Auteur Sujet: mon chemin sans lui  (Lu 7375 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 72
  • Le forum d'entraide durant un deuil
mon chemin sans lui
« le: 28 Mai 2017 à 23:38:18 »
Bonsoir  à tous et toutes,
Je vous lis depuis plusieurs mois, je partage chacun de vos ressentis.  Au moins on sait en vous lisant qu'il y aura une compréhension.
J'ai perdu mon compagnon il y a 1 an des suites d'un cancer au larynx pendant 16 mois.  Il est mort à la maison vers 5 h 30 du matin apres une forte hémorragie. Le Samu n'a pas pu le ranimer. Bien qu'il était extremement amaigri, qu'il disait "vivement que cela finisse" je pensais qu'il nous restait encore quelques mois.
Je passe sur l'infame oncologue qui s'occupait de lui.  Coté relationnel il a beaucoup à apprendre, pas avec ses malades mais avec les accompagnants.
Je l'ai accompagné dans tous ses examens. Il ne mangeait plus et je me sentais coupable moi de manger encore.
Sa souffrance, je l'ai vécu pendant16 mois et souvent je me sentais impuissante. Puis il a eu des passages plus satisfaisants et l'espoir de le garder un peu plus renaissait  15 ans de vie à deux et on ne s'est rien dit sur le "après".
1  an après son départ, la vie continue, ma vie sans lui . Larmes, souffrance et vide enorme. Ce que chacun d'entre vous avez vécu ou vivait encore.
J'ai lu comme vous des livres sur le deuil, sur la vie apres la mort, sur les signes.  certains m'ont aidé.
Dernièrement  mon corps n'en pouvait plus . Mon compagnon faisait des massages tellement efficaces.  Je n'en pouvais plus de ne plus avoir ses mains sur moi. J'ai du inconsciemment reporter son absence en provoquant des douleurs dorsales et tendinites. J'ai recours  à des séances de kiné ; cela m'apaise un peu mais je crois que ce que j'attendais c'était
de retrouver la fermeté des mains de mon amour adoré. hélas il n'en est rien!
Certaines d'entre vous ont le privilège de rever à leur défunt. Moi jamais. D"ailleurs pendant des mois et des mois , je ne revais plus.  J'aimerai une nuit  pouvoir rever de lui pour qu'il me dise que la haut il est bien, et qu'il m'attend.
Je vous adresse à tous et toutes ma sympathie pendant ces moments douloureux que nous vivons et partageons.


Hors ligne Faïk

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 745
  • Terra Incognita
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #1 le: 28 Mai 2017 à 23:54:43 »
Te voilà bien mal venue parmi nous ... et pourtant la politesse m'autorise à te souhaiter la bienvenue 3 pommes ... la tristesse fait que je n'aurai pas voulu te la souhaiter, mais puisque tu es venue jusqu'ici, fais comme chez toi ... d'ailleurs, ici, c'est comme chez toi, peut-être même un peu plus ...

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 596
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #2 le: 29 Mai 2017 à 00:11:44 »
je me joins à Faïk pour t'accueillir bien tristement parmi nous,

ici, nous partageons nos tristesses, mais bien d'autres choses,
 ici, les messages de soutiens sont indénombrables,
ici il est doux de venir partager sa peine,
hurler sa colère,
maudire ses angoisses,
cracher sa douleur
et même  sourire voire rire, même lorsque le coeur n'y est pas,
                                                                   grâce aux talents d'écriture de certains et certaines
                                                                   grâce à leur humour, que la mort et la douleur n'ont réussi à leur dérober




"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 72
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #3 le: 29 Mai 2017 à 20:16:58 »
Merci Faik et Mononoké pour votre accueil,
Dans mon chemin que je prends sans lui, je ne peux parler de lui avec mon entourage proche. Comme si au bout d'un an,
ça y est on tourne la page ! Nous étions un couple recomposé. A la suite de nombreuses incompréhensions auprès de ses 4 enfants , la distance s'est accentué pendant des années. Huit mois avant son décès je les ai contacté pour les mettre au courant de la situation grave. l'une a saisi l'opportunité de se rapprocher de son père et encore aujourd'hui nous sommes en contact étroit, ce dont je la remercie. je pense également que  je lui apporte une partie de ce dont elle a besoin, parler encore et encore de son père.  Les autres ont plus ou moins attendu , je ne sais quoi. De voir s'il allait etre plus fort qu la maladie ou bien simplement l'héritage. 
Notre histoire a vécu pendant 15 ans, Ce  fut une belle histoire.

