Auteur Sujet: peur d'aller mieux  (Lu 9637 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Re : peur d'aller mieux
« Réponse #15 le: 11 Septembre 2014 à 23:48:07 »
Eva Luna,

et l'oubli s'installe un peu... de sa voix, de son rire, de nos souvenirs... trop de chagrin tue les souvenirs...

Peut être une manière d'avoir moins mal,les souvenirs sont parfois si douloureux, ils nous rappellent, ce qui aurait pu et ne sera jamais plus, et je comprend ton impression de néant ....

Je pense qu'un jour , je te le souhaite très fort, tu te sentiras plus apaisée, face à l'injustice de la situation, à l'anormalité, perdre un enfant n'est pas du tout dans l'ordre des choses, à la colère que je ressent, encore forte, on projette tant de choses pour nos enfants....

La douleur est certainement identique, les conséquences, non, lorsque l'on perd son conjoint , il nous reste encore l'espoir , de peut être aimé à nouveau, d’être aimé en retour ,même si l'on comprend très vite que cela, sera ,différent et que notre amour disparu restera à nos cotés, un enfant reste notre enfant, plus d'espoir en retour....

Je te souhaite de tout cœur, d'arriver, un jour, un prochain demain de penser à elle avec bonheur, pour la vie que tu lui a donnée, pour l'amour dont tu l'a entourée.

Je t'embrasse très fort.

zabou
Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2189
Re : peur d'aller mieux
« Réponse #16 le: 12 Septembre 2014 à 13:04:05 »
J'ai rien choisi... c'est mon esprit qui bloque... un genre de protection pour ne pas devenir folle de chagrin?

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Re : peur d'aller mieux
« Réponse #17 le: 12 Septembre 2014 à 16:14:13 »


Oui surement, nous choisissons si peu , en définitive......

L'inconscient est là, qui prend le dessus, un deuxième nous, en quelque sorte, que l'on ne connait pas , qu'il nous faut décortiquer, et qui  tente de nous protéger....

Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Hors ligne Marlène56

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 132
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : peur d'aller mieux
« Réponse #18 le: 12 Septembre 2014 à 18:24:33 »
Oui je suis d'accord avec toi... Quand je pense a l'avenir je culpabilise... Car l'avenir veux dire continuer sans lui...

Pas de mots pour panser ton mal...
Courage a toi...

Avec toute mon amitié...

Marlène
Tu ne sauras jamais la chance que tu as de pouvoir passer le restant de tes jours avec la moitié de ton âme, tant que tu n'auras pas à vivre sans elle.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2778
Re : peur d'aller mieux
« Réponse #19 le: 12 Septembre 2014 à 18:30:11 »
la peur d'aller mieux peut aussi en partie être liée aux autres, donner une image de mieux à certains peut leur faire croire que l'on est "guéri" et on ne veut pas qu'ils pensent ça car c'est faux mais comme ils sont pressés de nous voir tourner la page ...
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne meszouzous

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 110
Re : peur d'aller mieux
« Réponse #20 le: 12 Septembre 2014 à 22:23:31 »
Bonsoir,
A la lecture de Qijan, j ai eu envie de reagir. Effectivement,  dès que l on fait quelque chose de positif, notre entourage nous asperge d éloges.  C est génial,  c est super,  tu vois tu avances et que sais je encore.  Ce n est pas ce qu on a envie d entendre car au fond de nous,  la souffrance est là,  intacte. Peut être avons nous juste réussi a faire pousser par la pression des autres ou parce que ce jour là,  nous avons eu ce petit regain de force :-\ bien a vous. Béa

