Auteur Sujet: perte de mon mari le 17 octobre 2016  (Lu 23629 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1178
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #150 le: 09 Avril 2018 à 17:23:33 »
  Je pense qu'il reste toujours quelque chose de la perte d'un grand amour, qu'il y a des cicatrices invisibles en nous-donc que beaucoup de personnes extérieures ne peuvent pas voire. Des regains de chagrin, de regrets sont toujours possibles, même quand ils deviennent moins nombreux. Je comprends ton envie de ne plus souffrir, après tout ce que tu as déjà enduré  :( tu as construit quelque chose de nouveau, c'est très positif, mais ça ne signifie pas que toutes tes blessures soient refermées,  se sont effacées comme de vieilles cicatrices. On ne choisis pas de souffrir ou non à certains moments, d'"oublier", ou de ne garder "que" le meilleur. Chacun vit le deuil à sa manière, et se reconstruit bon gré mal gré à son rythme ET à sa manière. Ce sont des choses que l'on sens d'instinct, sans que personne puisse faire le cheminement à notre place, et même nous ne pouvons pas vraiment "décider", juste vivre nos émotions comme elles nous viennent, et faire de notre mieux. J'espère pour toi que tu trouveras  :-*
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne nounouto

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 89
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #151 le: 10 Avril 2018 à 07:33:15 »
Merci infiniment Stana pour ton message. C est exactement cela même si j'ai une nouvelle vie les cicatrices sont là.
Tes mots me reconfortent.
Je me sens tiraillée entre mon passé et mon futur. Je me suis efforcee d'avancer malgre mon chagrin parce qu il n avait rien d autre à faire.
Merci encore Stana
Que cette journée soit douce pour toi

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3331
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #152 le: 10 Avril 2018 à 09:41:30 »
nounouto
pour aller plus loin
je te fais une petite suggestion :  la lecture du livre
la maîtrise de l'amour Miguel Ruiz
je pense qu'il pourrait participer à de l'apaisement pour toi
 :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne nounouto

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 89
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #153 le: 13 Avril 2018 à 20:07:22 »
Merci quigan j'en ai lu quelques extraits très intéressants. Bon courage à toi et que ce week end soit doux pour toi.
Nounouto

Hors ligne Alexandra

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 154
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #154 le: 16 Avril 2018 à 16:52:40 »
Je vis aujourd'hui une autre histoire alors pour eux tout va bien.

Bonjour Nounouto,
Je viens de lire ce que tu as écrit il y a quelques jours, je viens plus rarement sur le forum depuis quelques semaines pour faire une pause dans ce marathon du chagrin. Je me retrouve dans ce que tu écrivais l'autre jour, sur le fait que de l'extérieur tout peut sembler aller bien, parce qu'il y a quelqu'un d'autre dans nos vies.

Comme en début de deuil où on voulait nous faire tourner la page à tout prix, je pense que c'est sûrement difficile pour nos amis et notre famille d'imaginer ce que veut dire un chagrin qu'ils n'ont pas vécu ou en tout cas pas de la même façon. D'imaginer que ce n'est pas un chagrin d'amour comme ils le connaissent, où un nouvel homme chasse les souvenirs de celui d'avant. Et comme en début de deuil, il faudra que nous trouvions la force de nous protéger des réactions qui nous choquent.

Tu vois, l'autre jour, j'étais avec nos amis les plus proches, ceux qui étaient là ce dimanche à l'hôpital quand Tom est mort. Et ils ont décidé de passer devant l'endroit où j'ai déposé les cendres de Tom, sans penser que ça pourrait me choquer d'y passer sans nous y arrêter. Sans même un regard pour cet endroit où il y a ce qu'il reste du corps de leur ami. Ils n'y ont juste pas pensé, on venait de déjeuner tous les 4 avec celui qui partage ma vie maintenant, ils doivent croire que la page est tournée pour moi, ou peut-être la page est véritablement tournée pour eux...

Résultat: une crise d'angoisse qu'ils n'ont même pas réalisée et dont je n'ai pas voulu leur parler. Ce n'est pas eux qui ont été là pour me ramasser, j'ai du faire subir ça à P. qui vit beaucoup plus avec le fantôme de Tom que je ne le voudrais. J'apprends la patience, avec ceux qui ont déjà oublié Tom alors que je crève encore de chagrin, avec moi pour ce chagrin qui m'épuise et que je fais vivre injustement à un autre. J'apprends mais je ne tourne pas la page et j'essaie de me protéger du mieux que je peux des jugements idiots.

