Auteur Sujet: Lui  (Lu 1400 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Loreylei

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Lui
« le: 05 Novembre 2018 à 10:52:35 »
Bonjour, voilà je me présente Loreylei j ai 48ans, j ai perdu celui qui était la moitié de mon coeur celà va faire 3ans, le 10 novembre date de son accident, le 11 il était en mort cérébrale, le 12 après que la procédure de don d organe est échouée, parce que trop massivement transfusé, mes enfants et moi avons accepté de le laisser partir.
Je travaille dans le milieu médical, j 'excelle dans le cadrage et la gestion de situations d'urgence celà m'a énormément aidée au début de son abscence, mais c'est maintenant que j ai le plus de mal, une fois les formalités bouclées, la vie remise tant bien que mal sur les rails..reste l'absence, le vide, le plus rien, alors j'essaye de pallier, je vis sourire aux lèvres je donne le change, mais une fois seule je me mets en danger, peut être pour me punir d'être encore là c'était lui qui méritait de vivre pas moi. Je pense suicide aussi, mais je ne peux pas il y a nos enfants, je ne peux décemment pas leur imposer ça, j'ai repérer l'endroit je me fais peur mais c'est un fait je ne veux pas de cette vie que jen'ai pas choisie et que je subie.
je suis suivie psychologiquement, mes enfants reprennent le dessus à leur manière, heureusement c'est l'essentiel pour moi, moi je pateauge, je ne trouve du réconfort que dans mon travail pendant ma journée de travail j'oublie ma vie c'est tellement salvateur et quand je sort des vestiaires je la reprends en pleine face. Je me pose la question, combien de temps vais je tenir ainsi alors que je ne souhaite qu'une chose que celà s'arrête d'une façon ou d'une autre.
Comment retrouver cette petite flamme qui m'animait, et l'espoir qu'un jour je commençe à me sentir un peu mieux,j'ai perdu le fil, j'ai l'impression de me noyer.
Je suis agnostique, j'ai mes croyances propres mais j'en perçois leurs limites.
 j'aime le contact avec les personnes, les échanges que celà nous offre sont si enrichissants, mais je me retrouve bien seule, pas de lieux d'échange pour les jeunes veuves (fs)
Me voilà délestée de mon histoire de vie, merci de m'avoir lue.
Loreylei.
Le souvenir c'est la présence invisble.
Victor Hugo.

Hors ligne Bibou07

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 484
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Lui
« Réponse #1 le: 05 Novembre 2018 à 11:42:11 »
Bonjour Loreylei,

Comme je te comprends. La solitude , le manque de la présence physique de nos aimés est très dur à vivre et on se demande tous comment nous  allons tenir, comment vivre un futur qu’ on a pas voulu tel quel...et on continue car on ne veut pas faire souffrir nos proches. Aux dates « anniversaire », c’est encore plus difficile .  Ici sur le forum, tu pourras écrire , crier ta souffrance autant que tu le désireras. On est tous sur la même galère, on essaie de se soutenir. Bises

Hors ligne Mircea

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 411
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Lui
« Réponse #2 le: 06 Novembre 2018 à 02:08:43 »
Me voilà délestée de mon histoire de vie
peut-être continuer à délester ton chagrin, ta douleur .... c'est tellement lourd !
Lire aussi les autres, voir qu'il y a des personnes endeuillées depuis plusieurs années (ou plus récentes), que tu n'es pas seule à vivre cela, te sentir comprise, découvrir comment les uns et les autres avancent petit à petit etc .... ça peut aider ?
Je crains d'être maladroite dans mes mots mais je m'inquiète pour toi quand tu évoques ta pensée de suicide. Penser à tes enfants t'aide à tenir c'est déjà beaucoup. Puis sur ton chemin, tu trouveras la clé qui te permettra de tenir pour toi.

Le docteur Fauré dit "un jour viendra, je vous le promets, où vous serez plus en paix dans un indéfectible et indestructible lien du coeur avec la personne que vous avez perdue" : c'est une promesse !
Et je suis sûre aussi que tu vas la retrouver cette petite flamme qui t'animait (très certainement différemment mais elle sera là à nouveau).