Hors ligne meszouzous

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 110
Re : peur d'aller mieux
« Réponse #21 le: 12 Septembre 2014 à 22:40:58 »
Je reprends mon écrit,  j ai du brancher ma tablette  :)
Hier, ce regain je l ai eu. J ai reussi à peindre ma fenêtre,  à étendre du linge (ça peut paraître idiot mais même ça, je n y arrivais pas jusqu ici. Ça me rappelle trop ma vie d avant, avec Jean Marc... le linge séchant dehors, qu on rentrait ensemble le soir et qu on sentait avec plaisir  :-[). J ai eu l impression qu il m accompagnait dans mes activités...et en fin de journée,  j ai pu désherber un coin du jardin où j ai regroupé les fleurs du cimetière.  Ce jardin où il aimait tant être.  Il s occupait du potager, des arbres fruitiers tandis que je m occupais des fleurs. Quelle souffrance pour moi ce jardin  :'( et pourtant, j ai compris que je ne dois pas le laisser en jachère,  il a tant fait pour qu il soit beau, il m a tant offert de fleurs... il me disait souvent "tu es chanceuse" !!! Oui, c est vrai, je l étais...et j en avais conscience.
Ce matin, j ai du lutter pour ne pas me laisser aller. Les larmes étaient au bord de mon coeur, de mes yeux. Je n avais plus l envie qui m a tant donné de courage hier. Il faut profiter au jour le jour des petites choses qui nous sont données,  sans penser au lendemain souvent source d angoisses...
Dire aux autres que j ai fait toutes ces choses,  je ne sais pas. Ils vont s emballer et vont prendre pour acquis ce qui est pourtant si fragile...et je n ai pas envie. Je préfère l écrire ici où chacun sait, oh combien, notre vie est une montagne russe :-[
Demain sera un autre jour et je le prendrai comme il sera...
Douce nuit à vous tous.
Béa


Hors ligne lulu

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 169
  • un gramme d'espoir vaut plus qu'un kilo de rien
Re : peur d'aller mieux
« Réponse #22 le: 12 Septembre 2014 à 23:01:48 »
Tu as raison meszouzous, un petit pas après l'autre, personnellement je ne suis pas douée pour le grand écart ! L'essentiel c'est de continuer à avancer, peu importe si un jour on ne s'en sent pas capable, ce n'est pas pour autant que le lendemain on y arrivera pas. Des fois je ne suis pas capable de faire quelque chose à un moment et puis ça vient quelques minutes, quelques heures, quelques jours plus tard et voilà j'ai avance !
Une prochaine fois tu mettras plus de  :) dans ton message ...

Je vous embrasse tous et toutes pour ce soir
Et juste au moment où quelqu'un près de moi dit "il est parti", il y en a d'autres qui le voyant poindre à l'horizon et venir vers eux s'exclament avec joie : "le voila".
Pourquoi serais-je hors de la pensée simplement car je suis hors de vue ?

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2778
Re : peur d'aller mieux
« Réponse #23 le: 13 Septembre 2014 à 12:18:21 »
oui Béa cacher aux autres nos avancées pour ne pas risquer de se voir placer dans la catégorie "c'est bon elle a fait son deuil" ...
c'est comme bien des choses ! ... on se partage en facettes et ça aussi c'est très éprouvant !
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2778
Re : peur d'aller mieux
« Réponse #24 le: 20 Septembre 2014 à 21:09:02 »
Presque 15 jours plus tard le début de ce fil
je constate pour moi des progrès http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/depuis-le-23-avril-2014/msg48435/#msg48435
et moins de peur intérieure.
Ais je dépassé la peur de l'oublier en allant mieux ?
en tout cas j'ai avancé sur ce chemin !
Je me centre sur son souhait exprimé "je voudrai tant que tu sois heureuse" et ma promesse "d'essayer" redits quelques heures avant le décès !
Je sens que le nouveau lien est de le sentir plus fusionné en moi d'où mon constat que j'avais moins l'impérieux besoin de lui écrire tant !
Mais je garde des mots prudents pour les gens qui me questionnent : leur disant que cela fait des hauts des bas et que parfois cela vient à l'improviste me replonger dans les difficultés du gros chagrin.
J'ai le besoin de faire savoir que je ne vais pas vraiment mieux au niveau social car je ne veux pas mentir et laisser croire que la victoire est là, je veux que l'on comprenne que c'est un long parcours car certains pensent que vu mes savoirs pro c'est plus facile pour moi et que je vais vite m'en tirer, non j'ai certes quelques outils de plus mais le parcours n'a rien à voir avec ça ! ni sa durée !
Je ne vais pas leur donner l'illusion que les outils que j'enseigne pourrait leur éviter quoi que ce soit/deuil juste que ça peut aider mais pas plus.
Quant à la famille et ami(e)s proches vrai(e)s j'ai envie d'être authentique et si j'annonce des progrès je n'oublie pas de signaler les points qui restent difficile ou d'évoquer brièvement les moment de re descente dans le gouffre chagrin qui englue !
Et je crois que mon chéri est content, fier de mes progrès ! 
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mimie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 180
  • Dur de survivre
Re : peur d'aller mieux
« Réponse #25 le: 20 Septembre 2014 à 22:26:04 »
Comme c'est vrai tout cela! je vous lis et me retrouve dans vos mots.
Par contre avec tout ce que j'ai fait et géré depuis un an, autour de moi on pensait que je remontais bien la pente et on me disait; tu es courageuse. mais maintenant que mes travaux se tassent voir sont terminés, au niveau physique tout lâche et puis je ressens encore plus le vide laissé par mon aimé, comme il me manque!!!
Oui la souffrance change elle est peut être moins vive mais plus profonde. Tout se modifie au long du parcours de deuil.
Bonne soirée
Mimie

