Auteur Sujet: Quand les paroles des autres n'aident pas (au contraire)  (Lu 1563 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jaracas

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 45
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Quand les paroles des autres n'aident pas (au contraire)
« le: 21 janvier 2021 à 21:40:10 »
Bonsoir à toutes et tous,
ce soir j'ai besoin de partager avec vous mes ressentis et de, si vous le souhaitez, recueillir les vôtres.
Cette journée a été assez difficile, et plus particulièrement cet après midi. J'ai l'impression qu'il y a beaucoup d'échanges qui me heurtent et me blessent même si je sais que personne ne fait exprès. Je me sens souvent submergée par la tristesse que mon merveilleux chéri ne soit plus là et parfois d'échanger avec mes proches ne m'aide pas mais alors pas du tout. Cet aprèm j'ai fait part de mes difficultés à aller faire mes courses ou à faire des trucs basiques de la vie, je les fais pourtant mais j'avais envie de d'exprimer mes difficultés qui n'existeraient pas si je n'avais pas perdu mon amoureux, mais la personne en face m'a dit : ''la mort de B n'explique pas tout''. Je n'ai pas compris, et je ne me suis pas sentie écoutée. J'ai essayé de dire que c'était normal dans un processus de deuil d'avoir des difficultés de ce genre et l'erreur peut être que j'ai faite à été de dire par un peu d'énervement que peu de personne connaisse ce processus de deuil. Elle m'a alors dit que son copain connaissait car il a perdu un très bon ami à lui il y a quelques mois, que je n'étais pas seule à vivre ça. Chose que je sais et c'est bien pour ça que je suis sur ce forum ;)
Et puis une autre personne m'a dit que la souffrance pouvait parfois être un refuge, qu'on pouvait y trouver une forme d'extase, que peut être je ne m'autorisai pas à être heureuse. Alors que j'ai l'impression que ce n'est pas du tout le cas, j'aurais bien envie de ne plus souffrir, ou déjà de moins souffrir, de ne plus devoir faire un effort permanent pour tout, et j'essaie du mieux que je peux d'apaiser ma souffrance, de continuer, de trouver des alternatives qui me permettent de pallier tout ce chagrin, pour le faire sortir aussi. Je lui ai dit que je n'avais pas forcément besoin de conseils mais plus d'écoute et de parler de mon amoureux. ça a un peu plus ouvert sur ce dont j'avais besoin mais je culpabilise de réagir comme ça avec des gens importants pour moi qui essaient de m'aider, mais qui parfois, je dois bien l'admettre me blessent vraiment, et j'ai l'impression que ça rajoute du chagrin au chagrin si tant est que ce soit possible.
Je vous envoie plein de tendresse.
« Modifié: 21 janvier 2021 à 21:58:17 par Jaracas »

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4960
Re : Quand les paroles des autres n'aident pas (au contraire)
« Réponse #1 le: 21 janvier 2021 à 22:45:20 »
dans
http://forumdeuil.comemo.org/traverser-le-deuil/les-petites-phrases-dont-on-se-passerait-bien/

il y a des choses vécues par des personnes veuves ...
et ce conseil
http://forumdeuil.comemo.org/traverser-le-deuil/les-petites-phrases-dont-on-se-passerait-bien/msg95828/#msg95828

Le sujet que tu évoques a été évoquée par beaucoup ici : l'incompréhension est récurrente pour le veuvage
sa comparaison à d'autres deuils nous est insupportable ...
Les autres ne PEUVENT pas nous comprendre ...

reçois mes affectueuses pensées
prends soin de toi comme ton aimé prendrai soin de toi


"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Jaracas

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 45
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand les paroles des autres n'aident pas (au contraire)
« Réponse #2 le: 22 janvier 2021 à 10:31:02 »
Merci Qiquan. Comme tu dis je crois que les autres ne peuvent (veulent ?) pas comprendre.
Bonne journée.
« Modifié: 22 janvier 2021 à 11:34:41 par Jaracas »

