Auteur Sujet: Mon amour est parti au mois d'avril  (Lu 20833 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2696
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #195 le: 25 Mai 2017 à 11:48:54 »
Je rejoins l'analyse de Soucis quant à l'aide de ta lucidité.
Je l'ai déjà dit ici j'ai vécu une énorme régression à 9 mois puis à 14- 15 mois ...
Où chaque jour c'était pire.
Puis sans rien de plus ça c'est transformé doucement.
Je suppose que des médicaments pour réguler ta physiologie peuvent t'aider
Accepter cette chimie nécessaire est sans doute un travail mais voir qu'elle est aussi un cadeau possible de notre époque moderne un pas.
Continue à écrire c'est essentiel et fondamental
Accolade virtuelle, pensée oui
Affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Ela

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 207
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #196 le: 25 Juillet 2017 à 14:45:35 »
Hanaël...
L'errance m'amène ici, une fois de plus... devant la page blanche. Une page que j'aimerais remplir de toi: de ton sourire, de ta voix, de ta chaleur, de ta lumière... sans savoir comment y parvenir... Ou plutôt, sachant déjà que cette tentative de te recréer au travers de mes mots est vouée à l'échec... J'ai tant envie de te parler... de te dire.... de me dire.... mais sans paroles. Sans efforts. Parce que l'effort est devenu mon quotidien et que j'aimerais tant ne pas devoir en fournir d'avantage pour me sentir plus proche de toi... Ce dont j'ai besoin, c'est de réconfort. De ton réconfort. De ta main dans la mienne, de ma tête sur ton épaule, d'un regard de toi par lequel je me sentirais comprise, sans avoir besoin de formuler quoi que ce soit...
Je t'aime tellement fort. L'idée que l'amour n'est en vérité qu'un besoin de l'autre me serre le cœur. Je me sens désolée, de n'être pas encore suffisamment sage pour t'aimer sans être dans l'attente... d'un signe, d'une preuve de ton amour, de ta présence... Mais c'est ainsi. Ton départ a révélé tout ce qui en moi demeure chaos, écueil, fragilité... et petit à petit, j'apprends à l'accepter... cadeau de ce deuil que je porterai en moi toute ma vie, que je reçois tel qu'il est, avec son emballage aux mille couleurs, parmi lesquelles, tristesse et amertume.
Mais je vois d'autres couleurs aussi... L'infinie et douce gratitude d'avoir croisé ton chemin, qui s'ancre en moi, jour après jour... Mon désir profond de te savoir libre, au delà des étiquettes imparfaites dont nous parons ce mot de "liberté", tellement inaccessible. Libre de nos angoisses, des tiennes comme des miennes... De nos peurs d'abandon, d'engagement... De nos peurs de perdre, de nos peurs de solitude. Je te veux "libre". Je nous veux libres, avec l'intuition profonde que l'amour qui nous lie est plus profond encore que ce besoin d'attachement et son cortège de souffrances.
Pourtant, je ne regrette pas de souffrir... Car cette rencontre, entre nos deux êtres imparfaits, pétris de fragilités et de questions sans réponses, est la plus belle chose qui me soit arrivée... Je t'aime imparfaitement, dans l'espoir d'être en mesure de t'aimer tout court, un jour... Je t'aime infini-vrai.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1873
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #197 le: 25 Juillet 2017 à 20:00:34 »

 Bonsoir, chère Ela ...
 En guise de mini-réconfort,
 mon petit copain Caramel ?
 
 Mes mots sont partis en vacances ...
 Ils étaient si fatigués ...
 Amicalement et solidairement, Titine.
J'aime donc je suis !

Hors ligne Ela

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 207
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #198 le: 28 Juillet 2017 à 01:33:37 »
Merci Martine. Il est magnifique ton copain Caramel. Ton soutien et sa jolie frimousse me touchent beaucoup... Merci... oui... pour ce réconfort que tu me témoignes, même lorsque les mots se font la malle... C'est un problème que je connais bien... Mes mots à moi s'en vont complètement certains jours, puis reviennent envahir mon esprit comme un essaim d'abeilles, me plongeant dans la confusion.
Reviens quand tu veux. Toi et Caramel êtes toujours les bienvenus. Comme chacun(e) ici.... L'occasion pour moi de vous dire et vous redire merci à tous... amis vagabonds qui errez comme moi sur ce forum. Je vous embrasse.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1873
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #199 le: 28 Juillet 2017 à 13:33:38 »

   Oui, c'est étrange, moi qui suis toujours si bavarde,
   je me tais beaucoup ces temps-ci ...
   vacance d'idées ... phase paresseuse du cerveau ...
   je suis un peu "au pied du mur", à vrai dire, face à certaines choses du concret, que je n'avais plus le courage de faire depuis la mort de Kalahan ...
   Je reprends un peu la main de ce côté-là, je travaille physiquement, ce n'est bien sûr pas "essentiel" mais je ne veux pas tout laisser aller et puis j'ai comme une sorte de niaque à faire évoluer le décor, pour que tout ne reste pas sous mes yeux à me rappeler "avant".
   Je voudrais faire comme si Kalahan pouvait venir à tout moment me rendre visite, et penser "elle est bien punchy, ma tata".
   
