Auteur Sujet: mon chemin sans lui  (Lu 7385 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 72
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #15 le: 06 Juin 2017 à 09:53:27 »
Bonjour Malex,

J'accepte que tu viennes t'asseoir. 
Le bonheur : pas facile de le garder . 
J'y ajoute quelques lignes  de la chanson de Christophe Maé (pas sure de l'orthographe)

C'est une bougie le bonheur,
Ris pas trop fort d'ailleurs, tu risques de l'éteindre.
On le veut le bonheur.
Tout le monde veut l'atteindre.
Mais il fait pas de bruit le bonheur.
Non, il fait pas de bruit.
Nan, il n'en fait pas .
C'est con le bonheur,
Car c'est souvent après qu'on sait qu'il était là.

Hors ligne nounouto

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 80
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #16 le: 06 Juin 2017 à 21:18:10 »
Le bonheur nous savons ce que s'est et nous savions que nous le vivions. Chaque jour auprès de lui malgré nos chamailleries parfois nos disputes nous savourions chaque moment ensemble. Cela devait être la même chose pour toi 3 pommes.
Je n'ai pas eu besoin de le perdre pour le savoir : la complicité, les rires étaient des bouffées de bonheur et je les sentais tout au fond de moi. Ces instants sont éphémères mais nous espérons en avoir plein d'autres jusqu'à notre vieillesse et c'est cela que le crabe nous a volés. Ces années de bonheur à venir !

J'ai la rage et parfois je n'arrive pas à réaliser qu'il m'a pris la moitié de moi-même. Que nous avons du vivre cet enfer et je le revis encore et encore. Chaque geste, chaque acte médical, chaque piqure, chaque infime espoir POUR RIEN !!!

Je ne pouvais envisager qu'il ne serait plus là je vivais au jour le jour et refusais de penser au lendemain. Voilà pourquoi nous n'avions rien préparé pour l'après. et comme pout toi le oncologue ne nous a rien dit et il est vrai qu'il beaucoup à faire pour accompagner les proches des personnes en fin de vie. Car je me suis sentie très seule et je ne savais pas si ce je faisais était bien, ce que je devais faire.  rien aucun information vous êtes là et vous n'existez pas.

Je repense à tout cela depuis quelque jours et je pleure et pleure regrettant ne pas lui avoir parler davantage, ou devais-je réellement lui parler ? Aujourd'hui je m'informe et du coup je regrette ne pas avoir fais ceci ou cela. Je sais cela ne mène nulle par hormis m'enfoncer un peu plus.
Sa douleur incessante revient dans mes rêves la nuit. J'essaye d'avoir des pensées positives mais je n'y arrive pas. il n'y a que les somnifères qui m'apaisent. car le lendemain je dois être d'attaque au travail.
Plus on est fatiguée et moins nous arrivons à faire face au chagrin.

Arrives-tu à dormir 3 pommes ? c'est important je m'efforce de faire des siestes le week-end après je sens que je suis plus positive et d'attaque pour faire des activités plaisantes.
J'ai essayé le EMDR sur les conseils de mes sœurs de tristesse et cela m'agace et je n'arrive plus à me concentrer. l'as-tu essayer ?

A très bientôt 3 pommes et penses que ton amour est près de toi et qu'il veille toujours sur toi. Tu verras tes problèmes de quotidien aurons des solutions que tu apporteras toi toute seul et tu seras heureuse de l'avoir accompli sous son regard bienveillant.