Hors ligne Elisa52

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 321
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand les paroles des autres n'aident pas (au contraire)
« Réponse #3 le: 24 janvier 2021 à 00:54:52 »
Jaracas, comme je comprends ! Au début de mon deuil (23 mois et 9 jours), j'ai été très fréquemment heurtée, choquée par les remarques et réactions de l'entourage. J'ai d'ailleurs contribué au fil cité par Qiguan.  Beaucoup ne sont pas capables de comprendre ce que nous vivons et disent... ce qu'ils peuvent. C'est souvent maladroit, inapproprié, blessant même. Ils s'improvisent psys, coaches... ce qu'ils ne sont pas.
Ce qui est positif, c'est que tu puisses exprimer ton besoin d'être écoutée et de parler de ton amoureux, ce que j'ai rarement été capable de faire tant les réactions me laissaient sidérée et sans voix.  Qu'il soit entendu ou pas, tu as pu le dire. Ne culpabilise pas de tes réactions, réjouis-toi plutôt de t'exprimer avec authenticité, certains, même peu nombreux, y seront sensibles (et voilà que moi aussi je me mets à donner des conseils !). Et au fil du temps, ce genre de propos va s'estomper, car beaucoup passent vite à autre chose et pensent que ce n'est plus la peine, alors que nous continuons notre chemin de douleur, mais sans leurs conseils.
Amitié et douceur
"J'ai peine à croire qu'en perdant ceux qu'on aime on conserve son âme entière"

Hors ligne Jaracas

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 45
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand les paroles des autres n'aident pas (au contraire)
« Réponse #4 le: 24 janvier 2021 à 18:29:38 »
Merci beaucoup de ta réponse Elisa52, je suis allée lire le fil qu'a posté Qiguan, et j'y ai rajouté ma pierre à ''l'édifice'' des commentaires et paroles blessantes.
J'essaie d'exprimer ce dont j'ai besoin mais parfois je fais tout l'inverse je me ferme comme une huitre. Mais bon j'essaie de progresser malgré tout ! Mais en ce moment je suis à fleur de peau. Je suis d'une patience équivalente à une demie seconde, je vrille complet au moindre petit truc. Je m'énerve, je pleure. Je ne me reconnais plus !
Bien affectueusement.

Hors ligne Elisa52

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 321
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand les paroles des autres n'aident pas (au contraire)
« Réponse #5 le: 25 janvier 2021 à 00:40:47 »
Jaracas, ne plus se reconnaître fait, je crois, partie du deuil : avoir perdu notre moitié fait de nous une autre personne et il faut du temps pour se réinventer.  S'accepter comme on est, à fleur de peau, l'humeur changeante et s'exprimer telle que l'on est, il n'y a pas d'autre choix. Certaines personnes, famille ou amis, s'éliminent d'elles-mêmes, avec d'autres on n'a plus grand chose à partager, d'autres restent et le lien est plus profond, de nouvelles arrivent. C'est différent pour chacun.e de nous, ça décoiffe, déménage, bouscule, tout est en déconstruction-reconstruction, c'est comme ça. Survivre, faire comme tu dis, du mieux que l'on peut avec patience et courage.
Affectueusement
"J'ai peine à croire qu'en perdant ceux qu'on aime on conserve son âme entière"

