FORUM "LES MOTS DU DEUIL"

Comprendre et vivre son deuil => Vivre le deuil de son conjoint => Discussion démarrée par: les petites cailles le 01 Mars 2018 à 17:35:40

Titre: L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 01 Mars 2018 à 17:35:40
J'ai perdu soudainement mon mari, lui qui aimait tant la vie, et moi qui l'aimait à la folie.

Ta mort est un arrache coeur, ton absence une amputation.
Ton silence marteau piqueur s'oppose au froissement d'un assommoir d'un autre âge: la paperasse.
Notre monde a perdu sa caisse à outils des morts, ses silex.
A l'âge de la pierre succède celui du néant.

Merci à ce forum et bonjour à ses membres
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: Stana le 01 Mars 2018 à 18:39:48
  Bonsoirles petites cailles. Je te souhaite, non sans tristesse mais du fond du cœur, la bienvenue sur ce forum. J'espère qu'il t'apportera toute l'aide possible, en ces si douloureuses circonstances.
  Oui, perdre un être très aimé est une amputation, une partie de nous-même nous est brutalement arrachée, on se retrouve démunis face à la perte, à cette nouvelle existence sans Lui. C'est un choc, puis un cheminement (que chacun effectue à son rythme) que ne peuvent pas vraiment comprendre ceux qui ne l'ont pas vécu. Ca prends du temps pour trouver un peu d'apaisement, C'est important de pouvoir se livrer, spontanément, comme ça nous vient, de mettre des mots sur ce que nous èprouvons, on peux se sentir un peu plus lèger quand tout sors de nous. Ici, tout le monde te comprendra, chacun sais ce qu'un deuil représente.
  De tout cœur avec toi  :( :-*
 
 
Titre: Re : Re : L'arrache coeur
Posté par: qiguan le 01 Mars 2018 à 20:04:37
  Bonsoir Petites Cailles. Je te souhaite, non sans tristesse mais du fond du cœur, la bienvenue sur ce forum. J'espère qu'il t'apportera toute l'aide possible, en ces si douloureuses circonstances.
  Oui, perdre un être très aimé est une amputation, une partie de nous-même nous est brutalement arrachée, on se retrouve démunis face à la perte, à cette nouvelle existence sans Lui. C'est un choc, puis un cheminement (que chacun effectue à son rythme) que ne peuvent pas vraiment comprendre ceux qui ne l'ont pas vécu. Ca prends du temps pour trouver un peu d'apaisement, C'est important de pouvoir se livrer, spontanément, comme ça nous vient, de mettre des mots sur ce que nous èprouvons, on peux se sentir un peu plus lèger quand tout sors de nous. Ici, tout le monde te comprendra, chacun sais ce qu'un deuil représente.
  De tout cœur avec toi  :( :-*
 
 
Stana a très bien dit ce que j'aurai pu dire
j'ajoute que tu peux fouiller à toute heure les écrits des anciens
et utiliser
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/

ici c'est pour lâcher ce que l'on ne peut lâcher ailleurs ...
bien affectueuesement
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 01 Mars 2018 à 23:04:14
Merci Stana et qiguan pour vos messages et merci pour ce forum

Pour l'instant, c'est très dur, un peu trop dur je dirais même.
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 07 Mars 2018 à 15:55:16
8 semaines depuis ta mort. Tu es là, à chaque instant.

Je cherche un peu des appuis, pour faire face, car il faut faire face, parait-il.
Un contact, un autre, des balises argos lancées dans cet océan déchaîné. Des vagues plus hautes que celle d'Okusai qui submergent mon âme en sang.

La parole s'écoule en un mince filet. On m'écoute. On me demande d'être attentive, car je suis en état de fragilité, de stress aigu, parait-il. Cela libère un court instant. Puis cela revient, par vagues.

Le répit a deux visages:
L'un c'est que je lis, je cherche, je fouine pour tenter de saisir un je ne sais quoi qui apaise, qui explique. J'achète des livres. Je découvre de magnifiques ouvrages, de magnifiques chercheurs, de magnifiques documentaires,  des témoignages, des mots qui font mouchent. Mais le répit ne vient pas de la découverte, mais de ce faire- ensemble si présent et qui pulse aujourd'hui partout dans mes cellules. Nous étions ce couple du faire ensemble. Nous cherchions ensemble, intarissables.
L'autre vient de ce que nous ferons ensemble à partir de ce jour. Continuer notre oeuvre, imprimer ta trace, sentir ta force qui forçait tant l'admiration me tenir de colonne vertébrale pour faire.  Cela donne un courage, le temps d'un instant. Un corps pour deux. On sera petitement logé, mais c'est la seule solution que je trouve pour mettre en sens ce qui ne pourra jamais l'être.

Il y a aussi la sourde révolte: notre monde si consensuel, si laïc, si moderne, si moralisateur, si propret, quelle place fait-il aux endeuillés, aux défunts? Et bien aucune, ma p'tite dame, tu vas te faire foutre avec ton deuil, tu te fais engueuler à la poste parce que ton mari n'a pas pu signer le changement d'adresse, allez vite, circulez ce deuil que je ne saurais voir.
Ce monde, il a perdu la tête.  Ca aussi je l'ai lu dans les livres.  Mais c'est une chose de le lire, et une autre de le vivre en prenant un uppercut dans la mâchoire.



Titre: Re : Re : L'arrache coeur
Posté par: qiguan le 08 Mars 2018 à 11:03:05
8 semaines depuis ta mort. Tu es là, à chaque instant.

Je cherche un peu des appuis, pour faire face, car il faut faire face, parait-il.
Un contact, un autre, des balises argos lancées dans cet océan déchaîné. Des vagues plus hautes que celle d'Okusai qui submergent mon âme en sang.

La parole s'écoule en un mince filet. On m'écoute. On me demande d'être attentive, car je suis en état de fragilité, de stress aigu, parait-il. Cela libère un court instant. Puis cela revient, par vagues.

