Auteur Sujet: Quand la vie bascule...  (Lu 130353 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Choupette

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
  • A l'infini et au delà ****
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #150 le: 08 septembre 2023 à 09:39:48 »
Bonjour Meije

Juste merci d'avoir pris le temps d'écrire ces lignes où tu nous laisses entrevoir un espoir d'aller mieux, plus tard.
C'est vraiment réconfortant et ça apaise les peurs.
* Nico * & Anne

Hors ligne Thérèse

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 161
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #151 le: 20 septembre 2023 à 12:10:13 »
Bonjour Meije,

Je suis heureuse de te lire ainsi.
Je ne viens plus du tout, enfin finalement plus souvent on va dire. Mais je viens d'écrire à une amie un peu la même chose que toi. Cela va faire trois ans pour moi et depuis quelques semaines je sens un changement en moi, une sérénité et une vraie confiance en l'avenir.
Pourtant j'ai beaucoup avancé, mes enfants aussi, mais cette transformation intérieure et intime, je la sens également. Je dirais que le processus a commencé aux deux ans pour moi.

Bon courage à ceux et celles qui sont dans le dur, et continuons à nous accrocher,

Thérèse

Hors ligne Meije05

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 181
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #152 le: 20 septembre 2023 à 17:38:46 »
Salut Thérèse !
ça fait plaisir de te lire. Et oui moi aussi je passe moins à part aujourd'hui où j'ai vu ton mot du coup je réponds.

J'avance, je réapprend à vivre seule avec mes garçons. Mon homme restera toujours l'amour de ma vie quoi qu'il arrive.
Je vis au Présent, je fais ce que je veux quand je veux, je m'écoute. Envie de voir du monde, je vais  voir du monde, envie d'être seule, je reste seule...bref. Les choses se transforment inexorablement l'important c'est d'être à l'écoute de ses besoins, on va vivre avec une fêlure et de nouvelles fragilités mais le flot de la vie reprend le dessus.
Je me rends compte tout de même qu'avec certains amis de longues dates de notre couple et bien le lien se distant mais c'est moi qui m'éloigne... Je les apprécie mais je crois que c'est une façon de me protéger de la douleur qui pourrait ressurgir à les voir sans lui et l'évocation de tous les souvenirs, j'en ai marre d'avoir mal alors oui j'évite parfois leurs invitations.

Si un jour tes pas de baroudeuse te mène dans le Sud Est de la France, fais moi signe on ne sait jamais... La vie prend des tournures inattendues.

Bien à toi ! Et à tous/toutes compagnons/compagnes du Forum.

Pour les personnes qui viennent de vivre cette épreuve, courage, ne lâcher rien ! A petits pas l'apaisement fait son apparition.

Hors ligne Alice

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 505
  • Mais où es-tu ???
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #153 le: 22 septembre 2023 à 09:05:37 »
Salut les filles !!!

Moi je viens plus souvent que vous sur le forum, parce que j'ai le temps, et puis j'aime essayer de rassurer les personnes qui vivent ça, car moi j'ai apprécié avoir du soutien !

C’était lundi pour moi les 3 ans, et ça a été bien plus dur que ce à quoi je m'attendais... Mais voilà, je sais que ça passe et que ça va aller mieux!
C'était un mauvais moment à passer...

On peut être fières de nous Meije et Thérèse ! Je vous embrasse !
Tu es parti, mais tu habites ce que je suis devenue...

Hors ligne Meije05

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 181
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #154 le: 21 décembre 2023 à 21:26:30 »
Chers compagnons et compagnes du forum,

Je passe faire un petit tour par ici et sachez que nous avons tous/toutes le même langage commun celui du manque de l'absence de la personne avec qui nous partagions nos vies.

Cela fait 3 ans et 5 mois que mon Homme est sur l'autre rive, mes enfants grandissent, je continue à "vivre" mais cette vie n'est plus la même qu'AVANT. 