Hors ligne val17530

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand les paroles des autres n'aident pas (au contraire)
« Réponse #6 le: 25 janvier 2021 à 07:57:06 »
Bonjour. Tout d’abord je tiens à vous dire que votre souffrance, bien que je ne connaisse pas le temps depuis lequel votre compagnon est parti, n’a pas à engendrer de culpabilité, de honte ou même de questionnement. PERSONNE n’a le droit de vous dire que la mort de votre amoureux n’explique pas tout dans votre comportement : SI, elle explique tout, et bien plus encore. La perte de l’être aimé, de la moitié comme on dit si justement, est mésestimée dans notre société. Comparée à tort à la perte d’un enfant dont je ne peux imaginer l’ampleur, elle doit être, je pense, considérée à part. J’ai perdu l’homme, l’amour de ma vie, il y a 3 ans et bientôt 5 mois. Il avait 56 ans, moi 54, nous étions tellement heureux, mariés depuis 34 ans, avions changé de vie depuis 6 ans comme nous en rêvions depuis toujours et étions si bien...Il est parti brutalement, d’une crise cardiaque, un matin de septembre plein de soleil, comme ça, sans signe avant coureur car toujours en pleine forme, à vivre à 200 %, à rire, à m’aimer ...Décrire l’horreur, la dévastation, de désespoir, c’est juste impossible. Vous seule peut être pouvez vous le faire car vous l’avez vécu, comme moi ...Personne ne peut vous aider, ne peut vous comprendre, sauf à avoir partagé la même épreuve. Tout cela pour vous dire qu’aujourd’hui, 40 mois après, je cherche encore un peu de compréhension, de réconfort sur des forums comme celui ci ou j’ai l’impression de pouvoir dire sans me cacher que j’ai toujours mal, que la notion de bonheur ne m’est plus familière et qu’elle ne le sera plus jamais je pense. Même mes enfants, qui ont perdu leur père qu’ils aimaient plus que tout, ne peuvent m’aider. Leur souffrance, bien que légitime, n’est pas comparable à la mienne, dont je préserve jalousement la particularité. Ce bide, qui paradoxalement empli tout mon corps, est indescriptible et on se sent effectivement très seule. Ne vous laissez pas enlever ce droit à exprimer votre souffrance, ne laissez pas les autres, quels qu’ils soient, juger de votre droit à le dire. Un proche, un ami doit vous écouter, sans vous juger, ni même vous conseiller, juste absorber votre chagrin, vous permettre de l’exprimer....Rien que cela peut faire du bien, aider à avancer. Parce qu’il faut avancer si on choisit de (sur)vivre, mais à son rythme, comme vous le décidez, vous et personne d’autre. Je suis à votre disposition si vous voulez parler, juste parler

Hors ligne Jaracas

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 45
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand les paroles des autres n'aident pas (au contraire)
« Réponse #7 le: 25 janvier 2021 à 19:44:32 »
Merci beaucoup de vos réponses Elisa52 et Val17530. Val17530 on compagnon est décédé le 29 octobre dernier, cela fera donc 3 mois vendredi. Je pense que beaucoup de personnes autour de moi ne comprennent ni ne réalisent ce que je ressens pq ils ne connaissaient pas mon amoureux, et parfois même ne savaient pas que j'étais avec quelqu'un, nous étions au début de notre relation et je suis assez secrète. La solitude est donc immense. Je me dis moi aussi comme j'ai pu le lire que j'aurais aimé être enceinte pour avoir un souvenir et un lien externe éternel avec lui (c'est dur d'intériorisé le lien, le manque de le voir, de le toucher, de le sentir, de lui parler, de l'entendre rire ou défendre ses idées est tellement immense !) En plus il était génial avec les enfants ! Sûrement pq il avait une grande part d'enfant, il m'avait aussi dit que j'étais une femme enfant, ce qui participait à notre vision commune de la vie !
Je pense que la seule solution pour soulager un peu notre peine et de nous sentir écouter et soutenu quelles que soient les décisions prises.
Vous lire m'a fait du bien. Encore merci. Ce forum m'est d'un grand soutien.

Hors ligne Alice

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 24
  • Tu n'en finis pas de ne pas revenir...
Re : Quand les paroles des autres n'aident pas (au contraire)
« Réponse #8 le: 29 janvier 2021 à 14:54:36 »
Bonjour,

Je me sens mal aussi au supermarché.. Parfois je perds tout mes moyens et je cherche à vite sortir tellement j'ai le sentiment que je vais m’effondrer.
Le masque de nos jour a cet avantage de cacher les expressions du visage..

D'autres te l'ont dit, personne n'a le droit de te juger!
Ils sont maladroits, il ne savant pas quoi dire, mais on préférerait qu'ils ne disent rien dans ce cas !!
Mon père ne cessait de me dire "arrête de pleurer, arrête de regarder les photos, projette toi devant... " Mais heureusement qu'on m'a expliqué qu'il souffrait lui aussi de me voir vivre ce drame. Du coup, je trouve refuge ailleurs, et je ne lui fais plus part de mes états d’âmes..

