Auteur Sujet: Mon amour est parti au mois d'avril  (Lu 60496 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1322
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #270 le: 14 Février 2018 à 18:34:41 »
Entièrement d'accord!  :-* :-* tes textes sont magnifique Ela, d'autant plus beaux et parlants qu'on les ressens spontanés, naturels, plein d'amour et d'émotion. Emotion que j'èprouve moi aussi en les lisant, je m'y retrouve en plus d'un point  :( :) ce sont de très beaux témoignages d'amour, un amour que tu maintiens vivant par tes écrits.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Ela

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 308
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #271 le: 19 Février 2018 à 23:15:39 »
Je vous remercie du fond du cœur... Si mes mots parviennent de temps en temps à vous atteindre, c'est un vrai cadeau pour moi. Sachez que je vous lis toujours. Toujours. Et que bien souvent, lorsque je me sens coincée, embourbée dans une situation, un état d'esprit... c'est ici que je reviens pour puiser un peu d'énergie... alors merci.
Je vis des choses qui me déstabilisent en ce moment... Un regain d'énergie, quelques envies, davantage de sérénité et de joie... et en même temps... je ne peux m'empêcher de regarder sans arrêt avec inquiétude dans le rétroviseur... Peur de le laisser... Tellement peur de le laisser. Même si bien sur, ensuite, je réalise qu'il est encore là. Dans chaque petite décision que je prends... Comme si une part de lui vivait désormais en moi...Mais je ressens... qu'à chaque pas, il y a quelque chose en moi qui résiste. Qu'il faut que je rassure... Peut être que je reviendrai, pour en parler davantage. Mais pas ce soir...
Ce soir, je veux juste laisser ma petite empreinte, vous dire que je pense à vous. A ceux dont les noms et les histoires m'accompagnent depuis un certain temps... que je remercie pour leur présence et leur soutien.... à ceux qui viennent d'arriver ici, bouleversés et déboussolés. Puissiez-vous trouver dans ces pages un peu de réconfort. Je vous envoie toute mon amitié.

Hors ligne arfaca

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 169
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #272 le: 19 Février 2018 à 23:46:42 »
Pour moi aussi ici les mots de chacun sont un réconfort et une source d énergie,comme toi ela ,je vis en ce moment embourbée dans des sentiments  qui me bouleversent. Apres bientôt 4 ans de deuil ,la route de la reconstruction est pleine d obstacles et embûches,on croit prendre de l envol et ce regard dans le rétroviseur freine tout la peur au ventre ,il faut se battre.Mais c est dur le combat est long,les munitions se tarissent et soudain un nouvel elan surgit. .
Voilà venir ici permet d eclaircir un peu la route .Je me retrouve souvent dans les ecrits de vous tous..merci pour ce partage je vous transmets mon amitié et comme je vous comprends. !!