Je déteste ces périodes de fêtes de fin d'année et tout le folklore, j'avance dans cette vie mais avec une mélancolie et le chagrin niché au creux du coeur même si quand on me voit je n'ai pas du tout l'air d'être une personne qui s'est pris l'uppercut de sa vie en perdant à jamais son compagnon.

Car oui il restera à jamais l'homme de ma vie et son absence me pèse chaque jour qui passe même si pas à pas je retrouve un certain dynamisme et que je réoriente mes centres d'intérêts pour vivre différemment.

Il y a une chose qui m'est toujours insupportable et qui déclenche encore des torrents de larmes c'est lorsque mes enfants passent des étapes, comme des anniversaires....Mon fils aîné va avoir 18 ans en Janvier et son père ne le voit pas devenir un jeune homme.

Parfois j'écris toujours à mon mari dans une sorte de journal de deuil, bah oui je lui écrit ça peut paraître étrange mais j'ai encore besoin d'écrire ce que l'on vit au quotidien depuis sa mort. Peut-être qu'il lit par dessus mon épaule.

Des signes j'en ai un peu moins mais il y en a toujours du moins moi je me dis que s'en est on a peut-être besoin de ça nous les humains pour intégrer la perte. Et se sentir moins seul(e).
Quand je suis dans des phases de tristesse, il y a toujours une de ces musiques préférées qui passe sur les ondes lorsque je suis en voiture et puis là depuis quelques mois une boule de poil a fait irruption du jour au lendemain dans notre jardin, une petite chatte "sauvage" toute mignonne, elle ressemble à un mini lynx on l'a adopté du coup . Mon mari aimait bien les chats.

Bref, je viens beaucoup moins sur le forum car j'ai développé des stratégies pour rester encore "debout" et faire face et je ressent moins le besoin de venir écrire ou lire  tous les jours. Je m'accroche à cette vie pour mes deux enfants.

Peut-être que je passe ce soir car cette période remue au niveau émotionnel et il n'y a qu'ici où on peut exprimer nos ressentis. Car au fil du temps on les cache aux proches....car pour eux rien n'a changé ils ont toujours leur vie de couple, ils sont toujours deux à marcher dans la vie avec des hauts et des bas mais à deux....

Douces pensées à tous/toutes.
Et souhaitons nous du courage et une certaine force pour cette fin d'année et la prochaine....

Bien à vous tous/toutes.





Hors ligne titigoo

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 123
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #155 le: 21 décembre 2023 à 22:23:58 »
Bonsoir Meije05, je viens de te lire et me retrouve complètement, notamment sur la partie écriture: comme toi, je couche sur papier quasi quotidiennement, mes ressentis, comment s'est passé cette journée, mes peines, mes questions.....et comme toi, je veux croire que Nadege est juste derrière moi à lire ce que j'écris.....

je n'ai pas la 'même ancienneté ' que toi, mais c'est sûr, cette vie que je mène aujourd'hui n'est plus du tout la même qu'avant.

bon courage à toi et passe, au mieux, ces fêtes de fin d'année. pour ma part, si je pouvais m'arrêter avant cette date fatidique. et je sais que le père Noel ne pourra pas me donner ce que je veux tellement.

amitiés.

Hors ligne poète endormie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 191
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #156 le: 22 décembre 2023 à 18:26:28 »
Bonsoir,

Je ressens la même chose Titigoo, lorsque j'écris j'ai l'impression qu'il est auprès de moi et que nous avons une sorte de conversation. Difficile à expliquer mais quand l'averse est trop forte c'est par l'écriture qui lui est directement adressée que j'arrive à repartir plus sereinement.

En effet le Père Noël ne nous apportera pas ce cadeau que nous voudrions tellement. Que ne donnerions nous pas pour l'avoir !

Citer
Je déteste ces périodes de fêtes de fin d'année et tout le folklore, j'avance dans cette vie mais avec une mélancolie et le chagrin niché au creux du coeur même si quand on me voit je n'ai pas du tout l'air d'être une personne qui s'est pris l'uppercut de sa vie en perdant à jamais son compagnon.