De tout coeur avec toi Loreylei,
Douce pensée pour ton amoureux
Catherine

Hors ligne Nora

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 696
  • " Ne me secouez pas, je suis pleine de larmes "
Re : Lui
« Réponse #3 le: 06 Novembre 2018 à 07:44:43 »
Bonjour Loreylei,

Je ne lis pas toujours le récit des nouveaux arrivants sur ce forum. Pas pour me protéger, non, mais je sais que chacun sera accueilli ici.

Mais il y a le tien ( qui m'a été signalé , merci ! ) , qui me parle, m'interpelle ...

Je me permets de copier ce que j'ai écrit  à l'aube des 3 ans de deuil, et qui reflète encore mon état d'esprit actuel.  Découragement, lassitude, tristesse...

Je reviendrai vers toi. Je pense à toi.

Nora


Point d'étape : Fatigue et découragement.

Ces trois dernières années j'ai eu l'impression d'avoir avancé, fait de mon mieux,  traversé  bravement les épreuves .

Il le fallait. Il fallait faire avec le chagrin. Malgré lui , malgré la souffrance, il a fallu assurer le travail, le tri des affaires, le déménagement, subir le désistement des connaissances, le désintérêt des proches,  se forcer pour faire des activités, prendre sur soi pour sortir, faire des rencontres, ne pas s'isoler.
Pleurer sur les échecs, se réjouir des petites victoires, prendre du plaisir à partager, avoir des déceptions.
Tomber, se relever, tomber encore, être relevée.
Etre seule, se sentir seule, souffrir d'être seule.

Tout cela - pas le coeur vaillant, non - mais avec force, fierté, combativité, courage, espoir aussi . Il y aurait des jours meilleurs, il le fallait, on m'en avait fait la promesse.

Et maintenant, que reste - t-il ? Rien . L'impression d'avoir fait le tour, d'être au bout du bout .

Je vais mieux, c'est vrai, ou je vais moins pire.  J'ai appris à ne plus avoir peur de mon chagrin, de ces vagues de souffrance qui me submergent encore , souvent, tout le temps.
Mais je sais maintenant que cette profonde tristesse ne me quittera pas, jamais, elle fait partie de moi, elle est tapie au fond de moi, ancrée.
Je sais qu'il faudra que je compose avec elle.
Je ne sais pas encore si elle m'empêchera de retourner vers la vie.
Je sais que je ne pourrai pas la dissimuler, par honnêteté.

Je sais que je n'ai jamais su faire les choses à moitié.


Nora

Hors ligne Loreylei

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Lui
« Réponse #4 le: 18 Novembre 2018 à 20:48:03 »
Merci de m'avoir lue, de vos réponses aussi, que de douleurs, de similitudes dans nos témoignages. Pour ne plus me mettre en danger je ne sort plus de chez moi ces temps ci, boulot, courses, dodo, je courbe le dos comme quand nous naviguions 'bout dedans' je me répète cette petite phrase 'tête vide, tête vide..' pour ne plus penser. Je me suis occuppée de ses parents jusqu'au bout jusqu'au décès de son père, et puis j'ai fini par passer le relais, sa mère est entrée en Ehpad son Alzheimer n'était plus gérable à la maison, dans le même temps j'ai du faire face au décès de mon Papa il est parti d'un mésothélium au mois de mai, ma vie n'est plus qu'une sucession de perte, quand j'y pense quelle triste image de la vie ont mes enfants.
Je regardais hier soir un couple marcher devant moi main dans la main, c'était nous ça..avant, couple fusionnel partageant tout, la douleur morale en devient physique je sais ce que mal au coeur veut vraiment dire.
Il me manque éperdument, j'ai perdu le sens du mot espoir, il a une signification mais quand il y a encore une solution, une porte de sortie, là j'ai pris perpèt jusqu'à mon dernier souffle, chacun de mes moments de vie, chaque évènement dans la vie de mes enfants son absence est criante, j'aimerais avoir 90ans, avoir des facultés diminuées et me laisser glisser doucement dans une démence pour tout oublier, lâcher la barre.
Je suis morte mais en vie, parce que pas le choix pour les enfants. Je crève d'être seule mais je ne laisse personne approcher, j'ai tellement entendue de paroles maladroites que je crois que j'aggraferais au mur la prochaine personne qui l'ouvrira. Je ne parle pas de ma vie, bien sûr au boulot tout le monde est au courant..milieu médical..les transmissions ça vaut aussi pour les fragilités de chacun, je me 'bagarre' pour que l'on voit de moi la femme que je suis et que personne ne s' arrête à mon statut.
J'ai besoin d'air, j'ai l'impression de ne plus savoir respirer à pleins poumons, d'être en apnée.
Je pense à vous dans le même bateau.
Le souvenir c'est la présence invisble.
Victor Hugo.