La nuit n'est jamais complète, il y a toujours puisque je le dis, Puisque je l'affirme
Au bout du chagrin
Une fenêtre ouverte
Paul Eluard

Hors ligne lulu

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 169
  • un gramme d'espoir vaut plus qu'un kilo de rien
Re : peur d'aller mieux
« Réponse #26 le: 20 Septembre 2014 à 22:47:23 »
Bonsoir mes compagnons

Comme toi Qiguan, j'ai progressé. Je sais avec certitude que je ne pourrais jamais oublier mon amour qui a fait battre mon coeur pendant 24 ans. Comme toi je garde des mots prudents car je sais que je suis fragile, que je peux trébucher alors que je ne m'y attends pas, mais j'ai aussi compris qu'il y a des clefs pour se relever, des amis fidèles sur qui je peux compter pour m'aider, vous sur le forum pour me soutenir et si un jour j'en ai besoin il y a des professionnels (reste à trouver le bon). Je ne dis pas autre chose que "je vais", sans qualificatif. Je vais sur mon chemin. J'ai trouvé de nouvelles occupations, pas grand chose un cours de yoga et un peu de Qi Gong à la maison mais c'est un début. J'ai testé la marche, je n'avais pas compris en me renseignant au forum des associations que c'était de la marche active, au bout de 10 m j'ai su que cela ne me conviendrait pas.
Je n'ai pas peur d'aller mieux, au contraire j'en ai besoin. J'ai peur par contre d'aller trop vite et au lieu de trébucher, de tomber.

Comme toi Mimie la douleur s'est modifiée, moins vive, mais elle fait partie de moi à présent et pour toujours. Notre entourage, ceux qui ne nous sont pas très proches, ne perçoit pas toujours que l'on met un masque chaque matin. Sois bienveillante avec toi, prend le bon qui se présente car il faut des forces pour continuer sur le chemin.

Mais on va y arriver.

Je vous embrasse, un douce nuit
Et juste au moment où quelqu'un près de moi dit "il est parti", il y en a d'autres qui le voyant poindre à l'horizon et venir vers eux s'exclament avec joie : "le voila".
Pourquoi serais-je hors de la pensée simplement car je suis hors de vue ?

