on a changé et ce qui a changé c'est non seulement notre rapport à notre vie antérieure mais aussi le regard  que l'on pose sur la vie, sur les gens, sur les choses.   Un certain recul accompagné d'une  certaine sérénité venant   d'une lecon qu'on a finalement  apprise à  contre coeur.  La même lecon qu'apprend la personne  qui a frôlé  la mort.   Vous avez à votre manière frôlé la mort puisque vous avez été amputées  de la moitié de vous-même.
bon courage...... un jour à la fois c'est bien assez.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4710
Re : Renaitre après le désespoir ?
« Réponse #32 le: 20 Septembre 2014 à 11:50:35 »
merci Lianne pour ce post qui nous encourage c'est précieux l'avis d'endeuillé(e)s plus avancé(e)s dans leur parcours
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Josline

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 146
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Renaitre après le désespoir ?
« Réponse #33 le: 20 Septembre 2014 à 13:06:00 »
Oui, ça fait du bien d' entendre des mots d' espoir même si pour l' instant, j' ai du mal à y croire mais c' est ce que vous dites tous et toutes alors vous avez sûrement raison.
C' est vrai que pour moi, c' est récent et c' est curieux : A certains moments j' ai l' impression que c' était hier et à d' autres moments, j' ai l' impression qu' il y a un siècle que je n' ai pas pu le voir ou le toucher. C' est comme si le temps n' avait plus la même valeur. Très difficile à expliquer.
Je ne vous dis pas "Bonne journée" mais qu' elle soit la plus calme possible.
Bises
Jocelyne

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4710
Re : Renaitre après le désespoir ?
« Réponse #34 le: 22 Septembre 2014 à 11:33:23 »
j'ai eu envie de vous mettre ce lien vers un post d'une copine formidable http://forum.doctissimo.fr/psychologie/deuil/conseils-proche-endeuille-sujet_9346_2.htm#t582514 Janine nous y montre la reconstruction possible ! et l'acceptation de la Vie de la mort !
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne FeeViviane

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 191
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Renaitre après le désespoir ?
« Réponse #35 le: 22 Septembre 2014 à 18:05:01 »
Quelle leçon nous donne Janine !

"Nous sommes nés pour mourir. Et chaque jour, je le considère comme un cadeau."

Cela résonne en moi car j'espère atteindre un jour ce niveau de "sagesse", cette philosophie de la vie. Elle fait écho aussi à quelque chose qui s'est passé tout à l'heure, lorsque je rentrais du travail.

j'étais derrière un bus et j'ai réalisé tout à coup qu'il y avait écrit sur une grande pub (pour une assurance ou un fond retraite j'imagine, je n'ai pas eu le temps et l'esprit à regarder) :

"Parce que quand je serais parti, je veux que la vie continue pour elle !"   (sur la photo il y avait un papa qui portait sa petite fille sur ses épaules).

Ca m'a fait comme un électrochoc. Je me suis dis que oui, bien sûr, c'est cela que chacun souhaite, que lorsque qu'on part, que notre tour est venu de tirer la dernière révérence à la vie, la Vie continue, au mieux, au plus heureux, pour ceux qui restent.

Et comme je sais que c'est ce que Philippe me souhaitait le plus, je me suis dis que si demain, dans un mois...  je découvrais que j'avais un cancer ou que je me faisais écraser en traversant une rue ou emboutir en allant au travail ... que se passerait-il ?
Au moment de mon passage, dans cet ailleurs qui n'est que mystère, Philippe (sous quelle forme ? mystère aussi) serait là pour ce curieux voyage et me regarderait peut-être avec un petit air désolé qui voudrait dire :  "Et bien mon Amour, c'est tout ce que tu as fait de ce supplément de vie qui t'a été accordé ?  pleurer mon absence sans vivre ta vie, en gâchant cette chance que d'autres moins bien lotis que toi  n'ont pas : infirmes, enfants soldats, jeunes filles mutilées et j'en passe ...".

Oui, je rejoins Janine sur le fond, même si c'est plus facile à dire qu'à vivre parfois.

Je suis une enfant gâtée qui n'avait pas réalisée pleinement que les êtres sont programmés pour être mortels, que l'immortalité n'est que science fiction. Lorsque l'on donne la vie on donne aussi la mort, car c'est un duo. On ne peut que souhaiter que, d'une extrémité à l'autre, le temps soit long, le plus long possible. Souhaiter, car rien d'autre n'est en nôtre pouvoir.