Hors ligne nounouto

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 80
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #4 le: 29 Mai 2017 à 20:53:43 »
Bonsoir 3 pommes sœur de tristesse
Je ne pourrais trouver les mots pour te consoler mais je comprends votre parcours de souffrance et d'amour.
Mon mari s'est battu pendant 3 ans et a souffert terriblement la dernière année cela va faire 7 mois maintenant. Comme toi je me sentais impuissante et en même temps persuadée qu'il vivrait encore plusieurs mois.
Partir si jeune cela me met en colère chaque fois que j'y pense. Quelle injustice n'est-ce pas ? Nous pensions vieillir ensemble. On s'imaginais marcher main dans la main avec nos cheveux blancs, toujours à s'embrasser ou se disputer gentiment.
Maintenant nous marchons seules, se raccrochant à chaque signe prouvant sa présence. Je ne parle plus de lui à mes proches. Cela ne sert à rien la douleur est intérieure et personnelle. Il faut comme vous l'avoir vécu pour la comprendre.
Partager notre tristesse sur ce forum fait du bien et du mal en même temps. Les larmes coulent et soulagent après avoir fait semblant toute la journée au travail.


Hors ligne 3 pommes

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 72
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #5 le: 30 Mai 2017 à 21:21:04 »
Bonsoir Nounouto,

Il a fallu que j'arrive sur ce forum pour apprendre ce terme "soeur de tristesse ". Il est beau et triste à la fois.
3 ans de souffrance pour ton mari çà a du etre tres lourd à supporter  pour vous deux.  Après il faut réapprendre à vivre.
A vivre sans eux, à vivre pour soi . Pourquoi  eux pourquoi pas nous  ?
Je te souhaite de pouvoir   pas à pas, et à ton rythme,  continuer ce chemin.

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 72
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #6 le: 03 Juin 2017 à 16:34:09 »
Comme on mesure l'absence et le vide que nous laisse leur départ.
Quand il fait s'occuper de chaque petit problème technique du quotidien dont on ne s'occupait pas.
Quand les we et les jours de fete n'en finissent pas à cause de notre solitude .

Hors ligne marijo

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 79
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #7 le: 03 Juin 2017 à 17:15:50 »
C'est justement ce que je suis en train de vivre. Et j'ai "la chance" d'être enseignante. J' appréhende les vacances comme jamais. Lui, ne l' était pas, mais c'était l' occasion de le suivre sur ses chantiers. Il était souvent en déplacement. 6 mois bientôt et je suis en morceaux comme vous tous. Même pas fichue de trouver quelques mots de réconfort.

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 72
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #8 le: 03 Juin 2017 à 18:16:33 »
Bonjour Marijo,

Merci d'alimenter mon post, c'est comme si quelqu'un pensait  à moi. Dans cet univers de  deuil, le chemin est tellement long
et triste qu'il faut du temps  pour aller un peu mieux. (pas sure que le terme "mieux" soit le bon).

Pour toi cela fait 6 mois ,moi un an. J'ai l'impression que c'était hier tant les images s'accrochent à moi surtout le soir.
Je ne sais pas ce qui  peut adoucir la douleur si c'est travailler donc avoir l'esprit occupé ou comme moi etre sans activité.
Tu dis appréhender les vacances car tu l'accompagnais parfois  en déplacement.  Je pense que pendant la première année
il y a une multitude de  periodes ou d'évènements qui font mal car on ne peut  plus  partager à deux, certains moments.
Il nous reste les souvenirs, les photos  .
Je ne connais pas ton histoire puisque je suis inscrite récemment mais je t'envoie des ondes d'amitiés.

Hors ligne jasmin74

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #9 le: 03 Juin 2017 à 20:35:19 »
Bonsoir à toutes nos soeurs de tristesse qui sont devant leur clavier un samedi soir...

Que toutes vos phrases parlent en moi...

"Comme on mesure l'absence et le vide que nous laisse leur départ.
Quand il fait s'occuper de chaque petit problème technique du quotidien dont on ne s'occupait pas.
Quand les we et les jours de fete n'en finissent pas à cause de notre solitude ." 3 Pommes

Et oui j'étais "la cérébrale" et lui "le bricoleur" : la tête et les jambes comme il aimait à dire.... dans 10 jours cela fera 4 mois qu'il est parti d'un cancer du pancréas le 13 février, cancer diagnostiqué le 2 janvier...
et maintenant il va falloir TOUT GERER comme l'on peut avec l'aide de qui voudra bien nous aider...

"A vivre sans eux, à vivre pour soi" 3 Pommes
Mais comment vivre pour soi quand on n'aurait qu'une envie c'est de rester dans son lit et ne plus bouger et ATTENDRE, mais ATTENDRE QUOI quand on a 53 ans et qu'on se dit que notre vie est finie.. Qu'en l'espace de 2 mois notre présent s'en est allé après 34 ans ensemble, et que le futur imaginé et prêt à se concrétiser n'existera JAMAIS...

" grâce aux talents d'écriture de certains et certaines
 grâce à leur humour, que la mort et la douleur n'ont réussi à leur dérober" Mononoké

Je pense, Mononoké, que tu fais allusion à Martine (Souci) et à Federico qui m'ont bien fait sourire et même rire à 2 h du matin (et oui le sommeil toujours le sommeil... que l'on a perdu....). Merci à eux de garder une touche de folie bien agréable face à toute cette douleur et cette tristesse que nous avons en nous.

J'ai l'impression qu'Ephémère ne vient plus sur le forum, est-ce qu'une impression ? Son style est tellement beau...

Ah si seulement nous habitions tous et toutes la même ville... nous pourrions nous rencontrer et nous soutenir car nous nous comprenons...

