Auteur Sujet: L'ENVIE DE VIVRE REVIENDRA-T-ELLE?  (Lu 148599 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne heartland

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : L'ENVIE DE VIVRE REVIENDRA-T-ELLE?
« Réponse #60 le: 26 Octobre 2014 à 17:04:33 »
Bonjour à tous et à toutes,

Je cherchais je ne sais pas trop quoi sur la toile mais sans grand doute à mettre des mots sur ce que je ressens… des mots différents des miens qui pourraient pourtant  refleter mes sentiments… comme pour m'aider à comprendre.  Je crois que je suis bien tombée! Car qui d'autre que vous tous peut comprendre?

Voilà un peu plus d'un an que je vis un cauchemar:   insidieusement mon amoureux a commencé à perdre la mémoire et à changer de comportement. J'ai réussi à l'emmener consulter et très vite on m'a fait peur. Il a été accueilli en neurologie et un mois plus tard le verdict tombait: une maladie extrêmement rare, dégénérescence du cerveau inéluctable, mortelle à très court terme. Mon mari était un bloc de granit (un vrai breton) actif, joyeux, inébranlable et j'ai du regarder l'homme de ma vie perdre jour après jour ses capacités mentales puis physiques.

De cette période, je garde le souvenir d'un tsunami entrecoupé des grands moments d'immense  tendresse que je pouvais partager avec mon mari. Car s'il ne savait plus comment je m'appelle, il s'accrochait encore bien fort au fil qui nous unissait.

Je me suis arrêtée de travailler pour pouvoir l'accompagner; ma vie se résumait à mes visites à l'hôpital, à mes recherches sur cette maladie et m'occuper de mon dernier garçon encore à la maison. Cela a duré 3 mois. Intenses. Bouleversants. Pas de mots pour décrire l'horreur. Puis peu à peu, il n'a plus pu bouger et il est rentré dans un semi coma. Il a été admis en soins palliatifs où il est resté 1 mois et demi (bravo à ce service pour toute l'humanité et l'humilité) puis une nuit,  il s'est endormi tout doucement. C'était le 5 mai. Cela fera bientôt 6 mois.

Je me revois lui caressant le bras encore chaud, pour pouvoir sentir encore et encore ce contact que j'aimais tant. Comment continuer sans tout cela?

J'étais si fatiguée. Le ciel était étoilé, magique. Je ne suis pas croyante mais j'avais très envie de croire, ce soir-là, qu'une petite étoile brillait maintenant pour moi.

Cet homme, je l'ai aimé si fort. C'était pour tous les deux un nouvel amour, un gros cadeau que la vie mettait sur notre chemin. 10 ans à se dire tous le jours que nous saurions vieillir ensemble et voilà,  nous ne pourrons pas. La vie en a décidé autrement.

Dès que j'ai su que c'était sans espoir, je me suis faite aider. Je savais que je n'arriverais pas toute seule à le regarder mourir. La psy que j'ai trouvée a été formidable. Cela fera bientôt un an qu'elle m'épaule.

Cette maladie est une horreur. Je l'ai regardé mourir. Je savais qu'il allait mourir et j'étais confrontée à toute mon impuissance. Je pense à ceux et à celles qui ont perdu un être cher sans s'y attendre et qui n'ont pas pu dire au revoir. Je pense à ceux et à celles qui ont accompagné dans la maladie avec la douleur et la conscience de la mort à venir mais qui ont pu échanger sur la fin de vie.  Mon mari, lui, n'a jamais compris qu'il allait partir. J'ai dit au revoir toute seule mais j'ai pu dire au revoir.

Je mesure le chemin parcouru . Je vais un peu mieux. Je vis au jour le jour, un pied devant l'autre. Pas de projets inutiles. Juste profiter de l'instant présent. J'accueille ma mélancolie avec douceur. J'ai retrouvé le goût de mon travail. Je croyais que je n'aimerais plus rien sans lui. J'ai encore des moments de rage mais ils s'estompent. Je sais que plus rien ne sera jamais pareil; tout change tout le temps dans nos vies mais nous n'en avons pas toujours conscience. Là, je suis si différente, je le sens, je le sais. Mon mari disait toujours "ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort"… il est mort et moi, est-ce que je vais réussir à faire de cette tragédie une force de vie?

Je ne suis plus submergée par la douleur. Ma peine est maintenant plus sourde, plus profonde, installée dans le creux de mon coeur.  Il me manque, il s'éloigne. Je n'oublie pas; je veux vivre en pensant à ce trésor et à la chance que j'ai eue de croiser sa route. En tous cas, j'essaie…

Désolée pour ce long monologue… je crois que j'avais besoin de partager tout ça.
Merci  à vous tous de partager vos émotions et courage à ceux qui sont pris dans la tourmente...