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2778
Re : peur d'aller mieux
« Réponse #27 le: 21 Septembre 2014 à 12:49:13 »
Lulu quand tu écris "J'ai peur par contre d'aller trop vite et au lieu de trébucher, de tomber." cela fait un écho en moi !
oui peur d'aller trop vite c'est bien exact et approprié !
Oui aussi je suis sûre de ne pas oublier Jean !
Comme toi mimie et toi lulu la douleur se modifie moins aigüe effectivement, plus profonde je ne sais pas ...
ce matin pour arranger les compositions florales abimées je suis retournée au cimetière avec ma mère et ma tante et j'ai bien pu vérifier à nouveau que je n'avais ni boule à la gorge, ni sanglots à ravaler !
donc le progrès là semble stabilisé !?
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mimie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 180
  • Dur de survivre
Re : peur d'aller mieux
« Réponse #28 le: 21 Septembre 2014 à 12:57:50 »
Oui je comprends bien ce que vous pouvez ressentir, il y a quelques mois voir plus, j'éprouvais aussi ce sentiment de ne pas vouloir aller trop vite, très culpabilisant d'ailleurs d'aller vite.
Mais à 1 an et bientôt 3 mois, mon Dieu quel retour en arrière, même si je sais bien pour avoir déjà un gros et long parcours pour sortir de douleurs profondes autres, que l'on ne repasse jamais dans les mêmes endroits, j'aime bien l'image d'une spirale.
Mais aujourd'hui spécialement aujourd'hui parce que c'est un dimanche de solitude comme j'en ai eu beaucoup depuis plus d'un an, je me demande bien pourquoi moi je reste sur cette terre à vivre encore un présent douloureux.
Je devais aller vois mon fils qui habite à 1h30 de chez moi et qui a une famille, il m'a gentiment téléphoné pour me dire qu'ils partaient pour le week end!
Ma meilleure amie hier sur skype me disait qu'elle était prise hier et peut être aujourd'hui, qu'elle me dirait mais pas de nouvelles.
Ma fille se repose chez elle...............
Mon fils ainé est à l'étranger je pars les voir vendredi.
Mais pendant ce temps je me sens inintéressante pour les personnes qui vivent autour de moi et comme je suis casanière, ce n'est pas moi qui vais vers les autres.
Mimie

La nuit n'est jamais complète, il y a toujours puisque je le dis, Puisque je l'affirme
Au bout du chagrin
Une fenêtre ouverte
Paul Eluard

Hors ligne lulu

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 169
  • un gramme d'espoir vaut plus qu'un kilo de rien
Re : peur d'aller mieux
« Réponse #29 le: 21 Septembre 2014 à 13:14:14 »
Mimie, je repassais vite fait sur le forum avant d'aller me casser un petite croute, dimanche de solitude pour moi aussi mon fils est en vadrouille. Allez remonte moi ce moral, ils y a tes enfants qui t'aiment et qui sont là même si ce n'est pas tout près, ils sont là, même si ils ont leur vie, ils sont là... Je suis sure que ton fils ainé t'attend avec impatience.

A l'instant je regarde par la fenêtre et je vois un rayon de soleil alors qu'il pleuvait ce matin,je regarde la cadre photo numérique et les photos de mon amour qui défilent et il est là qui me sourit, rien que pour ça, ça vaut le coup de se battre, tu n'as pas cheminé pendant plus d'un an pour te laisser happer par une spirale à l'envers, c'est juste un coup de mou, respire profondément et dis toi que ça va aller.

Moi aussi j'étais casanière et je me suis ouverte aux autres enfin à ceux qui pouvaient m'apporter du bien, les autres j'ai zappé, car j'ai compris que seule je n'arriverais à rien. Avant je n'avais besoin que d'une seule personne, mon amour, même des collègues de plusieurs années m'ont dit qu'ils ne me connaissaient pas. Là on apprend à se connaitre. Et il y a des belles rencontre comme des mauvaises d'ailleurs. Cette épreuve a fait de nous une autre personne.
Hier je me suis permis de solliciter mon amie car je ne voulais pas la passer seule à égréner les minutes du 20 mars...

Tu as réussit à survivre pendant plus d'un an, ouvre toi à la vie Mimie. Toutes mes pensées vont vers toi pour t'aider à traverser cette journée. Et puis la journée n'est pas finie, peut être que tu auras un surprise, et demain sera un autre jour. Sur un autre fil on a déjà parlé des autres qui avaient repris leur vie, je sais que ça ne te consolera pas mais peut être que ça t'aidera.

Je t'embrasse, sois indulgente avec toi même,

Lulu
Et juste au moment où quelqu'un près de moi dit "il est parti", il y en a d'autres qui le voyant poindre à l'horizon et venir vers eux s'exclament avec joie : "le voila".
Pourquoi serais-je hors de la pensée simplement car je suis hors de vue ?