   Et puis à la rentrée, je verrai, si les mots ont des choses à raconter ...
   En attendant, chère Ela, ainsi qu'aux  lecteurs de ces mots, silencieux ou non, clin d’œil de reconnaissance, encouragements et amitié ... M.
J'aime donc je suis !

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2696
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #200 le: 28 Juillet 2017 à 20:50:58 »
à cette heure je vois que 100 invité(e)s nous lisent
mais les habitué(e)s sont en vacances de mots même s'ils passent lire...
affection à toutes et tous
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne rivage

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 79
  • Le forum d'entraide durant un deuil
    • mp3soleil
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #201 le: 28 Juillet 2017 à 23:13:24 »
Juste un petit mot ce soir avant d’aller essayer de dormir
Mes nuits sont si courtes. Pour vous dire que cet après midi
J’ai jamais autant ri en lisant le fil ( spiritualité athée )
vous êtes formidables ,que de talent cachés vous avez,
Je me croyais au festival d’ Avignon lorsqu’on allait voir
des pièces de théatre avec mon épouse, elle me choisissait
des troupes qu’elle connaissait pour avoir de l’ humour et
parfois je riais aux larmes, les larmes maintenant sont pas
les mêmes, je ris et je pleure, vous m’avez fait passer un
bon moment, j’aurai pas cru sur ce forum, c’était tout à
fait inattendu. Je dois vous avouer une chose c’est que mes
trois enfants ont eu un baptême républicain, on est âme sœur
avec mon amour, pas besoin de communion, on se comprenait
d’un regard.

Bonne nuit à tous et amitié


Hors ligne Ela

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 207
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #202 le: 11 Août 2017 à 20:25:31 »
Mon amour, mon ange.... Je t'écris moins. Je te parle moins. Je me parle moins à moi-même.... Je "pensouille" beaucoup, mais quelque chose de l'ordre de l'ardeur, du feu du temps où nous étions ensemble puis du temps où la brulure de ton absence me dévorait s'est atténué... Reste une atmosphère trouble, un écran de fumée... du brouillard... Une attente indéterminée... Un paysage plat et grisonnant... Un peu comme ceux dont parle Brel dans son "Plat pays"... la vie qu'il me reste en somme....
Je suis tombée sur cette phrase aujourd'hui, d'un poète, philosophe du nom de Gustave Thibon,  qui résume assez bien ce qui continue de me porter, de me faire avancer dans cette plaine sans repères... "La foi consiste à ne jamais renier dans les ténèbres ce qu'on a entrevu dans la lumière".... 
Alors chaque jour, j'essaye de ne pas laisser mon esprit embrumé oublier ta lumière... Ce feu qui brulait en toi, entre nous... Ne pas oublier non plus, la lumière inhérente au monde, que nous contemplions cote à cote... Ne pas oublier, la lumière des signes que j'ai cru recevoir lorsque tu es parti. Ne pas oublier qu'il y a un réalité plus vaste que cette étendue morose que je perçois aujourd'hui.
Je t'aime, infinivrai.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1873
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #203 le: 11 Août 2017 à 22:28:30 »

    Hé, bonsoir Pensouille, c'est Glandouille !

    Que des carabistouilles dans ma citrouille,
    mais j'aime bien ta prosouille et ta cogitouille !
    Bisouilles, M.
J'aime donc je suis !

