Auteur Sujet: Arret cardiaque  (Lu 82636 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6395
Re : Arret cardiaque
« Réponse #165 le: 02 décembre 2023 à 20:38:28 »
Bonsoir Tetel
Il y a 22 mois que tu es en deuil, c'est peu Poète endormie a raison de te signaler que l'on est plus vulnérable quand on est en deuil.
je te suggère d'écouter https://youtu.be/9AmEbXcbPGE?si=pu0-k_GAcH6Zr1a8
Et te renseigner sur la version adulte des accords toltèques ça t'aidera

Prendre de la distance est aussi important.

Tu peux réfléchir à comment formuler ta fragilisation par ton veuvage récent et que tu comprends ce qui s'est passé ...
Quant à dire s'il faut faire le premier pas. Je dirai oui mais sans aborder le sujet
Un grand sourire face à lui quand tu vas le revoir et un "on se dire mutuellement meilleure semaine ..." Peut suffire

Tu as bien fait de venir en parler
 Amitiés
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Tetel552000

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 98
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Arret cardiaque
« Réponse #166 le: 04 décembre 2023 à 10:33:56 »
Bonjour

On se voit cette aprés midi pour s'expliquer,on s'est envoyé des sms ce week end et il s'es encore excuser..il reconnait ses torts..c'est deja une bonne chose.

Il connait mon deuil récent mais dans les détails,pensez-vous que je doit lui dire en details les événements que j'ai vécu,c'est à dire a partir de l'arret cardiaque de mon chéri avec les décisions à prendre...etc...jusqu' a aujourd'hui...lui aussi il as des problémes avec sa femme qui es malade...mais je ne voudrais pas faire le concours de celui qui souffre le plus....afin qu'il comprenne bien que desfois je peut m'emporter et dire des choses que je ne pense pas forcément?

Merci de m'éclairer...

Hors ligne poète endormie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 194
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Arret cardiaque
« Réponse #167 le: 04 décembre 2023 à 10:59:39 »
Bonjour,

Peut-être ne pas trop en faire et laisser de côté le problème familial vu qu'il est au courant pour le départ de votre conjointe et vu que lui aussi a des problèmes familiaux de son côté.

Vous n'êtes pas dans le même train mais deux trains accidentés. Il faut sortir sur le quai, échanger et revenir à l'essentiel à savoir les tâches que vous devez effectuer ensemble quoi qu'il arrive.

S'il s'est excusé durant le weekend c'est déjà une grande avancée, il faut aller de l'avant avec le sourire autant que faire se peut et tendre la main pour partir sur de nouvelles bases.

Ce n'est que mon point de vue, vous seul êtes maître à bord de votre propre personne.

Mille courages

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6395
Re : Arret cardiaque
« Réponse #168 le: 04 décembre 2023 à 12:08:09 »
Citer
Vous n'êtes pas dans le même train mais deux trains accidentés.
Il faut sortir sur le quai, échanger et revenir à l'essentiel à savoir les tâches que vous devez effectuer ensemble quoi qu'il arrive.

S'il s'est excusé durant le weekend c'est déjà une grande avancée, il faut aller de l'avant avec le sourire autant que faire se peut et tendre la main pour partir sur de nouvelles bases.

Ce n'est que mon point de vue, vous seul êtes maître à bord de votre propre personne.

je confirme
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Alice

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 505
  • Mais où es-tu ???
Re : Arret cardiaque
« Réponse #169 le: 05 décembre 2023 à 17:00:29 »
Salut Tétel !

Alors moi je crois qu'il est possible que tu lui fasses peur, car si sa femme est malade, tu reflètes ce qu'il risque de devenir... un veuf... Un peu comme si t'étais contagieuse, ou que tu lui mettais en face la réalité des choses.
Du coup je pense que c'est compliqué pour lui de voir ce que tu ressens, de devoir gérer tes problèmes...

C'est juste un point de vu, pas de certitude évidemment.
Tu es parti, mais tu habites ce que je suis devenue...