Hors ligne Mircea

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 411
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : Lui
« Réponse #5 le: 22 Novembre 2018 à 23:43:45 »
Bonsoir Loreylei,

je continue de te lire. Devant toute ta souffrance, je ne sais que dire ....
Tu as cumulé l'accompagnement lourd de tes beaux-parents, les décès ... Sois douce avec toi.
la douleur morale en devient physique je sais ce que mal au coeur veut vraiment dire.
: oui, ça je connais aussi .... avoir mal au coeur dans tous les sens du terme ... quand le coeur est en miettes ...

J'espère que tu arriveras à retrouver tout doucement un peu d'espoir pour toi, pour tes enfants
Protèges-toi au mieux
Pensée pour toi, pour tes enfants
Catherine

Hors ligne Loreylei

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Lui
« Réponse #6 le: 23 Novembre 2018 à 20:21:05 »
Merci d'être là.
Ce soir je pense à ses derniers mots, qui ne me quitteront jamais il m'a dit  "à ce soir" et il n'y a jamais eu de soir.
Je lis vos fils, je suis emplie de compassion pour vous toutes(s) que de douleurs immenses.. mais que d'Amour qui nous unis au delà de toute notion d'espace et de temps. Il n'a jamais été aussi présent dans ma vie que depuis qu'il est parti,. J'ai de la chance notre histoire a été belle jusqu'à la dernière seconde jusqu'à ce que le maire de ma commune encadré par 2 gendarmes viennent frapper à ma porte pour me dire ce que je ne n'aurais jamais voulu entendre..et devant mes enfants. Le 11 novembre c' était notre anniversaire, là où tout a commençé entre nous..c'est aussi la date où notre histoire commune c'est achevée, je continue de l'écrire mais seule avec les enfants. Je préfère penser à l'Amour qui nous unissait et continue de le faire plutôt qu'à une fin, je le retrouve dans le regard d'un de mes fils, le verbe haut de ma fille quand elle s'emporte, et dans la carrure de mon petit dernier, il est dans leurs sangs et moi je porte sur mon corps son Amour..mon ventre flingué par 3 grossesses joyeusement arrosées d'une prise de poids allant de 25à 28kgs..on était tellement heureux qu'on s'est fait plaisir sans limite, c'était tellement bon!
Et pour reprendre sur les petits noms que l'Autre nous donnait..qu'il me manque je n'arrive plus à le prononcer ni à l'écrire..à quoi bon je ne le suis plus sans lui.
Je vous embrasse toutes(s).
Le souvenir c'est la présence invisble.
Victor Hugo.

Hors ligne Mircea

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 411
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : Lui
« Réponse #7 le: 23 Novembre 2018 à 23:55:32 »
que de douleurs immenses.. mais que d'Amour qui nous unis au delà de toute notion d'espace et de temps. Il n'a jamais été aussi présent dans ma vie que depuis qu'il est parti,. J'ai de la chance notre histoire a été belle jusqu'à la dernière seconde [...)
 Je préfère penser à l'Amour qui nous unissait et continue de le faire plutôt qu'à une fin, je le retrouve dans le regard d'un de mes fils, le verbe haut de ma fille quand elle s'emporte, et dans la carrure de mon petit dernier, il est dans leurs sangs et moi je porte sur mon corps son Amour...

