Auteur Sujet: Peu de soutien de la part de la famille  (Lu 2905 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne sophieM.

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 38
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Peu de soutien de la part de la famille
« Réponse #30 le: 05 Octobre 2017 à 11:14:25 »
Oui, Alex, merci pour ton message, qui nous fait tous rebondir ... ou pour certains juste bondir.

 Je vais m'en aller tout à l'heure pour deux ou trois jours ou plus, je te réponds dès que je reviens. Je pense à toi.

Mais Alex, je veux bien t'expliquer cette phrase à mon retour, cependant sache que cela risque de rajouter une couche  à ta colère. Le principal n'est pas l'émotion, mais que tu l'acceptes  et donc aussi les propos qui la maintiennent.
Je t'expliquerai uniquement cette phrase, parce que si je vais au bout de mon raisonnement,  je ne sais pas comment tu pourrais le vivre et je ne suis pas là pour me gargariser de mon expérience à ton détriment.

Je t'embrasse.

sophieM.

Hors ligne sophieM.

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 38
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Peu de soutien de la part de la famille
« Réponse #31 le: 10 Octobre 2017 à 17:05:19 »
Bonjour Alex,

Je reviens vers toi, un peu déconnectée du forum après quelques temps passés dans un paradis terrestre … et cela m’a permis de décanter l’essentiel pour toi :

Pour cette phrase « Oui, la vie a ses difficultés, mais je préfère utiliser l’énergie de ces difficultés pour les résoudre plutôt que de me battre contre. C’est plus enrichissant. »
Pour faire simple, quand tu dois dégager un amas de feuilles tombées de l’automne devant ta porte, pour éviter d’en ramener plein à l’intérieur quand un petit vent souffle (pas les raffales, sinon laisse tomber les feuilles !), c’est plus judicieux de les balayer dans le sens du vent plutôt que de t’acharner à balayer en sens contraire , puisque tu ne pourras jamais changer le sens du vent … bon voilà, c’est une image d’acceptation des évennements de la vie.

Après Alex, dès le début, j’ai annoncé la couleur, c à d que je perçois mon expérience avec les yeux de l’âme, comme tant de personnes sur ce site.
C’est mon évidence. Il y a tellement de façons de voir la vie mais il n’y a rien à comprendre donc je ne vais pas te faire comme tu dis, « une explication de texte ». Tout ne se discèque pas.
Le regard extérieur ne  m’inffecte pas, si ça n’est qu’il m’invite toujours à élargir ou à zoomer le mien. Si certains savent, tant pis pour eux, moi je ne sais rien de rien et je laisse ma guidance inspirer mon être.
Expliquer, décortiquer certains ressentis n’a pas de sens pour moi ça serait les réduire à des raisonnements qui n’ont pas lieu d’être. En plus cela ne ferait que les rendre fades avec des mots alors que sans les mots, ils ont tellement de puissance car ils sont brut de cœur.
Alors c’est peut être moi qui manque de vocabulaire, mais tant pis.

Après, ça n’est pas parce qu’on reconnaît l’égo en soi et chez les autres qu’on est dans un jugement de valeurs bien ou mal. Donc non, je ne considère personne comme « une communauté d’abrutis égocentriques » L’égo fait partie de nous, et j’ai choisi de l’accepter mais de ne pas me faire dominer, simplement essayer de le mettre à mon service, qu’on fasse équipe … et c’est pas toujours facile !
Comme je l’ai dit et redit et comme je ne le dirai plus, je n'ai pas la prétention de  convaincre, ni d'aider, simplement partager, au mieux inspirer…

Voilà Alex. Prends soin de Toi.

sophieM.

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 915
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Peu de soutien de la part de la famille
« Réponse #32 le: 12 Octobre 2017 à 15:35:13 »
Bonsoir à tout le monde,