Chaleureusement 3 pommes je pense bien  à toi





Hors ligne 3 pommes

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 72
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #17 le: 07 Juin 2017 à 19:19:22 »
J'en suis à attendre un message de l'une ou de l'un d'entre vous. C'est grave.
Merci pour le tien Nounouto.
Tu dis vrai : le crabe nous a pris la moitié de nous mêmes. J'ai bien senti également le poids que represente l'accompagnement d'un malade en fin de vie.  Savoir si on a bien fait ? On a fait ce qu'il  nous semblait devoir faire Je l'ai emmené partout où un examen l'attendait.J e n'ai pas assez insisté auprès de lui pour prendre un rdv de controle des ses artères.  j'aurai du il serait peut etre encore là.
Lors d'un rdv avec l'oncologue j'ai craqué. Il a appelé le psychologue avec qui j'ai eu un petit entretien.  Il était jeune . Sa première question : etes vous inquiète ou ennuyée ??
Mon frère est mort du cancer dans cet hopital, au meme étage.. 6 mois plus tot mon beau frère est emporté aussi par le cancer du poumon. Je l'ai accompagné aussi car il était seul. D'ailleurs l'ors de l'une de ses hospitalisations, mon compagnon s'est trouvé dans cette meme chambre où est mort mon beau frère. L'hopital n'a pas de morgue, le défunt reste dans la chambre  jusqu'à ce que les PF viennent le chercher. Je n'avais rien dit à mon compagnon, mais comme j'étais mal pendant son séjour dans cette chambre.
J'ai donc vu ce psychologue quelques mois plus tard. Il me demandait si j'acceptais de le rencontrer à l'hopital . J'ai refusé je n'en pouvais plus de cet étage d'oncologie, de l'odeur de la mort,  de  ses chambres d'où l'on sort un jour ou l'autre ,
mort.
Je mets beaucoup de temps à m'endormir pas avant minuit, une heure. Souvent à 4 h du matin je n'ai toujours pas trouvé le sommeil. J'ai pris les premiers mois du Lexo mais j'ai arreté.
Pourtant   j'ai gardé  son chien qui lui avait été offert par sa fille pour qu'il ait un but, s'occuper de lui. Total c'est moi qui l'élevait ce chien. Il avait 2 mois quand on l'a eu .  Quand mon amour adoré est parti le chien avait7 mois .
Je n'en voulais pas de ce chien au départ mais ma belle fille  m'avait assuré qu'elle le reprendrait "s'il arrivait quelque chose à son père" Au moment fatidique, je n'ai pas pu m'en séparer. Je me suis accrochée à lui comme à une bouée.
Quand je pleure, il vient vers moi et essaie de me consoler à sa façon.
La nuit j'ai besoin de sa présence pourtant il est craintif ce chien. Il se colle près de moi. J'ai l'impression que c'est moi qui le protège.
Malgré tout c'est une contrainte.  Les premiers mois j'aurai voulu  partir loin d'ici mais avec lui je ne peux pas aller n'importe où. Mais c'est comme çà, on ne peut pas tout avoir et il me rend beaucoup d'affection.
Cet am je suis allée boire un café avec une copine. Elle avait plein d'anecdotes à me raconter. Au contraire de moi qui n'ait pas grand chose à dire à part ma souffrance.
Elle m'a raconté l'histoire de l'une de ses amies, 70 ans, qui a perdu il y a un an aussi son compagnon.  Elle était inconsolable comme beaucoup d'entre nous. Elle disait, vu mon age maintenant je vais devoir finir seule. Sur son pallier, son voisin qui connaissant sa situation lui adressait quelques mots de réconfort de temps en temps. Il était veuf aussi.
Un jour il lui propose de prendre un café puis un resto.Ils ont multiplié les occasions de se voir jusqu'à tomber amoureux.
L'amie racontant cette histoire à mon amie lui dit "jamais j'aurai cru pouvoir aimer à nouveau et à mon  age  surtout, et après avoir tant pleuré le deces de mon chéri".
Elle m'a raconté cela d'une façon différente des autres qui me disent ta vie doit continuer, tu trouveras quelqu'un d'autre.
Tout ce que l'on n'a pas envie d'entendre quand on attend juste de revoir son défunt. 
Je l'ai pris comme un message d'espoir. Un jour peut etre, si le destin le veut.
Voila Nounouto je t'ai raconté mon  am. Si cela peut te donner également un peu de chaleur.

Hors ligne nounouto

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 80
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #18 le: 07 Juin 2017 à 21:01:05 »
Au moins tu as pu alléger ton chagrin quelques heures 3 pommes. Cela fait du bien et donne un peu d'espoir. C'est important pour ton moral après tout ce que tu as traversé. Le décès de ton frère et de ton beau-frère je n'ose imaginer ce que tu as vécu. Cela prouve aussi que tu as une force en toi qui va te permettre de continuer et surtout te relever.

Effectivement il ne faut pas rester seule trop longtemps et se forcer à faire des choses,  conserver une vie sociale.
 Moi le travail et mes collègues m'aident énormément n'ayant pas d'enfants et presque plus de famille. Il ne me reste que les amis. Et dans le cas présent ils sont précieux. Certains me disent que je suis encore jeune 48 ans et que je pourrais refaire ma vie.
Parfois je me  pose la question combien de temps vais-je souffrir, pleurer ton absence mon amour ? Quel est mon avenir si j'en ai un? Alors la solitude est encore plus pesante.