Le répit a deux visages:
L'un c'est que je lis, je cherche, je fouine pour tenter de saisir un je ne sais quoi qui apaise, qui explique. J'achète des livres. Je découvre de magnifiques ouvrages, de magnifiques chercheurs, de magnifiques documentaires,  des témoignages, des mots qui font mouchent. Mais le répit ne vient pas de la découverte, mais de ce faire- ensemble si présent et qui pulse aujourd'hui partout dans mes cellules. Nous étions ce couple du faire ensemble. Nous cherchions ensemble, intarissables.
L'autre vient de ce que nous ferons ensemble à partir de ce jour. Continuer notre oeuvre, imprimer ta trace, sentir ta force qui forçait tant l'admiration me tenir de colonne vertébrale pour faire.  Cela donne un courage, le temps d'un instant. Un corps pour deux. On sera petitement logé, mais c'est la seule solution que je trouve pour mettre en sens ce qui ne pourra jamais l'être.

Il y a aussi la sourde révolte: notre monde si consensuel, si laïc, si moderne, si moralisateur, si propret, quelle place fait-il aux endeuillés, aux défunts? Et bien aucune, ma p'tite dame, tu vas te faire foutre avec ton deuil, tu te fais engueuler à la poste parce que ton mari n'a pas pu signer le changement d'adresse, allez vite, circulez ce deuil que je ne saurais voir.
Ce monde, il a perdu la tête.  Ca aussi je l'ai lu dans les livres.  Mais c'est une chose de le lire, et une autre de le vivre en prenant un uppercut dans la mâchoire.

Si juste
Si vrai
Si bien imagé
Affectueusement
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 10 Mars 2018 à 18:37:12
Merci qiguan de me lire et me répondre. Merci pour ces mots gentils.

Aujourd'hui cela fait deux mois. Comme je me méfie maintenant de tous ces anniversaires, j'avais prévu mon coup un peu longtemps à l'avance.

Je t'imagine déjà me regarder l'oeil goguenard pousser la porte d'une paroisse où se réunissent des endeuillés. Non mais, elle fait quoi, là ? Je te répondrai qu'il n'y a pas de sottes idées pour les coeurs arrachés. Je suis ce manchot sur la banquise se rapprochant de ses congénères pour se réchauffer. Je vois l'oasis où nous détendre ensemble. Il y a dans cette petite réunion paroissiale cette douceur que je recherche comme une assoiffée.

Ici, la parole se libère par bribes, de douleur en pudeur, en soubresaut, en lianes. Les âmes ici ne connaissent pas la différence d'âge. Dans ces chuchotements, car la douleur étouffe tout, il y a toi, qui sirote mon café et bouffe mon croissant.
Tu es là lorsque j'entends Jean Sebastien Bach ponctuer cet office. Tu es là dans les chants, même si ma voix se brise sur les lames du chagrin. Tu écoutes ces autres femmes dont la voix se lézarde encore 40 ans après. Tu as l'air surpris mais pas moi.  Ces paroles construisent les plus grands Deltas, celui de la solidarité.

Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: qiguan le 10 Mars 2018 à 20:58:23
les petites cailles
tu fais l'expérience de rencontres très précieuses de personnes endeuillées
ce sera une aide pour toi
tu vois les autres et leur chagrin 40 ans après
tu sais qu'on peut survivre
tu ne sais pas comment
personne ne sait
mais on a des ressources insoupçonnées qui agissent malgré nous parfois ... instinct de survie ?
c'est bien pour les enfants à charge (ou pas) qui n'ont plus qu'un parent
c'est bien pour la personne défunte aussi, sa mémoire, ce qu'elle veut ou aurait voulu ... pour nous

bien affectueusement
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 12 Mars 2018 à 18:46:06
Merci qiguan pour ta réponse,

Ces temps d'échanges sont effectivement très précieux, c'est vrai.

Je ne sais pas si l'on peut survivre à cela, si mon instinct va s'agiter. C'est plutôt mon cerveau qui s'affole voyant l'état de la bête... Pour l'instant, je suis extrêmement abrutie, et j'ai depuis la date du décès deux incidents au compteur.

Continuer à faire pour lui, oui cela est un vrai moteur.
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: Federico le 29 Mars 2018 à 13:05:56
"Le temps du deuil n'a rien à voir avec le temps de l'homme pressé."

Merci "les petites cailles"...

Le titre de ton sujet : L'arrache coeur me rappelle l'excellent livre de J.D Salinger " L'attrape-coeurs"...

Courage... courage !

Amicalement, solidairement
Federico
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: Mononoké le 29 Mars 2018 à 14:09:11
Les petites cailles,
Je viens de découvrir tes témoignages, ils m'ont bouleversée. Cela ne fait même pas trois mois que ton mari est mort, c'est si récent, si douloureux, je me souviens de cette douleur si violente, que les mots ne peuvent décrire tellement elle est inconcevable.
Est-ce que l'on peut survivre à cela ? Je ne peux même pas répondre, et pourtant, tous ceux qui témoignent ici, dont moi-même, survivons à cela, oh tant bien que mal, en trébuchant à multiples reprises puis, on se relève un peu plus longtemps parfois.
Mais tu es au début de ton chemin, je me souviens de ces débuts, j'étais si fragile, si fatiguée, tout était une montagne pour moi, tout me semblait infranchissable. Alors j'ai avancé, sans même m'en apercevoir, en faisant de tous petits pas, de toutes petites victoires, j'ai savouré les 1ers moments de douceur que je pouvais côtoyer et je les ai enregistré en me disant que lorsque ce seraient les moments violents qui me rendraient visite, et bien il ne faudrait pas que j'oublie que les moments de douceur existeraient à nouveau, au début ça m'était impossible. Je n'y arrivais pas, dans les moments de douleur extrême, j'avais l'impression que je ne m'en relèverais pas, et puis aujourd'hui lorsque je touche le fond, je sais que je n'ai plus qu'à attendre qu'un courant me ramène à la surface.
Prends soin de toi Les petites cailles
bien tendrement
mononoké
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: Stana le 29 Mars 2018 à 16:37:09
  C'est une bonne chose que tu puisse èchanger avec des personnes connaissant la même chose que toi, qui te comprennent, avec qui tu passe des moments certes emprunts de tristesse et de nostalgie, mais conviviaux et pleins de bienveillance. Et je vois ce que tu veux dire quand tu ajoute que, quelque part, ton amour est auprès de toi durant ces petits moments; moi c'est pareil, lors de moments conviviaux, qu'il y soit ou non question de deuil, mais des instants de mieux-être, avec des interlocuteurs qui valent la peine on vas dire. Et moi aussi, je pense avec tendresse à ce qu'il aurait pus en dire  :-*
  Tout ce qui peut te mettre ne serait-ce qu'un peu de baume au cœur est bienvenu. Oui, trouver un semblant d'èquilibre dans ce déséquilibre que nous connaissons tous, ce peut être vivre de petits moments de tranquillité-tranquillité pouvant être partagée avec des personnes ayant des affinités avec nous, un peu de gentillesse gratuite dans ce monde de brutes^^
 :-*
Titre: Une vie d'amour...
Posté par: klodett le 29 Mars 2018 à 16:48:09
Bonjour à vous tous et merci de m'accueillir dans ce forum

