Auteur Sujet: L'amour véritable ne meurt jamais  (Lu 2433 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne ProfondeSolitude

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 41
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : L'amour véritable ne meurt jamais
« Réponse #15 le: 12 Mai 2017 à 08:46:47 »
TIENS BON, COURAGE,  Nalingi Yo, 

POUR VOTRE AMOUR, devenu ÉTERNEL, LUI COMME UN ANGE de là haut et toi CONTINUANT par des gestes forts (entretient de sa tombe, suivi de la procédure de justice et en pensant fort à lui...)

Quant à ses petites sœurs orpheline, peut être que tu iras les voir là bas  ;) Dans un an, voire plus et que pour elles comme pour toi ça sera le début d'un LIEN FRATERNEL PÉRENNE PROFOND ET FORT  :-*

En attendant PRENDS BIEN SOIN DE TOI

Je t'envoie toute ma tendresse  :-* Au plaisir de te relire...

Hors ligne Nalingi yo

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 25
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : L'amour véritable ne meurt jamais
« Réponse #16 le: 13 Mai 2017 à 08:26:53 »
Merci beaucoup pour vos messages, ça m'apaise un peu de vous lire...

Depuis mercredi je suis complètement perdue. Pourtant l'avocate a été très douce, humaine,  elle a fait attention aux mots qu'elle utilisait. Mais j'imagine en boucle ses derniers moments, j'aurai voulu être là, l'accompagner, pour ne pas qu'il se sente seul dans cette panique et cette douleur. Est ce qu'il a douté de mon amour à la fin? Est ce qu'il s'est senti abandonné parce que je lui ai pas répondu que je l'aimais aussi?
Je sais que c'est inutile, je ne connaitrai jamais la réponse à toutes ces questions. Mais j'ai tant de choses à lui dire encore. Je pense même à aller voir un médium et pourtant je ne crois pas particulièrement à ces choses là. Je ne sais plus quoi faire.

Lundi ce sera son anniversaire, je prend la route ce matin pour Paris, je passerai cette journée près de lui. J'ai besoin de ressentir sa présence mais je ne la ressens plus chez moi, j'ai peur qu'il soit parti pour de bon...

Ce n'est pas juste. J'ai l'égoïste réflexe de poser la question "Pourquoi lui?". On parlait de vieillir ensemble, on savait comment on allait appeler nos enfants, on préparait un week end en amoureux. Le mois précédent il m'avait dit "viens on se marie, juste là maintenant on va à la mairie on fait les papiers, on se marie juste entre nous tout de suite" et moi j'ai répondu "mais non, tu dis n'importe quoi", comme je regrette !

Mes idées ne sont pas claires du tout, je me mélange entre plein de choses.

Merci encore pour vos petits mots, oui j'aimerai aller voir ses soeurs là bas car elles ne peuvent pas venir.. J'ai des liens très fort avec toute sa famille, et ça m'aide beaucoup. Et dans l'hypothèse où il nous verrait, je sais que c'est important pour lui de nous voir tous unis.

Hors ligne ProfondeSolitude

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 41
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : L'amour véritable ne meurt jamais
« Réponse #17 le: 13 Mai 2017 à 11:14:21 »
Quand l'amour est profond, point besoin de mots, moi non plus je n'ai pas réussi à vraiment les exprimer...

Mais ma maman est moi, nous savions, la présence, l'attention à l'autre, la vie quotidienne faite de petits rien et les années qui ont défilées si vite...

Nalingi Yo, je suis sûre que ta journée auprès de lui t'auras fait beaucoup de bien...  Et que tu as re ressenti sa présence... Je suis sûre qu'il savait parfaitement que tu l'aimais, d'un amour indestructible, n'ai aucun doute là dessus.

Oui, je suis sûre que de là haut il est ravi que t'es liens soit fort avec les siens qui sont devenus les vôtres  ;)  :-*

Ma maman doit l'être également et je l'imagine et l'a voit avec son sourire et sa présence qui me manque tant... devant mes liens avec mon frère et ma soeur et leur famille...

Étant donné que ses petites sœurs et sa famille sont loin comment fait tu pour nourrir ses liens ?