Merci Janine (peut-être peux-tu lui transmettre Qiguan) pour cette leçon de Vie et d'humilité. Avec toutes mes meilleures pensées et un peu de mon énergie du moment pour surmonter ce qui l'attend.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4710
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Christi13

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 67
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Renaitre après le désespoir ?
« Réponse #37 le: 18 Mars 2015 à 17:36:54 »
Bonjour à toutes, tous,

Cela fait bien longtemps que je ne suis pas venu sur ce forum… Mais je voulais vous donner de mes nouvelles

Je vous avais fait part, en démarrant ce sujet en septembre dernier, d’une rencontre, mais cette rencontre a tourné court 1 mois plus tard… Difficulté de conjuguer nos priorités, elle me voulait disponible immédiatement quand elle en avait besoin, et moi je ne voulais pas laisser sur le côté mes enfants dont la présence avait pris une importance spéciale lors du décès de mon épouse, de plus mon besoin de tendresse lui semblait excessif…

Depuis, j’ai rencontré une autre personne dont le conjoint a eu un arrêt cardiaque la veille du décès de mon épouse (il était en état de mort cérébrale et est décédé 3 semaines plus tard…) Notre compréhension mutuelle est importante peut être parce que nous avons vécu le même traumatisme à la même époque, et cela nous rapproche beaucoup, de plus nous réussissons bien à concilier l’intérêt et le temps que nous accordons à nos enfants respectifs avec le besoin grandissant que nous avons d’être ensembles !
 
Malgré tout, malgré cette entente qui me lie à cette femme, malgré des sentiments qui vont en augmentant, que l’apaisement est long à venir…

Oui c’est toujours difficile de vivre sans elle (mon épouse), et je sais que le sujet est sensible parmi tous nos compagnons d’infortune… peut-on renaître avec une autre personne après le décès de la personne qu’on a tant aimée ? Je comprends ceux qui sont réticents, qui s’y refusent car ils auraient un sentiment de trahison envers leur conjoint disparu…Oh oui, je les comprends et je ne peux donner de conseil à personne, ce doit être un choix personnel…

Pour ce qui me concerne, égoïstement, j’étais persuadé de quitter la vie en premier, le plus tard possible bien sûr, et cette impuissance devant le départ prématuré de mon épouse après 6 mois de souffrances physiques et morales m’a laissé dans un état de détresse tel que j’aurais pu très facilement me laisser partir aussi si je ne lui avais pas promis, peu avant son décès, de « ne pas me laisser aller » pour être là pour les enfants, et il fallait la tenir cette fichue promesse… mais cela devenait trop dur pour moi à tel point que seuls les anti-dépresseurs me permettaient de continuer…

Alors oui, je n’ai entrevu la possibilité de continuer que si je pouvais être accompagné… Oh pas n’importe comment ni par n’importe qui, bien sûr ! Mais recevoir et donner de la tendresse, savourer encore de petits moments de complicité, sourire et rire pour un petit rien en se regardant…

Voilà, compagnes et compagnons d’infortune, ou j’en suis, je m’efforce de faire en sorte que cela marche avec cette personne car des sentiments naissent entre nous et nous nous apportons mutuellement tellement de choses positives… Mais j’ai encore et toujours ces moments ou je supporte difficilement l’absence de mon épouse, ces moments ou je n’accepte toujours pas, ces moments ou je revis le cauchemar de sa maladie et son départ !

Christian

Hors ligne Yentel

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 367
Re : Renaitre après le désespoir ?
« Réponse #38 le: 18 Mars 2015 à 20:30:03 »
Merci infiniment, Christian, pour ton témoignage...

Je te souhaite beaucoup de douceur, de sérenité... et de bonheur... Je nous le souhaite à tous, que nous continuions notre chemin seul ou accompagné...




Yentel
"Quand tu regarderas les étoiles dans le ciel, la nuit, puisque j'habiterai dans l'une d'elles, puisque je rirai dans l'une d'elles, alors, ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles.  Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire" (A. de Saint-Exupéry)

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4710
Re : Renaitre après le désespoir ?
« Réponse #39 le: 18 Mars 2015 à 21:19:15 »
oui Merci infiniment, Christian, pour ton témoignage...
c'est tellement important de partager ainsi entre nous
de dire avec authenticité ce qui se passe
merci de ce partage c'est très précieux
toute mon amitié et mes souhaits pour ce que tu construis de nouveau
avec une personne qui te comprend
il y a un long moment que je suis persuadée que quel que soit le chemin choisi, reconstruire ou continuer seul, rapidement ou pas
n'évite aucune étape du deuil, aucune douleur
mais il est sans doute plus apaisant de partager et de reconstruire en parallèle
amicales bises
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Re : Renaitre après le désespoir ?
« Réponse #40 le: 18 Mars 2015 à 22:19:29 »
Christian,

Je suis heureuse pour toi, je sais que cela n'enlève rien , ni à la douleur , ni à l'amour que l'on continu à porter à nos défunts, mais pouvoir partager se comprendre, recevoir et donner un peu de bonheur cela aide....

Reviens de temps à autres nous donner de tes nouvelles.

Amitié.

zabou
Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.