Je vous embrasse affectueusement. 



Hors ligne 3 pommes

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 72
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #10 le: 04 Juin 2017 à 00:15:20 »
Bonsoir Jasmin,

Oui encore sur le clavier  à cette heure ci. Impossible de dormir. Je ne sais pas si je retrouverais un jour un cycle normal de sommeil.
Attendre quoi ??? et bien attendre que les heures passent, que les jours et  les nuits passent.

Tout gérer ! pour moi c'est comme gravir une montagne. je n'y arrive pas ou du moins je suis vite débordée.
C'est 3  fois rien mais à qui s'adresser.  De suite  on se fait arnaquer, normal , une femme seule!

Bonsoir à toutes les soeurs de tristesse

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1600
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Re : mon chemin sans lui
« Réponse #11 le: 04 Juin 2017 à 15:39:44 »
Que toutes vos phrases parlent en moi...

" grâce aux talents d'écriture de certains et certaines
 grâce à leur humour, que la mort et la douleur n'ont réussi à leur dérober" Mononoké

Je pense, Mononoké, que tu fais allusion à Martine (Souci) et à Federico qui m'ont bien fait sourire et même rire à 2 h du matin (et oui le sommeil toujours le sommeil... que l'on a perdu....). Merci à eux de garder une touche de folie bien agréable face à toute cette douleur et cette tristesse que nous avons en nous.

J'ai l'impression qu'Ephémère ne vient plus sur le forum, est-ce qu'une impression ? Son style est tellement beau...

Ah si seulement nous habitions tous et toutes la même ville... nous pourrions nous rencontrer et nous soutenir car nous nous comprenons...

Je vous embrasse affectueusement.

Bonjour Jasmin74... et merci beaucoup !

Ton message est divinement altruiste... merci !

Nous nous connaissons déjà depuis un certain temps avec Martine(souci) ... complicité, confiance, humour et petit brin de folie... que nous partageons volontiers avec le Forum... je suis c'est vrai un peu zinzin mais elle est complètement "zézette... la souciette "!
Je l'adore ! le problème c'est qu'elle le sait !

Ton témoignage m'a ému... sincères pensées pour ton amoureux.
Moi, mon amoureux ... c'est mon fils Raphaël !
et l'amoureux de Martine(souci)... c'est son neveu Kalahan !

Ephémère... coucou Ephémère... où es-tu ?... où es-tu ?

"Bonne continuation... et bisous"... pour toi, Jasmin74.

Bien Amicalement.
Bien Solidairement.
Federico
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe

Hors ligne nounouto

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 80
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #12 le: 05 Juin 2017 à 20:42:13 »
Bonsoir 3 pommes
Cela fait un an pour toi et 8 mois pour moi. Je pensais que avec le temps le manque serait moins présent ou du tout au moins dur à supporter. Je m'aperçois que il n'en n'est rien au contraire j'ai plus envie encore d'être proche de lui de le voir d'entendre sa voix.
Une amie est venue me voir aujourd'hui  j'ai eu une après midi d'accalmie où j'ai pu penser à autre chose et même rire. Après son départ la solitude et son absence m'à rendu à nouveau triste.
J en conclue que même si cela ne nous dit rien il ne faut pas rester seule essayer de côtoyer les gens qui vous font du bien et surtout s'occuper l'esprit pour au moins se sentir moins seule.
Voilà 3 pommes nous devons trouver chacun au fond de nous des ressources que nous possédons jai scie tailler dans notre jardin en friche mon mari ne m'aurait pas cru capable je étais contente de moi!

Chaleureusement et douce soirée

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 72
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #13 le: 05 Juin 2017 à 22:42:43 »
Bonsoir Nounouto

Merci pour ton message. Oui c'est toujours aussi  difficile de ne plus l'entendre, le toucher.  Encore ce soir, je  pensais que tout ce que j'ai vécu pendant ces 12 mois n'était qu'un cauchemar et que j'allais le voir arriver comme avant.
Oui il faut éviter d etre seule . Heureusement j'ai quelques copines qui m'entourent de leur amitié de temps en  temps .

Tu as donc  fait du bon travail aujourd'hui . C e doit etre tout beau maintenant, je comprends que tu sois contente.
Ton mari doit etre fier de toi.
Actuellement je dois me secouer car je n'arrive pas à avancer. Je dois trouver quelqu'un   qui m'aiderait pour faire du bricolage. Le réservoir de mes toilettes fuit, je n'ai plus d'eau froide dans ma colonne de douche. Mon évier de cuisine est bouché alors j'ai démonté le syphon etc etc.

Bien sur ce n'est pas  tres grave tout çà  mais mon compagnon aurait résolu le problème. Chaque obstacle me ramène à lui. Il faut que je dépasse cette situation.
Douce soirée à toi  aussi

Hors ligne malex

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 58
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #14 le: 05 Juin 2017 à 23:21:45 »
Bonsoir 3 pommes,
Permets moi de venir m'asseoir en silence pour méditer sur cette vérité:
" j'ai reconnu le bonheur quand il est parti..."