Je remercie également Mononoke et souci et tous, je suis sûre également que vos aimés de là haut perdurent votre amour et qu'ici bas vous êtes fortes et aimantes auprès de vos proches restés à vos côtés  :-*

Pour être vrai, je me suis énormément investi avec deux jeunes adultes  maintenant de ma famille, qui ont leur vie, et qui depuis la mort de ma maman, en quatre ans, ne savent quasiment plus rien de ma vie ni de moi  :'( sont aux abonnés absent et ne nourrissent pas notre lien par des propositions ou des projets de partage en commun, ni même par des appels téléphoniques au moins une fois par mois, l'une habitant même une ville voisine... Je me sens complètement oubliée, abandonnée et exclu de leurs vies...  :'(  d'autant plus qu'elles savent mon état extrêmement difficile de solitude...

Et personnellement, c'est un désir essentiel dans ma vie de recréer et de nouveau ressentir un amour partagé entre elle et moi...

Vos idées me seraient extrêmement précieuses  :-* Au plaisir de vous lire  :-*

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : L'amour véritable ne meurt jamais
« Réponse #18 le: 16 Mai 2017 à 22:47:19 »
bonsoir,
Profonde solitude,
même si on a envie que les personnes dont on a besoin viennent à nous,
je crois que ça leur est difficile, aussi si tu as vraiment envie de ce lien, pourquoi ne pas leur téléphoner pour leur proposer une rencontre ? si tu t'en sens capable évidemment

Nalingi yo,
une douce pensée pour toi, pour ton chéri, en cette journée si particulière
je te souhaite plein de douceur
bien tendrement
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne ProfondeSolitude

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 41
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : L'amour véritable ne meurt jamais
« Réponse #19 le: 17 Mai 2017 à 23:06:52 »
Un petit coucou à tous  :-*

Effectivement, les liens se doivent d'être nourris et en formulant clairement des demandes sinon la compréhension ne s'etablie pas... Petit à petit, j'y arrive avec certains de mes proches, mais je peux encore progresser...  ;)  :-*

J'espère que la météo capricieuse de ces derniers temps va faire place à un soleil plus pérenne mais point trop chaud... Avec un peu de pluie pour tout ceux qui aiment le jardinage, pour une superbe récolte  :-*

 Bonne poursuite à tous  :-*

Hors ligne Nalingi yo

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 25
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : L'amour véritable ne meurt jamais
« Réponse #20 le: 23 Mai 2017 à 22:23:11 »
Coucou tout le monde

J'ai pas eu la force de poster ici depuis la dernière fois. Pour son anniversaire je me suis rendue sur sa tombe, et sa petite soeur de 15ans a insisté pour venir car elle se sentait prête (elle n'y était jamais retournée depuis l'enterrement). On a allumé des bougies et chanté ensemble, c'était beau même si on a versé des larmes... Puis elle a dit "Je suis venue le voir et il  s'est même pas montré", elle était déçue en quelque sorte et ça m'a fait tellement mal au coeur...

Et moi depuis quelques jours, je suis dans un état très étrange j'ai du mal à comprendre. C'est comme si j'étais indifférente, je ne pleure plus ou très peu (même le jour de son anniversaire, j'étais triste mais je ne me suis pas sentie "connectée" comme je pouvais l'être les fois précédentes) , je ne lui parle plus le soir, je n'ai même plus ce pincement au coeur quand je le vois en photo. Et ça me fait si mal !!! Je me pose des questions : "est ce que c'était vraiment de l'amour ou juste de l'habitude?" alors que je sais qu'on s'est aimé, mais alors pourquoi? Parce que mon amour est unilatéral depuis plusieurs mois? Que j'ai besoin d'un retour? J'ai l'impression de l'avoir oublié, exactement comme des vacances dont on est revenu il y a quelques mois on sait qu'on y a été mais c'est tout. Comme si ma douleur avait disparu, mais ma douleur c'était ce qu'il me restait de lui !! Je voudrais presque retrouver les pleurs, cris, larmes, crises du début, ressentir cette douleur, plutôt que de ne plus rien ressentir comme ça. j'ai peur peur peur de l'oublier, de voir un jour une photo et de m'en souvenir de façon "neutre" comme je me souviendrai d'être allé acheter du pain mardi dernier... Car c'est limite ce qui se passe actuellement. J'ai l'impression de le trahir, de l'oublier, je ne comprend pas pourquoi je ne ressens plus et je n'arrive pas à savoir depuis quand et pourquoi ça m'arrive? J'en ai parlé à une amie qui m'a dit "c'est bien, c'est que tu commences à t'en remettre", mais je ne le sens pas du tout comme ça, ça ne va pas, je le ressens ni à mes côtés, ni dans mon coeur, je souffre de cette situation encore plus que lorsque je pleurais, comme si notre lien n'existait plus.