Accrochons-nous 3 pommes à chaque instants qui nous donnent un peu de répit, un peu d'air. Nous sommes restées fortes pour nos amours durant leur maladie. Nous le serons encore pour continuer notre vie chacune à notre façon.
Je le sais même si nous trébuchons, chutons et ne voyons plus clairement notre avenir.

douce soirée 3 pommes

chaleureusement 










Hors ligne jasmin74

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #19 le: 08 Juin 2017 à 00:41:52 »
Bonsoir 3 Pommes,

Cet hôpital t'a tout simplement TRAUMATISE avec tout ce que tu as vécu à l'intérieur de ce bâtiment et tous ceux et celles qui ont vécu des choses horribles dans un tel endroit sont dans le même état dont moi (mon mari est décédé d'un cancer du pancréas le 13 février diagnostiqué le 2 janvier).

Dans 5 jours cela fera QUATRE MOIS... à la fois c'était hier et c'était il y a une éternité... IL ME MANQUE TELLEMENT et je pleure en écrivant cela... j'ai encore beaucoup de mal à réaliser tout cela, comment la vie peut basculer si vite. 34 ans ensemble...

Mon sommeil est comme le tien (coucher entre minuit 30 et 2 h 30) pour tomber de fatigue et dormir un peu mais les nuits sont courtes. J'essaye d'éteindre un peut plus tôt maintenant car je sens que j'accumule de la fatigue. 

tu dis "J'en suis à attendre un message de l'une ou de l'un d'entre vous. C'est grave." Non, pas du tout.
Quand nous nous écrivons et nous répondons NOUS NOUS SOUTENONS, NOUS DONNONS DES FORCES à un ou une autre à un moment où nous allons un peu mieux.
Je comprends mieux maintenant ce qu'un membre du forum appelle "alternance de vagues" : un moment on est un peu mieux, et le lendemain c'est la chute libre.

J'ai une amie qui m'en a fait la remarque aujourd'hui. Elle a l'impression qu'un jour "J'avance" et que un autre jour "je recule" lorsque elle me voit fondre en sanglots pour un rien.. Que j'aimerai alors avoir un robinet vers l'oreille pour pouvoir arrêter les pleurs à mes yeux avant qu'ils ne coulent et que les autres ne s'aperçoivent pas alors que mes émotions, mes souvenirs... remontent à la surface.

"Elle m'a raconté l'histoire de l'une de ses amies, 70 ans, qui a perdu il y a un an aussi son compagnon.  Elle était inconsolable comme beaucoup d'entre nous. Elle disait, vu mon age maintenant je vais devoir finir seule. Sur son pallier, son voisin qui connaissant sa situation lui adressait quelques mots de réconfort de temps en temps. Il était veuf aussi.
Un jour il lui propose de prendre un café puis un resto.Ils ont multiplié les occasions de se voir jusqu'à tomber amoureux.
L'amie racontant cette histoire à mon amie lui dit "jamais j'aurai cru pouvoir aimer à nouveau et à mon  age  surtout, et après avoir tant pleuré le deces de mon chéri".

Je trouve que cette histoire dont tu nous parles,  est belle, beau cet amour naissant... que sur des ruines réunies quelques roses d'amour puissent renaître à la vie.
Ils n'oublieront leurs conjoints ni l'un ni l'autre c'est certain... et s'ils peuvent avoir droit à encore quelques miettes de bonheur ce sera merveilleux pour eux...

Douce nuit à toi, 3 pommes

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 72
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #20 le: 08 Juin 2017 à 11:17:01 »
Bonjour à vous deux NOUNOUTO  et JASMIN 74 et ceux et celles qui liront.

Vous avez raison pour notre moral, des vagues successives.
Aujourd'hui il va faire tres chaud sur BORDEAUX je vais me bouger un peu.
4 mois pour toi Jasmin c'est hier; et vous n'avez pas eu beaucoup de temps tous les deux pour affronter ce tsunami .
 je ne me souviens pas comment j'ai passé ces 12 derniers  mois et je  me demande meme comment j'ai passé cette année.  Les jours passent, la planète  tourne toujours.
Je vous souhaite à chacune de passer une journée  pas trop mauvaise.
Bien sur ,on y arrivera parce qu'il le faut.
Merci à ce forum de nous faire partager tous ces moments

