Auteur Sujet: Cette ombre du temps  (Lu 26092 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Comus

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 44
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Cette ombre du temps
« Réponse #15 le: 05 septembre 2023 à 08:11:09 »
Bien sûr que le chagrin, la peine sont les mêmes , jeune ou vieux.
Il n'empêche, faisant partie de la seconde catégorie (73) , l’appréhension du temps n'est pas comparable.
Ni dans sa durée, qu'on s'est limitée, ni dans son intensité.
Et je ne veux pas évidemment en tirer gloire, mais se relever est plus difficile, demandera plus d'énergie(qu'il faut absolument trouver) elle sera au service de jours plus simples.
Plus simple serait déjà une victoire sur la tristesse et une ouverture sur un horizon différent.
J'avais parler une fois de l'infernale gestion du silence, elle est certainement plus accentuée quand les enfants, le travail, certains amis sont éloignés.
On est plus dans le tourbillon de la vie, tout simplement.
Il n'y a aucune ingratitude à cela.
C'est ainsi.
Mais c'est aussi ce qui doit nous pousser a toujours redresser la tête hors de l'eau.
C'est une question de dignité, de respect, pour Elle , pour Lui.

Bonne journée à tous.


Hors ligne Alice

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 505
  • Mais où es-tu ???
Re : Cette ombre du temps
« Réponse #16 le: 05 septembre 2023 à 10:17:51 »
Vous pouvez aussi vous dire que vous avez eu la chance de vivre et de fonder votre famille avec cette personne tant aimée!

Pour ma part, nous n'étions qu'au début, il avait 50 ans et moi 40, avec un bébé de 4 mois… Je n'aurai pu rien vivre de la vie de famille avec lui.. Et même s'il me reste du temps, un enfant, un travail, et quelqu'un d'autre à mes côtés pour continuer, rien ne m'empêche de craindre de revivre cela à nouveau en vieillissant !

Vous ne l'avez pas vécu dans votre jeunesse, moi j'ai 1 chance sur 2 pour ne pas partir la première et devoir revivre ça à nouveau !
En temps normal on n'y pense pas… Mais moi si, forcément !

Ce n'est pas très positif ce que je vous dit, mais c'est juste pour que vous pensiez à la chance que vous avez eu d'avoir pu vivre à leur côté et d'avoir plein de souvenirs à garder!

Force et courage
Tu es parti, mais tu habites ce que je suis devenue...

Hors ligne Loma6061

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 358
  • Avancer n'est pas oublier
Re : Cette ombre du temps
« Réponse #17 le: 05 septembre 2023 à 10:45:02 »
Citer
Vous ne l'avez pas vécu dans votre jeunesse, moi j'ai 1 chance sur 2 pour ne pas partir la première et devoir revivre ça à nouveau !
Exactement ! C'est ce dont à quoi je pense aussi depuis le début, et particulièrement quand les gens me disent que je pourrai "refaire" ma vie ... J'ai 63 ans alors peut être que d'autres l'ont fait à cet âge, mais moi c'est sûr que non, parce qu'entre autres raisons, j'ai trop peur de revivre ça,
Je crois qu'on a tous un parcours différent, des âges différents, c'est sûr qu'on se pose plus de questions sur l'avenir et la gestion du temps qui nous reste quand on est soixantenaire, quand on ne travaille plus, quand on n'a pas d'enfants à élever, la perspective de l'avenir n'est plus la même, tout ou presque tout est déja derrière nous.
Citer
Vous pouvez aussi vous dire que vous avez eu la chance de vivre et de fonder votre famille avec cette personne tant aimée!
C'est certain, pour moi c'est une chance d'avoir vécu 27 ans avec lui, d'avoir construit mille choses avec lui, les souvenirs fourmillent, pourtant ce n'est jamais assez, j'en aurais voulu d'autres, alors je comprends pour toi Alice.
Pour finir, je pense que si on se retrouve toutes et tous ici  c'est que le lien émotionnel qui nous liait à eux était très fort, tout simplement.
Pensées amicales
Jusqu'à ce que ta mort nous sépare, jusqu'à ce que ma mort nous réunisse ...