Suis-je prête à vous parler de lui  ?  à lui parler ,

Tout était exceptionnel avec toi on ne se posait pas de question on dégustait notre petit bonheur, je l’avoue quelquefois avec une certaine arrogance « Oui mais comment font ils pour ne pas être heureux «  ils se posent trop de questions la vie peut être si douce quand on sait la savourer, quand on sait donner sans rien attendre en retour.
Tu me disais toujours «  je t’expliquerai un jour ce qu’est l’Amour, tu n’as jamais eu le temps de me donner une explication, mais tu me la si souvent prouvé en me tendant toujours la main en sauvegardant mon cœur de tout chagrin en lui évitant toute peine et en protégeant cette merveilleuse sensation d’être ensemble contre vents et marées sans jamais naufragé
Je sais maintenant à quel point on pouvait envier notre bonheur, on se complétait. Nous n’avions pas besoin de parler, ton regard en disait long, nous savions quand quelque chose n’allait pas chez l’un ou l’autre, malgré cet air fragile tu savais cacher ta force
Nous avions tout, n’avions besoin de rien d’autre que d’être ensemble. Nous étions heureux, heureux de tout. Tu as su être le complice de toutes mes folies et de mes extravagances J’ai su aussi l’être des tiennes et nous voguions sur un navire de grâces communes sur une mer de tendresse dans un océan d’amour Comme notre vie était douce...
Nous nous sommes lancer sans discernement dans l’ivresse d’un bonheur que nous savions indestructible et éternel sans jamais penser que quelque chose au monde pouvait le perturber.
Toutes les passions gigantesques ont la même allure
Nous avions inventé la passion
Ensemble, nous avons traversé une bonne partie du monde à la découverte des autres 
Je revois dans une rétrospective tes grâces d’esprit et de cœur, ta bonté et ta douceur qui sont la poésie journalière d’un plaisir fugitif auxquels à mon goût je n’ai pas assez prêté attention comme tous les gens heureux J’ai aimé un prince, un poète, un pierrot, un oiseau qui plane Ces ravissantes divinités qui font le cortège de l’amour.
. La tragédie peut gronder à l’horizon, elle peut effleurer notre esprit, elle a beau nous menacer; l’idée même de la tragédie demeure inconcevable, futile, absurde. Et pourtant la voici; dans sa force la plus impitoyable, dans sa brûlante réalité !
Ton cœur a cessé de battre en cette nuit d’été et me voilà broyée par le chagrin
Aujourd'hui je veux te redire que je t'aime Mais  que ce mot fait mal quand il est dit sans toi

Nous l’avons fait ce bout de chemin et je t’ai accompagné jusqu’au bout de celui-ci, trop court
Si le paradis existe, le mien aura été de te connaitre
Te voilà poussière d’ange, poudre d’étoiles sur une lune tu restes une comète au sein d’un firmament dont tu fais désormais ta demeure
Tu voyages sans moi désormais, seul
Incapable de percevoir ta forme je te trouve tout autour de moi
Ta présence rempli mes yeux de ton amour elle rend humble mon cœur car tu es partout

Désormais je serai à l’affut des traces de ta vie dans ce qu’il reste de la mienne Ton empreinte d’amour dans ma vie
Je graverai dans le marbre notre histoire d’amour et j’oublierai le visage de cette mort qui t’a si lâchement arraché à moi, je ferai durer la beauté de notre vie dans ce qui me reste de temps et même au delà
Je garderai ton amour comme unique guide, pour rester en vie .

Beaucoup de courage
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 29 Mars 2018 à 19:56:29
Merci Federico, merci pour tes gentils mots et ta solidarité. C’est joli à toi d’évoquer Salinger, quel bouquin ! Merci pour ton courage, j’en ai plus que besoin, alors ce n’est pas de refus, je le mets à l’abri dans l’armoire en cas de gros temps ! 

Merci Mononoké, oui ce deuil est très récent et le moins que l’on puisse dire c’est que je déguste énormément. Merci pour ton témoignage, je fais des petits pas tellement petits qu’on dirait une geisha… Parfois poster une lettre, ou faire une photocopie est une véritable épreuve. Depuis que le ciel m’est tombé sur la tête je fais super attention à ne pas en rajouter parce que je ne le supporte pas de m’en prendre plus dans la tête. Prendre soin de moi est un peu le problème à vrai dire… Je te souhaite de remonter à ton rythme, avec grâce.

Oui Stana, l’échange sont des bulles d’air. Je me dis toujours, alors voyons quand est la prochaine bulle d’air, et plouf je replonge en buvant la tasse.

Bonjour Klodett, bienvenue à toi , merci pour ton témoignage, reçois ma douceur et compassion et au plaisir d’échanges

Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: qiguan le 29 Mars 2018 à 23:24:56
klodett
tristement je t'accueille
tu vas sans doute créer ton propre fil pour écrire, développer ce que tu as écrit ici sur le fil de  les petites cailles
tu viendras lire les autres
parfois tu leur répondra
parfois ils auront la force de te répondre parfois juste ils te liront mais n'auront pas la force de te répondre
mais leur compassion existera même silencieuse
bien affectueusement
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: klodett le 30 Mars 2018 à 16:31:39
Bonjour Giguan,