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2720
Re : L'ENVIE DE VIVRE REVIENDRA-T-ELLE?
« Réponse #61 le: 26 Octobre 2014 à 20:04:29 »
Que ce long monologue est juste et plein de toutes les émotions du faire face à la maladie et son cortège de pertes...puis à la mort annoncée et maintenant la vie après sa mort...merci de nous les partager, ces mots là...
 "Je ne suis plus submergée par la douleur. Ma peine est maintenant plus sourde, plus profonde, installée dans le creux de mon coeur.  Il me manque, il s'éloigne. Je n'oublie pas; je veux vivre en pensant à ce trésor et à la chance que j'ai eue de croiser sa route. En tous cas, j'essaie… "
J'aimerai bien essayer moi aussi....mais mort brutale et fille... ça n'est pas facile du tout...j'y travaille.. dur...
tu sembles y parvenir... j'admire...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4640
Re : L'ENVIE DE VIVRE REVIENDRA-T-ELLE?
« Réponse #62 le: 26 Octobre 2014 à 20:29:11 »
Bonsoir Hearthland
j'ai maintenant l'habitude d'accueillir ici sur cette partie deuil du conjoint avec ce que j'ai écrit là http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/role-du-forum-pour-nous-c%27est-quoi/msg48232/#msg48232
cela peut t'aider ...
tu as vécu un enfer avant son départ mais pu lui dire au revoir oui ... 
tu avances et décris tes progrès c'est bien
continue à venir lire et écrire je suis comme toi au 6 ième mois
je t’embrasse
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne FeeViviane

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 191
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : L'ENVIE DE VIVRE REVIENDRA-T-ELLE?
« Réponse #63 le: 26 Octobre 2014 à 22:32:19 »
Bonsoir Hearthland,

J'espère que tu vas trouver un peu de réconfort sur ce forum (j'en suis persuadée en fait). Comme tu le vois, tu avais besoin de vider un trop plein, de recevoir un peu de soutien et tout de suite des mains se tendent. C'est la "magie" de ce forum.

Ton histoire me touche beaucoup, pas seulement parce que je suis bretonne comme l'était ton compagnon (comme tu l'es peut-être également) mais parce que j'ai eu à faire face également, dès le départ, à l'inéluctable, sans espoir : la mort était au bout du chemin, dès l'annonce de la maladie (cancer du poumon métastasé, inopérable). Nous ignorions juste le délai (5 mois). Philippe avait 52 ans et notre histoire d'amour était également une nouvelle histoire qui avait tous les ingrédients d'une première histoire tant nous nous étions trouvés en complémentarité, complicité, respect... amour tout simplement.
Il est décédé le 30 janvier et depuis je traverse toutes les étapes que toutes et tous les endeuillé(e)s dans nos situations connaissent.
Je vais nettement moins pire qu'au début, moins pire qu'il y a 2 mois même. La vie reste difficile au quotidien, le manque est si présent mais j'avance, pas après pas, avec la volonté farouche de continuer le chemin du mieux possible (parce que je le lui dois). J'ai retrouvé des moments paisibles, des moments de joie, des moments d'humour et de rire. Il y a quelques mois je e l'aurais pas cru.

Une envie de rebondir sur ton "Je l'ai regardé mourir", je crois que tu as fait bien plus que ça (j'en suis certaine même pour avoir été dans une situation similaire) : tu l'as aidé à mourir, dans le bons sens du terme, tu l'as accompagné jusqu'au bout de son chemin de vie, jusqu'au bout de votre chemin "terrestre" et tu as pu lui dire au revoir, lui dire jusqu'au bout comme tu l' aimais. Cela a été mon cas également et je pense que cela fait partie de ce qui m'a apaisé par la suite, même au plus fort de ma souffrance, de ma révolte, de mon désespoir.

Comme toi, je me dis que j'ai eu le grand bonheur de vivre cette belle histoire d'amour sincère et intense et que c'est un cadeau pour l'éternité. Ils sont morts bien trop vite, bien trop tôt, mais nous avons eu la chance de partager un parcours de vie avec eux et cela nous restera jusqu'à la fin de nos jours.

Je sens chez toi une grande sagesse et une force également peut-être en partie grâce à l'accompagnement de la psychologue. Fais-tu partie d'un groupe de paroles ?