Hors ligne rivage

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 90
  • Le forum d'entraide durant un deuil
    • mp3soleil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #21 le: 09 Juin 2017 à 09:30:29 »
bonjour trois pomme  moi mon titre serai plutôt mon chemin sans elle ,mais c'est pareil tes récits m' ont tellement bouleversé que je ne trouvais plus mon mot de passe.Il faut dire que ton histoire me parle ,elle se rapproche de la mienne.mon pauvre amour était atteinte d'un cancer du poumon,découvert trop tard ,pourtant on en voyait des spécialistes car elle avait depuis des années une atteinte neurologique,et pour des courses trop longues c'était le fauteuil roulant,ça n'a pas empêché que des boulets de savants médecins parfois certains à 100 euros la visite ,soient passés à coté sans voir quoique ce soit,j'en rage encore.Je peux pas raconter les détails sordides de cette terrible maladie,j'essaie de l'effacer de ma mémoire c'est trop douloureux,je peux pas.Les longs mois qui ont suivis le traitement par chimio en plus furent extrêmement durs,car perte complète d'autonomie ,trajet vers l'institut uniquement en ambulance,et un environnement médical parfois pas très compréhensif,et même pas compréhensif du tout.voilà on a beau être très loin ,toi du coté de bordeaux moi du coté de salon de provence,on s'aperçoit que notre misère est la même,ou se ressemble,la distance n'est rien,la souffrance que l'on soit un homme ou une femme aussi,c'est pour ça que je viens sur ce forum,on se sent compris,on peut sans risque parler, écrire ,décrire ,personne ne trouvera à redire,le malheur nous réunit,car le   bonheur est parti.
courage à toi trois pomme ,courage à tous

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 72
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #22 le: 09 Juin 2017 à 17:18:50 »
Bonjour Rivage,

Rivage comme "de l'autre coté du chemin???"
Mon pseudo, je n'ai pas réfléchi. C'est comme çà que de temps en temps il m'appelait, lui plutot grand et moi plutot petite.
Je devrais lancer un nouveau sujet : pourquoi votre pseudo ?

Rivage ,
Je lis ta souffrance ainsi que celle de ta bien aimée. Cela a du etre affreux pour vous deux.
Le bonheur est parti mais nous, nous  sommes encore là.  Nous nous devons de continuer pour, soit notre entourage, soit pour nous memes,  meme si nous n'en avons pas envie .
Depuis son départ je ne vois plus la vie de la meme façon et surtout je ne me projete pas.  Je ne me vois pas dans quelques années.
les bobos des uns et des autres je les trouve tellement dérisoires.  Y a toujours une solution à un problème sauf pour la maladie grave et la mort .  La,  pas de solution. 

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2902
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #23 le: 09 Juin 2017 à 22:05:40 »
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne rivage

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 90
  • Le forum d'entraide durant un deuil
    • mp3soleil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #24 le: 09 Juin 2017 à 22:50:24 »
L'humanité ,a toujours vécu sur des rivages ,de fleuves, de rivières, de mer,la plupart des grandes villes sont au bord de ces rivages ,et puis il y a celui qu'on ne voit pas ,mais qui existe ,là ou sont nos amours et qui nous attendent,certains sont impatients de les rejoindre ,moi je ne peux pas ,j'ai encore du travail a faire ici bas,pour mes enfants ,ils comptent sur moi ,ce sont aussi mes amours ,mes filles, mes garçons .Cette année une c'est le bac l'autre le brevet,c'est pas le moment de provoquer un nouveau tsunami dans la famille,ils m'aiment fort ,et pourtant comme je voudrai ...c'est sur ça ne lui plairait pas  les promesses et les dernières volontés d'une mourante ça ce respectent ,alors j'écris ici je fais de la musique ,je communique comme je peux ,en espérant que ces vibrations pathétiques lui parviennent.

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 72
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : mon chemin sans lui
« Réponse #25 le: 10 Juin 2017 à 10:18:51 »
ce fil existe
http://forumdeuil.comemo.org/traverser-le-deuil/le-pourquoi-des-pseudos/
 :-*

Bonjour Qiguan,

Lis tu chaque  fil ? Merci pour le lien j'ai remonté le fil.
Ton pseudo m'interpellait ainsi je sais .