Citer
Car oui il restera à jamais l'homme de ma vie et son absence me pèse chaque jour qui passe même si pas à pas je retrouve un certain dynamisme et que je réoriente mes centres d'intérêts pour vivre différemmen

Exactement pareil Meije c'est vraiment un uppercut que l'on s'est pris et compliqué de s'en remettre surtout quand les fêtes viennent nous rappeler durement cette absence et pour moi des mois compliqués encore par la suite avec son anniversaire le jour de la saint valentin et les un an de son départ le mois suivant. Pour moi les fêtes sont un problème mais il y a la suite ... Cette impression que l'on donne aux autres que tout va bien, alors que tant d'instants sont emplis de désarroi, nous jouons si bien la comédie que personne ne voit notre tristesse. Avons-nous envie qu'ils la voient ?

Oui j'ai réorienté moi aussi mes centres d'intérêts de manière à ne pas faire de parallèle ou de comparaison, ainsi rencontrer de nouvelles personnes. En effet 
Citer
vivre différemment
c'est la seule solution que j'ai trouvée pour faire face à cet immense chagrin.

Bonne soirée

Hors ligne Meije05

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 181
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #157 le: 20 janvier 2024 à 18:16:50 »

Cette semaine je me suis prise une "claque".

Mon fils aîné a eu ses 18 ans.
Son père ne le voit pas grandir depuis 3 ans et 6 mois (toujours le décompte du temps précis.... depuis ce point de bascule).

Il n'a même pas souhaité marquer le coup, il n'a plus le coeur à fêter ses anniversaires avec ses copains depuis la mort de son père.

Toujours cette douleur qui ressurgit et qui serre au niveau du coeur et de la gorge. Serrer les dents et continuer.
La colère s'est apaisée mais le manque est omniprésent.

Seule à la maison, je mets à fond The Best de Tina Turner, elle est pour toi Olivier.

https://www.youtube.com/watch?v=8Afffdv5Tfg

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6311
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #158 le: 20 janvier 2024 à 23:05:52 »
pensées amicales pour toi
toutes les dates resteront difficiles
les évènements aussi : mariage naissances  ...
oui le manque ne disparaitra pas
juste on peu vivre avec lui
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1273
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #159 le: 21 janvier 2024 à 16:57:47 »
Meije

De tout coeur avec toi  pour ces moments difficiles

Amitiés

Hors ligne Alice

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 505
  • Mais où es-tu ???
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #160 le: 29 janvier 2024 à 17:06:52 »
Bonjour Meije,

3 ans et 4 mois pour moi..  Et notre fille qui ne cesse de progresser, elle a 3 ans et 8 mois. Je ne réalise pas qu'il ne l'a pas vu grandir. Comme si c'était impossible et puis surtout, il était tellement présent dans ma tête que c’est comme s'il avait été toujours là.

J'ai eu Thérèse dernièrement, pour elle aussi, le plus dur c'est de voir les enfants avancer sans eux.
Mais nous en sommes arriver au même constat, nous avons l'impression tout de même d'avoir franchi un cap, senti une évolution en nous.

Je suis beaucoup moins triste, je ne m’effondre plus, il nous manque évidemment, mais je ne m'y attarde plus, un peu comme habituée.
Je ne me morfonds plus sur mon sors, voir même j'évite le sujet alors qu'avant j'avais toujours envie d'en parler.
Je suis beaucoup plus dans le présent et l’avenir avec des projections, que dans le passé.

Il y a plusieurs raisons à ça, j'ai enfin vidé la maison et mise en location saisonnière. Les travaux sont finis, la maison revit autrement. J'avais quitté ce lieu en laissant tout dans son jus... Nos affaires retirées, c'est un soulagement, et comme une page qui se tourne. Et puis je savais que je devais le faire, mais je ne le faisais pas. J'ai accepté une location, ce qui m'a obligé à tout nettoyer, ranger, vider...
Ensuite une mise au point avec mon compagnon, qui m'a dit que je vivais toujours dans le passé, bloquée et pas de place pour lui. Je ne pensais pas, mais il avait raison. Je suis parvenue à laisser partir JP, je ne cessais de me dire que j'étais toujours avec lui, j'avais sa bague, sa photo dans un bracelet etc... j'ai commencé par enlever le bracelet assez naturellement, puis la bague, plus difficile mais elle sera pour ma fille.

