Auteur Sujet: MAMV  (Lu 53340 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Faïk

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1214
  • Terra Incognita
Re : MAMV
« Réponse #15 le: 30 mars 2023 à 21:45:39 »
J'ai pris la route du deuil bien avant vous. Et ce que je peux en dire c'est qu'aujourd'hui encore peu autour de moi ont, enfin c'est ce qu'il me semble, pris toute la mesure de ce chemin. On n'a plus le même référentiel.
Comme le dit Phil, les ados, et c' est tant mieux et c'est normal, sont portés par leur jeunesse et le souffle d'une vie pleine de promesses. Le temps des questions viendra, un jour, et toi tu auras les réponses...
« Modifié: 31 mars 2023 à 08:16:45 par Faïk »

Hors ligne Comus

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 44
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : MAMV
« Réponse #16 le: 01 avril 2023 à 18:03:48 »
J'aurais peut être des réponses, mais seront elles audibles? No sé.
Là depuis des heures, si longues parfois, je passe mon temps à me dire, tiens quand je vais lui dire ceci , lui dire cela...très vite , par cotre coup, je me prend en pleine figure, le rien, comme une idée du néant...
Il faudrait peut être tout renverser, déménager...mais depuis toujours je sais que où que l'on aille, on emporte sa poubelle, en fin son fardeau avec soi. Donc je reste, donc j'apprivoise, le temps, , les murs, les idées, la mémoire. J'essaie d'être honnête, je n'enjolive  pas, je respecte notre mémoire justement.
A ce propos, je n'ai pas lu tous les témoignages, très loin s'en faut, mais il me semble avoir lu que dans l'ensemble les vies racontées ressemblaient à un chemin de roses ornées de d'angelots jouant de leur lyre...certes, il y a de ça, pour ma part je refuse de faire abstraction des épineux fossés dans lesquels nous fûmes tous précipités un jour ou l'autre, quel qu’en soit la raison.
Certains y ont laissé leurs illusions.
Mais pour moi, cela fait partie intégrante de l'amour porté, et je ne vois pas  de raison objective de le taire.
Au même titre que parler, encore et toujours, et pleurer s'il le faut.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6225
Re : MAMV
« Réponse #17 le: 02 avril 2023 à 09:20:15 »
Tu as raison
Si ici on parle pas ou peu des fossés c'est le semble t'il pour ne pas rajouter de la douleur à la douleur
Prends soin de toi comme elle voudrait
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Comus

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 44
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : MAMV
« Réponse #18 le: 03 avril 2023 à 19:34:09 »
Coup de mou ce soir, en fait depuis que j'expérimente ma solitude, j'ai constaté que chaque fois qu'il m'est donné de retrouvé un endroit, une situation, que nous avions pour habitude de partager, à chaque fois, je m’effondre. Ce fut le cas hier chez des amis pas revus depuis le départ de ma douce, c'est le cas ce soir; il fait beau, les jours rallongent...et les soirées s'étirent, et l'ennui , ce fourbe locataire fait son nid...
Je me noie dans des occupations qui comblent mes journée, jardin, un peu, préparation du bateau pour cet été...mais la perspective de  naviguer seul ne m'amuse plus,
et puis l'âge n'arrange rien.
Et toujours revient en boucle, au détour d'une pièce, d'une plante, d'une idée, d'un événement le sentiment, la certitude  bien sur, que je ne pourrais plus rien lui confier, rien lui dire.
Et ce sentiment sera difficile à apprivoiser.

Hors ligne phil

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 400
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : MAMV
« Réponse #19 le: 04 avril 2023 à 06:16:19 »
Bonjour Comus,
Comme je te comprends, je suis exactement dans ce que tu dis, c’est compliqué de croiser au quotidien tous ces petits riens que nous partagions.
C’est très compliqué aussi de savoir qu’on n’échangera plus avec notre aimée.
Courage à toi

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 6225
Re : MAMV
« Réponse #20 le: 04 avril 2023 à 09:31:03 »
la seule solution que j'ai trouvée a été d'accepter de communiquer avec lui invisible mais dans mon coeur et parfois à haute voix
j'ai été très surprise , souvent mon mental imaginait des réponses correspondant à ce qu'il aurait pu me dire mais il est arrivé qu'il y ait des phrases non imaginées qui arrivent spontanément dans mes pensées ...
alors j'ai commencé à lâcher la mentalisation et un nouveau mode de communication s'est installé
je crois qu'il va toujours rester car il me fait du bien et m'évite d'être dans le négatif du manque  même si cela arrive encore pour certaines choses
j'avais lu dans un livre "faut il faire son deuil" édité par OCIRP voir sur autrement.com qu'on ne fini jamais un deuil alors j'accepte !

un texte qui m'a guidée : puisses tu célébrer dans ton coeur les miracles quotidiens de la vie
ton chagrin ne te sembleras pas plus incongru que ta joie, et tu accepteras les saisons de ton coeur comme tu acceptes les saisons qui passent dans les champs
et tu contempleras avec sérénité les hivers de ta tristesse
Khalil Gibran
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Comus