 Merci pour ton accueil sur ce forum, je me sens moins seule

Bon courage à toi
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 04 Avril 2018 à 22:06:40
C'est si dur ce soir, c'est si dur le soir en général. Il était tellement important pour moi ce couple, il était tellement important pour moi cet homme là. Cette douleur baissera-t-elle un jour?
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: qiguan le 04 Avril 2018 à 23:14:37
Citer
Cette douleur baissera-t-elle un jour?
oui
mais cela va se faire très lentement
avec des petites pauses
des petites chute d'intensité
peu à peu ...
écoute Dr Fauré il l'explique si bien ...
affection
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: Stana le 04 Avril 2018 à 23:21:27
  Les soirs peuvent être les moments les plus difficiles par moment, particulièrement lorsqu'un deuil est encore à ses débuts. Nous étions tellement habitués-merveilleusement habitués-à la présence de l'Autre, au quotidien, que cette absence se fait plus intense quand il n'y a plus d'activités nous permettant d'occuper nos mains et/ou notre esprit, l'absence est plus pesante encore. Ces bonnes soirées avec nos aimés...on aimerait tellement en revivre ne serait-ce qu'une  :'( et une fois au lit, nos pensées nous échappent, on a du mal à ne garder que le positif.
  Ca demande plus de temps pour que les bons souvenirs prédominent, pour vraiment prendre de nouvelles habitudes en les acceptant plus ou moins.
  Je te comprends les petites cailles. J'espère qu'un petit moment de mieux-être-ces instants, parfois furtifs mais d'autant plus précieux-viendra bientôt te redonner quelques forces.
 :-* :-* :-* :-* :-*
Titre: Re : Re : L'arrache coeur
Posté par: Mononoké le 05 Avril 2018 à 10:26:55
C'est si dur ce soir, c'est si dur le soir en général. Il était tellement important pour moi ce couple, il était tellement important pour moi cet homme là. Cette douleur baissera-t-elle un jour?

ces moments qui reviennent sans cesse, ces moments d'une douleur indescriptible, ces moments où l'on peut avoir l'impression que l'on n'en sortira pas
bien sûr qu'il était important ce couple, votre couple, cet homme, ton homme. C'est tout ton monde qui s'est écroulé, votre monde, celui que vous aviez créé ensemble, nourri tous les deux. Alors comment peut avancer un monde lorsqu'il en manque la moitié, et bien plus, puisque l'autre moitié est dans un état critique ? Peut-être tout doucement, en faisant de tous petits pas, en laissant s'exprimer notre douleur, notre souffrance. Comme si cette peine avait besoin de se vivre, de se dire, pour l'user, lentement, bien trop lentement pour notre petit coeur si amoché.
Oui, je pense comme Qiguan, cette douleur baissera un jour, mais avant de baisser, j'ai l'impression qu'elle augmente. Puis, petit à petit, des petits repères, des petits moments de douceur viennent frapper à notre porte.
Si partager ta peine, sur ce forum te fait du bien alors viens, viens nous l'écrire. On ne pourra pas te l'enlever, bien qu'ici, on aimerait tous, je pense pouvoir le faire, mais on l'entendra et lorsqu l'on en a l'énergie, on te déposera un petit message qui pourra peut-être t'apporter un peu de chaleur
bien tendrement
Mononoké
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: nathT le 05 Avril 2018 à 14:31:08
Bonjour,

Oui c'est dur..., très très dur, alors le soir ..... encore plus difficile....

Mais peut être faut 'il aller jusqu'au fond de sa souffrance ?
Je ne sais pas.
 Depuis 7 mois j'ai eu parfois quelques éclaircies ....Et puis tout à coup c'est de nouveau terrible .

Alors .... avancer tout doucement et se soutenir les uns les autres compagnons d'infortune que nous sommes .

Nath




Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: Mononoké le 06 Avril 2018 à 08:14:13
Nath,
je ne sais s'il faut toucher sa douleur au plus profond, mais c'est ce que je'ai toujours ressenti. Toucher sa douleur, la regarder, je lui ai m^me parlé parfois : "vas-y fais moi mal, je sais que tu laissera la place à des ressentis plus doux"
ça parait tordu, mais je lui ai vraiment parlé.
oui, tu as raison Nath avancer tout doucement, en prenant appui sur toutes ces épaules qui nous sont offertes, aussi bancales soient-elles

je te souhaite de rencontrer un peu de répit, un peu de douceur en cette journée

affectueusement
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 07 Juillet 2018 à 19:15:33
En plein coeur de l'été un effroyable hiver.

Merci pour vos réponses et votre soutien, Qiguan, Stana, Monoké, Nath T.

Avancer: le pourquoi, vers quoi et vers où ça
La marteau piqueur de la souffrance  à l'oeuvre. et moi en mode amibe...
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: Stana le 07 Juillet 2018 à 19:57:14
  Le pourquoi, on ne le sais pas toujours...mis-à-part pour honorer la mémoire de nos aimés, parce-que c'est ce qu'ils auraient voulu pour nous. Vers quoi et vers où, on ne le sais que vaguement, surtout dans un premier temps. Lorsque le deuil est récent, continuer de vivre, ou plutôt de faire les gestes de la vie au quotidien, de mettre un pied devant l'autre, bref de survivre, de se battre pour ne pas sombrer complètement, c'est tout ce qu'on peux faire. C'est déjà beaucoup, étant donné cette souffrance implacable qui nous laisse alors très peu de répit. C'est un jour après l'autre, au jour le jour...ensuite on doit trouver de nouveaux repères, s'habituer peu à peu à cette nouvelle existence sans l'Autre, l'apprivoiser...ça demande du temps et de l'energie, on a du mal à voire plus loin que ce combat quotidien. Vers quoi et vers où, même si on l'imagine pas vraiment, je pense que ça se fait tout seul, naturellement, au bout de tel ou tel laps de temps. Plus tard, faire des projets, importants ou non, donne le sentiment de faire quelque chose de constructif.
 :-*
Titre: Re : Re : L'arrache coeur
Posté par: david34 le 07 Juillet 2018 à 21:02:19
C'est si dur ce soir, c'est si dur le soir en général. Il était tellement important pour moi ce couple, il était tellement important pour moi cet homme là. Cette douleur baissera-t-elle un jour?

Up and down font maintenant partie de ma vie. J'apprends a les maitriser, a m'y faire. Je les apprivoise. dans 3 jours cela fera un an qu'elle est partie mais la douleur est toujours la. Elle sera a jamais presente.
un pas apres l'autre, un jour derriere l'autre. Rien a faire. Un rat dans la nasse. et aucune issue
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: Bmylove le 08 Juillet 2018 à 10:04:36
Bonjour les petites cailles,

Je découvre ton fil, et j'en ai les larmes aux yeux. Quelle belle histoire que la votre !
C'est l'hiver, c'est vrai, pour nous qui voyons le monde différemment des autres.
Un hiver qui fait mal, qui brise et lamine.