Pour te répondre ProfondeSolitude, le lien on le continue par téléphone/messages/facebook. Une fois par semaine environ on s'appelle pour se donner des nouvelles, mais aussi beaucoup pour discuter démarches par rapport au procès.. Mais je rejoins Mononoké, peu de gens ont le bon réflexe de venir à nous d'eux-même et donc souvent c'est à nous de faire "le premier pas".

Je vous remercie comme toujours pour vos petits mots, je vous envoie toute mon affection

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2021
Re : L'amour véritable ne meurt jamais
« Réponse #21 le: 23 Mai 2017 à 23:18:09 »

  Bonsoir, Nalingi yo,

  Non, évidemment, tu ne "commences pas à t'en remettre", c'est plus complexe que ça ...
  Le deuil est en dents-de-scie, et puis on passe par des états d'esprit différents, mais qui restent toujours en étroit rapport avec le changement profond qu'il a inauguré en nous ...
   Les premiers temps sont d'une densité indescriptible, puis le quotidien, à force de nous rincer de "normalité", semble émousser cet état, mais en surface seulement.
   Profite sans culpabiliser de tes premières "vacances de souffrance", il ne s'agit pas de trahison, c'est comme ça que ça se passe, pour nous aussi, comme une double-vie, entre une personne disparue qu'on ne peut pas lâcher et une vie réelle bien appauvrie où elle n'est plus pour nous faire vibrer ...
    Tendresse à toi, M.
J'aime donc je suis !

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2835
Re : L'amour véritable ne meurt jamais
« Réponse #22 le: 25 Mai 2017 à 11:37:41 »
Soucis a  raison accueille ces vacances de la souffrance.
La peur d'oublier va durer lis le lien qui en parle.
Ne doute pas (hélas peut être) que la souffrance revienne.
On pleure sur eux, la perte de leur vie puis sur les pertes qu'elles provoquent pour nous.

Affection
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Nalingi yo

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 25
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : L'amour véritable ne meurt jamais
« Réponse #23 le: 04 Octobre 2017 à 23:51:20 »
Bonsoir tout le monde.

Ça fait plusieurs mois que je ne suis pas venue sur le forum. J'ai traversé beaucoup d'états d'esprit depuis, j'avais l'impression que ma tête allait dans tous les sens. Mais ce soir j'avais besoin de laisser un petit mot. Il me manque terriblement, chaque journée est un calvaire car chaque action de ma part me rappelle à son absence. J'ai perdu ma béquille, mon soutien, je n'ai plus d'objectif dans ma vie. J'attend juste que le temps passe. Et personne autour de moi ne comprend.
En septembre c'était "l'anniversaire" de 1an. Il n'aurait pas aimé que je vienne car il n'aimait pas les "anniversaires" de décès, mais j'y suis allée quand même. Pour l'énerver, je lui ai même dit que s'il voulait m'empêcher de venir, il n'avait qu'à pas mourir. Je sais qu'il aurait rigoler... J'aimerai tellement entendre son rire encore.

Je vous embrasse toutes et tous

Hors ligne Nalingi yo

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 25
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : L'amour véritable ne meurt jamais
« Réponse #24 le: 06 Octobre 2017 à 10:48:20 »
Je suis épuisée de vivre sans lui.

Je vis en recluse, je sors très peu de chez moi. Depuis septembre j'avais comme ambition de reprendre mes études, j'ai du mal à me motiver, à me concentrer... à quoi bon? Et surtout quand je vais au centre ville pour aller à la fac, toute seule, je me sens vulnérable au milieu de tous ces gens qui marchent vite, qui parlent, qui écoutent leur musique... Très souvent quand nous n'étions pas ensemble physiquement, on était au téléphone, même pour ne rien dire, on aimait seulement être en contact. On pouvait s'appeler uniquement pour dire qu'on pensait à l'autre "tu fais quoi? Ok je te rappelle plus tard". Et là au milieu de cette foule je me sens tellement seule. Parfois je dégaine mon téléphone, j'ai le réflexe encore de l'appeler plus d'un an plus tard... Le numéro n'est plus attribué. Dès que je descend du bus, je prend peur, je commence à respirer de plus en plus rapidement, les larmes montent aux yeux. Il n'est plus là! Et bien souvent je prend le bus inverse pour rentrer chez moi.