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 44
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : MAMV
« Réponse #21 le: 10 avril 2023 à 17:27:44 »
J'ai cru être solide, j'ai cru pouvoir contempler l'orage qu'est devenue ma vie, depuis une position que je croyais tenable...
rien de tt ça, depuis 4/5 jours, je suis ravagé, anéanti, rien n'y fait
ni les quelques amis qu'il faut bien rencontrer à nouveau à défaut de rester enfermé dans esprit chagrin; amis qui ne savent pas trop par quel bout prendre le problème, alors on en parle pas, ou si peu, alors que moi, je n'ai qu'un besoin, c'est justement d'en parler. Je peux parler de ma douleur bien sûr, mais le cœur du problème n'est pas là, j'ai besoin de dire l’absence, le désarroi, l'impuissance à rebours qd je me refais le film, ce cataclysme si vite arrivé (5 mois ) et là je me noie dans la perte de sens qu'est devenu mon quotidien. J'ai le sentiment de n'être à ma place nulle part, sauf avec mes enfants, mais je ne peux pas leur infliger mon triste spectacle à longueur de temps...
Et puis , il y les autres pour qui la vie a repris son cours, et c'est bien naturel, mais ça me laisse forcément au bord du chemin, à la lisière du vide.
Je confirme, c'est long, triste, douloureux, injuste, et finalement et pour le moment, pas de refuge, pas de répit et surtout que l'on ne vienne pas me parler d'un hypothétique secours spirituel, heureusement mes ami(e)s, mes relations m'ont épargné cette autre épreuve.
Donc, je laisse le temps passer, ce lent  travailleur de l'apaisement.

Hors ligne phil

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 400
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : MAMV
« Réponse #22 le: 10 avril 2023 à 17:53:35 »
Bonjour Comus,
Je suis resté dans ce néant au début, pourquoi faire, pour qui faire...
Cela fera 6 mois demain que ma chérie est partie et depuis quelques jours, il me semble que ce sentiment s’estompe un peu.
En même temps, j’ai un caractère un peu solitaire et pour ne pas être trop déçu du comportement des gens, proches ou moins proches, je n’attends rien de personne.
J’ai la chance d’avoir une belle fille (la fille de mon épouse) super avec qui les liens se sont fortement resserrés depuis le cataclysme, mais c’est à peu près la seule.
Il faut arriver à garder la tête au dessus de l’eau et à force, on arrive à respirer mieux.
Dans son livre, le Dr Fauré dit que ce que nous traversons est un océan et qu’il faut arriver à rester à flots pour trouver de temps en temps une île sur laquelle prendre une vraie respiration.
Courage à toi, même si c’est compliqué.
Philippe

Hors ligne Comus

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 44
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : MAMV
« Réponse #23 le: 20 avril 2023 à 19:28:05 »
j'en reviens à qq chose qui me taraude.
Séance avec la psychologue ce matin, quel délivrance de pouvoir parler en vrai, à une interlocutrice, en vrai.
Car il ne faut pas négliger la  puissance du verbe, du dire, du parler, qui pour moi remplace facilement la "confession" par écrit.
On ne se cache pas avec le verbe raconté, on ne fait pas semblant, on ne se réfugie pas derrière l'anonymat du stylo, ou du clavier.
Et si l'on a un minimum de sincérité, les choses sont dites, se révèlent parfois, et il faut affronter certaines révélations qui peuvent se faire jour.
Et ça peut être douloureux
Et c'est exigeant, parce qu'en face il y a un humain, qui réagit qui peut guider parfois;
Ce n'est pas la même chose avec les amis, les affects sont trop présents.
Mais,  pour moi çà fait partie du chemin.

Et c'est mon chemin.

Que la vie vous devienne douce.



Hors ligne phil

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 400
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : MAMV
« Réponse #24 le: 20 avril 2023 à 20:11:07 »
Bonsoir Comus,
L’important c’est de trouver ce qui peut permettre d’atténuer la douleur de la perte et chacun a ses « outils » propres, il n’y a pas de recettes miracle, malheureusement.

Hors ligne Comus

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 44
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : MAMV
« Réponse #25 le: 08 mai 2023 à 13:19:30 »
Le temps passe. mais il n'y a bien que lui qui passe. Pour le reste les choses sont en arrêt.
 Au tout début de ce calvaire, je pensais pouvoir vivre sereinement dans la maison, après une première tentative catastrophique pour ranger ses vêtements, j'ai tout laissé en attente, posé, comme avant. J'ai donc vécu tout ce temps au milieu de tout ce qui fût, et nous, sans en être importuné.
Et puis voici qu'insidieusement, depuis quelques jours je dois bien m'avouer une chose :
tout ce que je vois autour de moi me ramène à l'avant, et me fait mal, et me détruit.
Bien sûr, je pourrais tout ranger, tout donner, mais en pensant comme ça je culpabilise en me disant: t'as pas le droit, c'est trop tôt etc...
 2 choses: je suis le maître de mon horloge, et ne dois pas me pré occuper d'éventuelles réactions, même personnelles (fondées à la fois sur ma propre réflexion, et sur le regard des autres)  quant au bien fondé de mes décisions.