Comme tous les hivers, il laissera la place au printemps, un jour.
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 08 Juillet 2018 à 21:58:33
 Bonsoir et merci  à tous pour vos réponses.

Citer

écoute Dr Fauré il l'explique si bien ...

Bonsoir Qiguan, j'ai entendu la conférence de Faure trois semaines après la mort de mon mari et d'une certaine manière elle a eu pour effet que je sois encore sur terre aujourd'hui. Mais la compréhension intellectuelle d'un phénomène, même aussi magistralement expliqué, car Faure est un  orateur de génie, ne m'enlève pas la douleur physique, les émotions dévastatrices,  et la souffrance morale, hélas. Cette conférence a un effet initiatique, ( ce par quoi nous allons passer), mais pas un effet cathartique , ( celui de soulager, voire de réparer).  J'ai aussi acheté son livre, génial également.

Merci Stana , pour l'instant je ne m'habitue pas à cette nouvelle existence, le concept d'existence étant devenu une abstraction totale. Il y a aussi que, par les hasards de fonctionnement de notre couple, existence du conjoint, du couple et de l'être avaient fusionné. Je regarde ainsi la mise en abîme avec une certaine terreur, je contemple ce gouffre sans comprendre.

David34 bonjour et merci pour ton témoignage, comme toi je vis ces montagnes russes émotionnelles.  J'observe, suite à cela, beaucoup de lassitude, une fatigue inquiétante, de perte de confiance, des douleurs physiques, et un chagrin constant qui gronde comme une rame de métro souterrain. Je t'envoie toute ma douceur, compassion et empathie pour cette date anniversaire.

Bmylove bonsoir et merci pour tes encouragements. Notre histoire fut très belle, c'est vrai, même si je n'en ai que très peu parlé sur ce fil. 

Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 09 Juillet 2018 à 11:47:00
  (Je remets le message car il n'était bien sûr pas une citation... je ne sui spas très douée avec les boutons citer...)  ;D

Bonsoir Qiguan, j'ai entendu la conférence de Faure trois semaines après la mort de mon mari et d'une certaine manière elle a eu pour effet que je sois encore sur terre aujourd'hui. Mais la compréhension intellectuelle d'un phénomène, même aussi magistralement expliqué, car Faure est un  orateur de génie, ne m'enlève pas la douleur physique, les émotions dévastatrices,  et la souffrance morale, hélas. Cette conférence a un effet initiatique, ( ce par quoi nous allons passer), mais pas un effet cathartique , ( celui de soulager, voire de réparer).  J'ai aussi acheté son livre, génial également.

Merci Stana , pour l'instant je ne m'habitue pas à cette nouvelle existence, le concept d'existence étant devenu une abstraction totale. Il y a aussi que, par les hasards de fonctionnement de notre couple, existence du conjoint, du couple et de l'être avaient fusionné. Je regarde ainsi la mise en abîme avec une certaine terreur, je contemple ce gouffre sans comprendre.

David34 bonjour et merci pour ton témoignage, comme toi je vis ces montagnes russes émotionnelles.  J'observe, suite à cela, beaucoup de lassitude, une fatigue inquiétante, de perte de confiance, des douleurs physiques, et un chagrin constant qui gronde comme une rame de métro souterrain. Je t'envoie toute ma douceur, compassion et empathie pour cette date anniversaire.

Bmylove bonsoir et merci pour tes encouragements. Notre histoire fut très belle, c'est vrai, même si je n'en ai que très peu parlé sur ce fil. 
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: qiguan le 09 Juillet 2018 à 15:33:48
Citer
Cette conférence a un effet initiatique, ( ce par quoi nous allons passer), mais pas un effet cathartique , ( celui de soulager, voire de réparer).
l'étape intellectuelle servira
l'autre
le programme gratuit d'aide proposé sur le site dont est issu ce forum pourra lui aider dans l'aspect émotion
mais quand les émotions se libèrent cela fait peur à soi même on est vraiment très près de la folie ...
mais c'est un passage
juste se souvenir que oui c'est long dur mais ça aura une fin ! sans savoir ni quand ni comment bien sûr

 :-*
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 10 Juillet 2018 à 09:51:20
Merci Qiguan je vais aller voir ce programme d'aide dont tu parles.

Oui, tu as raison les émotions qui se libèrent apportent leur lot de souffrances terribles, j'en suis accablée, parfois même tétanisée.

J'espère que c'est un passage, car je ne sais pas comment mon corps et mon psychisme pourront résister.

Encore merci pour ton aide et ta vigilance
Titre: Re : Re : Re : L'arrache coeur
Posté par: Eric38 le 10 Juillet 2018 à 09:58:59


Up and down font maintenant partie de ma vie. J'apprends a les maitriser, a m'y faire. Je les apprivoise. dans 3 jours cela fera un an qu'elle est partie mais la douleur est toujours la. Elle sera a jamais presente.
un pas apres l'autre, un jour derriere l'autre. Rien a faire. Un rat dans la nasse. et aucune issue

David, un petit mot pour toi, en ce jour si particulier.

Amitiés.
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 10 Juillet 2018 à 12:12:39
Aujourd'hui c'est notre anniversaire de mariage, nos noces de coquelicot, nos 8 ans de mariage.
Aujourd'hui cela fait 6 mois que tu as rejoint d'autres rives.

Puisse ta force de vie alimenter à jamais la force de mon amour.
Continuons ensemble, si tu veux bien.
Continuons le chemin sur notre tandem d'amour, pédalons encore et toujours.
Tu verras, j'ai mis pleins de coussins sur la selle, tu y seras confortablement installé.
Tes bras pour guidon, mes roues de souffle.

Le vacarme des bas bruits du monde enfin disparu.
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: qiguan le 10 Juillet 2018 à 13:32:02
 :-\ :'( la cruauté des dates ... sans eux (elles)
depuis 5 fois je passe sur cette date de noces ... cela restera difficile même si de bons souvenirs viennent un peu  :-*
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: Bmylove le 10 Juillet 2018 à 13:36:37
C'est un passage, oui, mais un looooong passage.
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 11 Juillet 2018 à 10:47:36
Merci Qiguan, oui ces dates où l'on revit tout c'est affreux, cela fait télescoper le présent et le passé, et cela broie le futur.