Ce besoin de venir en parler avec vous ici sur le forum... Ce besoin à diminuer.
Il faut que je laisse de la place à mon compagnon qui a eu beaucoup de patience... Et je vous avoue que ça me fait énormément de bien, j'ai l'impression de revivre.
Ce week-end nous sommes allés à un concert tous les 2, et il m'a dit qu'il ne m'avait encore jamais vu sourire comme ça.

Et oui, déjà avec un bébé la vie change, on est fatigué en permanence, c'est dur, et avec le deuil par dessus, évidemment mon sourire était une façade.

J'ai la chance d'avoir quelqu'un à mes côté, qui me comprend et me soutient,  j'ai failli le perdre, je ne veux pas gâcher cette chance, je me suis mise un coup de pied au cul !!! Et je me sens beaucoup mieux.

Je comprends complètement qu'on ne veuille pas avoir de nouvelle relation, moi-même je n'en voulais pas et je me suis laissée porter car Christian était là, et ce fût difficile. Mais aujourd'hui, sa présence me fait un bien fou et me permet d'être parmi les vivants, d'avoir de la tendresse avec la vie. Nous en avons besoin.

Meije, n'as-tu pas envie de rencontrer quelqu'un? Ce sera différent, mais ça peut être un soutient aussi.
Tes enfants pourraient être contents pour toi aussi. Surtout s'ils te voient heureuse. As-tu parlé de ça avec eux?
Ça a été mon cas lorsque mon père a rencontré quelqu'un après le décès de ma maman, je me suis dis, qu'au moins il ne serait pas seul, c’était un soulagement pour moi.

Je pense bien à toi.
Force et courage
A bientôt!
Tu es parti, mais tu habites ce que je suis devenue...

Hors ligne Meije05

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 181
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Quand la vie bascule...
« Réponse #161 le: 31 janvier 2024 à 19:29:58 »
Bonsoir Alice,

Merci pour ton message sur mon fil.
Moi aussi j'éprouve moins le besoin de venir sur le forum. D'ailleurs c'est peut-être mon dernier message ici ce soir.

J'avais peut-être ressentie de venir écrire suite à cette période de fête qui ravive les émotions, puis l'anniversaire de mon fils aîné en Janvier... un trop plein que sur ce forum on peut exprimer malgré le temps qui passe.

Contrairement à toi et à Thérèse, je marche solo. C'est peut-être que pour moi ce n'est pas encore le moment et je suis quelqu'un d'assez indépendante, assez déterminée. La vie n'a mis personne sur mon chemin pour l'instant et bien c'est comme ça.
C'est pas mon truc de "forcer " les choses via les applications de rencontres ou autres.

Je ne vis pas dans le passé, j'ai pas garder grand chose des affaires de mon homme, je réaménage la maison, j'ai entamé des travaux, j'ai refait des pièces.  Je vais enfin vendre sa voiture.

Je suis juste encore profondément blessée et la cicatrice est trop fragile encore.

Je vis au "présent" et peut-être que je fais encore exprès de me réfugier dans mon travail, mon quotidien à 100 à l'heure pour éviter de trop penser. Je sens bien que parfois je fatigue et que mon corps encaisse depuis plus de trois ans...
C'est mon caractère j'ai du mal à lâcher prise. Je pousse mes enfants à être assez indépendant au cas où...

Voilà;  je continue , je vis au jour le jour. J'ai mes garçons qui me maintiennent a minima ancrée dans cette vie.

J'ai du chemin encore à parcourir.

Je vous souhaite à tous/toutes de trouver votre voie vers l'apaisement, quelque soit le temps qu'il vous faudra. N'écoutez que vous et vos ressentis. Laisser parler vos émotions.


Ce forum est précieux car aidant, qu'il existe encore longtemps.

Meïje