Hors ligne Ela

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 308
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #273 le: 21 Février 2018 à 01:26:50 »
Merci Arfaca. Je suis heureuse de trouver ce petit mot de toi en repassant par ici... Oui, ce fameux regard dans le rétroviseur et ce coup dans le ventre qu'il vient nous donner parfois... je les connais bien moi aussi... Merci de partager ton ressenti avec moi. Et reviens écrire ici, quand tu veux. Parler de toi, de ton histoire, si tu en as envie bien sur. Je t'envoie, moi aussi, toute mon amitié.
J'ai besoin, quant à moi, d'écrire ce soir. J'ai passé une étrange soirée hier et une étrange journée aujourd'hui et j'ai besoin d'en parler... Je décide de déposer tout ça ici, un peu en vrac.... Car moi-même, je me sens "en vrac" ce soir...
Hier, après avoir déposé quelques paroles ici, je suis allée me coucher... préoccupée par le rapport que j'entretiens avec nos souvenirs, avec mes souvenirs en général.... J'ai l'impression que tout ce qui touche à mon passé et en particulier tout ce que j'ai partagé avec mon aimé.... et enfoui quelque part au fond de moi... Tellement profondément. Federico, j'ai lu le message que tu as publié un peu plus tôt dans ton monastère... et j'espère que tu ne m'en voudras pas d'utiliser tes mots pour décrire ce que je ressens, tant une part de ce que tu exprimes fait écho à ce que j'ai moi-même intimement éprouvé: "Bien évidemment, je pense toujours à son visage, sa silhouette, son corps mais rarement je le revois en train de faire ou de dire des choses... "
C'est quelque chose qui me travaille depuis un long moment... Je n'arrivais pas à mettre de mots sur ça... Disons que dans les premiers mois, je me souviens vaguement que nos souvenirs étaient très présents en moi... Vivants. Intacts. A ce moment là, il m'arrivait également de regarder, quasi quotidiennement, des photos, des vidéos... Mais depuis un certain temps... je ne sais plus bien depuis quand... j'ai arrêté de regarder les photos. Il y a celles que j'ai accrochées au mur, celles que je suis habituées à voir, chaque jour... mais je ne regarde plus de "nouvelles photos". Je ne regarde plus de vidéos...  Je ne peux pas... Ou alors, pas sans forcer, sans affronter quelque chose en moi. Et j'ai l'impression que mes souvenirs s'enfuient et s'enfouissent au fond de mon esprit, hors d'atteinte. Ils reviennent, parfois, par flash... Mais quelque chose manque... la couleur, le grain... le ressenti, la chaleur, les odeurs... Même ces flashs, souvent, ce ne sont que des images animées. Ils ont perdu de leur réalité.
Et hier, après avoir lu le message de Stana... je n'arrivais pas à m'ôter ce besoin de la tête. Celui de vérifier que mes souvenirs sont encore là. Alors j'ai essayé de me concentrer... de faire remonter des choses à la surface... et c'était terrifiant pour moi. Tout bonnement terrifiant de ressentir tout ce qui en moi semblait résister... s'interposer entre moi et mon désir de me souvenir. Comme si quelque chose tirait dans l'ombre pour empêcher tout ça de remonter à la surface... J'ai eu si peur pendant un instant, que mon cerveau ait tout bonnement décidé de tout supprimer. Une peur panique... Et puis là, en quelques secondes, la vague de peur s'est transformée en vague de douleur et j'ai éclaté en sanglots. J'ai commencé à trembler, à me tordre dans mon lit. J'avais envie de hurler... Ça faisait un moment que je n'avais pas ressenti ça, comme ça... et je me suis entendue supplier à haute voix "pitié, ne me laissez pas oublier"... "je t'en supplie, ne me laisse pas t'oublier"... J'ai répété ça pendant plusieurs minutes, sans réussir à me calmer. Je ne sais pas exactement pendant combien de temps... Ou plutôt... je me suis entendue répéter ça... J'ai l'impression qu'à ce moment là je ne contrôlais vraiment plus rien... Et au bout d'un moment... pendant quelques instants... j'ai eu la sensation de tout retrouver. De retrouver son odeur, sa voix. Tout. Comme si j'y étais. L'impression que je n'avais qu'à tendre le bras pour l'atteindre, de l'autre côté de mon lit.
