Auteur Sujet: perte de mon mari le 17 octobre 2016  (Lu 26580 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 982
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #135 le: 13 Septembre 2017 à 12:32:51 »
Nounouto,

Je viens de  lire ton témoignage, je ne sais que te dire, mais te lire m'a touchée. Je ne voulais pas laisser ton message sans réponse.
Je suis certaine que celui qui est parti souhaite que celui qui reste retrouve un équilibre, retouche le bonheur avec quelqu'un à ses côtés ou sans.
ce que l'on traverse est terrible, c'est une épreuve de la vie
Que l'on ait l'impression de trahir notre aimé en ayant une autre relation, me semble "normal" mais je suis certaine que ça n'est pas juste. (ce n'est évidemment que mon ressenti)
je te souhaite d'être douce avec toi, tu as le droit d'avoir des bras autour de toi, ça n'est pas mal

je t'embrasse bien fort
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3544
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #136 le: 13 Septembre 2017 à 22:10:28 »
un professionnel peut t'aider à démêler les choses
on dit souvent que ces relations précoces sont des relations pansement
elles peuvent exister si les deux sont conscient de cette notion pansement
voire peuvent se transformer évoluer mais avec des efforts de part et d'autres et souvent l'aide de pros ...
Vois à ne pas rajouter de la souffrance à ta souffrance de deuil, prends bien soin de toi
amitiés
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 140
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #137 le: 18 Septembre 2017 à 15:33:32 »
Bonjour Nounouto,

Juste quelques mots pour te dire de ne pas te sentir coupable. Si la vie veut bien que tu recommences une histoire, alors vis là. Cela ne veut pas dire que tu oublies ton aimé. Il sera toujours dans ton coeur.  Le problème viendra peut etre de ton entourage qui risque critiquer, mais c'est ta vie. Tu en es la seule decisionnaire maintenant.
Je ne sais pas si un jour j'aurai l'opportunité d'écrire à nouveau une autre romance, je pense que je serai toujours en train de comparer. Il est vrai que j'avais mis la barre un peu haute avec mon chéri mais c'est l'amour qui l'a voulu ainsi .
Je te souhaite Nounouto de l'apaisement comme à nous tous qui en avons droit.

Hors ligne nounouto

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 92
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #138 le: 12 Janvier 2018 à 22:37:08 »
Bonsoir à tous les soeurs et frères de tristesse je reviens sur ce forum envie de lire les témoignages.
Un an et 4 mois que mon mari est décédé et je pleure toujours son absence.
Je vis avec un autre homme et ne peut m empêcher de le comparer. Je suis dure. Je supporte peu les gens plaintifs je suis acerbe et considère beaucoup de choses futiles voir inutiles pourtant j essaye de sourire. Je cache ma colère derriere un sourire un rire.
Quand je suis avec mon compagnon actuel appelons le Reed  jé ne pense plus au passé des que je suis seule à nouveau images tristes de souffrance hôpital gémissements.
Je suis doublé personnalité. Dehors dedans. C est épuisant émotionnellement. Des que j ai la main sur la porte le sourire s affiche et les larmes sèches la comédie de L Arte commence.
Qu'est ce que je fais ? Dans quelle sorte de relation je suis ? Pourtant je continue.
Ma tristesse ma souffrance sont ancrées en moi elle mhabillent cette peau je m'y suis habituée j en ai besoin. Je reprends les cachets pour dormir. Je dois être au mieux pour reed il ne se rend compte rien. Tant mieux. Et pourtant dans ma tête je parle à mon mari lui dit que l'aime que c'est le seul. Suis-je folle? Inconséquente? Est ce trop  tôt?
Je me sens perdue.
Si vous avez une histoire similaire?

Hors ligne Eric38

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 133
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #139 le: 13 Janvier 2018 à 18:14:26 »
Bonsoir.

Pas d'histoire similaire à proprement parler.
En fait je n'imagine pas vivre une autre histoire. D'abord parce que c'est trop tot. J'aime encore (toujours !) Claire, et c'est un amour tres fort.
Ensuite, je ne pense pas etre en mesure d’intéresser une autre femme.
Et de plus, je n'aimerais pas lui faire du mal : voilà où je veux en venir : je pense que si jamais je rencontrais quelqu'un, je ne pourrais m’empêcher de comparer cette personne à Claire.  Et franchement, je ne vois pas comment qui que ce soit pourrait rivaliser avec Elle. On est d'accord c'est purement subjectif. Seulement voila, j'ai trop peur de comparer, et de blesser sans le vouloir la nouvelle personne, et quant à moi d’être terriblement déçu.
Alors je tente de me faire une raison, et de me dire que Claire était (est !) le grand Amour de ma vie, et que plus rien ne pourra l'égaler, et que je ferais mieux de trainer mes savates seul jusqu'à la fin de ma vie.

