Auteur Sujet: l'ampleur du malheur  (Lu 1642 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne regaga

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 9
l'ampleur du malheur
« le: 05 Juillet 2011 à 09:03:03 »
 bonjour  tout le monde
 
  je ne sais que dire ,est ce que l'ampleur du mallheur  se mesure par rapport au temps que les deux epoux ont passè ensemble ,ou  avec le nombre d'enfant ,,ou le fait d'avoir des enfant:( l'education ,la charge...........................). dans ce cas la  moi je ressens une gène en parlant de mon malheur (4ans de concubinage et 2ans de mariage et 0enfant)

 alors d'apres les temoignage mon malheur il n'est  pas aussi grand,

a mon avis les enfant c'est un fruit d'une union ,c'est  une consolation ,

je pense ceux qui n'ont pas d'enfants ce sont les plus malhereux, ça d'une part et d'autre part l'ampleur du drame se mesure par rapport au sentiments; complicitè et qualitè de cette vie conjuguale

Hors ligne Unita

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
Re : l'ampleur du malheur
« Réponse #1 le: 05 Juillet 2011 à 10:41:31 »
La souffrance de perdre l'être aimé n'a pas de niveau. J'étais en concubinage depuis 2 ans. Pas mariée, pas d'enfants. Et pourtant, notre amour était fort, intense. Et je connais aussi des couples qui sont ensemble depuis des décennies et qui ne partagent plus rien. Toi seule savais l'intensité de votre relation et personne n'a à la juger.

Hors ligne Marico

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 153
Re : l'ampleur du malheur
« Réponse #2 le: 06 Juillet 2011 à 21:35:25 »
Je suis bien d'accord avec Unita. La douleur ne se mesure pas aux années ni aux enfants...

Bien sûr, les enfants ça compte parce que le parent qui reste prend, en plus, leur douleur avec la sienne.

Mais que ce soit pour un amour de 2 mois ou de 20 ans, quand l'autre part, on se retrouve dans l'oeil du cyclone. Et personne ne peut savoir à ta place combien tu souffres.

Il n'y a pas plus ou moins malheureux... c'est le malheur pour tout le monde, de la même façon, avec des priorités pour chacun en fonction de son vécu... Il n'y a pas d'échelle de valeur, dans la mort. On la subit tous de la même façon.

Tu n'as pas à ressentir de gêne par rapport à ton deuil. Manquerait plus que ça ! 6 ans de partage, ça compte, au moins pour toi. Et SI, ton malheur est grand, au même titre que le mien par exemple... pourquoi voudrais-tu qu'on le juge moins important ?

Ton chemin est le même que le nôtre. Je pense qu'ici, personne ne jugera ta douleur, heureusement nous avons tous la nôtre et nous savons trop de quoi nous parlons pour la minimiser !

Bon courage à toi, Regaga et ne crains pas de venir chercher du réconfort sur ce site, il y aura toujours quelqu'un pour te parler et t'aider.
Bon courage.

M.   

Hors ligne bruno

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 350
Re : l'ampleur du malheur
« Réponse #3 le: 06 Juillet 2011 à 22:15:52 »
   Brigitte,l'Amour,le vrai ne prends pas racine dans le temps,il est intemporel,car la purete ne prends pas en compte ces considerations materielles.Seul la sincerite de ce sentiment compte,et lorsqu'il est vrai,il ne vient pas du coeur qui lui est mortel,mais de l'Ame,de la conscience,qui a l'eternite pour elle.Ils ,Elles le sont,le savent et nous le ferons savoir lorsqu'il sera paradoxalement a ce que je viens de dire temps....Patience,cette ampleur la vaut bien quelques souffrances??

                                   Bruno a Sandrine.