Je me suis endormie d'épuisement... et ce matin... tout ça m'a semblé tellement irréel. Je ne sais vraiment plus où j'en suis avec tout ça. Ni ce que je dois faire, ou ne pas faire... Est ce que je devrais réessayer? Refaire cet exercice encore et encore, même si ça m'oblige à me faire violence? Est ce qu'il faut que j'accepte de laisser certains souvenirs s'estomper et et Hanaël devenir cette présence, ce compagnon invisible à mes côtés... même si cela implique que je le laisse se "désincarner", toujours un peu plus, même dans ma mémoire? Ça me perturbe tellement.... Le pire, c'est que lorsque les souvenirs me reviennent, d'un coup, comme hier... je retrouve en même temps, instantanément, ce manque physique, terrible. Mais c'est une douleur que j'aime ressentir aussi... ce manque physique. Un besoin de le toucher, de le sentir... mais la plupart du temps, lorsque mes souvenirs demeurent hors d'atteinte... le plus terrifiant c'est que même mon corps semble avoir oublié ce que c'est que d'éprouver physiquement le manque de lui. Ca ne veut absolument pas dire qu'au quotidien, il ne me manque plus. Oh que non. Il me manque chaque jour... Mais ce manque est fait de bien des choses... et disons que, cette "soif de lui", physique, s'est comme muée peu à peu en autre chose au fil du temps.  Devrais-je m'en réjouir? Dans ce cas, c'est une joie difficile à accueillir..., car même cette soif, ce manque... sont devenus addictifs pour moi. Même cette soif me manque parfois.
Je ne sais pas... ce que j'ai ressenti, c'est comme si... l'espace d'un instant, j'étais assaillie par une faim terrible... et que la seconde d'après je ne me souvenais plus que vaguement ce que c'est que de manger. Mais suffisamment pour que ça me rende triste... C'est tellement, tellement étrange. Et j'aimerais savoir... ce qui est le mieux, pour lui, pour moi, pour nous... et je ne sais pas... J'étais tellement heureuse, l'espace d'un instant, hier, quand j'ai eu la sensation de tout retrouver. Mais, en même temps... c'était comme revivre une journée du passé. M'extraire de ma réalité présente pour m'immerger dans un doux rêve qui ne correspond plus à ce que je découvre chaque matin en ouvrant les yeux...
Surtout douce Stana, ne t'inquiète pas en lisant mon témoignage. Je suis vraiment heureuse de ce que tu as partagé, de ta façon de ressentir les choses avec Pierre. Et je ne sais pas si je peux dire que je suis heureuse de la façon dont cet "exercice" s'est déroulé pour moi, mais en tous cas je ne le regrette pas. Absolument pas... J'avais sans doutes besoin de réaliser quelque chose à travers tout ça... c'est juste que pour l'instant, je ne comprends pas quoi...
Voila... Je ne sais pas vraiment s'il existe une "bonne" réponse, à ces questions qui me travaillent... mais rien que d'écrire tout ça et de le partager avec vous me fait du bien. Vraiment... Merci encore à toutes et tous de partager ici vos ressentis... et d'accueillir ce que je viens déposer. J'ai l'impression que le fait d'avoir pu poser des mots sur ce qui s'est passé hier soir donne à cet épisode un aspect moins terrifiant...
Je voulais encore vous parler d'autre chose... J'ai passé un entretien aujourd'hui... Un deuxième entretien. J'avais déjà réussi à franchir la première étape.... Elle s'était bien passée... j'ai commencé à espérer... et ce soir, je me sens vraiment mitigée... Même si rien n'est joué et que j'attends encore une réponse... Bref, j'en reparlerai peut être... C'est juste que ce soir... je me suis sentie extrêmement lasse. J'ai eu cette impression, toute la journée, d'être un alien. Un alien, à la peau verte, avec des antennes sur la tête... qui ne comprend plus grand chose aux codes, aux attentes, aux règles établies dans cette société... Alors que je réussis enfin à mobiliser suffisamment d'énergie et de courage pour refaire un pas dans le vaste monde.... je découvre que pour beaucoup, je ne suis qu'un "profil atypique". Une pièce mal ajustée du puzzle qu'on ne sait plus trop ou caser...
Mais vous savez quoi? Je m'en balance. Je m'en tamponne... Je ne me laisserai pas ou plus affecter par toutes ces conneries. Ils n'auront pas ma peau verte à pois rose d'extraterrestre, et je continuerai à exhiber fièrement mes antennes de martienne, quoi qu'on me dise.
Ami(e)s extraterrestres, je vous embrasse.... Je ne sais pas, à la relecture, si mon message sera cohérent... S'il est un peu chaotique... vous m'excuserez. Je sais qu'ici, je n'effraierai personne avec quelques paroles un peu chaotiques et mon "profil atypique"...   ;) Je vous embrasse.