Suis pas sur que mes réflexions aient fait avancer le schmimblik.

Hors ligne ribounat

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #140 le: 13 Janvier 2018 à 23:06:12 »
bon jour moi aussi j ai perdu mon mari le 17 oct 2016 et je dirais un peu la meme chose qu Eric, je ne me vois pas du tout avec quelqu un d autre et ce pour les memes raisons qu Eric car mon mari avait tout et ce serait difficile de rivaliser avec lui et je pense que toi aussi tu fais beaucoup de comparaison car tu aimes encore ton mari et tu l aimeras toujours alors je ne peux pas vraiment te donner de conseils car on vit chacun notre deuil differement, par contre si tu arrives à etre un peu heureuse durant les moments ou tu es avec ton ami, alors c est une bonne chose je pense mais je suis certaine que de toute facon si il connait ton histoire il doit savoir que tu seras toujours amoureuse de ton mari et si pour lui c est correct comme ca , alors je dis pourquoi pas, laisse faire le temps et essaye d avoir quelques moments de bonheurs ils sont rare et on en a besoin, courage à toi et laisse toi guider par ton coeur

Hors ligne Alexandra

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 154
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #141 le: 15 Janvier 2018 à 09:52:20 »
Si vous avez une histoire similaire?

Bonjour Nounouto,
je suis contente que tu viennes écrire ces questions parce que je me pose les mêmes, un peu moins brutalement peut-être. J'avais décidé que je ne voulais plus laisser entrer personne dans ma vie. Parce que j'aime Tom et que ça ne changera jamais, parce qu'il me manque et que personne ne pourra combler ce vide, parce que je ne voulais pas prendre le risque d'aimer et de perdre de nouveau.

Mais depuis quelques semaines, il y a quelqu'un dans ma vie. Je pense que je n'étais pas prête, en tout cas pas dans les étapes imaginaires que je m'étais fixé. Quand j'acceptais l'idée qu'il pourrait y avoir quelqu'un dans ma vie, je ne l'envisageais pas avant 2 ans de deuil, et j'imaginais une histoire pas sérieuse, quelque chose pour faire la transition. Ce que je vis ces dernières semaines, c'est tout le contraire, c'est du sérieux, du solide, je prends le risque d'aimer et de perdre que je ne voulais pas prendre.

Et ça se passe bien, vraiment bien. Seulement comme toi, je vis entre deux histoires. Avec le fantôme de Tom d'un côté et cet homme bien vivant de l'autre. Je me sens polygame, tiraillée entre ces deux histoires que j'essaie de cloisonner au maximum l'une de l'autre, pour protéger celui qui partage ma vie, mais aussi pour garder mon jardin secret avec Tom. C'est moins difficile que je ne l'imaginais, mais c'est très particulier comme situation, j'ai du mal à faire le tri.

J'ai des jours de larmes, l'homme qui partage ma vie le sait, mais je ne veux pas les lui montrer. Il aurait voulu être présent, "actif" pour me soutenir et je lui ai demandé de ne pas le faire, parce qu'il n'est pas mon psy et parce que je veux garder mon lien avec Tom rien qu'à moi. Pas facile à dire et pas facile à entendre, mais il fallait que je le dise. Il comprend je crois, mais ça lui a fait de la peine quand je le lui ai dit. Mais le fallait sinon je risquais d'étouffer si je ne gardais pas mon espace de chagrin et les moments où je peux encore faire comme si je parlais à Tom.

Je ne sais pas si la bonne question est de savoir s'il est "trop tôt". Non sûrement qu'il n'était pas trop tôt pour laisser entre Reed dans ta vie, sinon il ne serait pas là. Mais il ne faut pas oublier que tu es en convalescence, tu commences peut-être à peine à cicatriser un peu. Alors ça me semble parfaitement normal d'être entre les larmes et autre chose. Maintenant la vraie question à se poser, c'est: est-ce qu'en dehors de la Comedia del Arte tu te sens bien avec Reed ou est-ce que ça te fait plus de mal que de bien ? Est-ce que ça te laisse assez de liberté pour continuer à aimer ton mari ? (parce que c'est normal et que personne ne te demande de le laisser complètement derrière toi)

Je continue de voir une psy de mon côté pour pouvoir gérer tous les aspects du deuil, y compris ce que je vis maintenant. Je continue le yoga aussi, je gribouille des livres de coloriage pour essayer de poser mon attention. Est-ce que tu arrives à avoir ces temps de parole et des moments à toi pour digérer le deuil ?