Alex

Hors ligne nounouto

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 89
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #155 le: 16 Avril 2018 à 18:11:35 »
C est exactement cela Alexandra
J essaye de comprendre la réaction de mes amis mais j avoue j ai beaucoup de mal. Il est vrai que j ai construit une autre vie que je suis bien avec mon compagnon. C est  qu' ils voient me voir rire avoir des projets...  j'ai l impression d être 2 personnes.
Comment puis-je ressentir des sentiments pour un autre homme et en même temps avoir ce manque de Lionel.
As tu ce ressenti Alexandra?
Heureusement sur ce forum je me sens normale dans mes émotions.
Parfois j ai envie d hurler à mes amis que je souffre et que cd n'est pas mon chien que j ai enterré que j ai vécu un traumatisme qui m a marquée à vie. Tout souvenir est douloureux.
Je te comprend Alexandra. La cicatrice est loin d être guérie il faudra encore beaucoup de temps et de patience.
Affectueusement nounouto

Hors ligne loma

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 502
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #156 le: 17 Avril 2018 à 08:57:06 »
Bonjour Nounouto, bonjour Alexandra,

même sans avoir de nouveau compagnon, j'ai aussi " l' impression d être 2 personnes ", une pour les autres et une pour moi, liée à Marc pour toujours. Cela me refait penser à l'expression de Qiguan "en même temps", je peux ressentir des moments de relatif bien être et "en même temps" une profonde tristesse.

J'imagine que vous devez vous sentir écartelées dans toutes ces émotions,
alors douceur et patience
tendrement
loma
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne Alexandra

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 154
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #157 le: 17 Avril 2018 à 09:35:15 »
Bonjour Nounouto,
J'ai plus le sentiment de vivre deux histoires en même temps que d'être deux personnes. J'aime cet homme qui partage ma vie mais j'ai parfois beaucoup de mal à faire le tri. Même quand j'en parle ici, j'ai du mal à l'appeler "mon compagnon", mon compagnon c'est Tom et personne ne peut prendre sa place. Et l'autre jour quand nous avons eu notre première petite dispute, je me suis retrouvée à supplier Tom de venir me chercher, j'ai ressenti ce manque de Tom comme je ne l'avais pas ressenti depuis des mois.

Je vis tout en demi-teinte, avec des émotions contradictoires qui s'entrechoquent et qui m'épuisent. J'aime Tom, j'en aime un autre, je pense parfois que ce n'est pas la vie que j'aurais du avoir et que cette autre vie me manque. Je suis tiraillée entre l'envie impossible de revenir en arrière pour retrouver Tom et les moments plus doux que je vis avec P. que je ne voudrais pas perdre non plus.

J'avance malgré moi en m'éloignant de Tom, j'ai rêvé il y a quelques semaines que je trompais Tom avec P. et que je lui suggérais en rentrant qu'il fallait qu'on se sépare... La psy trouve que c'est positif, je trouve ce conflit des émotions terrifiant et je ne me sens pas encore prête à être heureuse sans Tom.

Je pense que j'ai rencontré P. un peu trop tôt dans le chagrin, avec pas tout à fait encore la force d'accepter que Tom est mort et ne reviendra pas. Mais je suis fière d'avoir trouvé la force de ne pas refuser de vivre, parce que décider de vivre est difficile malgré ce que peuvent en penser la famille et les amis qui veulent nous voir avancer.

Bien sûr Nounouto, la cicatrice est là, toi tu le sais, tu la vois, peut-être que par moment tu la partages avec ton compagnon. Je crois que tu as tout à fait le droit de l'exprimer à tes amis aussi pour qu'ils comprennent et n'empiètent pas sur ton chagrin.

Une pensée pour vous toutes et tous,
Alex

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3331
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #158 le: 17 Avril 2018 à 17:43:45 »
Citer
Mais je suis fière d'avoir trouvé la force de ne pas refuser de vivre, parce que décider de vivre est difficile
c'est très bien bravo ! et oui c'est très difficile  ... de décider de VIVRE ...
le en même temps oui moi sans cesse est là ...
affection à tout le monde
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char