"contente" de lire que malgré toute ta souffrance, ton désarroi, votre amour continue de te porter !
Avec tendresse
Catherine

Hors ligne Loreylei

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Lui
« Réponse #8 le: 27 Novembre 2018 à 20:26:13 »
Hier la sonde Insight s'est posée sur Mars, tu aurais suivi ça en direct image par image, toi qui adorait l'astronomie le sais tu seulement? La vois tu?
Que ressents tu? Est ce que tu nous vois?  Et s'il y avait vraiment un autre monde, ou une autre dimension que sais je  comment.. dis moi comment tu n'as pas trouvé la solution pour me faire un signe, toi pour qui les problèmes n'existaient pas, me dire comment tu vas, comment tu vis et vis tu seulement?. Si tu me vois je me demande ce que tu penses de mon parcours depuis que tu es parti, des décisions que j'ai prise, des bêtises que j ai faite et y'en a eu ho purée oui!
Le monstre de douleur tapi en moi se réveille ce soir encore, il m'épuise.
Je ne rêve que si rarement de toi, 2fois en 3ans..La dernière s'était l'année passée, tu me disais "regarde ça va les medecins se sont trompés je ne suis pas mort" et tu marchais avec des béquilles et tu n'étais pas tout cassé.
3ans, 3ans qu'on ne sait toujours pas ce qui s'est passé, 3ans que je suis broyée par un  système administratif et judiciaire sans âme et sans humanité, 3ans que rien ne bouge, rien et il n'y a plus rien.
Le souvenir c'est la présence invisble.
Victor Hugo.

Hors ligne biche07

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 576
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Lui
« Réponse #9 le: 27 Novembre 2018 à 21:00:39 »
Bonjour loreylei.je suis seulement à 7 mois de deuil.mon mari mon âme soeur..est mort d' un cancer foudroyant du poumon..en un mois tout était fini..J' ai vécu l' horreur, l' enfer..etc..tu sais la suite..aujourd'hui je suis apaisé..je ne sais pas si cela est définitif ou passager..on verra bien..ce dont je suis certaine c' est que jean pierre est près de moi et qu' il veille sur moi..je ne perçois pas de signes particuliers c'est plutôt une sensation...et c' est cela qui me fait avancer et retourner vers la vie....je crois que notre âme survie après la mort et que nous sommes amener a aider ceux qui restent en attendant leurs tours.
Pourtant je suis agnostique et cartésienne..voilà ..je te souhaite de trouver un chemin vers l' espérance comme j'ai pu trouver le mien.tendresse.biche
Si j'avais su que je T 'aimais autant, je T'aurais aimé encore davantage.

Hors ligne Loreylei

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Lui
« Réponse #10 le: 29 Novembre 2018 à 20:01:36 »
Bonsoir Biche, j'en suis à espérer l 'éspérance, qu'il est doux de lire que tu y est parvenue, celà me démontre que certains d'entre nous y parvienne. J'ai lu ton fil avec émotion j'ai une pensée pour ton Amoureux.
Paix et Amour à eux, en breton, choa d'an anaon.
Le souvenir c'est la présence invisble.
Victor Hugo.

Hors ligne Loreylei

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Lui
« Réponse #11 le: 12 Décembre 2018 à 17:15:06 »
Voilà, encore un Noël qui se prépare le troisième depuis que tu es parti,.j'ai acheté un sapin pour la troisième fois, la première année il est resté vert sans décoration je n'ai pas eu le courage de monter au grenier chercher les décorations tu étais parti à peine 2 mois auparavant, mais bon il tronait quand même au milieu du salon symbolisant à lui tout seul  Noël qui ne serait plus le même. La deuxième année j'ai fait mieux, le carton de décoration était posé à ses côtés, ni moi ni les enfants n'y avons touché mais elles étaient descendues du grenier.
Et là je regarde le carton de guirlandes que je viens de poser à côté et je me dis que ça serait bien un peu de couleur dessus, je clique sur envoyer mon message et je suis décidée cette année j'habille mon sapin.
Le souvenir c'est la présence invisble.
Victor Hugo.