En général, lorsque les remarques sont déplacées, je réponds "prends ma place qu'on rigole"

Hors ligne Jaracas

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 45
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand les paroles des autres n'aident pas (au contraire)
« Réponse #9 le: 30 janvier 2021 à 11:08:21 »
Alice,
mon père m'a dit exactement la même chose. Mais tu as raison nous voir souffrir fais souffrir les gens qui nous aiment. Parfois leurs remarques font vraiment mal. Et se sentir incompris.e est difficile. Certains ne prennent pas de nouvelles et c'est dur de trouver des oreilles attentives, heureusement ce forum est là.
Ma ''technique'' quand je vais balader mon chien c'est de mettre des lunettes de soleil pour ne pas qu'on voie mes yeux humides. Et quand ça va je les enlève.

Moi je n'arrive souvent pas à trouver de la répartie devant des réflexions qui me blessent...
Affectueusement.




Hors ligne Elisa52

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 321
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand les paroles des autres n'aident pas (au contraire)
« Réponse #10 le: 31 janvier 2021 à 00:33:16 »
Jaracas, Alice,
J'ai envie de vous dire plusieurs choses.
Le supermarché, les courses, m'ont été longtemps insoutenables. Je voyais dans chaque rayon des choses qu'il aimait et que je n'achetais plus, car j'ai un peu changé d'alimentation quand je me suis retrouvée seule.  Je pouvais pleurer devant une boîte de fromage ou une tablette de chocolat. Peu à peu, c'est devenu plus supportable, je n'aime toujours pas ça, il y a des moments difficiles, mais j'y arrive.
Pour ce qui est de parler et d'être écoutée, j'ai assez vite compris, à force de me heurter à des paroles maladroites ou à l'indifférence, la fuite... qu'il valait mieux pour moi m'exprimer dans les lieux dédiés : le forum, un groupe de parole où j'ai rencontré des personnes qui vivaient la même chose et avec qui on se comprenait d'emblée, ma psy avec laquelle j'ai repris de séances régulières. En cas de gros craquage, j'ai aussi trouvé à  l'association Jalmalv une écoutante bienveillante et chaleureuse.  En dehors de ces lieux, je ne fais allusion à mon deuil et ce que je ressens que si on me sollicite, je m'évite ainsi des souffrances supplémentaires ou des déceptions. Par contre, j'évoque de plus en plus librement le souvenir de mon compagnon à propos d'une chose ou d'une autre, ce qu'il aimait, comment il était, des choses simples du quotidien, pas la maladie, la fin de vie, la mort. Il a été un homme heureux, joyeux, nous avons ri, savouré les joies de la vie et c'est de ça que j'ai envie de parler.
Les paroles blessantes, parfois m'ont laissée sans voix, parfois m'ont amenée à des réponses cinglantes qui sortaient toutes seules, je crois que c'est la colère qui m'inspirait.
Quant aux larmes, j'ai aussi porté des lunettes pour les cacher, et un jour dans le tram où je pleurais à gros sanglots, je me suis aperçue que personne n'en avait rien à faire et que je pouvais pleurer tant que je voulais, avec ou sans lunettes dans l'indifférence générale. Depuis, je laisse couler mes larmes quand elles viennent, sans me préoccuper du regard des autres.
Affectueusement à vous et vos aimés
"J'ai peine à croire qu'en perdant ceux qu'on aime on conserve son âme entière"

Hors ligne Alice

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 24
  • Tu n'en finis pas de ne pas revenir...
Re : Quand les paroles des autres n'aident pas (au contraire)
« Réponse #11 le: 01 février 2021 à 17:31:01 »
Bonjour Elisa, Jaracas,

Oui moi aussi j'ai les larmes qui montent devant une pizza ou une mousse au chocolat.. des produits que je ne consomme plus en effet, et j'ai laissé périmer dans le frigo toutes ces choses qui étaient là pour nous deux...