Hors ligne 3 pommes

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 72
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : mon chemin sans lui
« Réponse #26 le: 10 Juin 2017 à 10:28:20 »
L'humanité ,a toujours vécu sur des rivages ,de fleuves, de rivières, de mer,la plupart des grandes villes sont au bord de ces rivages ,et puis il y a celui qu'on ne voit pas ,mais qui existe ,là ou sont nos amours et qui nous attendent,certains sont impatients de les rejoindre ,moi je ne peux pas ,j'ai encore du travail a faire ici bas,pour mes enfants ,ils comptent sur moi ,ce sont aussi mes amours ,mes filles, mes garçons .Cette année une c'est le bac l'autre le brevet,c'est pas le moment de provoquer un nouveau tsunami dans la famille,ils m'aiment fort ,et pourtant comme je voudrai ...c'est sur ça ne lui plairait pas  les promesses et les dernières volontés d'une mourante ça ce respectent ,alors j'écris ici je fais de la musique ,je communique comme je peux ,en espérant que ces vibrations pathétiques lui parviennent.

Oui je comprends le sens de ton pseudo Rivage.
Tu as des responsabilités et tu les assumes.
Tu fais de la musique et de quel instrument joues tu ?
Tu devais l'enchanter et la transporter avec  ta musique.  C'est sur qu'elle entend ces vibrations qui lui vont directement vers son coeur.
Mon amour jouait de la batterie. Il s'éclatait dessus et moi je le regardais tellement heureux .  Ce n'était pas parce que c'était lui que je dis çà, mais il jouait tellement bien. Aujourd'hui  quand j'ecoute de la musique je détache le son de la batterie et cela me rappelle...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2902
Re : Re : Re : mon chemin sans lui
« Réponse #27 le: 10 Juin 2017 à 15:53:46 »
ce fil existe
http://forumdeuil.comemo.org/traverser-le-deuil/le-pourquoi-des-pseudos/
 :-*

Bonjour Qiguan,

Lis tu chaque  fil ? Merci pour le lien j'ai remonté le fil.
Ton pseudo m'interpellait ainsi je sais .

quand j'arrive sur la page deuil de son conjoint
il y a le petit sigle nouveau quand de nouveaux messages ont été postés depuis ma dernière connexion
donc je peux les lire ...
sauf si je ne le veux pas bien sûr ...
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne rivage

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 90
  • Le forum d'entraide durant un deuil
    • mp3soleil
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #28 le: 10 Juin 2017 à 17:37:54 »
Mon instrument est un synthétiseur ,il est marrant il fait tous les sons que l'on veut,mon site c'est mp3soleil.com.                           ce coup ci j'ai pas lu sur le forum ,j'ai pas oublié mon mot de passe.
Je suis allé faire des courses a géant casino,et c'est à croire que  les situations troublantes ce répètes,Guigant va me dire "il y a un fil qui existe"mais je pensais pas le raconter,et puis je me dis" ici tu t'appelle rivage tu craint rien".Bref je fais mes courses et voilà que je tombe sur un petit chapeau trop "mimi"comme disait mon épouse et c'est l'anniversaire de ma toute petite la semaine prochaine,évidemment je le prends et me voilà à la caisse,une jeune dame toute vêtue de blanc  m'interpelle et me dit , voulez vous ce bon de réduction monsieur je ne peux pas en profiter ,je ris , je voyez que ça lui faisait plaisir je l'ai  pris en la remerciant.le chapeau arrive dans les mains de la caissière ,pas de prix elle téléphone pour le prix ,et elle me dis 6 euros ,c'est le prix du chapeau,j'ai pas réalisé de suite ,j'avais acheté des souliers,et quand elle les facture elle me dis, regardez le prix du chapeau était dans vos souliers.
C'est dans la voiture que j'ai réalisé ,et que je me suis dit qu' elle voulais faire le cadeaux ,c'est elle qui s'en est toujours occupé des petits cadeaux pour les enfants ,surtout les habits ,moi je n'y connais rien.évidemment beaucoup d'émotions m'ont envahi ,et je me suis dis que tu reste à la maison ou pas ,elle est vraiment toujours là,mon amour ne me quitte pas.
je sais pas si les larmes c'était de la peine ou bien de la joie,d'avoir vécu cette situation troublante.
bon courage

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2902
Re : mon chemin sans lui
« Réponse #29 le: 10 Juin 2017 à 19:48:17 »
Oh merci de partager ce beau signe ... c'est troublant ce sentiment d'accompagnement ...
http://forumdeuil.comemo.org/apres-la-grande-souffrance-la-reconstruction/ma-reconstruction-pas-a-pas/msg87049/#msg87049

que de la douceur diffuse pour toi rivage de ce moment d'achat ... tu y penseras en regardant ta petite fille et son chapeau ... protégée du soleil par ... vous deux ...
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char