Oui Bmylove, les passages c'est long pour celui qui les vit, c'est interminable. Et au moment de ces passages, on n'est plus nulle part.
D'où l'importance de la mise en place de rites pour baliser ce chemin sablonneux, dangereux, incertain.

Bonne journée à vous deux
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: qiguan le 11 Juillet 2018 à 14:47:05
Citer
D'où l'importance de la mise en place de rites pour baliser ce chemin sablonneux, dangereux, incertain.

oui c'est un bon conseil ...  :-*
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 13 Juillet 2018 à 20:02:46
Bonjour Qiguan et merci d'ouvrir le sujet sur un aspect de ma recherche,

Ces rituels me paraissent d'autant plus importants que notre monde occidental a tendance à considérer que soit ils n'existent pas, soit ils sont ringards. Pour moi ils ne sont ni ringards, ni absents. Ils sont importants et dénigrés.

Que l'on préfère parler d'antidépresseur (premier mot des copains/copines tout de même)  plutôt que d'amener la veste du marié sur la tombe le jour de l'anniversaire du mariage comme je l'ai fait ne me dérange pas , chacun fait selon ce qu'il sent, selon sa culture, ses goûts, sa spiritualité, ses besoins qui peuvent beaucoup évoluer.
 
Les rituels souffrent sans doute beaucoup de la volonté des politiques de notre République d'afficher son athéisme pour lutter contre les obscurantismes de tout poil. Soit. Cela ne date pas d'hier mais de la Révolution française. je comprends et je suis d'accord.
Cependant, tous les mondes qui se sont confrontés à la destruction des " anciennes pratiques ", pour reconstruire un "monde meilleur", ont selon moi jeté le bébé avec l'eau du bain, et ensuite cahin caha ont repris un peu des outils que les sociétés traditionnelles avaient mis en place, ou ont laissé des zones un peu de no man's land fort dangereuses pour les sociétés humaines, ce que les sociétés dites traditionnelles savent très bien, elles.
Cependant aussi , beaucoup de scientifiques tirent la sonnette d'alarme sur le fait que l'absence de rites et de rituels créent au mieux "des soucis " de fonctionnement d'une société au pire un vrai bordel.
Et par exemple, l'instrumentisation hospitalière de la mort, du mort, renforce la sensation de sable mouvant du malheureux survivant. Je pourrais décrire avec force détails la pauvre conne que j'étais laissée à l'abandon devant la dépouille  de mon amoureux et après tu dégages ma doudou... reprends ta caisse et rentre chez toi.

Car pour revenir au rituel , et c'est bien là la tragique erreur, celui-ci n'a pas grand chose à voir avec la religion ou la spiritualité. C'est un outil pour passer d'un état à un autre : naissance mariage bac diplôme de fac 1er boulot ou tragique. Ces rituels accompagnent de la naissance à la mort. ils sont d'une simplicité biblique: état ancien- Etat de marge ou passage- Etat nouveau

Ils ont la capacité d'être soit cathartiques et/ou initiatiques. Ce n'est pas la même chose de soulager et d'initier à un changement d'état. L'accompagnement dans ces rituels pourraient vraiment aider, en tout cas c'est cela qui m'aide de façon tangible. C'est souple, humain, poétique, variable  à l'infini, et l'aspect symbolique est puissant. Cela répare et aide à la transformation . de quoi? Du lien avec le défunt dans ce cas.

Un autre aspect qui est si important dans les rituels et analysé par tous les anthropologues: c'est le lien entre le faire, ( car on fait quelque chose) et l'être. On relie l'être au faire. On recrée une action là où toute action a disparu. Par l'action on recrée de façon symbolique une vie là où la vie a disparu et on met le survivant en action de nouveau. L'action ou répétition d'actions a aussi pour fonction de protéger pendant le passage ou changement d'état, et de remettre le temps en ordre. Le rituel est rythmé, comprenons qu'il se déroule dans un certain temps, là où souvent le temps part en déconfiture.

Du coup je ne trouve pas ringarde ma clé de 12 ;D

Petites lectures pour ceux que cela intéressent les studieux sur la plage: Baudry, la place des morts, Van Gennep les rites de passage, et Brailoiu ce que vous voulez tout est génial. Vous pouvez aussi allez que le site du MEG toute son oeuvre enregistrée est online.

Ensuite en conclusion c'est chiantissime, après avoir analysé ces phénomènes, de se prendre dans la gueule que ce que tu as analysé est tout à fait exact... La clé de 12 manque à l'appel, et l'endeuillé fait ce qu'il peut avec une caisse à outils rouillée.

L'art thérapie que je fais depuis quelque temps maintenant m'apporte un peu de  soulagement et structure un tout petit peu l'instructurable.

Tout mon soutien à tous  et encore merci Qiguan d'avoir réveillé cet intérêt pour les rites et rituels.
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: qiguan le 14 Juillet 2018 à 13:38:18
j'ai mis le lien dans la table des matières ton analyse poussée est perspicace !
merci
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: nathT le 14 Juillet 2018 à 18:19:39
Notre société ne veut pas entendre parler de la mort!
On la cache!
En parler est tabou §

Tout comme toi les petites cailles j'ai été confrontée à l'incompréhension du personnel des soins palliatifs  (pourtant une équipe formidable)
 Impossible de veiller le corps;Impossible de réaliser les derniers soins !
J'ai expliqué que je n'avais pas peur de la mort et qu'il était important de rester la nuit auprès de mon compagnon disparu

Leur réponse : Attention cela va vous traumatiser ! Etes vous sûre d'en être capable?
Et de toutes façon on embarque le corps à la chambre funéraire !
Et il ne faut pas que d'autres familles puissent vous voir!
NON.... ne restez pas durant la 'préparation' du corps' cela va être trop dur pour vous!

Alors ..... j'ai juste pu lui fermer les yeux!
Ce qui a été trop dur pour pour moi c'est justement ce que je n'ai pas pu faire !

Il est urgent de rééduquer notre société à la mort !
De parler aux proches des mourants de la mort sans tabou !
je suis agnostique ..... il ne s'agissait pas pour moi d'un rituel religieux ! Il n'y a rien de morbide à 'veiller' un corps !

Nath
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 15 Juillet 2018 à 14:08:21
Merci Qiguan, je ne sais pas si je suis perspicace mais si je le suis, de quelle douleur s'accompagne-t-elle.... la vache!