Hors ligne pscar13

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 281
  • Cancer, tu as pris mon amoureuse, pas mon amour
Re : Lui
« Réponse #12 le: 12 Décembre 2018 à 18:09:44 »
Bonsoir Lorelei,

Merci d'être passée par ma fenêtre, votre message m'a beaucoup ému et j'ai lu votre long et difficile chemin, je n'en suis qu'au début.
J'espère que vous avez réussi à faire un beau sapin pour les enfants.
Chez nous, c'est mon amoureuse qui s'occupait de toutes les décorations, elle avait une manière singulière de transformer de simples choses en oeuvre d'art que je ne saurai reproduire.
Plein de tendresse et de douceur pour cette soirée.
 
Le futur devient présent, et, dans l'instant qui suit, passé,
et la réalité devient un souvenir.

Hors ligne loma

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 622
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Lui
« Réponse #13 le: 13 Décembre 2018 à 11:29:29 »
Sapin ou pas sapin ?

Depuis 3 ans , pas sapin,
mais chez ma maman qui habite à 100m c'est sapin O-bli-ga-toire ! Sans parler de la débauche de lumières, et il n'y en a jamais assez !

Elle a 89 ans, je sais que pour elle c'est important et que cela lui fait plaisir. Ancienne directrice d'école maternelle, 4 enfants, et ma grand mère, sa maman est morte un 1 er janvier, alors  je m'exécute.

Chez moi je décore juste le lustre, et un paravent lumineux que j'éclaire à partir du 8 décembre. Marc était d'origine stéphanoise et sur la région lyonnaise, on illumine ses fenêtres ce jour là.  Un peu d'histoire :
http://www.lyonweb.net/agenda/e/771/les-legendes-et-l-histoire-vraie-des-illuminations-ou-de-la-fete-des-lumieres.htm

Peut être que cette année je ferai le sapin, mais avec une touche personnelle :
j'ai envie d'ajouter sur mon sapin des tas de petits mots colorés, des billets doux à l'attention de Marc et tous nos disparus

Toujours pas le cœur à la fête, mais un peu de chaleur humaine, un peu de convivialité seront les bienvenues

tendrement
loma
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne Loreylei

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 18
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Lui
« Réponse #14 le: 14 Décembre 2018 à 07:50:25 »
De petits mots doux..murmurés à l'oreille ou à la pointe du stylo...
La communication que j'ai avec Lui est là présente, presque palpable quelque fois tant elle est intense.
Je n'ai pas de sépulture où me receuillir, c'était un souhait commun.
Alors quel que soit l'horaire de ma prise de poste je descends au petit port en bas de chez moi, près de notre mer de cette baie que nous aimions tant,  je plonge mes mains dans l'eau..il est partout dans chaque goutte d'eau de mer ou de pluie, peut importe l'endroit où je me trouve il est là.
Et je vais travailler, les yeux éclatés, hier avec un bonnet de père Noël sur la tête, c'était le goûter du Barbu, les évènements s'entrechoquent..c'est la vie, ce qui nous maintiens en vie..holala quel décalage dans ma tête, à chanter, faire le clown pour essayer d'aperçevoir une ébauche de sourire se dessiner sur ces visages burrinés par le temps, que je les aime ces Anciens.
Ouf je travaille le 31 et le 1er janvier, j'ai du mal avec cette date, commencer encore une année sans toi, sur les chèques que je signe je réfléchis toujours à la date qu'il faut que j'inscrive..la vie s'est arrêtée en 2015 depuis les chiffres qui se succèdent sont devenus fantômes, comme le nombre d'assiettes quand je mets le couvert, toujours, à chaque fois ça ne rate jamais je continue de mettre la tienne du coup je dois nous recompter et le chiffre me semble faux, les enfants font de même ils se trompent "bon, alors combien on est?" alors les jours où je vais *bien* ça me fait sourire, tu vois tu n'as jamais été aussi présent que depuis que nous ne te voyons plus, peut être est ce celà la présence pure? ..mon âme soeur je t'aime, à nous pour l'étenité, mon toujours.
Le souvenir c'est la présence invisble.
Victor Hugo.