J'ai perdu mon conjoint depuis maintenant 16 mois de façon très violente et tragique. J'ai été au fond du trou, j'ai dû prendre en charge le second oeuvre de la maison commencée à deux. J'ai dû soutenir mes enfants dont deux qui ont sombré dans la dépression. Aujourd'hui, je déplore le manque de soutien de la part de la famille et
belle famille. Nous sommes isolés géographiquement mais je ne comprends pas pourquoi les gens ne se manifestent pas, ne téléphonent pas, n'écrivent pas, ne serait ce qu'un texto pour demander des nouvelles ou si j'ai besoin d'aide. La famille serait elle devenue individualiste comme les gens en général ?
Le malheur fait il peur, il n'est cependant pas contagieux ?
Est ce à moi d'appeler ? j'aurai l'impression de mendier de l'attention...
Avez vous rencontré ce genre de comportement ?  Voulez vous bien m'aider à comprendre svp ?
Bonjours Vicky. J'espère que les réponses qui t'ont déja été faites ont pus t'aider un tans soit peu, et que tu te sens moins seule face à tous ces trés pénibles "à-côté" qui vont souvent avec le deuil. Je pense que beaucoup de personnes vivent non seulement la terrible souffrance d'un deuil que nous connaissons tous, mais aussi le sentiment d'isolement, voire même de rejet dont tu parles. Je pense que c'est dû au fait que la souffrance des autres met mal à l'aise un bon nombre de personnes, qu'elles ne savent pas trop quoi dire, quoi faire...ce peut être dû à un sentiment d'impuissance concernant cette souffrance-disons dans le meilleur des cas, parce-que certaines autres ne veulent tout simplement pas s'embarrasser d'une douleur qui ne les concerne pas personnelement  ::) >:( quand il s'agit de la famille, des autres proches du défunt, peut-être que les personnes n'ont pas envie d'èchanger concernant ce deuil commun, que ça revive trop leur propre peine, ou qu'elles ne veulent pas partager ce deuil. Je ne sais pas trop, il y a plusieurs possibilités.
  Moi-même ai perdu mon compagnon le 2 mai 2015, et je peux témoigner que sa famille m'a complètement tourné le dos, et ce dès le début de ce deuil. Il avait trois soeurs, qui n'ont eu aucun respect pour la souffrance insoutenable que j'èprouvais, voire même qui la prenaient à la lègère, et minimisaient l'amour profond que nous partagions, lui et moi. L'une d'entre elles, surtout, m'a traitée comme une moins-que-rien (sans exagèrer), y compris durant l'enterrement. Elles ne m'ont même pas laisser garder de souvenirs de lui, personne ne m'a prévenue quand l'appartement a été vidé  :( maintenant, elles ricannent quand elles me voient passer, et du fait que je porte toujours son deuil, par choix et parce-que c'est important pour mon èquilibre. D'autres de ses proches n'ont pas été plus tendres, trés loin de là...
  Quand aux personnes qui nous évitent pour ne pas être "ennuyées" par notre douleur, et par le fait que nous ayons besoin, surtout dans les premiers temps, de parler du défunt, je n'ai que trop connu aussi  :o :(
  Heureusement, il y a tout de même eu quelques véritables amis-ainsi que de simples connaissances, mais douées d'empathie et de bonté naturelle-qui m'ont soutenue et ont été adorables avec moi  :) ces personnes sont d'autant plus précieuses qu'elles sont rares. J'espère de tout mon coeur que tu connait de telles personnes, c'est à elles qu'il faut s'ouvrire, et en qui tu peux avoir confiance. C'est important d'être èpaulé, ne serait-ce "que" par quelques personnes, durant une période aussi dure.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 915
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Peu de soutien de la part de la famille
« Réponse #33 le: 12 Octobre 2017 à 15:45:38 »
  Oui, je suis bien d'accord, ce serait à ta famille de prendre de tes nouvelles, sachant ce que tu vis. Je comprends aussi que tu ai peur d'avoir l'air de "mendier" leur attention, leur soutien...il est naturel que tu ai besoin de parler de lui avec des personnes qui l'ont connu et aimé, et qui sont supposé connaitre votre lien, mais en effet, tu ne devrais pas avoir à demander  >:( tu peux peut-être les contacter, discrètement dans un premier temps, et demander de leurs nouvelles "à eux", leur adresser des paroles de solidarité concernant ce deuil qui les touche eux aussi, ainsi tu ne donnerais pas forcément l'impression de mendier...s'ils sont corrects, ils prendront de tes nouvelles également, et peut-être qu'alore un èchange sera amorcé.
  Je suis de tout coeur avec toi dans cette èpreuve qui n'est comparable à nulle autre. Sache qu'ici tu peux t'ouvrire librement, personne ne te jugeras ni ne mettras les pieds dans le  plat que le font trop souvent des personnes qui n'ont pas vraiment idées de ce que tu traverse. Nous savons tous exactement ce que tu èprouve.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)