Hors ligne Eric38

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #274 le: 21 Février 2018 à 06:35:13 »
Ela,

cette histoire de souvenirs qui s'estompent et s'affadissent, qui deviennent des instants figés, fait echo en moi.
Merci d'avoir partagé ton ressenti.


Hors ligne loma

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 605
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #275 le: 21 Février 2018 à 07:13:05 »
Chère  Ela,
surtout garde ta peau verte et tes antennes roses, le monde a besoin de petites martiennes comme toi. A quoi bon se laisser formater, à lisser toutes nos différences au point d'être sans personnalité, sans saveur, standardisé.

Une petite citation de Maya Angelou pour toi :
"Si tu essaies toujours d’être normal, tu ne sauras jamais à quel point tu peux être extraordinaire."

Pour ce qui est des souvenirs, j'ai eu cette phase où tout s'estompait, palissait, se figeait. J'en étais triste, j'avais même perdu le son de sa voix. Et depuis quelques temps, tout revient, avec netteté, même des souvenirs "oubliés", sans les invoquer, ils déboulent sans prévenir. Ce qui est nouveau c'est le plaisir et la douceur qu'ils me procurent, alors qu'auparavant je m'imposais presque de regarder nos photos, pour "user" cette fichue douleur.

Et je me dis que même si un jour je perds des souvenirs, il y aura toujours quelque chose que je n'oublierai jamais, c'est ce que j'ai ressenti pour lui et la façon dont il m'a fait me sentir.

Tendrement
loma

PS bonne chance pour tes entretiens
« Modifié: 21 Février 2018 à 09:31:48 par loma »
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2645
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #276 le: 21 Février 2018 à 15:21:32 »

   Comme c'est bizarre, moi j'ai l'impression que c'est la vie maintenant qui est bien fade, ou pire, assaisonnée de poison,
   alors que les souvenirs sont accompagnés des sentiments purs, gorgés de vie et innocents éprouvés alors ...
   Ce ne sont pas tant les détails qui me reviennent, mais la plénitude de mon cœur de tata ... ma croyance naïve d'avoir considéré que Kalahan était un ptit gars fortiche et heureux comme tout de vivre ...
   Je n'ai rien perçu de dangereusement négatif ... de trop fragile ... d'ailleurs, je voulais toujours me montrer rassurante, joviale, positive, rigolote ...
   Et puis le suicide nous a explosé à la gueule ...
   Et me vlà une étrangère de l'espace aussi ...
   M.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4132
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #277 le: 21 Février 2018 à 20:03:45 »
je voulais Elsa juste te dire
reste la martienne à pois roses ... l'univers en a besoin
je reviendrai te dire des choses sur la gestion des souvenirs là je vais m'absenter et je ne fais que mettre ce petit mot
peut être as tu lu ce que j'avais mis comme infos/la mémorisation
c'est utile
rappel chacun(e) est unique ... dans son deuil
ne rien figer
 :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Ela

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 308
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #278 le: 21 Février 2018 à 23:46:36 »
Je me répète mais... merci. Merci. Du fond du cœur. Merci... Qiguan,  ton message m'a apporté un vrai réconfort à l'issue d'une sombre journée... Je t'envoie toute mon affection. Martine... tu es et seras toujours la bienvenue à bord de mon vaisseau spatial... Bien sur, chacun de nous expérimente des choses différentes... car nos vécus... nos souffrances... nos bagages ne sont pas les mêmes... Mais ici, malgré ces différences, je ne me sens pas... totalement en décalage. Totalement Alien. Et ça, c'est grâce à des personnes comme toi... qui viennent témoigner sincèrement de ce qu'elles ont au fond du cœur. Merci à toi aussi Loma... Tes mots me rassurent tellement. Ils me laissent entrapercevoir que tout n'est pas perdu... Que peut être un jour, je parviendrai moi aussi à développer un rapport... plus doux... à mes souvenirs. Merci à toi. Et Eric: merci d'avoir déposé ici ces quelques mots, que j'ai accueilli avec beaucoup de gratitude... car je me suis sentie bien seule ces derniers jours... Et de trouver quelques paroles amicales en passant ici, c'est un vrai rayon de soleil. Et merci à tous ceux qui alimentent humblement et avec sincérité les pages de ce forum... J'ai revêtu mon costume de bisounours ce soir, aussi rose que les pois sur ma peau verte, et vous savez quoi? Je me sens bien dedans... Il m'aide à vous dire ce que je ne répèterai jamais assez: A quel point le soutien que je peux trouver ici m'est précieux... Je ne le réalise pas toujours. Parfois je prends même mes distances. Parfois je n'ai pas l'énergie, parfois je me sens en décalage avec le monde entier et même ici je ne sais plus quoi dire... mais malgré tout, ce forum demeure une main tendue... bien plus palpable, bien plus réelle que certaines poignées de main que j'ai échangées dans le monde extérieur.
Aujourd'hui était une journée difficile.... vraiment difficile. J'ai retrouvé la trappe pour descendre au sous-sol... ou plutôt c'est elle qui m'a retrouvée... J'y ai retrouvé aussi... l'espace d'une journée... une partie de mes souvenirs. Je comprends qu'il me faudra encore bien du temps et du courage pour parvenir à remonter certaines images du sous-sol et les garder avec moi dans la lumière... Mais... malgré la douleur et le fait de ressentir aussi fortement, aussi incroyablement puissamment... la pesanteur... ce poids écrasant dans ma poitrine... je suis heureuse d'avoir retrouvé cette trappe. J'avais peur de l'avoir perdue et d'y avoir laissé toutes les belles choses que je n'ai pas encore réussi à remonter.
Bonne nuit à vous chers amis. Je vous embrasse et vous envoie toute mon amitié.
« Modifié: 21 Février 2018 à 23:52:02 par Ela »