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1273
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Cette ombre du temps
« Réponse #18 le: 05 septembre 2023 à 10:56:58 »
Alice

Comme je comprends ton ressenti Alice , et tu as raison

Pour mon compte j'estime avoir reçu mon cota de bonheur durant 50 ans , bien sur que j'en aurai voulu encore et encore ,

mais il faut savoir aussi être conscient de ce que l'on à reçu, il nous reste à continuer notre chemin  du mieux que l'on peut

la vie est précieuse , et demain est un autre jour

Prends soin de ceux qui te sont chers

Amitiés

Hors ligne Comus

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 44
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Cette ombre du temps
« Réponse #19 le: 29 janvier 2024 à 10:51:13 »
L'intitulé de cette chronique n'a jamais si bien porté son nom.
Demain, 1an.
Je revois tout, je revis tout, à l'heure près.
C'est comme une couverture qui parfois me découvre mais qui reprend tte sa place de temps en temps.  Bien sûr ce n'est plus la même intensité de douleur, bien sûr ce n'est plus le même terrassement, quand je plonge, je remonte beaucoup plus vite, mais,
au quotidien les périodes de lassitude, d'ennui succèdent à des périodes plus lumineuses (faussement ?), le goût des choses n'est pas revenu, je fais avec, ou plutôt je fais sans.
Je vaque à des occupassions, je contrains mon esprit à des effort de contournement de la douleur, mais reste la question: à quoi ça sert?

Je vois tout, je revis tout, sans me plonger ds toutes mes notes (ça me fait trop mal encore) je sais, en ces moments délicats, la mesure hallucinante de ce qu'Elle a vécu, et comment j'ai dû compenser pour continuer à vivre qd même.
Comment ces 5 mois de faux espoirs  ont laminé nos vies, comment je l'ai accompagné ( chez nous) jusqu'au dernier souffle, comment n'étant pas dans la pièce au moment ultime, je garde en moi l'éternel regret de "n'avoir pas été là", comment nous l'avons découverte apaisée.
Toutes ces images tournent en boucles .
mais,
au fil du temps...
"bien que mon esprit fût loin d'être apaisé, il a en qq sorte été lissé par l'apprentissage de la douleur, et il ne s'effraie plus autant de prise au désespoir qu'avant"
On me disait voici un an tu verras avec le temps....
oui, ces bonnes âmes en sont resté là.
Mais le travail de d'explications, d'implication, de la parole dite et redite, de l'écriture, exercice que je m'applique à poursuivre depuis 1 an et demi, le support incomparable d'une psychothérapie suivie  depuis un an, m'ont aidé, tellement aidé.
ça n'enlève pas le vide, ça ne retire rien à l'absence,
et souvent j'en crève de ce manque,  mais quelque part je sens bien que les choses se sont allégées.
J'ai toujours pensé que la révolution annuelle était primordiale, je n'ai pas commémoré chaque instant, mais je les ai subi dans ce qu'ils avaient de plus moche ou trivial.
Là au bout de cette année, c'est comme un chemin au bout duquel je suis arrivé, et je ne vivrais plus les jours comme ces mois écoulés, je ne pourrais pas.
Il en va d'une certaine forme de survie, il en va du respect que je dois aux autres, mes enfants en particulier.

Et peut-être, tout doucement, retourner vers les autres justement.


Mais que cette route est difficile.

Hors ligne Cateyes63

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 130
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Cette ombre du temps
« Réponse #20 le: 29 janvier 2024 à 15:30:04 »
Bonjour Comus,
Je viens de lire ton message, cela me donne du courage de lire que pour toi, il y a du mieux, même si tu te poses encore beaucoup de questions, et que le manque, l'absence sont toujours là, que rien n'est facile.
"Mais que cette route est difficile"? Je ne peux qu'être d'accord avec toi.
Merci pour ton témoignage.

Amitiés.
Thierry.
Si j'avais su que je t'aimais autant je t'aurais aimais d'avantage.