J'ai la chance d'avoir des supers copines qui ne me jugent pas et s'intéressent même quand je leur explique le processus de deuil !
Mais ce qui m'aide le plus, c'est l'association vivre son deuil, où j'ai un entretien toute les semaines, et je peux tout dire sans jugement et avec des réponses !
Par exemple, j'ai été confrontée à l'absence de certaines de mes amis, qui n'ont jamais pris de nouvelles.. Certains m'ont avoué qu'ils ne savaient pas quoi dire et imaginent que s'ils me demandent "ça va? " que je vais leur répondre "à ton avis connard ! " D'autres m'ont demandé si ça me gênait qu'on parle de lui.. Ils craignent que ça m'y fasse penser.. Je leur explique qu'au contraire, j'y pense tout le temps de toutes façon et que j'ai besoin de parler de lui pour le faire exister! J'adore quand on parle de lui !!! Et je ne me gène pas pour en parler ! tant-pis si ça dérange, personne ne me l'a reproché !

Après j'avoue, que quand on me demande "ça va?", j'ai tendance à répondre brièvement "oui, des hauts des bas mais c'est normal" point.  J'estime que c'est un juste milieu, si je réponds oui, d'une c'est pas vrai et en plus on va me juger, si je dis non, je passe pour la pauvre dépressive qui va faire fuir !!  Et de dire non, ça aide pas à aller mieux, alors que d'essayer d'aller bien, ça aide un peu à aller mieux quand même !

Moi ce qui m'aide le plus, c'est de savoir que mon ressenti est normal ! Ce que pense les autres, ils sont pas à ma place, ils peuvent pas savoir !!

Bon courage !!!!

Hors ligne Elisa52

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 321
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand les paroles des autres n'aident pas (au contraire)
« Réponse #12 le: 02 février 2021 à 23:04:18 »

Par exemple, j'ai été confrontée à l'absence de certaines de mes amis, qui n'ont jamais pris de nouvelles.. Certains m'ont avoué qu'ils ne savaient pas quoi dire et imaginent que s'ils me demandent "ça va? " que je vais leur répondre "à ton avis connard ! " D'autres m'ont demandé si ça me gênait qu'on parle de lui.. Ils craignent que ça m'y fasse penser.. Je leur explique qu'au contraire, j'y pense tout le temps de toutes façon et que j'ai besoin de parler de lui pour le faire exister! J'adore quand on parle de lui !!!


C'est drôle que si peu de gens, même les plus bienveillants , craignent de faire de la peine en parlant du disparu. J'ai sans doute faire pareil avec des amis qui on perdu un enfant, avec mon frère, ma belle-soeur et ma nièce qui on perdu leur fille, leur soeur. Alors que nous ne demandons que ça, parler de lui, encore et encore. Pourtant tout le monde a vécu un deuil. Pourquoi sommes-nous si maladroits ? 
"J'ai peine à croire qu'en perdant ceux qu'on aime on conserve son âme entière"

Hors ligne Elisa52

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 321
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand les paroles des autres n'aident pas (au contraire)
« Réponse #13 le: 02 février 2021 à 23:10:03 »
Quant à la question "ça va", c'est un peu comme les larmes : au début je répondais souvent aussi "des hauts et des bas". Puis je me suis rendu compte  que la plupart du temps, c'est une question dont on n'attend pas de réponse,  surtout quand il y a plusieurs personnes et que la question est répétée, alors je ne réponds pas, sauf si je ressens un vrai souhait de savoir.
"J'ai peine à croire qu'en perdant ceux qu'on aime on conserve son âme entière"

Hors ligne Julien

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 93
  • Le forum d'entraide durant un deuil
    • Nordtombe
Re : Quand les paroles des autres n'aident pas (au contraire)
« Réponse #14 le: 03 février 2021 à 10:02:04 »
Nous sommes tous humains et même ceux formés à l'écoute ou l'accompagnement peuvent dire des maladresses.
Je me souviens de ma maman qui m'appelait tous les jours pour prendre de mes nouvelles. Et puis un jour le téléphone sonne et c'était elle. Le simple "comment tu te sens aujourd'hui ?" m'a mis en colère car ce jour-là je n'avais pas envie d'en parler.  Je l'ai envoyé boulé.
Aurais-je dû lui en vouloir pour ça ?
Elle ne pouvait pas connaître mon état d'esprit à ce moment-là. J'ai pris sur moi pour la rappeler et mieux lui expliquer.
On a des mots pour une peine légère mais les grandes douleurs ne savent que se taire.

https://nordtombe.fr/accompagnement-et-aide-au-deuil

https://www.facebook.com/julien.demeocq