Hors ligne Ela

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 207
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #204 le: 14 Août 2017 à 19:27:49 »
Mon Pouêt pouêt... 16 mois aujourd'hui que tu es parti. Dehors, le soleil est revenu . Je me sens relativement bien... En cet instant, je te sens étrangement proche et la panique de te voir t'éloigner à nouveau se fait moins pressente... Peut être parce que je sais désormais qu'inévitablement, je traverserai à nouveau ces instants douloureux où tu me sembleras inaccessible... Il y en a eu tellement. Mais je sais aussi, sans savoir pourquoi ni comment, que certains jours, tu seras à nouveau là, naturellement présent au creux de chaque instant.
Aujourd'hui, c'est comme si je retrouvais des sensations de notre vie à deux, de notre quotidien... J'ai souvent du mal avec nos souvenirs... Ils sont comme enfermés dans un coffre dont j'aurais perdu la clé... Ceux qui me reviennent le plus facilement, le plus fréquemment, sont ceux chargés d'une grande force émotionnelle: nos plus beaux partages, nos plus grosses engueulades aussi... les instants significatifs... Aujourd'hui, c'est différent... Je ressens ta présence, je suis imprégnée de ton souvenir, comme si nous étions encore ensemble dans notre petit chez nous, lors d'une journée ordinaire, vaquant chacun à nos occupations, partageant simplement quelques mots, ou des silences... Un baiser, un sourire...
Je ne savais pas quoi faire aujourd'hui. Je ne veux pas me forcer à faire quelque chose de spécial chaque "14" du mois. Que ces dates deviennent une pression supplémentaire sur mes épaules... et en même temps, je ne parviens pas non plus à vivre ces anniversaires comme des jours ordinaires... Au moins, aujourd'hui suis-je parvenu à ne pas paniquer, à ne pas me forcer à quoi que ce soit...
Spontanément, j'ai fabriqué des panneaux "incroyables comestibles", "nourriture à partager" pour cette jardinière pleine d'aromates que j'ai mise à disposition du voisinage. Et je me suis souvenue de cet optimisme dans l'action que nous partagions tous les deux. Ou plutôt que tu savais raviver chez moi. Je te vois, chantant des chansons avec ta guitare dans la rue, distribuer nos récoltes du jardin partagé aux gens dans le tram... Leurs sourires et leurs regards déconcertés!! ^^
J'aimerais trouver la force de ne pas me laisser durablement contaminer par l'idée que culpabiliser d'être encore en vie est une façon de te rester loyale... Pour l'instant, elle est encore bien présente, cette culpabilité. C'est comme ça.... En fait, oui, c'est une façon de te rester loyale... De te prouver, de me prouver que tu es et resteras au centre de ma vie jusqu'à la fin. Mais ce n'est pas la seule façon. Il y en a d'autres... Et l'admettre me demande du courage.
Admettre que tu aimerais probablement mieux me voir continuer dans le chemin que nous empruntions ensemble, plutôt que de me voir verser dans la misanthropie. Admettre que la source à laquelle nous puisions notre force toi et moi, n'était pas uniquement présente dans l'autre. Admettre qu'il y a encore des possibilités de connaitre la joie, même si tu n'es plus physiquement à mes côtés... Ça demande du courage, parce que plus on remonte, plus on prend le risque de retomber de haut... Ça me demande, tout en acceptant qu'elle soit présente, de ne pas laisser les commandes de ma vie à cette culpabilité qui cherche à obscurcir chaque petite victoire.
Mon amour, tu m'inspires tellement... Je te charriais sans cesse. Je t'engueulais, lorsque mes angoisses prenaient le dessus et que malgré tout, tu tentais de m'aider à voir le verre à moitié-plein. J'étais exaspérée parfois... Je te disais "laisse moi trouver cette vie dégueulasse..." Ou alors je haussais les sourcils et je disais d'un air moqueur "et voila qu'il rapplique à nouveau sur son blanc destrier, le chevalier du positivisme." Et toi tu gardais toujours ce courage et cet aplomb de me répondre: "d'accord, mais toi, laisse moi continuer à dire que la vie est belle." Je me rends compte aujourd'hui de ton courage, de rester fidèle à toi-même, à cette joie en toi suffisamment profonde pour ne pas se laisser altérée par le fatalisme ambiant...
Je pense souvent à ce proverbe qui dit que "lorsqu'une personne exprime sa détresse, elle n'a pas besoin de gens pour se lamenter avec elle, mais de quelqu'un qui assume de parler plus fort que son malheur". Je ne suis pas toujours d'accord bien sur... Se lamenter ensemble, ça fait du bien parfois... Mais parfois aussi, je n'ose pas sortir de cette configuration. Je n'ai pas ou plus le courage de l'optimisme. Et dans ces moments là, je me rends compte, avec une lucidité toujours accrue, de cette force qui était la tienne....
Mon chéri, comme tu me manques... Et comme tu m'inspires. Tu me guides, tu m'apprends, tu illumines ma route.... même dans ton absence...  Continue à me faire enrager en refusant de te lamenter avec moi. Rappelle toi sans cesse à mon esprit, avec ce sourire lumineux et confiant qui était le tien. Je te suis infiniment reconnaissante. Quelle chance j'ai d'avoir croisé ton chemin mon "RMIste fou" ^^...
Et maintenant, je vais sortir dans le jardin, planter quelques fleurs jaunes pour toi. Mon soleil. Je t'aime.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2696
Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Réponse #205 le: 14 Août 2017 à 23:24:57 »
Ces Soleils d'amour ne se transformeront pas en trou noir si nous veillons à faire vivre leur "fil rouge"
Mais que c'est dur puis la force intrinsèque vient et ce malgré nous parfois nous nourrir comme un arbre foudroyé d'où ressort au pied l'énergie nourrie de la terre pour faire grandir des repousses ...
Affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char