Avec tout mon soutien à distance

Je t'embrasse

Viviane


Hors ligne Mamoure

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 865
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : L'ENVIE DE VIVRE REVIENDRA-T-ELLE?
« Réponse #64 le: 27 Octobre 2014 à 07:04:35 »
Bienvenue heartland,

Merci à toi et à FeeViviane , les témoignages de personnes qui vont "mieux" font garder espoir
Comme tu le dis qiguan , décrire les progrès , c'est positif

j'espère qu'un jour , moi aussi , je pourrais mesurer mes progrès , venir ici en témoigner et ,ainsi , donner une lueur d'espoirs

mais que c'est long et difficile...

bonne journée à vous

je vous embrasse

Hors ligne Mamoure

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 865
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : L'ENVIE DE VIVRE REVIENDRA-T-ELLE?
« Réponse #65 le: 29 Octobre 2014 à 07:14:25 »
J'ai vécu hier un moment positif
Et je tenais à la partager avec vous
Invitée chez une amie pour déjeuner , une amie d'enfance , celle sur qui je peux compter et qui comprend parfaitement que je sois encore dans une telle douleur

On déjeune donc ensemble , on discute beaucoup et elle me propose de se balader dans une galerie marchande près de chez elle ( 1ére fois que je fais ça depuis le décès)

Ensuite , on discute au sujet des psy ( sujet qu'elle connait bien , elle a un enfant autiste)  on part un peu en délire au sujet des 40 euros les 40 min..et je me surprends à rire
C'est la 1ére fois que je ris , ça n'a pas été non plus un fou rire , n'exagérons rien , mais un vrai rire

Je la quitte et , dans ma voiture , je pense à ça et , là , les larmes arrivent , j'ai ri alors que ma vie est détruite , je ne comprend plus , j'ai peur , peur d'y arriver , peur de l'oublier..

Heureusement , lorsque j'arrive chez moi , mon fils est là et une autre amie m'appelle , elle veut que vendredi après-midi on aille au cinéma avec une autre amie et qu'ensuite on mange ensemble toutes les 3 quelque part , le soir
j'ai dit oui , ça fait tellement de bien d'avoir des amies....

La journée a donc été dans l'ensemble positive
C'est tellement rare , je voulais vous le faire partager

Je vous embrasse

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4640
Re : L'ENVIE DE VIVRE REVIENDRA-T-ELLE?
« Réponse #66 le: 29 Octobre 2014 à 14:15:16 »
mamoure
merci de ton partage !
entre ta page un de ton fil et cette page que de choses ont changées
voilà l'aurais tu cru si on te l'avait annoncé ce rire ! non
et bien ce sera pareil pour plein de choses c'est ce qu'explique le Dr Fauré le processus se fait malgré nous et quel que soit le travail de deuil qu'on fait ou pas !
nous devons le croire !
voilà ton premier point d'appui de référence !
je t'en souhaite plein et un cheminement plus apaisé
je t'embrasse
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mamoure

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 865
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : L'ENVIE DE VIVRE REVIENDRA-T-ELLE?
« Réponse #67 le: 01 Novembre 2014 à 08:50:06 »
c'est vrai que les choses ont changé

par contre , je me suis sur-estimée en disant oui pour ciné et resto avec copines
il est vrai que j'essaie de dire "oui" le plus possible ne serait-ce que pour ne pas perdre les contacts ( ceux qui comptent bien sûr , les proches , les "vrais" ami(e)s ) et pour sortir de cette maison

mais c'était hier soir , la sortie ciné et là ,prise d'angoisse , j'ai bien cru que j'allais devoir sortir en courant de cette salle obscure , je me suis cramponnée à mon siège en me disant : "tes amies sont là , pour toi , tu ne peux pas leur faire ça"
j'ai tenu jusqu'à la fin du film mais que c'était long et difficile ( impossible de raconter l'histoire , j'étais ailleurs avec lui)

pour le petit resto après , pareil , nous avons pourtant choisi un resto où je n'étais jamais allée avec lui ( très compliqué dans la région , nous en avons tellement fait des restos tous les 2 ) mais malgré ça , je ne suis pas arrivée à me joindre à la conversation , je ne revoyais que des images de lui et moi , tout le temps , chaque seconde , tout me renvoyait à lui

autant vous dire que le retour en voiture a été plus que difficile
je pense que je réfléchirais un peu plus , la prochaine fois qu'on me proposera une sortie

petit pas par petit pas....j'ai bien compris qu'il faut avancer , que je n'ai pas le choix mais que c'est compliqué et difficile !

je vous embrasse

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4640
Re : L'ENVIE DE VIVRE REVIENDRA-T-ELLE?
« Réponse #68 le: 01 Novembre 2014 à 12:57:16 »
oui à petit pas
ne pas se forcer !
je t'embrasse
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mamoure

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 865
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : L'ENVIE DE VIVRE REVIENDRA-T-ELLE?
« Réponse #69 le: 03 Novembre 2014 à 00:08:50 »
aujourd'hui , à ma grande surprise , coup de fil de la gendarmerie : l'enquête est terminée
depuis ce foutu 05 septembre , j'attendais cela car même si les gendarmes m'avaient laissé entendre que ce serait certainement du 50/50 tant que l'enquête n'était pas close....