Je refuse sa mort. Je sais qu'il est parti, je sais qu'il ne reviendra pas comme avant. Et pourtant je persiste  à refuser. Comme si je pouvais faire un caprice à la vie, en espérant qu'elle cède et qu'elle me le rende. Pourtant je sais qu'il ne reviendra pas sous cette forme. Alors j'essaye de croire à l'existence de l'âme. J'essaye de croire que quelque chose survit à la mort de notre corps. Certains jours j'y ceois, d'autres non. Je m'étais déjà posé la question auparavant, mais très rapidement. Depuis sa mort, c'est devenu ma question la plus importante. Celle à laquelle je n'aurait une réponse certaine qu'à ma propre mort...

J'ai été voir un médium. Lors d'une "conférence" avec plusieurs personnes, on pose sa photo sur la table et le médium nous transmet des "messages" chacun notre tour. Il a dit beaucoup de choses, des choses qu'il ne pouvait pas deviner. C'était troublant. Mais je ne peux pas m'empêcher de penser que c'était des coups de chance, peut être aussi qu'il s'adapte selon mes réactions etc.. Pourtant j'aimerai tellement y croire. Je pense que j'y retournerai une autrefois. Même s'il n'y a que 0,1% de chance que ce soitvrai, je ne peux pas passer à côté.

1 semaine après son décès, j'ai fait l'expérience de la "paralysie du sommeil" (c'est le fait, au réveil ou à l'endormissement, alors que notre consience est éveillée notre corps ne peut plus bouger), et j'ai senti très nettement son bras autour de moi, dans la position exacte dans laquelle nous avions l'habitude de dormir. Ça m'a apaisée. C'était lui. Avec du recul, je me dis parfois que c'est un tour de mon cerveau, que j'avais tellement envie que ce soit lui que je l'ai interprété ainsi. C'est possible. Mais j'espère au fond de moi qu'il s'agissait bien de lui. Un dernier au revoir...

J'ai besoin de lui. Avant de dormir il m'arrive de dire "tuez-moi s'il vous plait faites moi mourir". Je ne sais pas à qui je parle, et manifestement si quelqu'un m'écoute il ne répond pas à ma demande. S'il y a quelque chose après notre mort, alors je veux le retrouver. Et s'il n'y a rien, alors à quoi bon vivre pour tout perdre? Je sais que quand mon heure viendra je l'accueillerai sans rechigner. Pour autant, je ne veux pas me prendre moi-même la vie, je n'en aurais jamais le courage. J'aimerai juste mourir de chagrin, mais ce n'est pas comme ça que ça marche.

En attendant je continue de prendre soin de sa famille, ses petites soeurs orphelines qu'il aimait tellement. Je vais sur sa tombe pour en prendre soin et je met l'argent de côté pour lui prendre une belle pierre tombale. Je sais, c'est purement matériel et symbolique, il s'en fiche maintenant. Mais de son vivant il aurait aimé avoir quelque chose de beau. Donc c'est ce que je ferai. . Son grand frère va devenir papa, il veut que je sois la marraine.. Ca me touche énormément! Mais je ne sais pas si je serai à la hauteur...

Je suis épuisée mais ça me fait du bien de déposer ces bribes d'émotions et de questionnement quelque part..