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1044
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #279 le: 22 Février 2018 à 08:34:53 »
oui, une belle martienne à poids roses, c'est sûr, l'univers en a besoin, les enfants adorent, eux n'en ont pas peur, ils ont encore leur âme pure et ne sont pas effrayé, ce sont les adultes qui ont du mal à retrouver leur âme d'enfants qui sont effrayés par ceux qui ne rentrent pas dans leurs cases ! A quel moment l'enfant perd sa pureté, qu'est ce qui se joue à l'adolescence, ou à un autre moment pour que cela disparaisse.
Heureusement que certains adultes leur montrent que c'est possible, que tout est possible

tendrement
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

"Un arbre qui s'abat fait beaucoup de bruit ; une forêt qui germe, on ne l'entend pas." Gandhi

Hors ligne arfaca

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 169
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #280 le: 22 Février 2018 à 09:53:47 »
Oui l enfance est quelque chose de merveilleux
car ils sont tjrs ds la vie .Certains enfants traversent des épreuves  (guerre pauvreté maltraitance...)et ils jouent encore parfois qu avec un bâton  et ils sourient...j aimerai être une enfant et sourire à la vie pourtant ni guerre ni pauvreté chez moi. .
L enfant replonge à plein dans la vie  et c est bien
Pensée du matin


Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1322
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #281 le: 22 Février 2018 à 17:54:02 »
  Adorable le pyjama  ;D ce genre de vêtement a un côté regressif qui peux faire un bien fou. Je m'habille toujours un noir, par choix et parce-que je me sens bien dans cette "couleur", outre le symbole de mémoire que cela représente pour moi, je m'y sens comme dans un cocon protecteur, rassurant  :) mais le soir ou le matin, avant de m'habiller, j'apprècie aussi d'avoir des vêtements de nuit clairs, dans lesquels je me sens bien aussi, comme s'il y avait une sorte d'"innocence" là-dedans^^j'aimerais bien m'acheter un pyjama rose, peut-être avec des nounours ou des petits lapins imprimés  :D le côté tendre et régressif qui fait du bien.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Ela

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 308
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #282 le: 23 Février 2018 à 20:26:30 »
Je me sens... tellement triste depuis quelques jours... Après un regain d'énergie ces trois dernières semaines qui m'a beaucoup surpris... j'arrive en sommet de côte... je m'essouffle... et depuis quelques jours... la redescente... Mes parents sont là... heureusement... mais... la solitude me pèse. La solitude me pèse tellement... J'ai l'impression de ne plus avoir d'âge, de ne plus avoir de genre non plus.... La femme que j'étais avec lui est blessée à mort. D'autres parts de moi ont survécu, tant bien que mal... et continuent d'avancer du mieux possible... Mais la "femme" en moi est dévastée... Je suis encore fille, sœur, amie... J'apprends à être belle-maman... Mais femme...  je ne sais plus ce que c'est... En dehors du petit cercle affectif si précieux qui est resté... qui s'est redessiné autour de moi.... et bien en dehors de ce cercle j'ai la sensation de ne plus exister. J'essaye de me ré-ouvrir au monde... mais certains jours... je dois bien admettre que ce que je ressens.... c'est que je suis morte aux yeux du reste du monde et que le reste du monde est comme mort pour moi... Rien n'est figé, je sais... mais c'est ce que je ressens... et c'est ce que je m'autorise à vous partager... Je vous embrasse.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4132
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #283 le: 23 Février 2018 à 22:33:15 »
 :-* voir mail  :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1322
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #284 le: 27 Février 2018 à 19:48:46 »
  J'espère que tu ne vas pas trop mal ces temps-ci Ela, mais je sais qu'il y a forcément des moments plus durs que d'autres, on ne peux pas tout contrôler  :( 
  Douces pensées  :-*
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)