Merci Nath de ton retour et témoignage, quelle douleur de voir que je ne suis pas la seule à ressentir cela.  Le livre de Baudry la place des morts fait un constat saisissant de cela, il lie ce phénomène à la médicalisation de la mort, à la main mise de la médecine sur la maladie et la mort. Il explique cela beaucoup mieux que mes balbutiements....

Il faut pouvoir se détacher du traumatisme de cette sortie de scène ratée, de la violence de la main mise violente de ces professionnels sur ces liens plus minces que des fils...

D'autres l'ont vécu autrement...

Mais la suite.. si l'on peut parler de suite, l'incompréhension règne, les outils se mélangent, certains vous demandent de jouer les gros caïds, d'autres de vous transformer en pleureuse, d'autres de parler, d'autres en vous tournant le dos vous demandent de tourner la page... Dans cette panoplie bordélique on a bien du mal à la trouver cette fameuse clé de 12..

Et Nath , pour reprendre ta phrase " il n'y a rien de morbide à veiller un mort" , je dirais que , si cela est possible, parfois cela ne l'est pas du tout, je dirais que c'est plutôt tout le contraire. La veille, a un aspect protecteur pour le mort qui se prépare pour un long voyage, de protecteur par rapport à soi, l'on peut être et agir ou interagir  encore un temps pour soi et pour l'autre,  et que cela tu as bien raison de le rappeler et le souligner n'a pas grand chose à voir avec la religion ou les sociétés religieuses. Peut-être rajouterais-je que cela à voir davantage avec les sociétés magiques qui sont dans l'agir, on "bidouille" un cataplasme si tu préfères dans ce cas. On "bidouille" pour rendre "acceptable" l'inacceptable, pour mettre en action le champ de la douleur, le chant de la douleur aussi d'ailleurs. J'ai lu très  récemment que les baleines avaient des rites funéraires si leur baleineau meurt. Aucun scientifique ne dit que les baleines sont "circulez il n'y a rien à voir" .  Au contraire ils se penchent sérieusement sur ces phénomènes...

Du coup si tu veux Nath, pour détendre un peu l'ambiance plombée et douloureuse de ce sujet si triste, je te propose qu'on aille voir nos copines Baleines et on pourra les apostropher : " Hohé les fiiiiiilles, comment vous faites avec vos défunts, parce qu'ici purée ça craint du boudin...." 

Bonne journée à toi Nath et  à tous


Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: qiguan le 16 Juillet 2018 à 12:29:43
écoutons
https://www.youtube.com/watch?v=oMttO3AP8e0

 ;)
https://www.maxisciences.com/baleine/des-chercheurs-revelent-une-fascinante-decouverte-sur-les-baleines-boreales_art40568.html


 :-*
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 17 Juillet 2018 à 16:09:27
Merci pour ces liens quigan, ils sont supers!
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 25 Juillet 2018 à 22:49:14
Avec la sensation d'être coupée en deux par le chagrin  et la douleur, je me demande si les 200 millions de fourmis volantes qui ont envahi ma chambres sont un signe céleste de la présence divine pour m'apporter présence et réconfort dans mon épouvantable solitude....  :o
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: qiguan le 26 Juillet 2018 à 12:15:16
 :-\ ça fait beaucoup de monde ...  :-*
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: Bmylove le 26 Juillet 2018 à 13:03:16
Chez moi c'est dans la buanderie qu'elles ont décidé de sévir.

La présence divine aime l'odeur de la lessive. :-*
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 12 Août 2018 à 19:43:30
Bmylove , Les fourmis volantes sont parties.... avec la pluie...  mais pas la douleur. Il y deux jours, 7 mois de ta disparition. J'ai eu beau mettre des fleurs au cimetière, envoyer des messages, m'activer pour faire des choses, organiser afin que le temps ne devienne pas une guimauve, la douleur me colle à la peau comme une sangsue. Je vais devoir m'habituer à cette présence importune et paralysante, à cet handicap d'un genre inattendu.

Ma vie est changée à jamais je le sais bien. Ce qui me tient debout c'est cet amour flamboyant pour mon mari. Mais que faire de cet amour qui tourne en boucle, qui ne coule plus dans les méandres de la relation et des échanges, dans le "tu" devenu muet.

Il y a eu l'amie  qui a offert la chaleur de son foyer pour que je puisse m'y blottir quelques jours. Dès que les mots et les échanges réapparaissent, il semble que la vie coule un peu plus. Cela agite doucement la carcasse, cela la met en résonance.

Je dois faire face à de terribles angoisses mais pire que cela, à l'implacable solitude.  Cet hiver en plein coeur de l'été caniculaire et un vrai effroi aussi à cause de cette solitude, raide comme la justice, transformant mon âme en trique desséchée. Il faut alors mettre en branle la carcasse, agir dans ce faire qui définit l'être. Faire, faire, faire, même un peu.... l'action apaise, enfin la réalisation apaise, car elle est un peu de mouvement qui se déplace dans le temps et donne l'impression que l'on a réussi à construire une petite chose.

Un incident aujourd'hui me montre que solitude peut rimer avec insécurité. Enfin c'est arrangé, c'est le principal. Mais la leçon est elle aussi bien raide à digérer.

Je vous souhaite à tous de moins souffrir, chaque jour un peu moins.
Cordialement,
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: Bmylove le 12 Août 2018 à 20:08:16
 :o

J'espère que tu vas bien ? La solitude est parfois à risque, je l'imagine très bien.

Prends bien soin de toi. :-*
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 12 Août 2018 à 20:37:56
Oui cela va bien Merci Bmylove, juste mon psychisme a été un peu secoué, il n'avait pas besoin de cela...  ;D