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : L'amour véritable ne meurt jamais
« Réponse #25 le: 06 Octobre 2017 à 14:05:05 »
oh oui, déposer fait tellement de bien.

j'essaye de croire à l'existence de l'âme. J'essaye de croire que quelque chose survit à la mort de notre corps. Certains jours j'y ceois
je me reconnais dans tes mots, j'ai tant envie d'y croire, j'ai vécu aussi des sensations troublantes le jour de sa mort et les semaines qui ont suivi, je sais que j'ai vécu ces moments, mais ils sont si loin, paraissent si irréels.
Mais de toute façon, même si nous  retrouvions nos aimés à notre mort, et quelles que soient nos croyances, ce que nous allons vivre jusqu'à notre propre mort sera coloré de leur absence, de nos chagrins, nos manques, nos douleurs, nos troubles, notre vie avec eux, notre vie sans eux.........
bien tendrement
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2835
Re : L'amour véritable ne meurt jamais
« Réponse #26 le: 06 Octobre 2017 à 14:07:43 »
Citer
Je suis épuisée mais ça me fait du bien de déposer ces bribes d'émotions et de questionnement quelque part..
c'est bien de prendre ainsi soin de toi !
Citer
Mais de toute façon, même si nous  retrouvions nos aimés à notre mort, et quelles que soient nos croyances, ce que nous allons vivre jusqu'à notre propre mort sera coloré de leur absence, de nos chagrins, nos manques, nos douleurs, nos troubles, notre vie avec eux, notre vie sans eux.........
et le chemin est d'apprendre à faire avec ça ! ...
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Nalingi yo

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 25
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : L'amour véritable ne meurt jamais
« Réponse #27 le: 06 Octobre 2017 à 21:37:19 »
j'ai tant envie d'y croire, j'ai vécu aussi des sensations troublantes le jour de sa mort et les semaines qui ont suivi, je sais que j'ai vécu ces moments, mais ils sont si loin, paraissent si irréels.
Oh que oui! Souvent j'espère sentir à nouveau sa présence ou avoir un "signe" pour avoir à nouveau la certitude qu'une partie de lui est là, quelque part... Parfois j'ai envie de dire à ma tête d'arrêter de trop penser, et de juste croire!

et le chemin est d'apprendre à faire avec ça ! ...
Oui... Réussir à passer de leur présence physique à nos côtés, à leur présence en nous. Et à faire avec...

Je suis retombée sur des lettres qu'il m'avait écrit il y a maintenant 3 ans.Il avait 22ans.. Il m'avait fait un petit bateau en origami et avait écrit dessus "Notre amour ne coulera jamais". J'avais oublié, et en le retrouvant mon coeur a failli exploser d'un mélange de joie, d'amour, et de tristesse... Je savoure un peu la chance que j'ai eu de connaitre un tel amour...

Je vous envoie du coup, un petit bout de cette affection :)

Hors ligne Nalingi yo

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 25
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : L'amour véritable ne meurt jamais
« Réponse #28 le: 07 Octobre 2017 à 23:21:32 »
Humeur du soir, avec sa traduction bonus ... Everglow "Lueur éternelle"

https://m.youtube.com/watch?v=3WYsB6hPs34

Oh ils disent que les gens vont et viennent
Ce diamant particulier était ultra spécial
Et bien que tu sois partie, et que le monde ne le sache pas
Il reste que je te vois comme quelque chose de céleste

Comme une lionne tu courais, comme une déesse tu te déplaçais
Comme un aigle tu décrivais des cercles, dans un pourpre parfait
Alors comment se fait-il que les choses avancent, que les voitures ne ralentissent pas?
Alors que ça semble comme la fin de mon monde
Quand je devrais mais que je n'arrive pas à te laisser partir

Mais quand j'ai froid, froid
Quand j'ai froid, froid
Il y a une lueur que tu m'as donnée
Quand je suis dans la pénombre
Il y a une sensation que tu me donnes, une lueur éternelle

Comme des frères de sang, des sœurs liées
Et nous avons juré, cette nuit-là, que nous serions amis jusqu'à la mort
Mais la façon dont les vents tournent, et que coulent les eaux
La vie est aussi brève qu'une chute de neige
Et à présent tu vas me manquer, je le sais

Mais quand j'ai froid, froid
Dans l'eau se trouvait, le sel
Je sais que tu es toujours avec moi et la voie que tu montreras
Et tu es avec moi partout où je vais
Et tu me donnes cette sensation, cette lueur éternelle
Qu'est-ce que je ne donnerais pas pour un moment à garder
Ouais, je vis pour cette sensation, cette lueur éternelle

Alors si vous aimez quelqu'un, vous devriez leur faire savoir
Oh la lueur que tu m'as laissée brillera pour toujours