Je t'embrasse bien fort Nounouto, j'espère te lire bientôt.
Alex

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3544
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #142 le: 15 Janvier 2018 à 13:39:31 »
Juste une bête question alexandra
le travail de la psy apporte t'il une aide précise pour aider dans ce moment avec cette étape ?
bien affectueusement à toutes et tous
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Alexandra

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 154
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #143 le: 15 Janvier 2018 à 15:06:54 »
Bonjour Qiguan,
Je pense que ça peut aider oui, tout dépend des sujets qu'on décide d'aborder ou pas avec sa/son psy. Dans mon cas, c'est une des seules personnes à qui je peux en parler. Je n'ai pas mis ma famille au courant, ils sont beaucoup trop dans le jugement depuis la mort de Tom et j'ai pris de la distance avec eux. Je ne veux pas en parler (trop) avec celui qui vient d'entrer dans ma vie (pour ne pas le blesser et pour avoir mon espace entre Tom et moi). J'en parle peu avec mes amis, je déteste quand on me dit que "c'est bien" ce qui m'arrive. Il reste donc la psy qui en plus n'a pas de jugement "émotionnel". Je précise que ce n'est pas le genre de psy qui pose des questions et répond par monosyllabes, il y a un vrai échange, parfois même je ne suis pas d'accord avec ce qu'elle dit et je peux l'exprimer sans problème.

Maintenant est-ce que c'est une aide "précise", je ne sais pas. C'est une aide parmi d'autres, une possibilité de voir mes questions sous un autre angle. Par exemple il y a quelques mois, elle m'a proposé de représenter ma blessure. J'ai fabriqué un torse avec une main qui m'arrachait le cœur et les poumons. Alors on a essayé la greffe de cœur symbolique, un simple cœur en papier Canson  à remplir des personnes importantes. Elle a tenu à ce que j'y laisse une place pour moi, une place pour Tom et une place pour quelqu'un d'autre, si un jour il devait y avoir de la place. Ce truc est resté dans un fond de placard pendant des mois, je n'en voulais pas, je voulais juste mourir de chagrin, et puis je l'ai accroché il y a peu de temps en espérant que cette greffe prenne. Cette symbolique m'a été assez utile pour expliquer ce que je ressens à celui qui vient d'entrer dans ma vie.

Et puis il y a les tableaux et les bribes de films qui imagent certaines situations, les explications biologiques sur le fonctionnement du cerveau blessé, les livres à lire (sur la synchronicité par exemple, je crois qu'on avait évoqué le sujet il y a quelques mois), ... Tout ça fait travailler ma cervelle autrement, avec une démarche un peu plus "intellectuelle" et plus "symbolique" dont j'ai besoin. Je trouve que ça m'aide aussi à trouver les symboles pour expliquer ce que je ressens. La symbolique de l'arc-en-ciel (mi larmes - mi sourires, mi pluie - mi soleil) m'a aidé de la même façon que celle de la greffe du cœur. Ce serait mille fois plus difficile de dire "je me sens bien avec toi mais ça ne comble pas le vide de Tom" que de dire qu'il y a encore beaucoup de jours de pluie. C'est exactement le même message au fond mais avec beaucoup moins de violence.

Je ne sais pas encore quelle genre d'aide précise je vais trouver avec la psy, les rendez-vous sont assez espacés et j'ai souvent le temps de digérer les choses marquantes. Il n'y a que quelques semaines que je vis ce début d'histoire, je n'ai vu la psy qu'une fois depuis et les questions arrivent petit à petit. Je pense quand même que ça peut être une aide pour poser un autre regard sur une situation compliquée, taboue même parmi ceux qui traversent le deuil, et pour laquelle personnellement je n'ai pas les éléments "techniques" qui me permettraient de savoir où et comment chercher les réponses à mes questions.