J'étais coincée dans un endroit chez moi dont je n'arrivais pas à sortir, cela a duré un bon moment c'est tout, rien de grave puisque j'ai réussi finalement à sortir.
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: Bmylove le 12 Août 2018 à 20:39:58
Ta maison ne veut plus que tu t'en ailles...  ;D
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 12 Août 2018 à 20:45:48
C'est peut-être cela mais c'est contreproductif  ;D car j'ai vraiment pris notre ascenseur en grippe.... et ma gazinière aussi....
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: qiguan le 12 Août 2018 à 23:06:32
Nous ne supportons pas les effets de la solitude du veuvage
Mais j'ai beaucoup appris en côtoyant des personnes seules divorcées
Qui souvent n'accepte pas non plus leur solitude ...
On apprend de nouveaux réflexes ...
Affectueusement
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: Francine1946 le 13 Août 2018 à 04:40:12
Allo ,je li ce soir un peu vos témoignages.Je suis boulversé de voir a quel point nous sommes souffrant dans ce deuil,chacun à  sa manière. Dans le monde où nous  vivons, les gens ignorent ce pénible chemin ,que nous devons parcourir.Je crois fermement ,  qu'il faille côtoyer,  nos semblables pour aller chercher du réconfort.Nous devons pouvoir crier cette douleur,la partager. Par la suite, celle-ci sera plus acceptable,moins  pénible a vivre.Juste de lire les témoignages des autres est rassurant.Nous nous sentons des êtres normaux. Garder confiance en vos moyens personnels,donnez -vous le  droit  à la peine,du temps  pour la vivre.La vie va renaître un jour..différemment...Courage les amis (ies)
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 13 Août 2018 à 22:23:36
Merci Qiguan, cette solitude m'a vraiment frappée hier. C'est tellement violent que je me dis que sans réfléchir à cette question de façon sérieuse les choses vont prendre une tournure vraiment problématique.
Il faut dire que dans ma vie il n'y avait pas une seconde pour la solitude, et que celle-ci n'a jamais été une des composantes de mon quotidien. Ce n'est pas non plus ma nature
Quelles béquilles vais-je bien pouvoir trouver pour me soutenir?

 Bonsoir Françine, merci pour ton message. Je ne côtoie presque que peu de gens, et je peux compter sur les doigts d'une main les personnes qui m'ont apporté du réconfort. Les choses s'intensifient de mon côté. On verra bien combien de temps ma carcasse pourra endurer cette douleur.
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: Bmylove le 13 Août 2018 à 22:35:14
Le plus longtemps possible, j'espère !
 :-*
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 05 Mars 2019 à 15:55:13
Les mois passent, les terribles anniversaires également. J'essaie de rester debout.

La souffrance reste et s'intensifie. Il n'y a pour l'heure aucun apaisement, bien au contraire.

Je suis parait-il sortie de l'état de sidération que très récemment, état particulier que j'avais décrit comme une bulle liquide m'enveloppant pour amortir les coups, comme un état de mort psychique pour supporter la violence de ce que je vis. La bulle  a éclaté en lisant les psaumes. Ce pus infect  s'est écoulé. Les formes et matières ont repris  une réalité qui avait disparu.

Dans les zones de mon cerveau non lésées par le deuil ma vie a continué à vivre sa vie, pépère...

Aujourd'hui la douleur avance à cru.... et s'insinue partout, y compris dans des zones jusque là préservées par la sidération.
Cela commence à m'inquiéter beaucoup.


Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: biche07 le 05 Mars 2019 à 17:19:18
bonjour les  petites cailles...rester debout c'est déjà bien..mettre un pas devant l'autre et reprendre son souffle..tu va y arriver garde espoir. bises biche
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: qiguan le 05 Mars 2019 à 18:59:02
tu as déjà accompli tant de choses ...
encore des petits pas ...  :-*
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: les petites cailles le 05 Mars 2019 à 19:49:15
Bonjour Biche07,  Bonjour Qiguan,

Merci pour vos messages à vous deux.

Il ne me semble pas avoir fait de petits pas, hélas, au contraire toutes sortes de blocages sont en train de me paralyser.

Bien sûr, sortir de la sidération, qui s'est manifestée chez moi de façon si particulière, c'est une grande étape. Je remercie mon Art-thérapeute et le groupe de parole.

Mais cette angoisse devient maintenant terriblement envahissante et  de façon continue.

Et puis que signifient ces blocages? de la feignantise? de la terreur? Un refus d'avancer? autre chose? 

Pendant ce temps-là, le corps me fait bien comprendre tout ce que je lui fais subir.  Je suis tout le temps malade, j'ai eu récemment une migraine hallucinante, des trucs louches ci et là, pauvre petit corps, qu'est ce qu'il prend... qu'est-ce qu'il me raconte...

Merci Biche de me dire de garder espoir.  Mais en quoi au juste? Merci qiguan de me dire que j'ai accompli des choses, même si je me demande bien quelles sont-elles, ces choses accomplies....

Je vous souhaite le meilleur.

Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: biche07 le 05 Mars 2019 à 20:14:12
L' espoir pour moi c 'est de retrouver le chemin du bonheur...a défaut d 'être heureuse j ' essaie de rendre les gens que j 'aime le plus heureux possible . Comme si ce bonheur par procuration pouvait être aussi le mien. .je suis un peu en retrait toujours distante face aux événements. Mais de plus en plus j 'arrive à être heureuse par instants..le bonheur sans jean pierre physiquement...mais il est avec moi d 'une autre façon..ça me fait avancer. ..la souffrance est plus diffusé, cotonneuse en quelques sorte...toute les peurs et les angoisses ont disparues..je me sens aidée en quelque sorte....je vais atteindre dans quelques jours le dernier mois de l ' horreur   je ne sais pas comment je vais en sortir...peut etre aussi miserable qu' ' il y'a quelques mois. Pourtant au fond de moi je sens cette force de vie et l ' Amour infini  de jean pierre...et je tiens ma promesse coûte que coûte ne pas baisser les bras...voilà je te souhaite de trouver cette force au fond de toi..pour toi.  Bises biche
Titre: Re : L'arrache coeur
Posté par: malome le 06 Mars 2019 à 15:53:16
bonjour les petites cailles

douleur toujours cette même douleur , je suis par apport à vous ici depuis moins longtemps je viens de découvrir ton parcours , moi ça fait 4 mois   parti brusquement , violemment pour moi , à 16 h "bisous  à tout à l'heure mon amour " à 18 h la police vient m'annoncer son décès , randonneur il adorait faire un tour dans les bois tous les jours  entre 5 à 7 km c'était sa drogue ,  vidée , anéantie  entourée de 4 merveilleux enfants je suis encore debout jour aprés jour , comme toi le silence , la solitude des soirées , le manque , 50 ans de bonheur exploser en un instant , oui de merveilleux souvenirs , de belles photos mais pour l'instant  rien ne remplacent pas l'être aimé qui me manque tant
entre deux dates pendant une huitaine de jours j'ai assécher le puits des larmes , là une accalmie permet de souffler un peu si je puis dire
 douceur et Amitiés pour tous ces moments difficiles