Hors ligne Comus

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 44
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : MAMV
« Réponse #26 le: 08 mai 2023 à 13:26:51 »
et la douleur est telle parfois que je dois bien songer à me protéger un tant soit peu.
alors, je commence, très doucement, à ranger malgré tout, avec lenteur, avec délicatesse, par petits bouts, avec le respect aussi dû à ma belle, en lui expliquant, à voix haute, par écrit, comme pour me faire pardonner voire me dédouaner.
Ce sera une longue opération, et j'ai besoin de ce temps long, pour que les vagues de l'émotion s'étalent, s'étirent sans prendre l'allure d'un tsunami ravageur.

Enfin, se sont les pensées du moment.

Hors ligne poète endormie

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 185
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : MAMV
« Réponse #27 le: 08 mai 2023 à 19:44:29 »
Bonsoir,
Moi aussi au bout de deux mois aujourd'hui je commence à ranger ses vêtements disons que je les déplace de chambre. Ils sont moins visibles mais je n'ai pu encore m'en débarrasser. Et quelle joie lorsque j'ai vu que ses pantalons tout neufs m'allaient très bien, et comme ils sont neufs je sais que je pourrai les porter un bon moment. Est-ce bon je n'en sais rien mais pour l'instant c'est ainsi que je vois les choses.
Comme vous Comus je lui écris en finissant au milieu des larmes.
Ce forum apporte beaucoup car on se retrouve normal dans nos réactions ce que l'on ne sent pas toujours parmi ceux qui nous entourent malgré tous leurs efforts, je le reconnais. Mais aujourd'hui je sais qu'il faut vivre ce drame pour sentir cette révolution qui est en nous.
Bonne soirée

Hors ligne malome

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1251
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : MAMV
« Réponse #28 le: 08 mai 2023 à 20:29:19 »

Bonsoir
Toujours des questions  qui reviennent régulièrement  , est-ce bon ? est-ce normal ? tout les anciens vous le diront  faîtes selon vos ressentis à vous et vous seuls
Mettre des vêtements qui leur ont appartenu, je l'ai fait et je fais  encore
Garder,  déplacer, donner , ou laisser à leur place , ne rien faire dans la précipitation que vous pourriez regretter , et  là
 encore vous faites comme vous vous le sentirez
il - elle  ne reviendrons pas , cela nous le savons , mais pour maintes raisons,  surtout  pour tout ce que cela représente entre eux et nous ,
 à l' état de terriens nous  sommes trés matérialistes , qui pourrait nous le reprocher
Prenez soin de vous
Amitiés




Hors ligne Comus

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 44
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : MAMV
« Réponse #29 le: 29 mai 2023 à 12:42:25 »
Tout va cahincaha, les choses dont on dit parfois qu'elles ont une âme, se révèlent, au détour d'un tiroir, d'une pièce, d'une fleur dans le jardin, d'une cruauté sans nom. Beaucoup de mal en ce moment avec ce phénomène, sensation permanente d'être assailli par ces irruptions qui, toutes me ramènent à Elle.
Et chaque fois c'est un peu la dégringolade. Voici qq jours mon anniversaire fut un moment délicat, j'appréhendais, je redoutais, la aussi , c'est a ajouter à la somme des premières fois, j'avais demandé à ne pas faire de fête, j'ai été entendu, tant mieux, pas de fête, pas de cadeau, pas de rires à outrance, je ne suis pas prêt.
Actuellement, seuls ma fille , mon fils, et mes petits enfants me tiennent lieu de réjouissance: je n'en accepte pas d'autres, sauf à culpabiliser, à me dire que j'ai pas le droit, bref toute mélasse qu'on trimbale, qui nous enfouit, même si, c'est probablement le terreau sur lequel il faudra bien compter pour pouvoir un jour refleurir...
Hier je suis tombé sur des photos d'Elle, voici un an et je vois bien que les choses étaient déjà en marche, comment ne l'a t on pas vu, comment avons ns pu être si aveugles ? Et là aussi je remet une couche de culpabilité? j'en sors pas....
Mon fils est venu avec ses enfants, ils viennent de repartir....800 km. Il est passé 3 fois voir sa mère au cimetière, je l'ai laissé seul, je sais qu'il préfère. Nous avons longuement parlé tout les deux, je lui suis reconnaissant de la confiance que nous nous accordons, il voit arriver la fête des mères avec angoisses. Ma fille qui vit plus près de moi, que je peux voir chaque jour si je veux aura la même appréhension pour ce jour là.
Nos, mes 2 amours sont essentiels pour moi, et mon angoisse est de ne pas trop appesantir auprès d'eux' ils ont suffisamment avec leur propre chagrin?mais parfois je me laisse aller...
Pour en revenir aux 1 ères , fois, je me demande si le cycle d'un an sera suffisant pour évacuer à peu près toutes ces émotions douloureuses.
Je vais partir en mer qq jours. mais je me demande parfois "à quoi bon".
Comme le sentiment d'avoir perdu le goût des choses....