J'espère que quelques uns de ces éléments t'apportent une réponse même si c'est jeté en vrac!
Alex

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3544
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #144 le: 15 Janvier 2018 à 21:59:13 »
Citer
Il n'y a que quelques semaines que je vis ce début d'histoire, je n'ai vu la psy qu'une fois depuis et les questions arrivent petit à petit. Je pense quand même que ça peut être une aide pour poser un autre regard sur une situation compliquée, taboue même parmi ceux qui traversent le deuil, et pour laquelle personnellement je n'ai pas les éléments "techniques" qui me permettraient de savoir où et comment chercher les réponses à mes questions.
merci
je pensais que tu avais vu plus souvent ta psy.
merci pour tes témoignages
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne nounouto

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 92
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #145 le: 25 Mars 2018 à 23:01:47 »
Merci infiniment pour ton message Alexandre  heureuse pour toi. Je reviens de temps en temps sur le forum.
Une nouvelle vie aussi pour moi un nouvel homme depuis 7 mois que de changement. Cela bouleverse et m enchanté en même temps je suis chamboulée car tu vois ce soir je pleure mon Lionel perdu à jamais. A chaque fois que je me retrouve seul avec moi même je replonge dans les souvenirs la tristesse les pleurs les je regrette...et je sens cette colère montée qui ne me quitte pas colère contre tout le monde cette maladie au travail je n'y arrive plus il a été ma bouée de secours à une période aujourd'hui c est un boulet dont je voudrais me debarasser aussi. Mes collègues je n'arrive plus à m'intéresser aux autres je suis ailleurs et pourtant je vis une belle histoire avec un autre peut être que j'ai honte si vite peut être trop vite mais la vie est trop courte c est  la maladie qui me la apprise. Je me perds parfois je mange je bois beaucoup trop selon moi je ne sais pas comment être bien mais je continue comme cela cahin  caha
Voilà mes états d'âmes sans grands intérêts mais envie d écrire 

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3544
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #146 le: 26 Mars 2018 à 13:42:52 »
 :-* tu fais comme tu arrives à faire ... peux faire ... bienveillance au programme
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1281
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #147 le: 26 Mars 2018 à 23:16:04 »
  Lionel sera toujours présent dans ton cœur, il y aura toujours une place à part, vous avez vécu une très belle histoire, et cet amour sera toujours là, quelque part, en toi. Il aurait voulu que tu sois heureuse, comme tu l'aurais forcément souhaité pour lui, si la situation avait dû être inversée. Etre heureuse ici et maintenant, ouvrir de nouveau ton cœur, vivre tout ce que la vie peut t'offrir ne signifie pas que tu l'oublieras. S'ouvrir à un nouvel amour n'exclut pas que tu garde une place dans ton cœur pour celui qui est parti avant toi, et inversement. Et s'il t'arrive de te sentir triste, il n'y a aucun mal, ça fait partie de toi aussi, de ton vécu.
 :-* :-* :-*
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne nounouto

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 92
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #148 le: 27 Mars 2018 à 07:38:18 »
Merci infiniment Stana ton message me réconforte. Je pense que je vais encore verser d autres larmes sur mon amour parti. Mais fréquemment et surtout moins douloureuses.
Que cette journée soit douce pour chacun d entre vous.
Il y a toujours une lumière quelque part. Il faut la laisser vous atteindre vous réchauffer le coeur.
Nounouto

Hors ligne nounouto

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 92
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : perte de mon mari le 17 octobre 2016
« Réponse #149 le: 08 Avril 2018 à 21:25:01 »
Bonsoir à tous
Je ne suis pas allée au 50 ans d'une très bonne amie tout notre cercle était invitée j avais réservée une chambre tout près de la salle et une semaine avant le jour j vlan l angoisse de me retrouver parmi tous nos amis se retrouver dans une soirée comme avant peur de me retrouver plonger dans le passé. Alors j ai tout annulé je me suis écoutée pour un fois. Mon amie à acceptee et mes autres amis n ont pas compris ma décision. Je vis aujourd'hui une autre histoire alors pour eux tout va bien. Mais en fait j ai peur de regarder en arrière trop de souffrance trop de tristesse. Je n'arrive même plus à me rappeler les bons moments avec lui. N y arrive pas ou ne veux pas je ne saurais le dire. J ai une nouvelle vie à présent et je ne veux plus repenser à toute cette douleur j avance peut être trop vite l avenir me dira si j ai raison. Continuer à vivre avancer demande une énergie énorme et parfois elle me manque. Je me sens si fatiguée. Continuer...