je ne sais pourquoi , je n'avais pas envie que l'on me dise que mon amour avait commis une erreur

aujourd'hui , donc , le gendarme me lit le procès verbal au téléphone : les 2 motards étaient chacun bien positionnés sur leur voie respective , pas d'excès de vitesse ,pas d'alcool ( cela je le savais pour Alain mais ne pouvais pas en être certaine pour le monsieur en face )
une légère courbe , les 2 motards ne se sont pas vus

donc aucune responsabilité , ni de l'un , ni de l'autre
c'est , me dit-il , la faute à "pas de chance" , le destin....

je pensais être soulagée en apprenant ça...et bien , non , pas du tout
sur le coup , cela m'a presque laissé indifférente , j'ai remercié ce gendarme de m'avoir informé ( le procès verbal ne sera délivré à l'assurance et à moi-même que dans quelques mois , son coup de fil m'évite donc d'attendre encore pour savoir)

puis , après avoir raccroché , je me suis sentie horriblement triste , angoissée

je ne peux pas en vouloir à mon amour , il n'a pas commis d'erreur
je ne peux pas en vouloir à l'autre motard
alors, cette colère , j'en fais quoi ce soir ?


ce soir , j'ai envie d'hurler  , de frapper
je suis envahie de colère dont je ne sais quoi faire puisqu'il n'y a pas de responsable

ce coup de téléphone m'a replongé dans tout ça comme si je n'y pensais pas assez tous les jours
je passe sur cette route chaque jour
chaque jour , je ralentis quand j'arrive à "l'endroit" , j'imagine son corps ,celui de son enfant sur le bord de la route
j'imagine le choc et je vois cette vilaine trace noire sur le bitume ( les 2 motos ont pris feu )

désolée , ce que je raconte est assez morbide mais si le fait de l'écrire pouvait apaiser ne serait-ce qu'un tout petit peu
ma douleur et ma colère

j'espère que la journée fût meilleure pour vous tous et toutes

maintenant il ne me reste plus qu'à prendre un somnifère pour essayer de trouver le sommeil
merci à ceux qui prendront le temps de me lire

je vous embrasse





Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2720
Re : L'ENVIE DE VIVRE REVIENDRA-T-ELLE?
« Réponse #70 le: 03 Novembre 2014 à 00:41:20 »
souvent ça fait un peu de bien de raconter par le menu tout ce qui nous arrive... ça en soulage pas, ça ne console pas...mais ça nous permet de mettre en mots une souffrance autrement impensable... et rien n'est morbide dans tes propos, c'est la triste réalité et parfois elle est  trash...

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4640
Re : L'ENVIE DE VIVRE REVIENDRA-T-ELLE?
« Réponse #71 le: 03 Novembre 2014 à 13:14:13 »
Mamoure
je comprends ta réaction tu voulais savoir puis en fait cela n'avait plus la même importance ! ...
quant à la colère c'est face au destin qu'elle va s'exprimer avec tous ses pourquoi ...
trouve à la faire sortir quitte à hurler taper sur un oreiller rager afin d'éviter qu'elle dévie sur une irritabilité passant sur d'autres relations ...

je l'avais signalé dans un post
tente d'utiliser  l'EFT http://www.guerir-eft.com/apprendre/Apprendre-la-methode.html
http://www.dailymotion.com/video/x6s9rb_la-sequence-eft_lifestyle
pour lever les émotions cela peut t'aider et coûte rien.

le long chemin abrupt plein d'aspérités va continuer nous avons chacun(e) le notre mais nous pouvons partager ici et cela est énorme/isolement !
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mamoure

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 865
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : L'ENVIE DE VIVRE REVIENDRA-T-ELLE?
« Réponse #72 le: 05 Novembre 2014 à 07:23:06 »
2 mois aujourd'hui

il y a 2 mois , à cette heure là , je faisais encore partie du monde des vivants
j'arrivais au travail tranquillement , heureuse tout simplement
je ne savais pas encore que le soir-même , ma vie allait basculer....

Hors ligne Oriane

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 360
Re : L'ENVIE DE VIVRE REVIENDRA-T-ELLE?
« Réponse #73 le: 05 Novembre 2014 à 07:31:14 »
De tout coeur avec toi Mamoure
Amicalement
Le malheur de t’avoir perdue ne doit pas me faire oublier le bonheur de t’avoir connue

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4640
Re : L'ENVIE DE VIVRE REVIENDRA-T-ELLE?
« Réponse #74 le: 05 Novembre 2014 à 10:03:50 »
une pensée amicale pour accompagner cette difficile journée  :-*
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char